Recherche

Menu principal

Contact

PDF Imprimer Envoyer

d) La relation globale : Tendre évidemment vers un comportement écologique

La spiritualité monothéiste authentique demande logiquement d'avoir aussi un excellent comportement (c'est à dire d'être un respect maximal de la vie) par rapport :

-la faune :

Le Messager d’Allah (SBDSL) a dit : « Il n’y a point un moineau ou un animal plus gros, que l’homme ne tue sans excuse, sans qu’Allah ne lui en demande des comptes le Jour de la résurrection. » (Nassaî)

Selon Abdeljabbar Ibn Alhatith, le Messager d'Allah a interdit de castrer les chevaux (probablement déjà pour leur honneur d'avoir participé beaucoup à la transmission du message dans le monde).

Abdallah Ibn Jafar (SDP) rapporta que le Prophète (SBDSL) entra un jour dans l’enclos d’un jeune homme ansârite. Il y trouva un chameau qui se mit à geindre à la vue du Prophète (SBDSL). Des larmes coulait des yeux de l’animal. Le Prophète (SBDSL) s’en approcha et lui prodigua quelques tapes sur la bosse et sur la face, ce qui réconforta la bête. Puis le Prophète (SBDSL) s’enquit de son propriétaire. Le jeune homme ansârite se présenta et dit : « Ô Messager de Dieu, ce chameau m’appartient. » Le Prophète lui dit : « Ne crains-tu pas Dieu vis-à-vis de ce chameau alors qu’Il l’a mis en ta possession ? Il s’est plaint à moi que tu le surcharges et le fais travailler sans cesse. » (Abou Dawoud)

Selon Shaddad Ibn Aws (SDP), le Messager de Dieu (SBDSL) a dit : « Dieu prescrit l'excellence (al-ihsan) en toute chose. Ainsi quand vous tuez (l'animal avant de le consommer), faites le convenablement, et si vous l'égorgez, faites-le avec soin en aiguisant la lame auparavant afin qu'on épargne à la bête de souffrir. » (Mouslim)

Commentaire : Al-ihsan signifie le bien faire, le savoir-faire, l'excellence, la perfection (dans la crainte de Dieu) que l'on doit observer en toute chose. Toute oeuvre que l'on accomplit doit se faire en recherchant la perfection. Ainsi, l'islam nous impose du respect envers les animaux que l'on doit abattre et donc de leur épargner toute souffrance autant que possible. D'ailleurs, il y a de nombreuses prescriptions concernant l'abattage rituel : il faut traiter la bête avec prudence et douceur, faire une invocation à Dieu calmant généralement la bête, rendre bien tranchant un couteau puis le cacher afin de lui épargner la peur et la souffrance avant de l'égorger pour la vider de son sang, ne pas l'abattre en présence d'une autre bête, et après l'abattage, ne pas la tenir attachée pour qu'elle puisse se débattre si nécessaire.

-la flore :

(ExtHadith) Jâbir (SDP) rapporta que le Prophète (SBDSL) a dit : « Ne perturbez pas (inutilement ou inconséquemment) les créatures de Dieu. »

-et l'environnement en général :

Selon Abou Oumama (SDP), le Prophète (SBDSL) a dit : « La supériorité du savant sur le dévot est comparable à la mienne par rapport au plus petit d'entre vous. » Puis le Prophète (SBDSL) ajouta : « Dieu, Ses anges, les habitants des Cieux et de la Terre ,jusqu'à la fourmi dans son trou et au poisson dans la mer, prient en faveur de celui qui enseigne le bien aux gens (dont le respect de l'environnement fait partie). »

Aïcha (SDP) rapporte : Après la bataille des Benou Mostalaq, Cafwane Ibn Almouaattil Assoulemi (SDP) était resté à l'arrière de l'armée pour certains besoins (pour ramasser les objets tombés) et n'avait pas passé la nuit avec l'armée.

