Recherche

Menu principal

Contact

PDF Imprimer Envoyer

III) Introduction sur le Coran


          En revenant rapidement au sujet du chapitre précédent du cheminement de l'homme vers son Seigneur, il faut noter que pour trouver Dieu plusieurs voies sont possibles :
-Reconnaître les signes de Sa création à travers le destin, le corps humain et l’univers.
-Comprendre
scientifiquement que ce monde ne peut être le fruit du hasard.
-Ressentir la présence de Dieu à travers les qualités et le bon comportement de certaines personnes.
-Recevoir la religion de ses parents.
-Philosopher par exemple comme l'éminent savant grec Aristote de l'Antiquité ayant étudié toutes les sciences, qui en remontant l’ensemble des causes déduisit qu’il y avait une cause première à l’origine de tout, et par conséquent Un Premier, Un Unique, Un Absolu, Un Suprême et Un Souverain, qui sont des noms de Dieu révélés dans le Coran. Dans ce sens comme notre univers a un début signifiant qu'il est fini, un aspect temporel et une substance matérielle, Son Origine Créatrice Divine ne pouvant être qu'en dehors de lui, elle est par conséquent infinie ou absolue contenant l'infini, sans début (naissance), éternelle, immatérielle et donc spirituelle.
-Ressentir l’origine divine des textes sacrés.
          Ainsi après avoir reconnu l’existence de Dieu, le dernier point cité ne peut être que le meilleur chemin à suivre afin de méditer sur ces sages écrits divins pour pratiquer la véritable
piété, cultiver la réelle dignité, avancer dans la relation avec le Seigneur et gagner Sa satisfaction :
(S29v61) « Si tu leur demandes : « Qui a créé les cieux et la terre, et assujetti le soleil et la lune ? », ils diront très certainement : « Allah ». Comment se fait-il qu’ensuite ils se détournent (du pieux chemin régulier) ? Allah dispense largement ou restreint Ses dons à qui Il veut parmi Ses serviteurs. Certes, Allah est Omniscient. »
          D'autre part, il faut savoir que l'imperfection de l'être humain n'est autorisée par Dieu qu'à quelques conditions : l'oubli spirituel de l'attestation originelle de foi mais mémorisée en revanche émotionnellement dans le cœur du fœtus lors de l'envoi de l'âme dans le corps au début du quatrième mois de grossesse, l’innocence de l’enfance et la certitude incomplète de la foi :
(S15v98/99) « Glorifie donc Ton Seigneur par Sa louange et sois de ceux qui se prosternent; et adore ton Seigneur jusqu'à ce que te vienne la certitude (sur Son existence : la mort). »

