Recherche

Menu principal

Contact

PDF Imprimer Envoyer

Q) Fin


Georges Bernados : « On ne comprend absolument rien à la civilisation moderne (laïciste, matérialiste, progressiste) si l'on n'admet pas tout d'abord qu'elle est une conspiration universelle contre toute espèce de vie intérieure. »
Alain Soral : « Comme leurs ancêtres refusèrent ou trahirent l’amour du Christ, ils (les juifs et autres personnes sionistes) refusent et trahissent l’assimilation à la nation française pour soumettre la nation française à Israël. Donc oui, luttons et soyons tous unis contre la (leur) haine ! Dénonçons ces fanatiques racistes et dominateurs. Assez de la tyrannie de la (leur) minorité (dans notre démocratie donnant normalement le pouvoir à la majorité) ! De cette minorité qui, pour continuer à régner (par le chantage à l'antisémitisme devenant de plus en plus à l'antisionisme, au pro-sionisme, ou au pro-dommage et intérêts pour la nouvelle religion souvent traitée à la télévision et dans l'éducation nationale pour y soumettre constamment le peuple dans une repentance permanente et devenue la seule religion imblasphèmable qu'est la shoah (occultant donc fréquemment d'autres génocides de l'Histoire, ou même la dénonciation par exemple de la mafia juive, des escrocs juifs ou des juifs ayant participé à la shoah) avec des condamnations de fortes amendes ou de prison éprouvant et limitant honteusement la liberté d'expression des dissidents, de plus par une fermeture aux grands médias publics et grands réseaux sociaux privés, ou par des lois contre les « fake news » se rapprochant inévitablement de celles de la dictature que les hommes politiques, les juristes et les journalistes pointent de moins en moins du doigt), pousse à la haine (contre la majorité) toutes les minorités (puisque comme elle) derrière elle (pour être favorisée) dans une forme de dictature : féministes (contre famille traditionnelle), jeunes (contre adultes), homosexuels (contre hétérosexuels), immigrés (contre nationaux), noirs (contre blancs), juifs (contre musulmans), musulmans (contre chrétiens), ruraux (contre citadins),juifs (contre musulmans), musulmans (contre chrétiens), ruraux (contre citadins), gilets jaunes (contre policiers), chômeurs (contre travailleurs), public (contre privé), les pro-système (contre les anti-système), et maintenant les pro-vaccins (contre les anti-vaccins)… (afin donc de diviser jusqu'à la violence horizontale généralisée pour que l'hyper classe corrompue au sommet financier de la société conserve le pouvoir et augmente ses pervers privilèges) conduisant ce pays au chaos (par la dévalorisation et donc l'humiliation du français moyen) ! Conformément au principe même de la démocratie, il est grand temps que le pouvoir revienne à la majorité (contre cette ingénierie sociale malfaisante de domination sioniste par la division), aux 99 % de goïms, de gentils, méprisés et manipulés qui constituent ce pays. Ici ni peuple élu ni terre promise. Égalité et réconciliation ! » (Il est également intéressant de lire ses livres « Comprendre l'empire » et « Comprendre l'époque ».)
          Cette division voulue par le système pervers actuel synonyme d'une vaste compétition victimaire a même atteint la séparation entre les diverses catégories Lgbt, entre végétariens végétaliens et vegans, entre gauchistes, entre droitards. Cette division est parvenue à un tel degré qu'il n'y a plus deux personnes qui se parlent sans qu'elles soient rapidement contre l'autre. L’antisémitisme actuel, ce n’est que ça : la volonté de maintenir les communautés séparées, si possible par un mur de haine, ou alors un mur tout court. Mais on ne peut pas vivre éternellement sur la haine, cela finit toujours mal, c’est le Christ qui le dit. Afin de garder le pouvoir, le système compte même encore plus perversement sur la fracture vaccinés/non vaccinés pour que les premiers fassent pression sur les seconds, histoire de transformer les vaccinés en policiers de la pensée, et de la santé.
          Les rapports individuels sont atteints et ce donc jusque dans le couple et la famille. Toutes les relations gratuites doivent être brisées sous prétexte de libération de l’individu qui est censé être tout, mais qui n’est vraiment rien sans les autres, à commencer rien sans les parents ou les tuteurs.
A cause de l'inquisition ou plutôt de la gestapo sioniste, petit à petit on dissout groupes politiques et relations sociales, on ferme associations et sites internet, on clôt salles de spectacle et conférences, on réprime les gilets jaunes et les leaders dissidents, on interdit de penser, de réfléchir et des livres, on oblige les vaccins, on prive le droit à la vie, on ruine agriculture et paysans, on taxe ou impose les retraités, les petits patron, et les familles, on paupérise le peuple, on détruit ou enlève les croix et les églises, on transforme ou révise la langue française et l'histoire de France, on empoisonne comme Mosanto, Syngenta et la malbouffe, on assujettit parents et enfants, etc... Comment cela se nomme, si ce n'est pas « dictature (sioniste) » ?
Or Ynet cite le rapport de Kaufman : « (De plus en plus) Les juifs sont identifiés aux puissants oppresseurs blancs, tout comme l’État d’Israël (oppressant les palestiniens). » Ynet se demande : « Puis-je être blanc, juif, libéral et démocrate ? ». Kaufman répond : « Bien sûr que vous pouvez l’être, mais certains de vos droits sont "plutôt révoqués". Vous pouvez être un allié dans les luttes sociales, mais vous ne pouvez pas être au centre de la question ». Ce que Kaufman nous dit ici, c’est que vous pouvez être un « juif » et un « gauchiste », mais que votre rôle d’opposition contrôlée pourrait avoir pris fin. Ynet souligne qu’« il est important de se rappeler que les juifs ont progressé dans la société américaine par le biais de l’establishment, et que c’est une part importante de l’influence des juifs sur les États-Unis ; or le mouvement progressiste est très anti-establishment. Par conséquent, la conclusion est clairement que les juifs font partie des blancs oppresseurs. Bien sûr, le tableau réel est plus complexe, mais cette division binaire met les juifs dans certaines cases. »
          L'interdiction législative de l’antisionisme ne fera jamais disparaître les idées antisionistes. Ce n’est pas en faisant des lois contre des idées que les idées changent, bien au contraire, c’est toujours le bon sens qui l’emporte. Surtout que la perversion sioniste apparaît de plus en plus nettement, car pour leur agenda messianique erroné devant dominer les autres et pouvant passer par une troisième guerre mondiale entre chrétiens et musulmans, ou sunnites et chiites ou Occident et Chine-Russie, les sionistes n'hésitent pas à honteusement supporter des groupes qu'ils considèrent pourtant comme leurs pires ennemis tels les nazis en Ukraine ou les islamistes en Syrie.
          Or l’ingénierie sociale est la méthode par laquelle on pénètre un système (mental ou social) sans effraction, sans violence mais par abus de confiance, pour en prendre le contrôle furtivement ; on fait donc s’ouvrir le système librement en endormant sa méfiance – moment de l’hameçonnage – pour ensuite l’infiltrer sans résistance et le détruire de l’intérieur en amplifiant ses contradictions internes latentes pour le fragmenter – moment du conflit triangulé permettant à un des trois angles de manipuler les deux autres pour les dominer voire en plus les exploiter (le triangle peut ainsi parfois être un signe utilisé par le Diable comme dans l'utilisation païenne des pyramides) –. Ainsi le système montre toujours les effets comme l'islamisme ou la délinquance (dont pour lutter contre cette dernière, l'administration politique devrait payer des abonnements sportifs aux jeunes défavorisés), mais pas les causes d'origine politique comme les décisions gouvernementales ayant validé l'immigration de masse favorisant en plus l'hyperclasse par la main d'œuvre par chère du marché noir.
          C'est à dire que contre l'intérêt général, certains lobbies correspondant souvent au sommet de la pyramide sociale cherchent à occuper les populations fréquemment dans des oppositions pendant qu'ils les volent ou les dépossèdent de leur droits ou devoirs sans donc qu'ils ne s'en rendent compte. L’ingénierie sociale peut aussi correspondre à exploiter perversement les projections psycho-émotionnelles de la trilogie bourreau/victime/sauveur décrit dans l'article suivant concernant l'utilisation perverse du coronavirus, ou de toute volonté de forcer un projet ou d'étendre une idéologie par la manipulation mentale : « Entretien avec Lucien Cerise : "Face au biopouvoir, nous n’avons pas le capital économique. Mais nous avons le capital humain" » à l'adresse https://www.egaliteetreconciliation.fr/Entretien-avec-Lucien-Cerise-Face-au-biopouvoir-nous-n-avons-pas-le-capital-economique-Mais-nous-59323.html
Dans ces passages d'un autre de ses articles, Lucien Cerise précise la manipulation des mondialistes : « Leur méthode : l’ « ingénierie sociale » définie comme « la modification furtive et planifiée du comportement humain ».
