Recherche

Menu principal

Contact

PDF Imprimer Envoyer

C) Un récit de la Création

1) Le commencement

          Comme il a déjà été vu : Le Prophète (SBDSL) a rapporté : « Dieu était et il n’y avait aucune chose (à part Lui), Il a écrit dans le « rappel » toute chose, puis Il a créé les cieux et la terre. » (Boukhari)
           Ainsi dans un instant d'une valeur inestimable, Allah (Glorifié soit-Il) décida de commencer Sa noble Création après l'avoir organisée au niveau des épreuves, avoir cherché l'équilibre en toute chose pour la pérennité de l’humanité tels la force de gravitation terrestre ou le taux de testostérone pour l'homme et la femme, et avoir anticipé Son rapport avec toute chose et donc programmé le scénario ultime du destin qui allait s'écrire, puisque Il est en dehors du temps et de l'espace comme l'indique ce hadith :
Le Prophète (SBDSL) a dit : « La première chose que Dieu créa fut le calame. Il lui dit : « Ecris ! » « Que faut-il écrire ? » répondit le calame. « Ecris le décret ! » dit Dieu. Il écrivit alors ce qui fut et ce qui aura lieu jusqu’à la fin des temps. » (Tirmidhi)
(S70v6) « Ils (les incroyants) le (le jour du jugement universel, le châtiment) voient bien loin, alors que Nous le voyons bien proche, »
          Dans le coran un verset décrit le pouvoir divin créateur en expliquant que Dieu peut matérialiser une pensée ou faire apparaître un monde comme le prouvent nos rêves pendant notre sommeil ou notre imagination :
(S2v117) « Il est le Créateur des cieux et de la terre à partir du néant ! Lorsqu'Il décide une chose, Il dit seulement : « Sois », et elle est aussitôt. »
          D'autres part, les textes religieux suivants rapportent que le Trône divin existait déjà avant le début de la création, que par Son existence en dehors du temps et de l'espace Dieu a effectivement pu connaître le destin ultime de la Création avant de commencer à créer en anticipant Sa relation avec toute créature(, en réécrivant parfois le destin de certains en fonction de leurs intentions, niveau de foi, sagesse de caractère et piété de leur cœur par rapport aux épreuves, jusqu'au destin unique ultime puisque Dieu tel un lecteur peut avancer à la fin ou reculer au début du livre de la Création), et que la création jusqu'à Adam et Eve ou juste la création de Son Trône sur l'eau ou la préparation du destin ultime anticipé par Dieu par Son omniscience a pris 50 000 années (si célestes comme 1 jour dans le ciel équivaut à mille ans sur terre, cela correspond à 50 000 x 1000 x 360 = 18 milliards années terrestres), c'est à dire de l'instant du choix divin de créer puis d'anticiper le destin et jusqu'au début de la création (fin du mur de Planck ou création d'Adam et Eve ou connaissance ultime du destin), ou le temps de créer Son Trône, ou du début de sa connaissance du destin ultime jusqu'à sa mise en préparation finale par le calame du livre de la création avant son début, jusqu'à la création d'Adam et Eve ou jusqu'à la fin du monde (destin ultime) :
Le Prophète (SBDSL) a dit : « Dieu a décrété le destin des créatures cinquante mille ans avant de créer les cieux et la terre, et Son Trône était sur l’eau. » (Mouslim)
(S11v7) « Et c’est Lui qui a créé les cieux et la terre en six jours (si célestes 6000 ans terrestres, orientant donc vers l'hypothèse que les 50 000 ans correspondent à l'instant du choix divin de créer jusqu'au début de la création et après avoir créé Son Trône comme suit, ou du début de la connaissance divine du destin ultime jusqu'à sa mise en préparation finale par le calame du livre de la création et après avoir créé son Trône comme suit), - alors que Son Trône était sur l’eau -, afin d’éprouver lequel de vous agirait le mieux. »
De plus avec la découverte du mur de Planck et la longueur de Planck, cela prouve que notre univers est fini, sauf au niveau donc des 7 dimensions d'espace temps (cieux) différentes.
          Il faut noter que Dieu est Omniscient de tout ce qui se passe dans la Création depuis son début jusqu'à sa fin, mais que parfois pour établir ou choisir certaines voies du destin il semble qu'Il ait dû attendre les conséquences de certaines de Ses décisions pour les valider ou les modifier.
Or Dieu étant meilleur qu'un ordinateur de justice, il faut être sûr qu'il organise tout au mieux. Un passage de la vie du Prophète (SBDSL) semble l'expliquer clairement. En effet en prouvant l’omniscience divine, il faut savoir qu'un texte révélé fut oublié par le Prophète (SBDSL) et des compagnons, probablement car ses conséquences n'avaient pas atteint les meilleurs buts au sein de l'humanité, ou avaient été suffisantes comme utilité à ces hommes voire à l'humanité.
(S87v6/7) « Nous te ferons réciter (le Coran), de sorte que tu n'oublieras que ce qu'Allah veut, car Il connaît ce qui paraît au grand jour ainsi que ce qui est caché. »
(ExtS2v106) « Si Nous abrogeons un verset quelconque ou que Nous le fassions oublier, Nous en apportons un meilleur ou semblable. »
 
C'est à dire comme il vient d'être vu que même si connaissant la personnalité de tout le monde, Dieu saurait la réaction approximative que chacun aurait en fonction de diverses situations, il semblerait logique que Dieu doive attendre la réaction de certains êtres humains suite à certaines de Ses révélations ou épreuves avant de les valider ou les effacer. Or ces réactions humaines étant souvent les mêmes, peu variées ou n'ayant pas beaucoup de nuances par rapport aux différents caractères en fonction des situations (et c'est pour ça que certaines très nobles  actions humaines sont évoquées dans des textes religieux d'autant plus si elles sont rares voire uniques), ça ne paraît pas non plus impossible que Dieu ait pu anticiper la plupart des réactions humaines à certaines de Ses révélations ou épreuves, surtout qu'Il éduque l'humanité depuis sa naissance en l'éprouvant et qu'Il connaît le cœur de chacun, ce qui signifierait que l'oubli de ces versets concernerait alors seulement ceux qui les ont oubliés.
          Par ailleurs il est aussi précisé dans le Coran qu'Allah ne s'est pas assis sur le Trône (car Il ne ressemble pas à Ses créatures) mais qu'Il s'est établi (que certains traduisent par « s'est élevé », ce qui prouverait encore l'élévation qualitative divine par l'ennoblissement maximal à travers le choix des qualités morales et une gestion au mieux de ces dernières exclusivement) légitimement sur Son noble Trône qu'après avoir fini Son excellente Création par Adam en prouvant ce Trône divin symbolise principalement la valeur d'élévation par l'ennoblissement plutôt que la représentation unique de l'évidente souveraineté divine, puisque la nature humaine pouvant s'ennoblir au maximum à l'image de Dieu est logiquement celle qui représente le plus Son élévation morale irréprochable :
(S25v59) « C'est Lui (Dieu) qui en six jours a créé les cieux, la terre et tout ce qui existe entre eux, et (c'est Lui) le Tout Miséricordieux (qui) S'est établi ensuite sur le Trône (légitimement et sans épuisement). Interroge donc qui est bien informé de Lui. »
(S32v4) « Allah qui a créé en six jours les cieux et la terre, et ce qui est entre eux. Ensuite Il S'est établi sur le Trône (légitimement et sans épuisement). Vous n'avez, en dehors de Lui, ni allié ni intercesseur. Ne vous rappelez-vous donc pas ? »
(S7v54) « Votre Seigneur, c'est Allah, qui a créé les cieux et la terre en six jours, puis S'est établi sur le Trône (légitimement et sans épuisement). Il couvre le jour de la nuit qui poursuit celui-ci sans arrêt. (Il a créé) le soleil, la lune et les étoiles, soumis à Son commandement. La création et le commandement n'appartiennent qu'à lui. Toute gloire à Allah, Seigneur de l'Univers ! »
(S50v38) « En effet, Nous avons créé les cieux et la terre et ce qui existe entre eux en six jours, sans éprouver la moindre lassitude. »
(S46v33) « Ne voient-ils pas qu'Allah qui a créé les cieux et la terre, et qui n'a pas été fatigué par leur création, est capable en vérité de redonner la vie aux morts ? Mais si, (car) Il est certes Omnipotent. »
Anas (SDP) rapporte : L'archange Jibril (Gabriel) a dit au Prophète (SBDSL) : « Sache qu'Allah Puissant et Glorieux dit : Par ma Puissance, par Ma Majesté, et par mon élévation au-dessus de mon Trône ! Tout serviteur dont l'œil pleure par ma crainte dans ce bas monde, Je le ferai beaucoup rire dans le Paradis.
          L'ensemble des enseignements précédents expliquent que les savants de la religion n'ont pu reconnaître unanimement la première créature créée par Dieu. En revanche, ils sont tous d'accord pour affirmer qu'il s'agit du Trône divin, incarnant légitimement l'élévation morale de Dieu par Son ennoblissement maximal et incarnant l'évidence de Sa souveraineté en particulier depuis qu'Il est source de toute vie et toute chose dans Sa Création, ou qu'il s'agit du calame qui a tout écrit. De toute façon en décrivant leur rôle respectif, l'ordre d’apparition n’aura pas de véritable importance puisque chacune d'elle peut dépendre de l’autre. En effet le Trône, représentant légitimement l'élévation morale maximale du Créateur et sa naturelle position royale, a pu être créé avant le calame pour qu’il soit une créature soumise à la souveraineté divine. Et le calame a pu transcrire la décision divine de ce Trône Royal incontestablement lié à la souveraineté divine et à la suprême dignité atteinte par le Seigneur, car il est précisé que Dieu lui a ordonné de tout écrire sur ce qui fut et sur ce qui aura lieu jusqu’à la fin des temps des nations, de la révélation de la morale et du monde, car Jésus reviendra avant la fin du monde en temps que dirigeant planétaire, puis éclairera, complétera ou confirmera la conclusion de la morale apportée par le Mahdi. Surtout que connaître les deux premières choses créées sans savoir leur ordre d'apparition est une probable invitation divine à une méditation qui permet d'arriver à ce type de compréhensions intéressantes, comme il peut être imaginé que ces deux choses ont pu être créées en même temps si elles ont la même valeur. Cependant comme il sera vu un peu plus bas, un enseignement explique qu'un des livres écrits par le calame contenant toutes les nobles règles établies par Dieu est peut être au-dessus du Trône, ce qui prouverait que le calame a été créé en premier pour valider ce Trône de la divine élévation morale maximale, qui porte et reflète donc surtout le cheminement vers la dignité maximale du Seigneur plus que son évidente souveraineté naturelle. En effet la valeur de Ses attributs d'Absolu et de Suprême incarnant cette souveraineté naturelle s'élève par Son ennoblissement maximal lié à ses décisions irréprochables au niveau du choix de Son caractère et de Sa moralité. Par conséquent le calame ayant expliqué dans le livre céleste le choix irréprochable d'élévation morale maximale de Dieu représente donc apparemment bien plus l'élévation du Trône que l'attribut divin de Souverain dont la noblesse serait d'ailleurs affaiblies sans ces décisions divines irréprochables, le livre céleste mérite donc bien d'être au-dessus du Trône. Surtout que la souveraineté naturelle divine n'a pas besoin d'élévation pour être comprise puisqu'elle est suprême par essence, alors que ça a donc plus de sens pour l'ennoblissement maximal, et surtout que l'explication de l'ennoblissement maximal divin par le calame a une valeur supérieure que sa représentation par le Trône, ce qui fait donc mériter au calame d'être au-dessus du Trône. D'ailleurs comme des enseignements religieux expliquent que les gouverneurs justes, les prédicateurs et ceux ayant partagé l'amour en Dieu seront sur des trônes pour leur valeur morale supérieure, cela prouve que le Trône Divin est bien synonyme d'élévation morale. Ainsi concernant cette Création que le Seigneur englobe par Son Trône (que ce soit matériellement, spirituellement ou/et moralement) et par rapport à Sa neutralité morale originelle, il est donc autorisé d'interpréter l'élévation du piédestal du Trône comme représentant Sa Royauté Sainte puisque Dieu ne fait jamais de mal, et l'élévation du Trône comme représentant Sa Royauté irréprochable puisque Tout Miséricordieux et Très Miséricordieux par excellence car toujours juste ou favorisant au mieux le bien dès que possible :
(ExtS40v15) « Il est Celui qui est élevé aux degrés les plus hauts, Possesseur du Trône, »
D'ailleurs la première partie de l'attestation de foi inscrite sur le Trône -il n'y pas de divinité à part Allah- correspond plus à de la justice, alors que la deuxième partie -et Mouhamed est le Messager d'Allah- correspond plus à de la miséricorde (surtout que c'est un des surnom du Prophète Mouhamed car incarnant aussi les règles coraniques synonyme de miséricorde puisque facilitant la guidée aux hommes) :
(S18v15) « Voilà que nos concitoyens ont adopté en dehors de Lui des divinités. Que n'apportent-ils sur elles une preuve évidente ? Quel pire injuste, donc que celui qui invente un mensonge contre Allah ? »
(S21v107) « Et Nous ne t'avons envoyé qu'en miséricorde pour l'univers (les mondes). »
De même l'homme correspond plus à de l'autorité juste et la femme à de la douceur miséricordieuse comme le prouve le verset précisant que Dieu a créé la femme pour que l'homme trouve la tranquillité (forme de miséricorde par la détente agréable) auprès d'elle :
(ExtS7v189) « C'est Lui qui vous a créés d'un seul être (âme) dont il a tiré son épouse, pour qu'il trouve de la tranquillité (forme de miséricorde prouvée dans le verset suivant qui est une qualité divine particulièrement présente dans le couple) auprès d'elle (car étant plus faible physiquement, plus imparfaite moralement et désirée conjugalement, elle recherche, apprécie et incarne donc plus la miséricorde logiquement) »
(S30v21) « Et parmi Ses signes Il a créé de vous, pour vous, des épouses pour que vous viviez en tranquillité avec elles, et Il a mis entre vous de l'affection et de la bonté (ce duo de qualité étant une forme de miséricorde). Il y a en cela des preuves pour des gens qui réfléchissent. »

De plus suite à des versets coraniques précédents de ce chapitre, il apparaît que la troisième chose créée est l'eau, source de vie pour tous les êtres organiques dont fait partie l'homme, et pouvant aussi servir de pinceau, de peinture et de tableau pour toute Sa création surtout grâce à la lumière de la face divine en particulier car le fond des océans est obscur. Même l'ADN est bâti sur des molécules d'eau.
          Or par rapport à ce qui sera vu plus bas et à ce qui vient d'être vu dans la paragraphes précédents, le calame semble donc bien supérieur en valeur par rapport au Trône divin, car le Trône divin ne fait que représenter la Royauté irréprochable de Dieu, alors que le livre céleste (situé donc très probablement sur le Trône) écrit par le calame contient l'ensemble de l'excellente moralité divine particulièrement expliquée par la valeur suprême qu'est l'ennoblissement maximal divin, prouvé par l’ennoblissement maximal du Prophète (SBDSL) Mouhamed puisqu'il est aussi monté sur le Trône. En effet l'ennoblissement maximal du Prophète (SBDSL) expliquant l'ennoblissement maximal de Dieu est légitimement supérieur à ce Trône divin ne faisant que représenter l'ennoblissement maximal de Dieu, en particulier car le Prophète (SBDSL) a aussi obtenu les qualités morales complètes qui ont logiquement élevé qualitativement les attributs divins liés à la position suprême du Seigneur dont ceux de Souverain et de Créateur. Ceci est prouvé par le nom du Prophète (SBDSL) écrit donc auprès de l'unicité de Dieu dans l'attestation de foi islamique inscrite sur le Trône divin et par le fait que selon le hadith suivant, la parole « il n'y a pas de divinité à part Allah » expliquant l'unicité divine pèse plus lourd dans la balance des valeurs du jugement universel que les sept cieux ne faisant que représenter l'unicité divine, surtout que la conscience éveillée d'Allah maintient la Création en permanence, que cette Création doit amener la raison humaine à cette déclaration de foi, et que le Bienfaiteur a plus de valeur que le bienfait qu'est Sa Création : :
Le Prophète (SBDSL) a dit : Le Prophète Nouh (paix sur lui) dit à son fils : « Je t’ordonne de dire souvent « il n'y a pas de divinité à part Allah », car si les sept cieux et les sept terres étaient mises sur un côté d’une balance, et « il n'y a pas de divinité à part Allah » était mise sur l’autre côté de la balance, « il n'y a pas de divinité à part Allah » pèserait plus lourd (car cette balance pèse donc la valeur des choses). »
          D'autre part, il est fascinant de savoir que seulement trois créatures ne proviennent pas du processus de création cité précédemment : Le Trône Divin, Adam et Le Firdaws (centième et plus haut degré du Paradis). En effet, les textes religieux rapportent que Dieu utilisa Ses propres mains pour les concevoir. Or le Seigneur ne ressemblant à aucune de Ses créatures, puisqu'Il détient des mains agissant, une audition entendant et une vision observant, dépassant l'entendement humain, ces informations indiquent plutôt qu’Il leur consacra plus de temps, de science, de beauté, de puissance, de noblesse, d'estime, de valeur, ou/et de représentation de Son identité.
          Pour revenir au début de la Création, l'islam rapporte donc que le rôle du calame a été de mettre par écrit les réflexions et décisions divines à travers plusieurs livres :

-Le livre céleste (aussi appelé « table gardée » ou « écriture-Mère ») posé auprès du Trône (ou au-dessus du Trône puisque représentant donc la divine élévation morale maximale, c'est à dire l'ennoblissement maximal divin qu'incarne aussi ce Trône) est le récit de tout ce qui fut et des diverses étapes moralement incontournables de l'histoire de la Création, car il contient probablement l’approche philosophique irréprochable de Dieu envers Lui-même et ainsi Sa constitution des lois nobles de la morale dont en rapport avec la Création, comme l'expliquent ces enseignements :
(S43v2-4) « Par le Livre explicite ! Nous en avons fait un Coran arabe afin que vous raisonniez. Il est auprès de Nous, dans l'écriture-Mère, sublime et rempli(e) de sagesse. »
(S22v105) « Et Nous avons certes écrit dans le Zabour (Livre du Prophète David), après l'avoir mentionné (dans le Livre céleste, table gardée, écriture-Mère), que la terre sera héritée par Mes bons serviteurs. »

Le Prophète (SBDSL) a dit : « La première chose que Dieu créa fut le calame. Il lui dit : « Ecris ! » « Que faut-il écrire ? » répondit le calame. « Ecris le décret ! » dit Dieu. Il écrivit alors ce qui fut et ce qui aura lieu jusqu’à la fin des temps. » (Tirmidhi) 
(ExtHadithQoudsi) D'après Abou Dharr al-Ghifari (SDP), le Messager de Dieu (SBDSL) rapporta que Dieu (Glorifié soit-Il) a dit : « Ô Mes adorateurs ! Je Me suis interdis l'injustice, et Je vous l’interdis, alors ne soyez pas injustes les uns envers les autres. » (Mouslim)

Le Prophète (SBDSL) a dit : Lorsque Dieu fit la création, Il écrivit dans un Livre chez Lui au-dessus du Trône : « Ma miséricorde a vaincu (ou rapidement devancé) Ma colère. » (URA)
Commentaire : Cet ennoblissement divin a probablement eu lieu à l'instant où l'évidence de la morale (peut être liée à la possibilité de créer) est apparue à Dieu en s'imposant à Lui et Sa souveraineté (possiblement synonyme d'ego divin) par l'obligation de la suivre pour S'élever avec elle plutôt que de Se rabaisser sans elle. On pourrait même dire que Dieu s'est élevé noblement par Sa digne humilité face à la morale confirmée par la vie très humble du Christ Messie, créature représentant le plus Dieu et Sa perfection puisque n'ayant jamais aussi fait d'erreur moralement dont par sa sainteté innée même si Dieu a en revanche choisie la sainteté. Or Dieu a probablement fait plus que suivre rapidement la perfection de La morale s'imposant à Lui et liée à la justice, puisqu'Il l'a possiblement dépassée voire ignorée au début par l'intelligente noblesse maximale de la miséricorde par excellence favorisant le bien au mieux et ayant refusé la colère face à cette imposition morale. En effet à partir des versets coraniques suivants parlant seulement du choix divin de la miséricorde et pas du choix divin de la justice, et étant les seuls à évoquer un choix moral personnel de Dieu, il apparaît que face à la morale imposant le bien, l'orientation de Dieu vers la miséricorde ayant sagement devancé Sa colère a eu lieu avant de s'interdire l'injustice d'autant plus si cette possible colère a bien eu lieu lors de cette imposition de la morale vers le bien. Surtout que par rapport à la justice, la miséricorde étant une orientation et une faveur supérieure pour la bienfaisance, il est logique que c'est la miséricorde divine qui a choisi toutes les autres qualités morales comme donc la justice mais également l'amour, la générosité, la douceur, le pardon, étant devenues logiquement des attributs divins. Toutes ces analyses montrent qu'une chronologie dans le raisonnement moral divin paraît donc clairement exister comme il a existé un avant la Création, un après la Création, et 7 jours pour créer progressivement toute la Création. En effet comme il y a une chronologie authentique dans l'Histoire humaine, il est très possible qu'il y ait une forme de logique progressive dans les décisions et œuvres divines. Surtout que comme il y a un avant et un après le début de la Création divine, il peut y avoir un avant et un après le début de la gestion divine des qualités morales. Donc même si Dieu est dans la dimension d'éternité sans commencement, on peut Le lier ainsi qu'une partie de l'authentique morale noble à une forme de temporalité par l'ordre dans Ses analyses, dans Ses décisions et dans les événements progressifs de Sa Création :
(ExtS6v54) « Et lorsque viennent vers toi ceux qui croient à nos versets, dis : « Que la paix soit sur vous ! Votre Seigneur S’est (intelligemment) prescrit à Lui-même la (grandeur de la noblesse maximale qu'est la) miséricorde (par excellence). »
(ExtS7v156) « Et Ma miséricorde embrasse toute chose. »
(ExtS6v12) « Dis : “A qui appartient ce qui est dans les cieux et la terre ?”  Dis : “A Allah.  Il S’est à Lui-même prescrit la miséricorde.”  »

Commentaire : Il faut noter que si l'ennoblissement maximal divin a eu lieu avant l'idée ou la décision de la Création, l'ensemble de la morale irréprochable a d'abord découlé de la conséquence des choix moraux irréprochables envers Lui-même. Ainsi les créatures non conscientes comme le ciel servent principalement à expliquer des nobles vérités morales aux créatures conscientes et pas à contribuer à l'ennoblissement du Créateur, comme toute créature consciente n'y contribue pas non plus d'ailleurs. En effet comme c'est uniquement par générosité que Dieu nous a créé, Il n'a réellement pas besoin de nous pour atteindre ce niveau spirituel irréprochable, surtout qu'Il pourrait remplacer l'esprit de n'importe qu'elle créature consciente par un programme informatique sans conscience, si il était nécessaire de préserver l'importance morale du rôle de cette créature consciente pour les autres créatures dont si elle participait à leur expliquer l'ennoblissement du Créateur en en faisant donc partie. Ceci semble clairement sous-entendu de l'extrait de hadith qoudsi suivant :
(ExtHadithQoudsi) Abou Dharr al-Ghafari (SDP) a rapporté que le Messager de Dieu (SBDSL) a dit : Dieu a dit : « Ô mes adorateurs ! Vous n’arriverez jamais à Me nuire où à M’être utile. Ô Mes adorateurs ! Si du premier au dernier, hommes ou génies, vous étiez aussi pieux que l’est celui au cœur le plus pieux d’entre vous, cela n’ajouterait rien à Mon royaume. » (Mouslim)
Abou Hourayra (SDP) a rapporté que le Prophète (SBDSL) a dit : « Quand Dieu a décrété la Création, Il s'est engagé Lui-même en écrivant dans Son livre qui repose près de Lui (ou près du Trône ou au-dessus du Trône) : Ma miséricorde l'emporte toujours sur Ma colère (quand on la recherche auprès de Moi) (ceci prouvant un autre aspect de l'ennoblissement maximal de Dieu jusqu'à la miséricorde par excellence). » (Boukhari et Mouslim)

Commentaire : Ce qui distingue cet enseignement par rapport au précédent expliquant que la miséricorde divine a devancé la colère divine est que ce précédent rapporte l'explication de l'originel cheminement spirituel de Dieu s'ennoblissant avant la Création (ou en rapport avec autrui c'est à dire en anticipant Sa relation avec d'éventuelles créatures), alors que ce dernier explique comment l'identité divine s'étant ennoblie au maximum gère Ses créatures en particulier les repentantes.
Selon Imràn Ibn Housayn (SDP), le Messager de Dieu (SBDSL) a dit : « La pudeur ne peut apporter que du bien (ou sous tous ses aspects est un bien, ou est entièrement bonne). » (URA)
De même le hadith suivant expliquant que Dieu a choisi l'islam comme religion, montre encore le choix divin moralement suprême qu'est celui de la miséricorde, puisque il a rendu plus facile la pratique religieuse par rapport à ce qu'aurait imposé la justice dont à travers l'obligation des 50 prières obligatoires quotidiennes (pas toujours en groupe) descendu à 5 quotidiennes pas obligatoirement en groupe (mais leur pratique en commun est fortement recommandé) à part la deuxième obligatoire du Vendredi :
Ibn Ishaq (SDP) rapporte : Après qu'Ali (SDP) ait vu pour la première fois le Prophète (SBDSL) prier (avec sa femme Kadija) puis demandé quel était le sens de cette oeuvre, le Prophète (SBDSL) dit à Ali (SDP) : « La religion d'Allah qu'Il s'est choisie et avec laquelle Il a envoyé les Messagers. »
Les textes religieux précédents justifient donc les attributs divins suivants : « L'Excellemment bien guidé par Lui même », « Le Juste » et « Le Très-Miséricordieux par excellence ».


-Le Livre des meilleures œuvres appelé « Illiyoun » probablement contenu aussi dans le livre mère ou en tout cas certainement au Paradis, et le Livre des œuvres mauvaises appelé « Sijjin » probablement situé en Enfer. 
Il faut noter que l'ensemble de notre vie étant une œuvre, elle finit logiquement dans un de ces deux livres, en fonction de notre évolution morale au cours de la vie terrestre mais surtout de notre conclusion morale à l'instant de notre mort :
(ExtHadith) Le Prophète (SBDSL) a dit : « Par Celui qui n’a pas d’associé ! Il arrive que l’un de vous fasse l’œuvre des élus du Paradis au point de n’en être séparé que d’une coudée. C’est alors qu’intervient le destin. Il agit donc comme les réprouvés et entre en Enfer (probable référence aux hypocrites car le destin peut également être une décision divine amenant une ultime épreuve insurmontable pour l'hypocrite). En revanche il arrive que l’un de vous fasse l’œuvre des réprouvés de l’Enfer au point de n’en être séparé que d’une coudée. C’est alors qu’intervient le destin (épreuve de dernière chance pouvant y être lié). Il fait l’œuvre des élus et entre au Paradis. »

-Le Livre de la Création correspond à l’ensemble des choses créées.
A ce sujet, l'islam rapporte qu'il n'y a de force ni de puissance que par Dieu. C'est à dire que la puissance divine maintient constamment toute la Création, et que celle-ci est donc en permanence sous l'ordre d'Allah.
Pour illustrer cette remarque, il faut comprendre que lorsque la mer est horizontale (plate), elle est sous l'ordre de Dieu. Et le jour où elle s'est ouverte verticalement pour laisser passer le peuple de Moïse afin de le protéger de l'armée égyptienne, il ne s'agissait pas de la fin d'un ordre divin mais au contraire du début d'un nouvel ordre. Ceci signifie que sans l'ordre permanent d'Allah, la Création serait anéantie :
Ibn Abbas (SDP) a dit : Les fils d'Israël dirent à  Moïse : « Moïse Ton Maître dort-Il ? » Mais Moïse leur rétorqua : « Prémunissez-vous envers Dieu ! » Après quoi son Maître l'appela : « Moïse, ils t'ont interrogé si ton Maître dormait. Prends donc dans chaque main une cruche remplie d'eau et veille debout cette nuit. » Moïse obéit. Au terme du premiers tiers de la nuit, il somnola, vacilla sur ses genoux mais reprit ses esprits (et l'eau trembla)... A la fin de la nuit, il somnola complètement si bien que les deux cruches tombèrent de ses mains et se brisèrent (en répandant l'eau chaotiquement voire en se désintégrant). Alors le Transcendant lui dit : « Moïse, si J'étais un dormeur, les cieux et la terre serait anéantis (par rapport donc à l'eau disparue des cruches) comme les deux cruches qui viennent de s'anéantir dans tes mains. »
Plus tard Dieu révéla le verset du Trône en partie aussi pour confirmer cette vérité :
(S2v255) « Dieu ! Point de divinité à part Lui, le Vivant, Celui qui subsiste par Lui-même et par qui tout subsiste (Al-Qayyûm). Ni somnolence ni sommeil ne Le saisissent. A Lui appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre. Qui peut intercéder auprès de Lui sans Sa permission ? Il connaît leur passé et leur futur, et de Sa Science, ils n’embrassent que ce qu’Il veut. Son Trône (koursî) déborde les cieux et la terre dont la garde ne Lui coûte aucune peine. Et Il est le Très Haut, Le Très Grand. »
(S35v41) « Allah retient les cieux et la terre pour qu'ils ne s'affaissent pas (et donc Dieu crée et maintient tout en permanence). Et s'ils s'affaissaient, nul autre après Lui ne pourrait les retenir. Il est Indulgent et Pardonneur. »