Ces circonstances permettent donc à l'homme de pouvoir faire des péchés pour qu'il comprenne le bienfait suprême qu'est l'ennoblissement en arrêtant définitivement ces fautes. Or entendre Dieu ou voir la perfection de Sa face ou de celles des anges ferait évidemment disparaître le doute ou plutôt lr libre arbitre comme le montrent ces textes sacrés :
(S2v118) « Et ceux qui ne savent pas on dit : “Pourquoi Allah ne nous parle-t-Il pas [directement], ou pourquoi un signe ne nous vient-il pas” ? De même, ceux d'avant eux disaient une parole semblable. Leurs cœurs se ressemblent. Nous avons clairement exposé les signes pour des gens qui ont la foi ferme (sens moral de la vie, divers bienfaits dont les cinq sens et la vie terrestre, et les découvertes scientifiques). »
(S16v35) « Et les associateurs dirent : “Si Allah avait voulu, nous n'aurions pas adoré quoi que ce soit en dehors de Lui, ni nous ni nos ancêtres; et nous n'aurions rien interdit qu'Il n'ait interdit Lui-même. Ainsi agissaient les gens avant eux. N'incombe-t-il aux messagers sinon de transmettre le message en toute clarté ? »
(S6v8) « Et ils disent : “Pourquoi n'a-t-on pas fait descendre sur lui (Mouhamed) un Ange ? ” Si Nous avions fait descendre un Ange, c'eût été, sûrement, affaire faite ; puis on ne leur eût point donné de délai. »
(S15v6-8) « Et ils (les mecquois) disent : “ô toi sur qui on a fait descendre le Coran, tu es certainement fou ! Pourquoi ne nous es-tu pas venu avec les Anges, si tu es du nombre des véridiques ? ” Nous ne faisons descendre les Anges qu'avec la vérité; et alors, il ne leur sera pas accordé de répit [à ces impies]. »
(S21v49) « (le Coran est un rappel pour les gens pieux) qui craignent leur Seigneur (qui établira la justice au jour du jugement) malgré qu'ils ne Le voient pas , et redoutent l'Heure (fin du monde et début de la résurrection). »
(S67v12) « Ceux qui redoutent leur Seigneur bien qu'ils ne L'aient jamais vu auront un pardon et une grande récompense. »
L'ange Gabriel, sous une apparence humaine, demanda au Prophète (SBDSL) : « Fais-moi connaître la vertu (l'excellence de la foi et du comportement) » et le Prophète (SBDSL) lui répondit : « La vertu consiste à adorer Dieu comme si tu Le voyais (en parvenant à sentir, entendre, toucher, goûter, ressentir et voir Dieu avec le cœur), car si tu ne Le vois pas, certes, Lui te voit. »
En effet avec la certitude apportée par la vision des anges ou de Dieu, les péchés deviendraient  logiquement impardonnables.
De plus, la digne décision personnelle de la soumission par le libre arbitre dans la foi envers la bienveillance divine, le choix précieux de l'amour envers Dieu, la belle valeur de notre adoration volontaire, le mérite des efforts religieux, et l'honneur de pratiquer les bonnes œuvres ou de renoncer aux mauvais comportements disparaîtraient. C'est à dire qu'il est évidemment préférable car bien plus légitime, digne, agréable et donc meilleur d'avancer de notre plein gré vers notre Seigneur et Ses glorieuses voies du bien. Tout cela dont particulièrement le nécessaire choix de l'amour pour qu'il soit réel prouve donc bien que le libre arbitre est évidemment présent dans la nature humaine.
Surtout que des hommes suffisent pour rappeler le pacte pré-existentiel des hommes et donc le sens de la vie, particulièrement ceux transmettant en plus les messages de Dieu :
(S64v6-8) « il en est ainsi parce que leurs messagers leur venaient avec des preuves évidentes, et qu'ils ont dit : “Sont-ce des hommes qui nous guideront ? ” Ils mécrurent alors et se détournèrent et Allah Se passa [d'eux] et Allah Se suffit à Lui-même et Il est Digne de louange. Ceux qui ont mécru prétendent qu'ils ne seront point ressuscités. Dis : “Mais si ! Par mon Seigneur ! Vous serez très certainement ressuscités; puis vous serez certes informés de ce que vous faisiez. Et cela est facile pour Allah”. Croyez en Allah donc et en Son messager, ainsi qu'en la Lumière [le Coran] que Nous avons fait descendre. Et Allah est Parfaitement Connaisseur de ce que vous faites. »
(ExtS65v10/11) « Craignez Allah donc, ô vous qui êtes doués d'intelligence, vous qui avez la foi. certes, Allah a fait descendre vers vous un rappel, un Messager qui vous récite les versets d'Allah comme preuves claires, afin de faire sortir ceux qui croient et accomplissent les bonnes oeuvres des ténèbres à la lumière. Et quiconque croit en Allah et fait le bien, Il le fait entrer aux Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, pour y demeurer éternellement. Allah lui a fait une belle attribution. »
De toute manière, comme philosophiquement et physiquement l'être humain est relatif et mortel, alors que Dieu est Absolu et Éternel, la faiblesse des cœurs et des yeux de cette vie, où règnent des forces rationnelles d'un juste milieu, ne peuvent supporter la vue de Dieu et de Sa puissance démesurée pulvérisant toutes les règles :
(S7v143) « Et lorsque Moïse vint à Notre rendez-vous et que son Seigneur lui eut parlé, il dit : "Ô mon Seigneur, montre Toi à moi pour que je Te voie ! ” Il dit : “Tu ne Me verras pas; mais regarde le Mont : s'il tient en sa place, alors tu Me verras.” Mais lorsque son Seigneur Se manifesta au Mont, Il le pulvérisa, et Moïse s'effondra foudroyé. Lorsqu'il se fut remis, il dit : “Gloire à toi ! A Toi je me repens ; et je suis le premier des croyants. »
(S2v55/56) « Et [rappelez-vous], lorsque vous dites : “ ô Moïse, nous ne te croirons qu'après avoir vu Allah clairement” ! ... Alors la foudre vous saisit tandis que vous regardiez. Puis Nous vous ressuscitâmes après votre mort afin que vous soyez reconnaissants."
Un passage de la Bible confirme cette vérité : [Exode 33 / 20-21] : « Et Il (Dieu) dit (à Moïse) : Tu ne peux pas voir Ma face, car l'homme ne peut Me voir et vivre . »
Ainsi l'être humain ne pourra voir son Seigneur qu'à l'aide du corps invulnérable, de l'esprit absolu et du cœur éternel qu'il aura au Paradis.
Il apparaît donc qu'il faut croire en cette divine présence invisible comme nous croyons à l'existence des atomes, car dans cette quête terrestre spirituelle, c'est principalement avec l’œil interne de la sensibilité du cœur que nous pouvons voir le Créateur :
(ExtS2v2/3) « C'est le Livre au sujet duquel il n'y a aucun doute, c'est un guide pour les pieux qui croient à l'invisible »
(S22v46) « Que ne voyagent-ils sur la terre afin d'avoir des cœurs pour comprendre, et des oreilles pour entendre ? Car ce ne sont pas les yeux qui s'aveuglent, mais, ce sont les cœurs dans les poitrines qui s'aveuglent. »
Enfin, comme nous ne voyons le vent qu'à travers ses effets, nous ne pouvons voir Dieu qu'à travers Sa création.
          Par conséquent dans le monde ici-bas, il est important de rappeler que le Seigneur ne peut se manifester à nous qu'à travers l'organisation de l'univers, la science du corps humain, le pieux comportement bienfaisant de certaines personnes, les signes du destin, la sage réflexion et surtout dans Ses livres révélés :
(S27v92/93) « Et de réciter le Coran”. Quiconque se guide, c'est pour Lui-même en effet qu'il se guide. Et quiconque s'égare..., alors dis : “Je ne suis que l'un des avertisseurs”. Dis : “Louange à Allah ! Il vous fera voir Ses preuves, et vous les reconnaîtrez”. Ton Seigneur n'est pas inattentif à ce que vous faites. »
En effet comme il a été vu précédemment,
les paroles divines transmises aux hommes permettent de savoir ce que Dieu dit de Lui-même et de Ses
intentions pour Sa création.
          La vie au service de Dieu, en Lui rendant hommage, en proclamant Sa gloire et en cherchant Son intimité est merveilleusement noble, mais beaucoup plus sérieuse, car le respect et l'amour méritent avant tout le sérieux, comme cherche à l'être ce site. Il ne faut donc pas s’éloigner de notre véritable but : s’unir avec la source divine par la vénération pour espérer y retourner apaisé et honoré, c'est à dire en quittant ce monde avec un brillant cœur sain(t) afin de rencontrer harmonieusement notre Brillant Seigneur Saint. En effet il s'agit de tendre à être un esprit brillant en l'honneur de celui divin grandement brillant. A ce sujet, « Charia » signifie en arabe la voie qui ramène à la source, et l'invocation utilisée par les musulmans lors de la mort de quelqu'un est : « Certes à Allah nous appartenons et à Allah nous retournons (et malgré nos tristes regrets nous patientons calmement avec la volonté de le retrouver au Paradis) » :
(S89v27) « “ô toi, âme apaisée (signifiant que sa plus grande complétude correspond aux qualités morales synonyme de sérénité et donc d'une douce félicité terrestre avant l'intense sérénité du Paradis), retourne vers ton Seigneur, satisfaite et agréée; entre donc parmi Mes serviteurs, et entre dans Mon Paradis”. »
La digne adoration de l’Éternel est une magnifique opportunité et notre mérite se trouve dans la recherche de la morale, la pratique de la religion et le bon comportement. Ayant acquis une grande intimité avec le Seigneur dans le bonheur de mes bonnes œuvres comme dans le regret de mes erreurs, je souhaite que la totalité de mes semblables avancent vers la pieuse réussite et la recherche de Son amour, en particulier car Dieu nous propose amicalement une existence terrestre anoblissante avec plusieurs bienfaits spirituels honorables et divers bienfaits matériels agréables, puis une vie future éternelle dans un monde irréprochable, alors que sans Lui nous ne pourrions, n'aurions, ni ne concevrions rien. A notre époque la plus grande partie d’entre nous aime la justice et c’est l'argument principal de cet exposé pour insister sur l’importance essentielle de ne pas fuir injustement la foi en notre Seigneur irréprochable, car l’existence est un royaume de la conscience juste ou ce n'est rien.
          Surtout qu'en notant que notre existence est évidemment basée sur les attributs de l'identité divine, il faut comprendre qu'Allah a vraiment créé de la meilleure des manières et que par conséquent Il mérite avec une grande légitimité un fort attachement à Lui.
Ainsi la meilleure des réponses aux gra
ndes questions de l'humanité, d'où venons nous, pourquoi marchons nous, et où allons, est la même : Allah.
En effet à la question d'où venons nous, Allah répond par les plus beaux
noms puisque ayant les plus grands, importants, inestimables ou précieux tels l'Absolu, Le Premier, Celui qui subsiste par Lui-même et pas qui tout subsiste, l'Unique, Le Suprême, Le Souverain :
(S20v8) « Allah ! Point de divinité que Lui ! Il possède les noms les plus beaux (sublimes, plus haut degré moral, intellectuel, esthétique ou de grandeur dans ce cas). »
A la question pourquoi marchons nous, Allah répond en ayant organisé toute Sa création de la meilleure des façons puisque nous fait vivre sur terre pour acquérir la merveilleuse meilleure des notions existant par conséquent inestimablement dans la précieuse science divine car permettant de pouvoir véritablement exprimer le mieux lié à l'excellence de ce qui a réellement le plus de valeur, c'est à dire les attributs divins qui sont logiquement les qualités spirituelles (morales). En effet elles représentent la valeur suprême qu'est la dignité, car ennoblissant et donc élevant dans la transcendance de valeur l'ensemble des autres attributs semblant pourtant maximaux tels l'Absolu, le Suprême et le Souverain.
Et à la question où allons nous, Allah a répondu en valorisant extrêmement la meilleure des destinations qu'est le Paradis Éternel ayant des carac
téristiques maximales liées aux attributs divins, puisque Sa création terrestre nous a transmis la compréhension d'un juste milieux entre ces attributs divins à la valeur maximale et leurs valeurs opposées : puissance et faiblesse, force et maladie, immensité et étroitesse, invulnérabilité et vulnérabilité, immortalité et mortalité, éternité et éphémérité, omnipotence et incapacité, omniscience et ignorance, illimité et limité, sérénité et angoisse, joie et peur... :
(ExtS48v8) « Ô Mouhamed, Nous t’avons envoyé à l’humanité en tant que témoin, annonciateur de la bonne nouvelle du paradis, »
          Pour revenir plus précisément au sujet de ce chapitre,, il faut comprendre que pour reconnaître l'origine divine du Coran révélé au Prophète, ce livre peut être comparé à une lettre envoyée par l’un de nos parents et transmise par un facteur. En effet à travers le contenu, l'utilisation de certains mots et la qualité de l'écriture, l'être humain reconnaît le membre de sa famille qui lui a expédié. Et c'est bien ça croire en Allah : Admettre que Celui qui prétend être derrière la Thora, les Évangiles et le Coran, derrière l'ensemble de la création, derrière la science, derrière la philosophie, derrière l'aspect moral présent dans les épreuves de la vie, et derrière les changements mondiaux liés à l'arrivée de prophètes tels Moïse, Jésus et Mouhamed jusqu'à l'apparition de nouveaux calendriers, est heureusement l'authentique origine intelligente de l'existence plutôt que le fade néant. Que pouvons nous vouloir de plus pour atteindre une grande foi pure, joyeuse et épanouissante.
          Ainsi la réflexion doit se demander si le sens et le style du Coran semblent conformes au Créateur. Pour commencer de répondre à cette question, il faut savoir que :
-l'histoire affirme que le Prophète Mouhamed (SBDSL) était illettré et que le Coran écrit en poésie arabe d’une sublime beauté ne pouvait donc être de lui, surtout que quand on connaît l'écriture arabe du texte coranique, il apparaît clairement que la qualité de la poésie, les codes mathématiques, les multiples sens de nombreux versets et le rythme de la psalmodie sont réellement trop techniques et profondes pour provenir d'une créature en rendant ce livre sacré infalsifiable par rapport aux autres dont la garde était donnée aux hommes, puisque provenant de l'omniscience divine. Or le sens du Coran traduit dans la langue francaise et accompagné de ponctuation inexistante en arabe donnent également un aspect précieuseument profond :
(S29v48) « Et avant cela, tu ne récitais aucun livre et tu n'en n'écrivais aucun de ta main droite. Sinon, ceux qui nient la vérité auraient eu des doutes. »
(S43v2/3) « Par le Livre explicite ! Nous en avons fait un Coran arabe afin que vous raisonniez (sur son sens mais aussi sur sa psalmodie très particulière prouvant tous deux son origine divine). »
(S11v14) « S'ils ne vous répondent pas, sachez alors que c'est par la science d'Allah qu'il est descendu (sous forme de psalmodie techniquement impossible à imiter par l'homme), et qu'il n'y a de divinité que Lui. Etes-vous soumis(à lui) ? »
(S15v9) « En vérité c'est Nous qui avons fait descendre le Coran, et c'est Nous qui en sommes gardien. »
(S2v23/24) « Si vous avez un doute sur ce que Nous avons révélé à Notre Serviteur, tâchez donc de produire une sourate semblable et appelez vos témoins, (les idoles) que vous adorez en dehors d'Allah, si vous êtes véridiques. Si vous n'y parvenez pas et, à coup sûr, vous n'y parviendrez jamais, parez-vous donc contre le feu qu'alimenteront les hommes et les pierres, lequel est réservé aux infidèles. »
(S13v40) « Que Nous te fassions voir une partie de ce dont Nous les menaçons, ou que Nous te fassions mourir (avant cela), ton devoir est seulement la communication du message, et le règlement de compte sera à Nous. »
(S10v15/16) « Et quand leur sont récités Nos versets en toute clarté, ceux qui n’espèrent pas notre rencontre disent : « Apporte un Coran autre que celui-ci » ou bien « Change-le » Dis : « Il ne m’appartient pas de le changer de mon propre chef. Je ne fais que suivre ce qui m’est révélé. Je crains, si je désobéis à mon seigneur, le châtiment d’un jour terrible. » Dis : « Si Allah avait voulu, je ne vous l’aurais pas récité et il ne vous l’aurait pas non plus fait connaître. Je suis bien resté avant cela (illettré), tout un âge parmi vous. Ne raisonnez-vous donc pas ? »
(ExtS7v157) « Ceux qui suivent le Messager, le Prophète illettré qu'ils trouvent écrit (mentionné) chez eux dans la Thora et l'évangile.»
(S10v38) « Ou bien ils disent : “Il (Muhammad) l'a inventé ? ” Dis : “Composez donc une Sourate semblable à ceci, et appelez à votre aide n'importe qui vous pourrez, en dehors Allah, si vous êtes véridiques”. »

-un code mathématique basé sur le nombre 19 le préserve donc également contre la falsification :
(S74v30-31) « Ils sont dix neuf à y veiller. Nous n'avons assigné comme gardiens du Feu que les Anges. Cependant, Nous n'en avons fixé le nombre que pour éprouver les mécréants, et aussi afin que ceux à qui le Livre a été apporté soient convaincus, et que croisse la foi de ceux qui croient, et que ceux à qui le Livre a été apporté et les croyants n'aient point de doute; et pour que ceux qui ont au cœur quelque maladie ainsi que les mécréants disent : “Qu'a donc voulu Allah par cette parabole ? ” C'est ainsi qu'Allah égare qui Il veut et guide qui Il veut. Nul ne connaît les armées de ton Seigneur, à part Lui. Et ce n'est là qu'un rappel pour les humains. »
-
pour arriver à la traduction française, la bible est passée par plusieurs langues et il y a donc forcément plus de perte de sens que le Coran qui est directement traduit de l'arabe en français. En effet, la Bible a été traduite de l'araméen à l'hébreu, puis de l'hébreu au grec, puis du grec au latin et du latin dans les différentes langues des nations modernes, alors que le texte originel coranique, existant toujours de nos jours, a été traduit directement dans les langues de ces pays.
-le style littéraire de la Bible est plus difficile à comprendre que celui du Coran, car il n'était pas destiné pour la même époque et parce que le symbolisme religieux (métaphore) est plus présent dans le message de Jésus (Paix sur lui) que dans celui de Mouhamed (SBDSL).
- il y a un aspect divin très solennel dans l'expression écrite, pour évoquer des vérités également très solennelles.
-de nombreux versets commençant par l’expression « Dis » montrent que le Prophète (SBDSL) répète des paroles qui lui sont dictées :
(S10v49) « Dis : “Je ne détiens pour moi rien qui peut me nuire ou me profiter, excepté ce qu'Allah veut. A chaque communauté un terme. Quand leur terme arrive, ils ne peuvent ni le retarder d'une heure ni l'avancer”. »
(S10v94) « (Dieu parlant au Prophète Mouhamed car ce dernier ne se parle évidemment pas à lui-même surtout vu le haut degré moral du reste du Coran) Et si tu es en doute sur ce que Nous avons fait descendre vers toi, interroge alors ceux qui lisent le Livre révélé avant toi. La vérité certes t'est venue de ton Seigneur : ne sois donc point de ceux qui doutent. »