Il faut noter que la matière peut être classée en deux groupes de matériaux principaux :
Les matériaux naturels : végétaux, animaux, minéraux et métaux
Les matériaux artificiels : céramiques, verres, plastiques et composites.
De plus des huiles essentielles incontournables dont pour éloigner les moustiques, calmer une piqûre d’insecte, apaiser une entorse, adoucir des troubles digestifs, soulager un coup de soleil ou retrouver le sommeil dans un nouveau lit sont présentes à cette adresse : https://www.egaliteetreconciliation.fr/Au-Bon-Sens-presente-les-huiles-essentielles-incontournables-pour-les-vacances-68947.html


De plus l'éthique est évidemment importante au niveau de la production et de la consommation alimentaires afin d'éviter la toxicité :
Exemple d'une journée sobre mais complète au niveau alimentaire :
.le matin, banane, chocolat (2 à 4 carrés de noir à 70 %, un bon compromis entre vertu et amertume), un litre de thé vert (sencha ou earl grey) infusé 2-3 minutes, pas plus, sinon ça vire amer (ça fait 3 tasses de 300-400 cl), des fruits secs (raisins, canneberges, noisettes, amandes, noix) à foison, avant tout cela – à jeun – une cuillerée d’huiles mélangées (en prendre 4 selon votre âge, on conseille lin, olive, noix et par exemple marine, celle qui pue le poisson mais riche en DHA, les fameux oméga-3, acide gras super bon pour la santé), des gâteaux secs peu sucrés (pas de merdes ultratransformées), normalement avec ça vous n’aurez pas trop faim à midi.
.En cas de coup de barre, selon vos activités mentales ou physiques (genre bûcheron qui fait une thèse sur « Satan aujourd’hui » en abattant des chênes à la main), des cacahuètes (bio de préférence) grillées et salées, un bout de poisson gras (sardine, saumon, thon ou foie de morue), re-des graines si vous avez la dalle l’après-midi, et des morceaux de fromage en vrac (pâtes cuites, moins grasses théoriquement que les coulants).
.Le soir, eh bien une soupe de légumes maison bouillis puis mixés, avec un ou deux cracker (cette espèce de pain suédois dur comme de la pierre mais peu calorique), pomme et poire, ça fait pauvre, et alors ?, adjoindre pour les plus fragiles psychologiquement une petite sucrerie, c’est pas interdit, genre fromage blanc (vache ou brebis) avec une très bonne confiture, pas trop sucrée (voir du côté de vos grands-mères), et un peu de crème fraîche (pas pasteurisée, si possible).
.En cas de baisse de régime, de coup dur, de fatigue : une petite cure de chlorure de magnésium.