Cependant le Seigneur a créé ce monde en le liant avec des causes et des effets afin d'inviter l'humanité à la foi et la compréhensions de Ses bienfaits par la rationalité de la science et la dignité du cadre moral, car à l'origine de la chaîne de causes liées à nous et à ce qui nous entoure, existe logiquement une cause première divine source de tout confirmée par la découverte du Big Bang étant logiquement un effet car par essence matériel. En effet pour prendre un exemple simple, le feu chauffe et la glace refroidit. Or la seule réalité qu'il y a derrière cet aspect des choses, c'est que Dieu est à l'origine de tout : la lumière du feu et sa chaleur, ainsi que la blancheur de la glace et son froid. Par conséquent cela signifie que si le Créateur le décide, le feu peut devenir source de froid ou de fraîcheur (comme le prouvera le verset suivant) et la glace source de chaleur (comme la possible brûlure de la neige carbonique), et la grande intensité de chacun en particulier du feu étant source d'énorme douleur peut aussi devenir source d'un immense bonheur comme ça le sera sublimement au Paradis. De même l'intensité de la peur ou de l'angoisse pouvant correspondre à une partie de la foi, et donc presque du bien être, sera déviée au Paradis pour participer aussi à la force de la félicité, surtout que l'intense félicité authentique est de la foi très augmentée dans la fitra (centre du cœur) puisque Dieu contient la puissance infinie de toute qualité morale. De même la foi et donc la félicité extrême au Paradis sont aussi composées de la force émotionnelle détournée de la sage tristesse ou du fort regret comme lors de la mort d'un proche ou d'une grave erreur, du doute de la crainte comme par rapport à notre valeur au Jour du Jugement dernier, de la fureur contenue comme pendant une puissante colère, ainsi que de l'intense profondeur du grand espoir (bien que l'enthousiasme mélangé à la joie et au rire résume déjà dans un sens toutes ces intensités inversées). Et suite à ce paragraphe, il est donc très précieux que la causalité soit une vérité absolue et que tout effet puisse être contrôlé voire détourné par Dieu :
(S21v67-70) « (Abraham dit à son peuple :)“Fi de vous et de ce que vous adorez en dehors d'Allah ! Ne raisonnez-vous pas ?” Ils (les polythéistes) dirent : “Brûlez-le (en le jetant dans un feu étendu). Secourez vos divinités si vous voulez faire quelque chose (pour elles).” (Quand Abraham fut jeté dans ce feu) Nous dîmes : “Ô feu, sois une fraîcheur salutaire pour Abraham.” Ils voulaient ruser contre lui, mais ce sont eux que Nous rendîmes les plus grands perdants (le Jour du Jugement car ils finirent en Enfer, et selon Abraham, il passa les meilleurs 40 jours de sa vie dans ce feu à la nature changée par Dieu juste pour lui jusqu'à ses poils mais pas ses liens). »
Commentaire : Lorsque cet ordre divin a été donné au feu de devenir paix salutaire, tous les feux du monde le devinrent jusqu'à la précision divine pour Abraham.
Il faut donc se rendre compte qu'en apparence toutes les sensations et émotions permettant de percevoir l'existence correspondent à des impulsions électriques provenant de processus physiques dans l'univers et de réactions chimiques dans le cerveau, alors qu'en réalité ces impulsions électriques ne sont pas la conséquence de processus physiques ou de réactions chimiques, mais la cause par laquelle Dieu fait ressentir l'existence à l'être humain confirmant la parole religieuse « il n'y a de force ni de puissance que par Dieu » prouvant l'omniprésence du Créateur. En effet on sait aujourd'hui que tout ne pourrait pas être que matière mais seulement énergie (magnétisme qui s'attire comme les aimants, se repousse comme les explosions, ou s'équilibre parfois momentanément comme dans la gravitation ou la chimie, surtout que l'être humain se nourrit de l'énergie des aliments) tel un monde virtuel informatique connecté à notre corps comme la technologie actuelle peut le laisser penser, ou plutôt à notre cerveau, ou plutôt à notre âme, ou plutôt à notre esprit. Surtout qu'en fermant les yeux, on se rend compte que la vie, ses sensations et ses émotions ne sont que des informations ou des impressions de notions par des impulsions électriques du cerveau, ou plutôt ne sont donc que des ressentis de l'âme, ou plutôt donc que des créations (imagination) de l'Esprit (divin), comme semblent clairement nous l'indiquer les rêves vécus pendant notre sommeil où sensations et émotions sont présentes et nous l'indiquer notre capacité à recréer des souvenirs émotionnels ou sensationnels par notre imagination ou par anticipation tels ceux qui ont l'habitude de jeuner ressentent déjà une partie de son effet avant de commencer un jour de jeûne. Cependant tout ne serait pas seulement spirituel car il y a en même temps une aura lumineuse de vie pure autour des végétaux, des animaux et des êtres humains bons. Mais les sensations et émotions étant donc perçues lors d'un rêve, comme nous pouvons recréer une musique, une image, une sensation ou une émotion dans notre tête par un souvenir, montrent que tout est avant tout spirituel.
La puissance divine est donc comparable à une bande sonore de sensations et d'émotions décrivant les pages défilantes du livre éducatif de la Création surtout qu'on pense généralement à une seule chose à la fois. Dans ce sens la matière étant les images que nous voyons peut être plus considérée comme de la capacité divine créatrice et l'énergie mouvant les images que nous voyons peut être plus considérée comme de la volonté divine. Or également à travers ce Livre de la Création, notre cœur terrestre ne pouvant se satisfaire que d'équilibre cherche raisonnablement un juste milieu envers toute chose, notre esprit source d'intelligence agit pour créer notre propre livre pouvant sublimement préciser la morale, et notre âme établit donc sa valeur jusqu'à notre mort.
Ainsi tous les passages bienfaisants de ces livres de vie seront consultables le Jour du Jugement Dernier ou au Paradis, après avoir été considérés comme des représentations et donc des paroles d'Allah :
(S31v27) « Quand bien même tous les arbres de la terre se changeraient en calames (roseaux taillés pour écrire), quand bien même l'océan serait un océan d'encre où conflueraient sept autres océans, les paroles d'Allah ne s'épuiseraient pas, car Allah est Puissant et Sage. »
Et c'est aussi pour ça que tout pourrait finalement être seulement spirituel, surtout que toute la Création étant liée à de la dénomination provient de l'esprit d'Allah. Or subtilement avec la foi authentique, la réalité réveillée est meilleure que le monde du rêve pendant notre sommeil,  notre conscience y perçoit beaucoup plus clairement la noblesse, la foi et la piété. Alors quand au Paradis la perturbante jalousie, les mauvais sentiments et les désagréables sensations ou fonctions corporelles disparaîtront et seront donc effacés de notre esprit, il ne restera que du positif.
C'est pourquoi tout en pensant à voir Allah derrière chaque bonne œuvre, nous devons être attentifs au fait que dans nos relations sociales, nous partageons nombreux de ces livres chaque jour par certaines interactions nous enrichissant et diverses discussions pouvant être bénéfiques :
(S84v7-15) « Celui qui recevra son livre (de vie) en sa main droite (pour son pieux comportement), sera soumis à un jugement facile (le Jour de la Rétribution), et retournera réjoui auprès de sa famille. »
(S69v19/20) « Quant à celui à qui on aura remis le livre (de vie) en sa main droite, il dira (à ses proches ou à quiconque après avoir reçu la miséricorde de son Seigneur le Jour du Jugement Dernier) : “Tenez ! Lisez mon livre. J'étais sûr d'y trouver mon compte (par ma piété).” »
 
Cette bande sonore de sensations et d'émotions décrivant les pages défilantes du livre éducatif de la Création est une vérité complexe à réaliser, mais elle montre l'impressionnante omniprésence, omniscience et omnipotence du Créateur à chaque instant de notre vie. Il est sage de s'en rappeler souvent, mais ressentir la fraîche énergie de la vie, de l'amour et de la bienveillance, au cœur de la noble création de l'Etre Vivant, semble à privilégier.
Cependant il faut bien comprendre que la matière, les règles physiques et la science présentes dans notre univers et l'ensemble de la Création ne sont que de la volonté divine au cœur d'un genre de rêve divin basé sur des règles rationnelles, comparable à une simulation informatique logique ou à un dessin intelligent ou plutôt hyper intelligent, puisque structuré selon un ordre que ce soit de l'infiniment grand à l'infiniment petit.
Par conséquent les lois physiques et chimiques ne sont que des causes apportant à l'humanité la rationalité présente dans la science mais aussi le pouvoir d'agir sur la Création, car les découvertes scientifiques en rapport avec le corps humains et l'univers nous font principalement comprendre comment utiliser la puissance créatrice de Dieu en bien ou en mal (possibilité par exemple d'envoyer des SMS bons ou mauvais), en prouvant donc que notre personne évoluant sur terre est une location qui sera rétribuée légitimement, puisque en vérité, notre réalité correspond donc à un rêve divin nous permettant d'agir plutôt qu'à un univers hors du Créateur fonctionnant comme une machine autosuffisante. Ainsi la puissance créatrice est toujours présente que ce soit à travers nos actions, la technologie et même la magie. C'est pourquoi la rétribution du Jugement Dernier est logique, car toute cela est de la puissance créatrice louée par l'être humain et utilisée en bien ou en mal.
Dans ce sens du rêve divin, les expressions « avoir foi en Dieu » et « il n'y a de force ni de puissance que par Dieu » plus le Trône divin englobant la Création montrent bien que nous sommes contenus par Dieu physiquement ou spirituellement, et que la Création et nous-mêmes sommes donc plus à l'interieur de Lui qu'à l'extérieur de Lui, en confirmant qu'il n'existe rien en dehors de Lui comme c'était déjà le cas à l'origine avant la Création :
(S2v115) « Où que vous vous tourniez, la Face (direction) d'Allah est donc là, car Allah a la grâce immense, Il est Omniscient. »
De plus pour apporter un argument supplémentaire renforçant encore la foi, la matière est inconsciente et doit donc être considérée plus inerte que vivante (surtout car n'ayant pas de centre de décision à la différence de l'esprit), alors que l'esprit est conscient et par conséquent vivant, surtout qu'en en comprenant les lois du vivant, la conscience représente plus la réalité vivante que le sans conscience. Or le vivant a plus de valeur active et ne peut donc provenir de l'inerte, mais inversement. Surtout que par rapport à la matière mais aussi à l'énergie, l'esprit devant être considéré comme incarnant le plus l'intelligence et donc le vivant, il ne peut être qu'à l'origine de l'organisation intelligente de la vie de notre corps et de notre planète. En effet l'inertie de la matière et l'immodération de l'énergie ne peuvent être à l'origine de la vivante raison humaine mais plutôt une intelligence. La capacité de penser ne peut donc clairement provenir que d'une consciente intelligence vivante et sûrement pas de l'inconsciente matière non vivante. C'est à dire que la divine raison intelligente avec du langage correspond plus à l'absolu de la réalité existentielle humaine tel le chiffre 1, alors que la matière et l'énergie inintelligentes sans raison et sans langage correspondent plus à du néant tel le chiffre 0.
D'autre part l'idée que notre univers et le Paradis sont en quelque sorte un rêve divin semble aussi juste du fait que dans nos rêves nous pouvons montrer notre visage aux autres comme à travers un miroir, c'est à dire comme Dieu pourrait montrer Sa face dans le Paradis.
Surtout que le rêve valide un enseignement religieux précisant que des océans (d'eau, de miel, de vin et de lait) s’étendent à volonté sous le Trône divin derrière des montagnes de musc, comme le laissent penser aussi le corps humain en constante évolution, notre univers en expansion et le possible monde virtuel informatique infini. Or ces océans s'étendant sans fin demeurent englobés par le Trône divin qui lui ne s'agrandit pas forcément puisque représentant l'absolu contenant l'infini, tel un ordinateur (avec de l'électricité et un stockage illimités) contenant un monde virtuel pouvant être infini et dont le sommet se trouverait sous le principal emplacement du Trône divin. Ces océans qui s'étendent sans fin dès lors qu'on avance au-dessus d'eux peuvent être similaire à la longueur de chaque degré occupé par une personne du Paradis (en revanche probablement à travers une forme d'univers infini, d'espace cosmologique illimité, dont l'horizon des événements sera toujours une partie du Trône divin puisque l'englobant car synonyme donc d'absolu) puisque la largeur (hauteur) du Paradis correspond à celle finie des sept cieux selon un verset. Et par rapport aux divers enseignements religieux, la hauteur de chaque degré par personne au Paradis est probablement au minimum de 500 années lumières. A l'intérieur de l'ordinateur (Trône divin), le Paradis correspondrait donc à un monde virtuel ayant une forme de pavé avec des mesures infinies à part en hauteur.                            Par ailleurs le monde du rêve pendant notre sommeil, les diverses réalités d'espace-temps dans notre univers et les différents mondes existant tels celui de la tombe, du Jour du Jugement Dernier, du Paradis et de l'Enfer, prouvent la possibilité de gestion de la vie, de l'âme et du temps dans différents espace-temps au Paradis, surtout que Dieu visitable au Paradis est en dehors du temps et de l'espace.
Or si le rêve ressemblant à un monde virtuel correspond vraiment à la capacité créatrice divine, ce qui très probablement le cas puisque lors de rêves pendant notre sommeil nous ressentons donc aussi les sensations et les émotions, alors il est simple de reconnaître la certaine omniscience divine, l'évidente omniprésence divine, la facile omnipotence divine et la véridique parole divine « il n'y a de force ni de puissance que par Dieu » d'autant plus qu'Il est celui qui subsiste par Lui-même et qui par conséquent détient logiquement une puissance infinie comme l'affirme des versets coraniques.
Surtout que Dieu créant sur terre la matrice du réel et la matrice du virtuel (informatique), cela prouve bien Son omnipotence dont bénéficieront les hôtes du Paradis.
Ainsi ceux qui parviennent à ressentir fréquemment cette omniprésence divine pourraient faire partie de ceux qui éviteront le Jugement Universel exprimés dans le hadith suivant :
Ibn Abbas (SDP) a dit : « Le Messager de Dieu (SBDSL) a dit : « On a fait défiler devant moi les communautés religieuses (ou nations, lors d'une vision du Jour du Jugement Dernier). Je vis alors un Prophète et avec lui moins de dix adeptes, puis un autre Prophète avec un ou deux partisans, et un autre Prophète n’en ayant aucun. Tout à coup on éleva vers moi une foule énorme et je crus que c’était ma communauté. Mais on me dit : « Voilà Moïse et sa nation. Regarde plutôt à l’horizon », Je regardai et vis apparaître des masses innombrables. On me dit alors : « Regarde de l’autre côté de l’horizon », et voilà qu'une foule immense surgit. On me dit : « C’est tout cela ta nation, et avec elle, soixante dix mille hommes (nombre signifiant une grande quantité sans précision exacte) entreront au Paradis sans subir aucun jugement et aucun tourment. » Puis il (SBDSL) se leva et rentra chez lui. Les gens se mirent alors à conjecturer sur ces bienheureux qui entreront au Paradis sans jugements ni tourment. Certains dirent : « C’est sans doute ceux qui ont été les compagnons du Prophète. » D’autres dirent : « Ce sont peut-être ceux qui sont nés en islam et n’ont ainsi jamais rien associés à Dieu. » On fit d’autres supputations. C’est alors que le Messager de Dieu (SDP) se présenta à eux de nouveau et leur dit : « A propos de quoi discutez-vous ainsi ? » Ils lui dirent l’objet de leurs discussions et il leur précisa : « Ce sont plutôt ceux qui ne soignent pas par les incantations et ne se font pas soigner par elles. Ceux qui ne croient point au mauvais augure et qui s’en remettent en tout à leur Seigneur. » Juste à ce moment se leva Oukkâsha Ibn Mohsin qui dit : « Prie Dieu pour que j’en sois ! » Il lui dit : « Tu es effectivement l’un de ceux là. » Quelqu’un d’autre se leva pour faire la même demande. Il lui dit : « C’est là une faveur où t’a déjà précédé Oukkaâsha (signifiant qu'il ne s'en remet pas encore en tout à son Seigneur lors des situations, des épreuves et de ses choix). »
En fait cette perception de l'omniprésence divine correspond au but du début de l'attestation de foi « Il n'y a pas de divinité à part qu'Allah » car elle cherche à faire sortir de notre cœur les mauvaises certitudes concernant les capacités et les effets des causes, des choses et des créatures, afin d'y faire rentrer la véritable certitude que c'est le Créateur qui crée tout en permanence. C'est à dire reconnaître que ce ne sont pas les causes qui créent leurs effets, mais que c'est Allah qui crée les causes et leurs effets, comme le démontre donc le Coran quand il rappelle que pour sauver des Prophètes, Allah a changé la nature brûlante du feu en paix et fraîcheur et la nature horizontale de la mer en des montagnes d'eau verticales.
Ainsi la reconnaissance de Dieu en tant que Créateur de chaque situation, la méditation, la piété et le mode de vie Prophétique rendent bien logiquement possible l'évitement du Jugement Universel. En effet en reconnaissant que tout ce qui nous arrive est lié à la puissance créatrice d'Allah, en comprenant qu'Il veut nous employer comme un instrument dans Son entreprise de bienfaisance, et donc en cherchant toujours à agir le plus sagement possible pour Lui, et donc en tendant vers la noblesse constante de l'adoration permanente, l'évitement du Jugement Dernier devient par conséquent possible. Alors il est évidemment sage de raffermir souvent notre attestation de foi pour tendre à ressentir Dieu dans chaque épreuve et situation, afin de les vivre au maximum noblement selon le mode de vie prophétique.
Suite à ce qui vient d'être dit dans les paragraphes précédents, il faut noter qu'à notre époque moderne, où règne une grande science mêlée à une décevante hyper distraction répandue, existent de magnifiques signes révélés aux yeux de l'humanité. En voici quelques uns à travers cette vidéo sur Youtube.fr : « Irène Grosjean ou la vie en abondance ».
Enfin surtout, l'ensemble de l'histoire du Livre de la Création étant logiquement toujours lié aux caractéristiques, capacités et connaissances de l'identité divine, cela correspond pour chaque créature à de l'enseignement concernant le Créateur, Sa science et l'ampleur du sens moral de tout, depuis le début de la Création, en passant par l'apparition d'Adam et Eve ainsi que leur descente du Jardin d'Eden vers la terre, et au fur et à mesure de l'évolution de l'humanité, des révélations et des précisions concernant le Paradis.

-L’archétype de chaque révélation divine envoyée aux hommes, conservés près du Seigneur dans l'écriture-Mère dont les feuillets d'Abraham, la Thora de Moïse, les psaumes de David, l'Évangile de Jésus, le Coran de Mouhamed :
(S85v21/22) « Mais c'est plutôt un Coran glorifié préservé sur une Tablette (partie de la table gardée, c'est à dire de l'écriture-Mère auprès d'Allah, le Livre céleste, comprenant le Livre de la Création changeable et les livres révélés originaux finissant par être inchangeables par Dieu comme le destin). »
(S43v2-4) « Par le Livre explicite ! Nous en avons fait un Coran arabe afin que vous raisonniez. Il est auprès de Nous, dans l'écriture-Mère (l'original du ciel préservé dans la table gardée, le Livre céleste), sublime et rempli de sagesse. »
(S22v105) « Et Nous avons certes écrit dans le Zabour (livre du Prophète David, les psaumes), après l'avoir mentionné (dans le Livre céleste, écriture-Mère, table gardée), que la terre sera héritée par Mes bons serviteurs. »

-Le livre du destin est constitué de l’écriture primordiale dont certains arrêts sont inéluctables tels la désignation des Prophètes, des parents ou du scénario principal dont de la fin des temps, et d’un livre parallèle contenant tous les destins possibles ainsi que les rétributions dans le monde terrestre de certaines actions humaines. Les deux sont donc logiquement liés au Livre de la Création, et tous ces livres sont contenus dans la table gardée (livre céleste) car elle contient tous les livres existants dont font partie les achétypes des livres révélés établissant les nobles règles morales en fonction des époques. Or l'écriture primordiale faite par le calame est le destin originel des épreuvesprincipales  pour les créatures et donc la trame de base du Livre de la Création, car chaque être humain devra toujours gérer ses besoins et ses sentiments. Cependant en fonction de sa réflexion, de ses intentions ou de son niveau de piété, cette écriture primordiale est modifiable. Chaque jour, le Livre de la Création produit l'organisation de cette écriture primordiale dont les lois physiques terrestres sont rationnelles contrairement aux règles physiques irrationnelles du monde du rêve, des miracles et du Paradis. Il faut noter ici que la vie terrestre encadrée par le rationnel simple, peu intense au niveau des émotions agréables, et limitée par rapport à l'action, sert à valoriser l'irrationnel extrême, la grande intensité des émotions agréables, et les souhaits innombrables possibles existant au Paradis ::
Abou Nouaym rapporte : Ibn Abbas (SDP) a dit : « Allah Elevé a créé la Table Gardée d'une perle blanche, ses bords sont en rubis, sa plume est de lumière, son écriture est de lumière et sa largeur est la distance du ciel à la terre. Allah la regarde chaque jour trois cent soixante fois, et, à chaque regard, Il crée, Il donne la vie et la mort, Il élève et rabaisse et fait ce qu'Il veut (mais comme Dieu est en dehors du temps, Il connaît le destin unique qui s'écrira jusqu'à la fin du monde). »
(S45v29) « (Au Jour du Jugement Dernier Dieu dira :) Voilà Notre Livre (de la Création). Il parle de vous en toute vérité car Nous enregistrions (tout) ce que vous faisiez. »
(S6v38) « Nulle bête marchant sur terre, nul oiseau volant de ses ailes, qui ne soit comme vous en communauté. Nous n'avons rien omis d'écrire dans le Livre (de la Création). Puis, c'est vers leur Seigneur qu'ils seront ramenés. »
(S54v49/50) « Nous avons créé (sur terre) toute chose avec mesure, et Notre ordre est une seule (parole), (il est prompt) comme un clin d’œil. »

(S55v29) « Ceux qui sont dans les cieux et la terre L'implorent. Chaque jour, Il accomplit une oeuvre nouvelle. »
(ExtHadith) Le Prophète (SBDSL) a dit : Si un malheur te touche, ne dis pas : « Si j’avais fait telle chose, il ne m’aurait pas touché », mais dis : « Dieu en a prédestiné ainsi, et ce qu’Il a voulu, Il l’a fait », car le mot « si » ouvre la voie à l’œuvre de Satan. (Mouslim)
Au sujet de la modification possible de l'écriture primordiale du destin devenant une partie du destin ultime, lorsque l'être humain réagit noblement face aux épreuves, aux situations ou à ses émotions, par des qualités, des bonnes actions, de sages invocations ou de pieuses intentions, son destin peut être amélioré comme le montrent ces enseignements religieux :
(S13v39) « Allah efface ou confirme ce qu'Il veut et l'écriture primordiale est auprès de Lui. »
(S11v3) « Demandez pardon à votre Seigneur, ensuite revenez à Lui. Il vous accordera une belle jouissance (vie) jusqu'à un terme fixé (mort), et Il accordera à chaque méritant l'honneur qu'il mérite. »

Thawbâne (SDP) rapporte que le Messager de Dieu (SBDSL) a dit : « Rien ne repousse le destin sinon l'invocation. Rien ne prolonge la vie sinon la piété, et l'homme ne se trouve en fait dépourvu de subsistance que conséquemment à un péché qu'il commet. » (Hâkim)
Commentaire : Ce hadith met en relief qu'Allah (Glorifié soit-Il) a déjà décrété que celui qui implore par de nobles supplications obtiendra souvent ce qu'il demande et que celui qui sera pieux améliorera sa vie. A titre d'exemple, s'il a été décrété que la durée de vie d'une personne sera de soixante ans et qu'elle accomplit une œuvre louable comme le pèlerinage pouvant apporter vingt ans de vie supplémentaire, cette personne pourrait donc avoir en ce monde une existence de quatre-vingt ans.
Le Prophète Mouhamed (SBDSL) a dit : Dieu le Très Haut a dit : « Celui qui se fait l’ennemi de l’un de Mes bien aimés, Je lui ai effectivement déclaré la guerre. Mon esclave ne s’est jamais rapproché de Moi par une œuvre plus aimable à Moi que par les obligations que Je lui ai imposées. Mon esclave ne cesse de se rapprocher de Moi par les actes surérogatoires jusqu’à que Je l’aime. Une fois que Je l’ai aimé, Je deviens son ouïe avec laquelle il entend, sa vue avec laquelle il voit, sa main avec laquelle il combat et son pied avec lequel il marche. S’il Me demande alors quelque chose Je la lui donne, et s’il se met sous Ma protection Je la lui accorde. Je ne retarde pas une chose que Je dois faire comme Je retarde pour le croyant la mort qui lui serait pénible car Je répugne à lui faire du mal. »
(S12v22) « Et quand il eut atteint sa maturité Nous lui accordâmes sagesse et savoir. C'est ainsi que nous récompensons les bienfaisants. »
Il s'agit d'exemples de rétributions contenues dans le livre parallèle et d'un nouveau destin parmi tous ceux que ce livre contient devenant une partie du destin ultime.
A ce sujet, il faut savoir qu'Omar Ibn al Khattab (SDP) a demandé à Dieu de changer sa prédestination s'il appartenait au Livre des damnés afin d'appartenir au Livre des élus. L'invocation peut donc transformer le destin, car suite à un échange entre Allah et Sa créature, des morales supplémentaires peuvent apparaître en plus de celles présentées par la création divine. Par nos invocations, nous pouvons donc bien possiblement améliorer le destin comme Omar l'a donc évoqué, ou créer de nouvelles nobles morales comme Abou Bakr (SDP) souhaita que son dos puisse occuper toute la porte de l'Enfer afin d’empêcher toute créature d'y entrer.
De plus, il semble que certaines parties de notre destin soient pressenties dans notre inconscient par des rêves prémonitoires plus ou moins mémoriser que nous pouvons confirmer dans la réalité, ou changer en bien ou en mal, ou valider par nos habitudes dans le droit chemin ou le mauvais chemin. Surtout que de nombreuses personnes ayant parfois des impressions de déjà vu, cela prouverait que les épreuves de chacun sont effectivement prévenues par Dieu pendant notre sommeil sous forme de rêves prémonitoires anticipant le futur, prévenant des épreuves et demeurant dans notre subconscient.
Visiter et soutenir les parents, aider des orphelins, faire des aumônes en particulier à sa famille, et toute œuvre pieuse sont d'autres exemples d'actions bénéfiques du livre parallèle pouvant logiquement améliorer le destin surtout qu'elles ouvrent les cœurs, alors que certaines mauvaises actions peuvent au contraire logiquement faire empirer le destin dont par la prison ou en fermant progressivement le cœur des criminels :
(ExtHadith) Le Prophète (SBDSL) a dit : « Jamais richesse de quelqu’un n’a été diminuée par une aumône. »
Selon Anas (SDP), le Messager de Dieu (SBDSL) a dit : « Celui qui aimerait bien qu'on élargisse sa subsistance et qu'on retarde l'échéance de sa mort, qu'il se montre bon avec ses proches. » (Boukhari et Mouslim)
Selon Ibn Abbas (SDP), le Prophète (SBDSL) a dit : « Celui qui demande pardon à Dieu de manière assidue, Dieu lui trouvera une issue à ses difficultés. Il le délivrera de ses peines et lui accordera sa subsistance par des moyens auxquels il ne s'attendait pas. »

(S10v7) « Ceux qui croient et font de bonnes œuvres, leur Seigneur les guidera à cause de leur foi. A leur pieds les ruisseaux couleront dans les Jardins des délices. »
(ExtHadith) Le Prophète (SBDSL) a dit : « Chacun de vous demeure quarante jours dans le ventre de sa mère comme une goutte de liquide, puis un caillot de sang pendant une durée égale, puis un morceau de chair pendant une période équivalente. Ensuite Allah envoie l’ange chargé de lui insuffler l’esprit et d’inscrire sa fortune, la durée de sa vie, ses œuvres et sa destinée heureuse ou malheureuse. »
Commentaire : Le hadith précédent montre que Dieu étant en dehors du temps et de l'espace, il connaît déjà la voie unique du destin complet de toute la Création qui se réalisera jusqu'au Jour du Jugement Universel, mais que cela ne signifie pas qu'Il n'a pas laissé le choix aux hommes :
Ibn Abbas (SDP) a dit : « J'étais une fois assis en croupe sur la monture du Prophète (SBDSL) quand il me dit : « Jeune homme ! Je vais t'enseigner ces quelques paroles : Observe les commandements de Dieu et Dieu te préservera. Observe les commandements de Dieu et tu trouveras Dieu à tes côtés. Quand tu demandes quelque chose, demande-la à Dieu. Quand tu as besoin d'aide, demande-la à Dieu. Sache que si tout le monde s'associait pour te faire du bien, ils ne pourront te faire que le bien que Dieu a déjà écrit pour toi. Que s'ils se coalisaient tous pour te faire du mal, ils ne pourraient te faire que le mal que Dieu a déjà écrit pour toi. Les calames (du destin) se sont depuis longtemps arrêtés d'écrire et l'encre des pages (du destin) est désormais bien sèche. » (Tirmidhi)
Il faut noter que Dieu laissant évoluer les choix des hommes comme Il le veut, c'est à dire dans une liberté d’action dans les limites de la Volonté divine concernant le scénario général de la Création, on peut clairement parler de destin de l'humanité. Ainsi par le libre arbitre donné aux hommes, le urdestin peut donc être perçu comme la décision du Seigneur permettant aux croyants de devenir des élus qui ont humblement demandé la guidée après avoir dignement reconnu Ses signes (dont Ses enseignements) et effectué des bonnes actions, et laissant s'égarer les incroyants comme des infidèles qui ont orgueilleusement refusé la guidée après s'être détournés indignement de Ses signes et effectué des mauvaises actions parfois malgré la foi :
(S16v93) « Si Allah avait voulu, Il aurait certes fait de vous une seule communauté. Mais Il laisse s'égarer qui Il veut et guide qui Il veut. Et vous serez certes, interrogés sur ce que vous faisiez. »
(ExtS2v26/27) « Par cela (le Coran, les épreuves, les signes de Sa Création et les signes du destin), nombreux sont ceux qu'Il égare et nombreux sont ceux qu'Il guide, mais Il n'égare par cela que les pervers, qui rompent le pacte qu'ils avaient fermement conclu avec Allah, coupent ce qu'Allah a ordonné d'unir, et sèment la corruption sur la terre. »
(S27v59) « Dis : “Louange à Allah et paix sur Ses serviteurs qu'Il a élus !” Lequel est meilleur : Allah ou bien ce qu'ils Lui associent ? »
(S68v50) « Puis son Seigneur l'élut et (en) le désigna(nt) au nombre des gens de bien. »
(S37v168/169) « Si nous avions eu un Rappel de (nos) ancêtres, nous aurions été certes les serviteurs élus d'Allah ! »
(S17v81/82) « Et dis : La Vérité (l’islam) est venue et l’Erreur a disparu, car l’Erreur est destinée à disparaître (puisque la connaissance logique et complétée finit par dominer). Nous faisons descendre du Coran, ce qui est une guérison et une miséricorde pour les croyants. Cependant, cela ne fait qu’accroître la perdition des injustes (par leur refus et donc leur culpabilité de suivre le droit chemin dont la distinction est facilitée par cette révélation divine). »
(S7v201) « Ceux qui pratiquent la piété, lorsqu'une suggestion du Diable les touche se rappellent (du châtiment d'Allah), et les voilà devenus clairvoyants. »
(S38v4) « Et ils (les Mecquois idolâtres) s'étonnèrent qu'un avertisseur parmi eux leur soit venu, et les infidèles disent (orgueilleusement) : “C'est un magicien et un grand menteur.”  »
(S27v12-14) « Et (Dieu dit à Moïse) : « Introduis ta main dans l’ouverture de ta tunique. Elle sortira blanche et sans aucun mal, (et sera) un des neufs prodiges à Pharaon et à son peuple (dans l'espoir qu'ils se guident), car ils sont vraiment des gens pervers. » Et lorsque Nos prodiges leur parvinrent, clairs et explicites, ils dirent : « C’est là une magie évidente ! » Ils les nièrent injustement et orgueilleusement, tandis qu’en eux-mêmes ils y croyaient avec certitude. Regarde donc de qu’il est advenu des corrupteurs (c'est à dire qu'ils ont été détruits). »
(S20v49/50) « Alors (Pharaon) dit : “Qui donc est votre Seigneur, ô Moïse ?” “Notre Seigneur est celui qui a donné à chaque chose sa propre nature puis l'a dirigée (dans la sainteté come pour les anges, dans la piété comme pour les croyants, dans l'abandon comme pour les égarés)” dit Moïse. »
Or le Seigneur étant donc Omniscient puisque en dehors des limites du temps et de l'espace, Il sait si Ses créatures vont répondre dignement aux épreuves à l'aide de leur foi pour être encore plus guidées, ou y répondre indignement par leur incroyance tout en s'égarant encore plus. Ainsi lorsqu'on regarde le monde sous cet angle, il devient évident que le Créateur parle de prédestination car Il connaît déjà les choix que vont faire les créatures et le destin complet qu'Il va laisser évoluer par Sa volonté (dont les vies de certains inventeurs et de la plupart des hommes sont nécessaires au plan divin jusqu'à la fin des temps. En effet la toute-puissance divine permet à Dieu d’accomplir Ses desseins ultimes tout en laissant aux hommes l’exercice libre et responsable de leurs choix) :
Le Prophète (SBDSL) a dit : « La première chose que Dieu créa fut le calame. Il lui dit : « Ecris ! » « Que faut-il écrire ? » répondit le calame. « Ecris le décret ! » dit Dieu. Il écrivit alors ce qui fut et ce qui aura lieu jusqu’à la fin des temps. » (Tirmidhi)
(S2v255) «  Il (Dieu) connaît leur passé et leur futur (des hommes). Et de Sa Science, ils (les êtres créés) n’embrassent que ce qu’Il veut. »
Le Prophète (SBDSL) a dit : « Dieu a décrété le destin des créatures cinquante mille ans avant de créer les cieux et la terre, et Son Trône était sur l’eau. » (Mouslim)
Abou Darda (SDP) a rapporté que le Prophète (SBDSL) a dit : « Lorsque Dieu créa Adam, Il lui donna un coup sur son épaule droite et il en sortit une descendance aussi pure que des perles. II donna ensuite un coup sur son épaule gauche et il en sortit une descendance aussi noire que des cendres. II dit alors à la descendance qui était sur son épaule droite : "Votre lieu de séjour sera le Paradis, et Je ne M'en soucierai pas" et à la descendance qui était sur son épaule gauche : "Le vôtre sera l'Enfer, et Je ne M'en soucierai pas". » (Ahmad)
Par conséquent il peut être conclu que Dieu est incontestablement juste, car Il n'a pas prédestiné les incroyants sans leur laisser le choix, puisque l'homme a vraiment le libre arbitre pour tourner son cœur vers Dieu ainsi que pour agir au mieux une fois qu'il connaît toutes les règles de la religion comme le rappellent les enseignements suivants. Il faut noter que concernant le destin, Abou Bakr (SDP) expliqua à un homme que quand il est debout, lever une jambe concerne le libre arbitre alors que l'impossibilité de lever les deux concerne la prédestination :
(ExtHadithQoudsi) D'après Abou Dharr al-Ghifari (SDP), le Messager de Dieu (SBDSL) rapporta que Dieu (Glorifié soit-Il) a dit : « Ô Mes adorateurs ! Je Me suis interdis l'injustice, et Je vous l’interdis, alors ne soyez pas injustes les uns envers les autres. » (Mouslim)
(ExtS2v256) « Nulle contrainte en religion, car le bon chemin s'est distingué de l'égarement. »
(ExtS18v29) « Et dis : “La vérité émane de votre Seigneur. Quiconque le veut, qu'il croit, et quiconque le veut qu'il mécroie.” »
(S17v106/109) « (Nous avons fait descendre) un Coran que Nous avons fragmenté pour que tu le lises lentement aux gens. Et Nous l'avons fait descendre graduellement. Dis : “Croyez-y ou n'y croyez pas. (Cependant) Ceux à qui la connaissance a été donnée avant cela, lorsqu'on le leur récite, tombent prosternés le menton contre terre et disent : Gloire à notre Seigneur ! La promesse de notre Seigneur est assurément accomplie.” Et ils tombent sur leur menton pleurant (de foi intense pour la valeur inestimable de Dieu), et cela augmente leur humilité. »
(S80v11/12) « Vraiment ceci (le Coran) est un rappel - quiconque veut donc, s'en rappelle »
(S76v29-31) « Ceci est un rappel. Que celui qui veut prenne donc le chemin vers son Seigneur. Cependant vous ne saurez vouloir, à moins qu’Allah veuille (après une demande sincère puisqu'il n'y a de force et de puissance que par lui). Et Allah est Omniscient et Sage. Il fait entrer qui Il veut dans Sa miséricorde. Et quant aux injustes, Il leur a préparé un châtiment douloureux. »
(ExtS43v86) « Ceux qui auront témoigné de la vérité (de l'unicité divine) en pleine connaissance de cause. »
(S11v24) « Les deux groupes ressemblent, l'un (les incroyants) à l'aveugle et au sourd, l'autre (les croyants) à celui qui voit et qui entend (uniques sens de l'apprentissage, de la science, de la compréhension, et donc de l'intelligence). Les deux sont-ils comparativement égaux ? Ne vous souvenez-vous pas ? »
(11v3) « Demandez pardon à votre Seigneur, ensuite revenez à Lui. Il vous accordera une belle jouissance jusqu'à un terme fixé, et Il accordera à chaque méritant l'honneur qu'il mérite. Mais si vous tournez le dos, je crains alors pour vous le châtiment d'un grand jour. »
(S16v93) « Si Allah avait voulu, Il aurait certes fait de vous une seule communauté. Mais Il laisse s'égarer qui Il veut et guide qui Il veut. Et vous serez certes, interrogés sur ce que vous faisiez. »

