Recherche

Menu principal

Contact

PDF Imprimer Envoyer

1) Buts généraux

a) Trouver l'équilibre entre pratique cultuelle et vie quotidienne

(S28v77) « Et recherche à travers ce qu’Allah t’a donné, la Demeure dernière. Et n’oublie pas ta part en cette vie. Et sois bienfaisant comme Allah a été bienfaisant envers toi. Et ne recherche pas la corruption sur terre. Car Allah n’aime point les corrupteurs. »
Ce verset explique donc au croyant de ne pas déserter les intérêts matériels au profit d’une pratique cultuelle exagérée.

(S94v5/6) « A côté de la difficulté est certes une facilité ! A côté de la difficulté est certes une facilité ! » Le Prophète (SBDSL) a dit : « Il est deux bienfaits que beaucoup de gens n’apprécient pas à leur juste valeur : la santé et le loisir. »

Ibn Abbas (SDP) rapporte du Prophète (SBDSL) qu'il a conseillé un homme en ces termes : « Tire bénéfice de cinq choses avant cinq choses (pour œuvrer en bien) : ta vie avant ta mort, ta santé avant ta maladie, ton temps libre avant ton activité, ta jeunesse avant ta vieillesse, ta richesse avant ta pauvreté. » (Hakim)

D’après Abou Hourayra (SDP), le Messager de Dieu (SBDSL) a dit : « Hâtez-vous de faire des bonnes actions avant d’en être empêchés par l’une de ces sept choses que vous devez attendre : Une pauvreté qui vous fait oublier. Une richesse qui vous pousse à une arrogance outrancière. Une maladie ruinant votre santé. Une vieillesse affaiblissant votre esprit. Une mort mettant fin à vos jours. L’arrivée du faux Messie et c’est le pire de ce que vous cache l’avenir. Ou l’Heure et l’Heure est plus mortelle et plus amère encore. »

Selon Abou Hourayra (SDP), le Prophète a (SBDSL) dit : « La religion est aisance et facilité. Jamais quelqu'un ne cherchera à rivaliser de force avec la religion sans que la religion ne l’écrase. Suivez plutôt la voie sage du juste milieu, rapprochez-vous en douceur de la perfection et soyez optimistes. Aidez-vous en cela par vos allées et venues à la mosquée le matin, le soir et aux dernières heures de la nuit. »

Selon Aïcha (SDP), Le Messager de Dieu (SBDSL) a dit : « Quand l’un de vous s’endort pendant la prière, qu’il aille se coucher jusqu'à ce que le sommeil le quitte, car si il fait la prière en somnolant, il ne sait pas s’il ne s’insulte pas lui-même quand il veut en réalité demander l’absolution de ses péchés. » (Boukhari et Mouslim)

Wahb Ibn Abdullah (SDP) a dit : « Le Prophète (SBDSL) a établi des liens de fraternité entre Salman et Abou Darda. Un jour Salman se rendit chez Abou Darda et trouva sa femme dans une tenue des plus modestes. Il lui dit : « Pourquoi donc te négliges-tu ainsi ? » Elle lui dit : « Ton frère Abou Darda ne ressent aucun désir pour ce bas monde. » Juste à ce moment arriva Abou Darda qui lui prépara quelque chose à manger et lui dit : « Mange seul car je jeûne. » Il dit : « Je ne mangerais pas tant que tu ne mangera pas avec moi. » Il mangea donc avec lui. Quand la nuit tomba, Abou Darda s'apprêta à prier mais Salman l'interpella en lui disant : « Dors. » Il s’endormit puis se leva pour prier. Il lui dit encore une fois : « Dors. » et il se recoucha. Quand vinrent les dernières heures de la nuit Salman dit : « Maintenant lève-toi pour prier. » Ils prièrent ensemble puis Salman lui dit : « Ton Seigneur a sur toi un droit, ta personne a sur toi un droit et ta famille a sur toi un droit. Donne donc à tout ayant droit. » Abou Darda alla raconter la chose au Prophète (SBDSL) qui lui dit : Salman a dit vrai. » (Boukhari)

