Recherche

Menu principal

Contact

PDF Imprimer Envoyer

IX) Les trois rétributions existantes

          Elles sont le Paradis, l'endroit d'Al Arraf et l'Enfer.
          Leur création par Dieu est antérieure à celle des autres créatures car le Paradis a été préparé pour récompenser les serviteurs de Dieu et le Feu pour châtier les criminels ainsi que les infidèles. Tous les deux existent donc réellement et actuellement :
Selon Abou Hourayra (SDP), le Prophète (SBDSL) a dit : « Quand vient le mois de ramadan, les portes du Paradis sont ouvertes, les portes de l'Enfer sont fermées, et les démon sont enchaînés. »
          De plus ils sont éternels, inaltérables, et dans des espace-temps différents du nôtre. Il est unanimement reconnu que le Prophète (SBDSL) vit ces deux lieux lors de son ascension nocturne vers Dieu. A ce propos, comme Dieu peut augmenter la joie et la douleur ici bas, cela prouve qu'Il le pourra éternellement puisqu'Il est l'Absolu contenant donc l'infini :
(ExtHadith) Anas (SDP) a dit : (Un jour) Le Messager de Dieu (SBDSL) nous a tenu un sermon auquel je n'avais jamais rien entendu de semblable. Il (SBDSL) nous dit : « Si vous saviez ce que je sais, vous ririez certainement peu et vous pleureriez (par sensibilité de ressentir l'immense noblesse divine et d'avoir vu le Paradis et l'Enfer) certainement beaucoup (et les compagnons présents pleurèrent, mais il est précisé dans un autre enseignement que Dieu dit au Prophète de les laisser tranquilles dans le joie de leur fraternité). »
Dans une autre version : « On rapporta au Messager de Dieu que ses compagnons riaient (probablement beaucoup) dans leurs réunions. Il leur fit ce sermon : « On m'a présenté le Paradis et l'Enfer, et je n'ai jamais rien vu jusqu'à ce jour de plus beau ni de plus affreux. Si vous saviez ce que je sais, vous ririez certainement peu et vous pleureriez certainement beaucoup (par sa grande sensibilité liée au niveau immense de noblesse, d'amour, de beauté et de joie se trouvant sur terre et au Paradis, et à son niveau important de crainte, d'espoir et de compassion acquis suite à sa vision horrible de l'Enfer). » Ce fut pour les compagnons du Messager de Dieu (SBDSL) la journée la plus pénible de leur vie. Ils se couvrirent le visage et se mirent à pleurer en faisant entendre un nasillement. »

