Recherche

Menu principal

PDF Imprimer Envoyer

B) Suite 2

         

          Ainsi tout en éprouvant la foi et le comportement des diverses populations, les Messagers se suivant ont été souvent des mises à jours de la religion unique depuis Adam et les Prophètes ont été des rappeleurs. En effet les lois conjugales transmises à Adam et Eve ont été complétées par celles transmises pour leur relation avec leurs enfants, puis au sein d'une famille, et au niveau tribal, régional, national et mondial, qui elles-mêmes ont parfois été légèrement modifiées pour une question d'équilibre social. En fait la révélation progressive des lois divines à l'ensemble de l'humanité se terminant par le Prophète (SBDSL) peut être comparée à l'éducation progressive d'un enfant, ou à l'organisation progressive du code de la route en fonction de l'évolution des voitures, du comportement général des conducteurs et du nombre d’utilisateurs. D'ailleurs respecter les bonnes règles morales et donc religieuses doit être aussi naturel que de suivre le code route :
(S46v27) « Nous avons assurément fait périr les cités autour de vous, et Nous avons diversifié les signes afin qu'ils reviennent (de leur mécréance). »
(S2v213) « Les gens formaient (à l'origine) une seule communauté (croyante). Puis, (après leurs divergences ou impiétés,) Allah envoya des Prophètes comme annonciateurs et avertisseurs (pour rétablir les vérités morales ou la justice, ce qui entraîna inévitablement du sectarisme dont par rapport aux adeptes du précédent Prophète ou aux diverses interprétations religieuses), et (puis) Il fit descendre avec eux (les Messagers) le Livre contenant la vérité, pour régler parmi les gens leurs divergences. Mais, ce sont (certains parmi) ceux-là mêmes à qui il avait été apporté, qui se mirent (également) à en disputer, après que les preuves leur furent venues, (encore) par esprit de rivalité ! Puis Allah, de par Sa Grâce, guida ceux qui crurent vers cette vérité sur laquelle les autres disputaient. Et Allah guide qui Il veut vers le chemin droit. »
(S11v118) « Et si ton Seigneur avait voulu, Il aurait fait des gens une seule communauté. Or, ils ne cessent d'être en désaccord (et deviennent des sectes séparées) »
(S3v19) « Certes, la religion acceptée d'Allah, c'est l'islam. Ceux auxquels le Livre a été apporté ne se sont disputés, par agressivité entre eux, qu'après avoir reçu la science. Et quiconque ne croit pas aux signes (dont versets) d'Allah... alors Allah est prompt à demander compte ! »
(S30v30) « Dirige tout ton être vers la religion exclusivement (pour Allah), telle est la nature qu'Allah a originellement donnée aux hommes. Pas de changement à la création d'Allah. Voilà la religion de droiture, mais la plupart des gens ne savent pas. Revenez repentants vers Lui, craignez-Le, accomplissez la Salat et ne soyez pas parmi les associateurs, »
(S33v62) « Telle était la loi établie par Allah envers ceux qui ont vécu auparavant et tu ne trouveras pas de changement dans la loi d'Allah. »
(S98v5) « Il ne leur a été commandé, cependant, que d'adorer Allah en Lui vouant un culte exclusif, d'accomplir la Salat et d'acquitter la Zakat. Et voilà la religion de droiture. »
(S42v13) « Il vous a légiféré en matière de religion, ce qu'Il avait enjoint à Noé, ce que Nous t'avons révélé (mode de vie du Prophète Mouhamed), ainsi que ce que Nous avons enjoint à Abraham, à Moïse et à Jésus : “établissez la religion, et n'en faites pas un sujet de division.” Ce à quoi tu appelles les associateurs leur parait énorme. Allah élit et rapproche de Lui qui Il veut et guide vers Lui celui qui se repent. »
(S2v136) « Dites : Nous croyons en Dieu, et en ce qu’on nous a révélé, et en ce qu’on a fait descendre vers Abraham et Ismaël et Isaac et Jacob et les tribus, et en ce qui a été donné à Moïse et à Jésus, et en ce qui a été donné aux Prophètes, venant de Leur Seigneur. Nous ne faisons aucune distinction entre eux. Et à Lui nous sommes soumis. »
(ExtS13v11) « En vérité, Allah ne modifie point l'état (la stabilité, ou la désorganisation) d'un peuple, tant que les (individus qui le composent) ne modifient pas ce qui est en eux-mêmes (les règles religieuses, ou leurs règles impies). »
(S3v81) « Et lorsqu’Allah prit cet engagement des Prophètes : « Chaque fois que Je vous accorderai un Livre et de la Sagesse, et qu’ensuite un Messager vous viendra confirmer ce qui est avec vous, vous devrez croire en lui, et vous devrez lui porter secours. » Il (Dieu) leur dit : « Consentez-vous et acceptez-vous Mon pacte à cette condition ? » « Nous consentons. », dirent-ils. « Soyez en donc témoins, et Me voici avec vous parmi les témoins. », reprit Allah. »
(S33v7/8) « Lorsque Nous prîmes des Prophètes leur engagement, de même que de toi, de Noé, d'Abraham, de Moïse, et de Jésus fils de Marie, et Nous avons pris d'eux un engagement solennel, (ce fut) afin (qu'Allah) interroge les véridiques sur leur sincérité. Et Il a préparé aux infidèles un châtiment douloureux. »
(S28v52-55) « Ceux (les fidèles authentiques, les pieux) à qui, avant lui (le Coran), Nous avons apporté le Livre (Bible), y croient (au Coran). Et (en effet) quand on le leur récite (le Coran), ils disent : “Nous y croyons. Ceci est bien la vérité émanant de notre Seigneur. Déjà avant son arrivée, nous étions soumis (à Dieu).” Voilà ceux qui recevront deux fois leur récompense pour (leur croyance en ces deux livres et donc pour) leur endurance, pour avoir répondu au mal par le bien, et pour avoir dépensé de ce que Nous leur avons attribué, et quand ils entendent des futilités, ils s'en détournent et disent : “A nous nos actions, et à vous les vôtres. Paix sur vous. Nous ne recherchons pas les ignorants.” »
(ExtS25v18) « au point qu'ils en ont oublié le Livre du rappel (Coran). Et ils ont été des gens perdus. »
(S5v48) « Et sur toi (Mouhamed) Nous avons fait descendre le Livre avec la vérité pour confirmer le Livre qui était avant lui (L'Evangile) et pour prévaloir sur lui. Juge donc parmi eux d’après ce qu’Allah a fait descendre. Ne suis pas leurs passions, loin de la vérité qui t’est venue. A chacun de vous (humanité divisés en peuple avec le temps) Nous avons assigné une législation (similaire) et un plan à suivre. Si Allah avait voulu, certes Il aurait fait de vous tous une seule communauté. Mais Il veut vous éprouver en ce qu’Il vous donne. Concurrencez donc dans les bonnes œuvres. C’est vers Allah qu’est votre retour à tous, alors Il vous informera de ce en quoi vous divergiez. »
(S33v40) « Mouhamed n'a jamais été le père de l'un de vos hommes, mais (il est) le Messager d'Allah et le dernier des Prophètes. Allah est Omniscient. »
(S12v111) « Dans leurs récits (des Prophètes) il y a certes une leçon pour les gens doués d'intelligence. Ce (le Coran) n'est point un récit fabriqué (par Mouhamed). C'est au contraire la confirmation de ce qui existait déjà avant lui (la Thora et l'Evangile), un exposé détaillé de toute chose, un guide et une miséricorde (du Seigneur) pour des gens qui croient. »
Abou Hourayra (SDP) rapporte ces propos de l'Envoyé de Dieu (SBDSL) : « Les Prophètes sont d'un père unique, mais de mères différentes, (c'est-à-dire qu'ils puisent leur science à une source unique mais que les adaptations faites en vue des diverses communautés sont multiples) et leur religion est unique. Nul n'est plus en droit de se réclamer de Jésus fils de Marie que moi-même, car entre lui et moi il n'y a aucun Prophète. »
Cependant certains textes révélés à un Prophète précédent pouvaient perdre leur sens quand un nouveau Prophète arrivait, comme lorsque Dieu orienta à l'époque de Moïse (paix sur lui) le peuple d'Israël vers un ennoblissement exemplaire pour les autres peuples par son apprentissage des relations convenables au niveau tribal, puis par son apprentissage des relations convenables au niveau national et donc son passage du tribal vers le national aux temps du roi Saul et des Prophètes-Messagers rois David et son fils Salomon (paix sur eux même s'il était en partie dans l'universel dont par rapport à la reine de sabbat), puis par son apprentissage des relations convenables au niveau universel et donc son passage du national vers l'universel et donc la mondialisation monothéiste avec la venu des Messagers Jésus (paix sur lui) et Mouhamed (SBDSL). En effet pour recommencer à guider l'humanité s'étant à nouveau majoritairement égarée après le déluge lié au Prophète Noé (paix sur lui) et la venue du Prophète Abraham (paix sur lui), Dieu a décidé de faire du peuple juif son principal représentant prophétique, en lui donnant un certain temps par un contexte de relations tribales puis nationales généralement violent, des règles dures envers les impies, car à leur époque, ils étaient souvent confrontés à des barbares sans foi ni loi ou des polythéistes guerriers.
Ainsi l'histoire du peuple juif depuis au moins trois millénaire dont un passage hégémonique lors de l'établissement de leur royaume en Judée est une preuve de la présence divine affichée mondialement depuis ce temps là. Ensuite avec la disparition progressive des peuples barbares par la sagesse exemplaire du royaume d’Israël, de la philosophie grecque ou du commerce, les nobles règles sociales internes du judaïsme purent donc se propager au niveau mondial avec la venue des Messagers Jésus puis Mouhamed.
Surtout que par sa sainteté généreuse innée ayant pu incarner et donc accomplir les excellentes règles monothéistes au niveau social suite à des révélations suffisantes, Jésus est venu rappeler l'esprit authentique du message divin dans ce sens, c'est à dire en interprétant correctement la lettre. Puis Mouhamed en le suivant, a montré à l'imperfection humaine le moyen d'atteindre ce saint esprit par son excellente imitation de son caractère, de sa moralité et de son comportement, et par sa mise en œuvre de l'ennoblissement maximal lié en plus à la possible noblesse constante de l'adoration permanente apportée par les règles de l'ultime révélation qu'est le Coran.
