Recherche

Menu principal

Contact

PDF Imprimer Envoyer

B) Suite 2

         
          Ainsi l'intelligence réputée des juifs devrait leur faire voir la véracité du christianisme et de l'islam, afin qu'elle soit enfin mise ainsi que nombreux de leurs enseignements religieux véridiques au service de la noblesse complète de l'ultime révélation, pour que nous profitions tous de leurs déductions et compréhensions de la morale, de la religion et de la vie.
De même les chrétiens ayant généralement beaucoup de compassion et d'enseignements devraient en faire autant pour établir les paroles communes ou liées, et donc justes, importantes, profondes ou riches entre les trois monothéismes :
(S27v76) « Ce Coran raconte aux enfants d’Israël (et aux chrétiens) la plupart des sujets sur lesquels ils divergent, et il est donc pour les croyants (recherchant l'authenticité) un guide et une miséricorde. »
(S2v113-115) « Et les juifs disent : “Les chrétiens ne tiennent sur rien”, et les chrétiens disent : “Les juifs ne tiennent sur rien”, alors qu'ils lisent le Livre (la Bible) ! De même ceux qui ne savent rien tiennent un langage semblable au leur. Eh bien, Allah jugera sur ce quoi ils s'opposent, au Jour de la Résurrection. Qui est plus injuste que celui qui empêche que dans les mosquées d'Allah, on mentionne Son Nom, et qui s'efforce à les détruire ? De tels gens
ne devraient y entrer qu'apeurés. Pour eux, ignominie ici-bas, et dans l'au-delà un énorme châtiment. A Allah Seul appartiennent l'Est et l'Ouest. Où que vous vous tourniez, la Face (direction) d'Allah est donc là, car Allah a la grâce immense ; Il est Omniscient. »
(S2v135-140) « Ils ont dit : “Soyez juifs ou chrétiens, vous serez donc sur la bonne voie.” Dis : “Non, mais nous suivons la religion d'Abraham, le modèle même de la droiture et qui ne fut point parmi les Associateurs.” Dites : “Nous croyons en Allah et en ce qu'on nous a révélé, et en ce qu'on n'a fait descendre vers Abraham et Ismaël et Isaac et Jacob et les Tribus, et en ce qui a été donné à Moïse et à Jésus, et en ce qui a été donné aux prophètes, venant de leur Seigneur. Nous ne faisons aucune distinction entre eux. Et à Lui nous sommes Soumis.” Alors, s'ils croient à cela même à quoi vous croyez, ils seront certainement sur la bonne voie. Et s'ils s'en détournent, ils seront certes dans le schisme. Et Allah te suffira contre eux. Il est l'Audient, l'Omniscient. Dis : “Nous suivons la religion d'Allah ! Et qui est meilleur qu'Allah en Sa religion ? C'est Lui que nous adorons.” Dis : “Discutez-vous avec nous au sujet d'Allah, alors qu'Il est notre Seigneur et le vôtre ? A nous nos actions et à vous les vôtres ! C'est à Lui que nous sommes dévoués. Ou dites-vous qu'Abraham, Ismaël, Isaac et Jacob et les tribus étaient juifs ou chrétiens ? (En réalité ils étaient soumis, musulmans.)” Dis : “Est-ce vous les plus savants, ou Allah ?” Qui est plus injuste que celui qui cache un témoignage qu'il détient d'Allah ? Et Allah n'est pas inattentif à ce que vous faites. »
Commentaire : Les deux passages coraniques précédents et le suivant invitent clairement les membres des trois religions monothéistes à trouver les liens véridiques et nobles qui les unissent en particulier pour la dignité de la paix et la lutte contre la corruption.
(S3v64) « Dis : “Ô gens du Livre (de la Bible), venez à une parole commune (voire valeurs communes comme le mariage traditionnel, l'impôt pour les faibles, la viande cacher/hallal, et l'interdiction de l'usure) entre nous (musulmans) et vous : que nous n'adorions qu'Allah, sans rien Lui associer, et que nous ne prenions point les uns les autres pour seigneurs en dehors d'Allah.” Puis, s'ils tournent le dos, dites : “Soyez témoins que nous, nous sommes soumis.” »
Cette excellente invitation divine vers les points de convergence des trois monothéismes montre donc bien la magnifique importance d'arrêter de se fatiguer à bassement diviser ou critiquer, pour plutôt facilement s'unir honorablement et donc agréablement, en se félicitant mutuellement de notre foi véridique et bienfaisante en l'inestimable unicité divine sage par excellence et omnipotente au Paradis. Et nous pouvons donc même tendre oecuméniquement (juifs, chrétiens et musulmans) à une contemplation et une adoration communes de Dieu, ainsi que dans la charité et le commerce honnête, et la lutte contre l'usure et le mariage sexuel.
          Il faut noter qu'aujourd'hui de nombreux pays sont attachés à ces religions monothéistes juive, chrétienne et musulmane : États-Unis, France, Angleterre, Espagne, Italie, Israël, Europe de l’Est, Pays arabes, Indonésie, beaucoup d'Amérique du sud et d'Afrique, etc. En effet, l'être humain s'habituant généralement aux coutumes de son environnement, dans beaucoup de régions de ces nations règne une ambiance naturelle de foi. Surtout que ces trois religions monothéistes font partie des principales idéologies ayant résisté depuis des siècles, et que les deux dernières, le christianisme (en réalité véritable judaïsme) et l'islam (en réalité véritable christianisme), sont les seules à s'être répandues à travers le monde par la noble prédication de nombreux de leurs adeptes :
(S17v81/82) « Et dis : La Vérité (l’islam) est venue et l’Erreur a disparu, car l’Erreur est destinée à disparaître (puisque la connaissance logique et complétée finit par dominer). Nous faisons descendre du Coran, ce qui est une guérison et une miséricorde pour les croyants. Cependant, cela ne fait qu’accroître la perdition des injustes (par leur refus et donc leur culpabilité de suivre le droit chemin dont la distinction est facilitée par cette révélation divine). »
(S19v98) « Que de générations avant eux avons-Nous fait périr... En retrouves-tu un seul individu ?... Ou en entends-tu le moindre murmure ?... »
(S22v45/46) « Que de cités, donc, avons-Nous fait périr, parce qu'elles commettaient des tyrannies. Elles sont réduites à des toits écroulés. Que de puits désertés... Que de palais édifiés (et désertés aussi)... Que ne voyagent-ils sur la terre afin d'avoir des cœurs pour comprendre et des oreilles pour entendre, car ce ne sont pas les yeux qui s'aveuglent, mais ce sont les cœurs dans les poitrines qui s'aveuglent. » Depuis des siècles, il apparaît donc que des milliards de personnes ont suivi Jésus et Mouhamed qui étaient deux hommes isolés portant le même message. A ce propos, il est sage de préciser rapidement que Jésus, l'avant dernier messager et l'unique homme saint de la Création, n'a été injustement divinisé par l'église que vers le quatrième siècle :
(S5v72) « Ce sont certes des mécréants ceux qui disent : « En vérité, Allah c’est le Messie, fils de Marie. » Alors que le Messie a dit : « Ô enfants d’Israël, adorez Allah, mon Seigneur et votre Seigneur. » Quiconque associe à Allah (d’autres divinités), Allah lui interdit le Paradis et son refuge sera le Feu. »
(Evangile de Jésus Christ selon saint Luc, 24:19) : « Quoi ? leur dit-il. Et ils lui répondirent : Ce qui est arrivé au sujet de Jésus de Nazareth, qui était un Prophète puissant en oeuvres et en paroles devant Dieu et devant tout le peuple »
Cette perversion du message originel de Jésus (paix sur lui) par des hommes ayant transformé la vérité de l'unicité divine en trinité après plusieurs siècle, semble comparable à la déformation du message original de Bouda et de l'hindouisme, puisque certains savants précisent que cet homme pouvait être un Prophète et cette religion un message divin.
Au sujet des différents dogmes se réclamant du christiannisme, le Testament de Louis XVI : « Je n’ai jamais prétendu me rendre juge dans les différentes manières d’expliquer les dogmes qui déchirent l’Église de Jésus-Christ. »
De plus c'est aussi les hommes qui se sont divisés par rapport aux messages divins parfois par désaccord moraux et souvent surtout par volonté de pouvoir, comme le catholicisme et l'orthodoxie font partie des sectes qui ont divisé le christianisme sans comparaison à la forte perversion (hérésie) du protestantisme, le sunnisme et le chiisme font partie des sectes qui ont divisé l'islam sans comparaison à la forte perversion (hérésie) du wahhabisme, et le judaïsme et le pharisiannisme font partie des sectes (hérésies) qui ont divisé le Mosaïsme amenant à la forte perversion (hérésie) du sionisme :
(S10v37) « (Après la mort ou le départ des messagers) les sectes divergèrent entre elles. »
Or malgré ces divisions, de pieuses relations cordiales doivent être établies pour bénir chacun de leurs adeptes.