Leur but : fabriquer le consentement à la « démolition contrôlée des structures (étatiques, nationales, locales, familiales, conjugale) préexistantes ».
Une idéologie « one world », idéologie du même et du métissage obligatoire, avance sous le couvert d’un bric-à-brac moralisateur pour « citoyen du monde ».
Lors du covid (bourrau), le système ment aux victimes (le peuple) sur ses intentions (de sauveur) car il veut en réalité une société de surveillance totalitaire informatique et numérique.
Infusée à haute dose par une camarilla d’organisations internationales, de think tanks, d’ONG et de médias sous contrôle, cette moraline politiquement correcte conduit la multitude au vide émasculé de la vie moderne, les contradicteurs à la mort sociale. Seuls types humains adaptés à ce néant post-humain selon Cerise : « le dépressif et la pétasse ».
Tous les autres dissidents de la « Planète stupide » devront être reprogrammés ou éliminés. Dans ce sens des spins doctors sous contrôle oligarchique se relaient à notre chevet pour nous persuader que le doute raisonnable, l’esprit critique (sans parler de la colère) sont hautement suspects et que les sentiments qui les accompagnent (typiquement la haine et la défiance) doivent impérativement être neutralisés. Il ne suffit pas qu’un état de crise permanente nous soit imposé, il faut encore que ceux qui en souffrent se sentent coupables.
Les stratagèmes incapacitants qui « inversent la place du bourreau et de la victime » ont en outre une fonction précise : le pirate doit neutraliser le fonctionnement normal (hiérarchisé et stéréotypé) du cerveau avant de pouvoir y implanter des représentations pathologiques et dysfonctionnelles. » Lire l'article complet à l'adresse : https://www.egaliteetreconciliation.fr/Le-temps-de-Cerise-62339.html
          Lucien Cerise précise qu'en réalité ses analyses ne sont que la description de choses banales. Cet analyste explique que le lien social peut être représenté par des schémas et qu'il est clairement basé sur la confiance, la méfiance et l'indifférence, et sur l'existence donc de possibles bourreau (les malveillants), sauveur et victime qu'une l'ingénierie sociale, une stratégie perverse, peut transformer lorsque le bourreau (actuellement gouvernements soumis à des réseaux de pouvoir et des lobbys) usurpe le sauveur (par l'oppression du confinement, du vaccin ou/et du grand reset) ou la victime afin de les manipuler.
          Et même selon Klaus Schwab le fondateur du « Forum économique mondial de Davos », cette ingénierie sociale perverse cherche à amener l'humanité à une fusion du biologique et du numérique, afin d'arriver à terme à ce que les hommes se fassent remplacer par des machines dans leur travail et que le monde devienne plus contrôlable par plus de numérique évitant les révolutions populaires dangereuses pour les privilèges de ces perverses oligarchies.
          A moins d'être un despote éclairé, cette psychologie du pouvoir similaire à celle du sociopathe aboutit à devenir l'expression d'une paranoïa permanente (cherchant toujours la conception de vaste plan de contrôle social) ou/et de la fréquente transgression voire perversion (sexuelle, morale etc), conduisant logiquement à rechercher la tyrannie parfaite.
          Et c'est pourquoi pour l'instant l'actuelle tyrannie sanitaire, technologique et médiatique devient la plus aboutie de l'humanité, puisque l'enfermement physique du confinement consenti crédulement par le peuple a été rajouté à l'encerclement psychologique provoqué par le système de consommation, la technologie moderne et toutes les idéologies obscures tel du genre. Ainsi ce niveau d'encadrement carcéral est largement supérieur à celui de l'union soviétique, surtout qu'en France les hommes n'ont pas l'accès aux armes pour créer des milices, ce qui en fait un des pays les plus sujets au génocide qui en découle et donc les plus morbides, tant que les gens ne se réveillent pas en masse.
          Ces ingénieries sociales s'apparentent au diable qui veut rester cacher dans l'invisible en faisant croire que lui et ses mauvaises insufflations de pensées n'existent pas, afin de souvent nous occuper futilement pour perdre notre temps jusqu'à voir avec un immense regret d'inutilité impie l'ange de la mort lors de notre décès synonyme de possible envoie en Enfer. En effet la seconde est l'unité de mesure et de valeur la plus précieuse, car nous permettant de faire des actions bonnes, religieuses et rapprochantes de Dieu, puisque nous offrant uniquement sur terre la possibilité de dépenser pieusement avant que Dieu dépense éternellement pour Ses hôtes au Paradis. Il ne faut donc plus jouer au jeu égarant des mondialistes et retrouver le monothéisme charitable, droit, solidaire et par conséquent authentique.
          Or ivres du pouvoir que l’exécutif leur a donné, des officines antiracistes comme la LICRA voient de plus en plus du racisme partout, même quand il n’y en a pas, car c’est leur raison de vivre et de recevoir des subventions financières gouvernementales, et surtout car avec certains autres lobbies, ils réussissent à avoir une influence néfaste contre la liberté d'expression ou pour la division les favorisant. En effet il est clair que l'antiracisme exacerbé crée du racisme horizontal dans les deux sens en faisant oublier la lutte verticale et donc préserver les élites perverses au pouvoir dont font partie de nombreux sionistes de l'hyper classe. C'est pourquoi la communauté juive doit se désolidariser de la LICRA, et de personnalités comme Attali et Rothschild.
          L'antiracisme institutionnel liée à la tyrannie sioniste par la manipulation est donc en réalité une incitation à la haine raciale entre noirs et blancs, voulue par des gens dont la détermination première est le mépris et la haine raciale, correspondant parfaitement au concept de peuple élu suprémaciste d'autant plus car le judaïsme est basé sur le sang de la mère qui est la plus belle démonstration de racisme, alors que le christianisme et l'islam authentiques sont basés sur le sang du père, c'est à dire sur la piété du cœur quelle que soit notre origine en particulier car nous descendons tous d'Adam et Eve. Or comme cette situation empire malgré les leçons de l'histoire, cela s'orientera à nouveau de plus en plus vers une révolte violente contre le système. Surtout qu'il y parfois des bugs dans la matrice mondialiste : par exemple le sionisme se heurte parfois à l’antiracisme. Par conséquent il faut renvoyer dos-à-dos ces deux formes d’essentialisme. En effet ces deux formes de racisme ou d'incitation aux tensions raciales sont appelées à se détruire l’une l’autre.
          Or même le CRIF parle des juifs du matin au soir pour les distinguer des français ; les séparatistes parlent des noirs du matin au soir pour les distinguer des blancs ; les LGBT parlent du matin au soir de l'homophobie pour les distinguer des hétérosexuels ; les gauchistes parlent des fascistes du matin au soir pour les distinguer des démocrates... Tous ont intérêt à ce que la nation ne se ressoude pas, car ils tirent leur pouvoir et leur pérennité de sa dislocation et de sa vente à la découpe, qu’elle soit politique, économique ou culturelle. Pour y parvenir ces minorités affichent une attitude moralisatrice contre la haine justifiant leur haine, leur colère et leur intimidation jusqu'à une lutte à mort avec l'adversaire puisque devant disparaître selon eux.
          Nous avons donc le devoir de ressouder le pays partout où les forces centrifuges agissent contre l’intérêt national. Le nationalisme français de réunification n’est pas attaqué pour rien depuis 50 ans maintenant : il est justement cette force intrinsèque exemplaire mondialement qui permet de cicatriser toutes les plaies, celles que le poignard des forces occultes et centrifuges lui inflige dans le dos. Le nationalisme patriotique, c’est tout simplement la réconciliation.
