Imprimer

A) Le Coran et l'islam apportent un argumentaire de Dieu sur la vérité de Son existence et de Son pouvoir créateur

          Pour démontrer Son existence, Dieu rappelle dans Son livre des signes évidents, des signes miraculeux donnés aux Prophètes et des signes incarnés par des vérités scientifiques impossibles à connaître à l'époque de l'ultime Messager (SBDSL), donc vers 630 après Jésus Christ. D'autre part, il faut noter que de nombreuses personnes reconnaissent avoir eu des signes du destin à des moments de leur vie. Le monde étant logique et donc rationnel car basé sur des chaînes d'effets et de conséquences prouve sa construction intelligente et par conséquent divine que la raison peut ainsi déduire par la simple analyse voire constatation des phénomènes, surtout que venant tous philosophiquement (chaînes de causalité) et scientifiquement (Big Bang) d'une cause première induisant un Premier, un Unique, un Absolu (lié à l'attribut divin qu'est « Celui qui subsiste par lui même et par qui tout subsiste »), un Suprême et donc un Souverain qui sont des attributs du Seigneur. Il s'agit d'une évidence synonyme d'une foi certaine en Dieu et son Paradis à venir.

1) Courte sélection de signes évidents

          En rappelant ces signes, Dieu cherche à éveiller le raisonnement de l'être humain ou à raffermir la foi des croyants. De plus en décrivant les choses simplement afin de nous prendre du recul, parfois comme s'Il s'adressait à des enfants, Allah apporte une forme d'évidence dans l'expression, et par conséquent de l'authenticité divine :

(S7v185) « N'ont-ils pas médité sur le royaume des cieux et de la terre, sur toute chose qu'Allah a créée, et sur le fait que leur terme (mort) est peut-être déjà proche ? En quelle parole croiront-ils après cela ? »

(S45v13) « Et Il vous a assujetti tout ce qui est dans les cieux et sur la terre, le tout venant de Lui. Il y a là des signes pour des gens qui réfléchissent. »

(S17v99/100)  « N'ont-ils pas vu qu'Allah qui a créé les cieux et la terre est capable de créer leur pareils (des similaires au Jugement Dernier et au Paradis surtout vu la taille de l'univers découvert récemment) ? Il leur a fixé un terme (mort), sur lequel il n'y a aucun doute, mais les injustes s'obstinent dans leur mécréance. Dis : “Si c'était vous qui possédiez les trésors de la miséricorde de mon Seigneur vous lésineriez, certes, de peur de les dépenser (alors que Dieu par Sa puissance et Sa moralité les dépense sans compter).” Et l'homme est très (souvent) avare ! »

(S2v28) « Comment pouvez-vous renier Allah alors qu’Il vous a donné la vie, quand vous en étiez privés ? Puis Il vous fera mourir, puis Il vous fera revivre et enfin c’est à Lui que vous retournerez. »

(ExtS14v10) « Leurs Messagers dirent : “Y a-t-il un doute au sujet d'Allah, Créateur des cieux et de la terre, qui vous appelle (après que vous ayez été créé) pour vous pardonner une partie de vos péchés et vous donner un délai (pour vous élever moralement) jusqu'à un terme fixé (mort, Jour du Jugement Dernier) ?” »

(S19v66/67) « Et l'homme dit : “Une fois mort, me sortira-t-on vivant (pour un Jugement Dernier) ?” L'homme ne se rappelle-t-il pas qu'avant cela, c'est Nous qui l'avons créé alors qu'il n'était rien ? »

(S43v26-28) « Et lorsqu'Abraham dit à son père et à son peuple : “Je désavoue totalement ce que vous adorez, à l'exception de Celui qui m'a créé, car c'est Lui en vérité qui me guidera.”  Et il en fit une parole qui devait se perpétuer parmi sa descendance. Peut-être reviendront-ils ? »

(S36v77-79) « L'homme ne voit-il pas que Nous l'avons créé d'une goutte de sperme ? Et le voilà (devenu) un adversaire déclaré ! Il cite pour Nous un exemple, tandis qu'il oublie sa propre création. En effet il (l'homme) dit : “Qui va redonner la vie à des ossements une fois réduits en poussière ?” Dis : “Celui qui les a créés une première fois, leur redonnera la vie.” »

(S56v57-59) « C'est Nous qui vous avons créés. Pourquoi ne croiriez-vous donc pas (à la résurrection) ? Voyez-vous donc ce que vous éjaculez : est-ce vous qui le créez ou (en) sommes Nous le Créateur ? »

(S30v19/20) « Du mort (dont noyau pourrissant ou décomposition), Il fait sortir le vivant (graine ou plantes se nourrissant de la décomposition), et du vivant (dont arbre), Il fait sortir le mort (noyau pourrissant ou fin par décomposition). Et Il redonne la vie (herbe ou végétation) à la terre après sa mort. Et c'est ainsi que l'on vous fera sortir (à la résurrection). Parmi Ses signes : Il vous a créés de terre, puis, vous voilà des hommes qui se dispersent (dans le monde). »

(S41v39) « Et parmi Ses merveilles est que tu vois la terre humiliée (toute nue). Puis aussitôt que Nous faisons descendre l’eau sur elle, elle se soulève et augmente (de volume en faisant pousser toute sorte de végétaux). Celui qui lui redonne la vie est certes Celui qui fera revivre les morts, car Il est Omnipotent. »

(S41v53) « Nous leur montrerons Nos signes (enseignements religieux, coïncidences, sciences, créations, innombrables causes et effets) dans l'univers et en eux-mêmes, jusqu'à ce qu'il leur devienne évident que c'est cela (le Coran), la Vérité. Ne suffit-il pas que ton Seigneur soit témoin de toute-chose ? »

(S27v86) « N'ont-ils pas vu qu'en vérité, Nous avons désigné la nuit pour qu'ils y aient du repos (nécessaire physiologiquement), et le jour pour voir (nécessaire économiquement) ? Voilà bien des preuves pour des gens qui croient. »

(S10v31/32) « Dis : “Qui vous attribue de la nourriture du ciel et de la terre ? Qui détient l'ouïe et la vue, et qui fait sortir le vivant du mort et fait sortir le mort du vivant, et qui administre tout ?” Ils diront : “Allah.” Dis alors : “Ne le craignez-vous donc pas ?” Tel est Allah, votre vrai Seigneur. Au delà de la vérité qu'y a-t-il donc sinon l'égarement ? Comment alors pouvez-vous vous détourner ? »


Commentaire : Il faut noter que chacun des 24 versets précédents pourrait suffire à prouver l'existence de Dieu et la vérité de l'islam, car l'origine de ces paroles est seulement le Coran.

(S10v104-109) « Dis : “Ô gens ! Si vous êtes en doute sur ma religion, moi, je n'adore point ceux que vous adorez en dehors d'Allah, mais j'adore Allah qui vous fera mourir. Et il m'a été commandé d'être du nombre des croyants.” Et (il m'a été dit) : “Oriente-toi exclusivement sur la religion en pur monothéiste ! Et ne sois pas du nombre des associateurs, et n'invoque (donc) pas en dehors d'Allah, ce qui ne peut te profiter ni te nuire. Et si tu le fais, tu sera alors du nombre des injustes.” Et si Allah fait qu'un mal te touche, nul ne peut l'écarter en dehors de Lui. Et s'Il te veut un bien, nul ne peut repousser Sa grâce. Il en gratifie qui Il veut parmi Ses serviteurs. Et c'est Lui le Pardonneur, le Miséricordieux. Dis : “Ô gens ! Certes la vérité vous est venue de votre Seigneur. Donc, quiconque est dans le bon chemin ne l'est que pour lui-même, et quiconque s'égare, ne s'égare qu'à son propre détriment. Je ne suis nullement un protecteur pour vous.” Et suis ce qui t'est révélé, et sois constant jusqu'à ce qu'Allah rende Son jugement car Il est le meilleur des juges. »

(S25v47) « Et c'est Lui (Dieu) qui vous fit de la nuit un vêtement, du sommeil un repos et qui fit du jour un retour à la vie active. »

(S16v5-18) « Et les bestiaux, Il les a créés pour vous. Vous en retirez des (vêtements) chauds ainsi que d'autres profits. Et vous en mangez aussi. Ils vous paraissent beaux quand vous les ramenez le soir, et aussi le matin quand vous les lâchez pour le pâturage. Et ils portent vos fardeaux (biens lourds) vers un pays que vous n'atteindriez qu'avec peine. Vraiment, votre Seigneur est Compatissant et Miséricordieux. Et (Dieu a aussi créé) les chevaux, les mulets et les ânes, pour que vous les montiez, et pour l'apparat. Et Il crée ce que vous ne savez pas. Il appartient à Allah (par Sa grâce de montrer) le droit chemin car certains (voire beaucoup) s'en détachent. Or, s'Il voulait, Il vous guiderait tous. C'est Lui qui du ciel a fait descendre de l'eau qui vous sert de boisson et grâce à la quelle poussent des plantes dont vous nourrissez vos troupeaux. D'elle (la terre), Il fait pousser pour vous, les cultures, les oliviers, les palmiers, les vignes et aussi toutes sortes de fruits. Voilà bien là une preuve pour des gens qui réfléchissent. Pour vous, Il a assujetti la nuit et le jour, le soleil et la lune. Et à Son ordre sont assujetties les étoiles (carte des constellations guidant les marins la nuit). Voilà bien là des preuves pour des gens qui raisonnent (ordre intelligent de l'Univers). Ce qu'Il a créé pour vous sur la terre a des couleurs diverses. Voilà bien là une preuve pour des gens qui se rappellent. Et c'est Lui qui a assujetti la mer afin que vous en mangiez une chair fraîche, et que vous en retiriez des parures que vous portez (perles). Et tu vois les bateaux fendre la mer avec bruit, pour que vous partiez en quête de Sa grâce et afin que vous soyez reconnaissants. Et Il a implanté des montagnes immobiles dans la terre afin qu'elle ne branle pas en vous emportant avec elle. De même (Il a créé) des rivières et des sentiers, (qui servent aussi) pour que vous vous guidiez, ainsi que des points de repère (soleil, lune, étoiles, montagnes, rivières, différentes particularités de la nature, boussoles), et (comme) au moyen des étoiles (les gens, les marins) se guident (la nuit). Celui qui crée est-il semblable à celui qui ne crée rien ? Ne vous souvenez-vous pas ? Et si vous comptez les bienfaits d'Allah, vous ne saurez les dénombrer, car Allah est Pardonneur, et Miséricordieux. »

(17v20) « Nous accordons abondamment à tous, ceux-ci (fidèles, bienfaisants) comme ceux-là (infidèles, malfaisants), des dons de ton Seigneur. Et les dons de ton Seigneur ne sont refusés (à personne)... »

(S2v258) « N'as-tu pas su (l'histoire de) celui qui, parce qu'Allah l'avait fait roi, argumenta contre Abraham au sujet de son Seigneur ? Abraham ayant dit : “J'ai pour Seigneur Celui qui donne la vie et la mort”, l'autre répondit : “Moi aussi,  je donne la vie et la mort (en pouvant condamner à mort ou pas).” Alors dit Abraham : “Puisque Allah fait venir le soleil du Levant, fais-le donc venir du Couchant.” Le mécréant resta alors confondu. Allah ne guide pas les gens injustes. »

(S4v174) « Ô gens ! Certes une preuve évidente vous est venue de la part de votre Seigneur. Et Nous avons fait descendre vers vous une lumière éclatante(: le guide qu'est le Coran). »

(Sourate 55 Le Tout Miséricordieux, ou Tout Clément)

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Le Tout Miséricordieux.
Il a enseigné le Coran.
Il a créé l'homme.
Il lui a appris à s'exprimer clairement.
Le soleil et la lune (évoluent) selon un calcul (minutieux).
Et l'herbe et les arbres se prosternent.
Et quant au ciel, Il l'a élevé bien haut.
Et Il a établi la balance, afin que vous ne transgressiez pas dans la pesée :
Donnez (toujours) le poids exact et ne faussez pas la pesée.
Quant à la terre, Il l'a étendue pour les êtres vivants :
il s'y trouve des fruits, et aussi les palmiers aux fruits recouverts d'enveloppes,
tout comme les grains dans leurs balles, et les plantes aromatiques.
Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez-vous ?
Il a créé l'homme d'argile sonnante comme la poterie,
et Il a créé les djinns de la flamme d'un feu sans fumée.
Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez-vous ?
Seigneur des deux Levants et Seigneur des deux Couchants (soleil et lune).
Lequel donc des bienfaits de votre seigneur nierez-vous ?
Il a donné libre cours aux deux mers pour se rencontrer,
il y a entre elles une barrière qu'elles ne dépassent pas.
Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez-vous ?
De ces deux (mers) sortent la perle et le corail.
Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez-vous ?
A Lui appartiennent les vaisseaux élevés sur la mer comme des montagnes.
Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez-vous ?
Tout ce qui est sur elle (la terre) doit disparaître,
(Seule) subsistera La Face (Wajh) de ton Seigneur, plein de majesté et de noblesse.
Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez-vous ?
Ceux qui sont dans les cieux et la terre L'implorent. Chaque jour, Il accomplit une œuvre nouvelle.
Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez-vous ?
Nous allons bientôt entreprendre votre jugement, ô vous les deux charges (du libre arbitre : hommes et djinns).
Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez-vous ?
Ô peuples des djinns et des hommes ! Si vous pouvez sortir du domaine des cieux et de la terre, alors faites-le. Mais vous ne pourrez en sortir qu'à l'aide d'un pouvoir (illimité).
Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez-vous ?
Il sera lancé contre vous un jet de feu et de fumée (ou de cuivre fondu contre les djinns venant écouter les informations sur le destin transmises entre anges du ciel), et vous ne serez pas secourus.
Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez-vous ?
Puis quand (à la fin du monde) le ciel se fendra et deviendra alors écarlate comme le cuir rouge.
Lequel des bienfaits de votre Seigneur nierez-vous ?
Alors, ni aux hommes ni aux djinns, on ne posera des questions à propos de leurs péchés.
Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez-vous ?
(Puis au Jour du Jugement Dernier) On reconnaîtra les criminels à leurs traits. Ils seront donc saisis par les toupets et les pieds.
Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez-vous ?
Voilà l'Enfer que les criminels traitaient de mensonge.
Ils feront le va-et-vient entre lui (le feu) et une eau bouillante extrêmement chaude.
Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez-vous ?
Et pour celui qui aura craint de comparaître devant son Seigneur, il y aura deux jardins.
Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez-vous ?
Aux branches touffues.
Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez-vous ?
Ils y trouveront deux sources courantes.
Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez-vous ?
Ils (les jardins) contiennent deux espèces de (fruit dans) chaque fruit.
Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez-vous ?
Ils (ces rapprochés) seront accoudés sur des tapis doublés de brocart, et les fruits des deux jardins seront à leur portée (pour être cueillis).
Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez-vous ?
Ils y trouveront (les houris) aux regards chastes, qu'avant eux aucun homme ou djinn n'aura déflorées.
Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez-vous ?
Elles seront tels (aussi belles) que le rubis et le corail.
Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez-vous ?
Y a-t-il d'autre récompense pour le bien, que le bien ?
Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez-vous ?
En deçà de ces deux jardins il y aura deux autres jardins (pour les moins rapprochés).
Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez-vous ?
Ils sont d'un vert sombre.
Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez-vous ?
Dans lesquelles il y aura deux sources jaillissantes.
Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez-vous ?
Ils contiennent des fruits, des palmiers, et des grenadiers.
Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez-vous ?
Là, il y aura des vertueuses et des belles.
Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez-vous ?
Des houris cloîtrées dans les tentes,
Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez-vous ?
qu'avant eux aucun homme ou djinn n'a déflorées.
Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez-vous ?
Ils seront accoudés sur des coussins verts et des tapis épais et jolis.
Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez-vous ?
Béni soit le Nom de ton Seigneur (Allah), Plein de Majesté et de Munificence !