Hanzala Al Ousaydi (SDP), l’un des scribes du Messager de Dieu (SBDSL) a dit : « Une fois Abou Bakr me dit en me rencontrant : « Comment vas-tu Hanzala ? » Je dis : « Hanzala est devenu hypocrite. » Il dit : « Oh mon Dieu ! Que dis-tu là ? » Je dis : « Quand nous nous trouvons auprès du Messager de Dieu (SBDSL), il nous incite à penser au Paradis et à l’Enfer comme si nous les voyions de nos yeux. Mais dès que nous sortons de chez lui, voilà que nous en sommes distraits par nos femmes, nos enfants et nos affaires. Nous avons ainsi beaucoup oublié. » Abou Bakr (SDP) dit : « Par Dieu, nous ressentons tous deux la même chose. » Puis nous partîmes Abou Bakr et moi jusqu’à ce que nous entrâmes chez le Messager de Dieu (SBDSL). Je dis : « Ô Messager de Dieu ! Hanzala est devenu hypocrite. Quand nous sommes chez toi, tu nous incites à penser au Feu et au Paradis comme si nous les voyions de nos propres yeux, et dès que nous sortons de chez toi, voilà que nous sommes distraits par nos femmes, nos enfants et nos affaires. Nous avons ainsi beaucoup oublié ! » Le Messager de Dieu (SBDSL) dit : « Par Celui qui tient mon âme dans Sa main, si vous persistiez dans l’état où vous êtes chez moi et dans la pensée continue (à Dieu), les anges vous serreraient la main dans vos lits et quand vous marchez dans la rue. Mais ô Hanzala, une heure pour l’au-delà et une heure pour les choses de ce bas monde. » Et il le répéta trois fois. » (Mouslim)

Ibn Abbas (SDP) a dit : « Pendant que le Prophète (SBDSL) prononçait son sermon voilà qu’un homme était resté debout. Il m’interrogea à son sujet. On lui dit : « C’est Abou Israïl qui a fait vœu de rester continuellement debout sous le soleil, de ne jamais s’asseoir, de ne jamais se mettre à l’ombre, de ne jamais parler et de jeûner sans arrêt. » Le Prophète (SBDSL) dit (logiquement sans explication) : « Ordonnez-lui de parler, de se mettre à l’ombre, de s’asseoir et de terminer son jeûne jusqu’à la fin de la journée. » (Boukhari)

Aïcha (SDP) rapporte que le Prophète (SBDSL) entra chez elle alors qu’elle était avec une autre femme. Il dit : « Qui est donc celle-ci ? » Elle dit : « Une telle qui vient me parler du grand nombre de ses prières. » Il dit : « Ne vous surchargez point ainsi car on ne vous a imposé que ce que vous pouvez supporter. Par Dieu, Dieu ne se lasse pas de vous récompenser jusqu'à ce que vous vous lassiez de faire des œuvres de bien. » Aïcha conclut alors : « Les pratiques religieuses les plus agréables aux yeux du Prophète étaient celles accomplies avec régularité (même si elles étaient moins nombreuses). »


(S90v4) « Nous avons créé certes l’homme pour une vie de lutte (afin qu'il s'ennoblisse). »

(S53v36-42) « Ne lui a-t-on pas annoncé ce qu’il y avait dans les feuilles de Moïse et celles d’Abraham qui a tenu parfaitement (sa promesse de transmettre) qu’aucune (âme) ne portera le fardeau (le péché) d’autrui, et qu’en vérité, l’homme n’obtient que (le fruit) de ses efforts, et que son effort, en vérité, lui sera présenté (le jour du Jugement). Ensuite il en sera récompensé pleinement, et que tout aboutit en vérité vers ton Seigneur »

(S24v36/37) « Dans des maisons qu’Allah a permis que l’on élève et où Son Nom est invoqué, Le glorifient en elles matin et après-midi des hommes qui ni le négoce, ni le troc ne distraient de l’invocation d’Allah, de l’accomplissement de la prière et de l’acquittement de l’impôt social purificateur, et qui redoutent un jour (du Jugement Dernier) où les cœurs seront bouleversés ainsi que les regards. »