(ExtHadithQoudsi) Le Prophète (SBDSL) a dit : Dieu (Glorifié soit-Il) a dit : « Ô Mes adorateurs ! Chacun de vous est égaré sauf celui à qui Je montre la voie droite, demandez-Moi de vous la montrer et Je vous la montrerai. »
(ExtHadithQoudsi) Le Prophète (SBDSL) a dit : Dieu (Glorifié soit-Il) a dit : « Ô Mes adorateurs ! Ce sont vos œuvres seulement dont Je tiendrais compte, ensuite Je vous rétribuerai. Donc celui qui trouve du bien, qu’il loue Dieu et celui qui trouve autre chose, qu’il ne s’en prenne qu’à lui-même. »

(S52v21) « Ceux qui auront cru et que leurs descendants auront suivis dans la foi, Nous ferons que leurs descendants les rejoignent (au Paradis). Et Nous ne diminuerons en rien le mérite de leurs oeuvres, chacun étant tenu responsable de ce qu'il aura acquis. »
(ExtS5v105) « Ô les croyants ! Vous êtes responsables de vous-même ! »
(S2v186) « Et quand Mes serviteurs t’interrogent sur Moi…alors Je suis tout proche : Je réponds à l’appel de celui qui Me prie quand il Me prie. Qu’ils répondent à mon appel, et qu’ils croient en Moi, afin qu’ils soient bien guidés. »
(S7v201) « Ceux qui pratiquent la piété, lorsqu'une suggestion du Diable les touche se rappellent (d'Allah ou du Jour du Jugement Universel à venir), et les voilà devenus clairvoyants. »
(S11v7) « Et c’est Lui qui a créé les cieux et la terre en six jours, - alors que Son Trône était sur l’eau -, afin d’éprouver lequel de vous agirait le mieux. »
(ExtS49v13) « Le plus noble d’entre vous auprès d’Allah est le plus pieux. Allah est certes Omniscient et Grand Connaisseur. »
Le Prophète Mouhamed (SBDSL) a dit : « Le meilleur jeûne après celui de Ramadan est celui du mois d’Allah « Mouharran ». La meilleure prière (surérogatoire) après les prières obligatoires est celle de la nuit. » (Mouslim)
(S17v19) « et ceux qui cherchent l'au-delà et fournissent les efforts qui y mènent, tout en étant croyants... alors l'effort de ceux-là sera reconnu. »
(S76v21/22) « (Au Paradis) Ils porteront des vêtements verts de satin et de brocart. Et ils seront parés de bracelets d'argent. Et leur Seigneur les abreuvera d'une boisson très pure. Cela sera pour vous une récompense, et votre effort sera reconnu. »
(ExtS18v13) « La meilleure (fin) est pour ceux qui répondent à (l’appel) de leur Seigneur. »
(S10v44) « En vérité, Allah n’est point injuste à l’égard des gens, mais ce sont les gens qui se font du tort à eux-mêmes. »
(S7v177) « Quel mauvais exemple que ces gens qui traitent de mensonges Nos signes, cependant que c’est à eux-mêmes qu’ils font du tort. »
(S4v79) « Tout bien qui t'atteint vient d'Allah, et tout mal qui t'atteint vient de toi-même (suite à des mauvaises actions car les épreuves divines même parfois difficiles ne sont qu'un bon enseignement et les épreuves difficiles provenant des hommes sont un bien pour les offensés puisque étant au service de Dieu pour éprouver des criminels). Et Nous t'avons envoyé aux gens comme Messager. Et Allah suffit comme témoin. »
(S10v99-101) « Si ton Seigneur l'avait voulu, tous ceux qui sont sur la terre auraient cru. Est-ce à toi de contraindre les gens à devenir croyants ? Il n'appartient nullement à une âme de croire si ce n'est avec la permission d'Allah. Et Il voue au châtiment ceux qui ne raisonnent pas (car raisonner honorablement est la seule cause de guidée et la principale dignité humaine). Dis : “Regardez ce qui est dans les cieux et sur la terre.” Mais ni les preuves ni les avertisseurs (Prophètes, Livres révélés) ne suffisent à des gens qui ne croient pas. »
Le Prophète (SBDSL) a dit : « Toute ma communauté entrera au Paradis sauf celui qui s’y refuse. » On dit : « Et qui s’y refuse, ô Messager de Dieu ? » Il dit : « Celui qui m’a obéi entrera au Paradis et celui qui m’a désobéi s’y est refusé. » (Boukhari)
(S74v8-26) « Quand on sonnera du Clairon (de la Résurrection synonyme de la Rétribution), alors ce jour-là sera un jour difficile, pas facile pour les mécréants. Laisse-Moi avec celui que J'ai créé seul, et à qui J'ai donné des biens étendus, et des enfants qui lui tiennent toujours compagnie, et pour lequel J'ai aussi aplani toutes difficultés. Cependant, il convoite (de Moi) que Je lui donne davantage. Pas du tout, car il reniait nos versets (le Coran) avec entêtement. Je vais le contraindre à gravir une pente. Il a réfléchi, et il a décidé. Qu'il périsse comme il a décidé ! Encore une fois, qu'il périsse comme il a décidé ! Ensuite, il a regardé, et il s'est renfrogné et a durci son visage. Ensuite il a tourné le dos et s'est enflé d'orgueil. Puis il a dit : “Ceci (le Coran) n'est que magie apprise, ce n'est là que la parole d'un humain.” Je vais le brûler dans le Feu intense (Saqar). »
(S54v2/3) « Et s'ils (les infidèles) voient un prodige (miracle), ils s'en détournent et disent : “Une magie persistante”, et ils (le) traitent de mensonge et suivent leurs propres impulsions. Or chaque chose arrivera à son terme et son but. »
(S27v12-14) « Et (Dieu dit à Moïse) : « Introduis ta main dans l’ouverture de ta tunique. Elle sortira blanche et sans aucun mal, (et sera) un des neufs prodiges à Pharaon et à son peuple (dans l'espoir qu'ils se guident), car ils sont vraiment des gens pervers. » Et lorsque Nos prodiges leur parvinrent, clairs et explicites, ils dirent : « C’est là une magie évidente ! » Ils les nièrent injustement et orgueilleusement, tandis qu’en eux-mêmes ils y croyaient avec certitude. Regarde donc de qu’il est advenu des corrupteurs (c'est à dire qu'ils ont été détruits). »
(S3v178) « Que ceux qui n'ont pas cru ne comptent pas que ce délai que Nous leur accordons soit à leur avantage. Si Nous leur accordons un délai, c'est seulement pour qu'ils augmentent leurs péchés (et donc leur culpabilité). Et pour eux un châtiment avilissant. »
(S19v70) « Puis Nous sommes Le meilleur à savoir ceux qui méritent le plus d'y être brûlés (en Enfer). »
Il apparaît donc que même si Dieu nous montre le chemin à suivre et nous procure la force, c'est nous qui choisissons la hauteur que nous voulons atteindre sur la montagne de la sagesse, de la pratique religieuse, du mode de vie prophétique, de la bienfaisance sociale, et donc de la dignité et de la proximité avec Dieu.
Par rapport au hadith suivant concernant un aspect moral de la guidée, il faut noter que dans de rares cas, une possible interprétation supplémentaire de cet enseignement semble exister. En effet dans certaines situations, l'erreur d'une personne peut être amenée par les conditions du contexte nécessaire à la continuité légitime du noble cadre éprouvant de l'histoire de la Création, et il ne faut donc pas être sûr de triompher de l'ultime épreuve mais demander à Dieu de nous guider jusqu'au Paradis. De même dans certaines situations, la bonne action d'une personne peut être amenée par les conditions du contexte nécessaire à la continuité légitime du noble cadre éprouvant de l'histoire de la Création. Par conséquent cela prouve encore que Dieu est incontestablement juste, même si le scénario de Sa création peut provoquer des épreuves inévitables pouvant orienter une décision. Or concernant cette ultime épreuve pouvant donc nous obliger à une mauvaise ou une bonne action à cause des conditions légitimes pour préserver la noblesse de l'éprouvante histoire terrestre, il faut noter qu'en fonction de la situation personnelle ou de l'intention de l'être humain, la valeur de cette ultime mauvaise ou bonne action au Jour du Jugement Universel pourra parfois être considérée comme bonne ou mauvaise en particulier avec ou sans la foi (comme diverses autres actions sur terre car le meilleur chemin n'est pas toujours distinguable) :
Le Prophète (SBDSL) a dit : « Chacun de vous demeure quarante jours dans le ventre de sa mère comme une goutte de liquide, puis un caillot de sang pendant une durée égale, puis un morceaux de chair pendant une période équivalente. Ensuite Allah envoie l’ange chargé de lui insuffler l’esprit et d’inscrire sa fortune, la durée de sa vie, ses œuvres et sa destinée heureuse ou malheureuse. Par Celui qui n’a pas d’associé ! Il arrive que l’un de vous fasse l’œuvre des élus du Paradis au point de n’en être séparé que d’une coudée. C’est alors qu’intervient le destin. Il agit donc comme les réprouvés et entre en Enfer (probable référence aux hypocrites car le destin peut également être une décision divine amenant une ultime épreuve insurmontable pour l'hypocrite). En revanche il arrive que l’un de vous fasse l’œuvre des réprouvés de l’Enfer au point de n’en être séparé que d’une coudée. C’est alors qu’intervient le destin (épreuve de dernière chance pouvant y être lié). Il fait l’œuvre des élus et entre au Paradis. »
Ainsi il faut noter que les grands événements et importantes causes, bons ou mauvais de l'histoire de la Création, sont souvent déjà prédestinés en étant généralement inévitables, et que notre degré de participation et de sacrifice, dans les uns ou les autres, en particulier au niveau de notre foi, de notre intention en fonction de notre contexte, de notre acceptation et de notre lutte corporelle, établit notre valeur et notre place dans l'au-delà. Il s'agit donc bien d'une liberté d’action dans les limites de la Volonté divine concernant le scénario général de la Création comme par rapport à la venue de Prophètes, la nécessité de certaines épreuves, les guerres mondiales, les associations humanitaires mondiales, les grandes découvertes scientifiques, la technologie de la blockchain, la disparition du Califat, les mafias, la franc-maçonnerie, la réapparition de l’État d’Israël et les attentats du World Trade Center.
En revanche dans certains cas ou au sein de certains de ces événements, il s'agit d'une lutte entre le stratagème divin et celui des infidèles :
(ExtS8v29) « Ils complotèrent, mais Allah a fait échouer leur complot, et Allah est le meilleur des stratèges. »
(S86v15-17) « Ils se servent d'une ruse (pour l'égarement), et Moi aussi Je me sers de Mon plan (par la guidée à travers Mes révélations). Accorde (ô Prophète) donc un délai aux infidèles (et aux criminels), accorde-leur un court délai (jusqu'à la victoire de la fin des temps et au Jour du Jugement Universel). »
(S3v54) « Et ils (les infidèles) se mirent à comploter. Mais Allah a fait échouer leur complot. Et Allah (par Son omniscience) connaît parfaitement leur machination et correspond (évidemment) au meilleur des stratèges (de plus en pouvant gérer le futur par Sa position en dehors de l'espace et du temps) ? »
(S7v182/183) « Ceux qui traitent de mensonges Nos enseignements, Nous allons les conduire graduellement vers leur perte (au Jour du Jugement Dernier) par des voies qu’ils ignorent. Et Je leur accorderai un délai (afin de les culpabiliser encore plus pour leur malfaisance prolongée), car Mon stratagème est solide ! »

Or depuis la mort de l'ultime Prophète (SBDSL), le chemin de la meilleure dignité est évidemment principalement lié aux règles coraniques et à la tradition prophétique sagement appliquées :
(Extrait du sermon d'adieu du Prophète) Le Prophète (SBDSL) a dit : « Ô hommes ! Comprenez bien le discours que je vais vous communiquer : J'ai laissé chez vous une chose claire et distincte que si vous y restez fermement attachés, vous ne vous égarerez jamais. Il s'agit prioritairement du Livre de Dieu (le Coran), puis de la tradition de son Prophète (devant confirmé le Coran). » (Ibn Ishâq)
On rapporta à Mâlik que l'Envoyé de Dieu (SBDSL) a dit : « Je vous ai laissé deux choses à suivre pour ne jamais être perdu : Le Livre (Coran) de Dieu (prioritairement), et la tradition de son Prophète (devant confirmé le Coran). » (Mâlik)

-le calame a aussi décrit les différentes dimensions connues. Elles sont parfois connectées d'une certaine manière :
.le dessus du Trône divin (qui pourrait être un château avec un jardin et des animaux géants inconnus plus grands que les sept cieux sur le sol et dans les airs, chaque animal étant plus grand que les sept cieux)
.les sept cieux et les sept terres dont la nôtre (probablement celle du premier ciel) et celle des anges située dans le quatrième ciel 
.le jardin d'Eden
.le monde des âmes dans lequel l'humanité a témoigné
.le monde du sommeil (ou du rêve et de la réparation)
.le monde de la tombe où l'homme commence à se faire rétribuer en attendant le Jour de la Résurrection
.le monde du jour du Jugement Universel (lieu de la résurrection, lieu du rassemblement et du Jugement Dernier, pont au-dessus de l'Enfer)
.l'Enfer et ses sept niveaux
.le Paradis et ses cent niveaux
.«Al Araf » : muraille située entre le Paradis et l'Enfer pour ceux ayant le même nombre de bonnes et de mauvaises actions.

          Par ailleurs, il faut rappeler que l'islam explique que l'ultime but d'un être humain est de mourir lors d’un acte soumis à Dieu, puisqu'il est logique de juger une chose sur sa conclusion :
(S3v102) « Ô les croyants ! Craignez Allah comme Il doit d’être craint. Et ne mourrez qu’en pleine soumission (avec une foi sincère, en dehors d'un mal et si possible pendant une œuvre pieuse).»
Mouâawiya Ibn Qorra rapporte : Abou Bakr Asçiddiq disait dans ses invocations : « Ô Allah ! Fais que la meilleure partie de ma vie soit la dernière, que mes meilleures œuvres soient les finales et que mon meilleur jour soit le jour où Je Te rencontrerai. »
          Or la vie du Prophète (SBDSL) incarnant les ordres coraniques et permettant d’être constamment en adoration puisqu'il suffit d'évoquer Dieu à chacune de nos occupations, il est fort probable que le croyant sera béni au moment de sa mort prédestinée par Dieu en suivant cette piété, en pratiquant une œuvre cultuelle ou sociale, en ayant une foi sincère ou en répondant dignement à sa dernière épreuve. En effet, son dernier acte se fera vraisemblablement dans le Bien et méritera la récompense du plus haut niveau de Paradis s'il est persévérant, patient et confiant en Son Seigneur :
(S10v109) « Et suis ce qui t'est révélé, et sois constant jusqu'à ce qu'Allah rende Son jugement (à l'instant de et après la mort) car Il est Le meilleur des juges. »
Le Prophète (SBDSL) a dit : « Toute ma communauté entrera au Paradis sauf celui qui s’y refuse. » On dit : « Et qui s’y refuse, ô Messager de Dieu ? » Il dit : « Celui qui m’a obéi entrera au Paradis et celui qui m’a désobéi s’y est refusé. » (Boukhari)
          Il est sage de rappeler que toutes les situations de la vie prédestinées par Dieu sont des épreuves pour nous guider vers la meilleure valeur, et donc le meilleur bienfait divin que l'on puisse obtenir : la pieuse dignité :
(S49v7/8) « Allah vous a fait aimer la foi et l'a embellie dans vos cœurs (ainsi que les bonnes actions), et vous a fait détester la mécréance, la perversité et la désobéissance. Ceux-là sont les bien dirigés, c'est là en effet une grâce d'Allah et un bienfait (valeur suprême qu'est la pieuse digité). Allah est Omniscient et Sage. »
          Suite à tout ce qui vient d'être évoqué dans ce chapitre, il est essentiel de comprendre que les bienfaits de la subsistance prédestinés par Dieu peuvent être obtenus dignement ou indignement. L'histoire suivante qui est arrivée à un compagnon du Prophète (SBDSL) l'illustre clairement : 
Un compagnon du Prophète arriva à cheval dans un village et demanda à un enfant de lui garder sa monture pour qu'il puisse aller faire des achats. Mais en revenant récupérer son cheval, il constata qu'on lui avait volé et décida donc de le chercher. C'est alors qu'en arrivant un peu plus bas dans le village, il vit un homme avec son cheval et lui demanda : « Ce cheval est à moi, comment l'avez-vous eu ? » L'homme lui répondit : « Un enfant me l'a vendu 2 pièces d'argent. » Puis le compagnon dit avec un air étonné : « C'est exactement ce que j'allais lui donner pour m'avoir gardé mon cheval. »
Par conséquent si l'on considère que la subsistance d'un homme correspond plus à ce qu'il a dépensé pour lui-même comme nourriture consommée, vêtements portés et subsistance pour ses enfants ou des faibles, qu'à tout ce qu'il a thésaurisé comme argent même s'il était milliardaire ou millionnaire ou encore pire utilisé pour des mauvaises causes, l'être humain doit comprendre que la pratique du licite suffit à lui apporter cette subsistance et que le reste de son argent participera en réalité comme subsistance à d'autres comme à travers l'héritage par exemple :
(ExtHadith) Le Prophète (SBDSL) a dit : « Chacun de vous demeure quarante jours dans le ventre de sa mère comme une goutte de liquide, puis un caillot de sang pendant une durée égale, puis un morceau de chair pendant une période équivalente. Ensuite Allah envoie l’ange chargé de lui insuffler l’esprit et d’inscrire sa fortune, la durée de sa vie, ses œuvres et sa destinée heureuse ou malheureuse. »
Abdullah Ibn Shikhir (SDP) rapporte : « Je me rendis auprès du Prophète (SBDSL) alors qu'il récitait le verset « (S102v1) La passion des richesses ne cessera de vous dominer. »  Il dit alors : « Le Fils d'Adam dit : "Mon bien ! Mon bien !" Mais Fils d'Adam, qu'as-tu comme autres biens à part ce que tu as mangé et consommé, ce dont tu t'es vêtu jusqu'à l'user, et ce dont tu as fait aumône et que tu as fait parvenir à ses ayants-droits (ses propres enfants) ? » (Mouslim)
Chitbi rapporte: Ali Ibn Abou Talib a dit: « Fils d'Adam ! Ne fais pas que le souci de ta journée soit ce que tu auras dans cette journée que tu vis, car ta subsistance viendra tant que ta dernière heure n'est pas arrivée. Sache que tu ne gagneras pas plus que ce que tu dois consommer, sauf ce que tu gardes pour les autres. » 
Abou Hourayra (SDP) a dit : « Quelqu’un vint demander au Prophète (SBDSL) : « Quelle est l'aumône la plus méritoire ? » Le Prophète (SBDSL) répondit : « Celle que tu donnes alors que tu es bien portant, très attaché à l'argent, craignant la pauvreté et espérant la richesse. N'attends pas pour la faire d'être agonisant et de dire alors : "Ceci est pour untel et cela pour tel autre", alors que cela leur appartient déjà (par les règles de l'héritage). » (Boukhari et Mouslim)
Selon Abou Oumama (SDP), le Messager de Dieu (SBDSL) a dit : « Ô Fils d'Adam, ce sera meilleur pour toi de dépenser le superflu, car le garder te portera préjudice. On ne te reprochera pas cependant d'avoir conservé le nécessaire vital. Lorsque tu dépenses, commence par ceux qui sont à ta charge. » (Tirmidhi)

Ainsi parfois pour préserver l'équilibre des subsistances entre les hommes, certaines personnes ayant trop thésaurisé doivent logiquement mourir, ce qui prouve les enseignements précédents expliquant que le temps de vie est écrit par avance, mais qu'avec beaucoup de bonnes actions, il y a la possibilité de le rallonger.
Pour que notre destin s'améliore et gagner la précieuse dignité, il faut donc pratiquer sérieusement la religion, agir noblement et souvent implorer Dieu de nous guider par notre cœur attaché à Lui, comme l'évoque la première sourate du Coran utilisée pour valider chaque prière. En effet souvent vivre sagement améliore logiquement le destin :
Sourate 1 : La fatiha (l'ouverture en arabe)
Louange à Dieu,
Seigneur des mondes.
Le Tout Clément, le Très
Miséricordieux,
Le Roi du Jour de la Rétribution.
C'est Toi (Seul) que nous adorons, et c'est Toi (Seul) dont nous implorons secours.  Guide-nous dans le droit chemin,
Guide-nous dans le droit chemin,
le chemin de ceux que Tu as comblés de faveurs, non pas de ceux qui ont encouru Ta colère, ni des égarés. Amen 
Abou Hourayra (SDP) a rapporté ce récit : « J'ai entendu l'Envoyé de Dieu (SBDSL) dire : « Quiconque pratique une prière sans réciter (dans chaque cycle) la sourate « la fatiha », sa prière est incomplète, et il a répété cela trois fois. » « Ô Abou Hourayra ! » lui-dit-un homme, « il m'arrive parfois de faire une prière en commun derrière l'imam (sans la réciter). » Il lui pinça (sagement) le bras et dit : « Ô persan ! Récite-la donc secrètement car j'ai entendu l'Envoyé de Dieu (SBDSL) dire : « Dieu Très-Haut et Béni a dit : « J'ai partagé la prière en deux parties égales entre Moi et Mon adorateur : la première m'appartient et la deuxième est la sienne, et Je lui accorderai ce qu'il demande. L'Envoyé de Dieu (SBDSL) ajouta : « Récitez donc la fatiha » car :
Lorsque le fidèle récite : (Louange à Dieu, Seigneur des mondes), Dieu Très-Haut et Béni dit : « Mon adorateur M'a loué ».
Lorsqu'il récite :
(Le Tout Clément, le Très Miséricordieux)
, Dieu dit : « Mon adorateur M'a complimenté ».
Lorsqu'il récite :
(Le Roi du Jour de la Rétribution)
, Dieu dit : « Mon adorateur M'a glorifié ».
Lorsqu'il récite :
(C'est Toi Seul que nous adorons, c'est Toi Seul dont nous implorons le secours)
, Dieu dit : « Ce verset est entre Moi et mon adorateur et Je lui accorderai ce qu'il demande ».
Enfin lorsqu'il récite :
(Guide-nous dans le droit chemin, le chemin de ceux que Tu as comblés de faveurs, non pas le chemin de ceux qui ont encouru Ta colère, ni des égarés)
, Dieu dit : « Ces paroles appartiennent à mon adorateur et Je lui accorderai ce qu'il me demande ». (Mouslim et Abou Dawoud)
Certains savants expliquent que chacun des 7 versets de ce chapitre « La Fatiha » permet de traverser un ciel des 7 cieux, que l'eau des ablutions permet de traverser l'eau située sous le Trône divin, et donc que la prosternation nous fait monter sur le Trône divin.
          Après la création du calame, du Trône et de l'eau, la parole du Seigneur se fit alors entendre probablement en disant « Au nom d'Allah, Gloire et pureté à Allah, Louange à Allah, il n'y a de divinité qu'Allah, Allah est grand, Il n'y a de force ni de puissance que par Allah », puis Il façonna le monde en six jours, et créa les signes que sont le soleil et la lune puisque permettant aux hommes de comprendre l'utilité du calcul du temps et l'importance de la lumière :
(S7v54) « Votre Seigneur, c’est Allah, qui a créé les cieux et la terre en six jours, puis S’est établi sur le Trône (légitimement et sans épuisement). Il couvre le jour de la nuit qui poursuit celui-ci sans arrêt. (Il a créé) le soleil, la lune et les étoiles, soumis à son commandement. La création et le commandement n’appartiennent qu’à Lui. Toute Gloire à Allah, Seigneur de l’Univers ! »
(S10v5) « C'est Lui qui a fait du soleil une clarté et de la lune une lumière, et Il en a déterminé les phases afin que vous sachiez le nombre des années et le calcul (du temps). Allah n'a créé cela qu'en toute vérité. Il expose les signes pour les gens doués de savoir. »
(S17v12) « Nous avons fait de la nuit et du jour deux signes, et Nous avons effacé le signe de la nuit, tandis que Nous avons rendu visible le signe du jour pour que vous recherchiez des grâces de votre Seigneur, et que vous sachiez le nombre des années et le calcul du temps. Et Nous avons expliqué toute chose d'une manière détaillée. »
          Le Coran précise que la mesure du temps n'est pas la même dans le cieux et sur la terre :
(S22v47) « Et ils te demandent de hâter (l'arrivée) du châtiment. Jamais Allah ne manquera à Sa promesse. Cependant un jour auprès de ton Seigneur, équivaut à mille ans de ce que vous comptez. »
(S27v88) « Et tu verras les montagnes (s'aplatir) - tu les crois figées - alors qu'elles passent comme des nuages. Telle est l'œuvre d'Allah qui a tout façonné à la perfection. Il est Parfaitement Connaisseur de ce que vous faites. »
(S32v5) « Du ciel à la terre, Il administre l'affaire, laquelle ensuite monte vers Lui en un jour équivalant à mille ans de votre calcul (probable transmission orale des résultats des épreuves terrestres par les anges). »
(S70v4) « Les anges ainsi que l'Esprit montent vers Lui en un jour dont la durée est de cinquante mille ans (50 jours de déplacement dans les cieux et donc 50 fois plus long que la transmission orale). »

          Dieu qui était Seul, dicta donc Son ordre en créant à partir du néant :
(S2v117) «  Il est le Créateur des cieux et de la terre à partir du néant ! Lorsqu'Il décide une chose, Il dit seulement : « Sois », et elle est aussitôt. »
          Il commença par la terre (premier lieu de vie du meilleur type de créature qu'est l'homme et de la meilleure créature qu'est le Prophète Mouhamed) avant de continuer avec les cieux dont le premier est notre univers selon le verset plus bas précisant que le ciel le plus proche a été décoré avec des lampes (étoiles) :
(S40v57) « La création des cieux et de la terre est quelque chose de plus grand que la création des gens. Mais la plupart des gens ne savent pas. »
(S2v28/29) « Comment pouvez-vous renier Allah alors qu’Il vous a donné la vie, quand vous en étiez privés ? Puis Il vous fera mourir, puis Il vous fera revivre et enfin c’est à Lui que vous retournerez. C’est Lui qui a créé pour vous tout ce qui est sur la terre, puis Il a orienté Sa volonté vers le ciel et en fit sept cieux. Et Il est Omniscient. »
(S41v9-12) « Dis : “Renierez-vous (l'existence) de Celui qui a créé la terre en deux jours, et Lui donnerez-vous des égaux ? Tel est le Seigneur de l'univers : c'est Lui qui fermement fixé des montagnes au-dessus d'elle (la terre), l'a bénie, et lui assigna ses ressources alimentaires en quatre jours d'égale durée. (Telle est la réponse) à ceux qui t'interrogent. Il S'est ensuite adressé au ciel qui était alors fumée et lui dit ainsi qu'à la terre : “Venez tous deux, bon gré, mal gré.” Tous deux dirent : “Nous venons obéissants.” Il décréta d'en faire sept cieux en deux jours et révéla à chaque ciel sa fonction. Et Nous avons décoré le ciel le plus proche de lampes (étoiles guidant le déplacement des hommes) et l'avons protégé (par l'atmosphère, la couche d'ozone et le champs magnétique). Tel est l'Ordre établi par le Puissant, l'Omniscient. »