(S2v97-99) « Dis : “Quiconque est ennemi de (l'Archange) Gabriel doit connaître que c'est lui qui, avec la permission d'Allah, a fait descendre sur ton cœur cette révélation qui déclare véridiques les messages antérieurs et qui sert aux croyants de guide et d'heureuse annonce.”  Quiconque est ennemi d'Allah, de Ses anges, de Ses messagers, de Gabriel et de Michaël... (Allah sera son ennemi) car Allah est l'ennemi des infidèles. Et très certainement Nous avons fait descendre vers toi des signes évidents. Et seuls les pervers n'y croient pas. »

(S40v79-81) « C'est Allah qui vous a fait les bestiaux pour que vous en montiez, les mangiez, ou en trouviez (d'autres) profits, et afin que vous atteigniez sur eux une chose nécessaire qui vous tenait à cœur (commerce, voyage). C'est sur eux et sur les vaisseaux (bateaux) que vous êtes transportés. Et Il vous montre Ses merveilles. Quelles merveilles d'Allah niez-vous donc ? »

(S45v2-6) « La révélation du Livre émane d'Allah, le Puissant, le Sage. Il y a certes dans les cieux et la terre des preuves pour les croyants (dont les sens de ce Coran). Et dans votre propre création (car nous avons effectivement été créés), et dans ce qu'Il dissémine comme animaux (servant à l'humanité), il y a des signes pour des gens qui croient avec certitude. De même dans l'alternance de la nuit et du jour (pour les activités et le nécessaire repos), dans ce qu'Allah fait descendre du ciel, comme subsistance (pluie) par laquelle Il redonne la vie à la terre une fois morte, et dans la distribution des vents (permettant la pollinisation et le déplacement des nuages remplis d'eau douce vitale pour les végétaux, animaux et les hommes), il y a des signes pour des gens qui raisonnent (car cela prouve que l'Univers est organisé selon un ordre intelligent). Voilà les versets d'Allah que Nous te récitons en toute vérité. Alors dans quelle parole croiront-ils après (la parole) d'Allah et après Ses signes (puisque toute personne raisonnable doit chercher légitimement l'origine de sa propre création) ? »

(ExtS14v5) « Dans tout cela (les cieux, la Terre, les végétaux, les animaux, le corps humain et la morale monothéiste), il y a des signes pour tout homme plein d'endurance et de reconnaissance. »

(S39v27) « Nous avons, dans ce Coran, cité pour les gens des exemples de toutes sortes (scientifiques et moraux) afin qu'ils se souviennent. »

(S18v54) « Et assurément, Nous avons déployé pour les gens dans ce Coran, toutes sortes d'exemples. L'homme cependant, est de tous les êtres le plus grand disputeur. »

(S21v30-33) « Ceux qui ont mécru, n'ont-ils pas vu que les cieux et la terre formaient une masse compacte ? Ensuite Nous les avons séparés et fait de l'eau toute chose vivante. Ne croiront-ils donc pas ? Et Nous avons placé des montagnes fermes dans la terre, afin qu'elle ne s'ébranle pas en les (détruisant, les hommes). Et Nous y avons placé des défilés servant de chemins afin qu'ils se guident. Et Nous avons fait du ciel un toit protégé. Et cependant ils (beaucoup d'hommes) se détournent de Ses merveilles. Et c'est Lui qui a créé la nuit et le jour, le soleil et la lune, chacun voguant dans une orbite. »

a) Explication du Seigneur que Sa Création et Ses livres révélés peuvent amener de nombreux humains vers la foi ou devenir des arguments supplémentaires prouvant l'indignité des incroyants

(S41v53) « Nous leur montrerons Nos signes dans l'univers et en eux-mêmes, jusqu'à ce qu'il leur devienne évident que c'est cela (le Coran), la Vérité. Ne suffit-il pas que ton Seigneur soit témoin de toute-chose ? »

(S3v190/191) « A travers la création des cieux et de la terre, l'alternance de la nuit et des jours, il y a des signes pour les doués d’intelligence, qui debout, assis, couchés sur leurs côtés, invoquent Dieu et méditent sur la création des cieux et de la terre disant : Notre Seigneur ! Tu n’as pas créé cela en vain. Gloire à toi ! Garde-nous du châtiment du feu. »

(S40v61) « Allah est Celui qui vous a assigné la nuit pour que vous vous y reposiez, et le jour pour y voir clair. Allah est le Pourvoyeur de grâce aux hommes, mais la plupart des gens ne sont pas reconnaissants. »

(S40v62-64) « Tel est votre Seigneur, Créateur de toute chose. Point de divinité à part Lui. Comment se fait-il que vous vous détourniez (du chemin droit) ? Ainsi ceux qui nient les prodiges d'Allah se détourent-ils (du chemin droit). C'est Allah qui vous a assigné la terre comme demeure stable et le ciel comme toit et vous a donné votre forme. Et quelle belle forme (proportionnée) Il vous a donnée ! Et Il vous a nourris de bonnes choses. Tel est Allah, votre Seigneur. Gloire à Allah, Seigneur de l'univers ! »

(S45v13) « Et Il vous a assujetti tout ce qui est dans les cieux et sur la terre (soleil, décomposition de la lune en mois, animaux, végétaux, tous à notre service) le tout venant de Lui. Il y a là des signes pour des gens qui réfléchissent. »

(S10v6) « Dans l'alternance de la nuit et du jour, et aussi dans tout ce qu'Allah a créé dans les cieux et la terre, il y a des signes, certes, pour des gens qui craignent (humblement Allah). »

(S45v2-6) « La révélation du Livre émane d'Allah, le Puissant, le Sage. Il y a certes dans les cieux et la terre des preuves pour les croyants. Et dans votre propre création, et dans ce qu'Il dissémine comme animaux, il y a des signes pour des gens qui croient avec certitude. De même dans l'alternance de la nuit et du jour, dans ce qu'Allah fait descendre du ciel comme subsistance (pluie) par laquelle Il redonne la vie à la terre une fois morte, et dans la distribution des vents, il y a des signes pour des gens qui raisonnent. Voilà les versets d'Allah que Nous te récitons en toute vérité. Alors dans quelle parole croiront-ils après (la parole) d'Allah et après Ses signes ? »

(S6v36) « Seuls ceux qui entendent (écoutent attentivement le Coran en cherchant sérieusement à comprendre le sens de la vie) répondent à l'appel (de Dieu vers la foi et le mode de vie prophétique). »

(S50v37) « Il y a bien là (dans le Coran) un rappel pour quiconque a un cœur et prête l'oreille tout en étant témoin (de sa véracité et donc de l'existence de Dieu). »

(S50v6-11) « N'ont-ils donc pas observé le ciel au-dessus d'eux : comment Nous l'avons bâti et embelli, et comment il est sans fissures ? Et la terre, Nous l'avons étendue et Nous y avons enfoncé fermement des montagnes et y avons fait pousser toutes sortes de magnifiques couples de (végétaux), à titre d'appel à la clairvoyance et de rappel pour tout serviteur repentant. Et Nous avons fait descendre du ciel une eau bénie, avec laquelle Nous avons fait pousser des jardins et le grain qu'on moissonne, ainsi que les hauts palmiers aux régimes superposés, comme subsistance pour les serviteurs. Et par elle (l'eau) Nous avons redonné la vie à une contrée morte. Ainsi se fera la résurrection. »

(S51v55) « Et rappelle, car le rappel profite aux croyants (en augmentant leur foi). »

(S6v74-79) « (Rappelle le moment) où Abraham dit à Azar, son père : “Prends-tu des idoles comme divinités ? Je te vois, toi et ton peuple, dans un égarement évident !” Ainsi avons-Nous montré à Abraham le royaume des cieux et de la terre, afin qu'il fût de ceux qui croient avec conviction. Quand la nuit l'enveloppa, il observa une étoile, et dit : “Voilà mon Seigneur !” Puis, lorsqu'elle disparut, il dit : “Je n'aime pas les choses qui disparaissent.” Lorsqu'ensuite il observa la lune se levant, il dit : “Voilà mon Seigneur !” Puis, lorsqu'elle disparut, il dit : “Si mon Seigneur ne me guide pas, je serai certes du nombre des gens égarés.” Lorsqu'ensuite il observa le soleil levant, il dit : “Voilà mon Seigneur ! Celui-ci est plus grand !” Puis lorsque le soleil disparut, il dit : “Ô mon peuple, je désavoue tout ce que vous associez à Allah. Je tourne mon visage exclusivement vers Celui qui a créé (à partir du néant) les cieux et la terre, et je ne suis point de ceux qui Lui donnent des associés.” »

Commentaire : En comprenant que le Coran confirme les messages monothéistes précédents, a amené des milliards d'hommes à une foi durable, et évoque Dieu, le bien et la mort dont dans le verset suivant du Prophète Mouhamed (SBDSL) ayant dit, car dépendant aussi de la sagesse divine, que même lui n'était pas totalement certain d'aller au Paradis malgré que ce soit le cas, prouve l'authenticité de la mission du Prophète Mouhamed (SBDSL) :
(S39v30) « En vérité tu mourras (Mouhamed) et ils mourront eux aussi. »

b) Origine de l'homme


(S96v1-4) (Premiers versets révélés au Prophète Mouhamed) « Lis (ou récites), au nom de ton Seigneur qui a créé, qui a créé l'homme d'une adhérence. Lis (ou récites) ! Ton Seigneur est le Très Noble, qui a enseigné par la plume (le calame), a enseigné à l'homme ce qu'il ne savait pas. »

(S94v1-4) « Par le figuier et l'olivier ! Et par le Mont Sinin (Sinaï) ! Et par cette Cité sûre (la Mecque) ! Nous avons certes créé l'homme dans la forme la plus parfaite. »

(S55v3/4) « Il (Dieu) a créé l'homme. Il lui a appris à s'exprimer clairement. »

(S76v1-3) « N'y a-t-il pas quelques temps où l'homme n'était même pas une chose mentionnable (du néant) ? En effet, Nous avons créé l'homme d'une goutte de sperme mélangé (aux composantes diverses) pour le mettre à l'épreuve. (C'est pourquoi) Nous l'avons fait entendant et voyant. Nous l'avons guidé dans le chemin (apprentissages divers), qu'il soit reconnaissant ou ingrat »

(S19v66/67) « Et l'homme dit : “Une fois mort, me sortira-t-on vivant (pour un Jugement Dernier) ?” L'homme ne se rappelle-t-il pas qu'avant cela, c'est Nous qui l'avons créé alors qu'il n'était rien ? »

(S56v57-59) « C'est Nous qui vous avons créés. Pourquoi ne croiriez-vous donc pas (à la résurrection) ? Voyez-vous donc ce que vous éjaculez : est-ce vous qui le créez ou (en) sommes Nous le Créateur ? »

(S19v8/9) « Et Zacharie dit : “Ô mon seigneur, comment aurais-je un fils quand ma femme est stérile et que je suis très avancé en vieillesse ? » (On) lui dit : “Ainsi sera-t-il ! Ton Seigneur a dit : Ceci m’est facile, et (par preuve qu')avant cela Je t’ai créé alors que tu n’étais rien.” »

(S2v28) « Comment pouvez-vous renier Allah alors qu’Il vous a donné la vie quand vous en étiez privés ? Puis Il vous fera mourir, puis Il vous fera revivre et enfin c’est à Lui que vous retournerez. »

(S22v5-7) « Ô hommes ! Si vous doutez au sujet de la Résurrection : c'est Nous qui vous avons créés de terre, puis d'une goutte de sperme, puis d'une adhérence, puis d'un embryon (précisément) formé aussi bien (alors) qu'informe (en apparence) pour vous montrer (Notre Omnipotence) et Nous déposerons dans les matrices (ventres maternels) ce que Nous voulons jusqu'à un terme fixé (pour la grossesse). Puis Nous vous en sortirons (à l'état) de bébé, pour qu'ensuite vous atteignez votre maturité. Il en est parmi vous qui meurent (jeunes) tandis que d'autres parviennent au plus vil de l'âge si bien qu'ils ne savent plus rien de ce qu'ils connaissaient auparavant. De même tu vois la terre desséchée (faire repousser des végétaux comme Dieu fera repousser les corps humains après leur mort) : dès que Nous y faisons descendre de l'eau elle remue, se gonfle, et fait pousser toutes sortes de splendides couples de végétaux. Il en est ainsi parce qu'Allah est la vérité, et c'est Lui qui rend la vie aux morts, et c'est Lui qui est Omnipotent, et parce que l'Heure arrivera. Pas de doute à ce sujet, et (alors) Allah ressuscitera ceux qui sont dans les tombeaux. »