          Par conséquent ces analyses justifient également la nécessité divine de devoir envoyer tout au long de l'Histoire de nouveaux Prophètes ou des hommes bien guidés depuis la mort de l'ultime pour rappeler le sens véridique des paroles sacrées révélées et unir les croyants, puisque pour reprendre les trois exemples précédents se prétendant réformateurs, le judaïsme matérialiste sioniste dominateur a perverti l'authentique judaïsme intègre, le christianisme protestant cupide a perverti l'authentique christianisme charitable et l'islam wahhabite rigoriste a perverti l'authentique islam accommodant et patient, de plus parce que ces trois idéologies ont trahi un commandement essentiel du monothéisme en pratiquant l'usure. Ainsi ces trois idéologies font partie des grands égarements que les gens vivent naïvement, et il est donc logique que de plus en plus de juifs sont prêts à ignorer, excuser et valider l’antisionisme, comme la majorité des musulmans valident l'antiwahhabisme et la majorité des chrétiens valident tout antichristianisme cupide :
(S2v11) « Et quand on leur dit : “Ne semez pas la corruption sur la terre”, ils disent : “Au contraire nous ne sommes que des réformateurs !” Certes, ce sont eux les véritables corrupteurs, mais ils ne s'en rendent pas compte. »
(S41v40) « Ceux qui dénaturent le sens de Nos versets (des livres révélés) ne Nous échappent pas. Celui qui sera jeté au Feu sera-t-il meilleur que celui qui viendra en toute sécurité le Jour de la Résurrection ? Faites ce que vous voulez car Il est Clairvoyant sur tout ce que vous faites »

Bible (Évangile de Jésus-Christ selon saint Mathieu 21:12/13) : Jésus entra dans le temple de Dieu. Il chassa tous ceux qui vendaient et qui achetaient dans le temple ; il renversa les tables des changeurs, et les sièges des vendeurs de pigeons. Et il leur dit : « Il est écrit : Ma maison sera appelée une maison de prière. Mais vous, vous en faites une caverne de voleurs... »
Bible (Évangile de Jésus-Christ selon saint Mathieu, 12:14/15) : Jésus parcourait la Galilée, car il ne voulait pas séjourner en Judée, parce que les juifs cherchaient à le faire mourir. Les pharisiens (juifs égarés, marchands du temple, à l'origine du sionisme qui amena au messianisme juif qui entraîna le protestantisme et aussi probablement le wahhabisme) sortirent et ils se consultèrent sur les moyens de le faire périr. Mais Jésus, l'ayant su, s'éloigna de ce lieu.
Commentaire : Une des principales causes pour lesquelles certains juifs dont les pharisiens n'ont pas accepté Jésus comme Messie fut qu'ils attendaient faussement un Messie guerrier et dominateur dont économiquement et militairement, et pas un revificateur de la spiritualité précisant qu'elle est prioritaire.
(ExtS61v13/14) « Et annonce la bonne nouvelle (du Paradis) aux croyants. Ô vous qui avez cru ! Soyez les alliés d'Allah, à l'instar de ce que Jésus fils de Marie a dit aux apôtres : “Qui sont mes alliés (pour la cause) d'Allah ?” Les apôtres dirent : “Nous sommes les alliés d'Allah.” Un groupe des Enfants d'Israël crut, tandis qu'un groupe nia. Nous aidâmes donc ceux qui crurent contre leur ennemi, et ils triomphèrent. »
(S5v78-80) « Ceux des Enfants d'Israël qui n'avaient pas cru ont été maudits par la bouche de David et de Jésus fils de Marie, parce qu'ils désobéissaient et transgressaient. Ils ne s'interdisaient pas les uns aux autres ce qu'ils faisaient de blâmable. Comme est certes mauvais ce qu'ils faisaient ! Tu vois beaucoup d'entre eux s'allier aux mécréants. Comme est certes mauvais ce que leurs âmes ont préparé pour eux-mêmes, de sorte qu'ils ont encouru le courroux d'Allah, et c'est dans le supplice qu'ils éterniseront. »
(S2v213) « Les gens formaient (à l'origine) une seule
 communauté (croyante). Puis, (après leurs divergences,) Allah envoya des Prophètes comme annonciateurs et avertisseurs ; et Il fit descendre avec eux le Livre (Bible et Coran) contenant la vérité, pour régler parmi les gens leurs divergences. Mais, ce sont ceux-là mêmes à qui il avait été apporté, qui se mirent à en disputer, après que les preuves leur furent venues, par esprit de rivalité ! Puis Allah, de par Sa Grâce, guida ceux qui crurent vers cette Vérité sur laquelle les autres disputaient. Et Allah guide qui Il veut vers le chemin droit. »
(ExtS2v253) «  Et si Allah avait voulu, les gens qui vinrent après eux ne se seraient pas entre-tués après que les preuves leur furent venues, mais ils se sont opposés : les uns restèrent croyant, les autres furent infidèles. Si Allah avait voulu, ils ne se seraient pas entre-tués, mais Allah fait ce qu'il veut (dans Sa noblesse d'éprouver les hommes vers la dignité). »
(S3v105) « Et ne soyez pas comme ceux qui se sont divisés et se sont mis à disputer, après que les preuves leur furent venues, et ceux-là auront un énorme châtiment. »
(S3v19) « Certes, la religion acceptée d'Allah, c'est l'islam. Ceux auxquels le Livre (Bible et Coran) a été apporté ne se sont disputés, par agressivité entre eux, qu'après avoir reçu la science. Et quiconque ne croit pas aux signes d'Allah... alors Allah est prompt à demander compte ! »
(S42v13-15) « Il (Dieu) vous a légiféré en matière de religion, ce qu'Il avait enjoint à Noé, ce que Nous t'avons révélé, ainsi que ce que Nous avons enjoint à Abraham, à Moïse et à Jésus : “établissez la religion, et n'en faites pas un sujet de division.” Ce à quoi tu appelles les associateurs leur parait énorme. Allah élit et rapproche de Lui qui Il veut et guide vers Lui celui qui se repent. Ils ne se sont divisés qu'après avoir reçu la science (religieuse) et ceci par rivalité entre eux. Et si ce n'était une parole préalable de ton Seigneur pour un terme fixé (scénario complet de l'humanité), on aurait certainement tranché entre eux (en faisant mourir les injustes ou amenant le Jour du Jugement Dernier immédiatement). Ceux à qui le Livre (Bible) a été donné en héritage après eux sont vraiment à son sujet (concernant son sens suite aux diverses divisions précédentes). Appelle donc (les gens) à cela (l'union par le Coran ou le monothéisme) ; reste droit comme il t'a été commandé ; ne suis pas leurs passions ; et dis : “Je crois en tout ce qu'Allah a fait descendre comme Livre (Thora, Evangile, Coran), et il m'a été commandé d'être équitable entre vous. Allah est notre Seigneur et votre Seigneur. A nous nos oeuvres et à vous vos oeuvres. Aucun argument (ne peut trancher) entre nous et vous. Allah nous regroupera tous. Et vers Lui est la destination.” »
Le Prophète (SBDSL) a dit : « Certes, Allah enverra un revificateur de la religion auprès de cette communauté (musulmane), et ceci, à l’avènement de chaque siècle. (Les derniers seront Al Mahdi puis Jésus lors de son retour.) » (Abou Dawoud)
(Les analyses politiques ou eschatologiques qui suivront désormais dans ce site sont des estimations et peuvent donc parfois manquer de clarté, de précisions ou de vérité par rapport à la réalité ou au reste du site expliquant la religion et la spiritualité, ou peuvent être un champs de diverses réponses possibles.)
Ainsi contrairement au changement d'avis de Pierre Hillard concernant le bon rôle du véritable islam, cette religion ne peut être en même temps l'ami noahide du sionisme et son ennemi par son refus de l'usure sauf l'égaré réformisme islamique actuel de certains. Surtout que ceci est prouvé également par l'ancien ministre Vincent Peillon qui a affirmé que la laïcité (basée sur la déclaration des droits de l'homme) est la religion de la république et par une forte volonté sioniste de détruire les pays arabes musulmans de l'intérieur par donc cet égaré réformisme islamique actuel et de l'extérieur par des guerres, et parce que l'ami principal du sionisme demeurera toujours la nouvelle religion qu'est la laïcité modifiant les lois naturelles, rabaissant le niveau spirituel des peuples, et favorisant en plus pour le pouvoir de la minorité sioniste, d'autres minorités dites opprimées (parfois impies comme l'organisation LGBT ou politiques comme les migrants) au détriment de la majorité chrétienne ou raisonnable, dans une forme de dictature de ces minorités se créant des privilèges. Le journaliste Gearóid Ó Colmáin va même subtilement plus loin en disant que la religion noahide pourrait finalement être l'Eglise de Rome (à la valeur spirituelle et transcendante) soit transformée en une Eglise pervertie  (anti-église aux valeurs fanc-maçonnes matérialistes Lgbt comme le prouvent l'origine et les orientations du Pape « Franç »ois dans sa récente circulaire et dans son annuaire pontifical ayant évacué son titre de vicaire du Christ et donc éradiqué la révélation, principe des intermédiaires) pour servir la république universelle internationale et anti-catholique (et anti-islam, synonyme de judaïsme puisque par essence matérialiste) du mondialisme, car cette république universelle mondialiste doit avoir une religion pour se réaliser solidement. Surtout que selon le texte du secret de la Salette (rapporté ici : http://seigneurjesus.free.fr/secretdelasalette.htm), Rome (l'Eglise catholique) perdra la foi et deviendra le siège de l'antéchrist, et que la France fille ainée de l'Eglise devenue fille ainée de la république laïque montre bien ce projet, puisque le mondialisme actuel faisant dominer intrinsèquement le sionisme dilue la France dans sa philosophie en se servant de la perversion actuelle de l'Eglise romaine vers l'anti-Eglise par donc l'encyclique (lettre, circulaire validant des lois irréligieuses dont mariage homosexuel et la divinisation de Jésus) du Pape François transmises à tous ses évêques. Lire l'interview « Mgr Viganò : “l’Eglise catholique de plus en plus obscurcie par la secte qui se superpose abusivement à elle” » à l'adresse  https://www.medias-presse.info/mgr-vigano-leglise-catholique-de-plus-en-plus-obscurcie-par-la-secte-qui-se-superpose-abusivement-a-elle/138012/
Le mondialisme n'est pas à confondre avec la mondialisation :
-mondialisation : phénomène qui n'est que l'extension des échanges économiques via la technique qui se développe, donc c'est un phénomène normal, naturel.