          A ce sujet, il faut noter que les journalistes mainstream se plaignant désormais de plus en plus d'être commentés en permanence sur les réseaux sociaux par des soi-disant « haineux » qui les accusent de soumission au système et restreignent donc prétendument leur liberté d'expression, alors qu'il s'agit beaucoup plus souvent de railleries voire beaucoup plus de remarques judicieuses, devraient regarder ce qui se passe en France, sur l’Internet, avec les journalistes non mainstream qui subissent toutes les pressions oligarchiques possibles. En effet le combat contre l'oppression des internautes est un enjeu crucial pour la liberté d’expression, surtout que ce sont les journalistes mainstream qui trouvent normal de ne pas accorder la parole à ces « mauvais » journalistes (dissidents) après avoir liés leurs analyses à tous les maux listés par la dominance : racisme, antisémitisme, antiféminisme, antimaçonnisme, anti-LGBTisme, anti-mondialisme, complotisme ; toutes ces fausses accusations destinées à bloquer la pensée et le débat. C’est là que l’on comprend toute l’importance étymologique du format, c’est-à-dire de l’obligation de se soumettre au catéchisme dominant que sont les sept tentacules du mondialisme à savoir – par cœur – pour demain : féminisme, antiracisme, sionisme, antichristianisme, homosexualisme, mercantilisme, immigrationnisme, égalitarisme au lieu d'équitarisme, individualisme. Il s'agit d'un « sept »ique qui pèse sur l’intelligence, l’honnêteté, la droiture. Ce sont alors les journalistes mainstream qui se comportent comme une armée de trolls (internautes considérés comme générant des polémiques contre ceux qui font honnêtement leur travail), alors que sur internet le véritable journalisme libre du peuple avec des moyens rudimentaires mais l’esprit collé aux intérêts du peuple est devenu l'information authentique, ce que les journalistes mainstream ont perdus de vue depuis longtemps, attachés qu’ils sont à leur niche oligarchique. C’est le syndrome de l’occidental pétri de bons sentiments qui s’émeut pour le clandestin miséreux qui entre en France mais qui ne voit pas le SDF national qui crève sous ses yeux dans la rue, dans SA rue, et qui ne dénonce pas les persécutions envers les journalistes non mainstream à la fois économique (pas d'argent, pas d’aides, pas de subventions publiques à la différence d'eux, multiples ennuis bancaires), juridique (pressions, menaces et procès en cascade) et médiatique (zéro invitation sur le service public audiovisuel pourtant garant du pluralisme des idées). Même les journalistes de gauche (suivant désormais seulement celle sociétale) n'en parlent jamais. Ils ne parlent que pour défendre les pseudo victimes (minorités) et en oubliant la majorité, au service de grands médias souvent privés, tous ces organes de propagande divisant le peuple et servant les intérêts de la Politique, de la Banque et de la Finance corrompues... L'ingénierie sociale existant depuis plusieurs siècles et étant toujours utilisée par les élites très riches pour conserver leurs privilèges provient de la magie noire et des milieux kabbalistiques.
Ainsi selon Kevin Barrett : « Le pouvoir tribal juif a « hypnotisé le monde » de diverses manières, bien avant que l’État-nation moderne (ou la colonie de squatters génocidaires, si vous préférez) appelé « Israël » ait été fondé en 1948.
          L’hypnose littérale, bien sûr, consiste à induire un état de transe au cours duquel le sujet hypnotisé devient hautement influençable. L’hypnotiseur peut non seulement susciter d’étonnantes prouesses d’obéissance automatique, mais aussi implanter dans l’esprit du sujet des suggestions post-hypnotiques (ou traumatiques) qui peuvent influer sur son comportement ultérieur, voire même le contrôler entièrement, comme pour le prétendu assassin de J.F.Kennedy, Lee Harvey Oswald.
Au cours des 2 500 dernières années, une élite tribale juive intergénérationnelle a perfectionné les moyens de court-circuiter les facultés rationnelles de leurs victimes (à commencer par les juifs n’appartenant pas à l’élite) tout en leur inculquant des croyances et des comportements irrationnels qui apportent richesse et pouvoir à cette même élite. Beaucoup de leurs techniques de contrôle moderne rappellent l’hypnotisme voire sont synonyme d'un envoûtement par la télévision de la foule en particulier si sans piété ni donc protection.
Cette voix de l’élite cognitive juive, se faisant passer pour la voix de Dieu, exerçait et exerce toujours le même genre d’autorité charismatique et irrationnelle sur ses victimes que la voix de l’hypnotiseur sur ses sujets hypnotisés. Les premières victimes de cette « hypnose » étaient des juifs n’appartenant donc pas à l’élite. Mis en transe par le récit puissant de l’élite cognitive, ils se sont soumis à l’autorité de leurs prêtres, rabbins et scribes de la même manière qu’un sujet hypnotisé se soumet à l’hypnotiseur. L’élite tribale juive a créé « un peuple qui demeure séparé » en isolant leurs sujets, en encourageant l’endogamie et en les forçant par la terreur à s’isoler des goyims au lieu de les inviter au monothéisme. Or à travers la gestion de la crise sanitaire du covid, l’élite mondialiste se prétendant juive traite aussi le peuple israélien comme de vulgaires goyim.
Comme le montre Guyénot, l’élite cognitive juive a hypnotisé une grande partie du monde en lui faisant croire que leur dieu tribal Yahvé – représentant de l’autorité et des intérêts de cette même élite – était le Seigneur et le Créateur de l’univers entier. L’équivoque délibérément entretenue par l’ancienne élite juive entre le chauvinisme tribal de Yahvé et sa prétention à l’universel, n’est pas sans rapport avec la présentation équivoque de la judéité, par l’élite juive d’aujourd’hui, tantôt comme religion, tantôt comme ethnie (selon la version qui sert le mieux l’intérêt de l’élite juive en fonction des circonstances). Les juifs et les goyims qui ne font pas partie de l’élite acceptent ces contradictions avec la même passivité que des sujets hypnotisés acceptent les ordres d’un maître hypnotiseur. Surtout qu'avec les écrans numériques souvent synonyme de divertissements massifs hypnotiques, le conditionnement de la population est encore plus facile. D'autant plus que par diverses publicités dont souvent à travers leurs intonations utilisées, par les chaînes d'information de plus en plus moralisatrice dans le progressisme ou par diverses autres causes comme la télé-réalité, l'infantilisation voire l'abrutissement et donc le rabaissement intellectuel et donc la soumission des peuples par le système s'amplifient. Surtout que que l'abrutissement médiatique se répandant diminue le champs lexical (le vocabulaire) de nombreux gens en les faisant donc arrêter de penser, puisque lorsqu'on a pas les mots, il est impossible d'articuler des idées même si leur conception est bonne. Cette infantilisation de la société se perçoit clairement dans diverses publicités, mesures sanitaires et campagnes télévisuel de prévention. La connaissance est un processus critique actif et un combat permanent contre l’éternelle paresse et les facilités du divertissement dans lesquels le système cherche à nous faire sombrer, que ce soient les sociétés commerciales pour nous vendre leur camelote ou les gouvernements pour nous asservir et nous contrôler. Voir vidéo à l'adresse : Comment s'est-on fait prendre au piège ? Ingénierie sociale et manipulation des foules/ : https://www.youtube.com/watch?time_continue=584&v=m5QgeTxaTXE&feature=emb_title
Le but poursuivi par une certaine élite juive visant à soumettre le monde par l’hypnose était déjà apparent vers 1 500 ap JC, lorsque le sionisme messianique d’Isaac Abarbanel a tracé le plan pour la création de l’État d’Israël plus de quatre siècles plus tard, et pour la guerre apocalyptique entre musulmans et chrétiens que cela déclencherait. Pour comprendre la signification du projet d'Abarbanel, nous devons nous rappeler que la pensée messianique juive a toujours attendu la venue du Messie, considéré faussement comme un roi et un chef de guerre qui mènera les juifs à un triomphe militaire sur toutes les autres tribus (les goyims) et instituera 1 000 ans de Pax Judaïca dont le début pourrait être le grand reset synonyme de fin du capitalisme libéral (fin de la pax americana ayant commencé  en 1918 ou 1945, possiblement aussi lorsque le dollar aura perdu son statut mondial de monnaie de réserve), alors que ces mille ans évoquent le possible règne de Jésus à son retour. Or cette pax judaïca ne durera ou est en train de durer que 20 ans, car ces 1 000 ans concerne possiblement en réalité de le temps de règne de Jésus à son retour (ce qui signifierait que la mise en place tyrannique du pervers voire satanique nouvel ordre mondial de l'antichrist est probablement l'ultime grande épreuve pour l'humanité puisque Jésus doit revenir pour gouverner, voir article « Met Gala 2021 : une démonstration publique d’occultisme et de sociopathie élitaire » à l'adresse https://strategika.fr/2021/09/21/met-gala-2021-une-demonstration-publique-doccultisme-et-de-sociopathie-elitaire/), alors que ces mille ans évoquent le possible règne de Jésus à son retour. Or cette pax judaïca qui durera ou est en train de durer 20 ans devient aussi possible si Israël dont via les Etats-Unis prend un grand contrôle sur l'électronique et internet dont par le monopole acquis par l'achat de la plupart des serveurs. Évidemment, leur messianisme illégitime provient de leur rejet absolu gravement erroné de la doctrine chrétienne et musulmane affirmant que Jésus fils de Marie est bien le Messie, surtout qu'il apporta pourtant en quelque sorte une pax mondiale liée aux chrétiens puis aux musulmans ayant suivi le Prophète (SBDSL) ayant suivi le Saint Esprit de Jésus (paix sur lui).