-l'emploi fréquent du « Nous » royal de pouvoir, représentant surtout l'ennoblissement maximal du Créateur et signifiant « Je », donne véritablement une souveraine valeur divine, ainsi qu'une forme de pudeur comme quand Il utilise la troisième personne du singulier pour parler de Lui. En effet ce « Nous », ce « Lui » et ce « Il » utilisés dans un même verset en rapport à Dieu ne peut être que d'origine divine.
-Dieu emploie plusieurs temps de conjugaison différents car Il est en dehors du temps et de l'espace. C'est à dire qu'Il parle au passé, au présent et au futur, dans des récits du passé, du présent et du futur.
-on peut clairement sentir à travers le style une sagesse perspicace et une légitime fierté liées à une omniscience et une omnipotence remplies de dignité irréprochable.
(S39v49-52) « Quand un malheur touche l'homme, il Nous invoque. Quand ensuite Nous lui accordons une faveur de Notre part, il dit : “Je ne la dois qu'à [ma] science”. C'est une épreuve, plutôt; mais la plupart d'entre eux ne savent pas. Ainsi parlaient ceux qui vécurent avant eux. Mais ce qu'ils ont acquis ne leur a servi à rien; Ils furent donc atteints par les mauvaises conséquences de leurs acquis. Ceux des ces gens [les Mecquois] qui auront commis l'injustice seront atteints par les mauvaises conséquences de leurs acquis et ils ne pourront s'opposer à la puissance [d'Allah]. Ne savent-ils pas qu'Allah attribue Ses dons avec largesse ou les restreint à qui Il veut ? Il y a en cela des preuves pour des gens qui croient. »
Commentaire : Ce dernier verset dégage un sentiment d'authenticité divine car on ressent une légitime subtilité orgueilleuse et en même temps douce par la psalmodie, puisque source de toute puissance et science.
-des versets sont clairs mais d'autres comportent une attachante subtilité de suggestion, dont la sage interprétation ne peut être pleinement comprise que par une foi émouvante, la perception de la lumineuse noblesse spirituelle divine, la méditation, certaines expériences et certains contextes. En effet en réservant certains sens pour une période ou des circonstances particulières, une approche trop littérale ne correspondrait pas totalement à la superbe invitation du Très-Haut vers la sage réflexion du cœur élevant l'homme à participer à la grandeur, puisqu'elle l'empêcherait de découvrir certaines nouvelles idées véritablement célestes car tellement profondes et donc clairement enrichissantes, comme essayer de mettre dans l'ordre moral la révélation coranique ayant été reçue dans une sorte de désordre tout en la complétant fait partie de notre participation à la grandeur. Surtout que le Coran se comprend fréquemment dans l'esprit et pas dans la lettre car l'esprit est vivant et la lettre morte, comme est venu le rappeler Jésus à propos de l'ancien testament. Le littéral correspond donc à la forme ou au cadre légal, et le spirituel correspond au fond ou au sens moral voire aussi au cadre légal quand il a été mal compris. L'islam est donc parfois, voire souvent, une invitation à méditer sur le sens de certains textes sacrés de manière pas seulement littérale, comme le prouvent aussi les deux enseignements ci-après invitant explicitement à méditer tous ensemble pour partager diverses belles interprétations possibles, dont la prudence sage, la pureté légère et la sensibilité extrême inhérentes à des oiseaux fragiles, faibles et humbles sous entendues dans le hadith suivant :
(S47v24) « Ne méditent-ils pas sur le Coran ? Ou y a-t-il un cadenas sur leurs cœurs ? »
Selon Abou Hourayra (SDP), le Prophète (SBDSL) a dit : « Il entrera au Paradis des gens dont les cœurs sont (sensibles) comme ceux des oiseaux ».
Ainsi, il peut y avoir plusieurs nuances dans l'interprétation d'un verset ou d'un hadith. Cependant, c'est principalement en s'imprégnant grandement du Seigneur à travers une délicate piété constante, que la réflexion clairvoyante arrive parfois par expérience, intuition et en fonction d'un contexte particulier, à assembler grâce à la profonde finesse morale acquise ses connaissances comme les pièces d'un puzzle permettant d'obtenir une nette image d'ensemble et donc de découvrir certains sens religieux sagement occultés pour répondre à certaines situations, expliquer certains faits, prouver certaines vérités morales, ou comprendre que certaines révélations sont plus du symbolisme religieux invitant l'humanité à une effervescence spirituelle constructive ou unissante :

(ExtS3v7) « C’est lui qui a fait descendre sur toi le Livre : il s’y trouve des versets sans équivoque, qui sont la base du Livre, et d’autres versets qui peuvent prêter à d’interprétations diverses. »
(S3v7) « C’est lui qui a fait descendre sur toi le Livre : il s’y trouve des versets sans équivoque, qui sont la base du Livre, et d’autres versets qui peuvent prêter à d’interprétations diverses. Les gens, donc, qui ont au cœur une inclination vers l’égarement, mettent l’accent sur les versets à équivoque, cherchant la dissension en essayant de leur trouver une interprétation, alors que nul n’en connaît l’interprétation, à part Allah (mais qui la transmet parfois à certains de Ses serviteurs). »
(S29v41-44) « Ceux qui ont pris les protecteurs en dehors d'Allah ressemblent à l'araignée qui s'est donnée maison. Or la maison la plus fragile est celle de l'araignée. Si seulement ils savaient ! Allah connaît toute chose qu'ils invoquent en dehors de Lui. Et c'est Lui le Tout Puissant, le Sage. Telles sont les paraboles que Nous citons aux gens; cependant, seuls les savants (pieux) les comprennent. C'est pour une juste raison qu'Allah a crée les cieux et la terre. Voilà bien là une preuve pour les croyants. »

En effet, seule l'illumination du cœur apportée par la lumineuse noblesse divine d'une haute piété douce permet de découvrir et comprendre diverses interprétations souvent grandes ou subtiles, cachées intelligemment et sagement comme des étoiles inconnues dans l'obscurité du cosmos exquis de la noblesse inconnue :
(ExtS87v6) « Il connaît ce qui paraît au grand jour ainsi que ce qui est caché. »
(S20v114) « Que soit exalté Allah, le Vrai Souverain ! Ne te hâte pas [de réciter] le Coran avant que ne te soit achevée sa révélation . Et dis : "Ô mon Seigneur, accroît mes connaissances ! ” »
(S75v16-19) « Ne remue pas ta langue pour hâter sa récitation : Son rassemblement (dans ton cœur et sa fixation dans ta mémoire) Nous incombent, ainsi que la façon de le réciter. Quand donc Nous le récitons, suis sa récitation. A Nous, ensuite incombera son explication (à travers les hadiths, des découvertes scientifiques, des analyses philosophiques ou des interprétations religieuses justes). »
(S2v242) « C'est ainsi qu'Allah vous explique Ses versets, afin que vous raisonniez. »
(ExtS6v59) « C'est Lui (Dieu) qui détient les clefs de l'Inconnaissable. Nul autre que Lui ne les connaît. »