(ExtHadith) Selon Abou Hourayra (SDP), le Messager de Dieu (SBDSL) a dit : « Eloignez-vous de ce que je vous interdis, et faites ce que je vous ordonne autant que vous le pouvez. » Le Prophète (SBDSL) a dit : « Rapprochez-vous petit à petit de la perfection, allez à la mosquée matin et soir en plus de ce que vous faites comme actes de dévotion (prières, lectures de Coran) dans les dernières heures de la nuit. La modération ! La modération ! Car c’est seulement avec la modération que vous arriverez à bon port. » (Boukhari)

Ibn Omar (SDP) rapporte : « On nous a interdit toute surcharge. » (Boukhari)

b) Suivre le mode de vie du Prophète Mouhamed (SBDSL) qui a respecté toutes les lois du Coran et pratiqué tous les actes surérogatoires

          Il s'agit ici de découvrir les règles de la religion permettant de dépenser avec une piété optimale tous les biens que Dieu nous a attribué : corps, esprit, famille, argent, biens, temps... Plus de précisions seront apportés au chapitre « Relation centrale » :

Abou Toufayl rapporte : Ali (SDP) disait : « Les gens les plus dignes des Prophètes (dont du Prophète Mouhamed) sont ceux qui connaissent mieux ce qu'ils ont rapporté (comme science religieuse). »

(S2v2/3) « C'est le Livre au sujet duquel il n'y a aucun doute, c'est un guide pour les pieux qui croient à l'invisible et accomplissent la Salat et dépensent (dans l'obéissance à la religion d'Allah), de ce que Nous leur avons attribué »

Le Prophète (SBDSL) a dit : « Je vous ai mis sur une voie claire et précise. Elle est aussi nette la nuit que le jour. Seule une âme vouée à la perdition peut s'en écarter après moi. »

(S20v123) « Allah dit : Descendez d’ici (du Paradis), (Adam et Eve), (vous serez) tous (avec vos descendants ennemis les uns des autres (hommes et diable). Puis si jamais un guide vient de Ma part, quiconque suit Mon guide ne s’égarera, ni ne sera malheureux. »

(S25v1) « Qu'on exalte la Bénédiction de Celui qui a fait descendre le Livre de Discernement sur Son serviteur (le Prophète Mouhamed), afin qu'il soit un avertisseur à l'univers. »

(S33v21) « En effet, vous avez dans les Messager d’Allah un excellent modèle (à suivre) pour quiconque espère en Allah et au jour dernier et invoque Allah fréquemment »

(S6v20) « Ceux à qui Nous avons donné le Livre (fait comprendre le Coran, ou transmis la Bible) reconnaissent (le Messager Mouhamed) comme ils reconnaissent leurs propres enfants. Ceux qui font leur propre perte sont ceux qui ne croient pas. »


Le Prophète (SBDSL) a dit : « Mon image et la vôtre est celle de quelqu'un (Dieu) qui a allumé un feu (le soir). Les criquets et les papillons (les hommes) se mirent à y tomber dedans cependant qu’il cherchait à les en écarter (car l'Enfer est entouré des plaisirs exagérés ou illicites). C’est ainsi que moi-même je vous retiens par votre ceinture (par mon rappel et mon mode de vie religieux) pour vous éviter de tomber dans le feu (par votre nature imparfaite indomptée), tandis que vous échappez de ma main. » (Mouslim)

Le Prophète (SBDSL) a dit : « Celui qui m’aura obéi aura obéi à Dieu et celui qui m’aura désobéi aura désobéi à Dieu. Celui qui aura obéi au prince m’aura obéi et celui qui aura désobéi au prince m’aura désobéi. » (URA)


(S7v68) « Je vous communique les messages de mon Seigneur, et je suis pour vous un conseiller digne de confiance. »