          Pour avoir une idée de l'immensité de la Création, un hadith apporte une description véritablement étourdissante. Il explique que chaque ciel étant superposé et ayant un espace-temps différent (apparemment plus rapide de 500 années-lumière par seconde) par rapport au suivant peut être représenté en taille comme une bague dans un désert vis à vis du suivant, et que c'est également la même proportion entre le septième ciel et le piédestal du Trône englobant la Création, et entre le piédestal du Trône et le Trône. Notre univers est donc comme une bague dans un désert par rapport au deuxième ciel, et ainsi de suite les uns sur les autres par superposition jusqu'au Trône divin. Il faut noter que la galaxie Andromède qui est la plus proche de la nôtre dénommée la voie lactée, se situe à plus de deux millions d'années lumières et que les scientifiques estiment désormais qu'il existerait au minimum 2000 milliards de galaxie contenant chacune en moyenne 100 milliards d'étoiles ayant en moyenne 10 planètes gravitant autour et signifiant donc possiblement 1000 milliards de planètes par galaxie, et prouvant donc l'Omnipotence divine, les nombreuses planètes comme récompenses dans le Paradis et la hauteur de 500 années-lumière au minimum par degré au Paradis.
          De plus s'ils désobéissaient, un enseignement rapporte que même l'ensemble des 7 cieux pourraient être châtiés en étant engloutis par une simple bouchée d'une des bêtes du sol du jardin du Trône d'Allah, et qu'elle-même pourrait être engloutie par un des oiseaux de ce jardin du Trône d'Allah si elle désobéissait.
Tout cela étant donc loin d'être impossible vu les récentes photos prouvant la dimension extraordinairement grande de notre univers et le Coran évoquant la puissance illimitée de Dieu :
(S26v9) « Et ton Seigneur est en vérité Lui le Tout Puissant, le Très Miséricordieux. »
          Or comme inévitablement ce Trône divin englobe tout ce qui existe puisque il est logiquement au-dessus de l'ensemble des choses créées et comme tout est contenu dans la conscience divine, il est évident que la dimension et la puissance du Seigneur sont bien au-delà de ce que nous pouvons imaginer :
(S28v38) « Et Pharaon dit (par sa méconnaissance de la grandeur de l'univers puisque vivant dans l'antiquité comme nous méconnaissons la réalité des sept cieux malgré notre vision du premier ciel qu'est le cosmos) : “Ô notables, je ne connais pas de divinité pour vous autre que moi. Haman, allume-moi du feu sur l'argile après m'avoir construis une (haute) tour, peut-être alors monterai-je jusqu'au Dieu de Moïse. Je pense plutôt qu'il est du nombre des menteurs.” »
(ExtS67v3) « Celui qui a créé sept cieux superposés sans que tu voies de disproportion en la création du Tout Miséricordieux. »
(S65v12) « Allah qui a créé sept cieux et autant de terres (dont celle du quatrième contient une kabaa céleste que 70 000 anges visitent une seule fois dans leur vie chaque jour). Entre eux (Son) commandement descend, afin que vous sachiez qu'Allah est en vérité Omnipotent et qu'Allah a embrassé toute chose de (Son) savoir. »
(S39v67) « Ils n'ont pas estimé Allah comme Il devrait l'être alors qu'au Jour de la Résurrection, Il fera de la terre entière une poignée, et les cieux seront pliés dans sa (main) droite. Gloire à Lui ! Il est au-dessus de ce qu'ils Lui associent. »

Par conséquent il faut reconnaître que si on s'apercevait qu'un ordinateur plus grand que notre univers représentant le premier ciel contrôlait son organisation, nous ne trouverions pas ça impossible. Alors il faut bien comprendre qu'Allah est beaucoup plus grand que les sept cieux et qu'Il est bien plus puissant qu'un ordinateur, appareil à l'image de Dieu puisque prouvant les possibilités infinies du monde virtuel et la possible gestion simultanée de plusieurs éléments ou fonctions, surtout que Son omnipotence omnisciente peut tout gérer en même temps en S'occupant seulement d'une chose à la fois sans donc forcément être obligé de tout gérer simultanément, car Il est en dehors de l'espace et du temps. En effet, Il peut s'occuper de chacun d'entre nous et de chaque chose plus que milliardième de seconde par milliardième de seconde. Et Dieu peut ainsi facilement gérer le destin de chaque croyant dont dans Son amicale relation intime à lui par rapport à ses implorations, ses évocations et ses rapprochements.
De plus que ce soit la matrice du réel ou la matrice du virtuel, c’est Dieu qui les crée, ce qui prouve bien Son omnipotence dont bénéficieront les hôtes du Paradis, d'autant plus suite aussi à tous les miracles donnés à l'humanité dont la nature du feu transformée en paix et fraîcheur pour le Prophète Abraham (paix sur lui), la nature horizontale de la mer transformée en montagnes d'eau verticale pour le Prophète Moïse (paix sur lui) et la chamelle sortie d'un rocher pour le Prophète Sâlih (paix sur lui).
          Ensuite dans l'ordre de la Création, les montagnes prirent leurs formes, les roches ornèrent la terre, les arbres poussèrent et le mal apparut. Puis la lumière jaillit et les animaux se répandirent. Un hadith nous rapporte cet ordre :
Abou Hourayra (SDP) a rapporté : Le Messager de Dieu (SBDSL) me prit une fois par la main et me dit : « Dieu a créé la matière de la terre le samedi. Il créa les montagnes le Dimanche. Il créa les (graines des) arbres le lundi. Il créa le mal le mardi (pour qu'il devienne cause de bien par l'explication de morales et donc en étant considéré comme bien uniquement par rapport au Seigneur ou pour certaines erreurs humaines aussi instructives moralement). Il créa la lumière (du soleil) le mercredi (car début de la lumière après la matière du samedi comme le prouve la science et l'explique la Bible précisant que la lumière fut au premier jour). Il y dissémina tout ce qui bouge le jeudi. Il créa Adam après la deuxième prière de l'après midi du vendredi à la fin de toute la création, à la dernière heure du jour entre l'après-midi et le soir. » (Mouslim)
D'autre part, une parole divine rapportée par le Prophète (SBDSL) évoque également la création du Paradis éternel et de l'Enfer éternel qui sont aussi des mondes cernés totalement par Dieu, puisqu'Il est en dehors du temps et surtout de l'espace dans ces cas :
(HadithQoudsi) : D'après Abou Hourayra (SDP), le Messager de Dieu (SBDSL) a dit : « Quand Dieu eut achevé le Paradis et l'Enfer, Il envoya l'Archange Gabriel au Paradis en lui disant : « Regarde le Paradis et vois ce que J'y ai préparé pour ses habitants. » Gabriel se dirigea donc vers le Paradis et vit ce que Dieu y avait préparé pour ses habitants. Il retourna ensuite vers le Seigneur et dit : « Par Ta gloire, personne n'entendra parler de ce qu'il contient sans vouloir y entrer. » Alors Dieu ordonna que les formes de difficultés (les œuvres cultuelles, la bienfaisance sociale et les pieux efforts) en deviennent ses portes, puis Il demanda à Gabriel d'y retourner et de regarder ce qu'Il avait préparé pour ses habitants. Gabriel y retourna et vit ce qui avait été rajouté. Il revint alors à Dieu et déclara : « Par Ta gloire, je crains que personne n'y entre. » Dieu poursuivit en disant : « Va maintenant en Enfer, regarde le et regarde ce que J'y ai préparé pour ses habitants. » Gabriel vit alors que les parties de l'Enfer s'entassent les unes sur les autres et retourna ensuite vers le Seigneur et dit : « Par Ta gloire, personne n'entendra parler de ce qu'il contient et voudra y entrer. » Alors Dieu ordonna que les passions (formes de plaisirs exagérés ou impurs et œuvres indignes) en deviennent ses portes, puis Il demanda à Gabriel d'y retourner et de regarder ce qu'Il avait préparé pour ses habitants. Gabriel y retourna et vit ce qui avait été rajouté. Il revint alors à Dieu et déclara : « Par Ta gloire, je crains que personne ne parvienne à ne pas y entrer. » (Tirmidhi , Abou Dawoud et Nasaî)
          Enfin, il important de rappeler que Dieu n'a aucune peine à maintenir toute Sa création :
(S2v255) « Dieu ! Point de divinité à part Lui, le Vivant, Celui qui subsiste par Lui-même et par qui tout subsiste (Al-Qayyûm). Ni somnolence ni sommeil ne Le saisissent. A Lui appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre. Qui peut intercéder auprès de Lui sans Sa permission ? Il connaît leur passé et leur futur, et de Sa Science, ils (les gens) n’embrassent que ce qu’Il veut. Son Trône (koursî) déborde les cieux et la terre dont la garde ne Lui coûte aucune peine. Et Il est le Très Haut, Le Très Grand. »
          Pour continuer ce chapitre et avant d'énumérer plus précisément les diverses intentions divines concernant la Création, il paraît important de rapporter quelques enseignements à propos des anges, des animaux et des génies. Un chapitre ultérieur parlera de l'homme.


2) La création des êtres vivants

         Il faut reconnaître que sans nature, ni fonction ni but liés aux attributs ou à la science de Dieu, l'existence, la vie des êtres vivants ou l'état des choses n'auraient pas de sens, et auraient donc une valeur plus proche du néant que de la réalité. En effet tout a une essence liée à une fin en elle. C'est pourquoi Allah délègue certains de Ses attributs en les partageant avec la participation noble de créatures pour expliquer de nombreuses morales, même si en réalité c'est Lui qui maintient et gère tout :
(S4v132) « A Allah seul appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre. Et Allah suffit pour s'occuper de tout. »
En effet généralement, les anges reflètent l'organisation nécessaire de la Création ; les animaux, la Terre, le système solaire et les fonctions corporelles correspondent à l'apport de la subsistance et à du sens moral dont pour la valorisation du Paradis ; et les hommes et les djinns ayant le libre arbitre représentent la possibilité d'ennoblissement similaire à celui de l'Esprit Divin.
Dans certains cas où Dieu pourrait faire tout Lui-même, Il préfère aussi laisser des causes humaines bonnes ou mauvaises pour éprouver la valeur de chacun.
Or tout cela correspond aussi à de la science divine, ou à des enseignements et des explications concernant les attributs divins.


a) Les anges

         Les anges correspondent probablement aux premiers êtres conscients créés par Dieu. Ils sont composés de la lumière fine tirée de la noble illumination divine, et se nourrissent réellement de cette lumière, comme les feuilles se nourrissent par la photosynthèse ou les hommes se nourrissent de l'énergie électrique des aliments. N'ayant ni homme ni femme, ils sont exempts d'ascendants et de descendants, et sont donc créés ex-nihilo. Étant dépourvu d'un corps ayant des besoins physiques, ils sont propres de tout péché. En effet, comme les anges ne sont constitués que d’une âme spirituelle enveloppée dans un corps immatériel formé à partir de la noble lumière divine, leur seul besoin pour subsister est donc de se nourrir de la vénération envers la lumineuse noblesse divine (énergie spirituelle) par des œuvres cultuelles (comme la prière), ou par de missions représentant Dieu comme les deux anges attachés à chaque être humain comptant ses bonnes et ses mauvaises actions, ainsi que les quatre Archanges s'occupant du message divin (Gabriel), de la subsistance (Michaël), de la fin la fin du monde (Israfil) ou de la mort (Azraïl). C'est à dire que la nature ou la fonction des anges dépendant uniquement de l’adoration et de l'obéissance, ils sont constamment dans la dévotion et donc la perfection par déterminisme. Ainsi les anges étant parfaits par un déterminisme, ils n'auront par de Jugement Dernier et ne peuvent donc connaître les mérites liés au libre-arbitre de l'homme ni obtenir leurs rétributions :
(S11v3) « Demandez pardon à votre Seigneur, ensuite revenez à Lui. Il vous accordera une belle jouissance (vie) jusqu'à un terme fixé (mort), et Il accordera à chaque méritant l'honneur qu'il mérite. »
(S17v18-20) « Quiconque désire (la vie) immédiate, Nous nous hâtons de donner ce que Nous voulons à qui Nous voulons. Puis, Nous lui assignons l'Enfer où il brûlera méprisé et repoussé. Et ceux qui cherchent l'au-delà (Paradis) et fournissent les efforts qui y mènent tout en étant croyants, alors l'effort de ceux-là sera reconnu. Nous accordons abondamment à tous : ceux-ci (les fidèles) comme ceux-là (les infidèles sur terre) des dons de ton Seigneur. Et les dons de ton Seigneur ne sont refusés (à personne). »
(S21v94) « Quiconque fait de bonnes œuvres tout en étant croyant, on ne méconnaîtra pas son effort, et Nous le lui inscrivons (à son actif). »

          En comparaison, l'homme a également une âme spirituelle qu'il doit nourrir aussi avec le rappel de Dieu et les œuvres cultuelles : cette âme contient la raison, le libre arbitre, les sages sentiments (dont l'altruisme), la fitra, l'apaisement du cœur et donc la voie principale de la dignité. En revanche, il détient en plus un corps ayant des nécessités physiques pouvant également permettre d'adorer dignement Dieu s'il y répond dans le juste milieu du cadre légal religieux. C'est à dire que son libre arbitre peut indignement sortir de ce cadre légal par des mauvaises habitudes et le dépassement de ses besoins, ou dignement s'élever par des mérites d'obéissance, de partage et de diverses œuvres honorables non obligatoires.
         Dans le verset suivant, les anges sont considérés comme les dignitaires suprêmes, ce qui pourrait être en contradiction avec la place prédominante de l'homme dans la Création. Or cela signifie plutôt que la nature des anges étant sainte et donc parfaite dont par leur obéissance constante dans leurs fonctions ou leur position qui peuvent être en amont de la subsistance humaine, au service de l'être humain ou une explication de certains attributs divins, si l'être humain imparfait par nature choisit grâce à son libre arbitre d'imiter le comportement prophétique incarnant une piété permanente, synonyme de représentation de Dieu et d'ennoblissement jusqu'à la sainteté des anges, sa valeur spirituelle acquière donc un statut angélique et une sainteté dépassant celle des anges puisque venant de l'imperfection. Ainsi cet homme religieusement accompli devient logiquement le dignitaire suprême des dignitaires suprêmes. En effet les anges étant les dignitaires suprêmes par leur sainteté provenant du déterminisme, quand les hommes atteignent par le libre arbitre le statut d'ange à travers la sainteté provenant du mode de vie prophétique, ils deviennent logiquement les meilleurs des dignitaire suprêmes car par le choix, surtout que les anges ne souffrent pas alors que les hommes pieux souffrent pour la cause d'Allah. D'ailleurs si le Prophète Mouhamed (SBDSL) est devenue la meilleure créature, c'est aussi car il fut souvent éduqué par l'archange Gabriel et lui obéit toujours volontairement :
(S37v6-10) « Ils (les diables) ne pourront être à l'écoute des dignitaires suprêmes (les anges) »
(S21v19/20) « A Lui seul appartiennent tous ceux qui sont dans les cieux et sur la terre. Ceux qui sont auprès de Lui (les anges) ne se considèrent point trop grands pour L’adorer et ne s’en lassent pas. Ils exaltent Sa gloire nuit et jour et ne s’interrompent point. »
Commentaire : Quand le verset précédent précise que les anges ne se lassent pas d'adorer Dieu, c'est d'abord par un profond et intense amour partagé avec Dieu dont pour Sa valeur inestimable, Sa puissance vitale permanente, Sa moralité irréprochable et donc ses qualités spirituelles intenses, synonymes de forte félicité.
Abou Hourayra (SDP) a rapporté : On demanda : « Ô Envoyé de Dieu ! Quand on te voit, nos cœurs s'attendrissent et on se sent parmi les gens de l'au-delà, mais quand on te quitte, l'ici-bas nous plaît lorsqu'on sent l'odeur des femmes et des enfants. » Il répondit : « En tout cas, si vous restiez dans l'état dans lequel vous êtes avec moi, les anges vous serreraient la main. Et si vous ne commettiez pas de péchés, ils vous rendraient visite chez vous. Dieu ramènera les peuples qui ont commis des péchés pour qu'Il leur pardonne (ceci sous entendant que le repentir fait partie de la tradition prophétique permettant d'atteindre le rang d'ange). »
Pendant que les musulmans battaient en retraite le jour de la bataile de Ouhoud, le Prophète (SBDSL) répétait à chaque fois sa demande de repousser l'ennemi. Chaque fois Talha (SDP) se proposait, le Prophète refusait, puis un ansari partait au combat, jusqu'à ce que le Prophète resta seul avec Talha. Il demanda encore : « Qui se charge d'eux ? » Talha répondit : « Moi, ô Messager d'Allah ! » Il combattit autant que tous les autres. Ses doigts furent touchés et il s'écria : « Aie ! » Le Messager d'Allah (SBDSL) di t: « Si tu avais dit : au nom d'Allah, les anges t'auraient élevé sous les regards des gens jusqu'au ciel (possiblement martyr ou voulant dire qu'il aurait atteint un statut égal ou supérieur aux anges). »
Jébir (SDP) rapporte : le Messager d'Allah (SBDSL) répondit à Ali (SDP) qui disait avoir été combattif pour Dieu le jour de la défaite militaire à Ouhoud : « Si tu as bien combattu, alors Sahl Ibn Hanif, Ibn Assimma et Untel (dont le rapporteur a oublié le nom) ont aussi bien combattu. » Jibril (l'ange Gabriel, paix sur lui) rajouta : « Ô Mouhamed ! Par ton père, tu as parlé justement (en évoquant les mérites des autres aussi). » Le Messager d'Allah (SBDSL) expliqua : « Ô Jibril ! Il (Ali) est une partie de moi-même (et j'espère donc que tu ne dis pas ça pour modérer sa fierté comme je l'ai fait). » Jibril dit alors (pour le rassurer) : « Et moi, je suis des vôtres. »

          A la fin du monde les anges mourront comme toute créature, puis ressusciteront le Jour de la Résurrection comme toutes les créatures ayant une âme créées par Dieu, mais ils éviteront logiquement le Jugement Universel à cause de leur sainte perfection et entreront aussi au Paradis pour leur fonction, c'est à dire en tant que serviteurs des hommes, mais pouvant probablement partager certains plaisirs paradisiaques avec les humains dont des jeux, voire de récupérer la plupart des fonctions corporelles humaines tout en conservant donc leur noblesse de serviteurs éternels des hommes par intermittence, comme il sera vu dans un chapitre ultérieur :
(S13v23/24) « les jardins d'Eden, où ils entreront, ainsi que tous ceux de leurs ascendants, conjoints et descendants, qui ont été de bons croyants. De chaque porte, les anges entreront auprès d'eux (en disant) : “Paix sur vous pour ce que vous avez enduré ! Comme est bonne votre demeure finale !” »
(ExtS41v30-32) « Ceux qui disent : “Notre Seigneur est Allah”, et qui se tiennent dans le droit chemin, les anges descendent sur eux (et disent) : “N’ayez pas peur et ne soyez pas affligés, mais ayez la bonne nouvelle du Paradis qui vous était promis. Nous sommes vos protecteurs (serviteurs) dans la vie présente et dans l’au-delà. Et vous y aurez ce que vos âmes désireront et ce que vous réclamerez, un lieu d’accueil de la part d’un Très Miséricordieux.” »
Ici-bas, la sagesse divine a donc délégué aux anges de nombreuses tâches qu'ils accomplissent parfaitement :
(S2v116) « Gloire à Lui ! Non, mais (pour rendre d'abord hommage à la noblesse des créatures obéissante) c'est à Lui qu'appartient ce qui est dans les cieux et la terre et c'est à Lui que tous obéissent. »
          Voici quelques exemples des fonctions principales qu'ils occupent :
Quatre anges se distinguent par leur supériorité aux autres :

-L'Archange Gabriel chef de tous les anges car il est chargé de transmettre aux Prophètes les messages divins étant ce qui a le plus de valeur car enrichissant moralement.

-L’Archange Azraïl qui ôte la vie des humains sur terre.

-L’Archange Michaël qui fait pleuvoir et qui est chargé de ravitailler le monde avec des anges serviteurs :
Ibn Garir rapporte : Ali (SDP) a dit : Il n'y a pas une goutte d'eau qui soit descendue sans mesure et sans être portée par un ange sauf le jour de la destruction du peuple de Noé (paix sur lui). L'eau reçut alors l'ordre sans l'intermédiaire du gardien et elle sortit sans son contrôle. C'est la parole d'Allah : (S69v11) « Quand l'eau déborda. » Il n'y a pas un souffle de vent qui fut sans mesure et sans être porté par un ange sauf le jour de la destruction des Aad. Il reçut alors l'ordre sans l'intermédiaire, s'elança et sortit du contrôle du gardien. C'est la parole d'Allah : (S69v6) « Un vent mugissant et furieux. »

-L’Archange Israfil qui soufflera dans le clairon de l'apocalypse une première fois pour annoncer la fin du monde, une deuxième fois pour causer la fin du monde, puis quelques temps plus tard une troisième fois pour débuter le Jour de la Résurrection.

          Le très grands nombre des autres anges nous est inconnu (sauf à Dieu), mais quelques unes de leurs fonctions nous ont été transmises :

-Les anges scribes devant noter les actions de l'être humain. C'est à dire que chaque être humain a deux anges en permanence avec lui : l'un marquant ses bonnes œuvres situé vers son épaule droite et l'autre ses mauvaises situé vers son épaule gauche. Or ces anges scribes ne connaissent pas les ressentis du cœur ni les pensées, sentiments ou intentions. C'est pourquoi au Jour du Jugement des bonnes ou mauvaises actions supplémentaires apparaîtront dans certains comptes humains :
(S82v10-12) « alors que veillent sur vous des gardiens, de nobles scribes qui savent ce que vous faites. »
(S45v29) « Voilà Notre Livre. Il parle de vous en toute vérité car Nous enregistrions (tout) ce que vous faisiez. »
(S43v80) « Ou bien escomptent-ils que Nous n'entendons pas leur secret ni leurs délibérations ? Mais si ! Nos anges prennent note auprès d'eux. »
(S50v16-18 ) « Nous avons effectivement créé l'homme et Nous savons ce que son âme lui suggère, et Nous sommes plus près de lui que sa veine jugulaire quand les deux recueillants (anges), (l'un) assis à droite (pour noter les bonnes actions) et (l'autre assis) à gauche, recueillent (notent ses actions). Il ne prononce (donc) pas une parole sans avoir auprès de lui un observateur prêt à l'inscrire. »
(S54v52/53) « Et tout ce qu'ils ont fait est mentionné dans les registres, et tout fait, petit et grand, est consigné. »
(ExtS10v21) « car Nos anges enregistrent vos dénigrements. »

(Exthadith) Abdullah le fils de Amr Ben Al-Ass (SDP) a rapporté que l'Envoyé de Dieu (SBDSL) a dit : « Au jour de la résurrection, Dieu délivrera un homme de mon peuple devant toutes les créatures. Il étalera les quatre-vingt-dix neuf registres de cet homme dont chacun d'eux sera à perte de vue.  Puis Il l'interrogera : « Renies-tu ceci ?  Mes scribes étaient-ils injustes ? » « Non Seigneur. » répondra-t-il. « As-tu une excuse ? » reprendra  Dieu. « Non Seigneur. » répondra l'homme. Dieu poursuivra : « Si, tu as une bonne action et tu seras jugé équitablement »

-Les anges protecteurs des humains :
(S86v4) « Il n'est pas d'âme qui n'ait sur elle un gardien. »
(S40v7-9) « Ceux (les anges) qui portent le Trône et ceux qui l'entourent célèbrent les louanges de leur Seigneur, croient en Lui et implorent le pardon pour ceux qui croient : “Seigneur ! Tu étends sur toute chose Ta miséricorde et Ta science. Pardonne donc à ceux qui se repentent et suivent Ton chemin et protège-les du châtiment de l'Enfer. Seigneur ! Fais-les entrer aux jardins d'Eden que Tu leur as promis, ainsi qu'aux vertueux parmi leurs ancêtres, leurs épouses et leurs descendants, car c'est Toi le Puissant, le Sage. Et préserve-les (du châtiment) des mauvaises actions. Quiconque Tu préserves (du châtiment) des mauvaises actions ce jour-là, Tu lui feras miséricorde.” Et c'est là l'énorme succès. »
(ExtS41v30-32) « Ceux qui disent : “Notre Seigneur est Allah”, et qui se tiennent dans le droit chemin, les anges descendent sur eux (et disent) : “N’ayez pas peur et ne soyez pas affligés, mais ayez la bonne nouvelle du Paradis qui vous était promis. Nous sommes vos protecteurs (serviteurs) dans la vie présente et dans l’au-delà.” »

Pour donner un exemple, lors de la poursuite d'une caravane ayant volé les biens des musulmans qui émigrèrent sans bagages de La Mecque à Médine à cause des persécutions qu'ils subissaient, des enseignements précisent que lors de la première bataille de l'islam ayant opposé 313 musulmans à environ 1000 idolâtres à « Badr », de nombreux anges vinrent les soutenir à cause de leur sage cohésion. En effet, l'aide divine n'intervient logiquement que lorsque les musulmans sont sincèrement unis dans la noblesse. Certains ennemis furent donc tués par des forces invisibles et la victoire fut ainsi totale puisqu'il y eut seulement 28 martyrs du côté des musulmans :
(S8v9) « (Et rappelez-vous) le moment où vous imploriez le secours de votre Seigneur et qu'Il vous exauça aussitôt : “Je vais vous aider d'un millier d'Anges déferlant les uns à la suite des autres.” »
A ce propos Cheikh Wisem précise qu'à travers l'histoire de l'humanité, la domination était au départ basée sur la force physique. En effet les plus grandes armées du monde obtenaient le pouvoir.
Puis la force physique fut dépassée par celle de l'esprit, puisque aujourd'hui avec la simple pression d'un bouton, une bombe atomique peut raser une armée d'un million d'hommes.
Enfin reviendra comme lors de cette première bataille musulmane, la force du cœur par la piété et l'union nécessaires à la noblesse voulue par Dieu permettant d’ouvrir le monde invincible et irrésistible de l'invisible : celui donc des miracles à travers des anges, des animaux ou des éléments de la nature :
Ali (SDP) raconte : « Le jour de Badr, notre seul cavalier était Miqded. Nous avons tous dormi sauf le Messager d'Allah (SBDSL). II pria et pleura sous un arbre jusqu'au matin(, ce qui prouve que avant des événements importants l'augmentation de la pratique religieuse est recommandée même si elle reste modérée avec une simple invocation demandant la bénédiction). »
Le jour de la bataille du fossé, le Prophète (SBDSL) a dit : « Ô Allah ! Couvre nos faiblesses et tranquillise notre frayeur. » Allah frappa alors les visages de Ses ennemis par le vent. »
Ali (SDP) rapporte : La nuit de Badr, le Messager d'Allah (SBDSL) priait et disait : « Ô Allah ! Si tu fais périr ce groupe, tu ne seras plus adoré. » Il répéta aussi beaucoup : « Ô Vivant ! Ô Toi qui subsiste par Toi-même (Al Qayyoum) ! Ô Vivant ! Ô Toi qui subsiste par Toi-même (Al Qayyoum) ! »Allah envoya alors des milliers d'anges combattants.
(S3v160) « Si Allah vous donne Son secours, nul ne peut vous vaincre. S’Il vous abandonne, qui donc après Lui vous donnera secours ? C’est à Allah que les croyants doivent faire confiance. »
(S3v122-127) « Quand deux de vos groupes songèrent à fléchir (indignement) alors qu'Allah est leur allié à tous deux, et que c'est en Allah que les croyants doivent placer leur confiance. Allah vous a donné la victoire à Badr, alors que vous étiez humiliés. Craignez Allah donc, afin que vous soyez reconnaissants. (Allah vous a bien donné la victoire) Lorsque tu disais aux croyants : “Ne vous suffit-il pas que votre Seigneur vous fasse descendre en aide trois milliers d'anges ?” Mais oui ! Si vous êtes endurants et pieux, et qu'ils (les ennemis) vous assaillent immédiatement, votre Seigneur vous enverra en renfort cinq mille anges marqués distinctement. Et Allah ne le fit que (pour vous annoncer) une bonne nouvelle, et pour que vos cœurs s'en rassurent. La victoire ne peut venir que d'Allah, le Puissant, le Sage, pour anéantir une partie des mécréants ou pour les humilier (par la défaite) et qu'ils en retournent donc déçus. »
Alhakim rapporte : Aabbed Ibn Abdallah Ibn Zoubey (SDP) a dit : « Zoubeyr Ibn Alaawwem portait le jour de Badr un turban jaune rabattu sur son visage et les anges descendirent vétus de turbans jaunes (pour que les croyants témoignent de leurs présences, mais dans la bataille ils devinrent souvent invisibles). »
Ahmed rapporte : Abou Dewoud Almezini avait assisté à Badr et dit : « J'étais en train de suivre un idolâtre dans la bataille de Badr pour le frapper quand sa tête tomba de son corps avant que je ne le frappe. »
Sahl Ibn Abou Hathma rapporte : Abou Borda Alharithi (SDP) rapporta trois têtes le jour de Badr et les amena au Messager d'Allah (SBDSL). En le voyant, il dit : « Que ta main droite soit gagnante! -Ô Messager d'Allah ! Répondit-il. J'en ai tué deux, mais pour le troisième, j'ai vu un homme blanc et beau de visage qui a frappé sa tête. -C'était un ange, dit le Messager d'Allah.
(S67v10) « Ils désobéirent au Messager de leur Seigneur. Celui-ci donc les saisit d'une façon irrésistible. »
(S3v13) « Il y eut déjà pour vous un signe dans ces deux troupes qui s'affrontèrent : l'une combattait dans le sentier d'Allah, et l'autre était mécréante. Ces derniers voyaient (les croyants) deux fois plus nombreux qu'eux-mêmes de leurs propres yeux. Or Allah secourt qui Il veut de Son aide. Voilà bien là un exemple pour les doués de clairvoyance ! »
(S67v20) « Quel est celui qui constituerait pour vous une armée (capable) de vous secourir, en dehors du Tout Miséricordieux ? En vérité les mécréants sont dans l'illusion complète. »

Selon Abou Oumama (SDP), le Prophète (SBDSL) a dit : « La supériorité du savant sur le dévot est comparable à la mienne par rapport au plus petit d'entre vous. » Puis le Prophète (SBDSL) ajouta : « Dieu, Ses anges, les habitants des Cieux et de la Terre, jusqu'à la fourmi dans son trou et au poisson dans la mer, prient en faveur de celui qui enseigne le bien aux gens. »
(S110v1-3) « Lorsque vient le secours d'Allah ainsi que la victoire, et que tu vois les gens entrer en foule dans la religion d'Allah, alors par la louange, célèbre la gloire de ton Seigneur et implore Son pardon, car c'est Lui le grand Accueillant au repentir. »
(S105v1-5) « N'as-tu pas vu comment ton Seigneur a agi envers les gens de l'éléphant (armée venue détruire La Mecque quelques années avant la naissance du Prophète Mouhamed). N'a-t-Il pas rendu leur ruse complètement vaine en envoyant sur eux des oiseaux par volées qui leur lançaient des pierres d'argile ? Et Il les a rendus semblables à une paille mâchée. »
(S33v9) « Ô vous qui croyez ! Rappelez-vous le bienfait d'Allah sur vous, quand des troupes vous sont venues et que Nous avons envoyé contre elles un vent (pour empêcher le combat) et des troupes que vous n'avez pas vues. Allah demeure Clairvoyant sur ce que vous faites. »


-Les anges des cieux priant dans les trois positions de la prière (debout, inclinés ou prosternés) glorifiant et louant Dieu, et L'invoquant de pardonner les hommes. Un hadith montre que ces anges sont très nombreux :
(ExtHadith) Le Prophète (SBDSL) a dit : « Je vois ce que vous ne voyez pas (c'est à dire la réalité du monde invisible nous entourant) : le ciel a gémi sous le poids de son fardeau et il a raison de gémir. Il n’y a pas au ciel la place de quatre doigts sans qu'un un ange pose le front par terre, prosterné devant Dieu exalté. » (Tirmidhi)
(S21v28) « Il sait ce qui est devant eux et ce qui derrière eux. Et ils (les anges) n'intercèdent qu'en faveur de ceux qu'Il a agréés (tout en étant) pénétrés de Sa crainte. »
(S40v5) « Peu s'en faut que les cieux ne se fendent depuis leur faîte quand les anges glorifient leur Seigneur, célèbrent Ses louanges et implorent le pardon pour ceux qui sont sur la terre (les hommes imparfaits de nature). Allah est certes le Pardonneur, le Très Miséricordieux. »


-Les anges adorant Dieu dans la Mecque des cieux à l'image du pèlerinage des musulmans :
(S41v38) « Ceux qui sont auprès de ton Seigneur (les anges) Le glorifient, nuit et jour, sans jamais se lasser. »
(S7v206) « Ceux qui sont auprès de ton Seigneur (les anges) ne dédaignent pas de L'adorer. Ils Le glorifient et se prosternent devant Lui. »


-Les 8 anges portant chacun un des huit piliers du Trône divin :
(S69v17) « Et ce jour-là (Jugement Dernier) sur ses côtés (se tiendront) les anges, tandis que huit (autres anges) porteront au-dessus d'eux le Trône de ton Seigneur. »

-Les anges cherchant des groupes des êtres humains évoquant Dieu par des versets, des hadiths ou des belles analyses, afin de les recouvrir de leurs ailes pour leur transmettre de la noble lumière et se nourrir de la noble énergie produite par les corps des hommes y participant, ce qui n'est pas étonnant puisque ces paroles apportent aussi de la lumineuse noblesse :
Le Prophète (SBDSL) a dit : « Aussitôt que les gens s’assoient pour évoquer Allah, des anges les entourent (de leur ailes), la miséricorde d’Allah les recouvre et la sérénité descend sur eux. Et Allah les évoque parmi ceux qui vivent auprès de Lui. » (Mouslim)

-Les anges accompagnant l'ange de la mort Azraïl et s'occupant de retirer l'âme du défunt :
(S50v16/17) « Nous avons effectivement créé l’homme et Nous savons que ce que son âme lui suggère et Nous sommes plus près de lui que sa veine jugulaire quand les deux recueillants (anges retirant l'âme), assis à droite et à gauche, recueillent. »
(S79v2) « Et par ceux (les anges) qui recueillent avec douceur (l'âme des croyants bienfaisants) ! »
(S79v1) « Par ceux (les anges) qui arrachent violemment (l'âme des criminels et des infidèles puisque ne voulant pas sortir de leur corps pour être jugés) ! »


-Les anges étant des gardiens de l'Enfer (dont le principal est Malik surveillant toute sa superficie) ou du Paradis (dont le principal est Rédhwan gardant sa porte d'entrée fermée jusqu'à la venue du Prophète Mouhamed).