(S92v3) « Et par ce qu'Il a créé (les êtres humains) mâle et femelle (leur rétribution en fonction de leurs droits et devoirs liés à leur nature sera légitime) ! »

(S96v1-5) « Lis, au nom de ton Seigneur qui a créé, qui a créé l'homme d'une adhérence. Lis ! Ton Seigneur est le Très Noble, qui a enseigné par la plume (le calame), a enseigné à l'homme ce qu'il ne savait pas. »

(ExtS53v32) « C’est Lui qui vous connaît le mieux quand Il vous a produits de terre, et aussi quand vous étiez des embryons dans les ventres de vos mères. Ne vantez pas vous-même votre pureté, c’est Lui qui connaît ceux qui (Le craignent). »

(S45v4) « Et dans votre propre création, et dans ce qu'Il dissémine comme animaux, il y a des signes pour des gens qui croient (ou pour faire croire des gens) avec certitude. »

(S64v3) « Il a créé les cieux et la terre en toute vérité et vous a donné votre forme et quelle belle forme Il vous a donnée. Et vers Lui est le devenir. »

(S16v4) « Il a créé l’homme (à partir) d’une goutte de sperme, et voilà qu’il devient un disputeur déclaré. »

(S53v45-47) « et que c’est Lui qui  a créé les deux éléments de couple, le mâle et la femelle, d’une goutte de sperme quand elle est éjaculée, et que la seconde création (en bébé après la fécondation) Lui incombe (aussi), »

(S16v78) « Et Allah vous a fait sortir des ventres de vos mères, dénués de tout savoir, et vous a donné l'ouïe, les yeux et les cœurs (puisque seuls moyens de développer le connaissance de l'intelligence ou l'intelligence de la connaissance), afin que vous soyez (dignement) reconnaissants (dans un ennoblissement personnel). »

(S51v20-23) « Il y a sur terre ainsi qu'en vous-mêmes, des preuves (de l'existence de Dieu) pour ceux qui croient (ou pour faire croire) avec certitude. N'observez-vous donc pas ? Et il y dans le ciel votre subsistance et ce qui vous a été promis (destin, Paradis). Par le Seigneur du ciel et de la terre, ceci est tout aussi vrai que le fait que vous parliez (puisque le fait qu'il y ait du sens dans nos conversations prouve que la vie a un sens, surtout que la construction du langage est un des plus grands mystères selon les scientifiques). »
Commentaire : Le hasard ne peut créer des choses ayant autant de valeur que l'esprit, la vue, l'ouïe, la raison ou donc le langage qui sont de véritables miracles, alors croire au hasard plutôt qu'à Dieu est un grave manque de discernement, une extrême paresse de réflexion ou une absence totale d'humilité du cœur, car ces choses ont presque autant de valeur et de réalité que Dieu :
(S22v46) « Que ne voyagent-ils sur la terre afin d'avoir des cœurs pour comprendre, et des oreilles pour entendre ? En effet ce ne sont pas les yeux qui s'aveuglent, mais, ce sont les cœurs dans les poitrines qui s'aveuglent. »

(S30v19/20) « Du mort (dont noyau pourrissant ou décomposition), Il fait sortir le vivant (graine ou plantes se nourrissant de la décomposition), et du vivant (dont arbre), Il fait sortir le mort (noyau pourrissant ou fin par décomposition). Et Il redonne la vie (herbe ou végétation) à la terre après sa mort. Et c'est ainsi que l'on vous fera sortir (à la résurrection). Parmi Ses signes : Il vous a créés de terre, puis, vous voilà des hommes qui se dispersent (dans le monde). »

(S16v72)« Allah vous a fait à partir de vous-mêmes des épouses, et de vos épouses il vous a donné des enfants et des petits-enfants. Et Il vous a attribué de bonnes choses. Croiront-ils donc au faux et nient-ils le bienfait d’Allah. »

(S22v46) « Que ne voyagent-ils sur la terre afin d'avoir des cœurs pour comprendre, et des oreilles pour entendre ? En effet ce ne sont pas les yeux qui s'aveuglent, mais, ce sont les cœurs dans les poitrines qui s'aveuglent. »

(S80v17-20) « Que périsse l'homme (ingrat) ! Qu'il est (généralement) ingrat ! De quoi (Allah) l'a-t-Il créé ? D'une goutte de sperme. (Puis) Il le crée et détermine (son destin), puis Il lui facilite le chemin, puis Il lui donne la mort et le met au tombeau, puis Il le ressuscitera quand Il voudra. Eh bien non ! (L'homme) n'accomplit pas ce qu'Il lui commande (comme noble cadre légal). »

(S86v5-7) « Que l'homme considère donc de quoi il a été créé. Il a été créé d'une giclée d'eau sortie d'entre les lombes et les côtes. Allah est certes capable de le ressusciter. »

c) Origine du corps

(S15v23) « Et c'est bien Nous qui donnons la vie et donnons la mort, et c'est Nous qui sommes l'héritier (de tout). »

(S39v6) « Il vous crée dans les ventres de vos mères, création après création, dans trois ténèbres (trois couches du ventre maternel). Tel est Allah, votre Seigneur ! A Lui appartient toute la Royauté. Point de divinité à part Lui. Comment pouvez-vous vous détourner (de cette vérité et de la religion) ? »

(S3v6) « C'est Lui qui vous donne forme dans les matrices comme Il veut. Point de divinité à part Lui, le Puissant, le Sage. »

(S36v77-83) « L'homme ne voit-il pas que Nous l'avons créé d'une goutte de sperme ? Et le voilà (devenu) un adversaire déclaré ! Il cite pour Nous un exemple, tandis qu'il oublie sa propre création. En effet il (l'homme) dit : “Qui va redonner la vie à des ossements une fois réduits en poussière ?” Dis : “Celui qui les a créés une première fois, leur redonnera la vie.” Il (Dieu) connaît (et gère) parfaitement toutes ses créations (et sa capacité créatrice). C'est Lui qui, de l'arbre vert, a fait pour vous du feu, et voilà que de cela vous allumez. Celui qui a créé les cieux et la terre ne sera-t-Il pas capable de créer leur pareil ? Oh que si ! Et Il est le grand Créateur, l'Omniscient. Quand Il veut une chose, Son commandement consiste à dire : “Sois”, et c'est. Louange donc, à Celui qui détient en sa main la royauté sur toute chose ! Et c'est vers Lui que vous serez ramenés. »

(S23v78) « Et c’est Lui qui a créé pour vous l’ouïe, les yeux et les cœurs. Mais vous êtes rarement reconnaissants. C’est Lui qui vous a répandus sur la terre, et c’est vers Lui que vous serez rassemblés. Et c’est lui qui donne la vie et qui donne la mort. Et l’alternance de la nuit et du jour dépend de Lui. Ne raisonnerez-vous donc pas ? »

(S31v9) « puis Il lui donna (à Adam) sa forme parfaite (nombre d'or présent dans les proportions du corps humain) et lui insuffla de Son Esprit. Et Il vous a assigné l'ouïe, les yeux et le cœur. Que vous êtes (généralement) peu reconnaissants ! »

(S30v40) « C'est Allah qui vous a créés et vous a nourris. Ensuite Il vous fera mourir, puis Il vous redonnera vie. Y en a-t-il parmi vos associés (idoles) qui fassent quoi que ce soit de tout cela ? Gloire à Lui ! Il transcende ce qu'on Lui associe. »

(S30v54) « Allah, c'est Lui qui vous a créés faibles (enfants). Puis après la faiblesse, Il vous donne la force (adulte). Puis après la force, Il vous réduit à la faiblesse et (par) à la vieillesse. Il crée ce qu'Il veut (pour nous éduquer moralement) et c'est Lui l'Omniscient, l'Omnipotent. »

(S40v67) « C'est Lui qui vous a créés de terre, puis d'une goutte sperme, puis d'une adhérence puis Il vous fait sortir petit enfant pour qu'ensuite vous atteigniez votre maturité et qu'ensuite vous deveniez vieux, - certains parmi vous meurent plus tôt, - et pour que vous atteigniez un terme fixé (mort, Jour du Jugement Dernier) afin que vous raisonniez. »

(S91v7/10)  « Et par l'âme et Celui qui l'a harmonieusement façonnée, et lui a alors inspiré son immoralité, de même que sa piété ! A réussi certes, celui qui la purifie. Et est perdu certes, celui qui la corrompt. »

(S39v42) « Allah reçoit les âmes au moment de leur mort ainsi que celles qui ne meurent pas au cours de leur sommeil. Il retient celles à qui Il a décrété la mort, tandis qu’il renvoie les autres jusqu’à un terme fixé. Il y certainement là des preuves pour des gens qui réfléchissent (car cela prouve la possibilité de résurrection, la nécessité de l'âme dans le corps pour vivre et  l'existence du Paradis sans règle physique comme le rêve). »

(S6v46/47) « Dis : « Voyez-vous si Allah prenait votre ouïe et votre vue, et scellait vos cœurs, quelle divinité autre qu’Allah vous les rendrait ? » Regarde comment à leur intention, Nous clarifions les preuves ! Pourtant ils s’en détournent. »

(S23v12-16) « Nous avons créé l’homme d’un extrait d’argile, puis Nous en fîmes une goutte de sperme dans un reposoir solide. Ensuite, Nous avons fait du sperme une adhérence, et de l’adhérence Nous avons créé un embryon, puis de cet embryon Nous avons créé des os et Nous avons revêtu les os de chair. Ensuite, Nous l’avons transformé en une toute autre création. Gloire à Allah le meilleur des créateurs ! Et puis, après cela vous mourrez. Et puis au jour de la Résurrection vous serez ressuscités. »

(S17v49-51) « Et ils disent : “Quand nous serons ossements et poussière, serons nous ressuscités en une nouvelle création ?” Dis : “Soyez pierre ou fer ou toute autre créature que vous puissiez concevoir (vous serez ressuscités).” Ils diront alors : “Qui donc nous fera revenir ?” Dis : “Celui qui vous a créés la première fois.” Ils secoueront la tête et diront : “Quand cela ?” Dis : “Il se peut que ce soit proche.” »

(S50v15) « Quoi ? Avons-Nous été fatigué par la première création(, pas du tout) ? Mais ils sont dans la confusion (au sujet) d'une création nouvelle. »

d) Origine de l'univers

(S91v1-10) « Par le soleil et par sa clarté ! Et par la lune quand elle le suit ! Et par le jour quand il l'éclaire ! Et par la nuit quand elle l'enveloppe ! Et par le ciel et Celui qui l'a construit ! Et par la terre et Celui qui l'a étendue ! Et par l'âme et Celui qui l'a harmonieusement façonnée, et lui a alors inspiré son immoralité de même que sa piété ! A réussi certes, celui qui la purifie. Et est perdu certes, celui qui la corrompt. »

(S81v15-28) « Non !... Je jure par les planètes qui gravitent qui courent et disparaissent ! Par la nuit quand elle survient ! Et par l'aube quand elle exhale son souffle ! Ceci (le Coran) est la parole d'un noble Messager, »

(S92v1/2) « Par la nuit quand elle enveloppe tous ! Par le jour quand il éclaire ! »

(S93v1/2) « Par le Jour Montant ! Et par la nuit quand elle couvre tout ! »

(S25v61/62) « Que soit béni Celui qui a placé au ciel des constellations et y a placé un luminaire (le soleil) et aussi une lune éclairante ! Et c'est Lui qui a assigné une alternance à la nuit et au jour pour quiconque veut y réfléchir ou montrer sa reconnaissance. »

(S27v60-64) « N'est-ce pas Lui (Dieu) qui a créé les cieux et la terre et qui vous a fait descendre du ciel une eau avec laquelle Nous avons fait pousser des jardins pleins de beauté alors que vous n'étiez nullement capables de faire pousser leurs arbres ? Y-a-t-il donc une divinité avec Allah ? Non, mais ce sont des gens qui Lui donnent des égaux.
N'est-ce pas Lui qui a établi la terre comme lieu de séjour, placé des rivières à travers elle, lui a assigné des montagnes fermes et établi une séparation entre les deux mers ? Y a-t-il donc une divinité avec Allah ? Non, mais la plupart d'entre eux ne savent pas.
N'est-ce pas Lui qui répond à l'angoissé quand il L'invoque, et qui enlève le mal, et qui vous fait succéder sur la terre génération après génération ? Y a-t-il donc une divinité avec Allah ? C'est rare que vous vous rappeliez. N'est-ce pas Lui qui vous guide dans les ténèbres de la terre et de la mer, et qui envoie les vents comme une bonne annonce précédant Sa grâce ? Y a-t-il donc une divinité avec Allah ? Allah est Très élevé au-dessus de ce qu'ils (Lui) associent.
N'est-ce pas Lui qui commence la création, puis la refait, et qui vous nourrit du ciel et de la terre. ? Y a-t-il donc une divinité avec Allah ? Dis : “Apportez votre preuve, si vous êtes véridiques !” »

(S2v117) « Il (Dieu) est le Créateur des cieux et de la terre à partir du néant. Lorsqu'Il décide une chose, Il dit seulement : « Sois », et elle est aussitôt. »

(S24v43-46) « N'as-tu pas vu qu'Allah pousse les nuages ? Ensuite Il les réunit, Il en fait un amas, et tu vois la pluie sortir de son sein. Et Il fait descendre du ciel de la grêle (provenant) des nuages (comparables) à des montagnes. Il en frappe qui Il veut et l'écarte de qui Il veut. Peu s'en faut que l'éclat de son éclair ne ravisse la vue. Allah fait alterner la nuit et le jour. Il y a là un sujet de réflexion pour ceux qui ont des yeux. Et Allah a créé d'eau tout animal. Il y en a qui marche sur le ventre, d'autres marchent sur deux pattes, et d'autres encore marchent sur quatre. Allah crée ce qu'Il veut et Allah est Omnipotent. Nous avons certes fait descendre des versets explicites. Et Allah guide qui Il veut vers un droit chemin. »

