PDF Imprimer Envoyer

VII) La mort et ses suites (tentative d'ordre chronologique)

          Le monde de la mort est un endroit en dehors de la création de la vie éphémère, car à la fin du monde, lorsque Dieu repliera les cieux et la terre dans Sa main droite pour honorer légitimement Sa glorieuse souveraineté, avant de les recréés en modifiant leur apparence pour le jour de la résurrection, les morts recevront toujours leur rétribution dans le monde de la tombe.
(Ext de hadith) D'après Abou Yala al-Mussili, Abou Hourayra (SDP) a rapporté que le Messager de Dieu (SBDSL) raconta ceci : « Les morts ne seront rien de cela (des événements de la fin du monde). »
Il faut noter que la plupart des rétributions lors des différentes étapes après la mort sont les mêmes en fonction des trois groupes suivants : les gens de la gauche (les infidèles), les gens de la droite (les croyants), et les rapprochés ou élus (les prophètes, les adorateurs, les justes, les pieux, les vertueux). Cependant chaque membre de ces groupes peut avoir des rétributions supplémentaires suite à certaines œuvres particulières ou fréquentes, et des raccourcissements ou des rallongements en années de certaines de ces punitions ou facilités. Et il en est de même au Paradis et en Enfer.
          Les étapes les plus connues sont :

la mort :

Pour les gens de la gauche, souffrance similaire à sept cents coups d'épées commençant à les rétribuer.
Pour les gens de la droite, ultime souffrance similaire à sept cents coups d'épées les absolvant de leurs péchés (puis uniquement des peurs rassurées).
Pour les rapprochés, vision de leur demeure au Paradis faisant sortir l'âme du corps sans souffrance comme lorsque les âmes des femmes s'étant portées sur la beauté du Prophète Youcef n'ont par ressenti qu'elles se tailladaient leurs mains avec leurs couteaux pendant qu'elles coupaient des fruits.

la tombe :
Pour les gens de la gauche, mauvaises réponses aux interrogations puis divers châtiments.
Pour les gens de la droite, bonnes réponses aux interrogations puis diverses
récompenses.
Pour les rapprochés, probablement pas d'interrogation, puis vol au dessus du Paradis jusqu'au jour de la résurrection.

Trajet de la résurrection au rassemblement universel de la place du jour du jugement :
Pour les gens de la gauche, pas de lumière sur leurs membres et déplacement sur leur visage.
Pour les gens de la droite, lumière sur leurs membres et marche à pied.
Pour les rapprochés, lumières sur leurs membres et transport à cheval.

Sur la place du jour du jugement :

Pour les gens de la gauche, attente pouvant durer 50000 ans, enfoncement dans leur sueur jusqu'à leur bouche de peur, rapprochement du soleil.
Pour les gens de la droite, jugement rapide ou protection contre le soleil par le Trône divin.
Pour les rapprochés, pas de jugement ou trônes de lumière.

Traversée du pont au-dessus de l'Enfer aussi fin et tranchant qu'une lame de rasoir :
Pour les gens de la gauche, pas accès ou traversée trop lente et chute.
Pour les gens de la droite, traversée plus ou moins rapide.
Pour les rapprochés, traversée en un clignement d'œil ou à la vitesse de l'éclair.

Arrivée au bassin du Prophète (SBDSL) guérissant les hommes de toutes souffrances :
Pour les gens de la gauche, inexistant.
Pour les gens de la droite, boisson via des coupes en or et argent.
Pour les rapprochés, boisson via la main du Prophète.

Place dans l'au-delà :

Pour les gens de la gauche, Enfer.
Pour les gens de la droite, divers étages du Paradis.
Pour les rapprochés, firdaws, le septième et plus haut niveau du Paradis.

Vision ou visite du Seigneur :
Pour les gens de la gauche, inexistant.
Pour les gens de la droite, au minimum une vision par semaine le Vendredi.
Pour les rapprochés, deux visites par jour ou plus.


A) Morales sur la mort

          L’ange de la mort accomplira son devoir tôt ou tard, car notre temps de vie correspond à un évident compte à rebours avant sa rencontre. Pour bien comprendre cette vérité, il faut savoir qu'un enseignement religieux précise que celui-ci nous regarde droit dans les yeux cinq fois par jour et cinq fois par nuit en attendant l’ordre de Dieu l'obligeant à prendre notre âme. En effet les gens choisissent rarement leur fin et celle-ci peut donc arriver à tout moment comme lors d'une rupture d’anévrisme. Après la mort, le corps sera déposé dans un trou et il disparaîtra de la surface de la terre. L'homme ne doit donc vraiment craindre que Dieu et par conséquent agir sagement pour Lui sans penser au regard des autres.

(S30v8) « N'ont-ils pas médité en eux-mêmes ? Allah n'a créé les cieux et la terre et ce qui est entre eux, qu'à juste raison et pour un terme fixé. Beaucoup de gens cependant ne croient pas en la rencontre de leur Seigneur. »

Le calife Ali (SDP) a déclaré : tout le monde dort et leurs yeux s'ouvriront après la mort.

Hazrat Anas (SDP) rapporte que le Prophète (SBDSL) a dit : « La mort de n'importe quel être humain croyant est semblable à l'enfant qui est serrée dans le ventre de sa mère, en sort et arrive au monde dans le repos et la tranquillité.»

Le Prophète (SBDSL) a dit : «Ce monde est prison pour le croyant et paradis céleste pour le non musulman.»

Anas (SDP) raconte que le Prophète (SBDSL) a dit qu'il y a deux portes pour chaque être humain, par l'une passent les oeuvres pour aller au ciel, par l'autre descend ses besoins quotidiens ; ces deux portes pleurent quand meurt l'être humain croyant.

Ibn Anwar (SDP) a dit que le Prophète (SBDSL) a dit qu'à la mort d'un fidèle, le cimetière se prépare comme pour une fête et chaque pouce de la terre nourrit l'espoir que le corps du fidèle lui sera confiée.