          Il est important de préciser que tous les anges semblent accomplir leurs devoirs sans aucune fatigue. En effet leur corps immatériel et leur subsistance étant liée à leur fonction ou à leur position, ils doivent probablement toujours ressentir une grande félicité à travers leur obéissance constante aux nobles ordres divins, leur consommation de la noble lumière divine, et leur perception exclusive des nobles sentiments, sauf certains qui ont pleuré momentanément par crainte de Dieu en entendant le crépitement assourdissant de simples étincelles de l'Enfer.


b
) Les animaux

          Ces créatures ont été créées après les anges, mais avant l'homme, comme l'indiquent le passage coranique suivant et un hadith cité précédemment, expliquant que Dieu a d'abord créé la lumière, source de vie des anges, puis ce qu'Il a disséminé sur la terre, et enfin l'homme :
(S2v30-33) « Lorsque Ton Seigneur confia aux anges : “Je vais établir sur la terre un vicaire (khalifat, calife, représentant, dépositaire).” Ils dirent : “Vas-Tu y désigner un qui y mettra le désordre et répandra le sang, quand nous sommes là à Te sanctifier et à Te glorifier ?” Il (Dieu) dit : “En vérité, Je sais ce que vous ne savez pas...” Et Il apprit à Adam tous les noms (de toute chose et donc aussi de la miséricorde), puis Il (Dieu) les présenta aux anges et dit : “Informez-Moi des noms de ceux-là (toutes ces choses), si vous êtes véridiques (dans votre prétention que vous êtes plus méritants qu'Adam) !” Ils dirent : “Gloire à Toi ! Nous n'avons de savoir que ce que Tu nous a appris. Certes c'est Toi l'Omniscient, le Sage.” Il dit : “Ô Adam, informe les de ces noms.” Puis quand celui-ci les eut informés de ces noms, Allah dit : “Ne vous ai-Je pas dit que Je connais les mystères des cieux et de la terre, et que Je sais ce que vous divulguez et ce que vous cachez ?” »
         Ils ont toujours vécu sur la terre, n'ont pas un niveau de langage suffisamment intelligent leur permettant de concevoir toute la morale des règles religieuses humaines, ni de raison (syllogisme) ni de capacité d'imaginer hors du rêve pendant le sommeil, pouvant créer des choses pour dépasser leur nature comme des avions pour voler ou des scaphandres pour plonger, ni de conscience pressentant une éventuelle vie future en rapport avec l'inéluctabilité de leur mort suivi par le Jugement Universel, et sont donc saints à cause d'une innocence comparable à celle des enfants :
Le Prophète (SBDSL) a dit : « Pensez beaucoup à la mort, car si les animaux savaient autant que vous sur la mort, il est certain qu'on ne trouverait pas d'animaux gras pour se nourrir (car ils dépenseraient beaucoup d'eux-mêmes en bonnes actions pour le Jugement Dernier). »
Commentaire : En effet si les animaux avaient notre connaissance du Jugement Dernier, de l'Enfer, du Paradis éternel, et de l'immense valeur de pouvoir participer à obtenir le Paradis par la dignité de travailler pour l'entreprise terrestre de bienfaisance du Seigneur, ils dépenseraient certainement énormément de leur temps, de leur argent et de leur corps pour la cause divine et les œuvres sociales :
(S35v29/30) « Ceux qui récitent le Livre d’Allah, accomplissent la Salât, et dépensent, en secret et en public de ce que Nous leur avons attribué, espèrent ainsi faire un commerce qui ne périra jamais. Afin (qu’Allah) les récompense pleinement et leur ajoute de Sa grâce. Il est Pardonneur et Reconnaissant. »
          Le comportement animal n'est donc rien d'autre que le reflet de leur instinct (besoins et pulsions physiques douces ou violentes), alors que l'homme détient une intelligence supérieure dont dans l'expression et la compréhension de morale. C'est à dire que l'intelligence animale provient du dressage et du conditionnement basés sur de l'imitation servile, ne donne généralement pas la priorité aux faibles, ni ne s'orientent par conséquent vers la piété pour se transcender moralement. Les animaux ont donc une intelligence principalement instinctive (pour se nourrir, se protéger ou s'accoupler, ce qui apparemment fait que leur âme distingue quand même plus fortement les émotions des autres en particulier des humains et détient une forme de sixième sens pressentant parfois le destin dont par des sens développés). Alors que par les qualités spirituelles et morales, l'homme, en particulier pieux, peut aller au-delà de ses instincts en partageant sa nourriture dont des fois par altruisme ou en protégeant les faibles dont parfois ceux n'appartenant pas à sa famille... Ainsi les animaux connaissent probablement peu voire pas tous les nobles sentiments, mais avant tout la nécessité des instincts alimentaires, de la conservation de l'espèce ou de l'obéissance aux hommes quand ils sont domptés :
Abou Darda (SDP) a dit : J’ai entendu le Messager de Dieu (SBDSL) dire : « Aidez-moi à secourir les faibles (et éviter donc les sociétés barbares possiblement punissables divinement), car vous ne serez (donc) secourus et pourvus de votre subsistance que par égard aux faibles (comme les handicapés, les personnes âgées, les orphelins et les veuves, sinon vous seriez honteusement considérés comme des animaux voire pire puisque  Dieu vous a insufflé de Son esprit). » (Abou Dawoud)
(S7v179) « Nous avons destiné beaucoup de djinns et d’hommes pour l’Enfer. Ils ont des cœurs, mais ne comprennent pas. Ils ont des yeux, mais ne voient pas. Ils ont des oreilles, mais n’entendent pas. Ceux là sont comme les bestiaux, même plus égarés encore. Tels sont les insouciants. »
(S2v171) « Les mécréants ressemblent à du bétail auquel on crie et qui entend seulement appel et voix confus. Sourds, muets, aveugles, ils ne raisonnent point. (Les animaux semblent donc percevoir la vie comme si ils étaient aveugles et sourds depuis leur naissance au niveau, alors qu'il s'agit des seuls sens permettant de développer l'intelligence.) »
(S8v22) « Les pires des bêtes auprès d'Allah sont les sourds-muets qui ne raisonnent pas (car ceux-là sont moralement inférieurs aux animaux car ils suivent leur mode de vie matériel alors que les vrais sens permettant de développer l'intelligence sont présents chez les hommes mais ne servent donc pas à beaucoup pout suivre l'intelligent message divin proposant la valeur suprême qu'est l'ennoblissement personnel maximal). »

Selon Sahl Ibn Sad (SDP), le Messager de Dieu (SBDSL) a dit : « Moi (étant la créature représentant le plus Dieu) et celui qui entretient l'orphelin sommes au Paradis comme ces deux doigts (et il groupa son index et son majeur). » (Boukhari)
          Pourtant, les animaux seront présents le Jour de la Résurrection pour témoigner du comportement de certains êtres humains à leur égard, mais aussi pour établir également la justice entre eux surtout qu'ils ne connaissent pas le pardon, bien qu'ils ne soient pas rancuniers car la règle principale qu'ils respectent pour le bien de leur communauté est la loi du plus fort (similaire au niveau de la réussite sociale basée actuellement pour beaucoup sur le degré de jouissance) par opposition instructive aux dignes valeurs humaines religieuses dont donc de respect et de soutien pieux pour les faibles :
(S6v38) « Nulle bête marchent sur terre, nul oiseau volant de ses ailes, qui ne soit comme vous en communauté. Nous n'avons rien omis d'écrire dans le Livre (de la Création). Puis, c'est vers leur Seigneur qu'ils seront ramenés. »
(S42v2) « Parmi Ses Preuves est la création des cieux et de la terre et des êtres vivants (anges, animaux, hommes et djinns) qu'Il y a disséminés. Il a en outre le pouvoir de les réunir quand Il voudra (au Jour du Jugement Dernier). »

Selon Abou Houreyra (SDP), le Messager de Dieu (SBDSL) dit à des compagnons : Cependant qu’un homme poursuivait son chemin, voilà qu’il ressentit une grande soif. Il trouva alors un puits, y descendit et en but. A sa sortie du puits se présenta un chien haletant et léchant la terre humide tellement il avait soif. L’homme se dit : « Ce chien souffre de la soif autant que j’en souffrais moi-même. » Il redescendit dans le puits, remplit d’eau sa chaussure, la tint avec ses dents, remonta et abreuva le chien. Dieu loua alors son acte, lui pardonna ses péchés et l’introduisit au Paradis. Les compagnons dirent : « Ô Messager de Dieu ! Avons-nous donc un salaire pour nos bonnes actions envers les animaux ? » Il dit : « Vous serez rétribués pour avoir fait du bien à tout être vivant. » (Boukhari et Mouslim)
Selon Ibn Omar (SDP), le Messager de Dieu (SBDSL) a dit : « Une femme a été envoyée en Enfer pour avoir enfermé un chat jusqu'à ce qu'il meurt. En effet elle ne l'avait ni abreuvé ni nourri pendant qu'il était enfermé, et elle ne lui avait donc pas non plus laissé la liberté afin qu'il puisse se nourrir dans la nature. »
Le Prophète (SBDSL) a dit : « Dieu tranchera les affaires ayant opposé Ses créatures. C'est à dire que Dieu établira la justice parfaitement entre les djinns, les humains, et même les animaux au point qu'Il permettra à la bête privée de corne de se faire justice contre la bête cornue (qui l'aura frappée sur terre). Quand aucun différend ne restera plus en suspens entre les bêtes, Dieu leur dira : "soyez de la terre". C'est alors que l'infidèle dira : "si seulement je pourrais devenir de la terre". »
(S78v40) « Nous vous avons avertis d'un châtiment bien proche, le jour où l'homme verra ce que ses deux mains ont préparé, et l'infidèle dira : “Hélas pour moi ! Comme j'aurais aimé n'être que poussière (pour retourner au néant comme la rétribution des animaux).” »
Le Prophète (SBDSL) a dit : « Certainement chacun rendra son dû le Jour de la Résurrection au point que (avant de retourner à la poussière) le mouton sans corne obtienne réparation du mouton cornu (qui l’aura frappé dans ce monde). » (Mouslim)
Le jugement que subiront les animaux ne leur permettra donc que de retourner au néant après avoir donc rendu la justice entre eux, car contrairement aux hommes, ils n'ont pas conscience d'une éventuelle rétribution éternelle et n'ont pas reçu de révélations pour gérer leurs besoins. Mais les gens du Paradis ayant tout ce qu'ils désirent, leurs animaux apprivoisés y seront certainement présents, surtout que selon certaines sources, la chamelle du Prophète (SBDSL), la chamelle du Prophète Salih, le mouton (descendu du ciel voire du Paradis) du Prophète Ibrahim et la baleine du Prophète Younous seront au Paradis.
          D'autre part comme le montrent les versets suivants, il faut savoir que les animaux ainsi que toute la Création adorent Dieu d'une manière que l'homme ne peut comprendre, quoi que parfois la science peut apparemment permettre de trouver certaines de ces manières, comme il a été découvert que la Terre s'incline deux fois par an :
(S17v44) « Les sept cieux, la terre et ceux qui s'y trouvent, célèbrent Sa gloire (de Dieu). Et il n'existe rien qui ne célèbre Sa gloire et Ses louanges. Mais vous ne comprenez pas leur façon de Le glorifier (probable mouvement, prosternation ou comportement habituels ou quotidiens particulier, dont des ombres comme l'explique le verset suivant et pouvant parfois aussi servir les hommes comme l'inclinaison semestrielle de la terre créant les saisons). Certes c'est Lui qui est Indulgent et Pardonneur. »
(S16v48-50) « N'ont-ils point vu que les ombres de toute chose qu'Allah a créée s'allongent à droite et à gauche, en se prosternant devant Allah en toute humilité ? Et c'est devant Allah que se prosterne tout être vivant dans les cieux et sur la terre, ainsi que les anges qui ne s'enflent pas d'orgueil. Ils craignent leur Seigneur au-dessus d'eux, et font ce qui leur est commandé. »
(S13v15) « Et c’est à Allah que se prosternent, bon gré mal gré, tous ceux qui sont dans les cieux et sur la terre, ainsi que leurs ombres au début et à la fin de la journée. »
(ExtS22v18) « N'as-tu pas vu que c'est devant Allah que se prosternent tous ceux qui sont dans les cieux et tous ceux qui sont sur la terre : le soleil, la lune, les étoiles, les montagnes, les arbres, les animaux, ainsi que beaucoup de gens ? »
(S23v41) « N'as-tu pas vu qu'Allah est glorifié par tous ceux qui sont dans les cieux et la terre, ainsi que par les oiseaux déployant leurs ailes ? Chacun a certes appris (reçu) sa façon de L'adorer et de Le glorifier. Allah sait parfaitement ce qu'ils font. »

          Comme pour les hommes, la subsistance des animaux provient évidemment de Dieu :
Le Prophète (SBDSL) a dit : « Si vous vous en remettez à Allah comme il convient de s’en remettre à Lui,  Il vous apportera votre subsistance comme Il l’apporte aux oiseaux qui quittent la matin leur nid le ventre creux pour y rentrer le soir le ventre plein. » (Tirmidhi)
         
Les animaux montrent aussi des sens moraux aux hommes tels la force de l'éléphant, la finesse du félin, l'harmonie fréquente (de mouvement) de groupes d'oiseaux ou de poissons d'une même espèce, l'abnégation et l'intelligence collective de la fourmi, la légèreté du moineau, la générosité de l'abeille qui produit le miel nourrissant et guérisseur, etc. 
          Au sein de chaque race, les bonnes relations qu'ils ont souvent entre eux sont exprimées dans un hadith :
Le Prophète (SBDSL) a dit : « Dieu divisa la miséricorde en cent parties. Il en retint auprès de Lui quatre vingt dix neuf (dont pour le Jour du Jugement) et en fit descendre sur terre une seule. C’est de cette partie que provient la miséricorde qu’éprouvent les créatures entre elles, si bien que la bête lève son sabot au-dessus de son petit de peur de le piétiner. »
Dans une autre version, « Dieu le Très-Haut détient cent miséricordes dont Il n’a fait descendre qu’une seule parmi les génies et les humains, ainsi que les animaux et les insectes. C’est grâce à elle qu’ils s’aiment entre eux, qu’ils éprouvent de la miséricorde les uns envers les autres, et c’est par cette miséricorde que la bête sauvage a de la commisération pour son petit. Dieu exalté a réservé pour la fin quatre vint dix neuf miséricordes grâce auxquelles Il traite avec clémence Ses créatures le Jour de la Résurrection (et donc de la Rétribution). » (URA)

L'entre-aide dans certains groupes d'animaux et leurs reproductions vitales pour leurs espèces sont donc des rappels de la noblesse humaine à pratiquer.
          Même si selon le Coran, quelques animaux ont été clairement compris par certains Prophètes, l'inverse n'est pas réciproque, car les hommes sont peu compris par les animaux :
(S27v18/19) « Quand ils arrivèrent à la vallée des fourmis, une fourmi dit : “Ô fourmis, entrez dans vos demeures (de peur) que Salomon et ses armées ne vous écrasent (sous leurs pieds) sans s'en rendre compte !” (Salomon comprenant ou auquel on faisait entendre (comprendre) le langage (les signes) de certains animaux) Il sourit amusé par ses propos et dit : “Permets-moi Seigneur de rendre grâce pour le bienfait dont Tu m'as comblé ainsi que mes père et mère, et que je fasse une bonne oeuvre que tu agrées, et fais-moi entrer par Ta miséricorde parmi Tes serviteurs vertueux.” »
(S2v171) « Les mécréants ressemblent à du bétail auquel on crie et qui entend seulement appel et voix confus. Sourds, muets, aveugles, ils ne raisonnent point. »

          L'utilité des animaux montre qu'ils sont assujettis à l'homme : dromadaires permettant de traverser les déserts (surtout si il s'agit d'une chamelle laitière puisque synonyme de provisions constantes) et porter du matériel, lait des vaches et miel des abeilles permettant de se nourrir et de guérir, bœufs permettent de labourer la terre, chevaux permettant de voyager vite, laine des moutons permettant de s'habiller, etc... Le domptage d'animaux tels que les lions ou les éléphants, confirment également la prédominance de l'homme sur terre et dans la Création. Cependant l'homme ne peut parfois pas apprivoiser ce que Dieu a voulu rendre sauvage, tels les requins, les hyènes ou les loups en particulier pour valoriser la valeur de la vertu et de la civilisation, mais il peut maîtriser cette sauvagerie par la technologie et donc l'intelligence comme quand il domine ses propres pulsions bestiales :
(S45v4) « Et dans votre propre création, et dans ce qu'Il dissémine comme animaux (vous servant), il y a des signes pour des gens qui croient avec certitude. »
(S6v142) « Et (Il a créé) parmi les bestiaux, certains pour le transport, et d'autres pour diverses utilités. Mangez de ce qu'Allah vous a attribué (de licite dont certains animaux), et ne suivez pas les pas du Diable, car il est pour vous un ennemi déclaré. »
(S88v17-20) « Ne considèrent-ils donc pas les chameaux comment ils ont été créés, et le ciel comment il est élevé, et les montagnes comment elles sont dressées, et la terre comment elle est nivelée ? »
(S45v13) « Et Il vous a assujetti tout ce qui est dans les cieux et sur la terre, le tout venant de Lui. Il y a là des signes pour des gens qui réfléchissent. »
(S36v71-75) « Ne voient-ils donc pas que parmi ce que Nos mains ont fait, Nous leur avons créé des bestiaux dont ils sont propriétaires, et Nous les leurs avons soumis. Certains leur servent de monture et d'autre de nourriture, et ils en retirent d'autres utilités et des boissons. Ne seront-ils donc pas reconnaissants ? Et ils adoptèrent des divinités en dehors d'Allah dans l'espoir d'être secourus... Celles-ci (les idoles) ne pourront pas les secourir, elles formeront au contraire une armée dressée contre eux (en les empêchant d'aller vers Dieu et donc vers Son Paradis au Jour du Jugement Dernier). »
          Enfin donc, certains d'entre eux font partie de la subsistance autorisée par Dieu aux êtres humains :
(S23v21/22) « Vous avez certes dans les bestiaux, un sujet de méditation : Nous vous donnons à boire de ce qu'ils ont dans le ventre, et vous y trouvez également maintes utilités, et vous vous en nourrissez (de certains). Sur eux ainsi que sur des vaisseaux vous êtes transportés. »
Or pour continuer de ne voir que le bon aspect dans notre monde, la morale ne pouvant qu'affirmer que donner sa vie pour en sauver d'autres est extrêmement louable et donc digne, la mort de certaines bêtes dévorées par d'autres animaux ou destinées à la consommation humaine après avoir été tué sans cruauté suite à une invocation religieuse rassurant l'animal et selon les règles d’immolation rapide de l'islam avec un couteau bien aiguisé et laissant  à la bête la possibilité de se débattre, est tout simplement noble.

c) Les Génies (djinns en arabe)

          Le moment de la création des génies n'est pas précisée dans les textes religieux, mais ce sont des créatures antérieures aux hommes comme le montre ce verset :
(S15v26-27) « Nous créâmes l'homme d'une argile crissante, extraite d'une boue malléable. Et quand au djinn , Nous l'avions auparavant créé d'un feu d'une chaleur ardente. »
Les génies sont les premiers êtres créés pouvant choisir entre le bien et le mal. Ils seront les seules autres créatures qui recevront avec l'humanité une rétribution éternelle lors du Jugement Universel :
(S6v128) « Et le Jour (du Jugement Universel) où Il les rassemblera tous (Dieu dira) : « Ô communauté des djinns, vous avez trop abusé des humains. » Et leurs alliés parmi les humains diront : « Ô notre Seigneur, nous avons profité les uns des autres, et nous avons atteint le terme que Tu avais fixé pour nous. » Il (Dieu) leur dira : « l'Enfer est votre demeure, pour y rester éternellement, sauf si Allah en décide autrement (prouvant le libre arbitre dans la nature divine). » Vraiment ton Seigneur est Sage et Omniscient. »
(S55v31) « Nous allons bientôt entreprendre votre jugement, ô vous les deux charges (hommes et djinns ayant la charge du libre arbitre) »

          Semblablement aux anges, les génies sont invisibles aux yeux des êtres humains. Or l'une des bases fondamentales de la confession islamique est de croire aux choses de l'invisible dont ces créatures font partie (ainsi que le Trône divin, le Paradis, l'Enfer, les atomes). Croire en leur existence appartient donc à la foi islamique :
(S7v27) « Ô enfants d'Adam ! Que le Diable ne vous tente point comme il a fait sortir du Paradis (Jardin d'Eden amenant au Paradis) vos père et mère, en les amenant à perdre leur vêtement (innocente ignorance de la connaissance du mal et donc protégeant du mal comme un vêtement protège du froid) pour leur rendre visibles leurs nudités. Lui et ses suppôts vous voient d'où vous ne les voyez pas (et ils vous insufflent des mauvaises pensées). Nous avons désigné les diables pour alliés à ceux qui ne croient point. »
(S4v136) « Ô les croyants ! Soyez fermes en votre foi en Dieu, en son Messager, au Livre qu’Il a fait descendre sur son Messager, et au livre qu’Il a fait descendre avant. Quiconque ne croit pas en Dieu, en Ses anges, en Ses Livres, en Ses Messagers et au Jour Dernier, s’égare loin dans l’égarement. »

          Le corps des djinns étant immatériel car exclusivement composé d'énergie, certains peuvent donc voler, d'autres prendre possession du corps de certains animaux et tous peuvent traverser les murs. Par conséquent, il semblerait qu'ils ne subissent pas les désagréments causés par les intempéries ou la gravitation (bien qu'apparemment selon le verset suivant la matière brûlante les fasse souffrir comme en Enfer) comme l'évoque probablement le verset du paragraphe suivant :
Le Prophète (SBDSL) a dit : « Il y a trois catégories de djinns. L'une peut voler dans l'air, une autre pénètre dans les chiens et les serpents, et une dernière catégorie réside en un lieu donné mais voyage dans les alentours. » (Al Hamm,Tabarani et Al Bayhaqi)
          D'autre part, il est précisé que certaines météorites les empêchent d'aller dans l'espace pour éviter qu'ils écoutent les informations du destin que les anges se transmettent :
(S37v6-10) « Nous avons décoré le ciel le plus proche d'un décor : les étoiles, afin de le protéger contre tout diable rebelle (par des étoiles filantes, météorites). Ils ne pourront être à l'écoute des dignitaires suprêmes (les anges recevant les ordres concernant le destin), car ils seront harcelés de tout côté et refoulés. Et ils auront un châtiment perpétuel. Sauf (parfois) celui qui saisit au vol quelque (information), il est alors pourchassé par un météore transperçant. »
          Comme l'homme, les génies ont un corps renfermant aussi des instincts liés à des nécessités, mais il est composé de feu. Ces besoins sont similaires à ceux des hommes : se nourrir, se reproduire, dormir, uriner... Les lois divines transmises à l'homme leur permettent donc aussi d'adorer Dieu et de gagner leur dignité, s'ils répondent à ces besoins avec ce cadre légal religieux et tendent vers les qualités morales. Ayant également une âme spirituelle comparable aux humains, contenant la raison, les nobles sentiments et l'apaisement du cœur, ils doivent aussi la nourrir avec le rappel de Dieu et les œuvres cultuelles pour l'ennoblir.
          De plus ils reconnaissent tous l’existence de Dieu, et leur but principal est donc de reconnaître Sa dignité, puis de Lui obéir en suivant les lois révélées aux hommes, alors que le but essentiel des hommes est de gagner la foi quelques soient leurs œuvres puis de tendre à une obéissance permanente. Mais étant attirés par leurs tentations corporelles et les mauvaises incitations d'Iblis (Satan), ils peuvent s'écarter de l'adoration en se rebellant contre Dieu, en égarant les humains, en refusant les obligations cultuelles et en ne restant pas dans la limite de leurs besoins ou du cadre légal religieux. Il en existe donc des bons et des mauvais ::

-Les bons génies sont donc juifs, chrétiens ou musulmans : 
(S46v29-32) « (Rappelle-toi) lorsque Nous dirigeâmes vers toi une troupe de djinns pour qu'ils écoutent le Coran. Quand ils assistèrent (à sa lecture) ils dirent : “écoutez attentivement”... Puis, quand ce fut terminé, ils retournèrent à leur peuple en avertisseurs. Ils dirent : “Ô notre peuple ! Nous venons d'entendre un Livre qui a été descendu après Moïse, confirmant ce qui l'a précédé. Il guide vers la vérité et vers un chemin droit. Ô notre peuple ! Répondez au prédicateur d'Allah et croyez en lui. Il (Allah) vous pardonnera une partie de vos péchés et vous protégera contre un châtiment douloureux. Et quiconque ne répond pas au prédicateur d'Allah ne saura échapper au pouvoir (d'Allah) sur terre. Et il n'aura pas de protecteurs en dehors de Lui. Ceux-là sont dans un égarement évident.” »
(S72v1-14) « Dis : « Il m'a été révélé qu'un groupe de djinns prêtèrent l'oreille, puis dirent : “Nous avons certes entendu une Lecture (le Coran) merveilleuse, qui guide vers la droiture. Nous y avons cru, et nous n'associerons jamais personne à notre Seigneur. En vérité notre Seigneur - que Sa grandeur soit exaltée - ne S'est donné ni compagne, ni enfant ! Notre insensé (Iblis) disait des extravagances contre (la dignité et les pouvoirs d') Allah (et le sens de la création de l'homme). Et nous pensions que ni les humains ni les djinns ne sauraient jamais proférer de mensonge contre Allah. Or il y avait parmi les humains, des mâles qui cherchaient protection auprès des mâles parmi les djinns, mais cela ne fît qu'accroître leur détresse. Et ils avaient pensé comme vous avez pensé qu'Allah ne ressusciterait jamais personne. Nous avions frôlé le ciel et Nous l'avions trouvé plein d'une forte garde et de bolides. Nous y prenions place pour écouter (le destin). Mais quiconque prête l'oreille maintenant, trouve contre lui un bolide (météorite) aux aguets. Nous ne savons pas si on veut du mal aux habitants de la terre ou si leur Seigneur veut les mettre sur le droit chemin. Il y a parmi nous des vertueux et (d'autres) qui le sont moins. Nous étions divisés en différentes sectes. Nous pensions bien que nous ne saurions jamais réduire Allah à l'impuissance sur la terre et que nous ne saurions jamais le réduire à l'impuissance en nous enfuyant. Et lorsque nous avons entendu le guide (le Coran), nous y avons cru, et quiconque croit en son Seigneur ne craint alors ni diminution de récompense ni oppression. Il y a parmi nous les musulmans, et il y a les injustes (qui ont dévié). Et ceux qui se sont convertis à l'islam sont ceux qui ont cherché la droiture. »