          Abarbanel fut donc une figure clé du tournant hérétique et satanique du millénarisme juif, puisque marquant la transition de l’orthodoxie juive traditionnelle selon laquelle Dieu seul instituerait l’âge messianique sans aide humaine, à la doctrine sioniste selon laquelle les juifs devaient « forcer la main de Dieu » en reprenant Jérusalem et conquérant le monde eux-mêmes, au moyen s’il le faut de magie noire kabbalistique, de complots sournois, de gros mensonges, de meurtres de masse, d'armes de guerre, d’usure également comme arme de guerre, de chantages par la pédophilie et d’autres abominations.
Aujourd’hui, Naturei Karta et d’autres juifs traditionnels véritablement orthodoxes considèrent légitimement le sionisme comme une hérésie satanique. Mais la plupart des communautés juives du monde et les populations dont ils dominent les médias ont été hypnotisées afin de mordre dans l’oignon pourri qui pue le sionisme tout en pensant qu’il s’agit d’une pomme fraîche et délicieuse. Arbanarel a recommandé aux juifs de retourner en masse en Terre sainte et d’orchestrer une guerre apocalyptique entre chrétiens et musulmans. Après que les chrétiens et les musulmans auront fini de se détruire, Abarbanel prophétisa que les juifs – sous le commandement de leur Messie – régneraient sur le monde depuis Jérusalem.
Plus d’un siècle après qu’Abarbanel ait jeté les bases du Choc des Civilisations, la pré-incarnation du faux-messie juif qu'est Sabbatai Zevi – dont la carrière a connu son apogée en 1666 – a donné naissance à la première vague de sionisme politique et populaire en persuadant un grand nombre de juifs d’émigrer en Terre sainte. La pensée de Zevi a été reprise au siècle suivant par Jacob Frank (1726-1791) qui a codifié la folie de Zevi dans la doctrine de la « purification par la transgression » pour hâter la venue du Messie puisque devant apparaître dans une époque de troubles moraux et donc plus seulement avec des actes de dévotions : la notion donc selon laquelle les individus et les communautés devraient « religieusement » commettre des crimes sexuels, des grandes corruptions et d’autres abominations. Des rumeurs de magie noire kabbalistique, de sacrifices humains et de pratiques sexuelles bizarres ont entaché les Frankistes, qui – selon des intellectuels juifs tels que le journaliste d’investigation Barry Chamish, le rabbin Marvin Antelman ou d'autres intellectuels – étaient à la fois à l’origine de la monnaie fiduciaire libérale des Rothschild, du communisme et même du nazisme. Pris ensemble, le capitalisme des Rothschild et le communisme marxiste ayant permis la recréation impie de l'Etat d'Israël suite au nazisme forment donc une sorte de double-coup dialectique athée hégélien au service du projet plus vaste qu'est le millénarisme juif matérialiste sécularisé. Ainsi alors même qu’elles « hypnotisaient le monde » en ayant participé aux massacres du peuple juif lors de la shoah et en le divisant en camps capitalistes et communistes, les élites juives hérétiques préparaient le terrain pour le sionisme, et selon le plan Abarbanel, pour la guerre apocalyptique ultime entre chrétiens et musulmans menant à la tyrannie planétaire du Messie juif (Antéchrist, Faux Messie).
Bible (Esaïe 49:17) « Tes destructeurs et tes bourreaux sortent de toi. »
D'ailleurs le président d'Israël et celui de Pfizer ont déclaré qu'Israël était le laboratoire de l'occident pour lutter contre le covid (alors que pour trouver en réalité comment pérenniser la crise sanitaire dans un niveau maîtrisable permettant de changer de paradigme).
La plupart des juifs ont tendance à appliquer cette observation divine aux dissidents juifs, mais l’histoire juive peut au contraire suggérer que ce sont les dirigeants juifs acceptés, tant politiques, spirituels que religieux, qui ont souvent conduit leur peuple sur les chemins les plus désastreux et les plus tragiques.
Bien que la prophétie attribuée à Albert Pike à la fin du 19e siècle sur les trois guerres mondiales orchestrées par la franc-maçonnerie et le sionisme soit peut-être apocryphe, la forte implication de l’élite franco-juive dans la Première et la Seconde Guerre mondiale et dans le choc des civilisations a été décrite de manière convaincante dans les quatre derniers chapitres du livre de Guyénot, From Yahweh to Zion.
Ainsi le plan visant à entraîner la civilisation laïque post-chrétienne dans une guerre mondiale contre la civilisation musulmane, déclenché le 11 septembre 2001, est en quelque sorte une affaire de la famille Netanyahou réalisant le projet d'Arbanarel.
Le journaliste Ron Unz avait dit que c’est le Mossad qui a commis les attentats du 11 septembre 200, mais Israël Shamir reste réticent à accorder autant de crédit au Mossad (seul et doit être lié à  à la CIA, des évangélistes, et des wahhabites). Selon Shamir : « Celui qui a commis l’attaque du 11 septembre 2001 a fait preuve d’audace et a apporté beaucoup de plaisir au monde abusé par les États-Unis. La grande majorité de l’humanité a apprécié de voir ses agresseurs frappés au cœur. Oui, la conséquence du 11 Septembre, la « guerre contre la terreur », a été horrible, mais les mêmes coupables de celle-ci auraient pu la déclencher avec un prétexte moins spectaculaire, ou sans prétexte aucun. Certes, l’histoire officielle du 11 Septembre est invraisemblable, mais pas plus invraisemblable que celle du Covid-19... »  Voici ce qu'il écrivait en 2001 : « Comme les quatre cavaliers de l’Apocalypse, les kamikazes inconnus ont foncé dans leurs vaisseaux géants sur les deux symboles visibles de la domination mondiale américaine, Wall Street et le Pentagone. Ils ont disparu dans les flammes et la fumée, et nous ne savons pas encore de qui il s’agissait. Il pourrait s’agir de n’importe qui : des nationalistes américains, des communistes américains, des chrétiens fondamentalistes américains, des anarchistes américains, parmi tous ceux qui rejettent les dieux jumeaux du dollar et du MI6, qui détestent la bourse et les interventions à l’étranger, qui rêvent d’une Amérique pour les Américains, qui ne veulent pas soutenir la volonté de domination mondiale. Il pourrait aussi s’agir d’Amérindiens qui retournent à Manhattan ou d’Afro-Américains qui n’ont toujours pas reçu de compensation pour l’esclavage. Il peut s’agir d’étrangers de pratiquement toutes les origines, car Wall Street et le Pentagone ont ruiné la vie de tant de gens dans le monde entier. Les Allemands se souviennent de l’holocauste de Dresde, avec ses centaines de milliers de réfugiés pacifiques incinérés par l’armée de l’air américaine. Les Japonais n’oublieront pas l’holocauste nucléaire d’Hiroshima. Le monde arabe ressent encore l’holocauste rampant de l’Irak et de la Palestine. Les Russes et les Européens de l’Est ressentent la honte de Belgrade vengée. Les Latino-Américains pensent aux invasions américaines du Panama et de Grenade, au Nicaragua détruit et à la Colombie défoliée. Les Asiatiques comptent leurs morts de la guerre du Vietnam, des bombardements du Cambodge, des opérations de la CIA au Laos par millions. Même un présentateur de télévision russe pro-américain n’a pu s’empêcher de dire que « maintenant, les Américains commencent à comprendre les sentiments de Bagdad et de Belgrade ». Les cavaliers de l’Apocalypse, ce peut être n’importe qui ayant perdu sa maison au profit de la banque, ayant été écarté de son travail et mis au chômage de façon permanente, ayant été déclaré « Untermensch » par le nouveau Herrenvolk. Il peut s’agir de Russes, de Malaisiens, de Mexicains, d’Indonésiens, de Pakistanais, de Congolais, de Brésiliens, de Vietnamiens, car leur économie a été détruite par Wall Street et le Pentagone. Ils pourraient être vous et moi, car ils sont tout le monde. Leur identité n’a aucune importance car leur message est plus important que leur personnalité, et leur message se lit haut et fort dans le choix des cibles.  Si j’étais musulman, je préférerais attribuer le 11 Septembre à des héros musulmans plutôt qu’à des escrocs juifs. Il s’agit essentiellement de savoir si vous approuvez l’exploit en question. Si vous l’approuvez, ou du moins le tolérez, vous pouvez dire qu’il a été commis par des musulmans intrépides. Si vous ne l’approuvez pas, vous pouvez penser qu’il a été commis par des agents du Mossad qui, de toute façon, font toutes sortes de choses horribles. La vérité, c’est important, mais la narration autour de celle-ci, c’est précieux. »
          Pour revenir à la question de l’hypnose, il est évident que les élites juives ont joué un rôle important dans la découverte et la manipulation de l’esprit inconscient. Par cela, les élites juives cherchent à faire reconnaître le peuple juif comme le plus opprimé de l'Histoire afin de bénéficier de cette position même malhonnêtement. Et pour que les goys comprennent bien le message, ces élites juives ont utilisé leur extraordinaires richesses, leur quasi monopole sur les masses médias, leur influence politique massive et leur censure des points de vue alternatifs. La découverte de l’inconscient par Sigmund Freud a été transformée en arme par son neveu Edward Bernays et aussi instrumentalisée dans les « relations publiques », afin de manipuler directement l’inconscient des peuples dans un processus rappelant l’hypnose de masse, comme donc à travers la victimisation éternelle du peuple juif suite à la shoah et ainsi le chantage à l'antisémitisme entretenus par les grands médias pour faire passer en force le mondialisme et son profit.