Le Prophète (SBDSL) a dit :  « Que l’un de vous ne meurt qu’en ayant bon espoir en Dieu glorifié et honoré ! »(Moslem)

Ali Ibn Abi Talib (SDP), le Prophète (SBDSL) a dit : « Il y a au Paradis des chambres dont on regarde l'extérieur de l'intérieur, et l'intérieur de l'extérieur. Un bédouin se leva et demanda : « Pour qui sont-elles réservées ? » Il répondit : « Pour celui qui parle et dit du bien, pour celui qui offre à manger, pour celui qui jeûne souvent, pour celui qui médite sur la mort alors que les gens dorment.» (Imam Ahmad)

Les savants ont dit que celui qui pensera souvent à la mort se verra accorder trois facultés : obtenir rapidement le pardon, la sérénité du cœur en ayant une bonne morale, et la faculté de concentration et de satisfaction dans ces prières. Celui qui oublie la mort verra s'abattre sur lui trois malheurs : il ne pensera pas à demander pardon, il ne sera jamais satisfait du peu qui lui sera accordé et il négligera les prières en devenant paresseux.


1) Son universalité

(S3v185) « Toute âme goûtera la mort. Mais c'est seulement au Jour de la Résurrection que vous recevrez votre entière rétribution. Quiconque donc est écarté du Feu et introduit au Paradis, a certes réussi. Et la vie présente n'est qu'un objet de jouissance trompeuse. »

(s21v34/35) « Et Nous n'avons attribué l'immortalité à nul homme avant toi. Est-ce que si tu meurs, toi, ils seront, eux éternels ? Toute âme doit goûter la mort. Nous vous éprouverons par le mal et par le bien [à titre] de tentation. Et c'est a Nous que vous serez ramenés »

(S39v30) « En vérité tu mourras et ils mourront eux aussi »


2) But principal

(S3v102) « Ô les croyants ! Craignez Allah comme Il doit d’être craint. Et ne mourrez qu’en pleine soumission (avec une foi sincère, en dehors d'un mal, et si possible pendant une œuvre pieuse). »


3) Inéluctabilité de la mort

(s4v78) « Où que vous soyez, la mort vous atteindra, fussiez-vous dans des tours imprenables. Qu'un bien les atteigne, ils disent : “C'est de la part d'Allah.” Qu'un mal les atteigne, ils disent : “C'est dû à toi (Mouhamed).” Dis : “Tout est d'Allah.” Mais qu'ont-ils ces gens, à ne comprendre presque aucune parole ? »

Le Prophète (SBDSL) a dit : « Lorsque Dieu eut remis le pouvoir de la mort à l'ange Izrail, il demanda ce qu'était la mort, alors Dieu fit appeler tous les anges après avoir ôté les voiles qui recouvraient la mort. Dès qu'ils l'aperçurent les anges s'évanouirent. Revenu à eux-mêmes, ils s'écrièrent : «Ô Dieu, y a-t-il une créature plus grande que la mort en ce monde ? » Et Dieu répondit : « J'ai créé la mort et plus grande que la mort il n’y a que Moi. Et il n’y a personne de plus puissant que Moi. Tout ce que j'ai créé aura, un jour ou l'autre, affaire à la mort. Par la force particulière que Dieu a mise en son pouvoir, l'Ange Izrail peut se saisir de l'esprit de tous les êtres vivants simultanément. »

4) Fin de la croyance mais la continuité des bonnes actions est possible

(s30v52) « En vérité, tu ne fais pas entendre les morts; et tu ne fais pas entendre aux sourds l'appel, s'ils s'en vont en tournant le dos. »

(s35v22) « De même, ne sont pas semblables les vivants et les morts. Allah fait entendre qui Il veut, alors que toi [Mouhamed], tu ne peux faire entendre ceux qui sont dans les tombeaux. »

(ExtS50v19) « L'agonie de la mort fait apparaître la vérité »

Le Prophète (SBDSL) a dit : " Quand le fils d’Adam meurt son œuvre s’arrête sauf dans trois choses : 
-
Une aumône continue (une œuvre d’utilité publique : fontaine, hôpital, asile, école, orphelinat, etc…)
-Une science dont les gens tirent profit
-Un enfant vertueux qui prie Allah pour un parent
(Moslem)

5) Proximité constante de la mort

Le Prophète (SBDSL) a dit : « Le Paradis est plus près de vous que le lacet de sa chaussure et il en est de même de l’Enfer. » (URA)

Le Prophète (SBDSL) avait dit à Ibn Omar (SDP) « A votre réveil, n'escomptez pas vivre jusqu'au soir, et le soir, n'escomptez pas vivre jusqu'au lendemain. Vivants, tirez avantage de la vie avant la mort, et de la bonne santé avant la maladie, car vous ne savez pas quel sera votre position auprès de Dieu demain.» (Al Boukhari)

(S7v185) « N’ont-ils pas médité sur le royaume des cieux et de la terre, et toute chose qu’Allah a créé, et que leur terme est peut-être déjà proche ? En quelle parole croiront-ils après cela ? »

Le Prophète (SBDSL) a dit : « Sois dans ce monde comme si tu étais un étranger ou quelqu’un de passage. » (Boukhari)

(S10v24) « La vie présente est comparable à une eau que Nous faisons descendre du ciel et qui se mélange à la végétation de la terre dont se nourrissent les hommes et les bêtes. Puis lorsque la terre prend sa parure et s'embellit, et que ses habitants pensent qu'elles est à leur entière disposition, Notre Ordre lui vient, de nuit ou de jour, c'est alors que Nous la rendrons toute moissonnée, comme si elle n'avait pas été florissante la veille. Ainsi exposons-Nous les preuves pour des gens qui réfléchissent. »

6) Sagesse de son rappel

Ibn Omar (SDP) a dit : « J'étais avec l'Envoyé de Dieu (SBDSL) quand un des partisans est arrivé. Il a salué le Prophète (SBDSL) et a demandé: « Ô Envoyé de Dieu! Quel est le meilleur des croyants? » Il a répondu: « Celui qui a les meilleures qualités morales. » Il demanda : «Lequel des croyants est le plus gracieux? » Il répondit: « Celui qui se rappelle le plus souvent la mort et celui qui s'est le mieux préparé à ce qu'il y a après la mort. Ce sont ceux-là les gracieux.»