-mondialisme : C'est un caché messianisme juif basé sur une tournure d'esprit erronée à partir de référents religieux afin de détruire le messianisme christique authentique, puis de dominer les nations avec l'Etat Israël (pays devant accueillir le peuple juif pour qu'il soit le seul peuple prêtre intermédiaire entre Dieu et le reste de l'humanité) par diverses politiques manipulatrices amenant à une monnaie mondiale unique synonyme d'ultime politique, à la collectivité généralisée synonyme d'ultime économie et une religion noachique synonyme d'ultime spiritualité pour les non juifs. Le mondialisme est aussi d'abord une perverse ploutocratie qui cherche à faire du monde entier un marché économique libre (mais pas régulé), car par rapport au niveau national, il permet aux très riches cupides et pervers de faire beaucoup plus d'argent.
Ainsi l'écologisme est devenue une divinité promotionnée aussi par le faux Pape François, surtout qu'ayant fait du végétal une entité juridique, pour détruire le principe de la révélation étant la conclusion d'un travail millénaire dont donc à travers l'infiltration sioniste au sein du catholicisme pour que le peuple juif soit ainsi le seul peuple prêtre intermédiaire entre Dieu et le reste de l'humanité, comme le prouve ce pape ayant inauguré une sculpture artistique nommée « la barque de Pierre » représentant une barque remplie de migrants menés par un rabbin.
En fait, le nouvel ordre mondial imposant la démocratie pouvant possiblement s'égarée en oubliant les commandements divins tente bien d'imposer progressivement pour la domination mondiale des sionistes cette religion universelle noachide erronée ou mal interprétée pour les non juifs qu'est la laïcité. En effet soit cette religion universelle noachide a été perversement inventée, soit elle est désormais pervertie car elle ne devait servir qu'à civiliser les non juifs barbares de l'antiquité en les amenant progressivement vers le monothéisme authentique qu'était le mosaïsme, devant devenir le christianisme puis devenir comme depuis toujours en réalité l'islam. D'ailleurs l'erreur de l'interprétation précisant que la loi noachide est toujours réservée aux non juifs est prouvée par le mariage du Prophète Salomon (paix sur lui) avec la reine de sabbat après qu'elle se soit convertie. Et si les hommes ne se convertissaient pas, les juifs devaient effectivement probablement les faire tendre vers les valeurs monothéistes dont à travers le commerce licite.
Surtout que les Messagers Jésus et Mouhamed étant venus mettre à jour le monothéisme, certaines de ces lois noachides sont d'autant plus perverties, puisque par le Talmud fortement erroné les non juifs sont encore perversement considérés par les juifs sionistes au même niveau que les animaux alors que n'étant plus barbares, et parce que le nouveau sens malhonnête de ces lois ne cherche même plus à orienter les non juifs exclusivement vers les valeurs monothéistes alors que le véritable islam y invite tout le monde incontestablement.
Certaines lois noachides perversement inventée ou désormais corrompues sont les suivantes :
-obligation d’avoir des magistrats pour faire respecter les lois (désormais des droits de l'homme laïques souvent impies).
-sacrilège désormais des négationnistes concernant la shoah, très étonnamment seul événement de la longue Histoire de l'humanité dont aucun aspect de la thèse officielle ne peut être remis en cause par de la recherche historique en France alors qu'autorisée aux Etats-Unis au nom de leur premier amendement tant que cela ne prône pas la violence ou la haine, ou sacrilège de l'opposition à la laïcité démocratique du nouvel ordre mondial alors que par ce système politique une sorte d'«expertocratie» (politiques, banques et multinationales) proche d'une dictature financière des très riches assied de plus en plus son pouvoir sur le reste de l'humanité par la sournoise idée erronée que le peuple est «incompétent» et qu'il vaut mieux laisser à «ceux qui savent» (les élites oligarchiques, ploutocratie favorisant inévitablement les très riches injustement) le soin de conduire les affaires publiques.
Gilad Atzmon explique : « Au contraire, le peuple doit faire la politique et raconter le passé, à mesure que nous avançons, car l’Histoire devient une aventure qui a du sens, seulement à partir du moment où nous avons revisité et révisé le passé (pour avoir l'entière vérité surtout car il n'y a que les vainqueurs qui écrivent l'Histoire). Lorsque l’Histoire se transforme en un chapitre scellé et intouchable, elle est réduite à une religion. L'occident sous une très grande pression sioniste devient rapidement un endroit très sombre. La liberté d’expression est réduite à la nostalgie. De manière assez désastreuse, la plupart des partis politiques jouent un rôle clé dans cette catastrophe naissante. Il faut donc se lever face à cette chasse aux sorcières et à ce changement tyrannique au sein des sociétés, et rester à l’écoute des dernières voix qui résistent de manière permanente, surtout que malheureusement, les politiciens, les universitaires, les journalistes, et les autres artistes, s’inclinent très rapidement. Camille Desmoulins : « Les despotes maladroits se servent des baionnettes, alors que « l’art de la tyranni » consiste à faire la chose avec les juges (la loi). » Au lieu de commander l’oubli, le droit international actuel ordonne, sous peine de poursuites, de cultiver la mémoire des horreurs en particulier envers les peuples qui les ont commises. Il s’agit de nourrir dans le cœur des hommes la flamme de la vengeance. C’est une culture de haine qui va même jusqu'à la perplexité de voir des personnes âgées sionistes pourrir la vie des gens au lieu d’être un exemple d’amour, de pardon et de générosité. Le progressisme qu'utilise le sionisme s'appuie pourtant sur une prétendue générosité envers par exemple les Lgbt, et le sionisme s'appuie aussi sur une réparation politico-financière (n'existant que pour les juifs suite au tribunal de Nuremberg), l'idéologie de la minorité tyrannique, la culpabilisation systématique des majorités, et la dette éternellement due et irremboursable. Ainsi la shoah est devenue une religion de haine à la différence du christianimse authentique qui est une religion d'amour. Tel est le sens caché des lois françaises Pleven ou Gayssot, qui prétendent lutter contre la haine en condamnant haineusement de blasphème le révisionnisme (impossibilité totalement injuste d'apporter des preuves concernant la thèse officielle). Cependant la lutte contre l'antisémitisme sert quand même dans un sens (selon le plan divin) à faire tenir le vivre ensemble actuel malgré l'islamophobie souvent répandue. Or si les institutions juives veulent que tout le monde comprenne l’Holocauste en termes numériques, il serait peut-être raisonnable d’attendre des Juifs qu’ils connaissent le nombre de crimes colossaux contre l’humanité perpétrés en grande partie ou partiellement par des juifs. L’historien moderne obéissant sans intégrité aux hommes politiques est investi d’une mission sacrée (comme doit l'être tout homme à travers la prédication) : souffler sur les braises pour entretenir le foyer de la guerre civile mondiale. Dès lors on peut se demander qui est le plus coupable devant le tribunal de l’Histoire, un homme recherchant la vérité pour apaiser les tensions et faciliter la paix comme l'explosif Professeur Robert Faurisson condamné par des lois visant à entretenir la haine et la guerre, ou les législateurs violant des règles morales en votant ces lois et les magistrats les appliquant sans réfléchir un minimum. »
Ce qui irrite les gardiens de la mémoire, c’est qu’à Auschwitz avec les jeunes qui font des selfies (dont de nombreux ados israéliens) ou à Buchenwald où les promeneurs font du sport, la vie reprend ses droits, et les reprend sur la mort. La réalité serait-elle révisionniste ?  Le culte des morts est une chose, le culte de la mort – comprendre son exploitation – en est une autre. Si les livres d’Histoire ont un sens, et il y en a un paquet sur le sujet de la déportation, avec des niveaux très inégaux, on ne pourra pas empêcher les enfants de faire au foot dans le bloc 41, de se bécoter devant un crématoire ou de jouer au chat et à la souris, aux gendarmes et aux voleurs, voire aux SS et aux juifs derrière l’infirmerie. Pour les jeunes, le devoir de mémoire est encore un « devoir », et ça les emmerde. Et ceux qui recrachent leur leçon apprise par cœur ne valent pas mieux que les cancres. C’est la morbidité de ce culte qui le rend inadéquat et immangeable aux jeunes générations, qui ne pensent qu’à vivre et à s’amuser, pas à mourir et à se morfondre. Cultiver la mort, c’est l’histoire du rocher de Sisyphe.
Or piégé par sa vanité et aspiré par son propre flux, les phrases du sioniste sortent parfois toutes seules et il a du mal à les contrôler. La pensée inconsciente, celle qui sous-tend le discours, a tendance à vouloir sortir du carcan du langage logique, et le sioniste dit alors tout sans s’en rendre compte tellement sa duplicité déborde. Il valide implicitement l’amalgame populiste entre « banque » et « juifs ». Ce qui n’est pas une preuve en soi, mais qui montre que les sionistes présents dans les grands médias ne sont là que pour protéger les sujets tabous. Les gardiens du Système ont fabriqué l’arme de l’antisémitisme dans ce but : ils décident de ce qui est tabou et de ce qui ne l’est pas. La définition objective d’un pouvoir religieux.
-interdiction du polythéisme (désormais en reconnaissant la démocratie des droits de l'homme laïques comme seul système politique valable ou la volonté divine que les juifs soient le peuple prêtre de l'humanité organisant cette nouvelle société) -interdiction d'inceste (comme avant)
-interdiction de meurtre (comme avant).