Ceci expliquant qu'en quelque sorte par le ressenti régulier de la pieuse noblesse, la lumineuse révélation divine peut se poursuivre à travers nous par des découvertes ou des précisions morales tels des diamants célestes. En effet en se cultivant, et en se nourrissant de Dieu et d'idées cohérentes et bien articulées, le cerveau se structure et de nouvelles idées naissent, ce qui en entraîne d'autres dans une sorte de cercle vertueux sans fin. Alors chacun doit être prêt à noter des idées inédites quand elles lui viennent à l'esprit car selon un enseignement la science ne se conserve qu'en l'écrivant. Or la clarté est la courtoisie du penseur.
Ainsi il doit aller chercher dans l'inconnu une idée puis la ramener immédiatement au niveau du commun, car s'il part trop dans l'inconnu personnellement, il pourrait ne plus être compris.
Selon Ibn Arabi : « Le Coran a un intérieur (batn, sens cachés sauf à certains avançant pieusement dans une vérité) et un extérieur (zahr, sens clair), une limite (hadd, cadre légal) et un point d’ascension (matli, interprétation concluante ou noblesse maximale). » (Cité par Ibn Hibban dans son Sahih)
Ainsi pour Ibn Arabi, surnommé le maître spirituel par excellence, chaque verset a d’une part, un sens extérieur clair et accessible à tout croyant, et d’autre part, des sens intérieurs qui ne se révèlent qu’à celui qui chemine vers le Réel (al-Haqq) (par une grande piété). C'est à dire que concernant le texte coranique, certains pieux peuvent parvenir à un recul précis pour mieux le percevoir, puis donc réussir à lire entre ses lignes en décryptant de véridiques ou magnifiques sous entendus subtils du Seigneur :
(S12v111) « Dans leurs récits (des prophètes) il y a certes une leçon pour les gens doués d'intelligence. Ce (le Coran) n'est point là un récit fabriqué (par Mouhamed). C'est au contraire la confirmation de ce qui existait déjà avant lui (la Thora et les Evangiles), un exposé détaillé de toute chose, un guide et une miséricorde (du Seigneur) pour des gens qui croient. »
Le jour du sermon d'adieu le Prophète (SBDSL) a dit : « « Votre sang, vos biens et votre réputation (honneur) vous sont sacrés comme est sacré ce jour-ci dans votre cité-ci, en votre mois-ci. Vous rencontrerez votre Seigneur qui vous demandera compte de vos œuvres. Attention! Ne redevenez pas impies à ma mort en vous déchirant les uns les autres. Que ceux qui sont présents transmettent mes propos à ceux qui sont absents. Il se peut que celui à qui on le fera parvenir comprenne mieux que celui qui l'a entendu directement de ma bouche ». Puis il nous questionna par deux fois : « Ai-je bien transmis ? » Nous répondîmes : « Oui. » Le Prophète conclut alors : « Seigneur! Sois-en Témoin ! » [Bukhari et Muslim]» (URA)
Il s'agit donc de mettre en adéquation, l’œil externe incarné par le contexte, et l’œil interne incarné par l'expérience, pour essayer d'analyser au mieux toute chose sur le chemin de Dieu. Voir sur « youtube.com » la vidéo « Leçons de Khidr » de Cheick Imran Hossein.
Cet œil interne peut également être considéré comme l’œil du cœur qui est aussi celui du front, ou de la conscience, ou de la piété ou de Dieu, comme l'explique l'extrait de hadith suivant :
(ExtHadith) Le Prophète (SBDSL) a dit : Dieu a dit : « Une fois que Je l’ai aimé (pour un certain niveau de piété atteint), Je deviens son ouïe avec laquelle il entend, sa vue avec laquelle il voit, sa main avec laquelle il combat (agit) et son pied avec lequel il marche. »
D'ailleurs il faut que toutes ces parties visualisent simultanément la fitra (présence émotionnelle du pacte pré-existentiel sous une forme d'intense flamme de foi tel de plasma, située au centre du cœur puis de la conscience, reconnaissant la légitime seigneurie et toutes les qualités irréprochables de Dieu) pour profiter de son immense splendeur divinement noble.
Par conséquent dans l'intention de développer le monothéisme authentique, nous pouvons ouvrir une nouvelle perspective de réflexions et de déductions intéressantes, évidentes et sages, afin que s'y engouffre l'humanité agréablement et harmonieusement en y participant comme une boîte de Pandorre inversée vers la pureté, la noblesse et l'amour, en particulier la jeunesse pour faciliter la vie aux futures générations. En effet, Allah et Son Prophète (SBDSL) nous ont donné une sublime base morale que nous pouvons continuer de décorer par de nobles analyses et de beaux comportements.
Dans ce sens la littérature, la science, la philosophie et la théologie pieusement approfondies participent aussi à ouvrir de supplémentaires, passionnantes et intenses portes de compréhensions, de foi et de subtilités qu'on ne soupçonnait pas d'exister, en particulier en cherchant à les exprimer avec de la poésie. A ce sujet comme il est rapporté que Hassân ibn Thâbit (SDP) était le meilleur des poètes ayant accompagné le Prophète (SBDSL), cela prouve que la poésie utilisée sagement est autorisée, voire encouragée si elle est suffisamment claire en n'utilisant pas trop de symbolisme lors de l'embellissement du sens :
(S40v15) « Il envoie par Son ordre l'Esprit sur celui qu'Il veut parmi Ses serviteurs, afin que celui-ci avertisse du jour de la Rencontre »
Abû Ubayda (SDP) dit de lui : « Hassân avait la préséance sur les autres poètes pour trois raisons : il fut le poète des Médinois pendant l'époque préislamique, celui du Prophète (SBDSL) au temps de la prophétie et celui du Yémen tout entier pendant la période islamique ». Il (SBDSL) lui installait un minbar dans la mosquée quand il récitait ses poèmes et disait : « Certes, Allah soutient Hassân par le Saint Esprit tant qu’il défend le Prophète » (Ahmad et At-Tirmidhî).
E
t par ailleurs le Prophète (SBDSL) lui a dit : « Compose des poèmes satiriques contre les polythéistes et Djibrîl (l’Ange Gabriel) te soutiendra » (Boukhari).
Dans une autre version « Compose des poèmes satiriques contre les Quraychites (ennemis polythéistes), car tes vers ont sur eux un effet plus sévère qu’une volée de flèches » (Mouslim).
Le Prophète (SBDSL) a dit : “Le vers poétique le plus véridique jamais dit par un poète, est : En effet ! Tout à une fin, sauf Allah.” [Sahih al-Bukhari 6489]
(S47v17) « Quant à ceux qui se mirent sur la bonne voie, Il les guida encore plus et leur inspira leur piété. »
Pour conclure ce point, si l'être humain reste dans le mode de vie prophétique, l'étude religieuse, les bons actes, une sage activité professionnelle, la culture générale et les nobles ambiances, son cœur, ressemblant spirituellement à un cristal entourant une flamme de foi selon le Coran, se couvre de voiles de lumière permettant de faciliter la perception de la lumineuse noblesse divine en intensifiant cette flamme de foi. On peut aussi comprendre que l'épaisseur du cristal pur du cœur, après avoir été nettoyé noblement des traces sombres des défauts, permet de réunir magnifiquement dans une accordance s'intensifiant naturellement, la noble lumière primaire divine de la fitra (attestation pré-existentielle) présente dans le centre de son intérieur avec l'actuelle noble lumière divine invisible provenant de son extérieur c'est à dire des révélations, du Paradis, du Trône divin et de Dieu. De plus dans ce sens, comme plus un verre est épais plus il augmente l’intensité des rayons du soleil, en augmentant les œuvres sages, généreuses et religieuses, cela épaissit le cristal du cœur permettant à cette flamme de foi originelle située dans son centre de s'intensifier par sa perception de la lumineuse noblesse divine s'améliorant, jusqu'à l'exprimer plus pieusement dans notre comportement quotidien ou notre réflexion religieuse. En effet, les nobles œuvres augmentent logiquement la lumineuse noblesse du cœur en lui permettant de voir plus de nobles choses cachées, comme les watts augmentent la capacité lumineuse d'une ampoule en permettant de voir plus de choses cachées.
Ainsi il est bien vrai que ce n'est que par une pieuse grandeur lumineuse que peut se découvrir la grandeur de certains sens religieux sagement obscurcis, de même que ce n'est que par une profonde piété que l'on peut découvrir la profonde subtilité de certains autres ou par une intense piété que l'on peut découvrir l'intense valeur d'autres encore.
C'est pourquoi l'homme pieux détient une capacité de raisonnement et d'intuition permettant de repousser les limites de la connaissance noble.
Il apparaît donc que Dieu nous a prêté de Son esprit en lui faisant oublier son origine afin de nous éduquer vers notre nature de créature, mais à force de se rappeler cette origine philosophiquement, scientifiquement, religieusement et pieusement, on retrouve comme de petites parties de la mémoire divine et donc de diverses connaissances nobles supplémentaires situées dans l'Esprit du Créateur. Or il faut avoir en plus le cœur suffisamment ouvert pour recevoir ces riches informations divines :
(ExtS87v6) « Il connaît ce qui paraît au grand jour ainsi que ce qui est caché. »
D'ailleurs un des buts de la vie est de découvrir Dieu, puis de se Le rappeler jusqu'à fréquemment voir Son omniprésence à travers Sa puissance créatrice liée à toute chose, et ainsi faire disparaître notre moi humblement, pieusement, sereinement et donc noblement dans Son tout, pour le profit sagement épanouissant du tout dont les autres, soi même et Sa cause.
C'est pourquoi dans cette aspiration abandonnée vers Dieu, les gens arrivant à maturité en termes de valeur morale, d'honorable caractère et donc de véritable piété auront aussi logiquement un plus grand pouvoir de compréhension et d'analyses de l'esprit digne d'Allah situé derrière Son dernier livre révélé. Ils arriveront donc à ramener la diversité des données de l'intuition noble à des concepts divinement purs et élevés de l'entendement.
Il faut noter que comme il est naturel de vouloir des précisions dans la morale pour les savourer, il faut toujours les ramener à ce qui est principal en particulier pour simplifier la vie à certains parfois : c'est à dire que Dieu est irréprochable, que les qualités, l'honorable caractère, le bon comportement dans les relations familiales et sociales, l'appréciation des bienfaits divins et la pratique religieuse sont essentiels, et que pour les croyants bienfaisants le Paradis sera merveilleusement parfait et éternel, alors que pour les infidèles criminels l'Enfer sera extrêmement horrible et douloureux.
Ainsi, il y a des morales que nous pouvons écrire ou vivre ici bas plutôt que de seulement les comprendre dans l’au-delà, et il ne faut pas oublier d’être très attentif aux autres et donc à son environnement puisque même un savant peut bénéficier de l'expérience ou d'une remarque de quelqu'un ayant moins de connaissance tel un enfant, car on peut parfois voir mieux à travers les yeux des autres, en pouvant donc apprendre de tous pieusement, religieusement, scientifiquement ou philosophiquement, et donc moralement et comportementalement.
-la psalmodie démontre la miséricorde et la pudeur du Seigneur même dans des versets évoquant l'Enfer.
-ce Livre Saint allie dans une dignité divine la légitimité et donc l'intransigeance de la justice avec la bienfaisance et donc les faveurs facilitantes de la miséricorde.
-le Coran s'adresse parfois aux hommes avec un langage qui évoque leur manière de parler pour augmenter la valeur du sens et la proximité du lecteur avec l’Écrivain Créateur du texte et du monde. L'expression « oh que si ! » et les trois point de suspension suggérant une forte idée dans les versets suivants semblent le confirmer :

(S39v55-59) « Dis : « Et suivez la meilleure révélation qui vous est descendue de la part de votre Seigneur, avant que le châtiment ne vous vienne soudain, sans que vous ne le pressentiez ; avant qu’une âme ne dise : « Malheur à moi pour mes manquements envers Allah. Car j’ai été certes, parmi les railleurs » ; ou qu’elle ne dise : « Si Allah m’avait guidée, j’aurais été certes, parmi les pieux » ; ou bien qu’elle ne dise en voyant le châtiment : « Ah ! S’il y avait pour moi un retour ! je serais alors parmi les bienfaisants. » « Oh que si ! Mes versets te sont venus et tu les as traités de mensonge, tu t’es enflé d’orgueil et tu étais parmi les mécréants. »
(S2v98) « [Dis : ] “Quiconque est ennemi d'Allah, de Ses anges, de Ses messagers, de Gabriel et de Michaël... (Allah sera son ennemi et il va vraiment regretter de subir l'énorme vengeance divine) car Allah est l'ennemi des infidèles”. » 
-des versets se ressemblent ou sont identiques pour insister sur l'importance de leurs thèmes et pour nous faciliter leur apprentissage.
-le Coran apporte plusieurs passages édifiants sur la vérité de son origine sacrée et sur ses buts irréprochables. En voici quelques-uns relevés ci-après :

          Le Coran signifie « récitation à lire » et « lecture à réciter ». Il faut noter que la mise en valeur de certains passages par leurs répétitions fréquentes, leurs apports de précisions ou leurs rares présences sont destinées au besoin de l'esprit cherchant sa nourriture essentielle puisque par nature l'homme est ignorant, n'apprend pas clairement ou oublie souvent, s'il ne répète pas plusieurs fois une information ou n'approfondit pas son sens. De plus, le Coran est un résumé essentiel de l'histoire morale de la création tout en étant l’ultime complément des règles religieuses.
          Enfin il faut noter que le Coran pourrait être résumé par sa première sourate « La Fatiha » dont lé récitation est nécessaire pour valider chaque prière, qui elle même pourrait être résumée par son quatrième verset :
1) Louange à Dieu, Seigneur des mondes,
2) Le Clément, le Miséricordieux,
3) Le Roi du Jour de la rétribution.
4) C'est Toi [Seul] que nous adorons, et c'est Toi [Seul] dont nous implorons secours.
5) Guide-nous dans le droit chemin,
6) le chemin de ceux que Tu as comblés de faveurs,
7) non pas de ceux qui ont encouru Ta colère, ni des égarés.


          Avant de développer les grands thèmes de ce livre sacré, voici des versets où Dieu exprime l'authenticité, la valeur et les principaux buts de Son livre.