Ibn Omar (SDP) raconte que lui-même et dix Ansars se rendirent auprès du Prophète (SBDSL), alors l'un d'eux posa la question : lequel parmi nous est le plus intelligent, la réponse fut : celui qui pensent la mort et prépare sa vie pour l’au-delà.

Le Prophète (SBDSL) a dit : « Pensez beaucoup à la chose qui vient mettre fin aux jouissances : la mort. »

Le Prophète (SBDSL) a dit :« Celui qui désire visiter les tombes qu’il le fasse ! Elles nous rappellent l’autre monde. »

B) L'agonie et son caractère violent

Les savants de la religion sont d'accord pour dire qu'il n'est pas de souffrance terrestre plus grande que celle de l'agonie.

(ExtS50v19) « L'agonie de la mort fait apparaître la vérité»

Le Prophète Jésus (SBDSL) avaient l'habitude de dire à ses disciples : « Priez Dieu pour qu'il me facilite la mort, car j'en ai si peur que j'en tremble à la pensée.»

Ali (SDP) le gendre du Prophète (SBDSL) disait aux musulmans : « Combattez les incroyants, car pour moi les blessures de l'épée sont plus faciles à supporter que l'agonie de la mort dans un lit.»


1) Description

Ext hadith : « Mais lorsque la vue se figera, la poitrine râlera, la peau frissonnera et les doigts se crisperont... » (Moslim, Bokhari)

Il est rapporté que la mort correspond à sept cents coup d'épées, représentant probablement le détachement de l'âme spirituelle des nerfs de l'âme bestiale.

D'après un récit de Saddad Ibn Aoss, la souffrance de l'agonie est beaucoup plus grande que celle que l'on endurerait à être scié vif ou à être enfermé dans une marmite d'eau bouillante.

Il est dit dans un hadith que le Prophète Moïse (SBDSL) questionné par Dieu sur l'expérience qu'il a ressenti au moment de sa mort répondit : « J'avais l'impression d'être un oiseau que l'on grille et qui ne pouvait s'envoler ni mourir.»

(S56v83-85) « Lorsque le souffle de la vie remonte à la gorge (d'un moribond), et qu'à ce moment-là vous regardez, et que Nous sommes plus proche de lui que vous [qui l'entourez] mais vous ne [le] voyez point. »

(S75v26-30) « Mais non ! Quand [l’âme] en arrive aux clavicules et qu’on dit : «  Qui est exorciseur ? » et qu’il [l’agonisant] est convaincu que c’est la séparation (la mort), et que la jambe s’enlace à la jambe, c’est vers ton seigneur ce jour là que tu seras conduit. »

Maysara (SDP) un disciple du Prophète (SBDSL) raconte que le Prophète (SBDSL) disait que les douleurs de la mort sont si dures et si pénibles qu'une goutte déversée sur la terre ou sur les cieux tuerait tout ce qui existe.

2) Comportement

Aisha (SDP) rapporte : « Juste avant sa mort le Messager de Dieu disait beaucoup: «Gloire et pureté à Dieu ainsi que louange. Je demande à Dieu de m'absoudre et je reviens à Lui repentant». (URA)

D’après un hadith du « Tirmizee Charife », au moment de la mort, le Prophète connut une si grande difficulté que sa fille Fatima ne pouvant supporter de le voir souffrir ainsi se mit à pleurer. Avant de rendre l'âme, le Prophète récitait cette invocation : « O Dieu facilite le passage à Mouhamed.»

L'épouse aimée Aisha (SDP) a dit que le Prophète (SBDSL) a prononcé avant de mourir : « Ô Seigneur, Toi qui retire la vie du corps, allège ma souffrance. Il fit demander un bol d'eau dans laquelle il plongeait sa main bénie qu'il passait sur sa figure que la douleur ravageait en disant : l'agonie est sans doute une vérité. Son visage se teintait de rouge (la douleur faisant affluer le sang à son visage) et c'est dans cet état qu'il prononça : « Allhoumma raffioul Ala» et sa sainte âme trouva le refuge de la paix divine.

Un enseignement explique qu'au moment de la mort l'âme du mourant est brûlante et qu'il est donc assoiffé. Alors Satan lui dit : « si tu désires boire, dit que Dieu n’a pas créé la terre. » Si le mourant est un croyant sincère, il le repousse, après quoi Satan se place du côté de ses pieds en faisant miroiter un verre d'eau et dit : « si tu désires boire, dit tout simplement que tu ne crois pas aux Prophètes. » Les dernières minutes de la mort sont donc des moments d'une dure épreuve. Si le mourant est un croyant honnête et sincère, il ne se laissera pas malmener par Satan, mais s’il est de foi faible ou de mauvaise foi, il devient la proie de Satan et se condamne lui-même à la géhenne.

3) Récompense

Le Prophète (SBDSL) a dit : « les souffrances du comma sont pour les croyants une rançon des pêchés. »

Le Prophète (SBDSL) a dit que la mort est une bénédiction semblable à une fleur parfumée pour le croyant sincère.