(S7v54/55) « Votre Seigneur, c’est Allah, qui a créé les cieux et la terre en six jours, puis S’est établi « Istawâ » sur le Trône. Il couvre le jour de la nuit qui poursuit celui-ci sans arrêt. (Il a créé) le soleil, la lune et les étoiles, soumis à son commandement. La création et le commandement n’appartiennent qu’à Lui. Toute Gloire à Allah, Seigneur de l’Univers ! Invoquez votre seigneur en toute humilité et recueillement et avec discrétion. Certes, Il n’aime pas les transgresseurs. »

(S20v2-4) « Nous n’avons point fait descendre sur toi le Coran pour que tu sois malheureux, si ce n’est qu’un Rappel pour celui qui redoute (Allah), (et comme) une révélation émanant de Celui qui a créé la terre et les cieux sublimes. »

(S31v31) « N'as-tu pas vu que c'est par la grâce d'Allah que le vaisseau vogue dans la mer, afin qu'Il vous fasse voir de Ses merveilles ? Il y a en cela des preuves pour tout homme patient et reconnaissant. »

(S35v27/28) « N’as-tu pas vu que du ciel, Allah fait descendre l’eau ? Puis Nous faisons sortir des fruits de couleurs différentes. Et dans les montagnes, il y a des sillons blancs et rouges, (aussi) de couleurs différentes, et des roches excessivement noires. Il y a pareillement des couleurs différentes parmi les hommes, les animaux et les bestiaux. Parmi Ses serviteurs, seuls les savants craignent Allah. Allah est certes, Puissant et Pardonneur. »

(S41v39) « Et parmi Ses merveilles est que tu vois la terre humiliée (toute nue). Puis aussitôt que Nous faisons descendre l’eau sur elle, elle se soulève et augmente (de volume en faisant pousser toute sorte de végétaux). Celui qui lui redonne la vie est certes Celui qui fera revivre les morts, car Il est Omnipotent. »

(S6v141) « C'est Lui (Dieu) qui a créé les jardins treillagés et non treillagés, ainsi que les palmiers et la culture aux récoltes diverses, (de même que) l'olive et la grenade d'espèces semblables et différentes. Mangez de leurs fruits, quand ils en produisent, et acquittez-en les droits le jour de la récolte. Et ne gaspillez point car Il n'aime pas les gaspilleurs. »

(S6v99) « Et c'est Lui qui du ciel a fait descendre l'eau. Puis par elle, Nous fîmes germer toute plante, de quoi Nous fîmes sortir une verdure d'où Nous produisîmes des grains superposés les uns sur les autres. Et du palmier et de sa spathe, (Nous fîmes sortir aussi) des régimes de dattes qui se tendent. Et aussi (Nous fîmes aussi sortir) les jardins de raisins, l'olive et la grenade, semblables ou différent les uns des autres. Regardez leurs fruits au moment de leur production et de leur mûrissement. Voilà bien là des signes pour ceux qui ont la foi. »

(S15v21/22) « Et il n’est rien dont Nous n’ayons les réserves et Nous ne le faisons descendre (ce tout, la subsistance) que dans une mesure déterminée (pour votre équilibre et pour éviter la gaspillage car toute nourriture ne se conserve pas ). Et Nous envoyons les vents fécondants (puisque remplis de pollen), et Nous faisons alors descendre du ciel une eau dont Nous vous abreuvons et que vous n’êtes pas en mesure de conserver. »

(S56v68-74) « Voyez-vous l’eau que vous buvez ? Est-ce vous qui l’avez fait descendre du nuage ? Ou (en) sommes Nous le descendeur ? Si Nous voulions, Nous la rendrions salée. Pourquoi n’êtes-vous pas reconnaissants ? Voyez-vous donc le feu que vous obtenez par frottement ? Est-ce vous qui avez créé son arbre ou (en) sommes-Nous le Créateur ? Nous en avons fait un rappel (de l’Enfer), et un élément utile pour ceux qui en ont besoin. Glorifie donc le nom de ton Seigneur le Très Grand ! »

(S41v37) « Parmi Ses merveilles sont la nuit et le jour, le soleil et la lune. Ne vous prosternez ni devant le soleil ni devant la lune, mais prosternez-vous devant Allah qui les a créés si c’est Lui que vous adorez. »

(S35v9) « Et c’est Allah qui envoie les vents qui soulèvent un nuage que Nous poussons ensuite vers une contrée morte, puis Nous redonnons la vie à la terre après sa mort. C’est ainsi que se fera la Résurrection. »

(S36v33) « Une preuve pour eux est la terre morte à laquelle Nous redonnons la vie et d'où Nous faisons sortir des grains dont ils mangent. »

(S30v50) « Regarde donc les effets de la miséricorde d'Allah comment (quand) Il redonne la vie à la terre après sa mort. C'est Lui qui fait revivre les morts et Il est Omnipotent. »

(S79v27-33) « Etes-vous plus durs à créer, ou le ciel qu'Il a pourtant construit ? Il a élevé bien haut sa voûte, puis l'a parfaitement ordonné (constellations servant de route pour les marins et prouvant que Dieu a vraiment tout assujetti aux hommes puisque donc aussi l'univers).  Il a assombri sa nuit et fait luire son jour. Et quant à la terre, après cela, Il l'a étendue. Il a fait sortir d'elle son eau et son pâturage, et quant aux montagnes Il les a ancrées pour votre jouissance (quand vous les regardez), vous (votre sécurité et votre subsistance à travers les rivières provenant des glaciers) et vos bestiaux (pour leur subsistance dont l'herbe et également les rivières). »
Commentaire : Ainsi même les versets coraniques sont comme des étoiles dans le ciel, car ils guident les terriens vers un plus grand salut puisque éternel.

(S88v17-20) « Ne considèrent-ils donc pas les chameaux comment ils ont été créés, et le ciel comment il est élevé, et les montagnes comment elles sont dressées, et la terre comment elle est nivelée ? »

(S42v29) « Parmi Ses Preuves est la création des cieux et de la terre, et des êtres vivants qu'Il y a disséminés. Il a en outre le pouvoir de les réunir quand Il voudra. »

(S2v164) « Certes dans la création des cieux et de la terre, dans l'alternance de la nuit et du jour, dans le navire qui vogue en mer chargé de choses profitables aux gens, dans l'eau qu'Allah fait descendre du ciel par laquelle Il rend la vie à la terre une fois morte et y répand des bêtes de toute espèce, dans la variation des vents, et dans les nuages soumis entre le ciel et la terre, en tout cela il y a des signes pour un peuple qui raisonne. »

(S67v3-5) « Celui qui a créé sept cieux superposés sans que tu voies de disproportion en la création du Tout Miséricordieux. Ramène le regard (vers le ciel). Y vois-tu une brèche quelconque ? Puis, retourne ton regard à deux fois : le regard te reviendra humilié et frustré (devant la grandeur de l'Univers). Nous avons effectivement embelli le ciel le plus proche avec des lampes (des étoiles, des météorites), dont Nous avons fait (pour certains) des projectiles pour lapider des diables, et Nous leur avons préparé le châtiment de la Fournaise. »

e) Création au service de l'homme

(S20v53-55) « C'est Lui qui vous a assigné la terre comme berceau et vous y a tracé des chemins, et qui du ciel a fait descendre de l'eau avec laquelle Nous faisons germer des couples de plantes de toutes sortes. Mangez et faites paître votre bétail. Voilà bien là des signes pour les doués d'intelligence. C'est d'elle (la terre) que Nous vous avons créés, et en elle Nous vous retournerons, et d'elle Nous vous ferons sortir une fois encore. »

(S30v10/11) « Il a créé les cieux sans pilier que vous puissiez voir, et Il a enfoncé des montagnes fermes dans la terre pour l'empêcher de basculer avec vous, et Il y a propagé des animaux de toute espèce. Et du ciel, Nous avons fait descendre une eau, avec laquelle Nous avons fait pousser des plantes productives par couples de toute espèce. Voilà la création d'Allah. Montrez-Moi donc ce qu'ont créé, ceux qui sont en dehors de Lui ? Mais les injustes sont dans un égarement évident. »

(S51v48) « Et la terre, Nous l'avons étendue. Et de quelle excellente façon Nous l'avons nivelée (car plaines fréquentes facilitant les déplacements et cycle de l'eau avec les glaciers en haut des montagnes approvisionnant les fleuves d'eau douce en permanence) ! »

(S25v48-50) « Et c'est Lui qui envoya les vents comme une annonce précédant Sa miséricorde. Nous fîmes descendre du ciel une eau pure et purifiante pour faire revivre par elle une contrée morte, et donner à boire aux multiples bestiaux et hommes que Nous avons créés. Nous l'avions répartie entre eux afin qu'ils se rappellent (de Nous). Mais la plupart des gens se refusent à tout sauf à être ingrats. »

(S36v40) « Le soleil ne peut rattraper la lune, ni la nuit devancer le jour, et chacun vogue dans une orbite. »

(S30v46) « Parmi Ses signes, Il envoie les vents comme annonciateurs pour vous faire goûter de Sa miséricorde (nuages et donc pluie, et pollinisation), et pour que le vaisseau vogue par Son ordre, et que vous recherchiez de Sa grâce. Peut-être seriez-vous reconnaissants ! »

(S35v9) « Et c'est Allah qui envoie les vents qui soulèvent un nuage que Nous poussons ensuite vers une contrée morte, puis Nous redonnons la vie à la terre après sa mort. C'est ainsi que se fera la Résurrection. »

(S31v20) « Ne voyez-vous pas qu’Allah vous a assujetti ce qui est dans les cieux et sur la terre ? Et Il vous a comblés de Ses bienfaits apparents et cachés. Et parmi les gens, il y en a qui disputent à propos d’Allah, sans science, ni guide, ni Livre éclairant. »

(S22v61-64) « C'est ainsi qu'Allah fait pénétrer la nuit dans le jour, et fait pénétrer le jour dans la nuit. Allah est certes Audient et Clairvoyant. C'est ainsi qu'Allah est Lui le Vrai, alors que ce qu'ils invoquent en dehors de Lui est le faux. C'est Allah qui est le Sublime, le Grand. N'as-tu pas vu qu'Allah fait descendre l'eau du ciel, et la terre devient alors verte ? Allah est Plein de bonté et Parfaitement Connaisseur. A Lui appartient ce qui est dans les cieux et sur la terre. Allah est le seul qui se suffit à Lui-Même et Il est Digne de louange. »

(S31v29/30) « N'as-tu pas vu qu'Allah fait pénétrer la nuit dans le jour et qu'il fait pénétrer le jour dans la nuit, et qu'Il a assujetti le soleil et la lune chacun poursuivant sa course jusqu'à un terme fixé ? Et Allah est Parfaitement Connaisseur de ce que vous faites. Il en est ainsi parce qu'Allah est la Vérité, et que tout ce qu'ils invoquent en dehors de Lui est le Faux, et qu'Allah, c'est Lui le Haut, le Grand. »

(S45v13) « Et Il vous a assujetti tout ce qui est dans les cieux et sur la terre (soleil, décomposition de la lune en mois, animaux, végétaux à notre service, etc), le tout venant de Lui. Il y a là des signes pour des gens qui réfléchissent. »

(S17v12) « Nous avons fait de la nuit et du jour deux signes, et Nous avons effacé le signe de la nuit, tandis que Nous avons rendu visible le signe du jour, pour que vous recherchiez des grâces de votre Seigneur, et que vous sachiez le nombre des années et le calcul du temps. Et Nous avons expliqué toute chose d'une manière détaillée. »

(S13v2-4) « Allah est Celui qui a élevé (bien haut) les cieux sans piliers visibles. Il S'est établi (Istawa) sur le Trône et a soumis le soleil et la lune, chacun poursuivant sa course vers un terme fixé. Il règle l'Ordre (de tout) et expose en détail les signes afin que vous ayez la certitude de la rencontre de votre Seigneur. Et c'est Lui qui a étendu la terre et y a placé montagnes et fleuves. Et de chaque espèce de fruits Il y établit deux éléments de couple. Il fait que la nuit couvre le jour. Voilà bien là des preuves pour des gens qui réfléchissent. Et sur la terre il y a des parcelles voisines les unes des autres, des jardins (plantés) de vignes, et des céréales et des palmiers, en touffes ou espacés, arrosés de la même eau, cependant Nous rendons supérieurs les uns aux autres quant au goût. Voilà bien là des preuves pour des gens qui raisonnent. »

(S13v32/33) « Allah, c'est Lui qui a crée les cieux et la terre et qui du ciel a fait descendre l'eau grâce à laquelle Il a produit des fruits pour vous nourrir. Il a soumis à votre service les vaisseaux qui par Son ordre voguent sur la mer. Et Il a soumis à votre service les rivières. Et pour vous, Il a assujetti le soleil et la lune à une perpétuelle révolution. Et Il vous a assujetti la nuit et le jour. »

(S23v18-22) « Et Nous avons fait descendre l'eau du ciel avec mesure. Puis Nous l'avons maintenue dans la terre (nappes phréatiques), cependant que Nous sommes bien Capable de la faire disparaître. Avec elle, Nous avons produit pour vous des jardins de palmiers et de vignes, dans lesquels vous avez des fruits abondants et desquels vous mangez, ainsi qu'un arbre (l'olivier) qui pousse au Mont Sinai en produisant l'huile servant à oindre et où les mangeurs trempent leur pain. Vous avez certes dans les bestiaux, un sujet de méditation : Nous vous donnons à boire de ce qu'ils ont dans le ventre, et vous y trouvez également maintes utilités, et vous vous en nourrissez. Sur eux ainsi que sur des vaisseaux vous êtes transportés. »