Par conséquent l'ancien testament authentique est la lettre de la révélation, le nouveau testament authentique est le rappel de l'esprit de la révélation, et le Coran est la conclusion du sens de la révélation. La tradition prophétique de Mouhamed est donc venu pour adapter et conclure l'ensemble de la révélation divine depuis nos parents, Adam et Eve, afin de proposer à la partie finale de l'humanité un ennoblissement maximal synonyme de saint esprit excellent. De plus cette histoire de la révélation montre bien que la valeur du mérite de la piété par le choix, en particulier au niveau vers les nobles caractère, moralité, comportements sociaux utiles et vie religieuse, est moralement supérieure à la valeur de l'élection d'appartenir à un peuple élu à recevoir les principaux Prophètes comme les juifs ou les arabes. Mais cette valeur supérieure qu'est la piété par choix ne dépasse évidemment pas la valeur suprême qu'est la rang élevé de l'élection des Prophètes, surtout qu'ils ont de toute manière dû être pieux par excellence pour obtenir ou ne pas perdre leur noble grade suprême. Or la valeur supérieure qu'est la piété par choix est confirmée par l'infériorité de l'élection de l'excellent saint esprit inné du Prophète Jésus (paix sur lui, et des anges) par rapport à l''ennoblissement personnel maximal synonyme aussi de sainteté excellente du Prophète Mouhamed (SBDSL) :
Bible (Évangile de Jésus-Christ selon saint Mathieu, 10:34) : (Jésus a dit) : « N’allez pas croire que je sois venu apporter la paix sur la terre ; je ne suis pas venu apporter la paix, mais bien le glaive (du verbe, de la vérité, de la justice, de la noblesse et de la religion contre l'oppression et l'égarement moral). »
Bible (Évangile, Lettre de Saint Paul aux éphésiens (6, 13:17) « Oui, tenez bon, ayant autour des reins le ceinturon de la vérité, portant la cuirasse de la justice, les pieds chaussés de l’ardeur à annoncer l’Évangile de la paix, et ne quittant jamais le bouclier de la foi, qui vous permettra d’éteindre toutes les flèches enflammées du Mauvais. Prenez le casque du salut et le glaive de l’Esprit, c’est-à-dire la parole de Dieu. »
Napoléon Bonaparte :« Savez-vous ce que j’admire le plus au monde ? C’est l’impuissance de la force pour organiser quelque chose. Il n’y a que deux puissances dans le monde : le sabre et l’esprit. J’entends par l’esprit les institutions (ou idéologies) civiles et religieuses. À la longue, le sabre est toujours battu par l’esprit. »
Abou Hourayra (SDP) a dit : « On a demandé au Messager de Dieu (SBDSL) : « Quel est le plus noble des hommes ? » Il dit : « C’est le plus pieux (par choix) d’entre eux (et donc premièrement le Prophète (SBDSL) puisque ayant reçu et mis en pratique au mieux la religion complète même s'il ne le dit pas par pudeur). » On lui dit : « Ce n’est pas à ce sujet que nous t'interrogeons. » Il dit (au niveau de l'élection par son ascendance la plus hautement honorable puisque étant le seul Prophète n'ayant que des Prophètes sur les trois générations le précédant) : « C’est alors Joseph, Prophète de Dieu, fils de Prophète de Dieu (Jacob), lui-même fils de Prophète de Dieu (Isaac), lui-même fils de l’ami intime de Dieu (Prophète Abraham). » Ils dirent : « Ce n’est pas à ce sujet que nous t’interrogeons. » Il dit : « C’est alors au sujet des souches des arabes que vous m’interrogez ? Sachez alors que les meilleurs d’entre eux (sont ceux ayant eu le meilleur comportement et donc pas la meilleure position sociale) dans la période préislamique (qui) sont les meilleurs dans l’islam (par la piété), à condition qu'ils aient appris (leur religion). »
Le Messager d’Allah (SBDSL) a dit : « Ô vous les gens ! Votre Seigneur est unique et votre père est unique ; vous descendez tous d’Adam et Adam provient de la terre. Assurément, le plus noble d’entre vous auprès d’Allah est le plus pieux, et l’arabe (malgré son appartenance au dernier peuple élu car ayant reçu l'ultime Messager) n’a pas plus de mérite que le non-arabe sauf s’il se distingue par la piété. »
Selon Abou Hourayra (SDP), le Messager de Dieu (SBDSL) a dit : « Celui qui ne s'élève pas par son propre labeur (sage caractère, noble moralité, utile comportement social, pratique religieuse complète et mode de vie prophétiques atteints) ce ne sont pas ses origines qui vont l'élever. » (Mouslim)
(S4v49) « N'as-tu pas vu ceux-là qui se déclarent purs (par l'élection juive ou arabe voire le sectarisme type wahhabisme) ? Mais c'est Allah qui purifie qui Il veut (par la piété authentique), et ils ne seront point lésés fût-ce d'un brin de noyau de datte. »
          Par la nouvelle alliance demandée par Jésus (paix sur lui), les membres du charitable christianisme prédicateur authentique sont donc logiquement devenus le nouvel Israël (nouveau peuple prophétique) incarnant la responsabilité prophétique (au moins au niveau de leur représentation du comportement de Jésus ou de leurs transmissions de ses paroles), surtout puisque Jésus est né juif et que son saint esprit inné est par conséquent l'incarnation et le rappel parfaits du véritable sens principal des lois et enseignements de l’ancien testament. Et le Prophète (SBDSL) se réclamant de Jésus et concluant le monothéisme authentique, les musulmans correspondent donc à l'ultime Israël (ultime peuple prophétique) :
(S45v16) « Nous avons effectivement apporté aux Enfants d'Israël le Livre, la sagesse, la prophétie, et leur avons attribué de bonnes choses, et les préférâmes aux autres humains (de leur époque) »
D'ailleurs le grand amour de Jésus le Messie pour l'humanité a bien montré à son peuple juif cette nécessité de retour à la profondeur spirituelle et cet ordre divin d'orientation vers l'universel dorénavant.
Après le christianisation de l'empire romain, cette nouvelle alliance fut principalement incarnée au niveau géopolitique par la création de la France lors du baptême de Clovis, devenu premier vicaire français du Christ en 496 par l'Évêque Saint Rémi de Reims. La France fut donc le premier grand Etat aux racines chrétiennes, et donc la fille aînée (des nations) de l'Eglise, mais aussi beaucoup car ce pays porta largement et longtemps le catholicisme. Ce nouveau peuple prophète que sont devenus les chrétiens a donc été particulièrement lié à la création de cette France catholique avec le Christ comme clé de voûte de l'Etat lors de ce sacre de Clovis. Cette consécration religieuse de Clovis fut d'ailleurs confirmée via le miracle de la colombe apportant une sainte ampoule (fiole contenant une huile sacrée servant à enduire le rois lors de leur prise de pouvoir dont pour les honorer et les adoucir) ce jour de son baptême en tant que premier roi chrétien français. Il s'agit bien là d'un signe visible provenant du ciel et annonçant donc de l'élection de Dieu du peuple français comme un de ses représentants principaux dont à travers la race royale des francs. Par ce sacre, Jésus Christ valide donc la bonne orientation chrétienne de cette nation, et par l'acte de foi du peuple autour de cet engagement, l'unité politique nationale française et donc la nation française sont créées. Mais la révolution ayant amené les Droits de l'Homme en effaçant les droits de Dieu a donc enlevé le bénédiction sur la France tant qu'elle ne retrouve pas son rôle originel honorant le chemin de Jésus et la grandeur de Dieu, même si ces Droits de l'Homme au début ont été en grande grande partie une laïcisation de l'Evangile. Il faut noter que la chrétienté a souvent été divisée par les pouvoir du roi (pouvoir temporel) et du pape (pouvoir spirituel), alors que le calife en islam est dans un sens d'unification importante à la fois pape et roi comme le Prophète David. Ce qui est entièrement légitime quand on est pieusement sage et connaisseur des règles religieuses, et c'est pourquoi Jésus incarnera parfaitement la position de calife quand il reviendra.
          Puis pour conclure les messages divins tout en rapportant de la foi au monde et en relançant la prédication abandonnée généralement avec le temps par les juifs et les chrétiens à cause du matérialisme ou/et de l'oubli inhérent à la nature humaine, le Coran fut révélé et les musulmans devinrent donc le dernier peuple prophète, en particulier par leur pratique de ce monothéisme totalement complété qu'est l'islam synonyme de rappels fréquents de Dieu, de tradition prophétique entière, d'adoration permanente et donc de grande spiritualité :
(S3v187) « Allah prit, de ceux auxquels (juifs et chrétiens) le Livre (Bible) était donné, cet engagement : “Exposez-le, certes, aux gens et ne le cachez pas.” Mais ils (beaucoup) l'ont jeté derrière leur dos (s'en sont détournés) et l'ont vendu à vil prix (échangé contre une vie matérialiste). Quel mauvais commerce ils ont fait ! »
Surtout que le Coran et le Prophète (SBDSL) affirmant clairement que la prédication fait partie de la religion complète et donc de l'ennoblissement humain suprême, l'islam se propagea rapidement. Ce qui réactiva inévitablement la pieuse propagation des valeurs monothéistes à travers le monde par les chrétiens, dans une forme de concurrence et de défense de leurs intérêts par rapport aux musulmans, prévue par le subtile stratagème divin bienveillant.
Ce nouveau peuple prophète que sont les musulmans, comme le peuple prophète précédent que sont les chrétiens, étaient donc désormais seulement basés noblement sur la fraternité religieuse universelle, particulièrement légitime puisque liée à Adam et Eve, et plus sur celle tribale, même si l’Évangile a été révélé aux juifs et le Coran aux arabes. De plus, ces peuples n'étaient pas uniquement prophète au niveau de leur nation guidant les autres, car chaque individu pouvait désormais officiellement prêcher l'humanité alors qu'avant c'était officieux.
Depuis Adam et Eve et la fin des premières générations s'étant de plus en plus égarées jusqu'à Noé, puis jusqu'à Abraham, puis jusqu'à lui, et l'humanité s'étant répandue jusqu'à créer des nations, Moïse fut donc le premier prophète chef politique du premier peuple prophète (plus dans le sens de peuple prêtre selon certains juifs dont pour promouvoir le monothéisme) que furent les tribus (peuple) d'Israël, mais qui manquèrent souvent à cette tâche par leurs péchés et leur égarement, puis définitivement après leur rejet de Jésus le Messie, alors que le peuple juif avait pourtant été aussi désigné prophète pour l'accueillir. Et c'est pourquoi après la dernière destruction du Temple juif à Jérusalem en 70 de notre ère, le judaïsme n'existe normalement plus dont car l’ancien testament est clos depuis cette date.