Ext hadith : «...Mais lorsque la vue se figera, la poitrine râlera, la peau frissonnera et les doigts se crisperont, à ce moment là...Celui qui désire rencontrer Dieu, Dieu désire le rencontrer, et celui qui répugne à Le rencontrer, Dieu répugne à le rencontrer. (Mouslim, Boukhari)

C) La vie après la mort

Le Prophète (SBDSL) a dit : « La tombe est la première étape du voyage en éternité. La mort est un point qui unit les amis. Les croyants ne meurent pas. Ils sont transportés de ce monde périssable vers un monde d'existence éternelle »

Le Prophète (SBDSL) a dit : « L'homme aime la vie de ce monde alors que la mort est bien meilleure pour lui s'il est un croyant avec des bonnes actions. »

D) La porte du monde du Barzak (comprenant les étapes de la mort, des situations avant l'entrée dans la tombe, et de l'apparition du monde de la tombe pour y attendre le Jour de la résurrection)

          L'étape comprise entre la mort et le jour du jugement dernier s'appelle Barzakh qui signifie : voile, séparation. Ce monde est comparable à un isthme. Isthme : bande de terre étroite séparant deux mers et reliant deux terres. Il est donc le lieu reliant la vie éphémère à la vie éternelle.
Lorsque quelqu'un meurt, il rentre donc immédiatement dans le Barzakh même s'il n'a pas encore été descendu dans le Kabar (trou, tombe) ou même avant d'être brûlé (comme font les hindous). En effet comme le mort détient toujours l'intelligence et la raison, il verra des choses de l'invisible et vivra des rétributions. Quel que soit le type de mort que l'être humain subit, il ira donc dans le monde du Barzakh pour être interrogé et pour commencer à être rétribué.

(S23v99/100) « Puis, lorsque la mort vient à l'un deux, il dit : “Mon Seigneur ! Fais-moi revenir (sur terre), afin que je fasse du bien dans ce que je délaissais”. Non, c'est simplement une parole qu'il dit. Derrière eux, cependant, il y a une barrière, jusqu'au jour où ils seront ressuscités” . »

E) Apparition de l'ange de la mort

1) Son but

(S32v11) « Dis : “L'Ange de la mort qui est chargé de vous, vous fera mourir. Ensuite, vous serez ramenés vers Votre Seigneur. »

Il est unanimement reconnu que toutes ses missions suivent l'ordre divin.

D'autre part il faut savoir qu'au moment de leur mort, les bonnes et les mauvaises âmes sont inscrites dans deux livres
:
-Illiyyin : livre répertoriant les gens allant dans les hauts lieux du Paradis
-Siijin : livre répertoriant les gens allant dans les bas fonds de l'Enfer.

2) Sa description

        Dès la fin de l'agonie, l'ange de la mort apparaît sous sa véritable apparence et accomplit sa mission en faisant définitivement décédé l'être humain. Il se nomme Izrail et si l'on devait déverser sur sa tête l'eau de tous les fleuves et de tous les océans, on ne verrait peut-être pas retomber sur terre une seule goutte d'eau.

3) Son comportement

          Il est rapporté que le Prophète Ibrahim demanda à l'ange de la mort comment il s'y prenait pour prendre la vie d'un non-croyant. Il répondit : « je le jette dans un trouble violent et il est saisi par la peur à un tel point que mon apparence repoussante lui est insupportable ». Le Prophète intervint et insista pour voir l'ange de la mort à l'oeuvre. Celui-ci lui demanda de se tourner un moment et lorsqu'il put se retourner, il vit un homme très grand, si grand que sa tête touchait le ciel devenu très noir et qui portait de longs cheveux hirsutes. Il avait un air effrayant. De sa bouche sortait des flammes et sur son corps roulait des braises ardentes. Tandis que la fumée se répandait autour de lui, le Prophète ne put supporter un tel spectacle et s'évanouit. Après quelques instants, il reprit connaissance et vit l'ange de la mort assis dans sa forme habituelle et lui dit : « même si vous ne donnez aucun châtiment à l'incroyant, le spectacle que vous m'avez offert tout à l'heure est amplement suffisant comme châtiment ». Ensuite le Prophète Ibrahim le pria de lui faire voir comment il s'y prenait pour saisir l'âme d'un croyant. Lorsque l'ange de la mort lui eut donné l'ordre de se retourner, il vit un homme d'une grande beauté, qui respirait la santé, bien vêtu et parfumé. Le Prophète lui dit alors : « même si le croyant ne s'attend pas à une récompense extraordinaire, cette simple vue suffirait à lui en procurer une ». Le Prophète lui demanda aussi comment il s'y prenait pour enlever la vie à plusieurs personnes au même moment alors que celles-ci se trouvent dans des régions et des situations différentes. L'ange de la mort répondit : « Par l'ordre de Dieu, je peux rassembler tous les esprits et toutes les vies entre mes deux doigts. Exactement comme si on mettait un plateau garni devant quelqu'un et qu'on lui laissait prendre ce qu'il voulait ». Il ajouta que ça ne lui était pas difficile d'enlever des vies. Le Prophète demanda encore à l'ange de la mort pourquoi il n'avertissait pas les gens de son arrivée. Il répondit que ce n'était pas utile, car bien avant de venir j'envoie des messages par mes délégués. « Et qui sont-ils ? » demanda le Prophète. « La maladie, la vieillesse, la blancheur des cheveux, les révolutions, les accidents, ne sont-ils pas autant de messages ? Mais les gens dorment dans leurs plaisirs », conclut l'ange de la mort.

On raconte que le messager de Dieu (SBDSL) voyant l'ange de la mort assis au chevet d'un ansar (compagnon de médine), lui dit : « agissez avec douceur envers mes disciples ». L'ange répondit : « sois sans crainte car j'agis avec douceur avec tous les croyants ».

Ext hadit : Le Prophète (SBDSL) a dit : « Puis, vient l'ange de la mort qui s'assoit auprès de sa tête et dit: "Ô âme pure ! Sors (et viens rejoindre) un pardon et un agrément venant d'Allah. »

Anas Ibn Malik (SDP) raconte que le Prophète (SBDSL) a dit que : « lorsque l'ange de la mort s'approche d'un fidèle honnête et sincère, il le salue d'abord au nom de Dieu, puis il dit : « Quitte cette demeure que tu n'aimes pas et allons vers la demeure que tu as meublé de tes prières. »

Rabi Ibn Annas précise que pour saisir la vie des gens, l'ange de la mort est aidé par plusieurs anges mis à sa disposition par Dieu. Ils exécutent les ordres que leur donne l'ange de la mort. Il est donc toujours accompagner par les anges de la récompense pour les croyants ou les anges du châtiment pour les incroyants.