(S80v24-32) « Que l'homme considère donc sa nourriture. C'est Nous qui versons l'eau abondante, puis Nous fendons la terre par fissures et y faisons pousser grains, vignobles et légumes, oliviers et palmiers, jardins touffus, fruits et herbages, pour votre jouissance vous et vos bestiaux. »

(S45v4) « Et dans votre propre création, et dans ce qu'Il dissémine comme animaux, il y a des signes pour des gens qui croient (ou pour faire croire les gens) avec certitude. »

(S36v71-75) « Ne voient-ils donc pas que parmi ce que Nos mains ont fait, Nous leur avons créé des bestiaux dont ils sont propriétaires, et Nous les leurs avons soumis. Certains leur servent de monture et d'autre de nourriture, et ils en retirent d'autres utilités (laine de mouton, fromage de chèvre) et des boissons (lait de vache et de brebis). Ne seront-ils donc pas reconnaissants ? Et ils adoptèrent des divinités en dehors d'Allah, dans l'espoir d'être secourus... Celles-ci ne pourront pas les secourir, elles formeront au contraire une armée dressée contre eux (en les empêchant d'aller vers Dieu et donc vers Son Paradis au Jour du Jugement Dernier). »

(S2v29) « C’est Lui qui a créé pour vous tout ce qui est sur la terre, puis Il a orienté sa volonté vers le ciel et en fit sept cieux. Et Il est Omniscient. »

(S29v61) « Si tu leur demandes : « Qui a créé les cieux et la terre, et assujetti le soleil et la lune ? », ils diront très certainement : « Allah. » Comment se fait-il qu’ensuite ils se détournent (du chemin droit) ? Allah dispense largement ou restreints Ses dons à qui Il veut parmi Ses serviteurs. Certes, Allah est Omniscient. »

(S10v67) « C'est Lui qui vous a désigné la nuit pour que vous vous y reposiez, et le jour pour vous permettre de voir. Ce sont en vérité des signes pour les gens qui entendent ! »

(S10v5) « C'est Lui qui a fait du soleil une clarté et de la lune une lumière, et Il en a déterminé les phases afin que vous sachiez le nombre des années et le calcul (du temps). Allah n'a créé cela qu'en toute vérité. Il expose les signes pour les gens doués de savoir. »

(S2v189) « Ils t'interrogent sur les nouvelles lunes. Dis : Elles servent aux gens pour compter le temps, et aussi pour le Hajj (pèlerinage). »

(S32v2) « N'ont-ils pas vu que Nous poussons l'eau vers un sol aride, qu'ensuite Nous en faisons sortir une culture que consomment leurs bestiaux et eux-mêmes ? Ne voient-ils donc pas ? »

(S2v22) « C’est Lui qui vous a fait la terre pour lit, et le ciel pour toit, qui précipite la pluie du ciel et par elle fait surgir toute sorte de fruits pour vous nourrir, ne Lui cherchez donc pas des égaux alors que vous savez. »

(S56v63-74) « Voyez-vous donc ce que vous labourez ? Est-ce vous qui le cultivez, ou (en) sommes Nous le cultivateur ? Si Nous voulions, Nous le réduirions en débris. Et vous ne cesseriez pas de vous étonner et (de crier) :  “Nous voilà endettés, ou plutôt exposés  aux privations.” Voyez-vous l’eau que vous buvez ? Est-ce vous qui l’avez fait descendre du nuage, ou (en) sommes Nous le descendeur ? Si Nous voulions, Nous la rendrions salée. Pourquoi n’êtes vous pas reconnaissants ? Voyez-vous donc le feu que vous obtenez par frottement ? Est-ce vous qui avez créé son arbre ou (en) sommes-Nous le Créateur ? Nous en avons fait un rappel (de l’Enfer) et un élément utile pour ceux qui en ont besoin. Glorifie donc le nom de ton Seigneur le Très  Grand ! »

(S35v12/13) « Les deux mers ne sont pas identiques : (l'eau de) celle-ci est potable, douce et agréable à boire, et celle-là est salée, amère. Cependant de chacune vous mangez une chair fraîche, et vous extrayez un ornement que vous portez. Et tu vois le vaisseau fendre l'eau avec bruit, pour que vous cherchiez certains (produits) de Sa grâce. Peut-être serez vous reconnaissants. Il fait que la nuit pénètre le jour et que le jour pénètre la nuit. Et Il a soumis le soleil à la lune. Chacun d'eux s'achemine vers un terme fixé. Tel est Allah, votre Seigneur. A Lui appartient la royauté, tandis que ceux que vous invoquez en dehors de Lui ne sont même pas maîtres de la pellicule d'un noyau de datte. »

(S6v141) « C'est Lui qui a créé les jardins treillagés et non treillagés, ainsi que les palmiers et la culture aux récoltes diverses, (de même que) l'olive et la grenade, d'espèces semblables et différentes. Mangez de leurs fruits quand ils en produisent, et acquittez-en les droits le jour de la récolte. Et ne gaspillez point car Il n'aime pas les gaspilleurs. »

(S16v66-69) « Il y a certes un enseignement pour vous dans les bestiaux : Nous vous abreuvons de ce qui est dans leurs ventres un lait pur délicieux pour les buveurs, (produit qualifiable de miraculeux puisque) extrait (du mélange) des excréments (intestinaux) et du sang. (De même il y a aussi un enseignement dans les) Des fruits des palmiers et des vignes, vous retirez une boisson enivrante et un aliment excellent. Il y a vraiment là un signe pour des gens qui raisonnent. (Et voilà) ce que ton Seigneur révéla aux abeilles : “Prenez des demeures dans les montagnes, les arbres, et les treillages que (les hommes) font. Puis mangez de toute espèce de fruits, et suivez les sentiers de votre Seigneur, rendus faciles pour vous.”  De leur ventre sort une liqueur (le miel) aux couleurs variées, et dans laquelle il y a une guérison pour les gens. Il y a vraiment là une preuve pour des gens qui réfléchissent. »

(S22v36) «  Nous vous avons désigné les chameaux (les vaches et les moutons) bien portants pour certains rites établis par Allah. Il y a en eux pour vous un bien. Prononcez donc sur eux le nom d'Allah, quand ils ont eu la patte attachée (prêts à être immolés). Puis, lorsqu'ils gisent sur le flanc mangez-en, et nourrissez-en le besogneux discret et le mendiant. Ainsi Nous vous les avons assujettis afin que vous soyez reconnaissants. »

(S16v80-82) « Et Allah vous a fait de vos maisons une habitation, tout comme Il vous a procuré des maisons faites de peaux de bêtes que vous trouvez légères, le jour où vous vous déplacez et le jour où vous campez. De leur laine, de leur poil et de leur crin (des animaux, Il vous a procuré) des effets et des objets dont vous jouissez pour un certain délai. Et de ce qu'Il a créé, Allah vous a procuré des ombres. Et Il vous a procuré des abris dans les montagnes. Et Il vous a procuré des vêtements qui vous protègent de la chaleur, ainsi que des vêtements (cuirasses, armures) qui vous protègent de votre propre violence. C'est ainsi qu'Allah parachève sur vous Son bienfait, peut-être que vous vous soumettez. S'ils se détournent... il ne t'incombe que la communication claire. »

(S6v142) « Et (Il a créé) parmi les bestiaux, certains pour le transport, et d'autres pour diverses utilités. Mangez de ce qu'Allah vous a attribué (de licite), et ne suivez pas les pas du Diable car il est pour vous un ennemi déclaré. »

(S39v21) « Ne vois-tu pas qu'Allah fait descendre du ciel de l'eau, puis Il l'achemine vers des sources dans la terre. Puis avec cela, Il fait sortir une culture aux couleurs diverses, laquelle se fane ensuite, de sorte que tu la vois jaunie, puis Il la réduit en miettes. C'est là certainement un rappel aux (gens) doués d'intelligence (de ne pas vivre uniquement pour cette vie car le jour de la mort et le Jour de la Rétribution vont arriver). »

(S30v48-53) « Allah, c'est Lui qui envoie les vents qui soulèvent des nuages, puis Il les étend dans le ciel comme Il veut, et Il les met en morceaux. Tu vois alors la pluie sortir de leurs profondeurs. Puis, lorsqu'Il atteint avec elle qui Il veut parmi Ses serviteurs, les voilà qui se réjouissent, même s'ils étaient, avant qu'elle soit descendue sur eux, désespérés. Regarde donc les effets de la miséricorde d'Allah comment (quand) Il redonne la vie à la terre après sa mort. C'est Lui qui fait revivre les morts et Il est Omnipotent. Et si Nous envoyons un vent et qu'ils voient jaunir (leur végétation), ils demeurent après cela ingrats (oubliant les bienfaits antérieurs). En vérité, tu ne fais pas entendre les morts, et tu ne fais pas entendre aux sourds l'appel s'ils s'en vont en tournant le dos. Tu n'es pas celui qui guide les aveugles hors de leur égarement. Tu ne fais entendre que ceux qui croient en Nos versets et qui sont alors entièrement soumis (musulmans). »

(S43v9-14) « Et si tu leur demandes : “Qui a créé les cieux et la terre ?” Ils diront très certainement : “Le Puissant, l'Omniscient les a créés.” Celui qui vous a donné la terre pour berceau et vous y a tracé des sentiers afin que vous vous guidiez. Celui qui a fait descendre l'eau du ciel avec mesure et avec laquelle Nous ranimons une cité morte (aride), ainsi vous serez ressuscités. Celui qui a créé les couples dans leur totalité et a fait pour vous des vaisseaux, des bestiaux et des montures, afin que vous vous installiez sur leurs dos, et qu'ensuite après vous y être installés, vous vous rappeliez le bienfait de votre Seigneur et disiez : “Gloire à Celui qui nous a soumis tout cela alors que nous n'étions pas capables de les dominer. C'est vers notre Seigneur que nous retournerons.” »

(S71v19/20) « Et c'est Allah qui vous a fait de la terre un tapis, pour que vous vous acheminiez par ses voies spacieuses. »

(S78v6-16) « N'avons-Nous pas fait de la terre une couche, et (placé) les montagnes comme des piquets ? Nous vous avons créés en couples, et désigné votre sommeil pour votre repos, et fait de la nuit un vêtement, et assigné le jour pour les affaires de la vie, et construit au-dessus de vous sept (cieux) renforcés, et (y) avons placé une lampe (le soleil) très ardente, et fait descendre des nuées (nuages) une eau abondante pour faire pousser par elle grains et plantes et jardins luxuriants. »

(S100v1-5) « Par les coursiers (chevaux) qui halètent, qui font jaillir des étincelles, qui attaquent au matin. et font ainsi voler la poussière, et pénètrent au centre de la troupe ennemie. »

f) Morales sur la subsistance humaine liée au Seigneur

(S15v22) « Nous faisons alors descendre du ciel une eau dont Nous vous abreuvons (par le cycle de l'eau : pluie, glacier et rivière) et que vous n’êtes pas en mesure de conserver (à cause de l'évaporation ou de la nocivité de la stagnation). »
Commentaire : Il faut comprendre que c'est la miséricorde divine qui nous apporte progressivement notre subsistance prédestinée car sinon nous ne pourrions donc pas la conserver, ou nous risquerions souvent de mal la gérer.

(S35v3) « Ô hommes ! Rappelez-vous le bienfait d’Allah sur vous : existe-t-il en dehors d’Allah, un créateur qui du ciel et de la terre vous attribue votre subsistance ? Point de divinité à part Lui ! Comment pouvez vous vous détourner (de cette vérité) ? »

(S31v14) « Nous avons commandé à l’homme (la bienfaisance envers) ses père et mère. Sa mère l’a porté subissant peine sur peine. Son sevrage a lieu à deux ans. Sois reconnaissant envers Moi ainsi qu’envers tes parents. Vers Moi est la destination. »

(S15v19) « Et quant à la terre, Nous l'avons étalée et y avons placé des montagnes, et y avons fait pousser toute chose harmonieusement proportionnée. »

(S87v1-5) « Glorifie le nom de ton Seigneur le Très Haut, Celui Qui a crée et agencé harmonieusement, qui a décrété et guidé, et qui a fait pousser le pâturage, et en a fait ensuite un foin sombre (pour vos bestiaux). »

(S26v7-9) « N'ont-ils pas observé la terre, combien Nous y avons fait pousser de couples généreux de toutes sortes ? Voilà bien là une preuve ! Et la plupart d'entre eux ne croient pas. Et ton Seigneur est en vérité Lui le Tout Puissant, le Très Miséricordieux. »

(S11v105) « Et dans les cieux et sur la terre, que de signes auprès desquels les gens passent en s'en détournant ! »

(S56v74-82) « Glorifie donc le nom de ton Seigneur le Très Grand ! Non !… Je jure par les positions des étoiles (dans le firmament). Et c’est vraiment un serment solennel si vous saviez. C’est certainement un Coran noble, dans (provenant d') un livre bien gardé que seuls les purifiés touchent. c’est une révélation du Seigneur de l’Univers. Est-ce ce discours là que vous traitez de mensonge ? Est-ce pour vous une façon d’être reconnaissant à votre subsistance que de traiter (le Coran) de mensonge (surtout qu'il est votre subsistance spirituelle principale) ? »

(S29v60) « Que de bêtes ne se chargent point de leur propre nourriture ! C'est Allah qui les nourrit ainsi que vous. Et c'est Lui l'Audient, l'Omniscient. »

Selon Al Miqdad Ibn Madikariba (SDP), le Messager de Dieu (SBDSL) a dit : « Jamais un être humain n'a rempli pire récipient que son ventre. Il suffit au Fils d'Adam de quelques bouchées pour se nourrir. Mais s'il ne peut s'en contenter, qu'il réserve un tiers de son estomac à sa nourriture, un tiers à sa boisson, et qu'il laisse le dernier tiers vide pour lui permettre de respirer. » (Tirmidhi)

(ExtHadithQoudsi) Le Prophète (SBDSL) a dit : Dieu a dit : « Ô Mes adorateurs ! Chacun de vous est affamé sauf celui que Je nourris. Demandez-Moi de vous nourrir et Je vous nourrirai. Ô Mes adorateurs ! Chacun de vous est nu sauf celui que J’habille. Demandez-Moi donc de vous habiller et Je vous habillerai. »