Or ce premier peuple prophète, ayant reçu en premier les lois divines inter-tribales puis donc nationales, complétant celles tribales révélées progressivement au Prophète Noé et ensuite au Prophète Abraham et à ses descendants Prophètes, a donc quand même participé à répandre les valeurs monothéistes dans le monde pendant un certain temps.
Par conséquent toute cette histoire prophétique a logiquement préparé la venue du saint esprit inné de Jésus incarnant la perfection exemplaire du monothéisme authentique révélé depuis Adam jusqu'au niveau national. Dans ce sens, il a rappelé que la noblesse authentique de caractère et de moralité était le principal but à atteindre religieusement par l'humanité, c'est à dire en étant toujours juste quand c'est nécessaire et miséricordieux dès que c'est possible. Puis ce saint esprit inné de Jésus a logiquement orienté la loi religieuse vers l'universalisme, dont en annonçant la venue de l'ultime Messager Mouhamed, puisque ce dernier allait montrer à la nature imparfaite humaine comment parvenir à ce saint esprit par l'adoration permanente, pour laquelle Jésus reviendra logiquement afin d'épanouir sa sainteté totalement :
Bible (Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean, 14:26) : « Le Paraclet (Mouhamed), l'Esprit Saint que le Père enverra en mon nom (pour guider les gens vers un saint esprit similaire au mien), vous communiquera toute chose, et vous ferra ressouvenir de tout ce que je vous ai dit. »
(Ext hadith) Abou Hourayra (SDP) rapporte ces propos de l'Envoyé de Dieu (SBDSL) : « Nul n'est plus en droit de se réclamer de Jésus fils de Marie que moi-même, car entre lui et moi il n'y a aucun Prophète. »
Le Prophète (SBDSL) a dit : « Dieu ne perdra pas une communauté dont je suis le fondateur et Jésus le terme. »

C'est à dire que par un niveau de lois sociales révélées désormais complet au niveau tribal et national représentant une forme de sainteté sociale, mais ne correspondant pas totalement à l'adoration permanente révélée dans l'islam ni ne comprenant toutes les règles pour la gestion entre états, Jésus devait quand même venir pour incarner cette sainteté sociale, permettre le passage du tribalisme vers l'universalisme d'abord à travers l'humain, et incarner le statut d'humain saint à expliquer et atteindre par le Prophète (SBDSL), avant de revenir pour donc épanouir totalement sa sainteté à travers l'islam.
Ce passage de Jésus à l'universalisme se vit beaucoup par rapport à la gestion des crimes, puisque cela fit noblement passer la responsabilité collective à la responsabilité individuelle afin de terminer les interminables guerres tribales. C'est à dire que la responsabilité individuelle remplaça sagement les relations claniques du monde primitif, car dans ce dernier un membre du clan de l'offensé pouvait venger ce dernier dont en s'attaquant au coupable ou à un membre de son clan. Or parmi les raisons de ce passage du tribalisme à l'universalisme était aussi que la plupart de l'humanité connaissait désormais plus ou moins les lois monothéistes à travers le royaume juif en Judée placé donc dans un carrefour géographique principal du monde et le mélange des cultures de l'empire romain auquel il était rattaché en tant que royaume client, c'est à dire en tant qu’État autonome mais vassal économiquement, politiquement ou militairement. (C'est dans ce sens que selon Jésus le Messie, on peut donner par l'intention à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu.) Mais c'était également beaucoup pour éviter que l'universalisme tribal juif, lié à son illégitime croyance en l'idole guerrière unique Yahvé (usurpatrice de Dieu comme il sera revu) s'occupant seulement d'eux, devienne une ethnie s'estimant faussement supérieure par l'élection divine et recherchant perversement la domination sur le reste de l'humanité comme certaines sectes juives le prétendent actuellement.
C'est à dire que l'orientation de Jésus vers l'universalisme signifie la sortie du tribalisme et du nationalisme juifs souvent violents, guerriers, dominateurs ou sanglants et donc sauvages même légitimement au nom de la justice, pour plus aller vers la paix, l'ouverture, le partage, la douceur, la générosité ou le pardon et donc vers la miséricorde, c'est à dire désormais légitimement au nom d'une noblesse supérieure synonyme de gestion excellente des qualités spirituelles au niveau caractériel et moral :
(Bible Jean 16:8) « Et quand il (le saint esprit de Jésus) sera venu, il convaincra le monde en ce qui concerne le péché, la justice, et le jugement (en montrant donc la méconnaissance juive concernant une grande partie du bien et du mal à son époque, dont donc le sens prioritairement spirituel des révélations et non littéraliste, matérialiste et nationaliste) »
Les valeurs monothéistes étant plus ou moins connu mondialement à cette époque, cela a donc également permis à l'amour universel du Christ de venir rappeler aux juifs de ne pas oublier ce principe essentiel de la foi, et donc de chercher à unir les peuples en pratiquant les lois monothéistes aussi avec eux dont à travers le commerce équitable et l'interdiction de l'usure. Il faut noter que cette idéologie d’amour universel provenant légitimement du Christ, car l'humanité descend d'Adam et Eve, il a inversée la haine raciale juive et son saint esprit est venu accomplir les révélations faites depuis le Mosaïsme, est la première dans l’histoire du monde : ça n’existe pas non plus chez les Hindous, ni chez les Chinois, ni chez les Japonais, et ça s’est propagé dans le monde en grande partie par l’empire romain suite à la conversion de Constantin.
          Puis le Coran fut révélé en tant qu'ultime message divin pour conclure le monothéisme dont par la possibilité d'adoration permanente et les dernières règles géopolitiques en particulier désormais dans le rapport entre musulmans, chrétiens, juifs, athées et polythéistes. Ce qui permit ainsi désormais à chaque être humain de pouvoir tendre à l'ennoblissement maximal synonyme de sainteté excellente.
D'ailleurs selon certaines explications juives, plus grand est le nombre de mitzvot (prescriptions religieuses) réalisées, plus le monde se rapproche de la perfection et donc de l'ennoblissement maximal. De cette idée acceptée par tous les juifs y compris par les juifs karaïtes, le mysticisme juif a développé l'idée que le tikkoun olam (réparation du monde) déclencherait ou accomplirait les prophéties concernant la venue du Messie (ou plutôt son retour pour les chrétiens et musulmans) et celles du monde final correspondant à l'Eden terrestre complété. Or cette réparation du monde se fait en réalité d'abord par rapport à la sainteté perdue par les parents de l'humanité Adam et Eve, et donc au niveau spirituel dont à travers la sainteté de Jésus, de Mouhamed et du Mahdi, c'est à dire par l'excellent code moral de plus en plus approfondi et facilité. La croyance dans le tikkoun olam est l'un des concepts centraux du Zohar (le livre de la Splendeur), et plus encore de l'école lourianique de la Kabbale. D'ailleurs la couverture de la revue Time de novembre 2020 a présenté le « Great Reset » sous la forme d’une planète Terre en réparation, l’ensemble étant constitué d’un échafaudage et de plusieurs ouvriers s’activant à cet effet. Les ambitions mondialistes s’affichent au grand jour : le monde doit être réparé selon des normes bien précises. Or ces dernières favorisent la ploutocratie, le laïcisme et le sionisme, ce qui est une interprétation perverse du tikkoun olam, car selon les précisions véridiques du christianisme et de l'islam, cela correspond en réalité à l'Eden terrestre retrouvé et complété à travers l'ensemble des enseignements religieux révélés depuis Adam et Eve jusqu'à Jésus, Mouhamed et le Mahdi. Or ce sera précédé de la fin des temps dont de la noble révélation morale et donc de la nécessaire utilité du mauvais chemin, à travers des épreuves difficiles apportant diverses compréhensions essentielles et forçant l'apparition de certaines institutions importantes. C'est à dire que la Terre accouchera dans la douleur la pureté de l'Eden complété, comme la femme accouche dans la douleur la pureté du nourrisson innocent.
Dans ce sens, le verset suivant de la Bible affirmant qu'Ismaël, le père des arabes et par conséquent des musulmans, sera multiplié grandement, est clairement accompli par Mouhamed (SBDSL), car il est actuellement suivi par des milliards de personnes après avoir précisé être l'ultime Prophète et ainsi celui à suivre prioritairement. En effet l'islam qualifié de monothéisme pur par Dieu dans le Coran est actuellement la religion ayant le plus d'adeptes au monde, ce qui correspond au cinquième voire au quart de la population mondiale :
Bible (Genèse, 17:19/20) « Dieu dit (à Abraham) : Certainement Sarah, ta femme, t'enfantera un fils ; et tu l'appelleras du nom d'Isaac (père des juifs). J'établirai mon alliance avec lui comme une alliance perpétuelle pour sa postérité après lui (comme le prouve la plupart des Prophètes envoyés chez eux et donc leur rôle de peuple prophète). A l'égard d'Ismaël, je t'ai exaucé. Voici, je le bénirai, je le rendrai fécond, et je le multiplierai à l'infini ; il engendrera douze princes, et je ferai de lui (à partir de lui, les arabes) une grande nation (empire de l'islam). »
Ainsi pour synthétiser rapidement la propagation du monothéisme, le peuple prophète juif était d'abord nécessaire par rapport aux relations tribales puis à celles nationales, dont en devant répondre à ses intérêts vitaux représentant Dieu face à certains peuples infidèles souvent barbares. Puis suite à la compréhension progressive des excellentes valeurs monothéistes par le reste de l'humanité, les règles internes au judaïsme purent lui être proposées à travers la sublime spiritualité universaliste des Prophètes Jésus et Mouhamed. C'est ce qui fut d'ailleurs accepté par une grande partie de l'humanité suite à des actions plus ou moins pacifiques, jusqu'à triompher hégémoniquement au niveau mondial avant les diverses révolutions laïques ou/et athées. Et c'est ce qui se produira à nouveau plus pacifiquement espérons le avec l'apparition du Mahdi et le retour de Jésus (paix sur eux), comme en islam il est reconnu unanimement que Zul-Qarnayn puis le Prophète Salomon (et son pieux royaume des descendants d'Israël) ont fait connaître voire souvent répandu les excellentes valeurs monothéistes dans le monde entier, même si parfois voire souvent, elles ne furent pas longtemps préservées ou furent finalement liées aux autres croyances.