          Lorsque vous définissez par des termes précis ce que sont le viol ou l’escroquerie, vous avertissez le violeur ou l’escroc des bornes qu’il ne doit pas franchir. Vous lui laissez donc la possibilité de jouer avec la limite. Et c'est ce que pourrait empêcher une loi cherchant à assimiler l'antisionisme à l'antisémitisme pour encore plus faciliter l'ingérence israélienne dans toute nation. Avant un antisémite était quelqu'un qui n'aimait pas les juifs, aujourd'hui c'est quelqu'un que les juifs n'aiment pas.
 C'est à dire qu'on peut blasphémer, sauf la religion juive ; on peut critiquer les gouvernements, sauf Israël ; on peut s’attaquer aux communautés, sauf la communauté juive ; on peut rire de tout, sauf des juifs si on n’est pas juif ; on dit qu'une agression sur quelqu'un est de la violence, sauf sur un juif car c’est du racisme ; on peut remettre en cause n’importe qui, sauf un juif sinon c'est considéré comme antisémite.
Les militaires et policiers (et même beaucoup de juges) sont dans l'incapacité de comprendre la logique de l'adversaire (surtout d'une ingérence étrangère ou privée) car ils ont un déficit de culture général et un manque d'imagination ; les diplomates sont souvent corrompus et manquent de courage ; et la plupart des dirigeants occidentaux sont incompétents et indignes. En matière de politique, tout l’enjeu est de conserver le pouvoir de décider si dans tel ou tel cas on applique ou non la notion polémique.
Or les magistrats sont évidemment sensibles aux caps pris par les politiques, sans compter qu’ils ont eux aussi des idées politiques (ne parlons pas des ambitieux). C’est déplorable et pourtant ils oublient souvent que dans un État de droit, leur mission est précisément de veiller au respect des bornes. Et le principe de séparation des pouvoirs devrait leur rester présent sans cesse à l’esprit, surtout qu'un État où ce principe est violé n’est qu’une tyrannie. En effet un État où les magistrats condamnent les gens qui s’opposent aux politiques publiques corrompues est clairement une dictature perverse. C'est pourquoi un tyran est un dirigeant qui ne veut pas le bien commun pour le peuple alors que le dictateur peut être éclairé dans ce sens.
Tout mouvement même religieux se liant voire se soumettant au sionisme comme l'évangélisme états-unien, le protestantisme anglais et le wahhabisme saoudien peut également être considéré comme noachide et avoir une résidence secondaire en Israël, de même que ceux qui croient en Dieu à travers la laïcité et qui ne croient donc pas authentiquement en Lui puisque Ses lois christiques ou coraniques font partie de la foi, ou ceux croyant seulement en la laïcité en la faisant devenir une fausse divinité puisque par ses lois, elle est soumise à Israël par la domination des minorités dont prioritairement des juifs.
Surtout que ce nouvel ordre mondial démocratique, laïque, progressiste, sioniste, matérialiste,  bancaire, sanitaire, lobbyiste et oligarchique. Le fait que des personnes à la rue meurent dans les pays développés est suffisant pour montrer la dégradation morale s'étendant à cause de cette médiocre politique. A ce sujet lire article « Pour l’Union européenne le moment d’utiliser la force est venu » à l'adresse : https://www.egaliteetreconciliation.fr/Pour-l-Union-europeenne-le-moment-d-utiliser-la-force-est-venu-57628.html
          Ainsi, le véritable islam est bien là pour confirmer les véritable judaïsme et christianisme dont à travers l'interdiction de la trinité et de l'usure, comme le véritable christianisme, en particulier catholique et orthodoxe puisque cherchant aussi à être détruit par les sionistes, a donc bien également rappelé le noble sens spirituel véritable du judaïsme dont aussi à travers le refus de l'usure :
(S43v59) « Il (Jésus) n'était qu'un Serviteur que Nous avions comblé de bienfaits (spirituels parfaits) et que Nous avions désigné en exemple aux Enfants d'Israël. »
(S43v63-66) « Et quand Jésus apporta les preuves, il dit : “Je suis venu à vous avec la sagesse et pour vous expliquer certains de vos sujets de désaccord. Craignez Allah donc et obéissez-moi. Allah est en vérité mon Seigneur et votre Seigneur. Adorez-Le donc.” Voilà un droit chemin. Mais les factions divergèrent entre elles. Malheur donc aux injustes du châtiment d'un jour douloureux ! Attendent-ils seulement que l'Heure leur vienne à l'improviste, sans qu'ils ne s'en rendent compte ? »
(S16v43/44) « Nous n'avons envoyé, avant toi, que des hommes auxquels Nous avons fait des révélations. Demandez donc aux gens du rappel (moines, prédicateurs chrétiens) si vous ne savez pas. (Nous les avons envoyés) avec des preuves évidentes et des livres saints. Et vers toi, Nous avons fait descendre le Coran pour que tu exposes clairement aux gens ce qu'on a fait descendre pour eux et afin qu'ils réfléchissent. »
(S27v76) « Ce Coran raconte aux enfants d’Israël (et aux chrétiens) la plupart des sujets sur lesquels ils divergent, cependant qu’il est pour les croyants un guide et une miséricorde. »
(S3v23) « N'as-tu pas vu comment agissent ceux qui ont reçu une part du Livre, et qui sont maintenant invités au Livre d'Allah pour trancher leurs différends ; comment un groupe des leurs tourne le dos et s'esquive ? »
D'ailleurs pour prouver la véracité de l'islam, il faut noter que le monde et les religions ne s'expliquent pas uniquement à travers la géopolitique, des nécessités matérielles, des idées politiques erronées ou des mauvaises interprétations religieuse, mais surtout par la logique de la spiritualité progressivement révélée aux différents messagers par Dieu depuis Adam, en passant par Abraham, Moïse, Jésus (paix sur eux), et se terminant avec Mouhamed (SBDSL) comme l'explique clairement ce site. En effet, il est cohérent que le saint esprit de Jésus soit descendu sur terre après la révélation complète de la loi tribale et nationale juive pour l'orienter vers l'universel, et que l'ultime messager Mouhamed soit venu après lui afin de faciliter l'acquisition de cette sainteté pour des êtres imparfaits puisque Jésus est le homme né saint alors que Mouhamed nous montre comment nous y élever en partant de l'imperfection.
          De nos jours le manque généralisé d’éducation, de culture et d'ouverture apporte souvent un désarmement intellectuel ou une fermeture religieuse ne pensant pas à la foi ou à la réalité des possibles ponts entre monothéismes. Il faut donc s'habituer à savoir penser contre soi et refuser de réfléchir systématiquement par soi-même car nous sommes inconsciemment imbibés des idées dominantes. En effet en France et ailleurs, il est apparu la mainmise idéologique d’une intelligentsia culturelle, philosophique et laïque, devenant rapidement une dangereuse police de la pensée apportant une police politique (voir vidéo de Vincent Lapierre à https://www.youtube.com/watch?time_continue=360&v=K4xIuKl1Ppw).
Elle s’est accaparée le droit de réfléchir en propageant des opinions souvent erronées mais devenant majoritaires dans divers domaines par un mimétisme inconscient des populations lié à la passivité mentale souvent d'origine télévisuelle. La télévision devenue une machine à consentement et à aliénation comme à des enfants (il fait chaud hydratez vous, il fait froid couvrez vous etc...) conduit à réagir comme des enfants, car les enfants ne doute pas de l’autorité et du sérieux des adultes. C'est à dire qu'une grande majorité de ces population vivent souvent sous l’emprise de conditionnements et d’automatismes sans Dieu, en devenant un homme athée de la masse, fanatique, obsessionnel, sectaire et radicalisé, tel un programme d’ordinateur incapable de se corriger et répétant les mêmes erreurs en boucle. Ces personnes ne peuvent donc qu'effleurer le sens de l'existence en survolant superficiellement la vie laïquement malgré la profondeur de la morale religieuse, surtout que le cœur doit être préparé pieusement (et donc entraîné noblement) pour supporter la grandeur (le lourd poids noble) de la foi en le Très Haut devant apporter évidement un grand cœur synonyme de grandeur d'âme synonyme de bon esprit et donc de bonne personne. C'est pourquoi on n’entend jamais la parole des gens ordinaires, ceux qui n’ont pas fait de grandes études ou qui vivent simplement. Pourtant ces personnes lambda sont des gens normaux, de bon sens, avec une bonne dose de lucidité, celle qu’on contracte quand on est aux prises avec le réel et pas à donner des leçons comme sur des plateaux TV. En effet cette lucidité populaire est loin du hors-sol des dirigeants médiatico-politiques corrompus, générateurs d’extorsions, de conflits d'intérêts, de mensonges et de catastrophes. Notre système est tellement méritocratique qu’elles-mêmes se refusent à donner leur avis quand on ne les empêche pas de parler dans les médias dominants. Dans ce sens, internet offre un vaste champ d’expression et de réflexion. Les chaînes éducatives, scientifiques, philosophiques, politiques ou religieuse sont légion, et donnent agréablement accès au savoir en dehors de toute rigueur académique ou de toute violence symbolique.