Le Prophète (SBDSL) a dit : « Toute ma communauté entre au Paradis sauf celui qui s’y refuse. » On dit : « Et qui s’y refuse, ô Messager de Dieu ? » Il dit : « Celui qui m’a obéi entre au Paradis et celui qui m’a désobéi s’y est refusé. » (Boukhari)

(S34v46) « Dis : “Voici le seul et unique conseil que je vous donne : Mettez-vous sérieusement à l’œuvre à propos de Dieu, par groupes de deux ou chacun à part, et méditez ensuite.” »

(ExtHadith) Le Prophète (SBDSL) a dit : « Rapprochez-vous de la perfection (du mode de vie prophétique), rectifiez continuellement votre conduite »  Anas (SDP) rapporte que trois personnes vinrent chez les femmes du Prophète (SBDSL) pour les interroger sur la façon dont le Prophète (SBDSL) adorait Dieu. Quand elles les en informèrent, cela leur sembla peu. Ils dirent : « Que sommes-nous par rapport au Prophète alors que Dieu lui a déjà pardonné tous ses péchés passés et futur ? » L’un d’eux dit : « Pour ma part, je m’engage toujours de passer toutes mes nuits en prières. » L’autre dit : « Et moi je m’engage à jeûner sans interruption toute ma vie. » L’autre enfin dit : « Moi je m'engage à ne jamais me marier. » Le Messager de Dieu (SBDSL) vint alors à eux et leur dit : « Est-ce bien vous qui avez dit ceci et cela ? En vérité, par Dieu, je crains Dieu bien plus que vous mais je jeune un temps et je mange un autre, je prie une partie de la nuit et j’en dort une autre, et j’épouse les femmes. Celui qui se détourne de ma voie n’est pas de ma communauté. » (Boukhari et Mouslim)

         Or il faut savoir que l
es actes surérogatoires de la religion sont nombreux et il semble donc que l'être humain doive s'organiser un emploi du temps au niveau quotidien, hebdomadaire, mensuel, annuel et d'une vie, pour tendre vers la perfection
(voir chapitre relation centrale « a3 ») :
-comportements quotidiens dans les nécessités physiques,
-comportements quotidiens des œuvres cultuelles surérogatoires,
-caractère à suivre,
-prières surérogatoires,
-fréquence de lecture du Coran,
-jours de jeûne surérogatoires, etc...

c) Echange de la vie des croyants avec Dieu en dépensant notre personne, nos biens et notre temps par le mode de vie prophétique permettant aussi logiquement de se rapprocher de Lui

          Le Prophète (SBDSL) et les compagnons (SDP) dépensaient les richesses et les biens qu'Allah Béni et Elevé leur a accordés dans la voie d'Allah et pour satisfaire Allah. Ils préfèrent cela plutôt que de dépenser pour leurs propres personnes. Il faut comprendre que par l'immense miséricorde divine, l'être humain échange une courte vie d'esclave pour représenter la bienfaisance de Dieu sur terre contre une vie éternelle d'hôte de Dieu au Paradis ayant une liberté totale dans un mini cadre légal représentant le chemin de la dignité légitimement lié aux règles religieuses du monde terrestre, à travers la fin de la limite de consommation licite et l'évidente interdiction de l'inceste. L'homme peut aussi être considéré comme un représentant de Dieu gouvernant sur terre, en s'ennoblissant au maximum et en suivant les lois divines avec tous les biens que son Seigneur lui a attribué. De plus dans le sens excellent de l'ennoblissement apportant la plénitude et l'harmonie, il est logique de devoir obéir comme un esclave conscient aux bienfaisantes lois religieuses synonyme de représentation du divin, plutôt que de participer dans un esclavage inconscient à un système de consommation extrême dont de nombreuses choses souvent pas nécessaires (produits de marques, surplus de vêtements ou de nourriture ou de matériel) que nous pensons posséder mais qui finit par nous posséder tout en propageant l'oppression d'une minorité d'hommes du grand capital avides de richesses et de pouvoir au sommet de la société, en particulier par leur obsolecence programmée de nombreux produits. Surtout que dans le capitalisme 2.0, l’homme est un objet comme un autre ; et sa valeur, de fait, décroît tandis que les objets matériels prennent vie et voient leur valeur décupler au détriment donc de l'homme quand le bien commun n'est pas recherché ! Ainsi il ne s'agit plus d'esclavage par des chaînes aux membres, mais par des chaînes mentales. Aldous Huxley écrivait dans Le meilleur des mondes : « La dictature parfaite serait une dictature qui aurait les apparences de la démocratie, une prison sans murs dont les prisonniers ne songeraient pas à s’évader. Un système d’esclavage où, grâce à la consommation et au divertissement, les esclaves auraient l’amour de leur servitude ». Alors que nous devrions tous vouloir plus posséder Dieu dans notre cœur pour qu'Il nous possède toujours dans Son noble chemin, comme le prouve ce documentaire « de la servitude moderne » sur youtube.com à https://www.youtube.com/watch?v=e5LcXFXgqw0 :