Or suite donc au rappel de l'esprit de la lettre des textes sacrés juifs et à la mise à jour universaliste du monothéisme par Jésus, de nombreux juifs (principalement les lévites devenus ensuite les pharisiens et les talmudistes) refusèrent perversement son message, surtout car ils sentaient justement que l’universalisme chrétien allait dilué l'élection juive et leurs réseaux jusqu'à leur disparition. Alors que pour établir ou confirmer leur dignité, ils auraient dû s'en servir pour propager le message de Jésus qui entre parenthèse n'a pas eu besoin d'eux ni de leurs réseaux pour s'étendre grandement sur terre, surtout que beaucoup d'autres juifs se firent baptisés. C'est pourquoi c'est en tendant vers l'universalisme et non le communautarisme que les juifs sont bénis, c'est en étant charitables et non cupides que les chrétiens sont bénis, et c'est en étant unis et non divisés que les musulmans sont bénis :
(Evangile de Jésus Christ selon saint Jean 10, 7-9) : Jésus leur dit encore : « En vérité, en vérité, je vous le dis, je (mon message et ma moralité) suis la porte des brebis (vrais croyants, pieux, faibles, soumis ou/et donc musulmans puisque le Prophète Mouhamed s'est réclamé de suivre Jésus). Tous ceux qui sont venus avant moi sont des voleurs et des brigands (pharisiens, impies) ; mais les brebis ne les ont point écoutés. Je suis la porte. Si quelqu'un entre par moi, il sera sauvé ; il entrera et il sortira, et il trouvera des pâturages (Paradis céleste).… »
Commentaire : Ce passage de l'Evangile ne s'adresse pas aux faibles, ni aux tribus isolées (sauvages) n'ayant pas reçu le message christique et qui auront une épreuve de foi au Créateur unique lors de leur mort, ni aux croyants sincère en Dieu l'unique (dont en Son Jugement Dernier, Son Paradis et Son Enfer), ni à ceux tendant vers les règles monothéistes authentiques et ayant reconnu Jésus en tant que Messie, ni donc les musulmans, mais s'adresse principalement aux pharisiens, sionistes, mécréants, polythéistes, oligarques pervers, dirigeants corrompus, ou satanistes puisque s'étant détourné perversement de Jésus. En effet tout n'est que mensonge, erreur, injustice, imposture et mystification dans le projet sioniste que de nombreux infidèles suivent plus ou moins inconsciemment : faux sémites (khazars, ashkénazes ne méritant pas d'être associés victimairement au terme antisémitisme), faux juifs car les vrais de la Palestine sont devenus chrétiens ou musulmans sémites, fausses voire perverses interprétations des textes sacrés juifs, utilisation sournoise de ces falsifications, illégitime but de domination sur les nations par la finance usurière et sur les peuples par la perverse laïcité affaiblissant la pieuse noblesse, fausse terre promise à la fin des temps sur les terres palestiniennes musulmanes au milieu de pays musulmans arabes ne voulant pas de déstabilisation, interdiction de retour des juifs en terre sainte sous forme d'Etat selon l'Ancien Testament, l'Evangile et le Coran, faux messie (surnommé en plus « le trompeur » et « le charlatan » par le Prophète Mouhamed possiblement donc même par rapport à son plan).
          En résumé, en ayant atteint un niveau suffisant de pratique religieuse, de règles sociales, de caractère pieux, de moralité authentique et de contexte international civilisé, la sainteté humaine pouvait donc désormais être mise en exemple par Jésus et s'épanouir dans l'universel, puis pour tout temps par la venue de l'adoration permanente de l'ultime Prophète (SBDSL), dont afin que les musulmans et Jésus lors de son retour puissent connaître le plus grand ennoblissement. Or en rappelant que la venue d'un nouveau Prophète permet avant tout de renouveler, parfaire, propager et donc renforcer la foi en confirmant les messages divins précédents, c'est l'union dans la tolérance et les meilleures idées communes où les croyants des différentes communautés monothéistes doivent se rejoindre pour lutter contre l'égarement tel que la laïcité.
          En effet cette dernière n'est autre qu'une nouvelle religion occulte remplaçant les précédentes, appelée aussi « sécularisation » voire « franc-maçonnerie (ploutocratico-sionisto-lgbtiste) » selon Alain Bauer. Surtout que le sommet de sa pyramide sociale flottant au-dessus du reste est la finance transnationale à outrance, son église du système libéral-libertaire est la classe politico-médiatique, son dogme sournois est l'urgence climatique car se servant de l'écologie afin de cacher la régression économico-sociale du capitalisme néolibéral, et le temple de sa république est l'éducation nationale puisque servant d'abord perversement au formatage progressiste des jeunes et donc sataniquement à leur détournement de la noblesse authentique, de la loi naturelle et des règles monothéistes.
C'est à dire que l’Éducation nationale préfère produire des intellectuels bons à rien pour le peuple, mais qui s’avèrent être des idiots utiles pour le pouvoir (le système). Surtout que cela permet de maintenir la population paupérisée et donc maintenue à tout prix à l’écart de toute forme d’indépendance. Ainsi de cherchant plus la véritable édification intellectuelle de nos enfants, elle multiplie les annonces tous azimuts : vaccination, éducation sexuelle, lutte contre le harcèlement, laïcisme, numéros verts, abaya, inclusion, identité de genre...
Ce qui n'est pas étonnant car cette perverse pyramide de pouvoir est le symbole représentant le plus l'impiété de la franc-maçonnerie et de son pouvoir profond corrompu, puisque liée ésotériquement à la sorcellerie des pharaons polythéistes. La maçonnerie est d'ailleurs clairement une contre-église avec ses temples, ses tenues et ses rites, alors que rabaissant pourtant les rituels chrétiens et islamiques. La religion monothéiste de la famille est ainsi de plus en plus remplacée et donc effacée par la religion laïque de l’Etat. Ainsi l'éducation monothéiste au sein de la famille devient essentielle, puisque sinon le système, ses médias et ses politiciens en Occident nous égarent vers l'Enfer telle une église impie :
(S3v64) « Dis : “Ô gens du Livre (de la Bible), venez à une parole commune entre nous (musulmans) et vous : que nous n'adorions qu'Allah, sans rien Lui associer, et que nous ne prenions point les uns les autres pour seigneurs en dehors d'Allah.” Puis, s'ils tournent le dos, dites : “Soyez témoins que nous, nous sommes soumis.” »
Pouvoir profond : personne ou organisation sans responsabilité « officielle » qui dicte la conduite au gouvernement d’un pays, souvent pour de pervers intérêts particuliers (étrangers ou privés) au détriment du bien commun en particulier national.
Pour préserver leur pouvoir, les perverses élites au sommet de ce système pyramidal corrompu vont même jusqu'à dire que ce sont ceux d'en bas qui sont le problème, c'est à dire en attribuant les problèmes climatiques, écologies, sanitaires et de surpopulation aux peuples.
Pour triompher de cette impie pyramide sociale, il est donc important d'en créer une pieuse, comme ce l'était d'ailleurs lors des califats bien guidés.
A propos de la franc-maçonnerie, François Hollande a même déclaré en 2017 avec la syntaxe approximative qui est sa signature : « En voulant s’attaquer à la franc-maçonnerie, c’est la République (anti-chrétienne) qui était visée. »
Ainsi il devient logique que le projet du sommet de la pyramide franc-maçonne, que très peu connaissent car étant constituée généralement de 33 degrés similaires à des écluses de connaissances hermétiques et secrètes par du chantage lié à l'obligation de pratiquer des grands crimes, ne peut que correspondre au plan de Satan participant à faire advenir l'antéchrist, voire l'antichrist puisque possiblement associé à ces valeurs antichristiques : ploutocratisme, sionisme, laïcisme, progressisme, ultra-libéralisme, lbgbtisme, transsexualisme, transhumanisme, wokisme. C'est pourquoi même si ceux des degrés inférieurs ne le comprennent pas, les membres du 33 e degré ne peuvent qu'être conscients de travailler pour le plan satanique : celui donc de l’avènement du faux-messie.
Ainsi le Christ (et ses les valeurs monothéistes) et l'Antichrist (et ses valeurs irréligieuses) correspondent aussi à deux paradigmes différents que chacun doit choisir au niveau intérieur (voie de l'âme) et au niveau extérieur (voie de la politique).
Il faut noter que même si au niveau des crimes, la responsabilité collective était passée à la responsabilité individuelle grâce au monothéisme de Jésus, le Califat islamique préserva au sein de diverses tribus certaines de leurs traditions pour les laisser gérer leur communauté en paix. En effet cela stabilisait certains groupes et donc le développement de la société dans son ensemble. Or cette intelligente politique est bassement absente du laïcisme ploutocratique impérialiste, puisque cherchant à imposer si nécessaire nuisiblement la démocratie basée sur l'identité individuelle à des pays composés d'identités tribales. Surtout que de nos jours, la démocratie étant normalement le pouvoir donné au peuple responsable qui travaille avec sa raison, s'est fait perversement aspirer par l'ochlocratie qui est le pouvoir donné à la foule marchant à l'affect principalement au profit des oligarques corrompus. En effet depuis plusieurs années, le système occidental ploutocratique gouverne à travers l'émotionnel en faisant peur ou en culpabilisant, afin de diviser le peuple et contrôler son vote pour son profit.