-Les mauvais dénommés « démons » ou « diables » comme les humains corrompus reconnaissent donc aussi que Dieu existe, mais échangent la bienfaisance contre la malfaisance afin de rejoindre les soldats de l'insensé Iblis (Satan) pour l'aider à discréditer la valeur du Créateur, assouvir sans limite leur fonctions corporelles, égarer les humains et rejeter la noblesse de l'adoration. Il faut rappeler qu'Iblis est une créature qui a désobéi à un ordre divin par orgueil envers l'être humain et qu'il a décidé de l'égarer à tout prix en le détournant de la morale, de la droiture ainsi qu'en mentant concernant la dignité et l'identité d'Allah. Par conséquent Satan, ses fils et ses adeptes feront tout pour égarer vers l'Enfer et détruire l'objet de leur fureur : l'humanité (très bas sentiment de colère furieuse se mélangeant à de la haine cruelle et très moqueuse). Pour bien comprendre l'ignoble haine de Satan envers l'homme, il faut savoir qu'il est prêt à se jeter dans les terribles flammes de l'Enfer Éternel afin d'essayer d'emporter avec lui sur son dos, notre âme, nos parents, nos enfants, notre famille entière et tous ceux que nous aimons, en cherchant donc à ce que le plus grand nombre d'humains nient l'existence de Dieu, deviennent idolâtres ou rejettent l’ennoblissement de l'adoration, des qualités morales et des solidaires valeurs familiales et sociales. C'est un choix de sa part véritablement infâme, alors Dieu nous ordonne logiquement de le considérer comme ennemi, et nous ne pouvons donc que tendre à toujours revêtir une âme de soldat chevalier d'Allah lorsque nous sommes face à sa menace, au mal se répandant sur terre ou à ses mauvaises incitations :
(S17v61-65) « Et lorsque Nous avons dit aux anges : “Prosternez-vous devant Adam”, ils se prosternèrent à l'exception d'Iblis qui dit : “Me prosternerai-je devant quelqu'un que tu as créé d'argile ?” Il dit encore : “Vois-Tu celui que Tu as honoré au-dessus de moi, si Tu me donnais du répit jusqu'au Jour de la Résurrection j'éprouverai (égarerai) certes sa descendance excepté un petit nombre (parmi eux).” Alors (Allah) dit : “Va-t-en ! Quiconque d'entre eux te suivra... votre sanction sera l'Enfer, une ample rétribution. Excite par ta voix ceux d'entre eux que tu pourras, rassemble contre eux ta cavalerie et ton infanterie, associe-toi à eux dans leurs biens et leurs enfants et fais-leur des promesses. Or le Diable ne leur fait des promesses qu'en tromperie. Quant à Mes serviteurs, tu n'as aucun pouvoir sur eux. Et ton Seigneur suffit pour les protéger !” »
(S35v5) « Ô hommes ! La promesse d'Allah est vérité. Ne laissez pas la vie présente vous tromper, et que le grand trompeur (Satan) ne vous trompe pas à propos d'Allah. »
(S2v168/169) « Ô gens ! De ce qui existe sur la terre, mangez le licite et le pur, (et donc) ne suivez point les pas du Diable car il est vraiment pour vous un ennemi déclaré. Il ne vous commande que le mal et la turpitude et de dire contre Allah ce que vous ne savez pas. »
(S24v21) « Ô vous qui avez cru ! Ne suivez pas les pas du Diable (Satan). Quiconque suit les pas du Diable, (sachez que) celui-ci ordonne la turpitude et le blâmable. Et n'eussent été la grâce d'Allah envers vous et Sa miséricorde (par Son message coranique et Son messager), nul d'entre vous n'aurait jamais été pur. Mais Allah purifie qui Il veut. Et Allah est Audient et Omniscient. »
(S7v200-202) « Et si jamais le Diable t'incite à faire le mal, cherche refuge auprès d'Allah, car Il entend et sais tout. Ceux qui pratiquent la piété, lorsqu'une suggestion du Diable les touche, se rappellent (du châtiment d'Allah) et les voilà devenus clairvoyants. (Quand aux méchants), leurs partenaires diaboliques les enfoncent dans l'aberration, puis ils ne cessent (de s'enfoncer). »
(S43v36/37) « Et quiconque s'aveugle (et s'écarte) du rappel du Tout Miséricordieux, Nous lui désignons un diable qui devient son compagnon inséparable. Ils (les diables) détournent certes (les hommes) du droit chemin, tandis que ceux-ci (les infidèles) s'estiment être bien guidés. »
(S5v90/91) « Ô les croyants ! Le vin, le jeu de hasard, les pierres dressées, les flèches de divination ne sont qu'une abomination, œuvre du Diable. Ecartez-vous en, afin que vous réussissiez. Le Diable ne veut que jeter parmi vous, à travers le vin et le jeu de hasard, l'inimité et la haine, et vous détourner d'invoquer Allah et de la Salat. Allez-vous donc y mettre fin ? »
(S17v53) « Et dis à Mes serviteurs d'exprimer les meilleures paroles, car le Diable sème la discorde parmi eux. Le Diable est certes pour l'homme un ennemi déclaré. »
(S41v33-36) « Et qui profère plus belle parole que celui qui appelle à Allah, fait bonnes œuvres et dis : « je suis du nombre des musulmans » ? La bonne action et la mauvaise ne sont pas pareilles. Repousse (le mal) par ce qui est meilleur, et voilà que celui avec qui tu avais une animosité devient tel un ami chaleureux. Mais (ce privilège) n’est donné qu’à ceux qui endurent et il n’est donné qu’au possesseur d’une grâce infinie. Et si le Diable t’incite (à agir autrement), alors cherche refuge auprès d’Allah, (car) c’est Lui vraiment, l’Audient, l’Omniscient (Protecteur de pieux). »
(S14v22) « Et quand tout sera accompli (c'est à dire lors du Jour du Jugement Dernier), le Diable dira : “Certes, Allah vous avait fait une promesse de vérité, tandis que moi, je vous ai fait une promesse que je n'ai pas tenue. Je n'avais aucune autorité sur vous si ce n'est que je vous ai appelés, et que vous m'avez répondu. Ne me faites donc pas de reproches, mais faites-en à vous même. Je ne vous suis d'aucun secours et vous ne m'êtes d'aucun secours. Je vous renie de m'avoir jadis associé (à Allah). Certes, un châtiment douloureux attend les injustes (infidèles, criminels). »
(S113v1-5) « Dis : “Je cherche protection auprès du Seigneur de l'aube naissante, contre le mal des êtres qu'Il a créés, contre le mal de l'obscurité quand elle s'approfondit, contre le mal de celles qui soufflent (les sorcières) sur les nœuds, et contre le mal de l'envieux quand il envie .” »
(S114v1-6) « Dis : “Je cherche protection auprès du Seigneur des hommes. Le Souverain des hommes, Dieu des hommes, contre le mal du mauvais conseiller furtif, qui souffle le mal dans les poitrines des hommes, qu'il (le conseiller) soit un djinn ou un être humain. »

Un compagnon du Prophète (SBDSL) raconte : J'étais assis aux côtés du Prophète lorsque deux hommes s'insultèrent l'un l’autre. Le visage de l’un d'eux rougit et les veines de son cou gonflèrent. Le Prophète (SBDSL) dit à ce moment : « S'il avait dit la parole « Je me mets sous la protection de Dieu contre Satan le maudit », sa colère se serait dissipée. » On dit alors à cet homme : « Le Prophète t’a demandé de prononcer cette formule. » (Boukhari et Mouslim)
Il faut noter que quatre catégories de personnes existent : ceux s'organisant pour propager le mal (dont l'égarement et la division des musulmans ou des autres monothéistes, et oppression), ceux pratiquant le mal seul, ceux pratiquant le bien seul, et ceux s'organisant pour propager le bien (dont l'union des musulmans ou des monothéistes, la guidée de l'humanité, et la bienfaisance sociale). Alors évidemment les seuls véritables, principaux et pires ennemis de Satan appartiennent à la dernière catégorie puisque faisant un travail opposé au sien.
Pour le système corrompu, chercher la vérité fait d'un homme quelqu’un de gênant, la trouver fait de lui quelqu’un d’encombrant, la diffuser fait de lui un opposant à dénigrer (voire à combattre).
Ainsi il est très important de rappeler que les démons peuvent égarer les hommes à l'aide d'un pouvoir unique terriblement sournois et menaçant, mais vil et donc en réalité faible en particulier lorsqu'on est véritablement pieux : la transmission de pensées (mauvaises voire illégitimement bonnes) pouvant être des mauvaises intentions, des mauvaises paroles, des mauvaises critiques et des images souvent synonyme de souvenirs ou d'envies émotionnels ou sensationnels (surtout quand on tend à changer une mauvaise habitude ou on essaye d'en prendre une bonne) :
Mouhammed Ibn Joubeyr rapporte : Après qu'Othmane (SDP) dit à Abou Bakr (SDP) qu'il cherchait à contredire Satan après qu'il lui ait insuffle des pensées qu'il ne voudrait pas dire même en échange de ce qui couvre la terre, Abou Bakr dit à Othmane : « Je me suis plaint au Messager d'Allah, et je l'ai questionné sur la chose qui nous sauve de ces pensées que Satan projette en nous. » Il dit : « Vous en serez sauvés en disant ce que j'avais demandé à mon oncle (Abou Talib) de dire au moment de sa mort et qu'il refusa de dire (: il n'y a de divinité à part Allah). »
Commentaire : Contre les mauvaises pensées, il est aussi de célèbre tradition prophétique de dire : « Je cherche refuge auprès de Dieu contre Satan le lapidé ».
Sur les gens pieux et donc lumineux, les diables invisibles ne font que suggérer difficilement des mauvaises idées, alors que sur les gens impies et donc obscurs ils peuvent aller jusqu'à impacter la matière puisque parvenant à utiliser facilement leur corps et leur parole. Par conséquent il n'est pas étonnant que le diable soit le plus dangereux conspirationniste, car il pousse l'humanité à croire que lui et Dieu n'existent pas, puisqu'il veut absolument conserver secrète la vérité de son pouvoir d'insufflation de pensées parfois même faussement bonnes ou raisonnables pour nous détourner de la religion, de la foi et de la solidarité, afin de nous égarer donc jusqu'en Enfer. Il cherche à détourner l'homme principalement vers l'absurdité, le nuisible, l'impiété, l'inutile et donc le mal, par la jalousie, la haine, le mensonge, la perversion, la médisance, la calomnie et donc la bassesse, car quelqu'un qui ressent des (mauvaises) vibrations basses en lui ne ressentira pas ni ne verra les valeurs suprêmes (bonnes vibrations les plus hautes) comme la foi, le mode de vie prophétique, les qualités morales et la solidarité. Ainsi il faut comprendre que l'ambiance (les ondes) d'un lieu, d'une maison, d'une pièce, d'un aliment ou même d'un objet peut être liée à leur empreinte énergétique synonyme d'une fréquence bonne ou mauvaise à cause de leur origine, de leur passé, ou de leur utilisation. Et c'est dans ce sens que la sorcellerie peut exister et qu'il faut la contrer par des ambiances pieuses dont la récitation quotidiennes des trois dernières sourates du Coran contrant aussi cela :
(S22v3/4) « Et il y a des gens qui discutent au sujet d'Allah sans aucune science, et qui suivent (donc) tout diable rebelle. Il a été prescrit à l'égard de ce dernier qu'il égarera quiconque le prendra pour maître (c'est à dire lorsque la foi est rejetée), et qu'il le guidera vers le châtiment de la fournaise. »
(S16v63) « Par Allah ! Nous avons effectivement envoyé (des Messagers) à des communautés avant toi. Mais le Diable leur enjoliva ce qu'ils faisaient (comme vie impie). C'est lui qui est leur allié (aux infidèles et criminels) aujourd'hui (dans ce monde). Et ils auront un châtiment douloureux (dans l'au-delà). »
(S29v38) « Cependant le Diable leur avait embelli leurs actions (et opinions des infidèles) au point de les repousser loin de la voie (de Dieu). (Par l'envoi de Prophètes,) Ils étaient pourtant invités à être clairvoyants. »
(S41v25) « Et Nous leur avons destiné (à ceux choisissant l'infidélité) des compagnons inséparables (des démons) qui leur ont enjolivé (faussement) ce qui était devant et derrière eux (destin, vie passée, opinion érronées sur le monde et l'existence). Et le décret s'est avéré juste contre eux, comme contre les autres communautés (impies) de djinns et d'hommes qui ont vécu avant eux. Ils sont certes perdants... »
(S26v221-226) « Vous apprendrai-Je sur qui les diables descendent ? Ils descendent sur tout calomniateur, pécheur (en augmentant ou étant à l'origine des mensonges et des péchés). Ils tendent l'oreille (pour écouter les informations concernant le destin transmises entre anges dans le ciel)... Cependant, la plupart d'entre eux sont menteurs (dans leur transmission aux devins). Et quant aux poètes (ou intellectuels égarés), ce sont les égarés qui les suivent. Ne vois-tu pas qu'ils divaguent dans chaque vallée (lieu) et qu'ils disent ce qu'ils ne font pas ? »
(S58v19/20) « Le Diable les a dominés (aux infidèles et criminels) et leur a fait oublier le rappel d'Allah. Ceux-là sont le parti du Diable et c'est le parti du Diable qui est assurément le perdant. Ceux qui s'opposent à Allah et à Son Messager seront parmi les plus humiliés (le Jour du Jugement Universel). »
(S4v118-121) « Allah l'a (le Diable) maudit et celui-ci a dit : “Certainement, je saisirai parmi Tes serviteurs une partie déterminée. Certes je ne manquerai pas de les égarer, je leur donnerai de faux espoirs, je leur commanderai et ils fendront les oreilles aux bestiaux, je leur commanderai et ils altéreront la création d'Allah.” Et quiconque prend le Diable pour allié au lieu d'Allah sera certes voué à une perte évidente. Il leur fait des promesses et leur donne de faux espoirs. Et le Diable ne leur fait que des promesses trompeuses. Voilà ceux dont le refuge est l'Enfer. Et ils ne trouveront aucun moyen d'y échapper ! »
(ExtS57v13-15) « Il sera dit (aux criminels et infidèles le Jour du Jugement Dernier) : “Revenez en arrière, et cherchez de la lumière (auprès des croyants).” C'est alors qu'on éleva entre eux une muraille ayant une porte dont l'intérieur contient la miséricorde, et dont la face apparente a devant elle le châtiment (de l'Enfer). “N'étions-nous pas avec vous ?” leur crieront ils (aux croyants). Ils répondront : “Oui, mais vous vous êtes laissés tenter. Vous avez comploté (contre les croyants), vous avez douté, et de vains espoirs vous ont trompés jusqu'à ce que vînt l'ordre d'Allah. Et le séducteur (le Diable) vous a trompés au sujet d'Allah.” Aujourd'hui donc, on n'acceptera de rançon ni de vous ni de ceux qui ont mécru. Votre asile est le Feu. C'est lui qui est votre compagnon inséparable. Et quelle mauvaise destination ! »
(S31v33) « Ô hommes ! Craignez votre Seigneur et redoutez un jour (du Jugement Dernier) où le père ne répondra en quoi que ce soit pour son enfant, ni l'enfant pour son père. La promesse d'Allah est vérité. Que la vie présente ne vous trompe donc pas, et que le Trompeur (Satan) ne vous induise pas en erreur sur Allah (ou vers l'impiété et le vice) ! »
(S3v175) « C'est le Diable qui vous fait peur de ses adhérents. N'ayez donc pas peur d'eux, mais ayez peur de Moi si vous êtes croyants (afin d'être apaisé face à ces mauvaises pensées suggérées par les diables). »
Un compagnon du Prophète (SBDSL) raconte : J'étais assis aux côtés du Prophète lorsque deux hommes s'insultèrent l'un l’autre. Le visage de l’un d'eux rougit et les veines de son cou gonflèrent. Le Prophète (SBDSL) dit à ce moment : « S'il avait dit la parole « Je me mets sous la protection de Dieu contre Satan le maudit », sa colère se serait dissipée. » On dit alors à cet homme : « Le Prophète t’a demandé de prononcer cette formule. » (Boukhari et Mouslim)
(S16v98-100) « Lorsque tu lis le Coran, demande la protection d'Allah contre le Diable banni. Il n'a aucun pouvoir sur ceux qui croient et qui placent leur confiance en leur Seigneur. Il n'a de pouvoir que sur ceux qui le prennent pour allié et qui deviennent associateurs à cause de lui. »
En revanche lorsque dans des cérémonies occultes, les êtres humains pactisent avec Satan en participant à des œuvres ignobles les maudissant éternellement tels l'oppression d'un peuple ou le meurtre d'un enfant, les forces des démons dans notre monde paraissent par permission divine devenir magiques, puissantes et très variées puisque pouvant apporter richesse, pouvoir, célébrité, etc... 
(S2v102) « Et ils suivirent ce que les diables racontent contre le règne de Salomon. Alors que Salomon n'a jamais été mécréant mais bien les diable. Ils (les diables) enseignent aux gens la magie ainsi que ce qui est descendu (tentation de la sorcellerie) aux deux anges Harout et Marout à Babylone. Mais ceux-ci n'enseignaient rien à personne, qu'ils n'aient dit d'abord : “Nous ne sommes rien qu'une tentation, (alors) ne sois pas mécréant.” Ils (les diables) apprennent (la sorcellerie) auprès d'eux (les impies) ce qui sème la désunion entre l'homme et son épouse. Or (avec cette sorcellerie) ils ne peuvent nuire à quelqu'un qu'avec la permission d'Allah. Et ces gens apprennent (donc) ce qui leur nuit et ne leur est pas profitable, car ils savent très certainement que celui qui acquiert (ce pouvoir maudit de la sorcellerie) n'aura aucune part dans l'au-delà (et iront donc en Enfer). Certes, quelle détestable marchandise (car très mauvaise, et donc impure, sale et puante) pour laquelle ils ont vendu leurs âmes ! Si seulement ils savaient ! »
(S20v56-75) « Certes Nous lui avons montré tous Nos prodiges (à Pharaon, dont le bâton transformé en serpent et la main droite de Moïse devenue lumineuse), mais il les a démentis et a refusé (de croire). Il dit : “Ô Moïse, es-tu venu à nous pour nous faire sortir de notre terre par ta magie ? Nous t'apporterons assurément une magie semblable. Fixe entre nous et toi un rendez-vous dans un lieu convenable que ni nous ni toi ne manquerons.” Alors Moïse dit : “Votre rendez-vous, c'est le jour de la fête. Et que les gens se rassemblent dans la matinée.” Pharaon donc se retira. Ensuite il rassembla sa ruse puis vint (au rendez-vous). Moïse leur dit : “Malheur à vous ! Ne forgez pas de mensonge contre Allah, sinon par un châtiment Il vous anéantira. Celui qui forge (un mensonge contre Allah) est perdu.” Là-dessus, ils (Pharaons et ses gens) se mirent à disputer entre eux de leur affaire et tinrent secrètes leurs discussions. (Puis) Ils dirent (à leurs deux sorciers principaux devant l'assemblée des notables et d'une partie du peuple) : “Voici deux magiciens qui par leur magie veulent vous faire abandonner votre terre et emporter votre doctrine idéale (polythéiste). Rassemblez donc votre ruse puis venez en ranges serrés. Et celui qui aura le dessus aujourd'hui aura réussi (et sera récompensé).” Ils (les sorciers) dirent : “Ô Moïse, jettes-tu (le premier ton bâton) ou jetons nous les premiers (nos bâtons) ?” Il dit : “Jetez plutôt.” Et voilà que leurs cordes et leurs bâtons lui parurent ramper par l'effet (l'illusion) de leur magie. Moïse ressentit quelque peur en lui-même. Nous lui dîmes : “N'aie pas peur, c'est toi qui auras le dessus. Jette ce qu'il y a dans ta main droit, et cela dévorera ce qu'ils ont fabriqué. Ce qu'ils ont fabriqué n'est qu'une ruse de magicien, et le magicien ne réussit pas où qu'il soit.” (Après que le vrai serpent de Moïse mangea les illusions des magiciens et redevint bâton) Les magiciens se jetèrent alors prosternés disant : “Nous avons foi en le Seigneur d'Aaron et de Moïse.” Alors Pharaon dit : “Avez-vous cru en lui avant que je ne vous y autorise ? C'est lui votre chef qui vous a enseigné la magie. Je vous ferai sûrement couper mains et jambes opposées, et vous ferai crucifier aux troncs des palmiers, et vous saurez avec certitude qui de nous est plus fort en châtiment et qui est le plus durable.” Ils (les magiciens) dirent “Par celui qui nous a créés nous ne te préférerons jamais à ce qui nous est parvenu comme preuves évidentes. Décrète donc ce que tu as à décréter. Tes décrets (dont ses châtiments) ne touchent que cette présente vie (éphémère). Nous croyons en notre Seigneur afin qu'Il nous pardonne nos fautes ainsi que la magie à laquelle tu nous as contraints.” Et Allah est meilleur et (car) éternel. Quiconque vient en criminel à son Seigneur aura certes l'Enfer (éternel) où il ne meurt ni ne vit. Et quiconque vient auprès de Lui en croyant après avoir fait de bonnes œuvres, voilà donc ceux qui auront les plus hauts rangs, »
La plupart des histoires de paranormal ou de capacités particulières de certains êtres humains sont donc généralement liées à ces créatures, plus qu'à des dons divins.
           Par conséquent si Satan existe, il est certain qu'il cherchera à présenter la vérité sous une mauvaise apparence, comme le prouve notre époque où le monothéisme par des actes malfaisants très minoritaires apparaît fréquemment sous un aspect repoussant dans des médias, qui rarement inconsciemment, manipulent les esprits humains en masse par médisance ou calomnie tout en habituant nocivement notre caractère à ces défauts. Surtout que ces médias devraient proposer un journal des bonnes nouvelles ou au moins un passage quotidien de bonnes nouvelles apaisant les peurs mais contrôlant moins bien les esprits plus ouverts sans la peur. De même le système amènent des pulsions grégaires souvent ridicules, futiles ou peu réfléchies, et donc peu profondément noble au sein de la population.Ainsi le puissant mental des gens en masse devrait plutôt se concentrer sur la réussite pieuse de l'humanité. C'est pourquoi les grands médias pourraient honorablement être très importants pour cela, comme ils le sont pour les campagnes des associations humanitaires, ou contre la drogue, l'alcool, les cigarettes, les jeux d'argent, le harcèlement, l'obésité. Cependant les médias dominants appartenant actuellement dans une forme de média unique à une dizaine de milliardaires et en étant donc au service pitoyable de diverses élites corrompues, ils utilisent un matraquage idéologique proche d'un lavage de cerveau en particulier en répétant très peu d'informations tout au long de la journée. En effet, l’attention du peuple est souvent détournée par la peur d'une guerre mondiale, par la menace de crises économiques ou par des affaires concernant des minorités, des luttes inter-sociales ou des faits divers, cachant les informations sur la géopolitique déshonorable et les lois antisociales qui affaiblissent toute idée de retour moral et de révolution populaire en préservant donc les privilèges des élites. Or la liberté de la presse s'accompagne de responsabilités intègres par essence normalement synonyme de la grandeur de sa déontologie, alors les médias qui attisent la fièvre de guerre, la division, la peur ou la haine sont par conséquent dans une bassesse honteuse :
-terrorisme islamique de certains adeptes égarés ou manipulés, et mauvais comportements de quelques jeunes arabes ou noirs souvent par effet de groupe dans certains quartiers en rapport avec leur manque de débouché social, qu'on ne peut évidemment pas comparer avec les dignes familles arabes et noires qui travaillent honnêtement pour subvenir à leurs besoins, participer à la vie économique nationale et transmettre la religion. Lire le bon article « La France éclatée : les cités… » à l'adresse https://www.egaliteetreconciliation.fr/La-France-eclatee-les-cites-59619.html
Il faut noter que le peuple arabe ayant reçu la dernière révélation, le diable fera tout pour égarer ce peuple en premier afin que les autres peuples ne soient pas attirés par l'islam. Surtout que dans les pays occidentaux les conditions de vie des minorités étrangères sont souvent liées au problème de chômage et à des logements dans de cités peu acceuillante pouvant logiquement amener à la petite et la moyenne délinquance. De plus la dictature oligarchique correspondant au haut de la pyramide sociale et étant incarnée par le pouvoir à tendance maconnique et sioniste cherchera toujours à diviser le peuple pour préserver ses privilèges pervers et donc détruire préventivement l'opposant légitime en associant Franco-maghrébins à islamistes, franco-africains à délinquants (après avoir qualifié pendant des années ces deux derniers groupes de chance pour la France), et Français de souche à fachistes. Enfin il est important de rappeler que tous les arabes ne sont pas des musulmans même si c'est ce peuple qui a eu l'honneur de recevoir l'ultime message divin, et qu'actuellement sur terre, le nombre d'asiatiques musulmans est devenu supérieur à celui des arabes musulmans. Or comme le Coran a donc été révélé en arabe aux arabes honorablement, le Prophète (SBDSL) insiste logiquement sur le fait qu'il faut les aimer comme nous devons aimer l'humanité, surtout que personne n'est parfait et que Dieu veut le bien pour toutes Ses créatures.
Une histoire raconte que le Prophète Abraham refusa de donner à manger à étranger car il ne voulut pas croire en Dieu. Or Dieu dit à Abraham : « Pourquoi lui as-tu refusé un simple repas alors que Moi, Je le nourris chaque jour. » Abraham retourna auprès de l'étranger pour l'implorer de venir manger chez lui, ce qui étonna l'étranger qui par le sentiment d'avoir été honoré finit par accepter Dieu, puisque le récit d'Abraham lui expliqua que le changement de sa décision venait de la remarque de Dieu qui évoqua cet étranger.
Surtout que selon Abou Selema Ibn Abderrahman, Mouaadh (SDP) a rapporté que le Prophète (SBDSL) a dit : « Être arabe ne vous vient pas de votre père ni de votre mère, l'arabe en vérité est une langue, et quiconque parle arabe est un arabe. »
-prêtres chrétiens pédophiles et courant protestant évangéliste cupide, usurier et dominateur croyant que les juifs et les musulmans vont s’entre-tuer au moyen orient à la fin des temps, puis devenir chrétiens, qu'on ne peut évidemment pas comparer avec les nobles œuvres de l'Abbé Pierre ou de Sœur Emmanuelle.
-sionisme juif satanique suivant le talmud (de Jérusalem puis de Babylone) et le zohar, livres écrits à travers les siècles par des rabbins corrompus commentant la Thora divine par une kabbale dévoyée, mouvement dont l'extension moderne peut être attribuée à Theodor Herzl, personnage fortement détesté par les juifs orthodoxes de son temps (car ayant créé ce mouvement sioniste alors que la plupart des membres de sa famille avaient des problèmes psychologiques liés à un équilibre moral inexistant, mouvement sioniste correspondant plus en plus à une secte de certaines élites), qu'on ne doit évidemment pas comparer avec les sages juifs qui reconnaissent que le retour d'un état israélien en terre sainte a été interdit par Dieu dans la bible, en particulier probablement pour qu'ils deviennent une élite morale purifiant les sociétés et rendant exemplaire la piété, en attirant ou motivant ainsi à la pratique monothéiste à travers le monde, et incarne donc une élite ne devant pas faire de politique pour dominer les autres par la corruption en étant seulement religieux (lire à ce sujet l'excellent livre de Youssef Hindi « Occident et islam »), comme les musulmans invitent à la piété par un islam modéré mais rempli d'une grande honnêteté, d'une profonde courtoisie et d'une forte bienfaisance sociale, pouvant s'adapter donc dans tout pays. De toute façon, tout groupe se prétendant élu de Dieu en allant jusqu'à dominer les autres par la bassesse n'est certainement pas élu par Dieu. Par un arrêt de leur projet messianique erroné voire en reconnaissant l'universalisme de Jésus comme le messie, les juifs doivent donc se défaire définitivement de leurs cycles les faisant passer de peuple élu à peuple maudit. En effet en particulier à notre époque de laïcité répandue, il faut parfois s'adapter intelligemment comme le Prophète (SBDSL) l'a souvent fait pour ne pas imposer l'islam par la force.
Or les juifs sionistes donnent l’impression de ne pas être en paix : toujours vindicatifs, toujours à exiger sans concession, toujours en guerre. Alors que les français vivent en paix avec les allemands et les italiens depuis la fin du conflit mondial. Eux sont en guerre dans le monde entier et contre tous les peuples possibles pour imposer leur vision du monde. Vision que personne ne partage à part eux et leurs golems, car les peuples veulent vivre libres et en harmonie. Ils sont en plein délire coincé dans leur monde mental étriqué. Il s'agit d'un véritable autisme radical. Ils parlent de leurs phobies entre phobiques, et ensuite projettent sur les autres leurs propres maladies mentales.
Youssef Hindi dit également : « Le sionisme international est fondé sur une tripartition : une idéologie commune qui détermine la direction et l’agenda politiques ; un réseau d’influence au sein des partis politiques et des structures étatiques ; des financements qui alimentent et renforcent ces réseaux. Les deux grandes tendances qui s’affrontent actuellement à l’échelle internationale et en Israël sont le sionisme religieux (correspondant à la droite israélienne) et le sionisme laïc (à gauche de l’échiquier politique). En clair, l’affirmation juive, au sens religieux et ethnique, de l’entité sioniste, et sa politique ouvertement raciste et ethnocidaire, contribuent à faire augmenter tendanciellement l’hostilité du monde envers Israël, et par suite, au judaïsme et aux juifs à travers le monde ; ce qui met par conséquent en péril la diaspora.  Entre sa sécurité et son train de vie fastueux en Occident, et la survie du petit État colonialiste, le choix de la diaspora juive occidentale est rapidement fait. Or il existe des sionistes non juifs. Il s'agit des pro-israéliens opportunistes, qui le deviennent, parfois du jour au lendemain, au bénéfice de leur carrière politique ou médiatique. Et il existe, historiquement, des sionistes de conviction religieuse qui ne sont pas juifs. Il s’agit des chrétiens sionistes, ces évangéliques protestants qui, depuis le XVIIe siècle, soutiennent le projet de rapatriement du peuple juif en Terre sainte et la refondation du royaume d’Israël. Ces protestants fanatiques, dont faisait partie Olivier Cromwell, ont adopté le projet messianique du judaïsme, consistant, entre autres choses, à rapatrier le peuple juif en Terre sainte, et ainsi « hâter le retour du Christ ». Ce même protestantisme qui s’est implanté en Amérique du Nord avec les Pères pèlerins britanniques qui s’identifiaient aux Hébreux et voyaient dans cette nouvelle terre vierge à conquérir la nouvelle Jérusalem. Leurs héritiers contemporains sont les dizaines de millions d’évangéliques, chrétiens sionistes. Pour être plus précis, aux États-Unis on compte 100 millions d’évangéliques, et parmi eux 30 millions se disent « chrétiens sionistes ».  Au sein de l’administration Trump, deux des postes les plus importants sont occupés par des évangéliques fanatiques : le secrétaire d’État, Mike Pompeo, et le vice-président Mike Pence. En France de facto, le pays légal, la République, est l’allié d’Israël et l’obligé du CRIF, mais le pays réel n’adhère ni à la politique israélienne, ni au diktat du CRIF et de la LICRA, ni aux valeurs du judaïsme. Rapprocher le peuple français, aujourd’hui dans sa grande majorité athée et très méfiants vis-à-vis des religions quelles qu’elles soient, d’un État juif religieux et racialiste, semble impossible, sauf révolution majeure dans les mentalités. Raison pour laquelle les propagandistes juifs sionistes tentent, depuis quelques années de réécrire l’histoire de France pour la faire coller à celle d’Israël. Leur objectif est de faire entrer au forceps dans la tête des Français que le royaume de France a été fondé sur le modèle du royaume antique d’Israël, que les deux nations ont un destin commun, et que le catholicisme et le judaïsme partagent les mêmes valeurs. C’est précisément le rôle d’individus tels que Gilles-William Goldnadel et Eric Zemmour. Ce que l’on trouve dans le livre de Zemmour était dans la tribune de Goldnadel, à savoir « le lien historique sacré entre Paris et Jérusalem, Saint Louis et David, la France chrétienne et l’État juif. »  Ces discours et ces falsifications historiques visent à, pour ceux qui ne l’auraient pas encore compris, attirer dans le giron pro-israélien toute la droite française et catholique, afin qu’elle participe à une nouvelle grande boucherie pour les besoins d’un « choc des civilisations » (dont avec l'islam), qui ne va pas sauver, mais plutôt achever les civilisations ; et cela au service d’une guerre eschatologique qui est le fondement de la doctrine géopolitique israélienne. De plus, le sionisme n’est pas un mouvement historique autonome. Il est une des branches d’un mouvement messianique globale, au sens où ce messianisme a pour finalité de révolutionner, de bouleverser le monde entier ainsi que tous les aspects de la vie humaine, et ce, bien sûr, au niveau politique également. Par conséquent, il faut relier, dans notre réflexion, le sionisme à sa branche sœur, le globalisme. Et de ce point de vue, la crise du coronavirus constitue une rupture historique, ce que Karl Marx appelait un « saut qualitatif » ; un concept qu’il a, peut-être à son insu, emprunté au messianisme juif ayant structuré également le globalisme ; il s’agit du bouleversement que j’évoquais, permettant de faire passer le monde dans un nouveau paradigme. C’est ce dont parlait Jacques Attali en mai 2009 quand il écrivait que « l’Histoire nous apprend que l’humanité n’évolue significativement que lorsqu’elle a vraiment peur… La pandémie qui commence (le H1N1) pourrait déclencher une de ces peurs structurantes… », et on en viendrait selon lui « beaucoup plus vite que ne l’aurait permis la seule raison économique, à mettre en place les bases d’un véritable gouvernement mondial. »  Cet utopique gouvernement mondial aurait pour capital, toujours selon Attali, Jérusalem.  Mais ce que l’on constate pour l’instant avec la crise du coronavirus, ce n’est pas une unification de la planète mais un retour à la nation, et un renforcement de la multipolarité.  Cette crise va donc accentuer l’opposition entre globalisme et souverainisme. Quant aux sionistes, on les trouve dans ces deux camps. Si le sionisme est une émanation du messianisme au même titre que le globalisme, il apporte, par opportunisme, un instinct de survie, et hypocritement, son soutien aux souverainistes. Mais il est fort probable la multipolarité et le souverainisme (et non pas du nationalisme israélo-compatible) bien compris se retourneront à terme contre le sionisme qui en est l’ennemi ontologique, de la même manière que les nations syrienne, iranienne et russe, constituent des entraves géopolitiques à Israël.
Pour beaucoup, le sionisme se résume à la volonté d’un peuple, Juifs sémites descendant des Hébreux, de vivre sur une terre, sur leur « Terre promise », en Palestine. Et pour ceux-là la création d’Israël a concrétisé ce vœu, désir assouvi qui ne se connaît encore que dans une volonté d’extension, à travers colonies et territoires occupés.
Mais le sionisme est bien plus que cela. Il est une idéologie, la face laïque d’un projet messianique, en réalisation active d’une promesse biblique trop longtemps attendue par un peuple qui se pense élu et investi d’une mission : « restaurer l’Eden terrestre » et « réparer le monde »… Car en vérité, au-delà de la Palestine asservie, c’est bien le monde qui en est tout entier affecté, et ce également sur le plan géopolitique : expansion et instrumentalisation du wahhabisme, tensions entre les États-Unis et l’Iran ou la Russie, alliance américano-saoudienne, guerres en Irak ou en Syrie en vue du redécoupage du Moyen-Orient, création de Daech et stratégie du choc des civilisations. Le sionisme étend son influence jusqu’à l’intérieur des politiques nationales et participe aux divisions internes à la Maison-Blanche ou au Kremlin, mais aussi, plus près de nous en Europe où, de Bernard-Henri Lévy à Éric Zemmour, en passant par Jacques Attali, il oriente les opinions publiques, marque les lois de son empreinte, gouverne les relations internationales et disloque les partis. C’est donc cette emprise globale, les implications du sionisme, et plus largement du messianisme juif qu'il faut dénoncer et condamné afin que  les contradictions s’effacent et les écrans de fumée tombent. »
Éric Zemmour est pour une remigration des maghrébins au Maghreb. Or il ne donne pas l’exemple puisqu'il vient lui-même d'Algérie, d'autant plus qu'il est originaire d'une famille majoritairement voleuse. Il critique le peu d’assimilation des populations musulmanes par rapport à lui, alors que son judaïsme prétendant défendre le catholicisme est loin d'être patriotique comme de nombreux immigrés ashkénazes venus d'Europe de l'Est, entres les années 1880 et la fin des années 40, sont loin de s'être bien assimilés, puisque favorisant comme lui principalement l'entité sioniste qu'est l'Etat d'Israël. Ainsi la crise de l’intégration et de la citoyenneté sont d’abord les effets du mondialisme et de la dénationalisation de l’hexagone synonyme de la disârition de son patriotisme.
Ainsi diaboliser le nazisme – au sens littéral puisqu’on insiste pour lier nazisme et satanisme – sert toujours à sanctifier le peuple élu. La légende noire d’Hitler est l’indispensable faire-valoir de la légende blanche d’Israël. Le nazisme n’a aucun rapport avec le satanisme. En revanche, de nombreux épisodes historiques et scandales récents font entrevoir un lien organique entre le culte du dieu d’Israël et le satanisme. C’est pourquoi l’accusation de satanisme lancée contre l’ennemi archétypal du peuple élu me est le comble de l’inversion accusatoire. Il ne faut avoir aucune complaisance avec les clichés absurdes sur le nazisme avec lesquels la vraie race des seigneurs d’aujourd’hui nous matraque pour entretenir son propre statut victimaire et désarmer toute critique. Il y a un sérieux travail de réinformation à faire de ce côté, tant ces clichés sont acceptés même dans la dissidence. Il n’est pas question de sanctifier Hitler, ni même de l’innocenter, mais simplement de combattre le discours irrationnel sur lequel repose la religion de la Shoah, l’instrument principal nous oppressant. En effet le droit authentique est passé à un droit basé sur de la jurisprudence sociologique (dont par rapport aux minorités). Or plusieurs documents dénonçant cela peuvent être de l’opposition contrôlée par le sionisme. Comme le savent bien tous les Rudy Reichstadt, le complotisme le plus sérieux a une tendance à converger vers la piste d’Israël. Des efforts considérables sont donc faits pour l’en détourner et pointer du doigt tout et n’importe quoi. La CIA est un coupable de choix depuis les années 60 même s'il est vrai que la CIA est un monstre, mais la CIA n’est pas le cœur du problème de notre monde. La CIA ne contrôle ni la presse, ni Hollywood, et ne promeut probablement pas le satanisme et la pédocriminalité. Et l’on peut en dire autant de « l’État profond » – à moins que l’État profond se confonde avec le pouvoir juif. Dans I am Fishead un film de 2011 qui peut tout à fait être comparé à Out of Shadows par son style et ses méthodes, les coupables de tous les maux sont les psychopathes. Dans Out of Shadows, ce sont les pédocriminels satanistes (et/ou la CIA et ses nazis). Le principe est le même. Il n’est pas question de nier l’existence des pédocriminels satanistes, ni des psychopathes, mais de comprendre comment certains films s’en servent pour détourner l’attention loin de la communauté des élus, par exemple dans l’affaire Epstein, et plus largement dans le contrôle des médias et d’Hollywood. Out of Shadows sont un chef d’œuvre dans l’art de ne pas nommer Israël. Cependant même si on peut reprocher à ce film de ne pas nommer directement l’ennemi, les jalons de compréhension sont posés pour qui veut approfondir : Epstein, Weinstein, David Sarnoff, William S. Paley, Clare et Sara Bronfman, Nancy Salzman, Abramović, Anton LaVey (de son vrai nom Lévy)...  Alors ne boudons pas notre plaisir et ne demandons pas à Trump de se présenter comme un révolutionnaire antisémite, ce qu’il n’est effectivement pas. Mais force est de reconnaître que les opposants au Nouvel Ordre mondial boivent du petit lait depuis 2016 : mise à bas des traités de libre-échange, démonétisation des structures mondialistes, stabilisation du Proche-Orient, dévoilement des réseaux pédo-satanistes, et demain peut-être la reprise du pouvoir sur Big Média, Big Pharma et Big Banque (la FED). Bill Gates sera d’ailleurs peut-être le prochain à tomber, lui l’épouvantail goy du pouvoir profond...  La véritable avant-garde de la dissidence mondiale est celle française qui désigne clairement l’ennemi. Elle est le chaînon manquant entre le peuple et l’élite. Nos camarades dissidents du peuple américain n’ont pas notre niveau de conscience, mais ils ont une élite qui a pris le démon par les cornes et de ce point de vue, on ne peut que les envier ! Or pour revenir au bien commun et à la vérité, l'étape suivante après la dissidence est de créer une résistance organisée autour d'une économie forte et d'une nécessaire hiérarchie intelligente.
Il faut noter ici qu'un peuple d'Europe de l'Est dénommé « Khazars » (et certains juifs ashkénazes) qui s'est converti au judaïsme par opportunité politique (et qui correspond aux principaux juifs européens non sémites à l'origine de la nouvelle création en Palestine de l'Etat d'Israël interdit par Dieu pour de nombreuses raisons évoquées dans ce site et composé principalement d'une petite ethnie européenne juive dans un petit territoire au milieu d'un immense territoire de pays arabes et musulmans),, l'alliance judéo-chrétienne laïque ou néoconservatrice et l'actuel faux état islamique wahhabite barbare pourraient être une parti ou leurs conséquences des vagues malveillantes d'envahissement du monde pour le projet sioniste du faux messie par le peuple maudit de Gog et Magog, infiltrant puis submergeant donc progressivement comme des vagues les unes après les autres avec la marée, de nombreuses parties des pouvoirs politique, médiatique, judiciaire, religieux, commercial, artistique, institutionellement mondialiste et transnational, financier, et militaire mondiaux en les corrompant, tout en égarant les nombreux incroyants et criminels qui suivent ce système aveuglément. En effet ces juifs sionistes qui n'ont pas d'origine sémites, cette illégitime alliance laïque impie, et cet état religieux islamique égaré sont souvent liés à la perversion du sacré, des lois naturelles, des valeurs de la famille traditionnelle, de la dignité humaine et de la réalité religieuse, et donc liés à l'oubli ou au détournement du véritable monothéisme, comme le confirment de nombreux rabbins, prêtres et imams. Voir vidéo : « Le Sionisme n'est pas le Judaïsme 4 rabbins anti sioniste » à l'adresse : https://www.youtube.com/watch?v=IbJVYOHQDuQ
La mère des Croyants, Zaynab la fille de Jahch (SDP) a dit : « Le Messager d'Allah (SBDSL) sortit un jour effrayé en ayant le visage rouge, et dit : « La ilaha il Allah » (il n'y a pas de divinité à part Allah), malheur aux arabes d’un mal qui s’approche ! Aujourd’hui, la barrière de Gog et Magog s’est ouverte comme ceci, et il fit un anneau avec son pouce et son index. » Elle dit : « Je dis : ô Messager d’Allah ! Allons-nous périr alors que parmi nous se trouvent des gens pieux ? » Il répondit : « Oui, si les turpitudes deviennent nombreuses (ou : oui, si les mauvais sont plus nombreux). » (Boukhari et Mouslim)
(S18v99) « Nous les (le peuple de Gog et Magog) laisserons, ce jour-là (comme épreuves de la fin des temps), déferler comme les flots les uns sur les autres, et on soufflera dans la Trompe et Nous les rassemblerons tous. »
Or le peuple de Gog et Magog pourrait aussi correspondre aux khazars impies, aux infidèles parmi les juifs, les chrétiens et les musulmans, et aux divers polythéistes comme beaucoup d'indiens, de chinois ou de japonais. Or le peuple de Gog et Magog pourrait aussi correspondre aux khazars impies, aux infidèles parmi les juifs, les chrétiens et les musulmans, et aux divers polythéistes comme beaucoup d'indiens, de chinois ou de japonais. Ainsi il est évident que ce peuple occulte infiltré cherchera à donner des postes importants (dont politiques, médiatiques, financier) exclusivement à des gens dont les antécédents et la réputation sont si mauvais, qu’ils forment un abîme entre eux et la nation, et à des hommes tels, qu’au cas où ils enfreindraient leurs ordres, ils pourraient s’attendre à être jugés et emprisonnés. Et tout ceci dans le but de les obliger à défendre les pervers intérêts oligarchiques jusqu’à leur dernier souffle.
-sociétés secrètes impies, perverties ou infiltrées, type sectes illuminati et franc-maçonne « lucifériennes » (de plus en plus grandes et parmi lesquelles des super loges « sataniques » sont réservées aux plus hautes élites perverses) dont certaines sont la suite des templiers ayant succombé à la tentation de la sorcellerie cachée par le Prophète Salomon (paix sur lui) et dont seuls les plus haut membres sont au courant de leurs véritables sens, buts et influences, étant souvent athées, polythéistes, sionistes ou/et donc sataniques, puisque cherchant à remplacer le bien du monothéisme favorisant l'équilibre, l'aide aux pauvres et l'humanisme, par le laïque favorisant au bout du compte la corruption, les élites et la division, et modifiant donc la digne recherche populaire du bien commun par l'indigne oppression d'usuriers et de lobbyistes favorisant des intérêts particuliers :
Houdheyfa (SDP) rapporte que le Prophète (SBDSL) a dit : « Par celui qui tient mon âme dans Sa main, vous commanderez le bien et interdirez le mal ou bien vous ne serez certainement pas loin de voir Dieu envoyer sur vous un châtiment venant de Lui. Vous L’invoquerez alors et Il ne répondra pas à votre appel. Aïcha (SDP) interrogea le Prophète (SBDSL) : « Ô Messager d’Allah ! Serions-nous (quand même) anéantis alors qu’il y a parmi nous des gens vertueux ? » Il dit alors : « Oui, si la perversion est répandue (dans votre région pour empêcher la propagation de son mal). » (Tirmidhi)
En effet, la franc-maçonnerie originelle (maçons opératifs, constructeurs et bâtisseurs) fut progressivement remplacée par une maçonnerie « spéculative », sournoisement infiltrée par le communautarisme, le talmudisme, les protestants anglais, les banquiers et les marchands cupides, et totalement détournée de sa finalité première puisque ayant réussi à détruire l’Église et le christianisme pour prendre le contrôle des États, que ce soit directement par une présence nombreuse au sein du pouvoir, ou indirectement par l’usure et les groupes de pression : la république c'est la loge maçonnique, et la loge maçonnique c'est la synagogue... Les valeurs de la republique laïco-maçonnique appliquées dès sa création et de plus en eplus fortement jusqu'à nos jours aux vendéens, aux prêtres, aux opposants, au petit peuple avec son cortège de progrès sociétal sont les suivantes : le consumérisme dévastateur, la luxure, la pornographie, le mariage pour tous, la transsexualité, la pédophilie, la corruption comme système de gouvernement, le vol des nations par la guerre ou la déstabilisation politique, l’abrutissement de masse, le métissage forcé et la destruction des nations par des organisations supra nationales. Puis, sous couvert de tolérance et d’égalitarisme – et donc à l’insu de ses membres des degrés inférieurs –, cette perverse secte néo-maçonne put œuvrer à son véritable but : l’avènement du mondialisme et dans un second temps de la synarchie (oligarchies au pouvoir, révolution d'hommes politiques et de la puissance bancaire donc par le haut contre le pouvoir au peuple souvent en le poussant à de la perte morale). C'est à dire que la francmaçonnerie qui au départ était coopérative jusqu'en 1724, puis fut donc infiltrée par le sionisme qui l'orienta vers une francmaçonnerie spéculative. En prouvant sa perversion ; la signification de ses codes secrets, des mots de passe et des rituels changent en fonction de l’avancement de l’adepte dans les degrés de cette nouvelle maçonnerie : à l’Apprenti une explication, au Grand Maître une autre ! La kabbale (juive) pervertie les mots et la franc-maçonnerie moderne fait de même, ce qui montre une infiltration sioniste. C’est ainsi que l’on pourra comprendre comment le mal peut devenir le bien et comment la guerre peut signifier la paix. Cette inversion des valeurs et du sens des mots a été lentement, délibérément et insidieusement distillée dans toute la société, et jusque dans la perverse devise française de la nouvelle religion athée qu'est la laïcité : « Liberté, égalité, fraternité ». Inversion invisible aux profanes, mais qui s’éclaire dès lors que l’on se souvient qu’elle est issue d’un ordre franc-maçon très cloisonné et très hiérarchisé, dont les membres s’appellent frères.
Voir concernant les sociétés secrètes étant des formes de complots, la vidéo du docteur en philosophie Holger Strohm « Le plus grand massacre de l’histoire de l’humanité » à l'adresse suivante : https://www.egaliteetreconciliation.fr/Complotisme-55811.html
Voir aussi vidéos « Q(anon) - We Are The Plan (« Nous sommes le plan », Les Anon sont les patriotes du monde entier, des gens qui aiment le bien, la famille, la libre entreprise, Dieu quelle que soit leur religion, et qui veulent faire sauter le système pyramidal de contrôle. Vous trouverez dans Q toutes les vérités qui sont cachées à l’humanité depuis toujours. La lutte va bien au-delà de celle contre l’état profond, c’est la lutte ultime pour un nouveau paradigme. C’est aux humains de choisir entre la liberté et la dépopulation, la décroissance et l’esclavage absolu par l’IA et la haute finance Satanique engendrant le trafic humain. Ils ont mis partout dans le monde à la tête des multinationales et des états les êtres les plus pervers et les plus corrompus. Oui, c’est une mafia criminelle qui dirige le monde. Nous sommes des millions de Anon de par le monde et nous allons gagner, le processus engagé est irréversible. Toutes les grandes révélations publiques arrivent et les technologies révolutionnaires avec.) » à l'adresse https://www.youtube.com/watch?v=MRtEgdgj_XQ et « Q - The Plan To Save The World REMASTERED (Le plan pour sauver le monde) » à l'adresse https://www.youtube.com/watch?v=KVeDKuHPDK8
(S6v123) « Ainsi, Nous avons placé dans chaque cité de grands criminels qui y ourdissent des complots (en incarnant un chemin de l'indignité à ne pas suivre pour s'ennoblir). Mais ils ne complotent que contre eux-mêmes (à cause de la rétribution du Jour du Jugement Dernier) et ils n'en sont pas conscients. »
(S6v129) « Et ainsi accordons-Nous à certains injustes l'autorité (pouvoir, richesse) sur d'autres, à cause de ce qu'ils ont acquis (les injustes par corruption et les autres par insouciance, incroyance ou impiété). »
(ExtS8v29) « Ils complotèrent, mais Allah a fait échouer leur complot, et Allah est le meilleur en stratagèmes (par évidence puisqu'Il est omniscient). »
(S16v26-28) « Ceux qui ont vécu avant eux ont certes comploté, mais Allah attaqua les bases mêmes de leur bâtisse. Le toit s'écroula au-dessus d'eux et le châtiment les surprit d'où ils ne l'avaient pas senti. Puis le Jour de la Résurrection (et donc de la Rétribution), Il les couvrira d'ignominie, et (leur) dira : “Où sont Mes associés pour lesquels vous combattiez ?” Ceux qui ont le savoir diront : “L'ignominie et le malheur tombent aujourd'hui sur les mécréants.” Ceux à qui les anges ôtent la vie alors qu'ils sont injustes envers eux-mêmes se soumettront humiliés(, et diront) : “Nous ne faisions pas de mal !” Mais, en fait, Allah sait bien ce que vous faisiez. »