D'après Anas, un des disciples de notre Prophète rapporte qu'il a entendu dire qu'à l'heure de la mort, celui qui va mourir est cerné de toutes parts par les anges. S'il en était autrement, la peur le jetterait dans un désarroi sans bornes. Les personnes pieuses et honnêtes sont entourées d'anges qui les bénissent et intercèdent en sa faveur, jusqu'à que les gens de sa famille aient préparé la lotion funéraire, alors que les incroyants sont momentanément frappés pas des anges du châtiment.

F) Les assistants de l'ange de la mort

1) Description de leur comportement avec le croyant

Le Prophète (SBDSL) a dit à Aisha (SDP) qu'au moment de la mort le croyant voit des anges. Ces derniers lui disent : nous allons te ramener vers le monde, le croyant refuse alors d’y retourner et insiste pour que les anges l’emmènent vers son Créateur.

(S16v32) « Ceux dont les Anges reprennent l'âme - alors qu'ils sont bons - [les Anges leur] disent : “Paix sur vous ! Entrez au Paradis, pour ce que vous faisiez”. »

Ext hadith : Puis il (SBDSL) dit  : «Le serviteur croyant, lorsqu'il est sur le point de quitter ce monde et de passer dans l'autre, des anges au visage resplendissant descendent du ciel -c'est comme si leur visage était un véritable soleil-, emportant avec eux un linceul et du parfum provenant du Paradis. Ils s'asseyent avec lui (et ils sont tellement nombreux qu'ils arrivent) jusqu'où porte le regard.

2) Description de leur comportement avec l'incroyant

(S8v50-51) « Si tu voyais, lorsque les anges arrachaient les âmes aux mécréants! Ils les frappaient sur leurs visages et leurs derrières, (en disant): "Goûtez au châtiment du feu. Cela (le châtiment), pour ce que vos mains ont accompli.” Et Allah n'est point injuste envers les esclaves. »

(S47v27)« Qu'adviendra-t-il d'eux quand les Anges les achèveront, frappant leurs faces et leurs dos ?

(S4v97) « Ceux qui ont fait du tort à eux mêmes, les Anges enlèveront leurs âmes en disant : “Où en étiez-vous ? ” (à propos de votre religion) - “Nous étions impuissants sur terre”, dirent-ils. Alors les Anges diront : “La terre d'Allah n'était-elle pas assez vaste pour vous permettre d'émigrer ? ” Voilà bien ceux dont le refuge et l'Enfer. Et quelle mauvaise destination ! »

(ExtS6v93) « Si tu voyais les injustes lorsqu'ils seront dans les affres de la mort, et que les Anges leur tendront les mains (disant) : “Laissez sortir vos âmes. Aujourd'hui vous allez être récompensés par le châtiment de l'humiliation pour ce que vous disiez sur Allah d'autre que la vérité et parce que vous vous détourniez orgueilleusement des Ses enseignements. »

(S7v37) « Quel pire injuste, que celui qui invente un mensonge contre Allah, ou qui traite de mensonges Ses signes ? Ceux là auront la part qui leur a été prescrite; jusqu'au moment où Nos Envoyés [Nos Anges] viennent à eux pour leur enlever l'âme, en leur disant : “Où sont ceux que vous invoquiez en dehors d'Allah ? ” - Ils répondront : “Nous ne les trouvons plus”. Et ils témoigneront contre eux-mêmes qu'ils étaient mécréants. »

G) La sortie du corps de l'âme

(S39v42) « Allah reçoit les âmes au moment de leur mort ainsi que celles qui ne meurt pas au cours de leur sommeil. Il retient celles à qui Il a décrété la mort, tandis qu’il renvoie les autres jusqu’à un terme fixé. Il y certainement là des preuves pour des gens qui réfléchissent. »

La phase finale du recueillement de l'âme croyante est décrite ainsi :

(S79v2) « Et par ceux (les anges) qui recueillent avec douceur ! »

Le Prophète (SBDSL) a dit : « Elle (l'âme) s'écoule et sort alors (aisément) comme la goutte coule de l'outre. »

La phase finale du recuillement de l'âme incroyante est décrite ainsi :

(S79v1) « Par ceux (les anges) qui arrachent violemment ! »

Le Prophète (SBDSL) a dit : « L'âme se répand alors partout dans son corps et elle est arrachée par les anges du châtiment comme on arrache une broche de la laine trempée. »

H) Les honneurs pour un croyant

(S3v169) « Ne pense pas que ceux qui ont été tués dans le sentier d'Allah, soient morts. Au contraire, ils sont vivants, auprès de leur Seigneur, bien pourvus et joyeux de la faveur qu'Allah leur a accordée, et ravis que ceux qui sont restés derrière eux et ne les ont pas encore rejoints, ne connaîtront aucune crainte et ne seront point affligés. Ils sont ravis d'un bienfait d'Allah et d'une faveur, et du fait qu'Allah ne laisse pas perdre la récompense des croyants. Ceux qui, quoiqu'atteints de blessure, répondirent à l'appel d'Allah et du Messager, il y aura une énorme récompense pour ceux d'entre eux qui ont agi en bien et pratiqué la piété. »

Ext hadith : « (L'ange de la mort) la saisit, (mais) dès qu'il l'a prise, (les autres anges présents) ne la laissent pas entre ses mains un instant, ils la portent à leur tour et la posent dans le linceul et la parfument. Emane alors d'elle (un parfum comparable) à la meilleure flagrance de musc qui puisse être trouvée sur terre. Il (SBDSL) continua : Ils (les anges concernés) montent alors en l'emportant. Ils ne passent en sa compagnie auprès d'aucun groupe d'anges sans que ceux-ci ne s'enquièrent: "Quelle est donc cette âme pure ?" Ils répondent alors: "(C'est celle de) Untel, fils d'untel", et ils la nomment en citant les plus beaux prénoms par lesquels on le désignait dans ce monde, jusqu'à ce qu'ils arrivent avec elle au ciel le plus proche. Ils demandent la permission d'entrer et celle-ci leur est accordée. L'accueillent alors ceux qui vont la conduire au ciel suivant, jusqu'à ce qu'elle parvienne au septième ciel. Allah -l'Honoré et l'Exalté- dit: « Consignez le livret (de la vie) de mon serviteur dans l'illiyîn (selon le Coran il s'agit d' un livre cacheté dont les rapprochés d'Allah (les anges) en témoignent : c'est à dire le Livre des bons serviteurs…) et retournez le vers la terre, parce que c'est d'elle que je les ai créé, c'est vers elle que je les retourne, et c'est d'elle que je les retirerai une nouvelle fois. » Son âme est donc ramené à son corps. »