          Pour revenir à une noble société et à la justice sociale, la population doit donc revenir au monothéisme. Dans ce sens, il faut rappeler que pour conclure l'anoblissement du monothéisme révélé, Dieu a envoyé à l'humanité Son ultime Messager (SBDSL) avec une législation vraiment complète, et par conséquent entièrement et définitivement parfaite pour le monde entier. Le Prophète (SBDSL) n'a ainsi rajouté qu'une pierre à l'édifice de la noblesse révélée au long de l'Histoire, puisqu'il a mis en exemple l'adaptation divine des règles monothéistes pour l'ensemble de l'humanité, expliqué leur sens de sainteté, et montré  la possibilité de s'ennoblir au maximum dont en tendant vers l'adoration permanente synonyme de la dignité religieuse suivie au mieux, d'une bonne gestion caractérielle des qualités spirituelles exclusivement, d'une excellente moralité et de vertueux comportements sociaux :
D'après Abou Hourayra (SDP), le Prophète (SBDSL) a dit : « Mon exemple par rapport aux Prophètes avant moi est celui d'un homme ayant parfaitement construit et embelli une maison à part l'espace d'une brique dans un coin. Alors les gens qui passaient près de cette maison s'étonnaient de sa beauté et se demandaient : « Pourquoi n'a-t-on pas posé cette brique ? » Je suis cette brique et je suis le dernier des Prophètes. » (Boukhari et Mouslim)
Cette adoration permanente correspond ainsi logiquement à une excellente sainteté similaire à celle de Jésus le Messie (paix sur lui) ayant parfaitement mis en exemple et donc accompli les révélations monothéistes. Surtout car cela correspond à la réalisation totale de la sainteté spirituelle à travers la piété complète puisque dans tous les domaines de la vie : religieux, hygiénique, alimentaire, familial, social, professionnel, commercial, financier, économique, monétaire, politique et géopolitique. Et c'est pourquoi la sainteté de Jésus doit bien revenir pour s’épanouir au sein de l'islam, et le Prophète Mouhamed (SBDSL) est bien la conclusion de toute la noblesse morale existant dans la Création. Or par nos bonnes analyses, cette conclusion peut logiquement se préciser et donc continuer de se développer, par notre prédication, elle peut se répandre, et par nos nobles comportements, elle peut être profondément désirée. Surtout que l'ascension de Jésus comme celle de Mouhamed sous-entendent une élévation spirituelle synonyme d'ennoblissement maximal et donc de valeur suprême :
Bible (Evangile de Jésus Christ selon saint Jean, 14:6) « Jésus lui dit : Je suis le (bon) chemin (comportement), (incarnant) la vérité (dont de parole), et (donc) la vie authentique (dont du cœur, sentiment authentique de vie). Nul (depuis sa venue ou par la croyance en la venue du messie des générations précédentes) ne vient au Père que par moi (mode de vie, reconaissance de sa parole, ou croyance en son existence). »
Bible (Évangile de Jésus-Christ selon saint Mathieu, 5 :17) : Jésus dit : « Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la Loi ou les Prophètes ; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir (montrer comment vivre parfaitement les révélations divines depuis Adam). »
Dans ce sens il faut rappeler que Jésus (paix sur lui) aimait à s’appeler « le Fils de l’Homme », probablement car il venait accomplir par son saint esprit l'ensemble des lois révélées depuis Adam, et donc commencer à montrer à l'humanité sa possibilité de parvenir par le niveau religieux désormais révélé à une sainteté supérieure à celle originelle du Jardin d'Eden puisque liée à l'innocence de l'ignorance. En effet selon les Évangiles, Jésus est rédempteur. Or il l'est logiquement par son incarnation du nouveau message divin purifiant les péchés quand il est accepté comme après la conversion à l'islam, mais aussi donc principalement par la sainteté humaine retrouvée à travers son esprit suite à sa perte après la faute des parents de l'humanité Adam et Eve. Surtout que le Prophète (SBDSL) est donc venu pour détailler, et donc montrer, et donc proposer les composants de cette sainteté et de l'ennoblissement maximal. Dans ce sens, le saint esprit de Jésus est d'autant plus le rédempteur, puisqu'il reviendra pour se convertir à l'islam et donc épanouir sa sainteté tout en devenant exemplaire pour le reste du monde non musulman :
(S20v50) « Notre Seigneur, dit Moïse, est celui qui a donné à chaque chose sa propre nature (dont humaine imparfaite) puis l'a dirigée (correctement vers ses fonctions ou religieusement vers l'ennoblissement maximal synonyme de sainteté). »
Bible (Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean, 10:9/10) « Je (Jésus) suis la porte (de la rédemption et de la sainteté). Si quelqu'un entre par moi (ce qui est un des sens principaux du Prophète Mouhamed), il sera sauvé ; il entrera et il sortira, et il trouvera des pâturages (bénédictions et Paradis). Le voleur ne vient que pour dérober, égorger et détruire ; moi, je suis venu afin que les brebis (les personnes faibles ou humbles) aient la vie, et qu'elles soient dans l'abondance. »
Bible (Actes, 2 :1-4) « Le jour de la Pentecôte, ils étaient tous ensemble dans le même lieu. Tout à coup il vint du ciel un bruit comme celui d'un vent impétueux, et il remplit toute la maison où ils étaient assis. Des langues, semblables à des langues de feu, leur apparurent, séparées les unes des autres, et se posèrent sur chacun d'eux.  Et ils furent tous remplis du Saint Esprit (en particulier pour la valeur de la prédication et leur imitation de la pratique religieuse, du caractère et de la moralité du Christ), et se mirent à parler en d'autres langues, selon que l'Esprit leur donnait de s'exprimer. »
Bible (Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean, 14:26) « Le Paraclet (Mouhamed), l'Esprit Saint que le Père enverra en mon nom (pour guider le gens vers mon saint esprit), vous communiquera toute chose, et vous ferra ressouvenir de tout ce que je vous ai dit. »
Bible (Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean, 14:6) « Moi (Jésus), je suis le Chemin, la Vérité et la Vie ; personne ne va (dorénavant) vers le Père (Dieu) sans passer par moi »
Le Prophète (SBDSL) a dit : « De tous les hommes, c'est de Jésus, fils de Marie, que je suis le plus proche aussi bien dans ce monde que dans l’autre. Les Prophètes sont des frères aux mères différentes mais dont la religion est unique. » (Boukhari)
Abou Hourayra (SDP) rapporte ces propos de l'Envoyé de Dieu (SBDSL) : « ...Nul n'est plus en droit de se réclamer de (suivre le saint esprit de) Jésus fils de Marie que moi-même, car entre lui et moi il n'y a aucun Prophète. »
D'après Abou Hourayra (SDP), le Prophète (SBDSL) a dit : « Mon exemple par rapport aux Prophètes avant moi est celui d'un homme ayant parfaitement construit et embelli une maison à part l'espace d'une brique dans un coin. Alors les gens qui passaient près de cette maison s'étonnaient de sa beauté et se demandaient : « Pourquoi n'a-t-on pas posé cette brique ? » Je suis cette brique et je suis le dernier des Prophètes. » (Boukhari et Mouslim)

(ExtS49v13) « Le plus noble d’entre vous auprès d’Allah, est le plus pieux. Allah est certes Omniscient et Grand Connaisseur »
Commentaire : Suite à tous ces enseignements précédents, les chrétiens doivent donc reconnaître qu'ils ont besoin de la tradition du Prophète Mouhamed pour compléter excellemment leur piété, et les musulmans doivent donc reconnaître que le Prophète Mouhamed a eu besoin de Jésus le Messie comme exemple pour établir son excellente tradition pieuse.
          Ainsi la spiritualité progressivement révélée appartient à la meilleure noblesse morale, car après que les Prophètes-Messagers aient complété la révélation au fur et à mesure afin de permettre à Jésus de l'accomplir par son saint esprit, il est logique que soit venu un dernier Prophète après Jésus afin qu'il le suive pour expliquer et donc faciliter aux esprits humains l'accès à la sainteté, c'est à dire en concluant le sens des révélations, que l'humanité peut approfondir selon Dieu dans le Coran.
          Jésus (paix sur lui) correspond donc plus à l'explication excellente de la spiritualité du monothéisme authentique alors que Mouhamed (SBDSL) correspond plus à son aspect technique, bien que ce dernier ait rappelé aussi l'excellence de cette spiritualité du monothéisme authentique avec des paroles ressemblant logiquement parfois à celles de Jésus dont pour les valoriser.
          La première arrivée du saint esprit de Jésus le Messie n'était donc pas la conclusion morale de la Création, mais seulement son avant dernière étape, puisque servant de modèle au pieux cheminement exemplaire du Prophète Mouhamed, dont afin de proposer ce dernier à l'humanité. Alors que le retour du saint esprit de Jésus suivant la religion totalement complétée, qu'est celle révélée à l'ultime Prophète Mouhamed, réalisera le but final de l'humanité qu'est logiquement son saint ennoblissement maximal islamique, méritant  évidemment d'être gouverné par le saint esprit de Jésus qui se sera donc également ennobli au maximum en devenant aussi musulman. Et c'est donc cette réalité qui incarnera la conclusion morale de la Création :
Le Prophète (SBDSL) a dit : « Dieu ne perdra pas une communauté dont je suis le fondateur et Jésus le terme. »
          Par conséquent Mouhamed (SBDSL) n'est venu qu'apporter des explications et des précisions afin d'atteindre dans une forme diverse le saint esprit de Jésus pour les âmes des humains imparfaits de nature. Par conséquent l'islam montrant l'ennoblissement maximal synonyme d'une sainteté excellente est donc la fin et la conclusion de la morale pour les humains mais aussi pour la Création, puisque leur nature et ce cheminement décrivent le mieux l'identité du Créateur. En effet cela représente l'ennoblissement maximal divin dans la sainteté (sans erreur) vers la miséricorde par excellence. Il faut noter que la sainteté des anges et de Jésus est innée, alors que la sainteté de Dieu et Mouhamed a été acquise par le choix, irréprochable pour Dieu et religieux pour Mouhamed dont le repentir fait partie. En effet la vie des anges et celle de Jésus sont purement prédestinées et donc parfaites et donc saintes par nature, alors que les humains imparfaits de nature ayant le libre-arbitre doivent avoir l'intention de s'ennoblir au maximum par la religion complète pour atteindre cette excellente sainteté comme Dieu s'est ennobli personnellement au maximum. C'est pourquoi le Prophète (SBDSL), qui est une miséricorde pour les mondes, l'est particulièrement pour les humains puisqu'il est venu faciliter l'accès à cette excellente sainteté de Dieu et donc Jésus puisqu'il est surnommé l'esprit de Dieu, dans la forme.