La vie modeste du Prophète (SBDSL) se servant sagement des ressources naturelles était évidemment en équilibre avec son environnement : utilisation d'animaux pour le transport, repas légers, vêtements composés de tissus issus de cultures et d'élevages, pas de gaspillage, etc...
Pour la réussite pieuse et donc évidemment bienveillante de l'agriculture, la recherche éthique dans les biotechnologies et surtout les biotechniques (comme à travers la permaculture, à travers des serres industrielles devant être financées facilement et chauffées par le secteur énergétique de l'Etat à très bas prix l'hiver surtout que désormais contrôlable par la blockchain, et à travers l'excellente conférence « Konrad Schreiber : "L'agro-écologie appliquée aux fruits et légumes" » à l'adresse https://www.youtube.com/watch?v=qoba9ZK5tKo) et les études sur la nutrition peuvent donc être également employées, bien que la sagesse, le repos de la terre en jachère tous les trois ans comme le Coran le demande pour favoriser la fertilité du sol lors d'une agriculture industrielle (différente de la permaculture ne nécessitant pas la jachère mais l'entretien du sol) et la confiance en Allah soient les meilleurs moyens pour cette agriculture industrielle (confiance en Allah évidemment aussi pour la permaculture). De plus pour améliorer la croissance, il est très bon de mettre un peu d'engrais et surtout de la paille sur le terrain planté afin que cela retienne l'azote de la terre. Or il ne paraît pas meilleur qu'un légume soit trop aidé à travers des pesticides, des engrais et de l'eau qu'ils puisent en trop par de l'arrosage au lieu qu'il la puise sous terre ou à travers la pluie. Car un légume est tel un être vivant : plus on va l'aider plus il sera faignant et faible, et çà se sentira dans son faible apport énergétique et bienfaisant pour le corps et l'esprit humains. Alors que moins on l'aide plus on le rend courageux comme à l'époque du moyen âge, ce qui sera ressenti par le corps et l'esprit humains. L’agriculture traditionnelle pré-industrielle était intensive en termes de travail, et l’agriculture industrielle est intensive en termes d’énergies fossiles. La permaculture agricole est elle intensive en matière grise ; elle est une manière de travailler plus en phase avec la nature. L’énergie utilisée doit de préférence provenir de ressources renouvelables comme le vent, le solaire passif, ou les biocarburants. Un bon exemple est la serre poulailler. En accolant le poulailler à une serre solaire, on réduit le besoin de chauffer la serre avec des énergies fossiles, car la serre est réchauffée par le métabolisme des poulets. On utilise également leurs déchets (plumes, déjections, chaleur, grattage du sol) pour diminuer le travail : les déjections fertilisent, les plumes forment l'équivalent d'un paillis, la chaleur diminue la quantité d’énergie à apporter pour garder une température voulue, le grattage permet de se débarrasser des mauvaises herbes et des insectes. Dans une production en batterie, tous ces sous-produits sont considérés comme des déchets, toute l’énergie étant concentrée sur la production d’œufs. L'initiative des villes en transition vise à créer des communautés résilientes face à la triple menace du pic pétrolier, du dérèglement climatique et d'une crise économique mondiale. Or à un niveau industriel les biocarburants (présentés comme carburants Verts alors que s’engager dans cette voie est un désastre écologique et humain à brève échéance : flairant l’aubaine, de grands groupes Agro-alimentaires) défrichent actuellement des forêts entières et remplacent des cultures destinées à l’alimentation humaine par ces plantations destinées à la production de carburant ’vert’ (50% de la production de maïs des USA aura été détourné cette année pour cette production, d’où la famine au Mexique, 1er acheteur de ce maïs). L’économie de la communauté nécessite un équilibre entre les trois aspects que comprend une communauté : la justice, l’environnement et l’économie, aussi appelée le triple facteur décisif, ou triple E (écologique- économique-éthiques). Un marché coopératif de paysans serait un bon exemple d’une telle structure. Les agriculteurs sont les travailleurs et les propriétaires. De plus, toute l’économie est pondérée par son écologie. Aucun système économique ne peut exister indépendamment de son écosystème ; par conséquent tous les coûts externes doivent être pris en compte quand on parle d’économie.
De même l'intelligence artificielle et le « big data » modernes sagement utilisés, peuvent permettre par des algorithmes le traitement d'une très grande quantité de données provenant de tout appareil électronique dont les statistiques sont mesurables informatiquement, afin de les mettre désormais à la disposition du bien commun à travers le secteur primaire (agricole), le secteur secondaire (industriel), le secteur tertiaire (services), les associations humanitaires, les secteurs médicaux, les gouvernements, les entreprises et autres organisations, pour déterminer leur potentiel maximal ainsi que leurs meilleurs opportunités stratégiques.