Ainsi on comprend aussi que de plus en plus de français, intoxiqués par un siècle de laïcité et deux siècles de travail de sape maçonnique, se retournent contre leur propre civilisation pour la détruire. Ces âmes perdues sont le triste produit de la guerre lancée contre la chrétienté. Tous les supports ont été utilisés par les agents plus ou moins conscients du pouvoir profond à cet effet : la presse, le cinéma, la télévision, l’école et d'autres domaines ont tiré et tirent toujours à boulets rouges sur le christianisme qui, il est vrai, s’oppose radicalement aux principes et au plan destructeurs des tenants du pouvoir profond mondial laïque et corrompu. On peut dire que la laïcité – ou la christianophobie, puisque la laïcité a été inventée pour ça – est la religion du pouvoir profond. Et chaque jour se devine l’origine satanique de ce pouvoir par preuve que la vision de la franc-maçonnerie est avant tout prométhéiste. Il n’y a qu’à se baisser : destruction des nations et de leurs cultures par l’immigration de masse, destruction de l’amour par la pornographie, destruction de l’esprit de connaissance et de la morale par l’avidité commerciale et l'abrutissement télévisuels de nombreux programmes... Or les pervers ultra riches mondialistes envoient leurs enfants dans les grandes écoles et les préserves de la télévision, et veulent que les autres pensent seulement à avoir du pain et des jeux dans une forme de matérialisme insouciant total...
(voir sur « Youtube.com » les vidéos : « les arrivées (la série) », « The Signs (la série) », « Conférence de rabbins anti-sionistes avec Dieudonné »,  « Dr Salim Laibi : Comment on en est arrivé là », « Le satanisme à Hollywood (le satanisme dans l’industrie du divertissement) », « Comprendre le marxisme culturel 26.04.2019 » de Pierre-Antoine Plaquevent et Xavier Moreau, « ARTE Francais - Goldman Sachs - 24 sept 2013 - LD »« 2012, l'effondrement économique global ? » du Dr Ahmad Meera et toutes celles du Cheikh Imran Hosein et d' Alain Soral)
Cependant les trois forces qui font peur à l’élite, c'est à dire le national, le social et les réseaux sociaux (et nationaux !) sont en train de se cimenter, et la domination va donc être plus difficile que prévue. En effet, les dominants sont au courant que ce qui a été séparé par la force se réunifiera naturellement, et toutes les forces oligarchiques n’y pourront rien. La droite des valeurs (monothéistes) et la gauche du travail (de production) sont faites pour s’entendre, et l’histoire le montrera comme en Amérique, en Grande-Bretagne, en Italie, en Hongrie, en Pologne et maintenant en France avec les gilets jaunes, car la fusion est inévitable à cause des coups tordus de la dominance ayant fait que la gauche des mœurs légitime ce que la droite de l’argent paressement spéculative lui demande : régression sociale, conflits triangulés, destruction de la famille traditionnelle, provocations raciales, répression sous forme d’attentats terroristes et de mutilations de manifestants, intensification de la propagande...
« Surtout qu'il faut comprendre que des milliers d’étudiants sont manipulés et envoyés par la gauche des valeurs sur le front social sans armes ni défenses. On sait ici par expérience, que le gauchisme est un plan du champ de bataille social complètement faux, élaboré par des cyniques qui prennent ainsi facilement le pouvoir sur les jeunes esprits en utilisant pour cela perversement leur volonté de vivre dans un monde plus juste et de changer (un peu) les choses. À l’arrivée rien ne change bien sûr : les étudiants pauvres embrigadés par les sections gauchistes restent pauvres, et surtout idiots, idiots comme synonyme d’ignorants. Ils restent pauvres, idiots et sans emploi, ou alors avec des emplois minables qui les dévalorisent et qui les rendent frustrés, haineux. Cela crée toute une classe de revanchards sociaux qui ne trouvent plus que la révolution violente pour changer les choses. Et ça tombe bien, c’est ce que leurs directeurs de pensée leur inculquent ! Mais à une condition : qu’ils ne touchent pas au pouvoir profond, celui de la Banque et d'occultes réseaux d'influence, et qu’ils tournent leur ressentiment personnel contre les « fascistes » (dans le sens « patriotes ») , cette catégorie des français qui justement ne se laissent pas entuber par l’hyperclasse, ou qui lui résistent frontalement. Les gauchistes sont bien l’armée inconsciente, prolétarisée et sous-payée du Capital. » (La rédaction d’E&R)
D'autre part, il semble important de préciser que l'infiltration des religions monothéistes par des agents souvent sionistes ayant lancé des courants de pensées pervertissant le sens de certains textes sacrés des religions monothéistes afin d'égarer les gens jusqu'à à divers actes odieux pour de malfaisantes raisons politiques, géopolitiques, économiques ou sataniques, paraît évident à notre époque. Mais l'humanité ne doit pas oublier qu'elle n'est pas exempt de tout reproche, puisque notre insuffisance de pratique religieuse et de service social participent à cet effondrement spirituel général :
(S5v13) « Et puis à cause de leur violation de l'engagement, Nous les avons maudits et endurci leurs cœurs, (car) ils détournent les paroles de leur sens et oublient une partie de ce qui leur a été rappelé. Tu ne cesseras de découvrir leur trahison, sauf d'un petit nombre d'entre eux. Pardonne-leur donc et oublie (leurs fautes), car Allah aime certes les bienfaisants. »
(S41v40) « Ceux qui dénaturent le sens de Nos versets (du Coran) ne Nous échappent pas. Celui qui sera jeté au Feu sera-t-il meilleur que celui qui viendra en toute sécurité le Jour de la Résurrection ? Faites ce que vous voulez car Il (Dieu) est clairvoyant sur tout ce que vous faites »