I) Les disgrâces pour un incroyant

Ext hadith : (L'ange de la mort) la saisit (mais) dès qu'il l'a prise, (les autres anges présents) ne la laissent pas entre ses mains un instant, ils la portent à leur tour et la posent dans une bure. Emane alors d'elle (une puanteur comparable) à la pire pestilence d'un cadavre qui puisse être trouvée sur terre. Ils (les anges concernés) montent alors en l'emportant. Ils ne passent en compagnie auprès d'aucun groupe d'anges sans que ceux-ci ne s'enquièrent : « Quelle est donc cette âme répugnante ? » Ils répondent alors : « c'est celle de untel fils d'untel », et ils la nomment par les pires prénoms par lesquels on la désignait dans ce monde, jusqu'à ce qu'ils arrivent avec elle au ciel le plus proche. Ils demandent la permission d'entrée mais celle-ci est refusée. Le Prophète Mouhamed (SBDSL) récita alors le passage suivant du Coran : (S7v40) « Pour ceux qui traitent de mensonges Nos enseignements et qui s'en écartent par orgueil, les portes du ciel ne leur seront pas ouvertes, et ils n'entreront au Paradis que quand le chameau pénètre dans le chas de l'aiguille. Ainsi rétribuons-Nous les criminels. » Allah, l'Honoré et l'Exalté, dit alors : « consignez le dans le Sidjjin (le livre des libertins cacheté et achevé selon le Coran) de la terre inférieure (ou profonde). Son âme est alors jetée. Puis le Prophète (SBDSL) récita un autre passage du Coran : (S22v31) « (Soyez) exclusivement [acquis à la religion] d'Allah et ne Lui associez rien; car quiconque associe à Allah, c'est comme s'il tombait du haut du ciel et que les oiseaux le happaient, ou que le vent le précipitait dans un abîme très profond. » Son âme est ensuite ramenée à son corps.

J) Entrée dans la tombe

          Il faut comprendre que le voyage dans les cieux de l'âme croyante est rapide, puisque la vitesse et le temps dans les cieux n'ont pas la même valeur que sur terre. Ainsi lorsque son âme retourne à son corps, peu de temps s'est passé sur terre et sa capacité de perception lui permet de connaître les différents éléments exprimés dans les enseignements suivants :

Le Prophète (SBDSL) a dit «Le décédé connaît ceux qui ont lavé son corps, ceux qui ont enseveli le cadavre, ceux qui ont accompli pour lui le service funéraire, qui ont participé à son cortège funèbre, qui ont descendu son cadavre dans la tombe et qui l’ont appelé sur sa tombe.»

Le Prophète (SBDSL) a dit : " La tombe est la première étape du voyage en éternité. La mort est un point qui unit les amis. Les croyants ne meurent pas. Ils sont transportés de ce monde périssable dans un monde d'existence éternelle."

Le Prophète (SBDSL) a dit que le mort entend les pas de ceux qui retournent chez eux après l'avoir déposé dans sa tombe.

K) Apparition du monde de la tombe, et de Mounkir et Nakir, les anges interrogateurs

(S14v27) « Allah affermit les croyants par une parole ferme, dans la vie présente et dans l'au-delà . Tandis qu'Il égare les injustes. Et Allah fait ce qu'Il veut. »

Abou Hourayra (SDP) a dit : « l'Envoyé de Dieu (SBDSL) faisait l'invocation suivante : « Ô mon Dieu ! Je cherche auprès de Toi un refuge contre le châtiment de la tombe, contre celui de l'Enfer, contre l'épreuve de la vie, contre celle de la mort et contre celle du faux messie.» (Bukhrai)

D'après Omar Ibn al-Khattab (SDP), le Prophète (SBDSL) demandait refuge auprès de Dieu contre cinq choses : la peur, l'avarice, le mal de l'âge avancé, les tourments de ce bas monde et les supplices de la tombe. (Dawud n°1539 du refuge auprès de Dieu)

Leur épreuve

Pour le croyant :

Le Prophète (SBDSL) a dit : « Son âme est donc ramené à son corps. Deux anges viennent alors, le font s'asseoir et lui demandent : « Qui est ton Seigneur ?» Il répond : « Mon Seigneur est Allah. » Ils lui demandent ensuite : « Quelle est ta religion ? » Il réplique: « Ma religion est l'Islam ». Il le questionnent encore : « Qui est cet homme qui a été envoyé vers vous ?" » Il dit : « Il est le Messager d'Allah. » Il lui demandent enfin: « Et (d'où tiens-tu) ta connaissance (au sujet de ce que tu affirmes) ? » Il réplique : « J'ai lu le Livre d'Allah, j'ai apporté foi en lui et j'ai attesté de sa véracité. » Un appel est alors lancé du ciel: « Mon Serviteur a dit la vérité. Etendez-lui des couches du Paradis , habillez-le de vêtements du Paradis et ouvrez lui une porte qui donne sur Le Paradis. » Il (SBDSL) dit: « Lui parviennent alors sa brise et son parfum, sa tombe est élargie jusqu’où porte le regard. »

Pour l'incroyant :

Son âme est donc ramenée à son corps et deux anges viennent alors, le font s'asseoir et lui demandent: «Qui est ton Seigneur ?» Il répond : « Ah ! Ah ! Je ne sais pas…» Ils lui demandent ensuite : «Quelle est ta religion ?» Il réplique : «Ah ! Ah ! Je ne sais pas…». Ils le questionnent encore : «Qui est cet homme qui a été envoyé vers vous ? » Il dit : «Ah ! Ah ! Je ne sais pas...» Un appel est alors lancé du ciel: « Il a menti. Étendez pour lui les couches du Feu et ouvrez lui une porte vers le Feu.» Lui parviennent alors (les effets de) sa chaleur et son vent brûlant, sa tombe se rétrécit sur lui au point où ses côtes se cassent et s'entrelacent.