(ExtS3v19) « Et quiconque ne croit pas aux signes (dont versets) d'Allah (donc sans remerciement)... alors Allah est prompt à demander compte (à l'homme pour tout ce qu'il vit sans gratitude) ! »

Le Prophète (SBDSL) a dit : Mon Seigneur m’a proposé de transformer pour moi le lit de la vallée de la Mecque en or, mais je Lui ai dit : « Non Seigneur ! Je préfère me rassasier un jour, et avoir faim l’autre. De cette façon, lorsque j’ai faim, je T’implore et je T’invoque, et lorsque je suis rassasié, je Te remercie et je fais Tes louanges. »

Anas (SDP) a dit : « Deux frères vivaient du temps du Prophète (SBDSL). L’un d’eux se rendait régulièrement chez le Prophète (SBDSL) et l’autre s’adonnait à son métier. Ce dernier se plaignit auprès du Prophète (SBDSL) de l’oisiveté de son frère. Il lui dit : « Qui sait si tu ne reçois ta subsistance à cause de lui ? »


Le Prophète (SBDSL) a dit : « Si vous vous en remettez à Allah comme il convient de s’en remettre à Lui, Il vous apportera votre subsistance comme Il l’apporte aux oiseaux qui quittent la matin leur nid le ventre creux pour y rentrer le soir le ventre plein. » (Tirmidhi)

Bible (Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu, 6:26) « Regardez les oiseaux du ciel : ils ne sèment ni ne moissonnent, et ils n’amassent rien dans des greniers ; et votre Père céleste les nourrit. Ne valez vous pas beaucoup plus qu’eux ? »

Selon Ibn Masoud (SDP), le Messager de Dieu (SBDSL) a dit : « Celui qui, touché par le besoin, s'adresse aux gens pour l'en sortir ne sera pas satisfait. En revanche, s'il s'adresse à Dieu, Il Se hâtera de lui octroyer. » (Tirmidhi)

(S65v2/3) « Et quiconque craint Allah, il lui donnera une issue favorable, et lui accordera Ses dons par (des moyens) sur lesquels il ne comptait pas. Et quiconque place sa confiance en Allah, Il (Allah) lui suffit. Allah atteint ce qu'Il Se propose, et Allah a assigné une mesure à chaque chose. »

Selon Ibn Abbas (SDP), le Messager de Dieu (SBDSL) a dit : « Celui qui demande assidûment à Dieu de l'absoudre, Dieu lui ménage une issue pour chaque situation étroite, lui apporte la solution de tout ce qui le préoccupe et lui donne sa subsistance d'où il ne s'attendait pas. » (Abou Dawoud)

Le Prophète (SBDSL) a dit : « Le mécréant, chaque fois qu’il fait une bonne action, se voit attribuer une subsistance de ce bas-monde, tandis que pour le croyant, Dieu lui retarde le salaire de ses bonnes actions pour la vie ultime et lui donne quelque subsistance dans ce bas-monde pour son obéissance. » (Mouslim)

Le Prophète (SBDSL) a dit : « Si ce monde avait aux yeux de Dieu le poids de l’aile d’un moustique, il n’aurait pas consenti au mécréant une seule gorgée. » (Tirmidhi)


(S7v32) « Dis : “Qui a interdit la parure et les bonnes nourritures qu'Allah a produit pour Ses serviteurs, ?” Dis : “Elles sont destinées à ceux qui ont la foi, dans cette vie, et exclusivement à eux au Jour de la Résurrection.” Ainsi exposons-Nous clairement les versets pour les gens qui savent. »

Abou Hourayra (SDP) a rapporté que le Prophète (SBDSL), après avoir visité le Paradis lors de son ascension dans les cieux, entretint les fidèles en ces termes alors qu'il avait un bédouin à côté de lui : « Un homme d'entre les élus du Paradis demanda au Seigneur l'autorisation de semer des grains au Paradis. « N'as-tu donc pas tout ce que tu désires (dès que tu le souhaites) ? », demanda le Seigneur. « Oui, mais je voudrai semer des grains. » répondit l'homme. (Après l'autorisation de Dieu) Il se hâta de semer et bientôt les grains levèrent et mûrirent, et on put les moissonner et en faire des tas gros comme des montagnes. Alors Dieu lui dit : « Prends cela ô fils d'Adam, puisque tu n'es jamais satisfait... » « Ô Envoyé de Dieu, s'écria le bédouin, telle chose ne peut advenir qu'à un Qoraichite (tribu de la Mecque) ou à un Ansar (tribu de Médine) qui sont des agriculteurs, mais nous, nous ne sommes pas des agriculteurs. » A ces mots, l'Envoyé de Dieu (SBDSL) éclata de rire. »
Commentaire : Le hadith précédent semble plutôt montrer la nostalgie de la vie première où Dieu était la cause de notre subsistance à travers nos récoltes dans Sa création, à l'image d'un parent donnant de la nourriture à son enfant :
(ExtS67v21) « quel est celui qui vous donnera votre subsistance s'Il (Dieu) s'arrête de fournir Son attribution ? »
En effet au Paradis, l'homme ayant le pouvoir de créer ce qu'il veut dès qu'il le veut, il ne dépend plus de la création divine ou plutôt de la volonté divine, puisque sa vie et sa capacité créatrice y sont toujours évidemment dépendantes de Dieu car il maintient en permanence toutes Ses créations et créatures par Son pouvoir créateur.
A ce propos, il est important de rappeler que les causes liées à notre subsistance et donc bienfaits divins sont incalculables, puisque l'air que nous respirons, la nourriture que nous mangeons, les vêtements que nous portons, les véhicules que nous utilisons et le commerce que nous pratiquons proviennent tous dans une chaîne de causes permanente des innombrables conséquences du Big-bang. Pour prendre un exemple simple, lorsque nous consommons un grain de riz, si nous commencions à réaliser toutes les causes pour être nourrit par cet aliment, nous serions vite étourdis : naissance et vie de la personne qui l'a planté, naissance et vie de ses parents, pluie, soleil et temps nécessaires à la croissance du grain de riz, chaque pièce du véhicule le transportant, naissance et vie de chaque ouvrier construisant les pièces de ce véhicule, sans compter tous les éléments composants notre corps, etc... :
(S16v18) « Et si vous comptez les bienfaits d'Allah, vous ne saurez pas les dénombrer. »
Ceci prouvant que nous avons par nature un respectueux besoin des autres, la nécessité d'un environnement pur préservé et une dépendance totale envers notre Créateur.
De plus si le Prophète (SBDSL) rit, c'est très probablement parce que l'homme du Paradis qu'il évoquait était ce bédouin. Ceci prouvant clairement que le Prophète (SBDSL) a bien vu le Paradis lors de son ascension nocturne. Or le Prophète (SBDSL) n'ayant promis le Paradis qu'à quelques croyants, il se pourrait aussi que sagement et pudiquement, il n'ait pas dit que c'était de ce bédouin dont il parlait pour qu'il soit encore plus persévérant dans sa piété et pour que cet enseignement soit encore plus noble. Par conséquent, il s'agirait là d'un superbe exemple de la magnifique subtilité de certains enseignements islamiques, car Dieu étant en dehors du temps et de l'espace (surtout qu'étant l'Absolu contenant l'infini), Il sait déjà ce qui se passera au Paradis et Il peut donc jouer avec ces vérités en créant d'agréables hadiths étonnants comme celui-ci, prouvant donc le fait que le Prophète (SBDSL) a bien vu le Paradis.

(S36v47) « Et quand on leur dit : « Dépensez de ce qu’Allah vous a attribué », ceux qui ont mécru disent à ceux qui ont cru : « Nourrirons-Nous quelqu’un qu’Allah aurait nourri s’Il avait voulu ? » Vous n’êtes que dans un égarement évident (puisque le partage fait partie de votre ennoblissement). »
Commentaire : Le verset précédent montre que le partage de la subsistance est évidemment un des actes nobles que l'être humain doit moralement reconnaître, acquérir et donc effectuer.

Il est à noter que les besoins nutritifs essentiels de l'être humain sont les protéines, les acides aminés, les vitamines et les minéraux.


g) Quelques morales sur les bienfaits divins

         Il est important de préciser qu'il ne faut pas préférer les bienfaits au Bienfaiteur divin, car il est légitime que le Bienfaiteur soit plus aimé que Ses bienfaits. Ainsi il faut évidemment voir la grâce dans les grâces d'Allah, et tant que ça ne nuit pas à autrui, ne pas hésiter à en profiter pleinement d'autant plus en Le louant. Et par conséquent nous pouvons mendier Dieu pas seulement par une faiblesse ou une humilité légitimes pour une créature, mais surtout par profondeur d'âme tant désireuse de Sa considération n'étant vraiment pas indifférente à cette attitude. Dans ce sens quand c'est possible, il est sage de partager la nourriture pour augmenter sa bénédiction dont à travers la satisfaction divine, un sentiment rassasié plus grand et une meilleure saveur. D'ailleurs l'enfance participe aussi à valoriser tous les biens terrestres et paradisiaques. De même le fait de sacrifier du temps et des efforts pour gagner de l'argent afin d'obtenir différents biens augmente également leur valeur ici bas et dans l’au-delà. Enfin il faut noter que seul un homme dénué de tout (ou se mettant à sa place) peut prendre la valeur de ce qu'il possède. Et par rapport aux biens des très riches, nous n'avons pas à regretter ce que nous n'avons jamais eu, ni en avoir envie sans nécessité, puisque le Paradis est beaucoup plus luxueux que les biens terrestres.

(S40v2/3) « La révélation du livre vient d'Allah... le Détenteur des faveurs. Point de divinité à part Lui et vers Lui est la destination. »

S35v3) « Ô hommes ! Rappelez-vous le bienfait d’Allah sur vous : existe-t-il en dehors d’Allah, un créateur qui du ciel et de la terre vous attribue votre subsistance ? Point de divinité à part Lui ! Comment pouvez vous vous détourner (de cette vérité) ? »

(S31v14) « Nous avons commandé à l’homme (la bienfaisance envers) ses père et mère. Sa mère l’a porté subissant peine sur peine. Son sevrage a lieu à deux ans. Sois reconnaissant envers Moi ainsi qu’envers tes parents. Vers Moi est la destination. »

(S16v114) « Mangez donc de ce qu’Allah vous a attribué de licite et de bon. Et soyez reconnaissants pour les bienfaits d’Allah, si c’est Lui que vous adorez. »


(ExtHadithQoudsi) Le Prophète (SBDSL) a dit : Dieu a dit : « Ô Mes adorateurs ! Chacun de vous est affamé sauf celui que Je nourris. Demandez-Moi de vous nourrir et Je vous nourrirai. Ô Mes adorateurs ! Chacun de vous est nu sauf celui que J’habille. Demandez-Moi donc de vous habiller et Je vous habillerai ... Ô Mes adorateurs ! Ce sont vos œuvres seulement dont je tiendrais compte, ensuite Je vous rétribuerai. Donc celui qui trouve du bien, qu’il loue Dieu, et celui qui trouve autre chose, qu’il ne s’en prenne qu’à lui-même. » (Mouslim) »

(Evangile de Jésus Christ selon saint Matthieu, 6:25) : « C'est pourquoi je vous dis : Ne vous inquiétez pas pour votre vie de ce que vous mangerez, ni pour votre corps, de quoi vous serez vêtus. La vie n'est-elle pas plus que la nourriture, et le corps plus que le vêtement (âme qui sera jugée) ? »

(ExtS3v19) « Et quiconque ne croit pas aux signes (dont versets) d'Allah (donc sans remerciement)... alors Allah est prompt à demander compte (à l'homme pour tout ce qu'il vit sans gratitude) ! »

Selon Abou Houreyra (SDP), le Messager de Dieu (SBDSL) a dit : « Regardez ceux qui sont dans une situation inférieure à la vôtre et non pas ceux qui sont dans une situation meilleure, vous éviterez ainsi de mépriser les bienfaits que Dieu vous a octroyés. » (Mouslim)
Une version de Boukhari rapporte : « Lorsque l'un d'entre vous considère celui qui a plus de fortune ou celui qui a un meilleur physique que lui, qu'Il considère plutôt celui qui possède moins que lui (afin de ne pas mépriser les bienfaits que Dieu vous a octroyés. »


Toujours selon lui, le Prophète (SBDSL) a dit : « Que périsse l'esclave du dinar et du dirham, du velours et de la soie : si on lui donne, il s'en satisfait, mais si on l'en prive, il se montre mécontent. » (Boukhari)

Kab Ibn Yad (SDP) rapporte : J'ai entendu dire le Messager de Dieu (SBDSL) : « A chaque nation une tentation et la tentation de la mienne sera l'argent. » (Tirmidhi)

Commentaire : Le hadith précédent peut faire référence aux nombreuses personnes devenues incroyantes par une insouciance apparue en pensant trop au gain d'argent.