Une partie de la haine correspond à un aspect de la victimisation. La victimisation des juifs donne la lutte contre l’anti-sémitisme et donc la haine envers toute personne critique de l'Etat d'Israël. La victimisation des femmes donne le féminisme et donc la haine contre toute personne revendiquant la famille traditionnelle. La victimisation des homosexuels devient la lutte et donc la haine envers toute personne valorisant l'hétérosexualité. La victimisation des colonisés donne la lutte contre le racisme et donc la haine envers toute personne recherchant le patriotisme.
Or il faut noter que telle l'ingérence Etats-unienne à travers le monde par leur puissance financière et militaire de plus en plus contestée, en déstabilisant divers partis politiques à travers le monde en les accusant d'antisémitisme appuyés par les grands médias, l’emprise du judéo-sionisme sur les structures politiques et les esprits du monde occidental connaît un certain fort reflux. Ceci explique pourquoi les organisations et intellectuels juifs sionistes de droite s’appuient ces dernières années en Occident sur le philosémitisme national de droite pour contrer l’antisionisme social de gauche.
En réalité, les contributions de Bernays (et de Freud) n’étaient pas originales. En effet, elles doivent plutôt être considérées comme des versions modernes des techniques de contrôle de l’esprit vieilles de plusieurs siècles basées sur la « magie » kabbalistique, telles que décrites dans « Eros and Magic in the Renaissance » de Ioan Couliano. Il faut noter que la révélation de ces secrets kabbalistiques par Couliano lui a peut-être coûté la vie, puisqu'il a été assassiné dans des toilettes de l’Université de Chicago, cette Mecque des néoconservateurs, c'est à dire des gens prétendant défendre le judaïsme alors que servant à le faire dominer le monde d'abord par la laïcité matérialiste et l'utilisation de puissances (nations) étrangères avant de le resacraliser officiellement en Israël.
L’hypnose est basée sur la répétition : vous regardez la montre qui se balance d’avant en arrière, d’avant en arrière, d’avant en arrière, ou la cuillère qui tourne, tourne, tourne autour de la tasse, et vous entrez en transe hypnotique. Lewis Carroll résume admirablement l’équivalent verbal de ce type de répétition hypnotique : « Ce que je vous dis trois fois est vrai. »
C’est pourquoi les téléspectateurs du 11 septembre 2001, stupéfiés à coup d’images traumatiques, ont subi des centaines de rediffusions d’avions pénétrant dans des bâtiments, d’avions pénétrant dans des bâtiments, d’avions pénétrant dans des bâtiments, puis de bâtiments explosant en nuages ​​pyroclastiques, de bâtiments explosant en nuages ​​pyroclastiques, de bâtiments explosant en nuages ​​pyroclastiques, tandis qu’un défilé sans fin de têtes parlantes scandait « Pearl Harbor, Pearl Harbor, Pearl Harbor » et « Ben Laden, Ben Laden, Ben Laden ». On ne peut imaginer un exemple plus honteux d’opération d’hypnose de masse, en particulier car il s'agit d'une attaque sous faux drapeau ou de connivence.
Bien souvent le véritable objectif de la transe hypnotique n’est pas ce qui se passe pendant la session d’hypnotisme, mais les changements futurs de comportement induits par la suggestion post-hypnotique : le fumeur arrête de fumer, la personne grosse perd du poids ou le sujet de MK-Ultra tire avec une arme à feu sur Robert Kennedy, sans la moindre idée de ce qu’il fait ou pourquoi, parfois après avoir aussi subi un lavage de cerveau synonyme de programmation mentale avec du LSD (drogue terriblement forte dans ses effets physiques et ses hallucinations puisque arrivant dans un sens à faire pénétrer la conscience encore éveillée dans l'imagination du sommeil et donc faisant croire que tout provient de l'esprit, et donc perdre la foi, et donc des dégâts qualifiables de bombe atomique spirituelle et de possible représentation du faux messie). L’opération d’hypnose de masse du 11 Septembre, analysée avec l’aide de Douglas Rushkoff (un utopiste juif) comme exemple classique de coercition, avait pour but de faire de l’islamophobie la principale suggestion post-hypnotique, au service d’un Choc des civilisations dont le principal bénéficiaire serait le sionisme. Lire à ce sujet l'article : « Déconstruire l’islamophobie » du sakerfrancophone à l'adresse : https://www.egaliteetreconciliation.fr/Deconstruire-l-islamophobie-57337.html
Il faut espérer qu’un certain nombre de lecteurs aveuglés d’unz.com et d'autres sites vont finir par comprendre qu’ils sont sous l’influence néfaste de cette suggestion post-hypnotique en se déprogrammant eux-mêmes.
Lorsque quelqu’un comme Ilhan Omar (qui a subi un traumatisme horrible à la suite du plan sioniste déclenché par le 11 Septembre, visant à détruire « sept pays en cinq ans » selon la vidéo de l'ancien général des armées Wesley Clark, dont son pays natal la Somalie) voit les États-Unis, une nation de 300 millions d’habitants, travailler avec obéissance pour le petit Israël comme une sorte de golem zombie, on comprend pourquoi le mot « hypnose » est entré dans son esprit et sur son compte Twitter. Ainsi qu'il a été montré, sa métaphore de l’hypnose est à la fois éclairante et appropriée, surtout que les médias et l'industrie du cinéma qu'est Hollywood y participent incontestablement comme à travers le monde. En effet à travers des films d'anticipation, cette industrie cinématographique permet même de PREPARER les peuples à diverses évolutions mondiales servant les intérêts des oligarchies corrompues. De plus à travers de nombreux clips, séries et films, d'évidents messages subliminaux sataniques envers les jeunes augmentent sans arrêt. En conclusion, une précision va de soi : il est évident que les élites juives ne sont pas les seules personnes impliquées dans le secteur de l’hypnose de masse. Tous les gouvernements et toutes les entreprises hypnotisent leurs sujets et leur personnel pour obtenir d’eux une obéissance loyale dont évidemment par la télévision. Toute religion implique un degré d’hypnose de masse ; et le mysticisme, le cœur de la religion, implique un certain degré d’auto-hypnose. Et même les parents hypnotisent régulièrement leurs enfants pour les endormir par des histoires répétitives. Une partie de tout cela est normal et sain, comme le prouve le Coran en nous invitant au rappel religieux fréquent. Ce qu'il faut comprendre, c’est que d'abord pour leur profit puis pour un prétendu messianisme impie autorisé, les élites juives ont eu un succès inhabituel dans l’utilisation de la manipulation hypnotique de masse, puisque particulièrement efficace à travers leur manière énormément immorale et destructrice.
Dans ce sens sur internet, les sentinelles surveillant les dérives du système et les lanceurs d'alerte concernant les grandes corruptions deviennent souvent comme les prédicateurs religieux des apôtres supplémentaires de la justice et de la noblesse que les journalistes des grands médias ont délaissées. La plupart des hommes honorables cités dans ce site sont noblement pour la droite des valeurs (monothéistes, famille traditionnelle, classe moyenne productive) et pour la gauche du travail (ouvriers urbains et ruraux produisant des biens, idée similaire au véritable christianisme et au véritable socialisme pouvant donc s'unir puisque ayant des valeurs communes) et contre la droite du travail (finance amorale dominant sans conscience, bourgeoisie cosmopolite faisant travailler perversement l'argent sans rien produire, s'enrichissant donc sur le travail des autres et pouvant même aller jusqu'à spéculer gravement sur les matières premières alimentaires, s'éloignant de la droite souverainiste authentique) et contre la gauche des valeurs (libertaires, sociétales, s'éloignant de la solidaire gauche sociale authentique).
En effet face à une fausse opposition entre la gauche et la droite destinée à cacher l'alliance véreuse de la "droite financière" avec la "gauche libertaire", seule une union juste et équilibrée de la "gauche ouvrière" et de la "droite morale" peut constituer une opposition efficace.
          Toutes ces analyses de plus en plus dénoncés par une précieuse libération de la parole du peuple montrent que ces lobbyistes sans règle morale sont bien les nouveaux barbares contre la civilisation. En effet, les barbares ne sont-ils pas en réalité ceux qui prennent l’argent du travail d’autrui ? Détruisent les moyens de production ? Poussent les populations à la misère ? Broient les identités culturelles ?