A) Son authenticité

1) L'authenticité de son origine divine


(S39v1/2) « La révélation du Livre vient d'Allah, le Puissant, le Sage. Nous t'avons fait descendre le Livre en toute vérité. Adore donc Allah en Lui vouant un culte exclusif. »

(S4v163) « Nous t'avons fait une révélation comme Nous fîmes à Noé et aux prophètes après lui. Et Nous avons fait révélation à Abraham, à Ismaël, à Isaac, à Jacob, aux Tribus, à Jésus, à Job, à Jonas, à Aaron et à Salomon, et Nous avons donné le Zabour à David. »

(S4v166) « Mais Allah témoigne de ce qu'Il a fait descendre vers toi, Il l'a fait descendre en toute connaissance. Et les Anges en témoignent. Et Allah suffit comme témoin. »

(S42v52/53) « Et c'est ainsi que Nous t'avons révélé un esprit [le Coran] provenant de Notre ordre. Tu n'avait aucune connaissance du Livre ni de la foi; mais Nous en avons fait une lumière par laquelle Nous guidons qui Nous voulons parmi Nos serviteurs. Et en vérité tu guides vers un chemin droit, le chemin d'Allah à Qui appartient ce qui est dans les cieux et ce qui est sur la terre. Oui c'est à Allah que s'acheminent les choses. »

(S53v1-5) « Par l’étoile à son déclin, votre compagnon ne s’est pas égaré et n’a pas été induit en erreur et il ne prononce rien sous l’effet de la passion (sans exultation, posé, réfléchi, dosé, et donc toujours juste dans les hadiths) ; (Et quant au Saint Coran) ce n’est rien d’autre qu’une révélation (divine) inspirée, que lui a enseigné [L'Ange Gabriel] à la force prodigieuse, »

(S76v23) « En vérité c'est Nous qui avons fait descendre sur toi le Coran graduellement.»

(S15v9) « En vérité c'est Nous qui avons fait descendre le Coran, et c'est Nous qui en sommes gardien. »

(S2v97) « Quiconque est ennemi de Gabriel doit connaître que c'est lui qui, avec la permission d'Allah, a fait descendre sur ton cœur cette révélation qui déclare véridique les messages antérieurs et qui sert aux croyants de guide et d'heureuse annonce. »

(S11v17) « Ne sois donc pas en doute au sujet de ceci (le Coran). Oui, c'est la vérité venant de ton Seigneur; mais la plupart des gens n'y croient pas. »

(S56v74-82) « Glorifie donc le nom de ton Seigneur, le Très Grand ! Non !…Je jure par les positions des étoiles (dans le firmament). Et c’est vraiment un serment solennel (très grand surtout depuis que c'est confirmé par les télescopes spatiaux ayant vu l'immensité de l'univers),, si vous saviez. C’est certainement un Coran noble, dans un livre bien gardé que seuls les purifiés touchent ; c’est une révélation du Seigneur de l’Univers. Est-ce ce discours là que vous traitez de mensonge ? Est-ce pour vous une façon d’être reconnaissant à votre subsistance que de traiter (le Coran) de mensonge ? »

(S41v41/42) « Ceux qui ne croient pas au Rappel (le Coran) quand il leur parvient…alors que c’est un Livre puissant [inattaquable] ; le faux ne l’atteint [d’aucune part], ni par devant ni par derrière : c’est une révélation émanant d’un Sage, Digne de louange. »

(S7v68) « Je vous communique les messages de mon Seigneur, et je suis pour vous un conseiller digne de confiance. »

(S69v38-52) « Mais non…Je jure par ce que vous voyez, ainsi par ce que vous ne voyez pas, que ceci [le coran] est la parole d’un noble Messager, et que ce n’est pas la parole d’un poète ; mais vous ne croyez que très peu, ni la parole d’un devin, mais vous vous rappelez bien peu. C’est une révélation du Seigneur de l’Univers. Et s’il avait forgé quelques paroles qu’il Nous avait attribuées, Nous l’aurions saisi de la main droite, ensuite, Nous lui aurions tranché l’aorte. Et nul d’entre vous n’aurait pu lui servir de rempart. C’est en vérité un rappel pour les pieux. Et Nous savons qu’il y a parmi vous qui le traitent de menteur ; mais en vérité, ce sera un sujet de regret pour les mécréants, c’est là la véritable certitude. Glorifie donc le nom de ton Seigneur, le très Grand ! »

(S38v27-29) « Nous n’avons pas créé le ciel et la terre et ce qui existe entre eux en vain. C’est ce que pensent ceux qui ont mécru. Malheur à ceux qui ont mécru pour le feu [qui les attend] ! Traiterons-Nous ceux qui croient et accomplissent les bonnes œuvres comme ceux qui commettent du désordre sur terre ? Ou traiterons-Nous les pieux comme les pervers ? [Voici] un livre béni que Nous avons fait descendre vers toi afin qu’ils méditent sur ses versets et que les doués d’intelligence réfléchissent ! »

(S3v108) « Tels sont les versets d’Allah que Nous te (Mouhamed) récitons avec vérité. Et Allah ne veut point léser les mondes. »

(S32v2/3) « La Révélation du Livre, nul doute là-dessus, émane du Seigneur de l'univers. Diront-ils qu'il (Mouhamed) l'a inventé ? Ceci est, au contraire, la vérité venant de ton Seigneur pour que tu avertisses un peuple à qui nul avertisseur avant toi n'est venu, afin qu'ils se guident. »

(S4v82) « Ne méditent-ils pas sur le Coran ? S’il provenait d’un autre qu’Allah, ils y trouveraient certes maintes contradictions. »

(S11v1) « Alif, lâm, Râ. C’est un Livre dont les versets sont parfaits en style et en sens, émanant d’un Sage, Parfaitement Connaisseur. »

(S20v2-4) « Nous n’avons point fait descendre sur toi le Coran pour que tu sois malheureux, si ce n’est qu’un Rappel pour celui qui redoute (Allah), (et comme) une révélation émanant de Celui qui a créé la terre et les cieux sublimes. »

(S45v2-6) « La révélation du Livre émane d'Allah, le Puissant, le Sage. Il y a certes dans les cieux et la terre des preuves pour les croyants. Et dans votre propre création, et dans ce qu'Il dissémine comme animaux, il y a des signes pour des gens qui croient avec certitude. De même dans l'alternance de la nuit et du jour, et dans ce qu'Allah fait descendre du ciel, comme subsistance [pluie] par laquelle Il redonne la vie à la terre une fois morte, et dans la distribution des vents, il y a des signes pour des gens qui raisonnent. Voilà les versets d'Allah que Nous te récitons en toute vérité. Alors dans quelle parole croiront-ils après [la parole] d'Allah et après Ses signes ? »

(S11v108) « Dis : “Voici ma voie, j'appelle les gens [à la religion] d'Allah, moi et ceux qui me suivent, nous basant sur une preuve évidente (paroles édifiantes du Coran). Gloire à Allah ! Et je ne suis point du nombre des associateurs. »

(S8v188) « Dis : “Je ne détiens pour moi-même ni profit ni dommage, sauf ce qu'Allah veut. Et si je connaissais l'Inconnaissable, j'aurais eu des biens en abondance, et aucun mal ne m'aurait touché. Je ne suis, pour les gens qui croient, qu'un avertisseur et un annonciateur”. »

(S10v58) « Dis : “[Ceci (le Coran) provient] de la grâce d'Allah et de sa miséricorde; Voilà de quoi ils devraient se réjouir. C'est bien mieux que tout ce qu'ils amassent”. »

(S11v104) « Et tu ne leur demandes aucun salaire pour cela. Ce n'est là qu'un rappel adressé à l'univers. »

2) L'authenticité de sa véracité

(ExtS15v1) « Voici les versets du Livre et d'une Lecture explicite. »

(S89v1-5) « Par l'Aube ! et par les dix nuits ! Par le pair et l'impair ! Et par la nuit quand elle s'écoule ! N'est-ce pas là un serment, pour un doué d'intelligence (prouvant que le Coran est la vérité venant de Dieu) ? »

(S16v89) « Et le jour où dans chaque communauté, Nous susciterons parmi eux-mêmes un témoin contre eux, Et Nous t'emmènerons [Muhammad] comme témoin contre ceux-ci . Et Nous avons fait descendre sur toi le Livre, comme un exposé explicite de toute chose, ainsi qu'un guide, une grâce et une bonne annonce aux Musulmans. »

(S2v2) « C'est le Livre au sujet duquel il n'y a aucun doute, c'est un guide pour les pieux »

(S6v50/51) « Dis[-leur]: “Je ne vous dis pas que je détiens les trésors d'Allah, ni que je connais l'Inconnaissable, et je ne vous dis pas que je suis un ange. Je ne fais que suivre ce qui m'est révélé.” Dis : “Est-ce que sont égaux l'aveugle et celui qui voit ? Ne réfléchissez-vous donc pas ? ” Et avertis par ceci (le Coran), ceux qui craignent d'être rassemblés devant leur Seigneur, qu'ils n'auront hors d'Allah ni allié ni intercesseur. Peut-être deviendraient-ils pieux ! »

(S4v174) « ô gens ! Certes une preuve évidente vous est venue de la part de votre Seigneur. Et Nous avons fait descendre vers vous une lumière éclatante. »

(ExtS7v203/204) « Quand tu ne leur apportes pas de miracles, ils disent : “Pourquoi ne l'inventes-tu pas ? ” Dis : “Je ne fais que suivre ce qui m'est révélé de mon Seigneur. Ces [versets coraniques] sont des preuves illuminantes venant de votre Seigneur, un guide et une grâce pour des gens qui croient. Et quand on récite le Coran, prêtez-lui l'oreille attentivement et observez le silence, afin que vous obteniez la miséricorde (d'Allah, compréhension de la guidée, reconnaissance de la vérité). »

(S2v176) "C'est ainsi, car c'est avec la vérité qu'Allah a fait descendre le Livre ; et ceux qui s'opposent au sujet du Livre sont dans une profonde divergence."

(S34v43/44) « Et quand Nos versets édifiants leur sont récités, ils disent : Ce n’est là qu’un homme qui veut vous repousser de ce que vos ancêtres  adoraient. » Et ils disent : « Ceci (le Coran) n’est qu’un mensonge inventé. » Et ceux qui ne croient pas disent de la Vérité quand elle leur vient : « Ce n’est là qu’une magie évidente ! » [Pourtant] Nous ne leur avons pas donné de livres à étudier. Et Nous ne leur avons envoyé avant toi aucun avertisseur. »

(S6v21) « Qui donc est plus injuste que celui qui invente un mensonge contre Allah, ou qui traite de mensonge Ses versets ? Les injustes ne réussiront pas. »

(S3v60-62) « La vérité vient de ton Seigneur. Ne sois donc pas du nombre des sceptiques. A ceux qui te contredisent à son propos, maintenant que tu en es bien informé, tu n'as qu'à dire : “Venez, appelons nos fils et les vôtres, nos femmes et les vôtres, nos propres personnes et les vôtres, puis proférons exécration réciproque en appelant la malédiction d'Allah sur les menteurs (sous-entendant que parier notre place au Paradis que l'islam est la vérité est moins fort que cette parole). Voilà, certes, le récit véridique. Et il n'y a pas de divinité à part Allah. En vérité, c'est Allah qui est le Puissant, le Sage. »

(S86v11-14) « Par le ciel qui fait revenir la pluie ! et par la terre qui se fend (pour faire pousser la nourriture) ! Ceci [le Coran] est certes, une parole décisive [qui tranche entre le vrai et le faux], et non point une plaisanterie frivole ! »

(S17v81/82) « Et dis : La Vérité (l’islam) est venue et l’Erreur a disparu. Car l’Erreur est destinée à disparaître. » Nous faisons descendre du Coran, ce qui est une guérison et une miséricorde pour les croyants. Cependant, cela ne fait qu’accroître la perdition des injustes. »