Selon Oubaydullah Al Ansari (SDP), le Messager de Dieu (SBDSL) a dit : « Celui qui, parvenu au matin, se sent en sécurité parmi les siens, en bonne santé et possède de quoi subsister la journée, c'est comme si on avait rassemblé pour lui ce monde et ce qu'il contient. » (Tirmidhi)

Selon Abdullah Ibn Amr Ibn Al As (SDP), le Messager de Dieu (SBDSL) a dit : « A vraiment réussi celui qui a embrassé l'islam, s'est contenté du nécessaire dans sa subsistance et à qui Dieu a inspiré la satisfaction de ce qu'il lui a octroyé. » (Mouslim)

Mohammad Fadala Ibn Oubayd Al Ansari (SDP) rapporte qu'il a entendu dire le Messager de Dieu : « Bienheureux celui qui a été guidé à l'islam, dont la subsistance se limite à ses besoins et qui se contente de ce que Dieu lui a donné. » (Tirmidhi)


(S11v3) « Demandez pardon à votre Seigneur, ensuite revenez à Lui. Il vous accordera une belle jouissance (vie) jusqu'à un terme fixé (mort), et (au Jour de la Rétribution) Il accordera à chaque méritant l'honneur qu'il mérite. »

Selon Abou Oumama (SDP), le Messager de Dieu (SBDSL) a dit : « Ô Fils d'Adam, ce sera meilleur pour toi de dépenser le superflu, car le garder te portera préjudice. On ne te reprochera pas cependant d'avoir conservé le nécessaire vital. Lorsque tu dépenses, commence par ceux qui sont à ta charge. » (Tirmidhi)

Le Messager d’Allah (SBDSL) a dit : « La nourriture d’une seul personne suffit à deux, celle de deux suffit à quatre, et celle de quatre suffit à huit. » (Mouslim)

L'abbé Pierre : « Le contraire de la misère, ce n'est pas la richesse. Le contraire de la misère, c'est le partage. »

Selon Al Miqdad Ibn Madikariba (SDP), le Messager de Dieu (SBDSL) a dit : « Jamais un être humain n'a rempli pire récipient que son ventre. Il suffit au Fils d'Adam de quelques bouchées pour se nourrir. Mais s'il ne peut s'en contenter, qu'il réserve un tiers de son estomac à sa nourriture, un tiers à sa boisson, et qu'il laisse le dernier tiers vide pour lui permettre de respirer. » (Tirmidhi)

(S28v76-84) « En vérité, Coré (Karoun) était du peuple de Moïse mais il était empli de violence envers eux. Nous lui avions donné un trésor dont les clefs pesaient lourd à toute une bande de gens forts. Son peuple lui dit : “Ne te réjouis point, car Allah n'aime pas les arrogants. Et recherche à travers ce qu'Allah t'a donné, la Demeure dernière. Et n'oublie pas ta part en cette vie. Et sois bienfaisant comme Allah a été bienfaisant envers toi. Et ne recherche pas la corruption sur terre, car Allah n'aime point les corrupteurs.” Il dit : “C'est par une science que je possède que ceci m'est venu.” Ne savait-il pas qu'avant lui Allah avait fait périr des générations supérieures en force et plus riches en biens que lui, et que les criminels ne seront pas interrogés sur leurs péchés ? Il sortit à son peuple dans tout son apparat. Ceux que aimaient la vie présente dirent : “Si seulement nous avions comme ce qui a été donné à Coré. Il a été doté certes, d'une immense fortune.” Tandis que ceux auxquels le savoir a été donné dirent : “Malheur à vous ! La récompense d'Allah est meilleure pour celui qui croit et fait le bien, mais elle ne sera reçue que par ceux qui endurent.” Nous fîmes donc que la terre l'engloutît, lui et sa maison. Aucun clan en dehors d'Allah ne fut là pour le secourir, et il ne pût se secourir lui-même. Et ceux qui la veille souhaitaient être à sa place dirent alors : “Ah ! Il est vrai qu'Allah augmente ou restreint la part de qui Il veut parmi Ses serviteurs. Si Allah ne nous avait pas favorisés, Il nous aurait certainement fait engloutir. Ah ! Il est vrai que ceux qui ne croient pas ne réussissent pas.” Cette Demeure dernière (le Paradis), Nous la réservons à ceux qui ne recherchent pas à s'élever sur terre ni à y semer la corruption. Cependant, l'heureuse fin (plus haut niveau du Paradis) appartient aux pieux. Quiconque viendra avec le bien, aura meilleur que cela encore. Et quiconque viendra avec le mal, (qu'il sache que) ceux qui commettront des méfaits ne seront rétribués que selon ce qu'ils ont commis (c'est à dire par le mal et la souffrance pour leur mal ayant provoqué de la souffrance). »

Selon Abou Hourayra (SDP), le Prophète (SBDSL) a dit : « La richesse ne consiste pas en une profusion de biens, mais elle réside dans le fait de se suffire de ce que Dieu octroie. » (Boukhari et Mouslim)

Hakim Ibn Hizam (SDP) rapporte : « J'ai demandé au Prophète (SBDSL) de l'argent et il m'en a donné. Je lui en ai demandé à nouveau et il m'en a redonné. Puis je reformulai ma demande une troisième fois, il m'en donna encore et me dit : « Ô Hakim, cet argent est comparable à un fruit tendre et délicieux. Celui donc qui le prend sans cupidité, cet argent lui sera béni. Mais celui qui le prend avec avidité, cet argent ne lui sera pas béni, et il sera à l'image de celui qui mange sans pourtant se rassasier. La main qui donne (littéralement la main haute) est meilleure que la main qui reçoit (littéralement la main basse). » Je lui dis alors : « Ô Envoyé de Dieu, par Celui qui t'a envoyé par la vérité, désormais je ne prendrai plus rien de personne jusqu'à ce que je quitte ce monde. » Et effectivement, lorsque Abou Bakr (SDP) faisait appeler Hakim pour lui donner une part des dons, il refusait de prendre quoi que ce soit. Puis Omar (SDP) fit comme Abou Bakr mais Hakim refusa systématiquement. Omar déclara alors : « Ô musulmans, je vous prends à témoin que j'ai proposé à Hakim la part de butin que Dieu lui a imparti et qu'il l'a refusée. » Ainsi, Hakim refusa de prendre quoi que ce soit de quiconque après le Prophète (SBDSL), et ce jusqu'à sa mort. » (Boukhari et Mouslim)

Selon le calife Othman Ibn Affan (SDP), le Prophète (SBDSL) a dit : « Le fils d'Adam n'a droit qu'à trois choses (ici-bas) : une maison où y demeurer, des vêtements pour couvrir sa nudité, et du pain sec et de l'eau. » (Tirmidhi)

Sad Ibn Abi Waqqas (SDP), le Prophète (SBDSL) a dit : « Dieu aime le serviteur vertueux faisant preuve de contentement et de discretion. » (Mouslim) 

Selon Abdullah Ibn Amr (SDP), le Messager de Dieu (SBDSL) a dit : « Bienheureux celui qui est devenu musulman, qui a reçu comme subsistance de quoi subvenir à ses besoins, et que Dieu rend satisfait de ce qu'Il lui a octroyé. » (Mouslim)

Selon Hakim Ibn Hizam (SDP), le Prophète (SBDSL) a dit : « La main qui donne (littéralement la main haute) est meilleure que la main qui reçoit (littéralement la main basse) et il faut commencer par ceux dont on a la charge ! La meilleure des aumônes consiste à faire don du superflu. Celui qui fait preuve de retenue, Dieu le rend digne, et celui qui se passe d'autrui, Dieu le met au-dessus du besoin. » (Boukhari et Mouslim)

Selon Ibn Masoud (SDP), le Messager de Dieu (SBDSL) a dit : « Celui qui, touché par le besoin, s'adresse aux gens pour l'en sortir ne sera pas satisfait. En revanche, s'il s'adresse à Dieu, Il Se hâtera de lui octroyer. » (Tirmidhi)

Selon Abou Abdillah Zubayr ibn al-Awwam (SDP), le Prophète (SBDSL) a dit : « Il est préférable à l'un d'entre vous qu'il prenne ses cordes, aille à la montagne pour en revenir avec des fagots de bois sur son dos, et qu'il les vende, plutôt que de mendier auprès des gens même si on lui donne. » (Boukhari)

Selon Al Miqdad Ibn Madikarib (SDP), le Prophète (SBDSL) a dit : « Nul n'a mangé de nourriture meilleure que celle acquise du travail de ses mains. Le Prophète David (paix sur lui) se nourrissait du travail de ses mains. » (Boukhari)

Abou Kabsha (SDP) rapporte qu'il a entendu le Messager de Dieu (SBDSL) dire : « Je jure authentique les trois choses que je vais vous citer et vous demande de les retenir :
-L'aumône que fait un serviteur ne diminue en rien ses biens.
-Il n'est pas un serviteur qui a été victime d'une injustice et qui a fait preuve de patience sans que Dieu ne lui ajoute de la considération.
-Et il n'est pas un serviteur qui a ouvert la porte de la mendicité sans que Dieu ne lui ouvre la porte de la pauvreté.
Je vais vous dire autre chose que vous devez aussi retenir. Ce monde se divise en quatre catégories de gens :
-La première catégorie est celle d'un serviteur auquel Dieu a accordé argent et savoir. Il craint son Seigneur lorsqu'il dépense de son argent, il s'en sert pour entretenir les liens de parenté et sait que Dieu a un droit sur cet argent. Il occupe la position la plus élevée.
-La seconde est celle d'un serviteur auquel Dieu a accordé la science mais non l'argent. Cependant, il est sincère et assure : « Si j'avais de l'argent, j'œuvrerais comme untel a œuvré. » Par son intention, il aura la même récompense que le précédent.
-La troisième est celle d'un serviteur auquel Dieu a accordé de l'argent mais pas de science. Il dépense son argent de manière irraisonnée, sans craindre son Seigneur dans ce qu'il dépense et sans même s'en servir pour renforcer ses liens de parenté. Il ne reconnaît à Dieu aucun droit sur cet argent. Celui-là occupe la pire des positions.
-Enfin la quatrième catégorie est celle d'un serviteur auquel Dieu n'a accordé ni argent ni science et qui dit : « Si je possédais de l'argent, j'œuvrerais à l'instar d'un tel (comme le précédent). Du fait de (sa mauvaise) intention, il se verra donc inscrire des péchés identiques à ceux du précédent. » (Tirmidhi)

(S57v22-24) « Nul malheur n'atteint la terre ni vos personnes, qui ne soit enregistré dans un Livre avant que Nous ne l'ayons créé, et cela est certes facile à Allah. (Ceci) afin que vous ne vous tourmentiez pas au sujet de ce qui vous a échappé, ni n'exultiez pour ce qu'Il vous a donné (or il paraît logique de pouvoir exulter pour ce que Dieu est). Et Allah n'aime point tout présomptueux plein de gloriole, (et) ceux qui sont avares et ordonnent aux gens l'avarice. Et quiconque se détourne... (qu'il sache qu') Allah Se suffit alors à Lui-même et (qu') Il est Digne de louange. »

(S42v12) « Il (Dieu) possède les clefs (des trésors) des cieux et de la terre. Il attribue Ses dons avec largesse ou les restreint à qui Il veut. Certes, Il est Omniscient. »

(S34v15-17) « Il y avait assurément pour la tribu de Saba un signe dans leurs habitats : deux jardins, l'un à droite et l'autre à gauche. (Il leur fut dit :) “Mangez de ce que votre Seigneur vous a attribué, et soyez Lui reconnaissants : une bonne contrée et un Seigneur Pardonneur...” Mais ils se détournèrent. Nous déchaînâmes contre eux l'inondation du barrage, et leur changeâmes leurs deux jardins en deux jardins aux fruits amers, en tamarins et en quelques jujubiers. Ainsi les rétribuâmes Nous pour leur mécréance. Saurions-Nous sanctionner un autre que le mécréant ? »

(S2v104) « Ô vous qui croyez ! Ne dites pas : “Raina (favorise-nous)”,  mais dites : “Onzurna (regarde-nous dans nos pieux efforts)”, et écoutez : un châtiment douloureux sera pour les infidèles. »


Ibn Abbas (SDP) rapporte qu'il a entendu le Prophète (SBDSL) conseiller un homme en ces termes : « Tire bénéfice de cinq choses avant cinq choses (pour oeuvrer en bien) : de ta vie avant ta mort, de ta santé avant ta maladie, de ton temps libre avant ton activité, de ta jeunesse avant ta vieillesse, et de ta richesse avant ta pauvreté. » (Hakim)

Selon Abou Dharr (SDP), le Prophète (SBDSL) a dit : « Chacun de vous, à son réveil le matin, est redevable d'une aumône pour chacun de ses organes qu'il trouve en bonne santé. Chaque fois qu'on dit «Soubhanallah» (gloire et pureté à Dieu), c'est une aumône. Chaque fois qu'on dit «Al hamdou lillah» (la louange est à Dieu), c'est une aumône. Chaque fois qu'on dit «La ilaha illallah» (il n'y a pas de divinité à part Dieu), c'est une aumône. Chaque fois qu'on dit «Allahou akbar» (Dieu est plus grand), c'est une aumône. Chaque fois qu'on exhorte à une bonne action, c'est une aumône. Chaque fois qu'on détourne d'une mauvaise action, c'est une aumône. De même que deux unités de prière faites au Doha suffisent à s'acquitter de toutes ces aumônes. » (Mouslim)

Selon Abou Hourayra (SDP), le Messager de Dieu (SBDSL) a dit : « L'homme, pour chacune de ses articulations, doit verser l'aumône chaque jour où le soleil se lève. Pratiquer l'équité entre deux personnes est une aumône. Aider un homme à enfourcher sa monture ou à lui hisser ses bagages est une aumône. Dire une bonne parole est une aumône et tout pas effectué vers un (lieu) de prière est une aumône. De même, écarter ce qui gêne la voie est une aumône. »

Selon Abou Moussa (SDP), le Prophète (SBDSL) a dit : « Chaque musulman est redevable d’une aumône. » On dit : « Et s’il n’en a pas les moyens ? » Il dit : « Il travaille de ses deux mains. Il se fait ainsi du bien à lui-même et peut faire l’aumône. » On dit : « Et s’il en est incapable ? » Il dit : « Il aide autrui à atteindre ce qui lui tient à cœur. » On dit : « Et s’il en est incapable ? » Il dit : « Il prescrit le bien. » On dit : « Et s’il ne le fait pas ? » Il dit : « Il s’abstient de faire le mal et c’est déjà pour lui une aumône. » (Boukhari et Mouslim)

D’après Abou Hourayra (SDP), le Messager de Dieu (SBDSL) a dit : « Hâtez-vous de faire des bonnes actions avant d’en être empêchés par l’une de ces sept choses que vous devez attendre : Une pauvreté qui vous fait oublier. Une richesse qui vous pousse à une arrogance outrancière. Une maladie ruinant votre santé. Une vieillesse affaiblissant votre esprit. Une mort mettant fin à vos jours. L’arrivée du faux Messie et c’est le pire de ce que vous cache l’avenir. Ou l’Heure (de la fin du monde) et l’Heure est plus mortelle et plus amère encore. »