Diverses descriptions :

Asma (SDP) rapporte que le Messager de Dieu (SBDSL) a dit : « Il n'est rien que je n'avais pas vu auparavant qui ne m'ait été montré dans ma position-ci, y compris le Paradis et le Feu. Il me fut révéler que vous serez exposés dans vos tombes à une épreuve ressemblant ou presque à celle du faux messie. Il vous sera demandé : « que savez-vous de cet homme ? » Le croyant ou celui qui aura la conviction dira : « c'est Mouhamed, l'Envoyé de Dieu. Il nous est venu avec les preuves et la bonne direction. Nous avons répondu à son appel. C'est Mouhamed ». Il le répétera trois fois. Il lui sera alors répondu : « Repose en paix. Nous savons que tu croyais avec conviction en lui. » Quant à l'hypocrite ou à celui qui avait des doutes, il dira : je ne sais pas. J'ai entendu des gens dire une chose et je l'ai dite à mon tour. » (Boukhari,Mouslim)

Anas (SDP) rapporte que le Messager de Dieu (SBDSL) a dit : « Alors même que le serviteur est introduit dans sa tombe, que le bruit des pas de ses compagnons qui partent lui parviennent, il voit deux anges se présentait à lui, ils le font asseoir et lui disent : que disais-tu de cet homme ? » Le croyant répondra : « je témoigne qu'il est le serviteur et l'Envoyé de Dieu » Ils lui diront alors : « voilà qu'elle aurait été ta place en Enfer mais Dieu te l'a substituée par une autre Paradis. L'Envoyé de Dieu (SBDSL) a ajouté : « on lui fait alors voir les deux places. »
Qatada a dit : « il nous a été rapporté que sa tombe s'élargira de quarante coudées, s'emplira de verdure et demeurera ainsi jusqu'au jour de la résurrection ». Quant à l'hypocrite et au négateur, il sera demandé : « que disais-tu de cet homme ? » Il répondra : « je ne sais pas. Je disais ce que les gens disaient ». On lui dira : « tu n'as rien su et tu n'as rien lu. » C'est alors qu'avec une barre de fer ils lui asséneront un coup tel qu'il poussera un cri qu'entendent toutes les créatures sauf les deux masse pesantes (les hommes et les génies). »  ( Boukhari,Mouslim)

L) Situation dans la tombe pour le croyant

1) Morale

Un hadith précise que Dieu remplace sa demeure de l'Enfer par celle du Paradis. C'est à dire la demeure de l'imperfection de son âme contre la demeure de la miséricorde divine comme le confirme ce verset :
(S2v175) « Ceux-là ont échangé la bonne direction contre l'égarement et le pardon contre le châtiment. Qu'est-ce qui leur fera supporter le Feu ? ! »

Abadallah ibn Umar rapporte que le Messager de Dieu (SBDSL) a dit : « quand l'un de vous meurt, sa place au Paradis ou en Enfer lui est exposé matin et soir. On lui dit : « c'est là ta place jusqu'à ce que Dieu te ressuscite le jour de la résurrection.» (Boukhari,Mouslim)

2) Les récompenses

Ext hadith : Après le retour de l'âme au corps (et après l'interrogatoire des deux anges) « Un appel est alors lancé du ciel : « Mon Serviteur a dit la vérité. Tapissez donc le Paradis pour lui, habillez-le de vêtements du Paradis et ouvrez lui une porte celle-ci. » Il (SBDSL) dit: « Lui parviennent alors sa brise et son parfum, sa tombe est élargie jusqu’où porte le regard. Il (SBDSL) ajouta : « Et un homme au beau visage, bien habillé et parfumé vient auprès de lui et lui dit: « Accepte la bonne nouvelle qui va te réjouir: Voici le jour qui t’avait été promis. » Il (le défunt) lui dit alors : «Qui es-tu ? Ton visage est celui (de la personne) qui apporte le bien.» Il répondra : « Je suis (la matérialisation de) tes bonnes œuvres. » Il (le défunt) demandera alors: « Ô mon Seigneur ! Fais survenir l’Heure (dernière), afin que je puisse retourner auprès de ma famille et de mes biens.»

Le Messager de Dieu (SBDSL) a dit : « Les fidèles et les croyants, dans le monde Barzakh, se rendent mutuellement visite et demander les nouvelles de leurs familles et amis qui sont sur la terre. »

Abou Said Khoudri (SDP) rapporte que le Messager de Dieu (SBDSL) a dit : « Celui qui ayant commencé à apprendre par coeur le Coran meurt sans avoir pu le terminer, un Ange alors continue à lui apprendre dans sa tombe jusqu'à ce qu'il le termine, il rencontrera ainsi Allah et sera Hafez (distinction honorifique des connaisseur du Coran par coeur). »

M) Situation dans la tombe pour l'incroyant

1) Morale

Le hadith qui a été évoqué dans le point précédent précise également qu'on lui remplace sa demeure du Paradis par celle de l'Enfer. C'est à dire la demeure de miséricorde divine contre la demeure de la l'imperfection de son âme comme le confirme ce verset :
(S2v175) « Ceux-là ont échangé la bonne direction contre l'égarement et le pardon contre le châtiment. Qu'est-ce qui leur fera supporter le Feu ? ! »

Quand des châtiments commencent à pleuvoir sur un pêcheur dans sa tombe, les habitants des tombes voisines lui disent : «Ô toi qui as eu l'occasion de vivre sur la terre après nous, à quel point as-tu été négligent de n'avoir pas tiré les leçons qu'il convenait : Pensais-tu que tout était fini pour le mort que ses actions sur terre fussent bonnes ou mauvaises ? »

2) Châtiments

La plupart des châtiments sont similaires pour les gens mais certains sont particuliers en fonctions du pire des actions.