          A notre époque, avec l’éducation moderne, l'ensemble des médias et les flux migratoires, les différentes religions du monde sont donc présentes dans notre culture. Malheureusement le plus souvent, les journalistes rappellent principalement les mauvais actes de certains adeptes, mais surtout du catholicisme et de l'islam par conséquent de manière intrigante. Une petite parenthèse mérite d'être ouverte à ce sujet. Il faut reconnaître que notre quotidien est souvent calme, puisque sans télévision nationale ou mondiale les grands malheurs et les morts dans notre environnement proche semblent assez rares. L'être humain doit donc profiter de ce doux aspect de la vie, en cherchant évidemment comment il peut agir pour toujours accompagner ce monde dans le mieux, car ce n'est pas à l'univers (Création) de s'adapter à nous, mais à nous de s'adapter à lui en tendant vers une parfaite gestion des qualités morales exclusivement. C'est à dire que sans s'attarder sur l'ambiance morose provoquée par les journalistes friands de spectaculaire, de malheurs et de souffrances, l'homme peut confirmer la beauté de l'univers ainsi que l'excellence de ses épreuves par un digne comportement en particulier envers toute l'humanité, à l'image de la symbiose entre une fleur fournissant le sucre à une abeille et de cette abeille lui apportant le pollen. En effet, le monde n'attend plus que nous pour devenir ce qu'il mérite d'être :
(S20v2-4) « Nous n'avons point fait descendre sur toi le Coran pour que tu sois malheureux, si ce n'est qu'un Rappel pour celui qui redoute (Allah),
(et comme) une révélation émanant de Celui qui a créé la terre et les cieux sublimes. »
(S18v7) « Nous avons placé ce qu'il y a sur la terre pour l'embellir, afin d'éprouver (les hommes pour savoir s'ils vivent et partagent pieusement et ainsi dignement et conformément cet embellissement ou s'ils sont cupides et ainsi indigne et non conforme vers cet embellissement, et donc pour connaître) qui d'entre eux sont les meilleurs dans leurs actions. »
En effet avec la vision religieuse de l'excellence des épreuves de la vie et par les qualités morales de sagesse, de bienveillance et de bienfaisance permanentes, nous pouvons ne voir que des solutions dans ce monde, et plus de problèmes. 

          Or donc malencontreusement, il est à constater que l'adoration monothéiste se perd par crainte, dégoût ou désintéressement, alors que pourtant nous sommes dans une période idolâtrant des célébrités, la richesse, le matérialisme, la science, la technologie, la nature, des sectes types franc-maçonne ou scientologue, les mouvements politiques athées, ou le polythéisme type hindou.
Ainsi
avant de se forger une opinion, chaque personne devrait d'abord étudier sérieusement les diverses spiritualités et s'informer clairement sur la réalité des forces visibles et cachées en présence dans le monde, comme celle des forces lumineuses et occultes, afin d'éviter les mauvais préjugés et les plausibles manipulations.
Pour prendre un exemple, dans la guerre au terrorisme ou à la pauvreté décrétée par certains pays, où la désinformation atteint des sommets inégalés par les médias soumis aux politiques et oligarchies cupides sous une forme ressemblant dangereusement de plus en plus à un média unique dictatorial, puisque appartenant à quelques milliardaires, influençant inévitablement l'information transmise et apportant d'évidents problèmes moraux et démocratiques, nous ne pouvons oublier le double jeu de ces tenants de l’État qui ont armé des « rebelles » et affaibli le gouvernement de diverses nations pour profiter de leurs ressources naturelles, ou continuer l'hégémonie de l'empire occidental politiquement par la laïcité et financièrement par la dette. Surtout que ce laïque système international d'usure parviendra tôt ou tard à ses fins avec tous les pays utilisant ou se laissant dominer par les monnaies dette crées ex-nihilo (par de pervers crédits bancaires usuriers basés sur la vague promesse d'un remboursement futur) dont le dollar et l'euro, et donc la bourse et les multinationales. En effet comme pour la crise des subprimes, lorsque certaines banques endettent par plusieurs crédits une personne, un couple, une famille, une ville ou un pays, puis que d'autres rachètent leur crédits en un seul crédit lorsqu'ils sont en difficulté, cela les rend très dangereusement pour eux et le système à nouveau éligibles à de nouveaux prêts, mais aussi possiblement soumis à l'asservissement. Or seuls les riches corrompus peuvent avoir une valeur économique grandement négative. Les super escrocs, agents de la finance apatride, peuvent aller à moins l’infini, car le but est l’agenda politique sous jacent dicté par la Banque. La dette, c’est comme les amendes, ca n’affecte que les pauvres, car derrière les ultra riches il y a ceux qui impriment l’argent en roue libre par la planche à billets. Cependant la dette US totale comprend : les dettes des ménages, des étudiants, des entreprises, des États de l’union, des institutions locales de tous niveaux, des institutions financières et enfin la dette fédérale. Le rythme d’augmentation de la dette fédérale était encore de 3 milliards de dollars par jour en mai 2019 : il a été, en moyenne, de 9 milliards de dollars par jour sur les 16 derniers mois.  Les étrangers ne se bousculant plus vraiment pour être créanciers des USA, c’est donc la planche à billet US qui accélère considérablement le rythme… En cas de crash, ce sont donc les citoyens US qui en subiront directement les plus lourdes conséquences.
Ainsi il est apparu une mafieuse aristocratie financière, synonyme d'autoritarisme immoral par une économie monarchique, puisque bafouant la démocratie et les droits des peuples par une basse prédation constante des richesses et avide de la domination de tout le système. C'est à dire que par une forme cachée de guerre hybride basée sur un ultra libéralisme libertaire, anti monothéiste, hyper consommateur avilissant, financièrement oppressant, professionnellement usant et immigrationniste de masse, ces ultra riches corrompus cherchent à éteindre toute défense immunitaire à leur domination perverse pouvant provenir uniquement d'une spiritualité noble insoumise. Ces cas de "fortunes colossales" sont les symptômes de l’état de santé réelle de notre civilisation et prouvent qu'elle est bâtie sur de l’artifice pervers à de nombreux étages. De plus avec l’Agence américaine pour les projets de recherche avancée de défense (DARPA), ce nouveau type de guerre s'oriente  vers le concept de « guerre mosaïque » (mosaic warfare) dont le but est de multiplier des attaques de différentes nature – du coup d’épingle au soulèvement populaire ou ethnique (attaques politiques, informatiques, économiques, médiatiques, financières) –, qui séparément « seraient peu décisives, mais qui, combinées et déployées simultanément ou successivement, ont pour but d’épuiser et de submerger les défenses adverses.
Quel est le sens de ce cynisme, qui se couvre de compassion ? Peut-on croire un seul instant à la volonté farouche de ces gouvernements de lutter contre le terrorisme et la pauvreté, qu’ils soutiennent en pratique à l’extérieur (à l'étranger) pour leur propre compte, et qui, à l’intérieur (dans leur propre nation), leur a permis de raffermir leur pouvoir, de favoriser certains lobbies, de diviser la population, de tenir leur peuple en respect malgré leur nocivité, et de le surveiller du matin au soir par des lois sur le renseignement restreignant toujours plus les libertés, afin de criminaliser « préventivement » la réponse sociale, forcément violente, à leur politique souvent ultra libérale ?
Il y a là un conflit d’extensions (qui va de soi malhonnêtement par ses buts convergents de domination), comme on dit en informatique, c'est à dire que cette situation prouve d'elle-même sa duperie.
Ce système médiatico-politque devenu partial, lobbyiste et corrompu est par conséquent très gravement défaillant. Il s'agit d'une lobbycratie (composé par exemple avec les lobbies sioniste, franc-maçon, bancaire, Lgbt, pharmaceutique, des armes, etc, favorisant perversement leurs intérêts particuliers au lieu du bien commun et convergeant donc souvent) malgré parfois ou pluôt rarement des affrontements entre ces divers lobbies. Or sa
désinformation et ses mensonges sont dangereux car pour se survivre, il doit sans cesse « éliminer (écarter) » des grands médias dominants ceux qui l’ont décryptée. Parmi les désinformations les plus condamnable sont l’occultation ou le mensonge par omission empêchant la justice. Ce système a donc d'abord acheté les personnes politiques puis les grands médias afin d'interdire l'antenne à certains dissidents ou se servir par leurs journalistes de la technique de noyade d’un invité tel du terrorisme intellectuel lorsqu’il ne correspond pas au socle idéologique, car la plus dangereuse des armes pour une tyrannie est la vérité et la promotion de l'amitié dans le bien commun. Ainsi perversement, cela empêche certains éléments de réflexions et de nuances dans le débat. Il s’agit de le harceler de questions rapides afin de casser sa dynamique et sa cohérence, ou de questions se détournant souvent des sujets concernés ou importants pour le faire manquer de temps ou chercher illégitimement à le culpabiliser. Il s’agit de le harceler de questions rapides afin de casser sa dynamique et sa cohérence, ou de questions se détournant souvent des sujets concernés ou importants pour le faire manquer de temps ou chercher illégitimement à le culpabiliser. Cette propagande d'Etat ou d'Etat profond (lobbies) va jusqu'à faire devenir inexistant des débats TV ou radio entre professeurs aux analyses divergentes comme concernant les vaccins ARN, surtout que certains de ces derniers contiendraient impieusement des cellules humaines provenant de fœtus avortés et il faut donc les refuser absolument.. Certains dissidents sont même désormais emprisonnés pour avoir dénoncé des groupes internationaux participant à des activités délictueuses : trafic d’êtres humains, d’organes, d’armes, de drogue, de blanchiment d’argent ; escroqueries en tous genres ; assassinats commandités ; rackets ; prostitution... Ainsi, ceux qui s’en prennent à eux sont complices de ces malfaiteurs mis en cause. Tout un appareil d’état est au service de la délinquance organisée , qui en arrive donc à emprisonner ceux qui dénoncent la malfaisance et à laisser en liberté les malfaiteurs. Par conséquent, il s'agit incontestablement d'un état mafieux dirigé par des malfaiteurs. Cette répression contre eux provient de ce qu’ils désignent clairement et ouvertement ce qu’ils pensent être l’comme ennemi contre l’avenir existentiel de la France. Or  il n'existe pas de régime ou de forme politique qui soit susceptible d’accorder à ses opposants une liberté sans limite. Autrement dit, un opposant réel doit prendre sa liberté à ses risques et périls. En ce sens la liberté est toujours absolue. Mais il doit supporter la répression. En bref, quel que soit le régime, la liberté laissée par ce dernier est toujours limitée, et lorsque la limite est franchie, celle de l’opposant commence.