          Par rapport à la question de savoir si les juifs et les chrétiens vivant depuis l'apparition de l'islam pourront entrer au Paradis, il faut savoir que les avis sont divergents. En effet, lorsque des juifs ou des chrétiens pratiquent les cinq piliers religieux fondamentaux cités précédemment, et qu'ils sont vertueux tout en tolérant les autres religions, on peut possiblement considérer qu'ils sont de bons croyants voire des musulmans, puisque cette pratique des cinq piliers, la vertu et la tolérance religieuse représentent l'islam. Cependant d'autres avis expliquent que l'islam étant la dernière législation révélée, celui qui ne la suivrait pas intégralement pourrait s'égarer en particulier si il y est opposé, surtout qu'un verset précise que la loi du Coran prévaut sur les précédents livres révélés. C'est pourquoi en comprenant qu'en islam, la spiritualité est proche des religions monothéistes précédentes tout en étant plus développée, les règles sont adaptées à l'ensemble de l'humanité, et le Prophète (SBDSL) explique qu'il faut choisir la certitude face au doute, il semble clairement préférable de se convertir à l'islam, en particulier car la véritable piété ne peut que rechercher l'excellence. Surtout que comme les mises à jour élèvent la qualité d’un produit multimédia, la dernière révélation divine élève la qualité de la religion monothéiste et augmente donc l'intensité du bonheur de la vie pieuse, que quand on suit Mouhamed (SBDSL), on passe par Jésus, et que si Dieu a choisi, aime et propose l'excellence, c'est évidemment l'islam que Lui et la noblesse morale veulent pour nous, d'autant plus que le saint esprit de Jésus va logiquement revenir pour le pratiquer afin de s'épanouir totalement :
Bible (Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean, 14:6) « Moi (Jésus), je suis le Chemin, la Vérité et la Vie ; personne ne va (dorénavant) vers le Père (Dieu) sans passer par moi »
(ExtHadith) Abou Hourayra (SDP) rapporte ces propos de l'Envoyé de Dieu (SBDSL) : « ...Nul n'est plus en droit de se réclamer de (suivre le saint esprit de) Jésus fils de Marie que moi-même, car entre lui et moi il n'y a aucun Prophète. »
Bible (Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean, 14:26) « Le Paraclet (signifiant précisément « Prophète entendant la voix de Dieu et répétant aux hommes son message comme le Prophète Mouhamed) » selon Maurcie Bucaille dans son livre « La Bible, le Coran et la Science »), l'Esprit Saint que le Père enverra en mon nom, vous communiquera toutes choses, et vous ferra ressouvenir de tout ce que je vous ai dit (pour préciser son message et sa sainteté dont en expliquant les conditions d'accès à cette dernière). »
(S5v48) « Et sur toi (Mouhamed) Nous avons fait descendre le Livre avec la Vérité pour confirmer le Livre (Bible) qui était avant lui et pour prévaloir sur lui (car le message monothéiste est désormais entièrement complété, et la religiosité et donc la spiritualité et donc la piété de l'islam est plus développée. Juge donc parmi eux d’après ce qu’Allah a fait descendre. Ne suis pas leurs passions, loin de la vérité qui t’est venue. A chacun de vous Nous avons assigné une législation et un plan à suivre. Si Allah avait voulu, certes Il aurait fait de vous tous une seule communauté. Mais Il veut vous éprouver en ce qu’Il vous donne. Concurrencez donc dans les bonnes œuvres. C’est vers Allah qu’est votre retour à tous, alors Il vous informera de ce en quoi vous divergiez. »
(ExtS49v13) « Le plus noble d’entre vous auprès d’Allah, est le plus pieux. »
(S2v62) « Certes, ceux qui ont cru, ceux qui se sont judaïsés, les nazaréens (chrétiens dans un autre verset), et les sabéens, quiconque d'entre eux a cru (ou dans un autre verset croit) en Allah, au Jour dernier et accompli de bonnes oeuvres, sera récompensé par son Seigneur ; il n'éprouvera aucune crainte et il ne sera jamais affligé (en particulier car ayant reconnu l'unicité divine). »
(S5v65/66) « Si les gens du Livre (Bible) avaient la foi et la piété, Nous leur aurions certainement effacé leurs méfaits et les aurions certainement introduits dans les Jardins du délice. S'ils avaient appliqué la Thora et l'Evangile et ce qui est descendu sur eux de la part de leur Seigneur (comme biens licites), ils auraient certainement joui de ce qui est au-dessus d'eux (Paradis, pluie) et de ce qui est sous leurs pieds (nourriture terrestre). »

Le Prophète (SBDSL) dit à Mouad (SDP) : « Ô Mouad ! Sais-tu quel est le droit de Dieu sur Ses créatures et quel est le droit des créatures sur Dieu ? » Je dis : « Dieu et Son Messager le savent mieux que moi. » Il dit : « Le droit de Dieu sur les créatures est qu’elles ne Lui associent rien, et le droit des créatures sur Dieu est qu’Il ne soumette pas au supplice celui qui ne Lui associe rien. » Je dis : « Ô Messager de Dieu ! Puis-je annoncer cette bonne nouvelle aux gens ? » Il dit : « Ne la leur annonce pas car ils ne compteraient plus sur leurs propres œuvres. » (Cependant, Mouad annonça cela à la mort du Prophète de peur de tomber dans le pêché pour ne pas avoir transmis ce hadith.) (URA)
(ExtS5v3) « (Dieu dit :) J'ai parachevé pour vous votre religion (en concluant les révélations depuis Adam, par le Coran) et accompli sur vous Mon bienfait (en vous permettant ainsi d'accéder à une forme de sainteté synonyme d'ennoblissement maximal). Et J'agrée (donc) l'islam comme religion pour vous. »
(ExtS5v48) « Et sur toi (Mouhamed) Nous avons fait descendre le Livre (Coran) avec la vérité pour confirmer le Livre qui était avant lui (La Bible) et pour prévaloir sur lui (car la sainteté recherchée de Mouhamed est supérieure à la sainteté innée de Jésus). »
(S2v136/137) « Dites : “Nous croyons en Allah et en ce qu'on nous a révélé, et en ce qu'on n'a fait descendre vers Abraham et Ismaël et Isaac et Jacob et les Tribus, et en ce qui a été donné à Moïse et à Jésus, et en ce qui a été donné aux Prophètes, venant de leur Seigneur. Nous ne faisons aucune distinction entre eux. Et à Lui nous sommes Soumis.” Alors, s'ils croient à cela même à quoi vous croyez, ils seront certainement sur la bonne voie. Et s'ils s'en détournent, ils seront certes dans le schisme ! Et Allah te suffira contre eux. Il est l'Audient, l'Omniscient. »
(S9v33) « C'est Lui (Dieu) qui a envoyé Son Messager avec la bonne direction et la religion de la vérité, afin qu'elle triomphe sur toute autre religion, quelque répulsion qu'en aient les associateurs. »
(S10v82) « Et par Ses paroles (Coran, hadiths et toutes paroles véridiques et honorables), Allah fera triompher la Vérité, quelque répulsion qu'en aient les criminels. »
(S3v83-85) « Désirent-ils une autre religion que celle d'Allah, alors que se soumet à Lui, bon gré, mal gré, tout ce qui existe dans les cieux et sur terre, et que c'est vers Lui qu'ils seront ramenés ? Dis : “Nous croyons en Allah, à ce qu'on a fait descendre sur nous, à ce qu'on a fait descendre sur Abraham, Ismaël, Isaac, Jacob et les Tribus, et à ce qui a été apporté à Moïse, à Jésus et aux Prophètes, de la part de leur Seigneur. Nous ne faisons aucune différence entre eux, et c'est à Lui que nous sommes Soumis.” Et quiconque désire une religion autre que l'islam, ne sera point agréé, et il sera, dans l'au-delà, parmi les perdants. »
(S4v150-152) « Ceux qui ne croient pas en Allah et en Ses Messagers, et qui veulent faire distinction entre Allah et Ses Messagers et qui disent : “Nous croyons en certains d'entre eux mais ne croyons pas en d'autres”, et qui veulent prendre un chemin intermédiaire (entre la foi et la mécréance), les voilà les vrais mécréants ! Et Nous avons préparé pour les mécréants un châtiment avilissant. Et ceux qui croient en Allah et en Ses Messagers et qui ne font pas de différence entre ces derniers, voilà ceux à qui Il donnera leurs récompenses (en rapport à la  reconnaissance de chacun). Et Allah est Pardonneur et Miséricordieux. »
Le Prophète (SBDSL) a dit : « Renonce à ce qui t’inspire du doute pour ce qui ne t’en inspire pas. » (Ttirmidhi)
Adiyi Ibn Hâtem Attâî (SDP) a dit : J’ai entendu le Messager de Dieu (SBDSL) dire : « Celui qui a fait serment de faire quelque chose puis trouve autre chose à faire de plus conforme à la crainte de Dieu, qu’il fasse cette dernière (même au niveau de l'intention pendant une action). » (Mouslim)
          Ainsi l'intelligence réputée des juifs devrait (en particulier suite à ce site) leur faire comprendre la véracité du christianisme et de l'islam (même avec leur faible intelligence et donc profondeur du cœur), puis accroître en particulier avec leurs bons textes religieux la suprême noblesse de l'ultime révélation divine et donc de l'islam, dont pour que que nous profitions tous de compréhensions morales supplémentaires éclairantes. Surtout que la véritable intelligence correspond à la piété toujours juste et miséricordieuse dès que possible. Les chrétiens souvent compatissants et s'appuyant sur leurs bons textes religieux devraient donc évidemment en faire autant. Car il s'agit de réunir excellemment les nobles paroles communes, liées, justes, importantes, profondes ou riches entre les trois monothéismes, afin de tendre tous à la meilleure moralité religieuse authentique comme essaye de le faire ce site. D'autant plus que cela permettrait d'élever grandement la noblesse sociale et donc le bonheur. D'ailleurs les enseignements de l'islam correspondent à la sélection des vérités et à la correction de l’ancien testament et du nouveau testament, tout en les complétant et les concluant dans une ultime mise en pratique complète :
(S27v76) « Ce Coran raconte aux enfants d’Israël (et aux chrétiens) la plupart des sujets sur lesquels ils divergent, et il est donc pour les croyants (recherchant l'authenticité) un guide et une miséricorde. »
(S2v113-115) « Et les juifs disent : “Les chrétiens ne tiennent sur rien”, et les chrétiens disent : “Les juifs ne tiennent sur rien”, alors qu'ils lisent le Livre (la Bible) ! De même ceux qui ne savent rien tiennent un langage semblable au leur. Eh bien, Allah jugera sur ce quoi ils s'opposent, au Jour de la Résurrection. Qui est plus injuste que celui qui empêche que dans les mosquées d'Allah, on mentionne Son Nom, et qui s'efforce à les détruire ? De tels gens ne devraient y entrer qu'apeurés. Pour eux, ignominie ici-bas, et dans l'au-delà un énorme châtiment. A Allah Seul appartiennent l'Est et l'Ouest. Où que vous vous tourniez, la Face (direction) d'Allah est donc là, car Allah a la grâce immense ; Il est Omniscient. »

(S2v135-140) « Ils ont dit : “Soyez juifs ou chrétiens, vous serez donc sur la bonne voie.” Dis : “Non, mais nous suivons la religion d'Abraham, le modèle même de la droiture et qui ne fut point parmi les Associateurs.” Dites : “Nous croyons en Allah et en ce qu'on nous a révélé, et en ce qu'on n'a fait descendre vers Abraham et Ismaël et Isaac et Jacob et les Tribus, et en ce qui a été donné à Moïse et à Jésus, et en ce qui a été donné aux prophètes, venant de leur Seigneur. Nous ne faisons aucune distinction entre eux. Et à Lui nous sommes Soumis.” Alors, s'ils croient à cela même à quoi vous croyez, ils seront certainement sur la bonne voie. Et s'ils s'en détournent, ils seront certes dans le schisme. Et Allah te suffira contre eux. Il est l'Audient, l'Omniscient. Dis : “Nous suivons la religion d'Allah ! Et qui est meilleur qu'Allah en Sa religion ? C'est Lui que nous adorons.” Dis : “Discutez-vous avec nous au sujet d'Allah, alors qu'Il est notre Seigneur et le vôtre ? A nous nos actions et à vous les vôtres ! C'est à Lui que nous sommes dévoués. Ou dites-vous qu'Abraham, Ismaël, Isaac et Jacob et les tribus étaient juifs ou chrétiens ? (En réalité ils étaient soumis, musulmans.)” Dis : “Est-ce vous les plus savants, ou Allah ?” Qui est plus injuste que celui qui cache un témoignage qu'il détient d'Allah ? Et Allah n'est pas inattentif à ce que vous faites. »
Commentaire : Les deux passages coraniques précédents et le suivant invitent clairement les membres des trois religions monothéistes à trouver les liens véridiques et excellemment nobles qui les unissent, en particulier pour l'épanouissement de l'esprit, la dignité de la paix et la lutte contre la corruption.