Ext hadith : « Après le retour de l'âme au corps (et après l'interrogatoire des deux anges) « Un appel est alors lancé du ciel: «Il a menti. Tapissez donc l'Enfer pour lui et ouvrez lui une porte vers le Feu.» Lui parviennent alors (les effets de) sa chaleur et son vent brûlant; sa tombe se rétrécit sur lui au point où ses côtes se retrouvent emboîtés (les unes dans les autres). Un homme au visage laid, mal vêtu et puant vient auprès de lui et lui dit: « « Accepte la nouvelle qui va te déplaire: Voici le jour qui t’avait été promis.» Il (le défunt) lui dira alors : «Qui es-tu ?» Ton visage est celui (de la personne) qui apporte le mal.» Il répondra : «Je suis (la matérialisation de) tes œuvres malsaines.» Il (le défunt) demandera alors: «Ô mon Seigneur ! Ne fais pas survenir l’Heure (afin qu'il ne soit pas jugé définitivement et qu'il n'ait pas à supporter des tourments encore plus terribles.) »

Anas (SDP) rapporte que le Messager de Dieu (SBDSL) a dit : "
Quant à l'hypocrite et au négateur, il sera demandé : « que disais-tu de cet homme (le Messager) ? » Il répondra : « je ne sais pas. Je disais ce que les gens disaient ». On lui dira : « tu n'as rien su et tu n'as rien lu. » C'est alors qu'avec une barre de fer ils lui asséneront un coup tel qu'il poussera un cri qu'entendent toutes les créatures sauf les deux masses pesantes (les hommes et les génies). " (Boukhari, Mouslim)

D'autres précisions sont apportées dans divers hadiths :
Lorsque l’incroyant est interrogé dans la tombe et qu'il répond qu'il ne sait pas, alors une voix céleste dit : il ment (puisque ayant agréé Allah comme Seigneur lors du pacte pré-existentiel), couchez-le sur un tapis enflammé, enveloppez-le dans un linge en feu. Après quoi, sa tombe est rétrécie à tel point que ses côtes s'entrelacent dans une douleur terrible, puis un sourd aveugle (pour n'éprouver aucune pitié) est désigné pour le tourmenter. Il tient à la main une massue si lourde que tous les humains et les génies réunis ne pourraient la soulever. Un seul coup de cette massue pourrait réduire une montagne en poussière. L'incroyant est frappé de cette massue qui le réduit en poussière, après quoi son corps est ressuscité et frappé continuellement jusqu'au jour du jugement. Chaque coup de plus produit un bruit de tonnerre que l’univers entier entend, sauf les humains et les génies.

Dans un hadith il est écrit que 93 boas à 7 têtes, au venin brûlant, seront introduit dans la tombe de l'incroyant et le mordront. Le venin de ces boas est si brûlant qu'une goutte suffirait pour rendre stérile la terre entière.

Le Prophète (SBDSL) a dit : « Celui qui disait du mal de mes disciples aura dans sa tombe un animal qui mangera sa chair jusqu'au jour du jugement dernier. »

N) Récompense particulière : les martyrs et les croyants morts en soumission

Il est unanimement reconnu qu'après leur mort, les âmes des Prophètes continuent de vivre dans les cieux auprès de leur Seigneur, tout comme les martyrs.

Il est dit dans un hadith que ceux qui meurent en combattant dans la voie de Dieu sont récompensés comme ceci : Aussitôt que la première goutte de leur sang touche la terre, leurs pêchés sont pardonnés et ils voient la place qui leur est réservé au Paradis. Ils sont préservés des supplices de la tombe, ils ne sont pas effrayés par le son de la trompette de l'Antéchrist, une couronne d'honneur sera placée sur leur tête dont le plus beau joyau aura plus de valeur que tout ce qu'il y a sur terre. Soixante douze houris seront désignées pour les servir et ils pourront intercéder pour 70 membres de leur famille.

Abdullah (Ibn Massoud) le sens de ce verset : (S3v169) « Ne crois surtout pas que ceux qui sont tués dans le chemin de Dieu sont morts. Ils sont vivants. Ils seront pourvus des biens auprès de leur Seigneur ». Il m'a répondu : « Nous avons déjà posé la même question au Prophète (SBDSL) et il nous a répondu : « Leurs âmes se trouvent dans des gésiers d'oiseaux verts dont les demeures sont des lampes accrochées au Trône. Ces oiseaux voltigent partout dans le Paradis puis retournent dans ces lampes. A ce moment, Dieu regarde (Ses martyrs) et leur dit : « Désirez-vous quelque chose? ». « Que pourrions-nous désirer alors que nous survolons librement le Paradis (en attendant la résurrection)», répondent-ils. Dieu leur répète ceci trois fois jusqu'à ce qu'ils s'aperçoivent qu'ils vont être interrogés de nouveau, alors ils répondent : « 0 Seigneur ! nous voulons que nos âmes soient rendues à nos corps pour que nous soyons tués encore une fois dans Ton chemin ». Dieu alors les laisse après qu'Il trouve qu'ils n'ont besoin de rien. » (Moslim)

O) Ouverture des tombes pour aller à la place du Jour du Jugement dans le monde d'avant transformé par Dieu.

Le Prophète (SBDSL) a dit que tout le corps d'un mort pourri dans la tombe sauf une vertèbre qui servira pour le ressusciter le jour du Jugement Dernier.

(S30v8) « N'ont-ils pas médité en eux-mêmes ? Allah n'a créé les cieux et la terre et ce qui est entre eux, qu'à juste raison et pour un terme fixé (afin d'évaluer leur valeur). Beaucoup de gens cependant ne croient pas en la rencontre de leur Seigneur. »

Mise à jour le Dimanche, 10 Septembre 2017 12:05