-familles semblant maudites type tribu Saoud ayant trahi le califat islamique et répandu le wahhabisme, famille royale d'Angleterre ayant développé un christianisme cupide étendu, ou banquiers Rothschild sionistes ayant financé la révolution Bolchévique destructrice de l'orthodoxie chrétienne russe, facilité l'accès d'Hitler à un pouvoir militairement fort, créé la « city » à Londres qui amènera « Wall Street » et Tel Aviv étant les origines de la chaine de causalités du malheur actuel des peuples. En effet ces principaux centres financiers mondiaux appliquent et développent l'usure et donc la dette créant toujours plus de dette impossible à rembourser et donc d'austérité (comme le prouve la France depuis qu'elle emprunte aux banques privées suite à la loi de 1973). e plus cette famille Rothschild est sioniste par excellence puisqu'elle a acheté des terres en Palestine à l’Angleterre pour y établir un foyer juif pourtant clairement interdit par Dieu dans Ses derniers Livres révélés puisque déstabilisant le monde. En effet selon Springmeir et quelques autres, les vrais détenteurs du pouvoir sont les 13 familles satanistes servant le messianisme sioniste dont Rothschild (500 TRILLIONS de dollars), Soros, Saouds, Payseur, Windsor, Disney, Rockefeller, Schift, Kravis, Van der Bilt.
A ce sujet il est unanimement reconnu que la dette mondiale actuelle est de 250 000 milliards de dettes. Ainsi cette somme est bien détenue par quelqu'un ou quelques uns et constitue donc un gros levier de chantage pour contrôler des nations, surtout quand on sait que seulement 100 milliards de prêt à un  pays relance les investissements dans son territoire. Or la personne la plus riche du monde détient 150 milliards de dollars (et cela descend vite à moins de dix milliards pour les cents premiers ce qui correspond environ à 2 000 milliards) et le plus gros fond d'investissement « Black Rock » gère environ 6000 milliards de dollars (1500 milliards pour Goldman Sachs et probablement en moyenne 500 milliards pour les 100 plus grandes banques d'investissement dont la richesse n'est en plus donc pas que liée à l'usure). En associant le tout, on arrive à peine à environ 60 000 milliards. Donc il reste presque 200 000 milliards qui peuvent être caché dans des paradis (ou plutôt enfers) fiscaux (dont les plus grands appartiennent ou sont liés aux Etats-Unis) et il n'est par conséquent pas impossible qu'une famille sioniste comme celle des Rothschild puisse détenir ce montant pour influencer le monde selon le plan diabolique comme certains le disent (famille Rothschild représentant pourtant seulement la partie immergée de l'iceberg de l'organisation MegaGroupe regroupant les famille sionistes les plus riches des Etats-Unis). Surtout qu'en plus donc chaque mois tout en prêtant toujours plus à des états dans le besoin, ces types de famille ou de société privée perçoivent des intérêts énormes les enrichissant toujours plus et leur permettant donc encore plus d'influencer très fortement l'économie et donc la politique mondiales, même si elles semblent dépenser parfois beaucoup pour déjà contrôler en grande partie le système. Et de tout cet endettement mondial, les créances dues à des pays dits riches (comme 45 milliards d'euros pour la France) ne peuvent même pas en être déduites, puisque ces pays resteraient pour la plupart débiteurs (puisque plus de 2 000 milliards de dette pour la France).
Par rapport à Yahvé (idole unique juive illégitime comme toute idole) pour réussir la domination juive, même le sacrifice des juifs modérés ou non sionistes est autorisé. En effet l’autorité de Yahvé et de ses élites représentatives (c’est une seule et même chose) est entièrement fondée sur la violence et la terreur contre les Israélites eux-mêmes. Les juifs qui défient leurs chefs et qui socialisent avec leurs voisins non-juifs, qui mangent avec eux, qui se marient avec eux, et qui, en faisant tout cela, font preuve de respect envers leurs dieux, sont, selon l’idéologie biblique, des traîtres à Yahvé et à leur race, qui attirent sur leur communauté la colère de Yahvé et méritent d’être éliminés sans pitié. Leur extermination plaît à Yahvé et régénère le peuple. C’est peut-être là, au fond, la vraie raison pour laquelle les juifs d’Europe morts sous l’occupation nazie sont désignés comme un Holocauste. Un « holocauste » désigne dans la traduction grecque de la Torah le sacrifice propitiatoire d’animaux entièrement consumés, offert par les prêtres à Yahvé.
Pierre Hillard explique ces stratagèmes. Ce sont des luttes générationnelles. Telle génération fera aboutir tel projet et ainsi de suite. Donc le projet messianique sioniste se déroule en secret sur des décennies et des siècles. De plus étant plus en avance technologiquement qu’ils veulent bien le dire au bas peuple, ils ne nous informent que très tardivement et très progressivement des véritables découvertes scientifiques pour avantager leur projet. On ne sait donc pas tout de leur projet et pas grand chose de leur moyen pour y parvenir.
Or il faut comprendre que leur dictature financière synonyme de totalitarisme bancaire et oligarchique prenant le pouvoir progressivement amènera inévitablement par la dette asservissante, synonyme d'esclavage moderne, au chaos et à un retour social profond dans un changement d'idéologie politique que se disputera le peuple contre le pouvoir pervers, ou les faibles et honnêtes gens contre les riches corrompus.
Article de Gilad Atzmon « La façade démocratique » : « Le jour de l’élection (états-unienne de 2020), d’innombrables commentateurs progressistes et libéraux dans tous les grands médias ont été assez stupides pour admettre que la bataille en jeu ne portait pas vraiment sur « Trump ou Biden » mais sur l’American way, l’avenir, pour ainsi dire, du discours public et de la vie publique aux États-Unis. Les progressistes et les libéraux étaient suffisamment confiants pour croire qu’avec près de 100 millions de bulletins de vote remis avant le jour des élections, les Américains avaient déjà donné un spectacle sans précédent de rejet de tout ce qui peut ressembler, même légèrement, à des « valeurs conservatrices ». Ils étaient convaincus que l’Amérique avait déjà fait son choix. Pour eux, je dois supposer que l’élection n’était qu’une formalité et que la bataille était déjà gagnée. Mais quelques heures plus tard, il est apparu que les enquêteurs les avaient une nouvelle fois complètement trompés. Les « Trumpsters » ont refusé de s’évaporer. Ils se sont considérablement développés et se sont même étendus démographiquement dans certains territoires électoraux « inattendus » traditionnellement associés à la politique démocratique. La signification évidente de cette élection est que l’Amérique, comme la plupart des autres États occidentaux, est divisée en deux sociétés opposées qui ont très peu en commun. Ce qui est bien plus inquiétant, c’est le fait que les deux côtés de la division ne peuvent pas se tolérer l’un l’autre. Autant la gauche, les progressistes et les libéraux sont convaincus de la validité absolue de leur mode de pensée, au point qu’ils insistent pour les imposer par des mesures autoritaires et tyranniques, au moins autant de personnes n’y croient pas, n’embrayent nullement, mais rejettent farouchement ces valeurs. De nombreux Américains n’acceptent pas le schéma identitaire. Beaucoup d’Américains ne sont pas du tout convaincus que le genre ne soit pas binaire. Je suppose que le plus décevant et le plus inquiétant pour le DNC est le fait que des membres de « minorités diverses », comme les appellent les démocrates, ont changé de camp. Ils sont devenus de fervents partisans de Trump.
Regardez un groupe fusionnel « cubain chanter I will Vote for Donald Trump » : C’est très facile à expliquer. Le Parti démocrate propose aux Noirs, aux homosexuels, aux Latinos et aux « minorités diverses » d’être marginalisés à jamais dans un amalgame d’« Autres unis ». Le GOP « Great Old Party » (républicain) offre à ces personnes une intégration immédiate dans le royaume américain en tant que personnes ordinaires. Il vous suffit de vous procurer une casquette de baseball rouge et de vous joindre à votre prochain rassemblement local. C’est cette unité existentielle la plus fondamentale qui était si vive jadis dans le discours révolutionnaire de gauche, mais qui ne s’est matérialisée que sous la forme d’un tsunami populiste soutenu de résistance politique dans le contexte de la politique populiste de droite. Dans le monde à l’envers dans lequel nous vivons, le Parti républicain est devenu le parti de la classe ouvrière américaine. Des gens qui se définissent par leur adhésion aux valeurs familiales, à l’église, au travail et qui se considèrent comme les « Américains ». Le Parti démocrate, qui prétendait être la voix de ces travailleurs, s’est progressivement transformé en un conglomérat urbain identitaire. Un collectif de personnes « en tant que » : des humains qui insistent pour s’identifier à un corset réputé de nature biologique : « en tant que femme », « en tant qu’homosexuel », « en tant que trans », « en tant que Noir », « en tant que juif ». Dans le monde à l’envers dans lequel nous vivons, la gauche a fini par adopter l’aspect idéologique hitlérien le plus encombrant et le plus problématique : contrairement au fascisme italien qui adhérait au concept de « socialisme du peuple italien », ou au premier nazisme qui défendait l’idée de « l’égalité des germanophones », Hitler insistait sur le « socialisme pour une seule race ». Hitler pensait que la politique des gens est intrinsèque à leur classement biologique. Contrairement à la pensée traditionnelle de la gauche inclusive, axée sur les classes, la gauche contemporaine pousse les gens à s’identifier politiquement en termes biologiques : « en tant que femme », « en tant qu’homosexuel », « en tant que trans », « en tant que Noir », « en tant que juif », etc.. Le GOP, d’autre part, se rapproche de plus en plus d’une politique de classe universelle. Le matin du 3 novembre, la presse libérale était prête à annoncer que la philosophie du « en tant que » avait gagné. Mais dans l’état actuel des choses, cette bataille entre le peuple des « en tant que tel » et les « Américains » pourrait dégénérer en un véritable conflit violent car il n’y a personne en Amérique ou ailleurs qui sache comment unir la population dans un simple concept de peuple. Encore une fois, ce n’est pas vraiment un phénomène américain. La même division et l’absence d’une perspective d’unification politique sont actuellement apparentes dans tous les États occidentaux. Jeudi, Wall Street a connu une hausse substantielle. Naturellement, de nombreux commentateurs ont estimé que nos oligarques et nos magnats de la finance étaient enthousiasmés par la probabilité que Biden remporte les élections américaines. Mais il est également possible que Wall Street ait été bien plus enthousiaste à l’idée d’une éventuelle guerre civile. Lorsque les gens se battent entre eux, le capitalisme, le mammonisme et l’usure peuvent être exhaussés sans pitié et sans limite. C’est exactement ce que Wall Street recherche. Il est tout aussi possible que dans l’univers global dans lequel nous vivons, dans un monde où toutes les préoccupations existentielles se sont réintroduites au titre de « menaces globales » : réchauffement climatique, crise financière globale, pandémies globales, etc., la démocratie et le fantasme du choix politique, en tant que tels, ne soient qu’un camouflage. Elle est là pour donner l’image que le chaos actuel n’est dû qu’à notre propre choix ou notre propre faute. Pour comprendre la politique des identités et son impact désastreux sur la société contemporaine, lisez donc mon ouvrage Being in Time. »
Ainsi cette situation nécessite une victoire du bien pour éviter une troisième guerre mondiale ou une guerre civile mondiale qu'apportera inévitablement ce système d'usure international. Or heureusement que c'est souvent le moins pire qui triomphe, voire le meilleur en particulier dans une probable époque de fin des temps qu'est la nôtre. Dans ce sens comme certains à la fin des temps, pour pouvoir devenir très riches afin de dépenser dans le bien commun plus que les très riches impies dans le mal privé, il faut devenir une élite morale religieuse parfois suite à des épreuves particulières parfois difficiles ou à un grand cœur obtenu par une noble éducation. Ceci afin que le peuple affaiblis et donc comprenant la sagesse gère beaucoup mieux l'état que les élites corrompues favorisant les riches. En effet comme en Suisse par des référendums d'initiative citoyenne légitimé par le droit des peuples à disposer d'eux-mêmes, une gestion beaucoup plus utile de centaines de milliards d'euros sera possible, surtout car cette masse de richesse est souvent gaspillée ou servant des intérêts privés.
Or le système politique anglo-saxon dans lequel l'Europe et la France s'enfonce perversement empêche l'autodétermination des peuples par le pouvoir absolu économique très utilement caché sournoisement derrière une démocratie représentative.
Le monde se divise en 3 catégories : un très petit nombre qui fait se produire les événements, un groupe un peu plus important qui veille à leur exécution et les regarde s’accomplir, et enfin une vaste majorité qui ne sait jamais ce qui s’est produit en réalité.
L’homme de pouvoir et de contrôle souhaite tout contrôler et surtout quand il s’agit de contrôler l’avenir et l’évolution démographique et génétique de notre espèce. L’opération Covid-19 pourrait effectivement bien être une pure opération d’ingénierie sociale, comme les événements passés même relativement récents peuvent nous en convaincre. En effet on ne peut pas comprendre la crise de la Covid-19, sans la contextualiser dans le temps long, la voir comme l’étape d’un programme mondialiste plus global et plus complexe.
Valérie Burgault explique : « En effet à travers divers traités dont les transatlantiques, la réforme de l’entreprise au profit donc du privé et donc d'intérêts particuliers loin du bien commun apparaît de plus en plus pour aller encore plus loin dans la disparition du modèle politique, économique et sociétal de la France et de l’Europe continentale en le « fusionnant » (mot pris au sens propre et figuré) au monde financier anglo-saxon lié à l'arme de guerre de l'empire américano-sioniste qu'est le droit (économique) anglo-saxon. Ainsi, ce n’est plus seulement le droit civil qui disparaît en tant que droit commun mais encore les particularités françaises et continentales du droit commercial, matérialisé en 1807 par le Code de Commerce napoléonien. Du droit et de la justice, en tant que recherche collective de la vérité, il ne doit plus rien subsister ! Telle est la volonté de nos maîtres financiers anglo-saxons qui visent sans relâche à l’élaboration d’un gouvernement mondial ploutocratique. Que tous les prétendus « économistes » et « juristes » qui conservent une once de bon sens et l’idée de l’intérêt commun – gage de démocratie et de liberté – se dressent contre toute cette vilénie, ce complot contre les peuples et contre la liberté. Sinon la sanction de l’inertie sera la disparition non seulement d’un modèle politique, mais aussi et surtout de la civilisation elle-même. » Voir la vidéo suivante à ce sujet :
https://www.egaliteetreconciliation.fr/Francais-reveille-toi-Le-mondialisme-est-en-train-de-t-euthanasier-55454.html
Pour ne pas entrer en tyrannie et pacifiquement manifester légitimement quand il le faut, le peuple doit jauger absolument quand des niveaux sécuritaires liberticides sont temporaires, deviennent exceptionnelles, ou demeure une généralisation autoritaire. De plus quand le parlement refuse de dire que le Roi (Président) est fou, il faut comprendre que la tyrannie vient de lui.
Maitre Brusa : « L'article 10 de la déclaration des droits de l'Homme précise que la libre communication est un des droits les plus précieux de l'homme, et donc que tout citoyen peut parler, écrire, imprimer et filmer (ce qui est de moins en moins autorisé aujourd'hui en particulier sous l'état d'urgence se renouvelant fréquemment en faisant passer à chaque de nouvelles lois liberticides définitives), sauf à répondre de l'abus de cette liberté dans le cadre déterminé par la loi. Mais encore faut-il que cette loi soit une loi démocratique. Car le parlement après avoir voté la fin de l'état d'urgence (liberticide) va déposer un nouvel amendement pour que les députés du parti au pouvoir formant la majorité du parlement soient présents pour réactiver l'état d'urgence (liberticide). Le parlement est devenue une chambre d'enregistrement, c'est à dire le contraire de la démocratie. En effet le parlement est normalement le lieu où les passions (convictions), la réflexion, l'amour pour la patrie, l'amour pour les libertés, l'amour pour l'égalité (ou plutôt équité), l'amour pour la fraternité, (et normalement l'amour le monothéisme) doit se déployer. Or le parlement actuel est devenu une majorité qui soutien une monarchie qu'on nommera constitutionnelle, et encore si la constitution a toujours un sens aujourd'hui. »
En revenant aux référendums populaires, ils devront être protégés de certaines mauvaises influences étrangères par un pouvoir souverain national fort, puisque celui-ci représentera solidement le peuple et ses intérêts, par exemple en quittant la législation européenne mais pas son marché économique commun si nécessaire en autorisant des taxes et des lois antitrust pour préserver les entreprises françaises. Ainsi le plus prioritaire semble pour l'instant de reprendre le pouvoir de la création monétaire pour se protéger du joug de la dette encore pire que l'abomination de l'usure selon Jésus (paix sur lui) et Mouhamed (SBDSL) car provenant de prêts à intérêts sans argent au départ, puisque créé ex-nihilo par les ordinateurs des banques.En effet cette perverse dette est créée à partir de rien, si ce n'est la vague promesse d'un remboursement futur. Etant donné les populismes montant partout en Europe, c'est d'ailleurs une preuve que l'Union Européenne va tendre désormais vers une Europe des nations. Pour fortifier le pouvoir national en France, il paraît donc inévitable de retrouver un chef politique à vie pourquoi pas en commençant par un Général voire une forme de nouveau souverain ou un président à vie (destituable ou changeable à sa mort par référendum) modérément laïques dans une remontée chronologique de l'histoire de France comme le voulait Robespierre, c'est à dire en reconnaissant la présence du Créateur unique, les lois monothéistes et toute idéologie améliorant ces valeurs. Or ce nouveau pouvoir fort basé sur ces valeurs pourrait donc être un président à vie, ce qui serai à un calife comme nouveau lieutenant de Dieu en revenant donc à l'Histoire, puisque c'était le cas lors de la monarchie française, afin de revenir à une union forte grâce à la mémoire (et si possible la conscience) collective et une foi commune, essentielles à la réussite du projet populaire, surtout que la France a un compte à rendre avec l'Histoire car la laïcité devenue perversement extrême mondialement a commencé chez elle au détriment de sa relation avec Dieu...
Israël Adam Shamir : « Il semble que la force obscure (appelons-la « le Facteur X ») qui est derrière les fonctionnaires, derrière les pandémies et les fermetures de Covid, ne soit rien de moins qu’une haine de Dieu et de la religion organisée (et une destruction de cette mémoire et de cette consience collectives), qu’elle soit chrétienne (ils ont interdit la communion dans de nombreux pays), musulmane (ils ont interdit le Hajj), et dans une mouture très inhabituelle, même le judaïsme. Ce Facteur X a volé Noël, Eid el Fitr et Yom Kippour d’un seul coup.
Les personnes âgées sont les transmetteurs vivants de la tradition aux jeunes générations. Dépouillée de nos aînés, de concert avec la fermeture délibérée de tous les lieux de culte, notre tradition religieuse risque de s’éteindre, et nos enfants grandiront dans un monde sans Dieu, sans la grâce, sans la pitié. Nous observons que le Facteur X veut nous séparer et nous isoler, parce que la religion, les fêtes et les rassemblements familiaux unissent les gens. « Aucun homme n’est une île », déclarait John Donne, un homme d’église lui-même, mais le Facteur X veut que nous soyons chacun sur des îles séparées dans un vaste océan. Il est plausible qu’il veuille que les humains s’éteignent, en tant que race, qu’ils cessent de se reproduire, qu’ils se suicident, qu’ils n’aient aucun espoir, aucun Dieu, aucun voisin à aimer.
Gregory Sinaisky attribue la responsabilité des fausses pandémies aux « ploutocrates américains qui contrôlent commodément la plupart des médias du monde et disposent d’un vaste réseau de fondations "caritatives" et d’ONG affiliées dans le monde entier. Ce réseau est utilisé depuis des générations comme un outil pour influencer les médias, les institutions éducatives, les gouvernements et les organisations internationales, pour l’ingénierie sociale et le contrôle idéologique... Nous appellerons simplement toutes les fondations, ainsi que les groupes de réflexion et les ONG, le Réseau d’influence ploutocratique (des obscurs contrôleurs les « Maîtres du discours »).
Sinaisky affirme qu’ils ont provoqué les pandémies en raison du problème de la dette élevée, ou de leur incapacité à poursuivre le pillage colonial. Par ailleurs, un commentateur notable de son texte suggère que cela a été mis en route à cause de la surproduction de capital. En d’autres termes, le taux des prêts bancaires est si proche de zéro, voire négatif, que toute la machinerie du capitalisme a été submergée par un flot de capitaux tel qu’il fallait une guerre majeure, voire une pandémie mondiale, pour l’éponger.
Enfin, Sinaisky affirme que « l’atomisation de la société, la rupture de la solidarité communautaire, l’érosion de tous les liens non monétaires entre les gens, la destruction des relations familiales et l’affaiblissement des liens de sang, c’est un projet ploutocratique de longue date. Aujourd’hui, en utilisant cette fausse pandémie, les ploutocrates sont allés encore plus loin, ils nous entraînent à nous voir non pas comme des amis, non pas comme des frères, non pas même comme une source de profit, mais surtout comme une source d’infection mortelle. »
Tout cela prouverait donc qu'il y a bien un plan obscur comme le sous-entend le monothéisme pusiqu'il existe aussi un plan lumineux pour que les hommes puissent s'ennoblir par le libre arbitre. »
          Ainsi tous ces exemples sont des signes de la capacité satanique parvenant à suggérer aux hommes à la foi inexistante de commettre de graves péchés et aux adeptes à l’esprit faible d'effectuer des actes insensés participant au rejet des religions monothéistes, tous ceux-là participant à l'égarement des êtres humains vers l'Enfer (dont à travers des plans comme la théorie de l'évolution de Darwin propagé par le système impie ou à travers le terrorisme).
La mère des croyants (l’épouse du Prophète) Oum Salma  a dit : « Quand le Prophète (SBDSL) sortait de la maison, il disait : « Au nom de Dieu. Je m’en remets à Dieu. Seigneur Dieu ! Je me mets sous Ta protection afin de ne point m’égarer ni égarer quelqu'un, afin de ne pas glisser dans l’erreur ni d’y être poussé, afin de ne commettre aucune injustice ni d'en subir, et afin de ne point me comporter en insensé ni d’être victime des insensés. »
A ce propos, il est très important de rappeler qu'une religion ne se juge pas à travers certains de ses adeptes mais plutôt à ses enseignements.
C'est peut être d'ailleurs dans ce sens qu'il faut interpréter les paroles de Jésus qui a prévenu de passer par la porte étroite, c'est à dire probablement celle du dernier message divin incarné par la religion islamique, puisqu'elle est celle qui serre le plus notre cœur dans notre poitrine par rapport à la grande porte de la laïcité internationale et des médias nationaux corrompus égarant facilement les naïfs gens incultes en les poussant jusqu'à l'écœurement de l'hyper consommation, parlant de sujets superficiels, mentant dans une forme de propagande ou/et rabaissant souvent l'islam par des médisances ou des calomnies. En effet les musulmans de notre époque voire l'humanité sont pris en étau entre l'extrémisme de certains fanatiques et l'extrémisme de la perverse droite politique ou du laïcisme :
(Évangile de Jésus Christ selon saint Luc, 13:22-30) :
« Dans sa marche vers Jérusalem, Jésus passait par les villes et les villages en enseignant. Quelqu'un lui demanda : « Seigneur, n'y aura-t-il que peu de gens à être sauvés ? » Jésus leur dit : « Efforcez-vous d'entrer par la porte étroite (du monothéisme pur islamique par opposition à la grande porte médiatico-politique mondiale corrompue désacralisant le message divin), car, je vous le déclare, beaucoup chercheront à entrer (au Paradis) et ne le pourront pas. Quand le maître de la maison (Dieu) se sera levé et aura fermé la porte (de la miséricorde), si vous, du dehors, vous vous mettez à frapper à la porte en disant: "Seigneur, ouvre-nous", Il vous répondra: "Je ne sais pas d'où vous êtes (car vous n'étiez pas dans une recherche sincère de la véritable sagesse)." Alors vous vous mettrez à dire: "Nous avons mangé et bu en ta présence, et tu as enseigné sur nos places." Il vous répondra: "Je ne sais pas d'où vous êtes. Éloignez-vous de moi, vous tous qui faites le mal (en rejetant, se moquant ou combattant le dernier message divin et les oppressés)." "Il y aura des pleurs et des grincements de dents quand vous verrez Abraham, Isaac et Jacob et tous les Prophètes dans le royaume de Dieu, et que vous serez jetés dehors. Alors on viendra de l'Orient et de l'Occident, du Nord et du Midi, prendre place au festin dans le royaume de Dieu. »
(Évangile de Jésus Christ selon saint Luc, 7:13/14) Jésus a dit : « Entrez par la porte étroite. Car large est la porte, spacieux est le chemin, qui mènent à la perdition, et il y en a beaucoup qui entrent par là. Mais étroite est la porte, resserré le chemin, qui mènent à la vie (du cœur, de la spiritualité authentique et du Paradis Eternel), et il y en a peu qui le trouvent. »
Anas (SDP) rapporte ces paroles de l'Envoyé de Dieu (SBDSL) : « Il y aura à la fin des temps des lettrés véreux (imposteurs de la pensée, idéologues fortement égarés). Que celui qui vivra à cette époque demande la protection de Dieu contre Satan le lapidé car ils sont ce qu'il y a de plus puant ! Puis apparaîtront des couvre-chefs (probable référence à l'apparition des casquettes). Nul en ce temps-là n'aura plus compte de l'adultère. Celui qui (passera par la petite porte qu'est la piété par rapport à la grande porte matérialiste médiato-politico-économique et) continuera à pratiquer fermement sa religion à cette époque, sera comparable à celui qui tient un tison à pleine mains (puisque contractant son cœur en rendant donc l'orientation vers la spiritualité plus étroite à cause du foudroiement lié à l'ambiance générale qu'il y aura autour de l'islam), et sa récompense sera celle de cinquante hommes. Ceux qui étaient présents demandèrent : « Cinquante d'entre eux ou bien d'entre nous ? » « D'entre vous. » répondit le Prophète (SBDSL). » (Hakim et Tirmidhi)
A ce propos, il est donc facile de constater que cette époque où la foi musulmane aura du mal à être respiré est déjà d'actualité à cause de l’étouffement provoqué par le monde impie, corrompu et terroriste, bien qu'avec le réveil des peuples contre la perverse oligarchie mondialiste, transhumaniste et oppressive servant dans un sens à cela, tout le monde respire beaucoup en mieux. Or ceux qui continueront de pratiquer l'islam malgré cette difficulté générale atteindront donc logiquement le rang des hommes d'un grand niveau spirituel dans un sens inédit.
          Ainsi lorsque Jésus (paix sur lui) reviendra sur terre en tant que musulman, espérons le rapidement, il gouvernera parfaitement après avoir anéanti le Faux Messie et son système corrompu, et les croyants recevront par conséquent enfin une grosse bouffée d'oxygène de vérité soulageante et de liberté pieuse. Mais il ne faut surtout pas oublier que par une sérieuse bienveillance nous pouvons tous ensemble commencer à faciliter cette respiration vivifiante du monothéisme pur en l'honneur de la noblesse de Dieu, de Ses messagers et de tous nos ancêtres.
          Par ailleurs, les enseignements religieux précisent que le démon djinn lié à chaque être humain vit le plaisir de ses péchés vers lesquels il l'appelle donc logiquement par son pouvoir de suggérer des pensées : repas non béni par une invocation, sexualité hors mariage, rapport sexuel conjugal non béni par une invocation, prise de drogue... :
Jàber (SDP) rapporte : « J'ai entendu le Messager de Dieu (SBDSL) dire : « Quand l'homme entre dans sa maison et prononce le nom de Dieu à son entrée et au début de son repas, le Diable dit à sa famille : «Vous n'avez dans cette maison ni un lieu où passer la nuit, ni de quoi dîner. » Et quand il entre sans prononcer le nom de Dieu, le Diable leur dit : «Vous êtes arrivés au lieu où vous pouvez passer la nuit. » Quand il ne prononce pas le nom de Dieu au début de son manger, le Diable leur dit : «Vous voilà arrivés au lieu où vous avez le couvert. » (Mouslim)
Or en précisant que le Prophète (SBDSL) ayant toujours agi selon les ordres divins et souvent été accompagné par l'ange Gabriel, son démon s'est trop amaigri et dut se convertir à l'islam pour obtenir sa subsistance, il faut comprendre qu'en imitant sa vie religieuse, nous diminuons les effets des suggestions démoniaques, dominons spirituellement les diables et permettons aux génies musulmans de se loger ou de se nourrir puisque pouvant profiter de nos œuvres pieuses :
Aïcha (SDP) rapporte que quand elle a interrogé le Prophète (SBDSL) pour savoir si il avait un satan qui la tenter comme tout humain, le Messager d'Allah répondit : « Oui, mais Allah m'a aidé et il est devenu musulman. »
Aboul Azhar Alanmeri (SDP) rapporte : Quand le Prophète (SBDSL) se couchait la nuit, il disait : « Au nom d'Allah ! Je pose mon flanc pour Allah. Ô Allah! Pardonne-moi mon péché, fais taire mon Satan, libère-moi de mon endettement et mets-moi dans la haute assemblée. »
Oumaya Ibn Makhchi (SDP) rapporte : Le Prophète (SBDSL) vit un homme manger sans avoir prononcé le nom d'Allah. Quand il ne resta qu'une bouchée, il la prit pour la manger et dit : «Au nom d'Allah pour le début et la fin ! » Le Prophète rit et dit : « Par Allah ! Le diable n'a cessé de manger avec toi, et quand tu as prononcé le nom d'Allah, il a vomi tout ce qu'il avait dans son ventre. »

Commentaire : Par conséquent, si il avait évoqué le nom d'Allah dès le début du repas, le diable n'aurait rien manger dès le début.
Houdhayfa (SDP) raconte: Tandis que nous étions chez le Messager d'Allah (SBDSL) il reçut un plat. Le plat fut posé, et le Prophète retint sa main et nous retînmes les nôtres ; nous ne commencions pas à manger jusqu'a ce qu'il commençât. Un nomade arriva comme s'il était poussé. Il se baissa vers le plat pour manger et le Prophète lui attrapa la main. Puis une fille arriva comme si elle était poussée et voulut mettre sa main dans la nourriture mais le Messager d'Allah la lui attrapa. Puis il dit : « Le diable peut manger avec les hommes à partir du moment ou ils n'invoquent pas le nom Allah pour la nourriture. Quand il nous vit ne pas manger, il nous a amené cette fille pour pouvoir manger et j'ai retenu sa main. Il a aussi amené ce nomade pour pouvoir manger et j'ai pris sa main. Par Allah avec lequel il n'y a pas d'autre divinité ! Sa main était dans la mienne avec leurs mains ! »
Ainsi par leurs efforts pour égarer les hommes, il semble que ce soit une des significations supplémentaires expliquant que les démons djinns sont aussi assujettis aux hommes puisque servant à les éprouver.
En effet, toutes les créatures étant assujetties à l'homme par leur nature lui rendant service ou lui apportant sa subsistance, les génies le sont plutôt par leur obéissance aux messages portés par les Prophètes, ou par leur volonté malveillante cherchant à nous tenter jusqu'à finalement parvenir à nous assujettir à eux ou nous ennoblir en nous en écartant :
(S46v29-32) « (Rappelle-toi) lorsque Nous dirigeâmes vers toi une troupe de djinns pour qu'ils écoutent le Coran. Quand ils assistèrent (à sa lecture), ils dirent : “Ecoutez attentivement...” Puis, quand ce fut terminé, ils retournèrent à leur peuple en avertisseurs. Ils dirent : “Ô notre peuple ! Nous venons d'entendre un Livre (Coran) qui a été descendu après Moïse, confirmant ce qui l'a précédé (Thora et Evangile). Il guide vers la vérité et vers un chemin droit. Ô notre peuple ! Répondez au prédicateur d'Allah et croyez en lui. Il (Allah) vous pardonnera une partie de vos péchés et vous protégera contre un châtiment douloureux. Et quiconque ne répond pas au prédicateur d'Allah ne saura échapper au pouvoir (d'Allah) sur terre, et il n'aura pas de protecteurs en dehors de Lui. Ceux-là sont dans un égarement évident. »


Voici quelques descriptions apportées sur eux dans le Coran :

          Les génies ont été créés à partir d’un feu sans fumée, mais comme les humains créés à partir de l'argile ne sont plus constitués uniquement que de cette matière, la substance de leur corps n'est plus seulement que de feu et c'est pour ça que le feu peut quand même les brûler comme l'argile peut blesser les hommes :

(S55v15) « et Il a créé les djinns de la flamme d'un feu sans fumée; »

Ils sont constitués de mâles et de femelles :

(S72v6) « Or, il y avait parmi les humains, des mâles qui cherchaient protection auprès des mâles parmi les djinns mais cela ne fît qu'accroître leur détresse. »

Certains d'entre eux ont une grande puissance :

(S27v38) « Il (Salomon) dit : “Ô notables ! Qui de vous m'apportera son trône (de la reine de Sabbat) avant qu'ils ne viennent à moi soumis ?” Un djinn redoutable dit : “Je te l'apporterai avant que tu ne te lèves de ta place. Pour cela je suis fort et digne de confiance.” »

Les bons et les mauvais peuvent choisir d'avoir foi aux messages divins :

(S20v123) « Allah dit : « Descendez d’ici (du Paradis), (Adam, Eve, et Iblis), (vous serez) tous (avec vos descendants ennemis les uns des autres (hommes et diable). Puis si jamais un guide vient de Ma part, quiconque suit Mon guide ne s’égarera, ni ne sera malheureux. »

(S72v14) (Des djinns dirent :) Il y a parmi nous les musulmans, et il y a les injustes (qui ont dévié). Et ceux qui se sont convertis à l'islam sont ceux qui ont cherché la droiture. »

(S46v29-32) « (Rappelle-toi) lorsque Nous dirigeâmes vers toi une troupe de djinns pour qu'ils écoutent le Coran. Quand ils assistèrent (à sa lecture), ils dirent : “Ecoutez attentivement...” Puis, quand ce fut terminé, ils retournèrent à leur peuple en avertisseurs. Ils dirent : “Ô notre peuple ! Nous venons d'entendre un Livre (Coran) qui a été descendu après Moïse, confirmant ce qui l'a précédé (Thora et Evangile). Il guide vers la vérité et vers un chemin droit. Ô notre peuple ! Répondez au prédicateur d'Allah et croyez en lui. Il (Allah) vous pardonnera une partie de vos péchés et vous protégera contre un châtiment douloureux. Et quiconque ne répond pas au prédicateur d'Allah ne saura échapper au pouvoir (d'Allah) sur terre, et il n'aura pas de protecteurs en dehors de Lui. Ceux-là sont dans un égarement évident. »


Certains semblent vivre des milliers d'années


D) Inexistence des extraterrestres mais existence d'êtres extradimensionnels (dont donc djinns)

Il faut comprendre que la recherche d'extra-terrestres n'a pas véritablement d'intérêt, puisque nous ne pourrons trouver que des êtres ayant une nature que nous connaissons déjà :

-soit dominatrice, prédatrice, instinctive et tribale comme les animaux,

-soit parfaite comme les anges,

-soit pouvant s'ennoblir comme les humains (et les djinns) en ayant donc la plus grande valeur de toutes les créatures, en particulier avec en plus l'exemplarité du compromis prouvant que l'adaptation est le summum de l'intelligence morale :
(S4v128) « Et si une femme craint de son mari abandon ou indifférence (lors d'un divorce), alors ce n’est pas un péché pour les deux s'ils se réconcilient par un compromis quelconque, et la réconciliation est meilleure, puisque les âmes sont portées à la ladrerie. Mais si vous agissez en bien et vous êtes pieux… Allah est certes, Parfaitement connaisseur de ce que vous faites. »

A ce sujet au cours de l’histoire de l'humanité, de nombreuses personnes ont recherché et recherchent encore un sens à la vie à travers l'espoir ou la croyance polythéiste en des extra-terrestres ou des divinités. Or l'idolâtrie en tout genre a donné à travers l'Histoire du pouvoir à des mauvais djinns en leur permettant de créer du surnaturel, particulièrement à travers de la sorcellerie comme il a été vu plus haut, et parce que la pensée peut agir dans notre monde, le rêve ou l'imagination. Ainsi cette croyance aux idoles peut même donner aux idoles des illusions de vie ou de conscience par les djinns ou des drogues hallucinogènes synonymes de sorcellerie. En effet cela ouvre et facilite à ces mauvais génies des portes inter-dimensionnelles pour faire semblant de donner vie à ces trompeuses divinités sculptées ou se faire passer pour des faux extra-terrestres à travers l'imagination des hommes ensorcelés puisque étant entre le monde réel et celui du rêve, afin d'égarer encore plus les humains comme probablement du temps des pharaons ou lors de l'épreuve du veau d'or  : 
(S34v40/41) « Et le Jour (du Jugement Dernier) Il (Dieu) les rassemblera tous (les êtres conscients). Puis Il (Dieu) dira aux anges : “Est-ce vous que ces gens-là adoraient ?” Ils diront : “Gloire à Toi ! Tu es notre Allié en dehors d’eux. Ils adoraient plutôt les djinns en qui la plupart d’entre eux croyaient.” »
(S20v83-91) « (Dieu dit :) “Pourquoi Moïse t'es-tu hâté de quitter ton peuple ?” Moïse répondit : “Ils sont là sur mes traces. Et je me suis hâté vers Toi Seigneur, afin que Tu sois satisfait.” Allah dit : “Nous avons mis ton peuple à l'épreuve après ton départ. Et le Samiri les a égarés.” Moïse retourna donc vers son peuple, courroucé et chagriné. Il dit : “Ô mon peuple, votre Seigneur ne vous a-t-Il pas déjà fait une belle promesse ? L'alliance a-t-elle donc été trop longue pour vous ? Ou avez-vous désiré que la colère de votre Seigneur s'abatte sur vous pour avoir trahi votre engagement envers moi ?” Ils dirent : “Ce n'est pas de notre propre gré que nous avons manqué à notre engagement envers toi. Mais nous fûmes chargés de fardeaux d'ornements (trésors) du peuple (de Pharaon), (et) nous les avons donc jetés (sur le feu) tout comme le Samiri les a lancés. Puis il en a fait sortir pour eux un veau (d'or), un corps à mugissement. Et ils ont dis : “C'est votre divinité et la divinité de Moïse (qu')il a (probablement) oublié !” Quoi ! Ne voyaient-ils pas qu'il (le veau) ne leur rendait aucune parole et qu'il ne possédait aucun moyen de leur nuire ou de leur faire du bien ? Certes, Aaron leur avait bien dit auparavant : “Ô mon peuple, vous êtes tombés dans la tentation (à cause du veau d'or). Or c'est le Tout Miséricordieux qui est vraiment votre Seigneur. Suivez-moi donc et obéissez à mon commandement.” Ils dirent : “Nous continuerons à y être attachés jusqu'à ce que Moïse retourne vers nous.” »
Ces fausses croyances sont donc un petit peu compréhensibles, mais les Prophètes venaient souvent revendiquer l'unicité divine avec des miracles.
Le don de l'existence reçu étant tellement mystérieux, tout, mais alors tout est donc possible, et vraiment l'existence de Dieu, surtout également suite à l’apparition d'un univers rationnel dont nous dépendons. Or l'impossible n'est clairement pas possible, et la réponse du néant à l'origine de tout en fait donc partie par son non sens évident, et finalement les extraterrestres aussi puisque la cause première  confirmée par le Big Bang à l'origine de l'univers est un des attributs de Dieu dans le Coran sous le nom « Le Premier ».

qui pourrait être un château avec un jardin et des animaux géants inconnus plus grands que les sept cieux sur le sol et dans les airs plus grands que ceux sur le sol