Pour contrer ces opposants, les avocats d'association de défense juive font le récit d’évènements de la Seconde Guerre mondiale et invoquent le risque de prochains malheurs. Ce sont des plaidoiries que l’on retrouve comme argument décisif dans les motifs des décisions de justice. Et toute la presse, radio, télé, internet se fait le relais des mêmes propos. Les magistrats sont des gens comme les autres. Si les noms de Dieudonné, Soral ou Ryssen suscitent l’effroi dans le grand public, après de tels récits, pourquoi voulez-vous que les magistrats réagissent différemment ?  Bon nombre de personnes, par ailleurs, sont parfaitement indifférentes au sort d’autrui et ne se préoccupent que de leur petit confort personnel (la carrière, pour la retraite). Quant à ceux qui pourraient avoir un soupçon de velléité d’intelligence, ils reculent devant la pression insupportable qui les menace.L’arnaque de la télé dite française, démocratique, libre et tolérante, peut également être remarquée à travers ses débats sur le voile islamique sans les intéressées : 2400 milliards d’euros de dettes, 6 millions de chômeurs, 9000 suicides par an, 48000 morts dus à la pollution de l’air, 165000 enfants victimes de viols et de violences sexuelles par an. Le seul vrai problème de la France serait le voile ? Ou plutôt un moyen de détourner le peuple de sujets réellement importants, par preuve que généralement dans les chaines d'informations peu de sujets sont traités quotidiennement et sont souvent similaires sur plusieurs jours ou sans intervenants réellement dissidents telle une propagande évidente du système corrompu. Même chose quand il s’agit d'authentiques souverainistes, patriotes ou gilets jaunes authentiques, ces émissions de soi-disant débats ne les invitent pas en prouvant qu'elles ne sont que des procès en l’absence des accusés. Lire l'excellent article « Propagande et post-vérité » à cette adresse : https://www.egaliteetreconciliation.fr/Propagande-et-Post-verite-56925.html
Dans une forme d'agenda servant à la division pour le pouvoir de certains, ces médias dominants dénoncent souvent des sujets très particuliers comme les effets islamiques de l'immigration de masse, plutôt que selon Antoine Plaquevent d'expliquer ses origines sionistes l'organisant à travers des gens comme Georges Soros et Jacques Attali (conseiller des présidents français depuis 30 ans). Ils oublient aussi souvent de rappeler les faux prétextes et décisions politiques qui ont mené ces dernières années les Etats-unis à des guerres contre les pays musulmans dues au lobby Israélien américain. Surtout que comme pour de nombreux pays cela sert aussi à créer des ennemis extérieurs pour mieux gérer l'intérieur, particulièrement en période de crise. Par conséquent cela prouve que ces médias dominants cherchent à préserver le pervers pouvoir profond du système en place dont également en évitant de montrer les causes aussi sionistes de l'affaiblissement de la France à travers le système bancaire de dettes favorisant aussi les très riches tout en achetant la paix sociale et le libre échange empêchant le protectionnisme. La banque c’est devenue une divinité, une divinité au delà des clivages gauche / droite, croyants / athées, et donc la divinité de toutes les doctrines politiques laïcardes qui lui vouent en réalité leur adoration. Il est donc inutile de la nommer, et c'est pourquoi le sujet de la Banque est presque inexistant dans la bouche de la propagande que sont les médias et les personnes politiques. Car sans cette divinité interdite d’être nommée, impossible pour ces doctrines politiques d’exister. Cette divinité dirigée par le pouvoir profond corrompu les payent, et leurs permet de se nourrir de ceux qui votent ou qui travaillent pour eux.
Pouvoir profond : personne ou organisation sans responsabilité « officielle » qui dicte la conduite du gouvernement d’un pays, souvent pour de pervers intérêts particuliers (étrangers ou privés).
Le pouvoir profond est appelé ainsi car il contrôle tous les rouages de l'Etat de manière cachée et perverse. D'ailleurs en parvenant à soumettre la souveraineté des plus riches nations dont fait partie la France, l'international système bancaire, usurier et financier réussit à dominer le monde par l'oppression.
Comme la plupart des systèmes politiques au pouvoir, le système actuel occidental fonctionne donc sur le mensonge : « Je suis le bien et ceux qui sont contre Moi sont le mal. » Il promet le bonheur à tous mais ne l’offre qu’à une poignée – l’oligarchie –, produisant ainsi une société schizophrénique. Pourtant le « bien » est partout, envahit toute la sphère sociale, mais le mal est dedans, et le mal est profond. Le mal doit se réfugier à l’intérieur des êtres. Or c’est l’injonction du bien, qui produit entre autres la distinction du mal, et donc la valeur excellente de la dignité. Ainsi par une inversion des valeurs l’individu qui ne peut se conformer à la nouvelle norme ambiante du pouvoir en place – désormais appelée perversement « le bien » – est considéré comme mauvais. Le mensonge (ou l’auto-mensonge) peut alors suturer la plaie de la conscience morale, mais seulement pour un temps, car la plaie (dont aussi économique) ne va qu'en s’élargissant. Or cette inversion des valeurs doit bien être comprise quand on cherche à critiquer moralement certains sujets la concernant comme l'anormalité progressiste se prétendant normale viole la normalité naturelle.
En effet pour l'illusion de ne pas être rien dans le monde pervers des dominants actuels, l’injonction de réussite économique imposée par notre société de consommation puisque fondée avant tout sur le profit individuel et donc la domination, produit des déchets qu’on appelle les dominés. Cette injonction constitue une violence faite à la plupart des individus pas forcément capables de comprendre et donc répondre à l’agressivité de ces grands prédateurs d'humains souvent oligarchiques. Certes, il faut survivre, et survivre dans les conditions qui nous sont données. Mais la survie actuelle est déterminée par un ordre supérieur pour lequel ne compte que sa propre survie. On l’a vu avec les deux guerres mondiales, car elles illustrent le pouvoir démoniaque d’oligarchies au détriment de la majorité des hommes.
Une société dont le principe moteur est la concurrence, correspondant au bout du compte à une guerre de tous contre tous, est fondamentalement injuste car elle produit des dominants et des dominés, des vainqueurs et des défait,. Les humains qui s’y plient participent irreligieusement à l’injustice et à l’écrasement des plus faibles au profit des plus forts. La société devient un concours difficile permanent, dont les perdants ne se remettent pas toujours. Il existe des moyens moins violents d’organiser la société. Des expériences basées sur l’entraide et non la guerre réapparaissent ici et là. Les maths, sur lesquels la sélection sociale se fait aujourd’hui (hier c’était le latin), peuvent être enseignés de manière collaborative et non concurrentielle. Il y aura bien sûr toujours des forts en maths, mais il n’est pas nécessaire d’en dégoûter les faibles.
Comme quoi lorsqu'un président réellement patriote prend le pouvoir, il doit nommer des souverainistes comme responsables de l'éducation, des chaines de télévision publique et du contrôle de la monnaie (création monétaire), car qui contrôle la connaissance, l'opinion et la monnaie contrôle le politique, et qui contrôle le politique contrôle le pays par la loi :
Mayer Amshel Rothschild (banquier privé) : « Donnez moi le contrôle sur la monnaie d'une nation (et ses médias), et je n'aurai pas à me soucier de ceux qui font ses lois. »
Cependant dans certains cas comme la Russie, le pays n’est pas une Nation en vérité mais un Empire avec une multitude de minorités ethniques. C'est pourquoi le Président Vladimir Poutine a dit que c’est à partir de cela que la Russie est née et qu’il faut donc que ses patriotes fassent preuve de tolérance pour la maintenir : « C’est la base de l’existence de la Russie, et si on penche vers le nationalisme des cavernes, si on dit du mal des représentants d’autres groupes ethniques, on détruira le pays », a-t-il conclu.
Le nationalisme souverainiste russe avancé par Vladimir Poutine est donc un nationalisme positif unifiant, que l’on pourrait traduire de la façon suivante : un patriotisme d’empire contre le petit nationalisme racialiste qui est l’ennemi de la Russie. Ses judicieux principaux objectifs intérieurs sont le développement de l'instruction, des hautes technologies, de l'industrie, et du secteur primaire pour tendre vers l'autonomie, la conservation des cerveaux nationaux et le bien être de la population.
Dans ce sens de la nécessité d'une souveraineté intelligente forte et comme le bateau de la globalisation financière occidentale coule, il faut comprendre que seuls les États qui retrouveront leur souveraineté pourront espérer se rétablir économiquement et donc socialement. En effet, face à une agression par un ennemi beaucoup plus fort que soi, il est crucial d’identifier ses objectifs et de comprendre ses méthodes. Seuls ceux qui sont capables d’anticiper les coups qu’ils vont recevoir ont donc des chances de survivre. Ainsi le souverainisme politique commerçant et cherchant à développer les autres pays est prioritaire s'il est garant de plus de stabilité nationale, continentale et mondiale. Surtout qu'en trouvant le juste milieu entre le monothéisme authentique, la loi naturelle ou la morale universelle, notre monde moderne pourrait bientôt ne plus poursuivre l'Histoire en arrêtant d'évoluer constamment au niveau des frontières, des règles commerciales, des créations monétaires ou des lois libertaires comme dans un Eden parfait, par essence stable, retrouvé.