Selon Abou Said Al Khoudri (SDP), le Messager de Dieu (SBDSL) a dit : « II y eut une dispute entre le Paradis et l'Enfer. L'Enfer dit : « J'ai chez moi les tyrans et les hautains. » Le Paradis répliqua : « J'ai chez moi les faibles et les humbles. » Dieu arbitra alors entre eux en disant : « C'est toi Paradis qui est Ma miséricorde, et c'est par toi que Je la donne à qui Je veux. Et c'est toi Enfer qui es Mon supplice, et c'est par toi que Je tourmente qui Je veux. Je M'engage personnellement à assurer son plein à chacun de vous deux. » Mais l'Enfer ne sera rempli que lorsque Dieu aura posé Son pied sur lui et qu'il se sera écrié : « Assez ! Assez ! » C'est uniquement à ce moment là qu'il sera rempli, c'est à dire quand les gens de l'Enfer seront entassés (compressés) les uns sur les autres. Cependant Dieu ne fera tort à aucune de Ses créatures (au Jour du Jugement Dernier). Pour ce qui est du Paradis, Dieu créera d'autres êtres pour le remplir (en plus des hommes et djinns qui pourront y entrés : les houris, les jeunes serviteurs). » (Boukhari et Mouslim)
Selon Imran Ibn Al Housayn (SDP), le Prophète (SBDSL) a dit : « J'ai vu le Paradis et j'ai constaté que la plupart de ses habitants étaient des pauvres (probablement car ayant moins de biens à juger et par leur délaissement du monde matérialiste et leur compréhension de la noble valeur sociale du partage). Et j'ai vu l'Enfer et j'ai constaté que la plupart de ses habitants étaient des femmes (probablement à cause de leur nature plus impulsive et donc plus imparfaite que les hommes). » (Boukhari et Mouslim)
(HadithQoudsi) : D'après Abou Hourayra (SDP), le Messager de Dieu (SBDSL) a dit : « Quand Dieu eut achevé le Paradis et l'Enfer, Il envoya l'Archange Gabriel au Paradis en lui disant : « Regarde le Paradis et vois ce que J'y ai préparé pour ses habitants. » Gabriel se dirigea donc vers le Paradis et vit ce que Dieu y avait préparé pour ses habitants. Il retourna ensuite vers le Seigneur et dit : « Par Ta gloire, personne n'entendra parler de ce qu'il contient sans vouloir y entrer. » Alors Dieu ordonna que les formes de difficultés (les œuvres cultuelles, la bienfaisance sociale et les pieux efforts) en deviennent ses portes, puis Il demanda à Gabriel d'y retourner et de regarder ce qu'Il avait préparé pour ses habitants. Gabriel y retourna et vit ce qui avait été rajouté. Il revint alors à Dieu et déclara : « Par Ta gloire, je crains que personne n'y entre. » Dieu poursuivit en disant : « Va maintenant en Enfer, regarde le et regarde ce que J'y ai préparé pour ses habitants. » Gabriel vit alors que les parties de l'Enfer s'entassent les unes sur les autres et retourna ensuite vers le Seigneur et dit : « Par Ta gloire, personne n'entendra parler de ce qu'il contient et voudra y entrer. » Alors Dieu ordonna que les passions (formes de plaisirs exagérés ou impurs et œuvres indignes) en deviennent ses portes, puis Il demanda à Gabriel d'y retourner et de regarder ce qu'Il avait préparé pour ses habitants. Gabriel y retourna et vit ce qui avait été rajouté. Il revint alors à Dieu et déclara : « Par Ta gloire, je crains que personne ne parvienne à ne pas y entrer. » (Tirmidhi , Abou Dawoud et Nasaî)
Le Prophète (SBDSL) a dit : « Mon image et la vôtre est celle de quelqu'un (Dieu) qui a allumé un feu (le soir). Les criquets et les papillons (les hommes) se mirent à y tomber dedans cependant qu’il cherchait à les en écarter (car l'Enfer est entouré des plaisirs exagérés ou illicites). C’est ainsi que moi-même je vous retiens par votre ceinture (par mon rappel et mon mode de vie religieux, et donc en vous apportant l'exemple de la piété, des qualités et du repentir afin de perfectionner votre âme imparfaite) pour vous éviter de tomber dans le feu (par votre nature imparfaite indomptée), tandis que vous échappez de ma main (par votre insouciance ou votre impiété). » (Mouslim)
Khalid Al Adawi (SDP) rapporte : « Après avoir loué et glorifié Dieu, Utba ibn Ghazwan, alors qu'il était émir de Bassora, nous fit un sermon en ces termes : « Ce monde annonce sa fin et le temps s'écoule à grande vitesse. Puis il ne subsistera plus rien, telles les dernières gouttes d'eau que l'on recueille au fond d'un récipient. Vous quitterez ce monde pour un autre qui n'a pas de fin. Allez-y en emportant avec vous ce que vous avez de meilleur (piété, qualités morales, bonnes actions). Certes, il nous a été dit que la pierre qu'on lance des bouches de l'Enfer tombe pendant soixante-dix années sans en atteindre le fond, et par Dieu l'Enfer sera rempli ! En êtes-vous surpris ? On nous a informés également que la distance séparant les montants d'une des portes du Paradis est égale à quarante années de marche. Cependant un jour viendra où une foule immense se présentera à l'entrée de cette porte (sans pouvoir y entrer simultanément). J'étais un jour le septième d'un groupe de sept personnes en compagnie du Prophète (SBDSL). Nous n'avions pour repas que des feuilles d'arbres, au point que le fond de nos bouches en devenait ulcéré. Je trouvai un jour un manteau que je partageai avec Sad ibn Malik. Je fis de ma moitié un izar, Sad en fit de même. A présent, chacun d'entre nous est devenu gouverneur d'une région. Je demande à Dieu de me préserver de me considérer grand en mon for intérieur et petit à Son égard. » (Mouslim)
          La troisième rétribution existante, nommée « Al Araf », est une muraille qui sépare le Paradis et l'Enfer, où il n'y a ni plaisirs ni souffrances mais seulement crainte et espoir. Elle est destinée aux gens qui auront le même nombre de bonnes et de mauvaises actions.
          Il faut comprendre que le comportement prophétique permet de purifier nos fonctions corporelles en anoblissant leur utilisation, afin de pouvoir s'en servir au Paradis avec la dignité ainsi obtenue et conformément à la valeur pure de ce lieu. En revanche, le comportement des pécheurs rend mauvaise l'utilisation des fonctions corporelles en les faisant devenir impures comme en Enfer. Par conséquent, la rétribution de l'autre monde sera logiquement le reflet de notre conduite ici-bas, et pour les croyants bienfaisants ces fonctions pieusement et donc dignement encadrées sur terre seront ensuite légitimement assouvies au Paradis grandement, parfaitement et totalement.