(ExtS28v77) « Et sois bienfaisant comme Allah a été bienfaisant envers toi. Et ne recherche pas la corruption sur terre, car Allah n’aime point les corrupteurs. »

(S57v10) « Et qu'avez-vous à ne pas dépenser dans le chemin d'Allah, alors que c'est à Allah que revient l'héritage des cieux et de la terre ? »

(S40v40) « et quiconque, mâle ou femelle, fait une bonne action tout en étant croyant (sous entendant la nécessité absolue de faire la bonne action au nom d'Allah), alors ceux-là entreront au Paradis pour y recevoir leur subsistance sans compter. »

(S2v244/245) « Et combattez dans le sentier d'Allah. Et sachez qu'Allah est Audient et Omniscient. Quiconque prête à Allah de bonne grâce (une bonne action), Il le lui rendra multiplié plusieurs fois. Allah restreint ou étend (Ses faveurs). Et c'est à Lui que vous retournerez. »

(S9v99) « (Tel autre,) parmi les Bédouins, croit en Allah et au Jour dernier et prend ce qu'il dépense comme moyen de se rapprocher d'Allah et afin de bénéficier des invocations du Messager. C'est vraiment pour eux (un moyen) de se rapprocher (d'Allah) et Allah les admettra en Sa miséricorde, car Allah est Pardonneur et Miséricordieux. »


Le Prophète Mouhamed  (SBDSL) a dit : Dieu a dit : « Celui qui se fait l’ennemi de l’un de Mes bien aimés, Je lui ai effectivement déclaré la guerre. Mon esclave ne s’est jamais rapproché de Moi par une œuvre plus aimable à Moi que par les obligations que Je lui ai imposées. Mon esclave ne cesse de se rapprocher de Moi par les actes surérogatoires jusqu’à que Je l’aime. Une fois que Je l’ai aimé, Je deviens son ouïe avec laquelle il entend, sa vue avec laquelle il voit, sa main avec laquelle il combat et son pied avec lequel il marche. S’il Me demande alors quelque chose Je la lui donne, et s’il se met sous Ma protection Je la lui accorde. Je ne retarde pas une chose que Je dois faire comme Je retarde pour le croyant la mort qui lui serait pénible car Je répugne à lui faire du mal. »

(S35v29-30) « Ceux qui récitent le Livre d’Allah, accomplissent la Salât, et dépensent, en secret et en public de ce que Nous leur avons attribué, espèrent ainsi faire un commerce qui ne périra jamais, afin (qu’Allah) les récompense pleinement et leur ajoute de Sa grâce. Il est Pardonneur et Reconnaissant. »

(S9v111/112) « Certes, Allah a acheté des croyants, leurs personnes et leurs biens en échange du Paradis. Ils combattent dans le sentier d'Allah : ils tuent, et ils se font tuer. C'est une promesse authentique qu'Il a prise sur Lui-même dans la Thora, l'Evangile et le Coran. Et qui est plus fidèle qu'Allah à son engagement ? Réjouissez-vous donc de l'échange que vous avez fait : Et c'est là le très grand succès. Ils sont ceux qui se repentent, qui adorent, qui louent, qui parcourent la terre (ou qui jeûnent), qui s'inclinent, qui se prosternent, qui commandent le convenable et interdisent le blâmable et qui observent les lois d'Allah... et fais bonne annonce aux croyants. »