          Cependant
il est clair que les nombreuses émissions de divertissement et de sport ou les nombreux jeux vidéo dont en réseau, tout de même souvent conviviales et diminuant donc la solitude bien que Dieu soit toujours présent près de nous attendant un minimum de pratique religieuse pour vivre plus d'intimité, sont apparues en prenant énormément de temps à beaucoup de monde et en les détournant ainsi dangereusement de ces réflexions.
          Par conséquent petit à petit, l'important est devenu futile, et le futile important.
Certains journalistes vont même jusqu'à avoir le sourire en voulant transmettre de l'enthousiasme lors d'une présentation d'un reportage sur les interventions de policiers contre des délinquants.
          Dans cette ambiance égarée souvent répandue, il faut donc bien logiquement éviter les idées préconçues basées sur l’ignorance des écris religieux et sur le jugement d'une minorité de gens dans l'erreur, car l'ignorance n'est pas excusable lorsqu'elle fait des généralités devenant le mal qu'elles critiquent, et parce que toutes les idéologies ont eu quelques fanatiques irrationnels. A ce sujet l'homme ne connaissant pas tout ce qui existe dans notre monde par preuve de l'immensité du cosmos, il ne peut que reconnaître que ce qu'il ignore est immensément plus grand que ce qu'il sait, et qu'il en est de même par rapport à la morale divine en particulier tant qu'il n'a pas sérieusement et longuement étudié les enseignements religieux.
Selon le Prophète (SBDSL) ce qu'il y a pire que l'ignorance, c'est ignorer (refuser d'admettre) qu'on est ignorant, car cela induit de se croire naïvement plus respecté ou légitime à vivre le superficiel et le futile. Surtout qu'à notre époque où la connaissance est disponible à volonté sur internet, l'ignorance est un choix et donc de la bêtise inculte.
De toute manière concernant les radicalisés de tout bord du paragraphe précédent, il est évident que ceux qui veulent imposer les règles de l’islam, du christianisme, du judaïsme, de la laïcité ou de toute idéologie, par la force, la manipulation ou l'extrémisme, sont dans de graves dérives :
(ExtS2v256) « Nulle contrainte en religion, car le bon chemin s'est distingué de l'égarement. »
(ExtS18v29) « Et dis : “La vérité émane de votre Seigneur. Quiconque le veut, qu'il croit, et quiconque le veut qu'il mécroie.” »
Le Prophète Mouhamed (SBDSL) a dit : « Malheurs aux rigoristes », et il le répéta trois fois. Le Prophète (SBDSL) a dit
: « Rapprochez-vous petit à petit de la perfection ; allez à la mosquée matin et soir en plus de ce que vous faites comme actes de dévotion (prières, lectures de Coran) dans les dernières heures de la nuit. La modération ! La modération ! Car c’est seulement avec la modération que vous arriverez à bon port (pieuse constance puis Paradis). » (Boukhari)
En effet l'extrémisme (l'excessif) étant en dehors des limites qui définissent par essence la dignité de la raison et la noblesse du cadre légal religieux basé sur le juste milieu dont de cette raison, il est donc synonyme de folie ou de perversité :
(ExtS2v143) « 
C’est ainsi que Nous avons fait de vous la Communauté du juste milieu »
Le radicalisme est un système s’efforçant de montrer le fanatisme comme l’islam ou le christianisme, alors que c'est en totale contradiction avec l’islam et le christianisme véritables, puisqu'ils ordonnent la paix, le juste milieu, l'éthique, la générosité, l’amour, l’amitié, l’esthétique, la propreté, la science, l’art, la valorisation de la femme et des faibles, le pardon ; en résumé clairement tout ce qui est noble et beau. Les extrémistes cherchent gravement à forcer la main du Seigneur dont en contraignant souvent par mépris les cœurs des personnes de peu de foi. C'est pourquoi leur vie étant obscure, personne n’aime les fanatiques :
(ExtS2v256) « Nulle contrainte en religion, car le bon chemin s'est distingué de l'égarement. »
Selon Abdoullah Ibn Masoud (SDP), le Prophète (SBDSL)
a dit : « N'entrera pas au Paradis celui qui a dans son cœur le poids d'un atome d'orgueil. » Quelqu'un dit : « On aime pourtant avoir un bel habit et de belles chaussures. » Il dit : « Dieu est beau et II aime la beauté. L'orgueil, c'est le fait de ne pas accepter une vérité venant des autres et de les mépriser. » (Mouslim)
          Surtout que l'idée générale et principale de la religion est avant tout celle d'un doux transport, d'une délicate aspiration, dans la noblesse et vers la noblesse maximale, en voyant et incarnant progresivement l'esprit d'une calme grandeur lors de chaque situation et de nos regards vers le monde, comme ce site essaye de l'expliquer car Dieu l'attend de nous. En effet la religion n'est pas une rigueur totale, en particulier avec les non-musulmans ou dans le service aux faibles, surtout que personne ne pouvant être réellement parfait par rapport au comportement de la perfection, tous les êtres humains, même les fanatiques, ne peuvent que tendre vers la perfection
:
(ExtHadith) Le Prophète (SBDSL) a dit : « Rapprochez-vous de la perfection (du digne comportement constant de la piété complète), rectifiez continuellement votre conduite (pour tendre vers le sommet de l'amélioration) »
Sahl Ibn Sad (SDP) rapporte : On apporta au Prophète (SBDSL) une boisson dont il se désaltéra. Il avait à sa droite un jeune homme et à sa gauche des personnes âgées. Il dit au jeune homme : « Me permets-tu de faire boire d'abord ceux-là (par opposition à la tradition religieuse demandant de servir par la droite en prouvant que le bon comportement peut parfois être les bonnes manières traduisant la qualité de respect et pas qu'une rigueur religieuse, sauf si le droit religieux de Dieu est prioritairement demandé par autrui comme suit) ? » Le jeune homme répondit : « Par Dieu non Prophète de Dieu ! Je ne céderai à personne ce qui me revient (de droit) de toi. » Le Prophète (SBDSL) lui mit alors le récipient dans sa main. » (Boukhari et Mouslim)
Commentaire : Par conséquent si ce cas de figure apparaît avec des non musulmans, la transmission prioritaire vers la personne âgée peut être effectuée sans demande préalable à la personne jeune, mais l'explication religieuse demeure possible si elle est acceptée.
Selon Jourthûm Ibn Nachir (SDP), le Messager de Dieu (SBDSL) a dit : « Dieu le Très-Haut vous a prescrit des obligations, ne les négligez pas. Il vous a tracé des limites, ne les transgressez pas. Il vous a interdit certaines choses, ne les enfreignez pas. Il S'est tu enfin sur certaines choses par miséricorde pour vous et non par oubli (prouvant que les règles d'adoration auraient pu encore être plus précises dans la perfection). Ne questionnez pas à leur sujet. » (Ad-Dârqoutni)
Selon Abou Houreyra (SDP), le Prophète (SBDSL) a dit dans ce qu'il rapporte au sujet des paroles de son Seigneur (Glorifié soit-Il) : Suite à un péché qu'un de Ses serviteurs a fait seul (sans nuisance à autrui, c'est à dire dans la limite de ne pas forcer les autres à faire quelque chose de mal ou de leur faire du mal car sinon nécessitant aussi leur pardon) et a ensuite demandé pardon à son Seigneur, Dieu dit : « Mon serviteur a commis un péché puis a dit : Mon Dieu ! Pardonne-moi mon péché ! » Puis Dieu lui répond alors : « Mon serviteur a commis un péché et a su qu'il avait un Seigneur qui pardonne les péchés et qui châtie celui qui les commet. » Le serviteur recommença à pécher et demanda à nouveau : « Seigneur ! Pardonne-moi mon péché. » Dieu s'exclama encore : « Mon serviteur a commis un péché et a su qu'il avait un Seigneur qui pardonne les péchés et qui châtie celui qui les commet. » Puis le serviteur pécha encore une fois et il réitéra sa demande de pardon : « Seigneur ! Pardonne-moi mon péché. » Dieu répéta encore : « Mon serviteur a commis un péché et a su qu'il avait un Seigneur qui pardonne les péchés et qui châtie celui qui les commet. J'ai déjà pardonné à Mon serviteur, qu'il fasse donc ce qu'il veut. » (Boukhari et Mouslim)
D'après Aïcha (SDP), l'Envoyé de Dieu (SBDSL) a dit : « Celui à qui on fera le compte (des bonnes et des mauvaises actions précisément le Jour du Jugement Dernier) sera damné. » J'ai demandé : « Dieu ne dit-il pas dans le Coran que celui qui recevra son livre dans la main droite sera jugé avec mansuétude puis qu'il s'en ira plein d'allégresse vers les siens. » Le Prophète (SBDSL) a répondu : « Cela ne concerne que le Rassemblement, celui à qui on fait le compte (que voudront probablement les extrémistes prétendument supérieurs) périra. » (Boukhari et Mouslim)
Surtout que le califat islamique tolérant la pratique d'autres religions, les croyants doivent par conséquent évidemment tolérer les musulmans débutants, difficilement constants ou non pratiquants, en particulier donc ceux vivant dans un pays ayant un pouvoir politique n'étant pas basé sur la charia ou totalement sur la charia, car par la prédication, l'entre-aide et les prières à Dieu, ils peuvent s'améliorer petit à petit. Cependant envers soi même, une rigueur joyeusement épanouissante sans ostentation et ainsi attirante doit progressivement devenir le meilleur but tout en restant donc souple envers autrui et même avec les athées intolérants. En effet par cet état d'esprit et ce comportement, la noblesse, la beauté et la pratique de la morale religieuse peuvent devenir beaucoup plus attrayantes pour les autres.