Malheureusement encore pas assez de gens ont pris conscience de la gravité économique de cette politique internationale occidentale qui va probablement opposer par les armes les grands pays de ce monde, puis l'imparfaite république démocratique des pays laïques et donc de l'empire sioniste cachant son essence messianiquement religieuse, face à la parfaite dictature divine des pays islamiques et chrétiens au cours de l'Armageddon (Malhama en arabe signifiant grande mêlée, grande guerre, grande tuerie, grande boucherie ou grande prédation de chair pour la richesse par de grandes alliances stables, changeantes, et instables, dans le moyen orient ou au niveau mondial par une guerre nucléaire). En effet comme l'a évoqué Cheikh Imran Hosein qui a manifesté un beau courage et une grande intelligence en essayant de forger une alliance entre les musulmans et les chrétiens orthodoxes, la légitimité d'une alliance islamo-chrétienne est évidente car le prophète Mouhamed (SBDSL) a reconnu Jésus (paix sur lui), alors qu'une alliance judéo-chrétienne, en plus laïque, est illégitime car les juifs ne le reconnaissent pas :
Bible (Evangile de Jésus Christ selon saint Jean, 15:26) « Il (le Paraclet, l'ultime Prophète qu'est Mouhamed) rendra lui-même témoignage de moi. »
          Or l’impressionnant mot Armageddon, appelé donc aussi en islam la grande mêlée (grande guerre), ou actuellement peut être troisième guerre mondiale, pourrait donc finir en guerre nucléaire puisque deux de ces bombes infernales ont déjà été utilisées lors de la deuxième guerre mondiale qui n'était donc pas la dernière ni la plus grande puisque le retour de Jésus n'a toujours pas eu lieu. Surtout qu'une remise à zéro matérielle ou financière, et donc spirituelle, paraît nécessaire au niveau mondial, pourquoi pas par cette épreuve qui en plus révélera le niveau de cœur de chacun. Cependant il semble ne pas y avoir de raison qu'elle n'est pas déjà eu lieu.
C'est pourquoi cette grande dernière guerre pourrait avoir des interprétations différentes comme celle des plus de 120 pays ayant été liés à la guerre en Syrie ou celle d'une concurrence idéologique entre les peuples face aux élites perverses, en particulier si le multimédia doit être préservé pour qu'il soit utile comme outil vers les sages sciences uniquement et comme moyen de communication pour Jésus en tant que Calife ou Roi. En effet nous pouvons mettre fin à ce mal, mais seulement si nous osons essayer. Cela commence par un simple geste : dire à la tyrannie sanitaire, économique et technologique « Nous ne nous soumettrons pas (et le peuple s'unira dont par des réseaux) ! ». Et ensuite, nous devons tenir notre promesse.
Il s'agirait actuellement de la mère des batailles devenant eschatologique entre donc le réveil des peuples ou la gouvernance mondiale des élites ayant déclaré clairement la guerre à l'humanité dont par Macron et l'attaque à travers le covid. En effet le gouvernement mondial ne peut s’accomplir que sur le contrôle par la technologie voire sur la ruine des nations et de nombreux morts, dont donc possiblement à travers le covid, le pass sanitaire ou à travers les vaccins ARN puisque des effets mortels pourraient être déclenchés par la 5 G. C’est justement l’OMS, derrière qui Bill Gates ne se cache plus puisqu’il la finance en grande partie, qui entretient depuis presque deux ans la psychose. Le lundi 28 décembre, cette officine privée qui se prend pour la plus haute juridiction de santé publique supranationale, à travers son directeur exécutif (Michael Ryan), a remis une pièce dans la machine à terroriser et désinformer : « C’est un virus transmissible mais avec une mortalité relativement faible. C’est un signal d’alarme. Nous devons nous préparer à une pandémie plus grave à l’avenir. La planète est fragile. » Autant dire que si les humains n’obéissent pas aux injonctions des satanistes au pouvoir, ces derniers vont leur envoyer un virus naturel, bien entendu, encore plus virulent ! La guerre mondiale est lancée, et ce n’est pas pays contre pays, mais hyperclasse mondialiste contre les peuples. Surtout qu'en 2015, Bill Gates, l’ami du pédocriminel Epstein, dessine le scénario qui ressemble étrangement à la situation actuelle, certainement plus par cynisme meurtrier que par prémonition géniale. Or même si avec le multimédia actuel, les gens se renferment parfois désagréablement sur eux-mêmes et leur clavier car ils ont moins besoin de la communication orale pourtant synonyme d'un agréable souffle de vie subtilement enivrant (dont l'intensité est encore plus développée lors de rappels oraux religieux et du divin), l'humanité étant destinée à partager un comportement agréable et souvent un bien être, pourquoi n'arriverait-elle pas à trouver un équilibre entre technologie et environnement ? Surtout que l'amélioration dont de la technologie pour le confort physique est autorisé, car faisant partie, telle la religion apportant un épanouissement spirituel, de l'ennoblissement dans le bien comme le confirment le Prophète (SBDSL) qui choisissait toujours la facilité quand elle était noblement possible. D'autant plus qu'on arrête pas le progrès technique qui est d'ailleurs un outil à utiliser en bien ou en mal, et qu'il faut donc l'équilibrer avec l'humain malgré la mondialisation ayant accéléré rapidement voire violemment sa diffusion en créant du chômage de masse et recherches immorales.
Cependant pour y parvenir en préparant le retour de Jésus, l'intelligence de la foi et la clairvoyance prudente concernant le bénéfice/risque sont nécessaires, car le progrès technique et de l'intelligence artificielle, si ils sont mal gérés, pourraient provoquer le danger du transhumanisme et du contrôle ou de la destruction de l'humanité. En effet le progrès technique et l'intelligence artificielle actuels, faisant de plus en plus tout pour nous, rendant déjà de plus en plus de gens trop dépendants d'eux (dont le plus grave émotionnellement) et par conséquent souvent peu compétents (au niveau intellectuel mais aussi  donc relationnel), pourraient même avoir de très dangereux bugs de confusion dans les différents protocoles militaires de défense ou d'attaque, surtout avec des bombes atomiques existantes.
Un autre sens de cette grande guerre de la fin des temps pourrait correspondre à un combat continu entre chiites contre sunnites extrémistes au moyen orient dont à cause d'un prétendu futur établissement d'un Kurdistan indépendant à l'Est Syrien de l'Euphrate en faisant ainsi devenir cette région telle base arrière protégée par les américains servant à une technique de harcèlement des forces gouvernementales, iraniennes et russes en Syrie par les djihadistes comme le permet actuellement la région d'Idlib, afin d'y mettre un gouvernement servant le projet de l'empire americano-sioniste du Grand Israël, de voler les ressources énergétiques ou/et d'autoriser les routes de la soie. En effet cette déstabilisation du moyen orient et donc du monde entier par sa dépendance au pétrole pourrait être un de ses sens supplémentaires de l'Armageddon, puisque pouvant mener à une éventuelle intervention américaine prétendument légitime en Iran et donc à une troisième guerre mondiale étant donné les alliances internationales en cours. Mais ceci reste peu probable puisque l'Iran et la Russie étant allié, cela finirait en troisième guerre mondiale nucléaire que personne ne veut en réalité.
Or le bloc occidental anglo-saxon est déjà dans une guerre froide devenant commercialement tiède voire chaude contre la Russie et la Chine, et pouvant aggraver fortement les prochaines crises financières mondiales, et par conséquent l'économie et la stabilité mondiale déjà à bout de souffle, surtout que même l'Europe et la plupart des pays du monde sont éventuellement concernés par cette grande guerre commerciale actuelle s'ils ne se soumettent pas à l'hégémonie économique états-unienne. En effet ces conditions risquent à tout moment de faire basculer le monde dans une guerre chaude puisque militaire. Cependant cette guerre commerciale peut cacher de convaincre la Chine de rééquilibrer bénéfiquement leur balance commerciale avec les USA ou la preuve que l'empire américain s'effondre.
Ainsi comme il a été vu et pour évoquer une autre interprétation supplémentaire concernant le sens de l'Armageddon, selon une analyse en rapport avec un hadith expliquant que la plus grande guerre est de se battre contre les mauvais penchants de son âme bestiale, cette grande guerre de la fin des temps pourrait opposer longuement les peuples contre leurs âmes bestiales en plus de leurs élites égarées ou corrompues. Surtout donc que s'il avait dû y avoir une troisième guerre mondiale nucléaire dans le plan divin, il n'y a aucune raison qu'elle ne soit pas déjà arrivée vu le contexte mondial actuel dont la réapparition de l'Etat d'Israël et la grande crise financière de 2008. Or c'est probablement car la blockchain et la cryptomonnaie infalsifiables et à la transparence absolue vont purifier le monde économiquement et dans un sens aussi en partie spirituellement, synonyme de retour à l'Eden terrestre.