(S29v48) « Et avant cela, tu ne récitais aucun livre et tu n’en écrivais aucun de ta main droite. Sinon, ceux qui nient la vérité auraient eu des doutes. Il consiste plutôt en des versets évidents, (préservés) dans les poitrines de ceux à qui le savoir a été donné. Et seuls les injustes renient Nos versets. »

(S7v182-186) « Ceux qui traitent de mensonges Nos enseignements, Nous allons les conduire graduellement vers leur perte par des voies qu’ils ignorent. Et Je leur accorderai un délai, car Mon stratagème est solide ! Est-ce qu’ils n’ont pas réfléchi ? Il n’y a point de folie en leur compagnon (Mouhamed) : il n’est qu’un avertisseur explicite ! N’ont-ils pas médité sur le royaume des cieux et de la terre, et toute chose qu’Allah a créée, et que leur terme est peut être déjà proche ? En quelle parole croiront-ils après cela ? »

(S41v41-43) « ceux qui ne croient pas au Rappel (le Coran) quand il leur parvient…alors que c’est un Livre puissant [inattaquable] ; le faux ne l’atteint [d’aucune part], ni par devant ni par derrière : c’est une révélation émanant d’un sage, Digne de louange. Il ne t’est dit que ce qui a été dit aux Messagers avant toi. Ton Seigneur est certes, Détenteur du pardon et détenteur aussi d’une punition douloureuse. »

(S2v146) « Ceux à qui nous avons donné le Livre, le reconnaissent comme ils reconnaissent leurs enfants. Or une partie d'entre eux cache la vérité, alors qu'ils la savent ! »

(S56v95/96) « C'est cela la pleine certitude. Glorifie donc le nom de ton Seigneur, le Très Grand ! »

(S11v12) « Il se peut que tu négliges une partie de ce qui t'est révélé, et que ta poitrine s'en sente compressée; parce qu'ils disent : “Que n'a-t-on fait descendre sur lui un trésor ? ” Ou bien : “Que n'est-il venu un Ange en sa compagnie ? ” - Tu n'es qu'un avertisseur. Et Allah est Le protecteur de toute chose. »

(S25v32/33) « Et ceux qui ne croient pas disent : “Pourquoi n'a-t-on pas fait descendre sur lui le Coran en une seule fois ? ” Nous l'avons révélé ainsi pour raffermir ton cœur. Et Nous l'avons récité soigneusement. Ils ne t'apporteront aucune parabole, sans que Nous ne t'apportions la vérité avec la meilleure interprétation. »

(S28v48-55) « Mais quand la vérité leur est venue de Notre part, ils ont dit : “Si seulement il avait reçu la même chose que Moïse ! ” Est-ce qu'ils n'ont pas nié ce qui auparavant fut apporté à Moïse ? Ils dirent : “Deux magies se sont mutuellement soutenues ! ” Et ils dirent : “Nous n'avons foi en aucune”. Dis-leur : “Apportez donc un Livre venant d'Allah qui soit meilleur guide que ces deux-là, et je le suivrai si vous êtes véridiques”. Mais s'ils ne te répondent pas, sache alors que c'est seulement leurs passions qu'ils suivent. Et qui est plus égaré que celui qui suit sa passion sans une guidée d'Allah ? Allah vraiment, ne guide pas les gens injustes. Nous leur avons déjà exposé la Parole (le Coran) afin qu'ils se souviennent. Ceux à qui, avant lui [le Coran], Nous avons apporté le Livre, y croient. Et quand on le leur récite, ils disent : “Nous y croyons. Ceci est bien la vérité émanant de notre Seigneur. Déjà avant son arrivée, nous étions Soumis”. Voilà ceux qui recevront deux fois leur récompense pour leur endurance, pour avoir répondu au mal par le bien, et pour avoir dépensé de ce que Nous leur avons attribué ; et quand ils entendent des futilités, ils s'en détournent et disent : “A nous nos actions, et à vous les vôtres. Paix sur vous. Nous ne recherchons pas les ignorants”. »

(S10v37-44) « Ce Coran n'est nullement à être forgé en dehors d'Allah mais c'est la confirmation de ce qui existait déjà avant lui, et l'exposé détaillé du Livre en quoi il n'y a pas de doute, venu du Seigneur de l'Univers. Ou bien ils disent : “Il (Muhammad) l'a inventé ? ” Dis : “Composez donc une Sourate semblable à ceci, et appelez à votre aide n'importe qui vous pourrez, en dehors Allah, si vous êtes véridiques”. Bien au contraire : ils ont traité de mensonge ce qu'ils ne peuvent embrasser de leur savoir, et dont l'interprétation ne leur est pas encore parvenue. Ainsi ceux qui vivaient avant eux traitaient d'imposteurs (leurs messagers). Regarde comment a été la fin des injustes ! Certains d'entre eux y croient, et d'autres n'y croient pas. Et ton Seigneur connaît le mieux les fauteurs de désordre. Et s'ils te traitent de menteur, dis alors : “A moi mon oeuvre, et à vous la vôtre. Vous êtes irresponsables de ce que je fais et je suis irresponsable de ce que vous faites”. Et il en est parmi eux qui te prêtent l'oreille. Est-ce toi qui fait entendre les sourds, même s'ils sont incapables de comprendre. Et il en est parmi eux qui te regardent. Est-ce toi qui peux guider les aveugles, même s'ils ne voient pas ? En vérité, Allah n'est point injuste à l'égard des gens, mais ce sont les gens qui font du tord à eux-mêmes. »

B) Sa valeur

1) La valeur de son importance supérieure

(S86v13-14) « Ceci [le Coran] est certes, une parole décisive [qui tranche entre le vrai et le faux], et non point une plaisanterie frivole ! »

(S61v9) « C’est Lui qui a envoyé Son Messager avec la guidée et la Religion de Vérité, pour la placer au-dessus de toute autre religion, en dépit de l’aversion des associateurs. »

(S39v54-56) « Et revenez repentant à votre Seigneur, et soumettez-vous à Lui, avant que ne nous vienne le châtiment et vous ne recevez alors aucun secours. Et suivez la meilleure révélation qui vous est descendue de la part de votre Seigneur, avant que le châtiment ne vous vienne soudain, sans que vous ne le pressentiez ; avant qu’une âme ne dise : « Malheur à moi pour mes manquements envers Allah. Car j’ai été certes, parmi les railleurs »

(S5v48) « Et sur toi (Mouhamed) Nous avons fait descendre le Livre avec la vérité pour confirmer le Livre qui était avant lui et pour prévaloir sur lui. Juge donc parmi eux d’après ce qu’Allah a fait descendre. Ne suis pas leurs passions, loin de la vérité qui t’est venue. A chacun de vous Nous avons assigné une législation et un plan à suivre. Si Allah avait voulu, certes Il aurait fait de vous tous une seule communauté. Mais Il veut vous éprouver en ce qu’Il vous donne. Concurrencez donc dans les bonnes œuvres. C’est vers Allah qu’est votre retour à tous ; alors Il vous informera de ce en quoi vous divergiez. »

(S53v55-62) « Lequel donc des bienfaits de ton Seigneur mets-tu en doute ? Voici un avertisseur analogue aux avertisseurs anciens : l’Imminente (l’Heure du Jugement) s’approche. Rien d’autres en dehors d’Allah ne peut la dévoiler. Quoi ! Vous étonnez-vous de ce discours (le Coran) ? Et vous [en] riez et n’[en] pleurez point ? Absorbés [que vous êtes par votre distraction]. Prosternez-vous donc à Allah et adorez-Le. »

2) La valeur de sa qualité

(S27v6) « Certes c'est toi qui reçois le Coran, de la part d'un Sage, d'un Savant. »

(S3v108) « Tels sont les versets d'Allah; Nous te (Muhammad) les récitons avec vérité. Et Allah ne veut point léser les mondes. »

(S38v1) « Sad. Par le Coran, au renom glorieux ! »

(S85v21/22) « Mais c'est plutôt un Coran glorifié préservé sur une Tablette (auprès d'Allah). »

(ExtS39v55) « Dis : « Et suivez la meilleure révélation qui vous est descendue de la part de votre Seigneur, »

(S41v41/42) « Ceux qui ne croient pas au Rappel [le Coran] quand il leur parvient... alors que c'est un Livre puissant [inattaquable]; Le faux ne l'atteint [d'aucune part], ni par devant ni par derrière : c'est une révélation émanant d'un Sage, Digne de louange. »

(S12v1-3) « Alif, Lam, Ra . Tels sont les versets du Livre explicite. Nous l'avons fait descendre, un Coran en [langue] arabe, afin que vous raisonniez. Nous te racontons le meilleur récit, grâce à la révélation que Nous te faisons dans le Coran même si tu étais auparavant du nombre des inattentifs (à ces récits). »

(S98v1-3) « Les infidèles parmi les gens du Livre, ainsi que les Associateurs, ne cesseront pas de mécroire jusqu'à ce que leur vienne la Preuve évidente : un Messager, de la part d'Allah, qui leur récite des feuilles purifiées, dans lesquelles se trouvent des prescriptions d'une rectitude parfaite (sainte). »

(S50v1) « Qaf. Par le Coran glorieux ! »

(S43v2-4) « Par le Livre explicite ! Nous en avons fait un Coran arabe afin que vous raisonniez. Il est auprès de Nous, dans l'écriture-Mère (l'original du ciel), sublime et rempli de sagesse. »

(S41v2-4) « [C'est] une Révélation descendue de la part du Tout Miséricordieux, du Très Miséricordieux. Un Livre dont les versets sont détaillés (et clairement exposés), un Coran [lecture] arabe pour des gens qui savent, annonciateur [d'une bonne nouvelle] et avertisseur. Mais la plupart d'entre eux se détournent; c'est qu'ils n'entendent pas. »

(S11v1) « Alif, lâm, Râ. C’est un Livre dont les versets sont parfaits en style et en sens, émanant d’un Sage, Parfaitement Connaisseur. »

(S56v74-82) « Glorifie donc le nom de ton Seigneur, le Très  Grand ! Non !… Je jure par les positions des étoiles (dans le firmament). Et c’est vraiment un serment solennel (très grand surtout depuis que c'est confirmé par les télescopes spatiaux ayant vu l'immensité de l'univers), si vous saviez. C’est certainement un Coran noble, dans un livre bien gardé que seuls les purifiés touchent ; c’est une révélation du Seigneur de l’Univers. Est-ce ce discours là que vous traitez de mensonge ? Est-ce pour vous une façon d’être reconnaissant à votre subsistance que de traiter (le Coran) de mensonge ? »

(S39v23)« Allah a fait descendre le plus beau des récits, un Livre dont (certains versets) se ressemblent et se répètent. Les peaux de ceux qui redoutent leur Seigneur frissonnent (à l’entendre) ; puis leurs peaux et leurs cœurs s’apaisent au rappel d’Allah. Voilà le (livre) guide d’Allah par lequel Il guide qui Il veut. Mais quiconque Allah égare n’a point de guide. »