Or il faut bien faire attention à ce que notre volonté de perfection parfois insatisfaite ne se reporte pas en reproches sur nos proches qui n'y pensent pas beaucoup ou en sont insouciants, car
le diable peut se servir de certaines portes du bien pour diviser les familles ou des proches, par exemple en apportant l'orgueil par la science ou l'intolérance voire l'irrespect envers les autres par une piété importante. Ainsi
l'essentiel est de rester dans une sincère, respectueuse, constante et donc digne relation fusionnelle avec Dieu dont principalement par un comportement toujours honnête voire miséricordieux avec les gens quel que soit le niveau religieux des autres.
Et lorsque le sentiment de volonté de perfection nous affecte trop en apportant de la panique quant à l'imperfection dans nos œuvres religieuses, il faut parvenir à vraiment décontracter et rassurer notre cœur en se rappelant que nous agissons pour Dieu, que la légèreté émotionnelle même dans les actes profondément pieux est bonne, et que si nécessaire des repentirs rapides pour des petites fautes (comme des fautes de langages, des oublis par manque de concentration ou des mots trop familiers) peuvent être effectuées surtout que cela permet un rappel de Dieu pour être meilleur et éviter les grandes fautes :
(S13v29) « N'est-ce point par l'évocation d'Allah que se tranquillisent les cœurs ? Ceux qui croient et font de bonnes œuvres auront le plus grand bien et aussi le plus bon retour (déjà ici-bas par la paix intérieure avant le Paradis). »
Selon Abou Hourayra (SDP), le Prophète a (SBDSL) dit : « La religion est aisance et facilité. Jamais quelqu'un ne cherchera à rivaliser de force avec la religion sans que la religion ne l’écrase. Suivez plutôt la voie sage du juste milieu, rapprochez-vous en douceur de la perfection et soyez optimistes. Aidez-vous en cela par vos allées et venues à la mosquée le matin, le soir et aux dernières heures de la nuit. »
C'est aussi pour cela que la sortie dans le chemin d'Allah pour s'habituer en douceur au tolérant mode de vie prophétique apaisant est la meilleure idée pour tout améliorer.
Ainsi, les intolérants musulmans irréfléchis ne comprenant pas la nocivité de l'islam extrémiste gravement erroné et fermé, dont en ne vérifiant pas son origine perverse, ne doivent surtout pas être sûr de l'agrément d'Allah, mais plutôt de la forte possibilité du passage par la case Enfer :
Le Prophète Mouhamed (SBDSL) a dit : « Malheurs aux rigoristes » et il le répéta trois fois.
En revanche les juifs, chrétiens et musulmans ou autres honnêtes personnes de bonne volonté combattant l'oppression mondiale, valorisant la piété ou défendant la loi naturelle sont presque des frères, puisque luttant pour la justice, le bien commun et les valeurs traditionnelles, surtout que rester neutre face à l'oppression, l'immoralité ou des lois impies, c'est prendre leur parti, car qui ne dit mot, consent :
(S3v64) « Dis : “ Ô gens du Livre (Bible), venez à une parole commune entre nous (musulmans) et vous : que nous n'adorions qu'Allah, sans rien Lui associer, et que nous ne prenions point les uns les autres pour seigneurs en dehors d'Allah.” Puis, s'ils tournent le dos, dites : “Soyez témoins que nous, nous sommes soumis.” »
(S90v10-20) « Ne l'avons-Nous pas guidé aux deux voies (l'homme). Or, il ne s'engage pas dans la voie difficile ! Et qui te dira ce qu'est la voie difficile ? C'est délier un joug (affranchir un esclave ou faire disparaître l'oppression), ou nourrir, en un jour de famine, un orphelin proche parent ou un pauvre dans le dénuement. Et c'est être, en outre, de ceux qui croient et s'enjoignent mutuellement l'endurance (dans la droiture), et s'enjoignent mutuellement la miséricorde. Ceux-là sont les gens de la droite, alors que ceux qui ne croient pas en Nos versets sont les gens de la gauche. Le Feu se refermera sur eux. »
Dans ce sens pacifique du front de la foi, il faut voir le bien de chaque personne et de toute idéologie sur lequel nous pouvons construire un avenir ensemble s'écartant de l'oppression. Ceci afin que les croyants deviennent un reflet dans la médaille d'or incarnant la sagesse d'Allah, en ressentant religieusement la paix autant qu'après la fin des temps et le retour de Jésus, lorsque les loups seront des chiens de berger pour les moutons, et les enfants joueront avec les serpents sans qu'aucun mal ne leur soit fait.
       Or nous ne sommes pas seulement là pour comprendre les bénédictions de la fin des temps, mais pour déjà les vivre à travers nos relations honorables avec Dieu, notre propre personne, notre famille, nos proches, nos connaissances et notre région, en profitant de la morale, de l'intelligence, de la religion, des bonnes actions, de la science et des bienfaits terrestres dont la plupart seront aussi au Paradis (santé, nourriture, bonne température, loisirs). Surtout que cette ambiance sera certainement conseillée par Jésus (paix sur lui) en tant que chef du monde après avoir effectué son retour, triomphé à la fin des temps, désintégré l'oppression, facilité les nobles sentiments, suivi la tradition musulmane et donc validé une bénédiction mondiale similaire au jardin d’Éden.
       Il faut préciser que les paroles des religions monothéistes détenant une immense valeur, certains extrémistes illogiques dans l’interprétation des textes sacrés et quelques hypocrites infiltrés parfois sur des années prenant une apparence religieuse ont inventé diverses idéologies gravement égarées en pervertissant le sens du message divin des trois monothéismes. De plus il existe aussi des agents d'influence souvent sionistes marranes ou sionistes sayanim dont Jacob Cohen, spécialiste de ces derniers, précise qu'ils sont des sionistes de tout milieu social, politique, médiatique et religieux travaillant pour le Mossad, et qu'en France ils seraient une véritable cinquième colonne de 4 000 personnes au service de l’entité sioniste (Etat d'Israël) et manipulant l'opinion : philosophes, cinéastes, historiens, journalistes professionnels ou autoproclamés, politiques serviles à souhait, acteurs. Une multitude de « petites mains » qui, chacun dans sa sphère d’influence, impose une vision de l’Histoire, un agenda stratégique de domination dont par un rabaissement spirituel et moral du peuple.
         Ces soldats de la malhonnêteté apportent des courants de pensées sournoisement corrompus ou athées, afin de donc s'en servir pour certains groupes malfaisants (en particulier les sionistes du monde entier, les très riches égarés occidentaux et traîtres des diverses nations du monde) à des fins de domination politique, géopolitique, financière, perversement religieuse ou satanique, mais avant tout par intérêt personnel en réalité terriblement grave.

          En effet si aucun repentir n'est effectué par ces hypocrites infiltrés, ils obtiendront logiquement le plus bas niveau de l'Enfer au froid brûlant, en particulier pour ne pas avoir eu au moins l'honneur de vivre ou de défendre leurs convictions sans avoir à infiltrer le camp opposé pour le corrompre,
le salir et le rabaisser moralement par leurs propres souillures spirituelles :
(S4v145) « Les hypocrites seront, certes, au plus bas fond du Feu, et tu ne leur trouveras jamais de secoureur »
(S2v7) « C'est Lui qui a fait descendre sur toi le Livre (Coran). Il s'y trouve des versets sans équivoque qui sont la base du Livre, et d'autres versets qui peuvent prêter à diverses interprétations. Les gens donc qui ont au cœur une inclinaison vers l'égarement mettent l'accent sur les versets à équivoque, cherchant la dissension. »
(S5v13) « Et puis à cause de leur violation de l'engagement, Nous les avons maudits et endurci leurs cœurs, (car) ils détournent les paroles de leur sens et oublient une partie de ce qui leur a été rappelé. Tu ne cesseras de découvrir leur trahison, sauf d'un petit nombre d'entre eux. Pardonne-leur donc et oublie (leurs fautes), car Allah aime certes les bienfaisants. »
(S41v40) « Ceux qui dénaturent le sens de Nos versets (du Coran) ne Nous échappent pas. Celui qui sera jeté au Feu sera-t-il meilleur que celui qui viendra en toute sécurité le Jour de la Résurrection ? Faites ce que vous voulez car Il (Dieu) est clairvoyant sur tout ce que vous faites »
Surtout que n
'importe quel égaré corrompu ou hypocrite peut trouver dans les saintes écritures de quoi étayer ses erreurs de jugement ou de quoi pervertir leur sens pour son profit ou le pouvoir de son idéologie.
« 
Les pires ennemis de l'islam sont les musulmans ignorants qui diabolisent, déshumanisent et caricaturent par leur comportement l'image de l'islam (suite parfois à une idéologie infiltrée par les sionistes dont par des services spéciaux de certains pays occidentaux divisant et affaiblissant donc la communauté musulmane mondiale), laissant comprendre le contraire du message de la paix et la clémence que porte cette religion pour l'humanité (en particulier car elle n'a pas été révélée pour inspirer la terreur aux innocents, aux faibles et aux oppressés, mais clairement pour le contraire). » (Sheikh Ahmed Hoosen Deedat : 1918/2005)