Suite à tout ce qui vient d'être évoqué, l'Armageddon peut donc ne pas correspondre à une troisième guerre mondiale, mais plutôt au triomphe spirituel voulu par Dieu contre l'oppression et la perversion à travers les valeurs du monothéisme conclu par le christianisme et l'islam ou/et la justice des populations, en rendant légitimement au Seigneur Son pouvoir suprême bienfaisant sur la société par sa base qu'est le peuple. En effet il s'agirait d'un magnifique réveil spirituel des peuples triomphant d'une oligarchique gouvernance mondiale matérialiste.
On est passés dans une nouvelle époque, car la démocratie est terminée ! C’est soit la Loi martiale et monothéiste (au début possiblement à travers une dictature militaire) imposée par les patriotes, soit le grand reset et la tyrannie mondialiste transhumaniste (bancaire).
Jean de la Fontaine : « A trop vouloir gagner, on (les sionistes) finit par tout perdre. »
Il existe deux dangers mortels qui menacent les peuples indigènes de la planète, et plus particulièrement les peuples indigènes d’Europe. Pris en tenaille par la Grande réinitialisation mondialiste, d’une part, et la tentation suprémaciste, d’autre part, et sachant que ces options apparemment antagonistes se rejoignent finalement sur le transhumanisme, les peuples autochtones n’ont d’autre choix que de renvoyer les deux dos à dos. Alors quelle solution pour en sortir vivants ? : le nationalisme autochtone quelles que soient les origines de chaque citoyen et en revenant à une laïcité reconnaissant la loi naturelle et donc divine.
Pour le théoricien politique russe Alexandre Douguine : « La bataille finale à venir ce n’est pas l’Occident contre l’Orient, ni les États-Unis et l’OTAN contre tous les autres, mais les progressistes (liberals en anglais) contre l’humanité, y compris ce segment de l’humanité sur le territoire de l’Occident qui rejette ses propres élites mondialistes. En un mot, Douguine propose de répondre à leur Grande Réinitialisation par notre Grand Réveil, par notre reconnaissance d’un terrible danger imminent. La Réinitialisation proclamée par Schwab est en marche depuis la prise de pouvoir aux États-Unis par Biden. L’objectif des Resetteurs n’est pas seulement le confinement tous azimuts, ni le pouvoir, ni notre appauvrissement ; ils visent à détruire totalement l’Homme. Il s’agit de l’étape finale du projet progressiste, qui dépouille l’Homme de tous ses liens collectifs. D’abord, ils se sont débarrassés de l’Église, puis de la race, de la nation, de la classe, du sexe. Après avoir vaincu l’ennemi extérieur (les nations et les politiques non libérales), les progressistes ont découvert deux autres formes d’identité collective. Tout d’abord, le genre. Après tout, le genre est aussi quelque chose de collectif : soit masculin, soit féminin. Le genre devait être aboli, comme toutes les autres formes d’identité collective. La migration de masse atomise les populations en Occident en utilisant une idéologie des droits de l’homme qui s’adresse à l’individu sans tenir compte des aspects culturels, religieux, sociaux ou nationaux. Les libéraux n’avaient plus qu’un dernier pas à franchir : abolir les humains. Après tout, l’humain est aussi une identité collective, ce qui signifie qu’il doit être surmonté, aboli, détruit et que les humains doivent être remplacés (certes partiellement) par du transhumanise, des cyborgs, des réseaux d’intelligence artificielle et des produits du génie génétique. Une personne sans religion, sans patrie, sans peuple d’appartenance, et maintenant sans sexe ni génétique naturelle mais avec des implants technologiques, accède à la Singularité, quand elle est en passe de devenir un ordinateur ou une calculatrice parmi d’autres, c’est-à-dire qu’elle cesse d’être, vie (humaine) mais chose. La thèse du Grand Réveil ne doit pas être hâtivement chargée de détails idéologiques, qu’il s’agisse du conservatisme fondamental, du traditionalisme, de la critique marxiste du capital ou de la protestation anarchiste pour l’amour de la contestation. Le Grand Réveil, c’est quelque chose de plus organique, de plus spontané et en même temps tectonique. C’est ainsi que l’humanité se voit soudainement éclairée par la proximité de sa fin imminente. C’est pourquoi le Grand Réveil nous vient de l’intérieur des États-Unis, là où l’obscurité est la plus profonde. C’est un cri qui sort de l’enfer lui-même, de cette zone où le futur obscur est en partie arrivé. »
Douguine croit en la victoire de l’Homme : « Nous sommes des alliés : les déplorables Américains, les populistes européens (qui doivent absolument laisser tomber le différend daté entre la gauche et la droite), les pays musulmans (la Turquie et l’Iran), la Chine géante qui tente de s’élever sur la vague mondiale mais s’y oppose néanmoins et conserve son identité civilisationnelle, et enfin la Russie redevenue orthodoxe avec son expérience de l’opposition mondiale à l’hégémonie. Les ennemis sont forts, mais nous sommes encore plus forts. »
Ca pourrait même finir en boycott mondial contre Israël et permettre de dérouler pacifiquement le tapis rouge à Jésus lors de son retour.
Guillaume Bigot : « Quand un pouvoir (mondialiste) donne des ordres qui ne sont pas exécutés (comme le confinement, le port du masque, la fermeture d'innombrables restaurants, ou l'interdiction de la critique du sionisme), il dévoile que son pouvoir repose sur le consentement et que si les gens refusent d’obéir, il perd son pouvoir. Le gouvernement se met en danger en donnant des instructions qui sont peu fondées ou difficiles à justifier. L’autorité publique se retrouve abîmée par l’État lui-même. »
Ici il est important de noter qu'un secteur économique se fédérant et agissant collectivement peut aussi avoir un grand impact sur une nation et sa politique, surtout que pouvant unir le peuple vers la révolution. Or les patrons de restaurants, bars, théâtres, boîtes de nuit, salles de sports, préfèrent pour l'instant mourir à cause de la crise du covid, plutôt que de rouvrir ensemble, car ils ne semblent pas avoir confiance dans la réouverture généralisée dont car certains croient ou espèrent encore du gouvernement mondialiste la fin totale des restrictions et donc dans la venue massive des clients leur faisant craindre de ne plus pouvoir payer leurs salariés qui ne toucheront plus le chômage partiel.
C'est pourquoi il est important de remarquer que pour leurs intérêts, les élites mondialistes impies du monde moderne actuel matérialiste et donc individualiste nous vendent du rêve idolâtre par les célébrités du sport, de la musique, de l'art, de la fausse politique, ou de la télévision, et de la peur affaiblissante par les risques de guerres, le covid ou de pauvreté sociale. En effet cette ambiance de rabaissement moral et amère pousse les gens à la consommation excessive d'alcool, de cigarettes, de drogues, de vêtements et de nourritures souvent peu équilibrées. Surtout qu'ajouté à cela, en répandant fréquemment divers produits chimiques ou des pesticides partout, cela va encore plus dans le sens des malfaisantes élites cupides au pouvoir, puisque faisant de plus en plus mourir les gens vers le début de leur retraite comme des esclaves pour qu'ils en profite peu voire pas du tout, à cause des fréquents cancers, crises cardiaque ou accidents vasculaires cérébraux. De plus il faut rappeler que les peurs comme celles liées au covid et au lendemain des attentats du 11 septembre 2001 permettent de faire accepter n'importe quoi aux populations pour leur sécurité : mesure liberticide, contrôle social, identification numérique, refonte économique complète, mondialisme ploutocratique pour honteusement gérer l'humanité tel un troupeau.
Benjamin Franklin : «  Un peuple prêt à sacrifier un peu de sa liberté pour un peu de sécurité, ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux. »
En effet par exemple sous le prétexte de notre protection comme contre le covid, l'antisémitisme, et la loi contre la haine (qui sont en réalité plus des coquilles vides), la liberté de mouvement et d'expression est diminuée. Alors que la perception de la haine est un sentiment subjectif, et que tout peut donc être supprimé au nom de la lutte contre la haine, car il suffit d'avoir une communauté de pleunichars suffisamment large. Ces lois obscures contre la haine et la désinformation pourraient même d'abord servir à ce que toute idée contraire au mondialisme devienne considérée comme mauvaise et interdite. L’esprit de résistance, c’est ce que les corrompus appellent la « haine », mais qui n’est que la réaction naturelle à leur corruption. Cet esprit de résistance a déserté les instances d’opposition classiques soumises à la lâcheté et aux petits calculs. Même la presse de gauche a abandonné le terrain à la dictature mondialiste en se soumettant au covid (car le covidisme, c’est la pointe acérée du mondialisme, l’aiguille de la seringue qui doit paralyser les peuples), vérifiant une fois encore la théorie selon laquelle la gauche officielle n’est que le moyen pour la droite dure (spéculative, usurière, dominatrice), celle qui est toujours aux commandes, la droite de la Banque et de la Répression, de faire croire à la démocratie.