(S45v25) « Et quand on leur récite Nos versets bien clairs, leur seul argument est de dire : “Faites revenir nos ancêtres si vous êtes véridiques”. »

(S80v11-16) « Vraiment ceci est un rappel - quiconque veut, donc, s'en rappelle - consigné dans des feuilles honorées, élevées, purifiées, entre les mains d'ambassadeurs nobles, obéissants. »

(S81v15-29) « Non ! ... Je jure par les planètes qui gravitent qui courent et disparaissent ! par la nuit quand elle survient ! et par l'aube quand elle exhale son souffle ! Ceci [le Coran] est la parole d'un noble Messager, doué d'une grande force, et ayant un rang élevé auprès du Maître du Trône, obéi, là-haut, et digne de confiance. Votre compagnon (Mouhamed) n'est nullement fou; il l'a effectivement vu (Gabriel), au clair horizon et il ne garde pas avarement pour lui-même ce qui lui a été révélé. Et ceci [le Coran] n'est point la parole d'un diable banni. Où allez-vous donc ? Ceci n'est qu'un rappel pour l'univers, pour celui d'entre vous qui veut suivre le chemin droit. Mais vous ne pouvez vouloir, que si Allah veut, [Lui], le Seigneur de l'Univers »

3) Sa valeur imagée

(S56v74-82) « Glorifie donc le nom de ton Seigneur, le Très  Grand ! Non !… Je jure par les positions des étoiles (dans le firmament). Et c’est vraiment un serment solennel (très grand surtout depuis que c'est confirmé par les télescopes spatiaux ayant vu l'immensité de l'univers), si vous saviez. C’est certainement un Coran noble, dans un livre bien gardé que seuls les purifiés touchent ; c’est une révélation du Seigneur de l’Univers. Est-ce ce discours là que vous traitez de mensonge ? Est-ce pour vous une façon d’être reconnaissant à votre subsistance que de traiter (le Coran) de mensonge ? »

(S59v21) « Si Nous avions fait descendre ce Coran sur une montagne, tu l’aurais vu s’humilier et se fendre par crainte d’Allah (comme un cœur s'ébranle émotionnellement puis s'ouvre et s'attendrit pour l'inestimable présence et l'irréprochable sagesse divines). Et ces paraboles Nous les citons aux gens qui réfléchissent. »
Ce passage coranique étant lié à cet autre passage :
(S2v74) « Puis, et en dépit de tout cela , vos cœurs se sont endurcis; ils sont devenus comme des pierres ou même plus durs encore; car il y a des pierres d'où jaillissent les ruisseaux, d'autres se fendent pour qu'en surgisse l'eau, d'autres s'affaissent par crainte d'Allah. Et Allah n'est certainement jamais inattentif à ce que vous faites. »

(S13v31/32) « S’il y avait un Coran à mettre les montagnes en marche, à fendre la terre ou à faire parler les morts (ce serait celui-ci). C’est plutôt à Allah le commandement tout entier. Les croyants ne savent-ils pas que, si Allah voulait, Il aurait dirigé tous les hommes vers le droit chemin. Cependant, ceux qui ne croient pas ne manqueront pas, pour prix de ce qu’ils font, d’être frappés par un cataclysme, ou [qu’un cataclysme] s’abattra près de leurs demeures jusqu’à ce que vienne la promesse d’Allah. Car Allah ne manque pas à Sa promesse.»

(S39v28) « Un Coran [en langue] arabe, dénué de tortuosité (net et droit), afin qu'ils soient pieux ! »

(S3v7) « C’est lui qui a fait descendre sur toi le Livre : il s’y trouve des versets sans équivoque, qui sont la base du Livre, et d’autres versets qui peuvent prêter à d’interprétations diverses. Les gens, donc, qui ont au cœur une inclination vers l’égarement, mettent l’accent sur les versets à équivoque, cherchant la dissension en essayant de leur trouver une interprétation, alors que nul n’en connaît l’interprétation, à part Allah. Mais ceux qui sont bien enracinés dans la science disent : « Nous y croyons : Tout est de la part de Notre Seigneur ! » Mais seuls les doués d’intelligence s’en rappellent. »

(S2v26/27) « Certes, Allah ne se gêne point de citer en exemple n'importe quoi : un moustique ou quoi que ce soit au-dessus; quant aux croyants, ils savent bien qu'il s'agit de la vérité venant de la part de leur Seigneur; quant aux infidèles, ils se demandent “Qu'a voulu dire Allah par un tel exemple ? ”. Par cela, nombreux sont ceux qu'Il égare et nombreux sont ceux qu'Il guide; mais Il n'égare par cela que les pervers, qui rompent le pacte qu'ils avaient fermement conclu avec Allah, coupent ce qu'Allah a ordonné d'unir, et sèment la corruption sur la terre. Ceux-là sont les vrais perdants. »

Le Prophète (SBDSL) a dit : « La jalousie n’est permise que dans deux choses :
-un homme à qui Allah a donné d’apprendre le Coran et de passer des heures de la nuit et du jour à le lire et à méditer sur son contenu.
-Un homme à qui Allah a donné une fortune qu’il ne fait que dépenser dans le bien de nuit et de jour. »

Selon Ibn Omar (SDP), le Messager de Dieu (SBDSL) a dit : « L'envie (jalousie) n'est permise que dans deux cas : un homme auquel Dieu a accordé la connaissance du Coran et qui le récite en prière aux heures de la nuit et du jour, et un homme auquel Dieu a fait don de richesses et qui les dépense aux heures de la nuit et du jour. » [Bukhari et Muslim]

C) Ses principaux buts

1) Un rappel sur les vérités et les enjeux de la vie

(S68v52) « Et ce n'est qu'un Rappel (de l'attestation pré-existentielle), adressé aux mondes ! »

(S84v16-25) « Non ! ... Je jure par le crépuscule, et par la nuit et ce qu'elle enveloppe, et par la lune quand elle devient pleine-lune ! Vous passerez, certes, par des états successifs ! Qu'ont-ils à ne pas croire ? et à ne pas se prosterner quand le Coran leur est lu ? Mais ceux qui ne croient pas, le traitent plutôt de mensonge. Or, Allah sait bien ce qu'ils dissimulent. Annonce-leur donc un châtiment douloureux. Sauf ceux qui croient et accomplissent les bonnes oeuvres : à eux une récompense jamais interrompue. »

(S38v67/68) « Dis : “Ceci (le Coran) est une grande nouvelle (vu la réalité de Dieu, de la moralité divine et du Paradis), mais vous vous en détournez. »

(S45v20) « Ceci [le Coran] constitue pour les hommes une source de clarté, un guide et une miséricorde pour les gens qui croient avec certitude. »

(S2v22) « C’est Lui qui vous a fait la terre pour lit, et le ciel pour toit ; qui précipite la pluie du ciel et par elle fait surgir toute sorte de fruits pour vous nourrir, ne Lui cherchez donc pas des égaux alors que vous savez »

(S73v19) « Ceci est un rappel . Que celui qui veut prenne une voie [menant] à son Seigneur. »

(S65v10/11) « Craignez Allah donc, ô vous qui êtes doués d'intelligence, vous qui avez la foi. Certes, Allah a fait descendre vers vous un rappel, un Messager qui vous récite les versets d'Allah comme preuves claires, afin de faire sortir ceux qui croient et accomplissent les bonnes oeuvres des ténèbres (de l'incroyance) à la lumière (de la foi). »

(S7v63) « Est-ce que vous vous étonnez qu'un rappel vous vienne de votre Seigneur à travers un homme issu de vous, pour qu'il vous avertisse et que vous deveniez pieux et que la miséricorde vous soit accordée ? »

(S51v60) « Malheur donc à ceux qui ont mècru à cause du jour (du jugement) dont ils sont (inévitablement) menacés (par leur nature imparfaite) ! »


2) Exhortation, guérison des coeurs, guide, miséricorde divine

(S17v106) « (Nous avons fait descendre) un Coran que Nous avons fragmenté, pour que tu le lises lentement aux gens (pour qu'il soit compris quel que soit le niveau intellectuel de chacun). Et Nous l'avons fait descendre graduellement. »

(S19v97) « Nous l'avons rendu (le Coran) facile [à comprendre] en ta langue, afin que tu annonces par lui la bonne nouvelle aux gens pieux, et que, tu avertisses un peuple irréductible. »                                  

(S3v164) « Allah a très certainement fait une faveur aux croyants lorsqu'Il a envoyé chez eux un messager de parmi eux-mêmes, qui leur récite Ses versets, les purifie et leur enseigne le Livre et la Sagesse, bien qu'ils fussent auparavant dans un égarement évident. »

(S54v32) « Et vraiment, Nous avons rendu le Coran facile à la méditation. Y’a-t-il quelqu’un pour réfléchir (donc car sa compréhension de base est accessible à tout le monde) ? »

(S34v6) « Et ceux à qui le savoir a été donné voient qu'on t'a fait descendre de la part de ton Seigneur est la vérité qui guide au chemin du Tout Puissant, du Digne de Louange. »

(S27v1-3) « Ta, Sin. Voici les versets du Coran et d'un Livre explicite, un guide et une bonne annonce aux croyants (Paradis à venir), qui accomplissent la Salat, acquittent la Zakat et croient avec certitude en l'au-delà. »

(S31v2-5) « Voici les versets du Livre plein de sagesse, c'est un guide et une miséricorde aux bienfaisants, qui accomplissent la Salat, acquittent le Zakat et qui croient avec certitude en l'au-delà. Ceux-là sont sur le chemin droit de leur Seigneur et ce sont eux les bienheureux. »

(S62v2-4) « C'est Lui qui a envoyé à des gens sans Livre (les Arabes) un Messager des leurs qui leur récite Ses versets, les purifie et leur enseigne le Livre et la Sagesse, bien qu'ils étaient auparavant dans un égarement évident, ainsi qu'à d'autres parmi ceux qui ne les ont pas encore rejoints (croyants suivants et actuels). C'est Lui le Puissant, le Sage. Telle est la grâce d'Allah qu'Il donne à qui Il veut. Et Allah est le Détenteur de l'énorme grâce. »

(S33v4) « Mais Allah dit la vérité et c'est Lui qui met [l'homme] dans la bonne direction. »

(S64v8) « Croyez en Allah donc et en Son messager, ainsi qu'en la Lumière [le Coran] que Nous avons fait descendre. Et Allah est Parfaitement Connaisseur de ce que vous faites. »

(S45v20) « Ceci [le Coran] constitue pour les hommes une source de clarté (discernement moral), un guide et une miséricorde pour les gens qui croient avec certitude. »

(S10v57) « Ô gens ! Une exhortation vous est venue, de votre Seigneur, une guérison de ce qui est dans les poitrines, un guide et une miséricorde pour les croyants. »