(S3v64) « Dis : “Ô gens du Livre (de la Bible), venez à une parole commune (voire valeurs communes comme le mariage traditionnel, l'impôt pour les faibles, la viande cacher/hallal, et l'interdiction de l'usure) entre nous (musulmans) et vous : que nous n'adorions qu'Allah, sans rien Lui associer, et que nous ne prenions point les uns les autres pour seigneurs en dehors d'Allah.” Puis, s'ils tournent le dos, dites : “Soyez témoins que nous, nous sommes soumis.” »
Cette sublime invitation divine vers les points de convergence des trois monothéismes montre donc nettement l'importance d'arrêter de se fatiguer à bassement diviser en critiquant la vie religieuse d'autrui, pour plutôt se renforcer à honorablement unir en grandissant la religion authentique de Dieu. En effet en trouvant les meilleurs liens entre leurs paroles sacrées, ils peuvent établir l'excellence de la noblesse, se féliciter mutuellement de leur foi en Dieu l'Unique et glorifier Son extraordinaire identité suprême, irréprochable et omnipotente dont au Paradis Éternel. Et les juifs, chrétiens et musulmans peuvent donc même tendre ensemble à une contemplation, une sublimation et une défense de Dieu, dont à travers la pratique de la justice, de la charité et du commerce licite, et la lutte contre le rabaissement du sacré, l'usure et le mariage homosexuel, surtout que de bonnes relations avec autrui sont nécessaires pour que chacun de leurs adeptes soient bénis.
Dans ce sens un aspect possible de la contemplation réelle est de véritablement percevoir un visage, une fleur, la mer, le ciel ou une étoile, c'est à dire sans le prisme d'un artiste, d'un gouvernement, d'un système, et même d'une propre intention ou pensée, et donc quand notre esprit est étranger à tout bavardage intérieur et extérieur. Lorsque nous sommes capables de contempler l'étoile du berger scintillant au-dessus de la mer avec notre esprit silencieux et immobile, alors comme les générations d’antan où n'existait que le secteur primaire et donc que la patience par rapport à la nature et sa subsistance murissant, nous en percevons réellement sa beauté, extraordinaire. Et quand on perçoit la beauté, ne faisons nous pas en même temps l'expérience de l'amour ? Ainsi lorsque lorsqu'une personne sait voir la beauté sans la moindre fébrilité et donc contempler réellement, elle est aussi capable de voir la beauté jusqu'au plus profond de son intérieur et au plus loin de son extérieur, là où se trouvent Dieu simultanément et donc l'amour de tout. En effet cet extérieur correspond au Trône de Dieu incarnant tous Ses attributs suprêmement nobles et cet intérieur correspond à la fitra incarnant aussi tous Ses attributs suprêmement nobles. D'ailleurs cette fitra est comparable à l'étoile du berger guidant.
          Il faut noter qu'aujourd'hui de nombreux pays sont attachés à ces religions monothéistes juive, chrétienne et musulmane : Russie, Italie, Espagne, France, Angleterre, États-Unis, Israël, Pays arabes, Indonésie, et beaucoup d'Europe de l’Est, d'Amérique du sud et d'Afrique. En effet, l'être humain s'habituant généralement aux coutumes de sa localité, dans beaucoup de régions de ces nations règne une ambiance traditionnelle ou plutôt naturelle de foi. Surtout que ces trois religions monothéistes font partie des principales croyances ayant résisté depuis des siècles voire des millénaires, et que les deux dernières, le christianisme, étant en réalité le véritable et complété judaïsme, et l'islam, étant en réalité le véritable et complété christianisme, se sont répandues le plus à travers le monde par la noble prédication, les bonnes œuvres ou la lutte de nombreux de leurs adeptes :
(S17v81/82) « Et dis : La Vérité (l’islam) est venue et l’Erreur a disparu, car l’Erreur est destinée à disparaître (puisque la connaissance logique et complétée finit par dominer). Nous faisons descendre du Coran, ce qui est une guérison et une miséricorde pour les croyants. Cependant, cela ne fait qu’accroître la perdition des injustes (par leur refus et donc leur culpabilité de suivre le droit chemin dont la distinction est facilitée par cette révélation divine). »
(S19v98) « Que de générations avant eux avons-Nous fait périr... En retrouves-tu un seul individu ?... Ou en entends-tu le moindre murmure ?... »
(S22v45/46) « Que de cités, donc, avons-Nous fait périr, parce qu'elles commettaient des tyrannies. Elles sont réduites à des toits écroulés. Que de puits désertés... Que de palais édifiés (et désertés aussi)... Que ne voyagent-ils sur la terre afin d'avoir des cœurs pour comprendre et des oreilles pour entendre, car ce ne sont pas les yeux qui s'aveuglent, mais ce sont les cœurs dans les poitrines qui s'aveuglent. »
Depuis des siècles, il apparaît donc que des milliards de personnes ont suivi Jésus et Mouhamed qui étaient deux hommes isolés portant un message complémentaire et qui n'ont ainsi pu que réellement exister. A ce propos, il est sage de préciser rapidement que Jésus, l'avant dernier Messager et l'unique homme saint de la Création, n'a été injustement divinisé par l'église que vers le quatrième siècle :
(S5v72) « Ce sont certes des mécréants ceux qui disent : « En vérité, Allah c’est le Messie, fils de Marie. » Alors que le Messie a dit : « Ô enfants d’Israël, adorez Allah, mon Seigneur et votre Seigneur. » Quiconque associe à Allah (d’autres divinités), Allah lui interdit le Paradis et son refuge sera le Feu. »
(Evangile de Jésus Christ selon saint Luc, 24:19) : « Quoi ? leur dit-il. Et ils lui répondirent : Ce qui est arrivé au sujet de Jésus de Nazareth, qui était un Prophète puissant en oeuvres et en paroles devant Dieu et devant tout le peuple »
          Cette perversion du message originel de Jésus (paix sur lui) par des hommes d'église, puisque ayant transformé la vérité de l'unicité divine en trinité après plusieurs siècles, semble comparable à la déformation du message originel de Bouddah et de l'hindouisme, puisque certains savants précisent que cet homme pouvait être un Prophète et cette religion un message divin, surtout que selon l'islam, seul le Coran est divinement protégé de la falsification. Pourtant cette divinisation de Jésus et surtout l'adoration envers lui sont une forme évidente d’idolâtrie interdite en plus par Jésus, mais cette adoration chrétienne envers Jésus suite à une mauvaise interprétation est clairement moins une grave forme d’idolâtrie et plus une forme d’anthropomorphisme moins grave, car il s'agit d'abord d'adorer l'esprit de Dieu même si faussement il s'est fait homme. Or il est également possible d'allier les bonnes paroles de la tradition bouddhiste, confucianiste, hindouiste ou autre avec celles monothéistes, mais après que chaque nation ait d'abord restaurer sa tradition au mieux. Surtout que la bonne tradition, ce n'est pas du passé, c'est de l'éternel, et que cette alliance intelligente sera probablement souvent source d'inspirations pour trouver d'excellentes analyses morales si elles sont mises en rapport avec le fil conducteur qu'est ce site, qui pourrait ne pas avoir besoin de beaucoup de plus si nécessaire.
Au sujet des différents dogmes se réclamant du christianisme, le Testament de Louis XVI précise d'ailleurs : « Je n’ai jamais prétendu me rendre juge dans les différentes manières d’expliquer les dogmes qui déchirent l’Église de Jésus-Christ. »
Or dans de nombreux polythéismes provenant possiblement de certains piliers de la foi qui ont été déviés avec le temps, leurs dieux pouvaient être à l'origine en réalité les anges qui ont été délégués pour refléter en action et donc expliquer certains attributs divins comme le précise l'islam, surtout que la plupart des polythéismes avaient un dieu suprême : Zeus chez les grecs, Jupiter chez les romains, Kneph chez les égyptiens, Mithra chez les perses, Brahma chez les hindous. Or c'est aussi par rapport à l’animisme ayant attribué un esprit aux éléments de la natures, que de nombreux humains ont fini par inventer les premières fausses divinités en personnifiant des forces ou des éléments de la nature. D'où encore une fois la nécessite divine d’élire des Prophètes parmi les hommes pour rappeler les vérités monothéistes.
De plus par rapport à un messages divin, c'est aussi les hommes qui se sont souvent divisés à travers des désaccords moraux ou/et des luttes de pouvoir, comme le catholicisme et l'orthodoxie font partie des sectes qui ont divisé le christianisme sans comparaison avec la grave perversion (hérésie) du protestantisme, le sunnisme et le chiisme font partie des sectes qui ont divisé l'islam sans comparaison avec la grave perversion (hérésie) du wahhabisme, et le judaïsme et le pharisiannisme font partie des graves perversions qui ont divisé le Mosaïsme, puisque ayant conduit à aux hérésies que sont le sionisme et le messianisme juif actif synonyme de judaïsme politique mondialiste associé à la franc-maçonnerie laïciste :
(S10v37) « (Après la mort ou le départ des messager) les sectes divergèrent entre elles. »
Selon la plupart des messianistes, les temps messianiques correspondent à la fin de l'Histoire. Ce qui correspond à la venue du machiah pour les juifs en particulier pervers, dont selon les utopies de ces derniers suite à la fin des nations ou plutôt à la constitution d'un oligarchique gouvernement mondial laïque basé en Israël et comparable à l'Union Européenne, ou à suite à l'hégémonie mondiale d'Israël et la reconstitution du temple de Salomon à Jérusalem, possiblement suite à une troisième guerre mondiale. La reconquête du mont du Temple obsède et galvanise l’aile la plus religieuse du sionisme religieux depuis la guerre des Six Jours en 1967, mais représente le cœur de son agenda politique depuis bien plus longtemps encore. Alors que pour les chrétiens et les musulmans, cela correspond logiquement à l’avènement de l'Eden terrestre complété qui suivra le retour du Messie et son intronisation en tant que chef du monothéisme authentique, du dernier califat voire du monde s'il réalise beaucoup de miracles.