Pour ne pas entrer en tyrannie et pacifiquement manifester légitimement quand il le faut, le peuple doit jauger absolument quand des niveaux sécuritaires liberticides sont temporaires, deviennent exceptionnels, ou demeure une généralisation autoritaire. Or pour beaucoup le fantasme de leur santé lié à la crise du covid est passé avant leur liberté alors qu'auparavant ils étaient prêts à mourir pour leur liberté. De plus quand le parlement refuse de dire que le Roi (Président) est fou, il faut comprendre que la tyrannie vient de lui. Des freins de la civilisation sont donc en panne en donnant libre cours à l'arbitraire (violent, dictatorial) des hommes que l'on croyait disparu en occident en particulier au sein la police.
          Alors si d'ici 2030 voire 2040 notre période possiblement synonyme de fin des temps n'évolue pas clairement en guerre mondiale comme le pense Pierre Hillard, cela signifie certainement que les puissances nucléaires et hégémoniques s'entendent bien plus ou moins sur l'accomplissement du grand Israël, d'une gouvernance mondiale (possiblement à cause des grands groupes financiers et commerciaux du privé), ou des ententes internationales économiques comme c'est probablement déjà le cas dans différents secteurs, ou qu'il s'agit d'une réelle lutte entre mondialistes et souverainistes.
Ainsi la situation mondiale actuelle correspond donc avant tout à une épreuve divine pour distinguer les croyants bienfaisants aux impies malfaisants avant le retour de Jésus (paix sur lui) qui sauvera seulement les bons. Par conséquent il s'agit d'un temps supplémentaire d'épreuves pour l'humanité voulu par Dieu afin d'établir la valeur de chacun, dont certains dirigeants sont probablement au courant puisque cherchant à préserver cette épreuve le plus pacifiquement possible.
Selon Lurie Roşca de l'Université d'État de Moldavie, l'époque actuelle ayant mis fin à la théorie selon laquelle le mondialisme serait un pur produit américain, il rappelle que l’essayiste et économiste français Hervé Juvin développe une thèse très importante pour comprendre les phénomènes des dernières décennies : tout comme le peuple russe fut la première victime du communisme, le peuple américain est la première victime du mondialisme, également appelé capitalisme extraterritorial, impérialiste et destructeur. En effet il ne faut pas oublier que la majeure partie de l’oligarchie mondialiste réside aux États-Unis tout en agissant contre les intérêts de l’État américain et du peuple américain.
L’extraterritorialité, c’est le concept numéro un d’une Amérique à la traîne économiquement (par rapport à la Chine) mais à la pointe militairement. Cela permet de punir les pays qui ne sont pas dans la ligne des intérêts maison (politique, financier, monétaire). Leur extraterritorialité s’applique donc en matière économique et militaire, deux champs qui finissent par se confondre : la guerre que les États-Unis mènent contre le monde depuis 120 ans est une guerre économico-militaire, le lobby militaro-économique faisant figure de gouvernement réel depuis un siècle. Enfin, l’extraterritorialité permet aux USA de tout retourner : en agressant d’autres pays sous des prétextes fallacieux présence d’une organisation terroriste en Afghanistan, armes de destruction massive en Irak), ils deviennent les vrais terroristes, le plus grand pays terroriste du monde.
« Le droit américain permet donc l’extraterritorialité de certains de ses textes juridiques du fait de dispositions l’autorisant expressément. Les principales lois à portée extraterritoriale sont les suivantes : l’embargo contre Cuba ; la loi Helms-Burton ; la lutte contre les États soutenant les groupes terroristes : la loi d’Amato-Kennedy ; la lutte contre la corruption dans les transactions internationales : le Foreign Corrupt Practices Act ; la fiscalité : le Foreign Account Tax Compliance Act ; la lutte contre le terrorisme : le Patriot Act ; la surveillance comptable et financière et la corruption : la loi Sarbanes-Oxley ; la surveillance des données du monde entier : le CLOUD Act ; le droit de la concurrence américain. » (Wikipédia)
Au fond, le terrorisme finit toujours par servir le pouvoir (profond) en place, qui peut augmenter la terreur sur la population, par le moyen des médias, de plus en plus affaiblis et donc soumis, augmenter la surveillance du citoyen (ce sont les résistants politiques et non de droit commun qui sont surveillés) et augmenter la répression sous couvert de sécurité nationale, le Patriot Act américain post-11/09 servant d’exemple à toutes les démocraties totalitaires, dont la France est aujourd’hui la figure de proue. Après 2001, pendant l’ère Bouteflika (1999-2019), l’époque était à l’entente et à l’échange d’informations entre les services américain et algérien. Après une première approche militaire commune en mai 2005, Rumsfeld a été reçu à Alger en février 2006. Selon le Canard enchaîné, repris par le site liberte-algerie.com, 400 hommes des forces spéciales US étaient basés près de Tamanrasset au milieu des années 2000. Il s'agissait d'une station d’écoute qui permet de craquer les communications des djihadistes de la bande sahélienne au sud, mais aussi celles des opposants algériens au nord !
Par conséquent il faut contribuer à renverser le système dominant actuel (ploutocratique et mondialisé), à reconstruire les États-nations et à harmoniser les relations internationales de manière à ce qu’elles servent les intérêts de tous les peuples, dont à travers l'expérience des peuples de l’ex-URSS ayant énormément appris en participant au démantèlement de l’ancien régime totalitaire. En effet particulièrement par rapport au mondialisme, personne n’aurait pu prévoir, il y a trente ans de cela, que le jour viendrait où nous aurions à revivre le « triomphe (de la souveraineté) des nations », où nous aurions à refaire la décolonisation de peuples captifs, victimes d’une corporatocratie mondialisée et technocratique ayant anéanti la souveraineté de tous les pays et provoquant des déséquilibres sociaux et économiques considérables. De la même façon que la chute de l’URSS fut possible et celle de l'hégémonie américaine est en cours, la fin du nouvel empire miniature et totalitaire de l’Union européenne (massivement infiltrée par les tentacules de George Soros et qualifiée, à juste titre, de système le plus corrompu au monde par le Premier ministre hongrois Viktor Orbàn) l’est tout autant, et son besoin se fait urgemment sentir.
Suite à l’élection de Donald Trump, deux pouvoirs se sont fait face aux États-Unis : d’un côté, un président populiste guidé par le principe de « l’Amérique d’abord ! », et de l’autre côté, « l’État profond », qui privilégie l’accumulation de profits pour les élites corrompues au détriment des intérêts du pays. Tout patriote se retrouve donc dans le message suivant, car c'est un principe évident qui devrait être suivi par tout le monde et par toute élite politique qui se respecte : « Mon pays avant tout ! ». L’élection de Trump n’était pas prévu en 2016, et il s’en ait pris au pouvoir détenu par la Cabale : medias, Big Pharma, complexe industriel militaro (diminution des guerres), BlackLivesMatter, pro-masque et pro-confinement, pro-avortement, réseaux pédocriminels et même aux GAFAM convoqués juste avant l’élection présidentielle. Or Trump par sa défaite suite à une résistance importante mais peu réaliste a pu plus servir à décourager les patriotes qu'à les réveiller. Et suite à cette fraude ayant volé l'élection à Trump, les Etats-Unis sont désormais officiellement une tyrannie dirigée par la classe possédante privée et étrangère mondialiste qui ne profite plus en même temps aux patriotes, mais seulement à la domination d'une caste d’élus. C'est pourquoi il faut toujours lutter ensemble pour préserver nos traditions, nos cultures et nos religions, pour préserver notre souveraineté nationale, pour protéger nos économies nationales face aux attaques du capitalisme mondialisé, pour contrecarrer l’invasion de nos pays par des vagues de migrants clandestins, et pour cesser d’inonder leurs pays de requins spéculateurs capitalistes. L’issue de cette confrontation historique dépend de notre solidarité. Lurie Roşca dit à ce sujet en paraphrasant une célèbre citation marxiste : « Populistes de tous les pays, unissez-vous ! »
          Ainsi l'humanité doit se préparer à écrire la plus belle partie de son histoire, car après la révolution solidaire des peuples qui aura peut être évitée la troisième guerre mondiale, elle sera prête pour l'ultime révolution qui sera magnifiquement spirituelle, puisqu'elle sera synonyme d'ennoblissement religieux maximal et annoncera le retour désormais planétaire du jardin d'Eden originel et de Jésus qui pourrait proposer une sublime prière mondiale annuellement grâce à internet.