(ExtS13v17) « et semblable à celle-ci est [l'] écume provenant de ce qu'on porte à fusion, dans le feu pour [fabriquer] des bijoux (en or) et des ustensiles. Ainsi Allah représente en parabole la Vérité (le pur, le vrai et le bien moralement, les bonnes actions) et le Faux (l'impur, le faux et le mal moralement, les mauvaises actions), l'écume [du métal (d'or) ou (l'impur, le faux et le mal moralement, les mauvaises actions)] s'en va au rebut (en Enfer), tandis que [les objets, l'or pur ou (le pur, le vrai et le bien moralement, les bonnes actions)] utiles aux hommes demeurent sur la terre (ou au Paradis). Ainsi Allah propose des paraboles. »
Commentaire : Ce verset montre qu'Allah compare souvent le matériel au spirituel pour nous faire comprendre certains aspects de la morale.
(S25v39) « A tous, cependant, Nous avions fait des paraboles et Nous les avions tous anéantis d'une façon brutale (par le refus de justesse et vérités morales). »

(S16v44) « (Nous les avons envoyés) avec des preuves évidentes et des livres saints. Et vers toi, Nous avons fait descendre le Coran, pour que tu exposes clairement aux gens ce qu'on a fait descendre pour eux et afin qu'ils réfléchissent. »

(S14v52) « Ceci est un message (le Coran) pour les gens afin qu'ils soient avertis, qu'ils sachent qu'Ils n'est qu'un Dieu unique, et pour que les doués d'intelligence s'exhortent (vers la grandeur morale). »

(S13v37) « Ainsi l'avons-Nous fait descendre (le Coran) [sous forme] de loi en arabe. »


(S57v9) « C’est Lui qui a fait descendre sur Son serviteur des versets clairs, afin qu’il vous fasse sortir des ténèbres à la lumière ; et assurément Allah est Compatissant envers vous et Très Miséricordieux. »

(S54v4/5) « Ils ont pourtant reçu comme nouvelles de quoi les empêcher (de faire du mal) ; [cela est] une sagesse parfaite. Mais les avertissements ne [leur] servent à rien. »

(S20v123) « Allah dit : « Descendez d’ici, (Adam et Eve), [vous serez] tous (avec vos descendants ennemis les uns des autres (hommes et diables). Puis si jamais un guide vient de Ma part, quiconque suit Mon guide ne s’égarera, ni ne sera malheureux. »

(S2v2-5)
«
C'est le Livre au sujet duquel il n'y a aucun doute, c'est un guide pour les pieux qui croient à l'invisible et accomplissent la Salat et dépensent [dans l'obéissance à Allah], de ce que Nous leur avons attribué. Ceux qui croient à ce qui t'a été descendu (révélé) et à ce qui a été descendu avant toi et qui croient fermement à la vie future. Ceux-là sont sur le bon chemin de leur Seigneur, et ce sont eux qui réussissent (dans cette vie et dans la vie future)."


(S2v151/152) « Ainsi, nous avons envoyé parmi vous un Messager de chez vous qui vous récite Nos versets, vous purifie, vous enseigne le Livre et la sagesse
et vous enseigne ce que vous ne saviez pas. Souvenez-vous de Moi donc, Je vous récompenserai. Remerciez-Moi et ne soyez pas ingrats envers Moi. »

(S13v27-29) « Ceux qui ont mècru disent : “Pourquoi n'a-t-on pas descendu sur lui (Mouhamed) un miracle venant de son Seigneur ? ” Dis : “En vérité, Allah égare qui Il veut et Il guide vers Lui celui qui se repent, ceux qui ont cru, et dont les cœurs se tranquillisent à l'évocation d'Allah”. N'est-ce point par l'évocation d'Allah que se tranquillisent les cœurs ? Ceux qui croient et font de bonnes oeuvres, auront le plus grand bien et aussi le plus bon retour. »

(S53v59-62) « Quoi ! Vous étonnez-vous de ce discours (le Coran) ? Et vous [en] riez et n’[en] pleurez point ? Absorbés [que vous êtes par votre distraction. Prosternez-vous donc à Allah et adorez-Le. »

(S11v120-123) « Et tout ce que Nous te racontons des récits des messagers (précédents), c'est pour en raffermir ton cœur. Et de ceux-ci t'est venue la vérité ainsi qu'une exhortation et un appel aux croyants. Et dis à ceux qui ne croient pas : “Oeuvrez autant que vous pouvez. Nous aussi, nous oeuvrons. Et attendez. Nous aussi nous attendons ! ” A Allah appartient l'Inconnaissable des cieux et de la terre, et c'est à Lui que revient l'ordre tout entier. Adore-Le donc et place ta confiance en Lui. Ton Seigneur n'est pas inattentif à ce que vous faites. »

(S57v16) « Le moment n'est-il pas venu pour ceux qui ont cru, que leurs cœurs s'humilient à l'évocation d'Allah et devant ce qui est descendu de la vérité [le Coran] ? Et de ne point être pareils à ceux qui ont reçu le Livre avant eux . Ceux-ci trouvèrent le temps assez long et leurs cœurs s'endurcirent, et beaucoup d'entre eux sont pervers. »

3) Annonce du Paradis et avertissement de l'Enfer

(S48v8) « Ô Mouhamed, Nous t’ avons envoyé à l’humanité en tant que témoin, annonciateur de la bonne nouvelle du paradis, et avertisseur de l’enfer, pour que vous croyiez en Dieu et en son Messager, que vous L’honoriez, reconnaissiez Sa dignité ; et pour que vous Le glorifiiez matin et soir. »

(S34v28) « Et Nous ne t’avons envoyé qu’en tant qu’annonciateur et avertisseur pour toute l’humanité. Mais la plupart des gens ne savent pas. »

(S19v97) « Nous l’avons rendu (le coran) facile [à comprendre] en ta langue, afin que tu annonces par lui la bonne nouvelle aux gens pieux, et que tu avertisses un peuple irréductible. »

(S6v48) « Nous n’envoyons des Messagers qu’en annonciateur et avertisseur : ceux qui croient donc et se réforment, nulle crainte sur eux et ils ne seront point affligés. »

(S2v97) « Quiconque est ennemi de Gabriel doit connaître que c'est lui qui, avec la permission d'Allah, a fait descendre sur ton cœur cette révélation qui déclare véridiques les messages antérieurs et qui sert aux croyants de guide et d'heureuse annonce. »

(S36v69/70) « Nous ne lui (à Muhammad) avons pas enseigné la poésie; cela ne lui convient pas non plus. Ceci n'est qu'un rappel et une Lecture [Coran] claire, pour qu'ils avertisse celui qui est vivant et que la Parole se réalise contre les mécréants. »

4) Appel à la méditation (réflexion)

(S54v32) « Et vraiment, Nous avons rendu le Coran facile à la méditation. Y’a-t-il quelqu’un pour réfléchir ? »

(S47v24) « Ne méditent-ils pas sur le Coran ? Ou y a-t-il un cadenas sur leurs cœurs ? »

(S38v29) « [Voici] un Livre béni que Nous avons fait descendre vers toi, afin qu'ils méditent sur ses versets et que les doués d'intelligence réfléchissent ! »

(S23v21/22) « Vous avez certes dans les bestiaux, un sujet de méditation : Nous vous donnons à boire de ce qu'ils ont dans le ventre, et vous y trouvez également maintes utilités; et vous vous en nourrissez. Sur eux ainsi que sur des vaisseaux vous êtes transportés. »

(S3v190/191) « A travers la création des cieux et de la terre, l'alternance de la nuit et des jours, il y a des signes pour les doués d’intelligence, qui debout, assis, couchés sur leurs côtés, invoquent Dieu et méditent sur la création des cieux et de la terre disant : « Notre Seigneur ! Tu n’as pas créé cela en vain. Gloire à toi ! Garde nous du châtiment du feu. »

5) Confirmation des messages précédents

(S12v111) « Dans leurs récits (des prophètes) il y a certes une leçon pour les gens doués d'intelligence. Ce (le Coran) n'est point là un récit fabriqué (par Mouhamed). C'est au contraire la confirmation de ce qui existait déjà avant lui (la Thora et les Evangiles), un exposé détaillé de toute chose, un guide et une miséricorde (du Seigneur) pour des gens qui croient. »

(ExtS3v3/4) « Il a fait descendre sur toi le Livre avec la vérité, confirmant les Livres descendus avant lui . Et Il fit descendre la Thora et l'évangile auparavant, en tant que guide pour les gens. Et Il a fait descendre le Discernement. »

(S3v3) « Il a fait descendre sur toi le Livre avec la vérité, confirmant les Livres descendus avant lui . Et Il fit descendre la Thora et l'évangile »

(S35v31) « Et ce que Nous t'avons révélé du Livre est la Vérité confirmant ce qui l'a précédé . Certes Allah est Parfaitement Connaisseur et Clairvoyant sur Ses serviteurs. »

(S2v136) « Dites : Nous croyons en Dieu, et en ce qu’on nous a révélé, et en ce qu’on a fait descendre vers Abraham et Ismaël et Isaac et Jacob et les tribus, et en ce qui a été donné à Moïse et à Jésus, et en ce qui a été donné aux Prophètes, venant de Leur Seigneur : Nous ne faisons aucune distinction entre eux. Et à Lui nous sommes soumis. »

(S7v35) « Ô enfants d’Adam ! Si des Messagers (choisis) parmi vous viennent pour vous exposer Mes signes, alors ceux qui acquièrent le piété et se réforment n’auront aucune crainte et ne seront point affligés. »

(S3v81) « Et lorsqu’Allah prit cet engagement des Prophètes : « Chaque fois que Je vous accorderai un Livre et de la Sagesse, et qu’ensuite un Messager vous viendra confirmer ce qui est avec vous, vous devrez croire en lui, et vous devrez lui porter secours. » Il leur dit : « Consentez-vous et acceptez-vous Mon pacte à cette condition ? » - « Nous consentons », dirent-ils. « Soyez en donc témoins, dit Allah. Et Me voici, avec vous parmi les témoins. »

(S5v46-48) « Et Nous avons envoyé après eux Jésus, fils de Marie, pour confirmer ce qu’il y avait dans la Thora avant lui. Et Nous lui avons donné l’Evangile, où il y a guide et lumière, pour confirmer ce qu’il y avait dans la Thora avant lui, et un guide et une exhortation pour les pieux. Que les gens de l’Evangile jugent d’après ce qu’Allah y a fait descendre. Ceux qui ne jugent pas d’après ce qu’Allah a fait descendre, ceux là sont les pervers. Et sur toi (Mouhamed) Nous avons fait descendre le Livre avec la vérité pour confirmer le Livre qui était avant lui et pour prévaloir sur lui. Juge donc parmi eux d’après ce qu’Allah a fait descendre. Ne suis pas leurs passions, loin de la vérité qui t’est venue. A chacun de vous Nous avons assigné une législation et un plan à suivre. Si Allah avait voulu, certes Il aurait fait de vous tous une seule communauté. Mais Il veut vous éprouver en ce qu’Il vous donne. Concurrencez donc dans les bonnes œuvres. C’est vers Allah qu’est votre retour à tous ; alors Il vous informera de ce en quoi vous divergiez. »