Or il faudra encore beaucoup de temps pour que le système nous réoriente vers la pureté du primitif et du primordial. Ce retour à la terre, qui est la condition pour retrouver notre liberté, autour des trois catégories fondamentales de l’existence : alimentation, logement et habillement ; l’existence humaine étant aussi le subtil mélange de liberté individuelle et d’entraide sociale ; il faut retrouver ce que le système s’évertue à nous faire oublier à chaque minute : le respect de la vie. Cela commence par la recherche d’une alimentation naturelle. Lire article « L’histoire des molécules (fondements de la naturopathie) » à l'adresse https://www.egaliteetreconciliation.fr/L-histoire-des-molecules-fondements-de-la-naturopathie-60220.html
Actuellement la meilleure façon de lutter contre les effets des sécheresses ou du manque d'eau réside dans la poursuite de nos efforts technologiques (désalinisation, recyclage, efficacité hydraulique industrielle et agricole) pour réduire nos prélèvements sur la ressource souterraine et des rivières.
Même l'électricité pourrait être proprement créée si elle provenait uniquement de forces naturelles comme à travers les barrages, les éoliennes (mais probablement à éviter car souvent meurtrières pour la faune en particulier les oiseaux et produisant peu d'électricité tout en ayant parfois des fuites d'huiles massives), le soleil ou la force des marées, afin d'éviter le danger des déchets radioactifs. Cependant à notre époque nécessitant beaucoup d'électricité, le nucléaire civil bien entretenu et gérant au mieux les déchets radioactifs semblent inévitables surtout que la gestion de ces derniers ne paraît plus insurmontable, comme le prouvent le réacteur chinois expérimental à fusion nucléaire "l’Experimental Advanced Superconducting Tokamak (EAST)" créant une énergie propre et massive ainsi que même le réacteur à neutrons rapides type d'Edf Superphénix ayant eu un facteur de charge de plus de 30 % en 1997 et un taux de disponibilité de 95 % en 1996, qui utilisait 100 % du poids de l'uranium alors qu'avec les réacteurs nucléaires précédents seulement 3% était utilisé, qui avait 90% d'efficience, qui avait peu de déchets nucléaires en plus désormais possiblement destructibles par laser, et qui fut donc arrêté étrangement par le conseil d'état en 1997. L'abandon aussi du projet Astride est aussi très étonnant surtout que l'avenir pourrait clairement être au recyclage par neutron rapide, car il est pratiquement sans déchets. Et il faut savoir que même si le pétrole donnant l'essence reste un problème pour la pollution de l'air des grandes villes et qu'il est donc préférable d'y utiliser des voitures électrique bien que cela demeure impossible pour l'instant vu le nombre d'utilisateurs et les nombreux grands outils à mettre en place (surtout que passer au tout électrique an niveau voiture est un mensonge écologique car on continuera à produire autant sinon plus et qu'on peut avoir de bons filtres pour les voitures à essence alors qu'en plus le C02 n'est pas mauvais), selon certains spécialistes russes le pétrole ne serait pas d'origine fossile ni biologique et serait en quantité illimitée à une certaine profondeur de la terre afin de l'utiliser sagement dont en mettant des meilleurs filtres dans les voitures. Les scientifiques russes ont appelé leur théorie de l’origine du pétrole la théorie « a-biotique » – non-biologique créé naturellement par la pression dans les profondeurs terrestres tel le diamant  – pour la distinguer de la théorie biologique occidentale des origines. Lire à ce sujet l'excellent article « Confessions d’un « ex » partisan du pic pétrolier » à l'adresse https://strategika.fr/2022/06/24/confessions-dun-ex-partisan-du-pic-petrolier
Question énergie, le mieux serait tout de même la découverte de la fusion ou de la fission nucléaires froides si les matériaux et leur grande quantité nécessaires à la technologie ne sont pas nocifs pour la terre dont possiblement grâce au recyclage. Des chercheurs du Massachusetts Institut se rapprochent d'ailleurs de la fusion à froid, c'est à dire sans radiation puisqu'à travers celle de deux atomes d'hydrogène. Cependant il faut comprendre qu'une énergie sans limite pourrait amener l'humanité à ne plus avoir de limite et donc à s'autodétruire, sauf si l'énergie demeure payante à l'Etat ou s'il la gère sagement, c'est à dire en divisant équitablement cette l'énergie libre et pure quand elle n'est pas une nécessité absolue. Surtout que pour se développer, maintenir son niveau actuel voire s'améliorer scientifiquement et matériellement ainsi même que spirituellement, l'humanité a toujours eu besoin d'une énergie abondante et bon marché, qui est pour l'instant celle nucléaire. Or des inventions permettant d'obtenir de l'énergie pure et massive ont été confisquées ou déconsidérées à Nicolas Tesla, Stanley Meyer, Guy Nègre, Léon Raoul Hatem, avant ou après leur mort par des gouvernements ou des agences gouvernementales secrètes au service du lobby pétrolier. Cependant vu les grands problèmes économiques de notre époque et comme beaucoup travaillent en réalité sur ces travaux, l'énrgie propre et gratuite pourrait arriver plus vite qu'on le croit.