(S6v161/162) « Dis : “Moi, mon Seigneur m'a guidé vers un chemin droit, une religion droite, la religion d'Abraham, le soumis exclusivement à Allah et qui n'était point parmi les associateurs.” Dis : “En vérité, ma Salat, mes actes de dévotion, ma vie et ma mort appartiennent à Allah, Seigneur de l'Univers.” »

(S61v10-14) « Ô vous qui avez cru ! Vous indiquerai-je un commerce qui vous sauvera d'un châtiment douloureux ? Vous croyez en Allah et en Son messager et vous combattez avec vos biens et vos personnes dans le chemin d'Allah, et cela vous est bien meilleur si vous saviez ! Il vous pardonnera vos péchés et vous fera entrer dans des Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, et dans des demeures agréables dans les jardins d'Eden. Voilà l'énorme succès et il vous accordera d'autres choses encore que vous aimez bien : un secours (venant) d'Allah et une victoire prochaine. Et annonce la bonne nouvelle aux croyants. Ô vous qui avez cru ! Soyez les alliés d'Allah, à l'instar de ce que Jésus fils de Marie a dit aux apôtres : “Qui sont mes alliés (pour la cause) d'Allah ?” Les apôtres dirent : “Nous sommes les alliés d'Allah.” Un groupe des Enfants d'Israël crut, tandis qu'un groupe nia. Nous aidâmes donc ceux qui crurent contre leur ennemi, et ils triomphèrent. »

Le Prophète (SBDSL) a dit : « La jalousie n’est permise que dans deux choses :
-un homme à qui Allah a donné d’apprendre le Coran et de passer des heures de la nuit et du jour à le lire et à méditer sur son contenu.
-et un homme à qui Allah a donné une fortune qu’il ne fait que dépenser dans le bien de nuit et de jour. »

Selon Ibn Masoud (SDP), le Prophète (SBDSL) a dit : « L'envie n'est permise que dans deux cas :
-un homme que Dieu a pourvu de biens et les lui a fait dépenser dans des œuvres bonnes.
-et un homme auquel Dieu a accordé un savoir avec lequel il juge entre les gens et l'enseigne autour de lui. » (Boukhari et Mouslim)

Aamr Ibn Alâaç (SDP) raconte : Le Prophète (SBDSL) envoya me dire : « Prends tes habits et tes armes puis viens. » Je suis venu et il déclara : « Je veux t'envoyer avec une armée et Allah te rendra sauf et t'accordera un butin ; je te donnerai alors une bonne quantité d'argent. » Je répondis : « Ô Messager d'Allah ! Je n'ai pas embrassé l'islam pour l'argent, mais j'ai embrassé l'islam par désir de l'islam (dans une version : et pour être avec le Messager d'Allah (SBDSL). » Il déclara : « Aamr ! Le bon argent pour la personne sainte est une excellente chose. »
Commentaire : En effet comme le dit l'expression « l'argent est le nerf de la guerre », dans la confrontation entre le Bien et le Mal, lorsque cet argent est d'origine pure et sert le Bien, il ne peut être qu'une excellente chose, comme pour tous ceux qui dépensent leurs biens, leur temps et leur personne dans les bonnes causes.

(S34v39) « Dis : Mon Seigneur dispense avec largesse ou restreint Ses dons à ce qui Il veut parmi Ses serviteurs. Et toute dépense que vous faites (dans le bien), Il la remplace, et c'est Lui le Meilleur des donateurs. »

(S57v11) « Quiconque fait à Allah un prêt sincère, Allah le Lui multiplie, et il aura une généreuse récompense. »

(S57v18) « Ceux et celles qui font la charité (pour Allah) et qui ont (donc) fait à Allah un prêt sincère, cela leur sera multiplié et ils auront une généreuse récompense (c'est à dire éternelle par subtilité divine). »