          Il faut remarquer qu'il existe une similitude inégalitaire et violente entre le suprémacisme ploutocrato-social (oligarchique), celui judéo-protestant (calviniste), celui sioniste, celui wahhabite et celui nazi (pour ce dernier plus dans un sens racial), dont face au concept prioritairement égalitaire ou plutôt équitable et doux de l'islam, du catholicisme et de l'orthodoxie, même ces religions peuvent se défendre par la guerre.
          Par conséquent ces analyses justifient encore la nécessité divine d'envoyer des Prophètes tout au long de l'Histoire ou des hommes bien-guidés depuis la mort de l'ultime, afin de rappeler le sens véridique des paroles sacrées révélées et d'unir les croyants, puisque pour reprendre les trois exemples précédents se prétendant réformateurs, le judaïsme matérialiste sioniste dominateur (croyant au but ultime de devoir triompher sur terre en tant que peuple afin d'y établir un paradis terrestre suite à la naissance et l'autorité de leur Macchia (leur messie), qui permettra en plus dans une forme tout de même surnaturelle d'y ressusciter tous les juifs morts, à part possiblement les athées) a perverti l'authentique mosaïsme intègre, le christianisme protestant (calviniste, évangéliste vétérotestamentaire) cupide a perverti l'authentique christianisme charitable et l'islam wahhabite rigoriste a perverti l'authentique islam accommodant. Surtout que ces trois hérésies ont trahi un commandement essentiel du monothéisme en pratiquant l'usure, ont en commun d'avoir massacré des populations entières, et incarnent donc des grands égarements que certaines gens vivent naïvement. Cependant de plus en plus nombreux sont ceux qui ont pris conscience de cela, par preuves que de plus en plus de juifs sont prêts à ignorer, excuser ou valider l’anti-sionisme, que la majorité des chrétiens valident tout anti-christianisme égoïste (cupide) et que la majorité des musulmans valident l'anti-wahhabisme :
(S2v11) « Et quand on leur dit : “Ne semez pas la corruption sur la terre”, ils disent : “Au contraire nous ne sommes que des réformateurs !” Certes, ce sont eux les véritables corrupteurs, mais ils ne s'en rendent pas compte. »
(S41v40) « Ceux qui dénaturent le sens de Nos versets (des livres révélés) ne Nous échappent pas. Celui qui sera jeté au Feu sera-t-il meilleur que celui qui viendra en toute sécurité le Jour de la Résurrection ? Faites ce que vous voulez car Il est Clairvoyant sur tout ce que vous faites »

Bible (Évangile de Jésus-Christ selon saint Mathieu 21:12/13) : Jésus entra dans le temple de Dieu. Il chassa tous ceux qui vendaient et qui achetaient dans le temple ; il renversa les tables des changeurs, et les sièges des vendeurs de pigeons. Et il leur dit : « Il est écrit : Ma maison sera appelée une maison de prière. Mais vous, vous en faites une caverne de voleurs... »
Bible (Évangile de Jésus-Christ selon saint Mathieu, 12:14/15) : Jésus parcourait la Galilée, car il ne voulait pas séjourner en Judée, parce que les juifs cherchaient à le faire mourir. Les pharisiens (juifs égarés, marchands du temple, à l'origine du sionisme qui amena au messianisme juif qui entraîna le protestantisme et aussi probablement le wahhabisme) sortirent et ils se consultèrent sur les moyens de le faire périr. Mais Jésus, l'ayant su, s'éloigna de ce lieu.
Commentaire : Une des principales raisons pour lesquelles certains juifs dont les pharisiens ont refusé de suivre Jésus comme Messie est qu'ils attendaient faussement un Messie guerrier et dominateur dont économiquement et militairement, et pas un revificateur de la spiritualité pieuse, digne, profonde et humaniste précisant qu'elle est prioritaire. C'est à dire qu'une partie des juifs de l'époque attendaient l'illusion de la victoire de leur puissance (domination) temporelle collective et tribale, alors que Jésus est venu établir la vérité de la victoire par la puissance (noblesse) spirituelle individuelle et universaliste. Cette fausse interprétation sur le Messie des juifs l'ayant refusé est en rapport avec les Prophètes juifs qui vinrent après les destructions du temple à Jérusalem ainsi que la perte d'autorité politique des juifs dans cette région, et qui évoquaient de plus en plus sa venue, ayant d'ailleurs guidé vers la domination du christianisme puis de l'islam (suivant spirituellement Jésus) sur Jérusalem. Ainsi l'actuelle violence des sionistes pour récupérer Jérusalem et se débarrasser de leurs pseudos ennemis est illégitime, ce qui est d'ailleurs en rapport avec l'interdiction divine concernant la récréation de l’État d'Israël. De plus l'éternelle grande paix bénie annoncée à Jérusalem par les textes juifs, chrétiens et musulmans évoquent en réalité la fin des temps et le retour du Messie.
(ExtS61v13/14) « Et annonce la bonne nouvelle (du Paradis) aux croyants. Ô vous qui avez cru ! Soyez les alliés d'Allah, à l'instar de ce que Jésus fils de Marie a dit aux apôtres : “Qui sont mes alliés (pour la cause) d'Allah ?” Les apôtres dirent : “Nous sommes les alliés d'Allah.” Un groupe des Enfants d'Israël crut, tandis qu'un groupe nia. Nous aidâmes donc ceux qui crurent contre leur ennemi, et ils triomphèrent. »
(S5v78-80) « Ceux des Enfants d'Israël qui n'avaient pas cru ont été maudits par la bouche de David et de Jésus fils de Marie, parce qu'ils désobéissaient et transgressaient. Ils ne s'interdisaient pas les uns aux autres ce qu'ils faisaient de blâmable. Comme est certes mauvais ce qu'ils faisaient ! Tu vois beaucoup d'entre eux s'allier aux mécréants. Comme est certes mauvais ce que leurs âmes ont préparé pour eux-mêmes, de sorte qu'ils ont encouru le courroux d'Allah, et c'est dans le supplice qu'ils éterniseront. »
(S2v213) « Les gens formaient (à l'origine) une seule
 communauté (croyante). Puis, (après leurs divergences,) Allah envoya des Prophètes comme annonciateurs et avertisseurs ; et Il fit descendre avec eux le Livre (Bible et Coran) contenant la vérité, pour régler parmi les gens leurs divergences. Mais, ce sont ceux-là mêmes à qui il avait été apporté, qui se mirent à en disputer, après que les preuves leur furent venues, par esprit de rivalité ! Puis Allah, de par Sa Grâce, guida ceux qui crurent vers cette Vérité sur laquelle les autres disputaient. Et Allah guide qui Il veut vers le chemin droit. »
(ExtS2v253) «  Et si Allah avait voulu, les gens qui vinrent après eux ne se seraient pas entre-tués après que les preuves leur furent venues, mais ils se sont opposés : les uns restèrent croyant, les autres furent infidèles. Si Allah avait voulu, ils ne se seraient pas entre-tués, mais Allah fait ce qu'il veut (dans Sa noblesse d'éprouver les hommes vers la dignité). »
(S3v105) « Et ne soyez pas comme ceux qui se sont divisés et se sont mis à disputer, après que les preuves leur furent venues, et ceux-là auront un énorme châtiment. »
(S3v19) « Certes, la religion acceptée d'Allah, c'est l'islam. Ceux auxquels le Livre (Bible et Coran) a été apporté ne se sont disputés, par agressivité entre eux, qu'après avoir reçu la science. Et quiconque ne croit pas aux signes d'Allah... alors Allah est prompt à demander compte ! »
(S42v13-15) « Il (Dieu) vous a légiféré en matière de religion, ce qu'Il avait enjoint à Noé, ce que Nous t'avons révélé, ainsi que ce que Nous avons enjoint à Abraham, à Moïse et à Jésus : “établissez la religion, et n'en faites pas un sujet de division.” Ce à quoi tu appelles les associateurs leur parait énorme. Allah élit et rapproche de Lui qui Il veut et guide vers Lui celui qui se repent. Ils ne se sont divisés qu'après avoir reçu la science (religieuse) et ceci par rivalité entre eux. Et si ce n'était une parole préalable de ton Seigneur pour un terme fixé (scénario complet de l'humanité), on aurait certainement tranché entre eux (en faisant mourir les injustes ou amenant le Jour du Jugement Dernier immédiatement). Ceux à qui le Livre (Bible) a été donné en héritage après eux sont vraiment à son sujet (concernant son sens suite aux diverses divisions précédentes). Appelle donc (les gens) à cela (l'union par le Coran ou le monothéisme) ; reste droit comme il t'a été commandé ; ne suis pas leurs passions ; et dis : “Je crois en tout ce qu'Allah a fait descendre comme Livre (Thora, Evangile, Coran), et il m'a été commandé d'être équitable entre vous. Allah est notre Seigneur et votre Seigneur. A nous nos oeuvres et à vous vos oeuvres. Aucun argument (ne peut trancher) entre nous et vous. Allah nous regroupera tous. Et vers Lui est la destination.” »
Le Prophète (SBDSL) a dit : « Certes, Allah enverra un revificateur de la religion auprès de cette communauté (musulmane), et ceci, à l’avènement de chaque siècle. (Les derniers seront Al Mahdi puis Jésus lors de son retour.) » (Abou Dawoud)
(Pour essayer de beaucoup mieux percevoir la base du contexte mondial, quelques analyses, interprétations et estimations politiques, géopolitiques ou eschatologiques qui suivront dans ce chapitre II comme certaines autres du site peuvent être approximatives et donc manquer de clarté, de précision, synchronicité voire de justesse par rapport au présent, à la réalité ou au reste du site expliquant l'excellence morale de Dieu, du Prophète (SBDSL), de l'islam, de la religion, de la spiritualité et de la piété. Or ces derniers points sont certainement les sujets les plus intéressants et importants dans le fond, car n'étant pas de simples descriptions matérialistes ni donc primaires, et même si pouvant être un champs certain de diverses réponses possibles dont principales. Cependant la politique et la géopolitique noblement, respectueusement voire subtilement constructives, dont par la négociation ou le compromis intelligents, appartiennent aussi évidemment à l'excellence morale. De plus il y aura parfois peu voire pas de transitions entre les sujets évoqués.)