De même au niveau médical, le docteur André Gernez, découvreur des cellules souches, qui empêchait les myopathie dégénératives de se déclencher, ainsi que le cancer avec son protocole, fut contraint d'arrêter ses travaux. En effet un ministre de la santé français lui a répondu que si on empêchait le cancer, le régime de retraite s’effondrerait. André Gernez aurait dû avoir le prix Nobel et des avenues à son nom. (les DVD « Docteur ANDRE GERNEZ - Le scandale du siècle 1 & 2 » aborde des sujets aussi divers que : le cancer, l'Athéromatose, lasclérose en plaques, la schizophrénie, la myopathie de Duchenne, l'Asthme et l'allergie, le Psoriasis, le Parkinson, l'Alzheimer, l'Ultra lumière, la transfusion sanguine universelle, le sida, l'hormone de croissance, le dépistage du cancer du sein et de la prostate, la surmortalité masculine, la biologie du phénomène religieux et la greffe d'organe.) Le 17 juin 1979 il reçut tout de même la médaille Hans Adalbert Schweigart pour sa découverte sur« la théorie unifiée du cancer ». Le jury était composé de 40 prix Nobel. Puis la Société d'Encouragement au Progrès lui décerne la médaille d'Or le 17 Novembre 2007 pour l'ensemble de ses travaux, au Sénat, Palais du Luxembourg à Paris. Il reçoit en Octobre 2012 la grande médaille d'or. Ainsi ce qui met le plus en colère dans ce monde "moderne", c’est que la science ne soit pas libre. Les intérêts financiers, idéologiques voire messianiques achètent, dénaturent et falsifient la science. Cela a plus ou moins exister dans toute l’histoire de l’humanité, mais actuellement, cela a atteint un tel niveau de mensonge scientifique dans tous les domaines que ça en devient un risque pour l’existence même de notre espèce.
Par ailleurs il faut aussi noter que les sols français sont en moyenne à 2% composés de matière organique, et que travailler le sol comme le font les gros légumiers, accélère la minéralisation de l’humus, empêche les sols de résister aux pluies, de plus en plus abondante (absence de colloïde). Résultat, inondations de plus en plus régulière, avec des boues (argile et limons fins) qui font des dégâts importants en plus de diminuer la capacité d’échange cationique (CEC), et il est donc important de réintroduire du carbone dans les sols. Le réseau MSV travaille sur ce sujet depuis plusieurs années. Et miracle, les agriculteurs en Technique Culturale Simplifiée (TCS) ou en Semis Direct sur Couvert Végétal, obtiennent des résultats impressionnants en terme de régénération des sols (0.1 % par an de matière organique gagnée). La matière organique doit, au minimum, remonter à 3.5% pour que les micro organismes, les champignons, puissent se développer dans le sol et digérer convenablement la matière organique. Des études démontrent qu’un sol vivant est plus résilient aux pluies très abondantes et permet aux plantes qui y poussent d’être moins sujets aux maladies cryptogamiques ou telluriques. Les agriculteurs conventionnels sont enfermés dans un modèle qui ne respecte pas la vie. Ils pensent le sol comme un support de culture, et non comme un être vivant, qui comme tout être vivant a besoin de repos, c'est à dire d'un an tous les trois ans par la mise en jachère demandée dans le Coran. Ce chapitre prouve donc que nous vivons une époque où la science libre et bien utilisée peut réellement apporter un Eden terrestre complété matériellement, en accord avec l'Eden terrestre complété spirituellement dans ce site. Ceci étant probablement la raison pour laquelle Monsieur Tesla ne put réaliser cet amélioration matérielle du monde à son époque, car le spirituel est prioritaire sur le matériel. Or certains très riches ou certaines idéologies ne veulent pas de cela pour l'instant dont probablement par cupidité...
Enfin, la science devrait principalement s'orienter à intelligemment et prioritairement recyclées la plupart des matières. En effet le recyclage semble clairement la solution comme le prouve le cycle d'une forêt. Surtout qu'il est clair que sans écologie et traitement des ordures pour préserver la terre, l'humanité serait vouée à disparaître. Cependant et surtout si cela pollue, le recyclage de certaines matières comme le coton peut ne pas être nécessaire, puisque avec ses graines il repousse continuellement dans des cultures par la grâce de Dieu.

Voir vidéo dailymotion : Bio-mimétisme par M. Idriss ABERKANE :

http://www.dailymotion.com/video/x3s1uka_bio-mimetisme-par-m-idriss-aberkane_news

Il faut noter que le biomimétisme souvent peu suivi par les oligarchies correspond pourtant en partie à une sélection naturelle de la nature de ce qui fonctionne.

Or l'humain vaudra toujours plus que ses propres créations dont l'intelligence artificielle. C'est à dire qu'il peut faciliter sa vie par la technologie sans transhumanisme. Mais il ne doit pas oublier pour s'affirmer en tant qu'être humain de privilégier le développement que la machine (le rebot, l'IA) ne peut effectuer :
Voir à ce sujet la vidéo « Intelligence artificielle : l'humanité en danger ? - Politique & Eco n°336 avec Idriss Aberkane » à l'adresse https://www.youtube.com/watch?v=miIy2gb-Lgc&list=LL7jmiI69wnrMf8TSUGfh1aQ&index=1