(S64v15-17) « Vos biens et vos enfants ne sont qu’une tentation, alors qu’auprès d’Allah est une énorme récompense. Craignez Allah donc autant que vous pouvez, écoutez, obéissez et faites largesses. Ce sera un bien pour vous. Et quiconque a été protégé contre sa propre avidité… ceux-là sont ceux qui réussissent (car le partage est une des qualités principal de la dignité et de l'ennoblissement maximal). Si vous faites à Allah un prêt sincère, Il le multipliera pour vous et vous pardonnera. Allah cependant est très Reconnaissant et indulgent (même pour de petites dépenses sincères pour Lui). Il est le Connaisseur du monde Invisible et visible, et Il est le Puissant le Sage. »

(S73v20) « Ton Seigneur sait certes que tu (Mouhamed) te tiens debout moins de deux tiers de la nuit, ou sa moitié, ou son tiers. De même qu'une partie de ceux qui sont avec toi. Allah détermine la nuit et le jour. Il sait que vous ne saurez jamais passer toute la nuit en prière. Il a usé envers vous avec indulgence. Récitez donc ce qui (vous) est possible du Coran. Il sait qu'il y aura parmi vous des malades, et d'autres qui voyageront sur la terre en quête de la grâce d'Allah, et d'autres encore qui combattront dans le chemin d'Allah. Récitez-en donc ce qui (vous) sera possible. Accomplissez la Salat, acquittez la Zakat, et faites à Allah un prêt sincère. Tout bien que vous vous préparez, vous le retrouverez auprès d'Allah, meilleur et plus grand en fait de récompense. Et implorez le pardon d'Allah, car Allah est Pardonneur et Très Miséricordieux. »

(S9v38) « Ô vous qui croyez ! Qu'avez-vous ? Lorsque l'on vous a dit : “élancez-vous dans le sentier d'Allah”, vous vous êtes appesantis sur la terre (englués dans un confort matérialiste qui vous empêche d'agir en bien socialement et spirituellement). La vie présente vous agrée-t-elle plus que l'au-delà ? Or, la jouissance de la vie présente ne sera que peu de chose comparée à l'au-delà ! »

(S16v96/97) « Tout ce que vous possédez s’épuisera, tandis que ce qui est auprès d’Allah durera. Et Nous récompenserons ceux qui ont été constants en fonction du meilleur de ce qu’ils faisaient. Quiconque, mâle ou femelle, fait une bonne œuvre tout en étant croyant, Nous lui ferons vivre une bonne vie. Et Nous les récompenserons certes en fonction des meilleurs de leurs actions. »

(S8v2-3) « Les vrais croyants sont ceux dont les cœurs frémissent quand on mentionne Allah. Et quand Ses versets leur sont récités, cela fait augmenter leur foi. Et ils placent leur confiance en leur Seigneur. Ceux qui accomplissent la Salat et qui dépensent (dans le sentir d'Allah) de ce que Nous leur avons attribué, ceux-là sont en toute vérité les croyants : à eux des degrés (élevés) auprès de leur Seigneur, ainsi qu'un pardon et une dotation généreuse. »

(S9v24) « Dis : “Si vos pères, vos enfants, vos frères, vos épouses, vos clans, les biens que vous gagnez, le négoce dont vous craignez le déclin et les demeures qui vous sont agréables, vous sont plus chers qu'Allah, Son messager et la lutte dans le sentier d'Allah, alors attendez qu'Allah fasse venir Son ordre (épreuve, mort ou jugement). Et Allah ne guide pas les gens pervers.” »

(S9v9) « Ils (les associateurs) troquent à vil prix les versets d'Allah (le Coran) et obstruent Son chemin. Ce qu'ils font est très mauvais ! »

Commentaire : les infidèles échangent l'immense valeur des versets d'Allah et de la dépense en Son nom, contre des idoles sans valeur ou des choses mondaines futiles en particulier ceux luttant contre.

Sahl (SDP) rapporte : J'ai assisté à l'une des réunions du Prophète (SBDSL) où il a décrit le Paradis. A la fin de sa description, il dit : « Il y a au Paradis ce que nul œil n'a vu, nulle oreille n'a entendu et nul cœur humain n'a imaginé. » Puis il récita ces deux versets : (S32v16/17) « Ils s'arrachent de leurs lits pour invoquer (et prier) leur Seigneur (dans le dernier tiers de la nuit), par crainte et espoir, et ils font largesse de ce que Nous Leur attribuons. Aucun être ne sait ce qu'on a réservé pour eux comme sources de sérénité profonde, en récompense de ce qu'ils œuvraient ! » (Boukhari)

Abou Hourayra (SDP) a rapporté que l’Envoyé de Dieu (SBDSL) a dit : « Dieu se porte garant a quiconque partira dans Son chemin, n’ayant pour but en partant que le combat dans le chemin de Dieu, une croyance en Lui et une croyance en ses envoyés, qu'Il s’engage à le faire entrer au Paradis, ou le rendre chez lui sain et sauf d’où il est parti en ayant droit à une récompense céleste ou à un butin. Je jure par celui dont l’âme de Mouhamed est entre Ses mains, qu'il n’y aura aucun guerrier (au nom de Dieu) qui sera blessé d’une blessure quelconque sans qu’il vienne au jour de la résurrection portant la même blessure à la couleur du sang mais à l'odeur de musc. Je jure par celui dont l’âme de Mouhamed est entre Ses mains, que si je pouvais, je ne me tiendrais jamais derrière une troupe qui combat, et si ce n’était pas quelque chose de trop excessif à imposer aux musulmans handicapés, et si ce n’était la puissance qui me manque à les porter (sur mes épaules) à ce dont ils ne sont pas capables, il n'y aurait aucun musulman qui resteraient derrière à cause de leur incapacité. Je jure par celui dont l’âme de Mouhamed est entre Ses mains, que j’aurais bien souhaité être tué pendant un combat dans la voie de Dieu, puis combattre encore dans Sa voie après avoir été ramené à la vie, pour y être à nouveau tué. » (Mouslim et Boukhari)

Selon Al Moughyra Ibn Shoba (SDP), le Messager de Dieu (SBDSL) a dit : Moïse demanda à son Seigneur : « Comment sera celui qui occupera le plus bas degré du Paradis ? » Il dit : « C'est un homme qui viendra après que tous les gens du Paradis y auront été introduits. » Dieu lui dira : « Entre au Paradis. » Il dit : « Seigneur ! Comment est-ce que j'y entre alors que les gens ont déjà occupé leurs places et reçu les biens qu'on leur y avait préparés ? » On lui dit : « Serais-tu satisfait d'avoir un royaume égal à celui de l'un des rois du bas-monde ? » Il dit : « Seigneur j'accepte ! » Il dit : « Tu as cela ainsi qu'un autre pareil et un troisième et un quatrième... » Il dit au cinquième : « Seigneur j'accepte ! » Il dit : « Tu as tout cela et dix fois plus encore (soit environ cinquante planètes). Tu as aussi tout ce que ton âme désire et tout ce qui fait le délice de tes yeux. » Il dit : « Seigneur j'accepte ! » Moïse dit : « Seigneur ! Comment sera alors celui qui aura la plus haute position ? » Il dit : « Ceux-là sont ceux que J'ai voulus pour Moi-même. J'ai planté de Ma propre Main l'arbre des honneurs qu'ils recevront et J'ai placé sur lui un cachet. Ainsi nul œil ne le voit, nulle oreille n'en entend parler et nul cœur d'humain ne se l'imagine. » (Mouslim)

Selon Abou Hourayra (SDP) le Messager de Dieu (SBDSL) a dit : « Celui qui a peur (de ne pas arriver à bon port) se met en route de bonne heure et celui qui se met en route de bonne heure atteint l’endroit (de sa sécurité). Attention ! La marchandise de Dieu est très chère. Attention ! La marchandise de Dieu c’est le Paradis. » (Tirmidhi)


d) Comprendre et apprécier les attributs et bienfaits divins en établissant une bonne, voire complice relation avec Dieu