Ibn Omar (SDP) rapporte : le Prophète (SBDSL) était assis avec Abou Bakr Asciddiq (SDP, premier calife de l'islam) qui portait un manteau qu'il avait attaché sur sa poitrine avec des épines. C'est alors que l'Archange Gabriel (paix sur lui) descendit, lui passa le salut et le questionna :
« Ô Messager d'Allah, pourquoi vois-je Abou Bakr portant un manteau qu'il a attaché sur sa poitrine avec des épines ?
-Ô Gabriel, il a dépensé tout son argent pour moi avant la victoire (de la Mecque), répondit le Prophète (SBDSL).
-Alors passe lui le salut d'Allah et dis-lui : ton Seigneur te demande : « es-tu satisfait de Moi ou fâché dans ta pauvreté ? »
-Ô Abou Bakr, dit le Prophète (SBDSL) en se retournant vers Abou Bakr. Voici Gabriel qui te passe le salut d'Allah et Allah te demande : « es-tu satisfait de Moi ou fâché dans ta pauvreté ? »
-Me fâcherai-je devant mon Seigneur ? Je suis satisfait de mon Seigneur, je suis satisfait de mon Seigneur » répondit Abou Bakr en pleurant.
(Dans une autre version : le Prophète (SBDSL) ajouta : « Alors Allah t'informe qu'Il est satisfait de toi comme tu es satisfait de Lui. » Abou Bakr pleura et Gabriel déclara : « Par celui qui t'a envoyé par la vérité, Mouhamed ! Les anges porteurs du Trône divin se sont vêtus de manteaux ayant la même apparence que celui de ton ami. »

(S16v114) « Mangez donc de ce qu’Allah vous a attribué de licite et de bon. Et soyez reconnaissants pour les bienfaits d’Allah, si c’est Lui que vous adorez. »

(S42v27) « Si Allah attribuait Ses dons avec largesse à (tous) Ses serviteurs, ils commettraient des abus sur la terre. Alors, Il fait descendre avec mesure ce qu’il veut. Il connaît parfaitement Ses serviteurs et est Clairvoyant. »
(S34v39) « Dis : “Mon Seigneur dispense avec largesse ou restreint Ses dons à qui Il veut parmi Ses serviteurs. Et toute dépense que vous faites (dans le bien), Il la remplace (au Paradis), et c'est Lui le Meilleur des donateurs. »

(S30v37-39) « N'ont-ils pas vu qu'Allah dispense Ses dons ou les restreint à qui Il veut ? Il y a en cela des preuves pour des gens qui croient. Donne donc au proche parent son dû, ainsi qu'au pauvre et au voyageur en détresse. Cela est meilleur pour ceux qui recherchent la face d'Allah (et Sa satisfaction), et ce sont eux qui réussissent. Tout ce que vous donnerez (préterez) à usure pour augmenter vos biens au dépens des biens d'autrui ne les accroît pas auprès d'Allah, mais ce que vous donnez comme Zakat, tout en cherchant la Face d'Allah (et Sa satisfaction)... Ceux-là verront (leurs récompenses) multipliées. »

(S45v2-6) « La révélation du Livre émane d'Allah, le Puissant, le Sage. Il y a certes dans les cieux et la terre des preuves pour les croyants. Et dans votre propre création et dans ce qu'Il dissémine comme animaux, il y a (aussi) des signes pour des gens qui croient avec certitude. De même dans l'alternance de la nuit et du jour, et dans ce qu'Allah fait descendre du ciel, comme subsistance (pluie) par laquelle Il redonne la vie à la terre une fois morte, et dans la distribution des vents, il y a des signes pour des gens qui raisonnent. Voilà les versets d'Allah que Nous te récitons en toute vérité. Alors dans quelle parole croiront-ils après (la parole) d'Allah et après Ses signes ? »

(S57v22-24) « Nul malheur n'atteint la terre ni vos personnes, qui ne soit enregistré dans un Livre avant que Nous ne l'ayons créé, et cela est certes facile à Allah. (Ceci) afin que vous ne vous tourmentiez pas au sujet de ce qui vous a échappé, ni n'exultiez pour ce qu'Il vous a donné (or il paraît logique de pouvoir exulter pour ce que Dieu est). Et Allah n'aime point tout présomptueux plein de gloriole, (et) ceux qui sont avares et ordonnent aux gens l'avarice. Et quiconque se détourne... (qu'il sache qu') Allah Se suffit alors à Lui-même et (qu') Il est Digne de louange. »

(S3v14-17) « On a enjolivé aux gens l'amour des choses qu'ils désirent : femmes, enfants, trésors thésaurisés d'or et d'argent, chevaux marqués, bétail et champs. (Or) Tout cela est (seulement) un objet de jouissance pour la vie présente, alors que c'est près d'Allah qu'il y a bon retour. Dis : “Puis-je vous apprendre quelque chose de meilleur que tout cela ? Pour les pieux, il y a auprès de leur Seigneur des jardins sous lesquels coulent les ruisseaux pour y demeurer éternellement, et aussi des épouses purifiées, et l'agrément d'Allah.” Et Allah est Clairvoyant sur (Ses) serviteurs qui disent : “Ô notre Seigneur, nous avons foi, pardonne-nous donc nos péchés, et protège-nous du châtiment du Feu”, ce sont les endurants, les véridiques, les obéissants, ceux qui dépensent (dans le sentier d'Allah) et ceux qui implorent pardon juste avant l'aube. »

(S28v71-73) « Dis : “Que diriez-vous si Allah vous assignait la nuit en permanence jusqu'au jour de la Résurrection ? Quelle divinité autre qu'Allah pourrait vous apporter une lumière ? N'entendez-vous donc pas ?” Dis : “Que diriez-vous si Allah vous assignait le jour en permanence jusqu'au Jour de la Résurrection ? Quelle divinité autre qu'Allah pourrait vous apporter une nuit durant laquelle vous reposeriez ? N'observez-vous donc pas ?” C'est de par Sa miséricorde qu'Il vous a assigné la nuit et le jour, pour que vous vous reposiez et cherchiez de Sa grâce, et afin que vous soyez reconnaissants. »

(S67v30) « Dis : “Que vous en semble si votre eau était absorbée au plus profond de la terre, qui donc vous apporterait de l'eau de source ?” »

(S40v61) « Allah est celui qui vous a assigné la nuit pour que vous vous y reposiez, et le jour pour y voir clair. Allah est le Pourvoyeur de grâce aux hommes, mais la plupart des gens ne sont pas reconnaissants. »

(S2v243) « N'as-tu pas vu ceux qui sortirent de leur demeures - il y en avait des milliers - par crainte de la mort ? Puis Allah leur dit : “Mourez”. Après quoi Il les rendit à la vie. Certes, Allah est Détenteur de la faveur envers les gens, mais la plupart des gens ne sont pas reconnaissants. »

(ExtS28v82) « Il est vrai qu'Allah augmente ou restreint la part (comme épreuves ou bienfaits) de qui Il veut parmi Ses serviteurs. »

(S62v11) « Quand ils entrevoient quelque commerce ou quelque divertissement, ils s'y dispersent et te laissent debout. Dis : “Ce qui est auprès d'Allah (noblesse religieuse, Paradis, Son agrément) est bien meilleur que le divertissement et le commerce (et il faut donc donner aussi un temps suffisant à la religion et la bienfaisance sociale), et Allah est le Meilleur des pourvoyeurs.” »

(S63v9-11) « Ô vous qui avez cru ! Que ni vos biens ni vos enfants ne vous distraient du rappel d'Allah. Et quiconque fait cela... alors ceux-là seront les perdants. Et dépensez de ce que Nous vous avons octroyé avant que la mort ne vienne à l'un de vous et qu'il dise alors : “Seigneur ! si seulement Tu m'accordais un court délai : je ferais l'aumône et serais parmi les gens de bien.” Allah cependant n'accorde jamais de délai à une âme dont le terme est arrivé. Et Allah est Parfaitement Connaisseur de ce que vous faites. »

(S67v20/21) « Quel est celui qui constituerait pour vous une armée (capable) de vous secourir, en dehors du Tout Miséricordieux ? En vérité les mécréants sont dans l'illusion complète. Ou quel est celui qui vous donnera votre subsistance s'Il s'arrête de fournir Son attribution ? Mais ils persistent dans leur insolence et dans leur répulsion. »

(S68v17-33) « Nous les avons éprouvés comme Nous avons éprouvés les propriétaires du verger qui avaient juré d'en faire la récolte au matin sans dire “Si Allah le veut”. Une calamité de la part de ton Seigneur tomba dessus pendant qu'ils dormaient, et le matin, ce fut comme si tout avait été rasé. Le (lendemain) matin, ils s'appelèrent les uns les autres : “Partez tôt à votre champ si vous voulez le récolter.” Ils y allèrent donc tout en parlant entre eux à vois basse : “Ne laissez aucun pauvre y entrer aujourd'hui.” Ils partirent de bonne heure décidés à user d'avarice (envers les pauvres), convaincus que cela était en leur pouvoir. Puis, quand ils le virent (le jardin), ils dirent : “vraiment, nous avons perdus notre chemin, ou plutôt nous somme frustrés.” Le plus juste d'entre eux dit : “Ne vous avais-je pas dit de rendre gloire à Allah.” Ils dirent : “Gloire à notre Seigneur ! Oui, nous avons été injustes.” Puis ils s'adressèrent les uns aux autres en se faisant des reproches. Ils dirent : “Malheur à nous ! Nous avons été des rebelles. Nous souhaitons que notre Seigneur nous le remplace par quelque chose de meilleur. Nous désirons nous rapprocher de notre Seigneur.” Tel fut le châtiment, et le châtiment de l'au-delà est plus grand encore, si seulement ils savaient ! »

(S3v130) « Ô les croyants ! Ne pratiquez pas l'usure en multipliant démesurément votre capital. Et craignez Allah afin que vous réussissez ! »

(S111v1-5) « Que périssent les deux mains d'Abou Lahab (un des oncles du Prophète Mouhamed) et que lui-même périsse. Sa fortune ne lui sert à rien, ni ce qu'il a acquis (comme actions puisque mauvaises, impies ou mécréantes). Il sera brûlé dans un Feu plein de flammes. De même sa femme (sera en Enfer), la porteuse de bois (pour avoir répandues des épines devant la maison du Prophète), à son cou, une corde de fibres. »

(S106v3/4) « Qu'ils adorent donc le Seigneur de cette Maison (la Kaaba), qui les a nourris contre la faim et rassurés de la crainte! »

(S93v1-8) « (Dieu s'adressant au Prophète Mouhamed mais aussi à tout être humain croyant puisque provenant du néant :) Ton Seigneur ne t'a ni abandonné, ni détesté. La vie dernière (Paradis) t'est certes meilleure que la vie présente. Ton Seigneur t'accordera certes (Ses faveurs), et alors tu seras satisfait. Ne t'a-t-Il pas trouvé orphelin ? Alors Il t'a accueilli. Ne t'a-t-Il pas trouvé égaré ? Alors Il t'a guidé. Ne t'a-t-Il pas trouvé pauvre ? Alors Il t'a enrichi. »

Le Prophète (SBDSL) a dit : « Si vous vous en remettez à  Allah comme il convient de s’en remettre à Lui (en faisant un minimum de démarches), Il vous apportera votre subsistance comme Il l’apporte aux oiseaux qui quittent la matin leur nid le ventre creux pour y rentrer le soir le ventre plein. » (Tirmidhi)

Bible (Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu, 6:26) « Regardez les oiseaux du ciel : ils ne sèment ni ne moissonnent, et ils n’amassent rien dans des greniers ; et votre Père céleste les nourrit. Ne valez-vous pas beaucoup plus qu’eux ? »

Ibn Omar (SDP) rapporte : Parmi ses invocations, le Prophète (SBDSL) répétait :  « Seigneur, je me réfugie auprès de Toi contre la suppression de Tes bienfaits, la dégradation de ma santé, la soudaineté de Ton châtiment et contre tout ce qui causerait Ta colère. »

Abou Said Al-Khoudri (SDP) a rapporté que l’Envoyé de Dieu (SBDSL) a dit : Le Seigneur (Glorifié soit-Il) dit : « Celui dont le Coran (sa récitation et sa compréhension) et la mention de Dieu le préoccupent et ne me demande rien, je lui accorderai mieux que je donne à quiconque me demande. »

Selon Abou Hourayra (SDP), le Prophète (SBDSL) a dit : « Alors que le Prophète Job (paix sur lui) se lavait nu (après avoir connu le plus grand dénuement puis retrouvé sa famille, sa richesse et sa santé), des sauterelles en or tombèrent (du ciel). Il se mit alors a recueillir les sauterelles et à les glisser dans son vêtement. Dieu l'interpella alors : « Ô Job, ne t'ai-Je pas donné suffisamment pour te dispenser de tout cela ? » « Par Ta puissance, certes ! Mais je ne pourrais me passer de Ta bénédiction (tant qu'il paye la zakat). », répondit Job. » (Boukhari)

Ibn Omar (SDP) rapporte : Le Prophète (SBDSL) répétait parmi ses invocations :  « Seigneur, je me réfugie auprès de Toi contre la suppression de Tes bienfaits, la dégradation de ma santé, la soudaineté de Ton châtiment et contre tout ce qui causerait Ta colère. »

Le Prophète (SBDSL) a dit : « Rapprochez-vous de la perfection, rectifiez continuellement votre conduite et sachez que nul d’entre vous ne devra son salut à ses seules œuvres. » On dit : « Pas même toi, ô Messager de Dieu ? » Il dit : « Pas même moi, à moins que Dieu ne me couvre du voile de Sa miséricorde et de Sa générosité. »

Commentaire : Cette parole prophétique montre que l'ensemble des bonnes actions de l'homme ne lui servent qu'à gravir les étages du Paradis et ne correspondent pas à une valeur suffisante pour mériter le Paradis éternel. En effet, il n'y a logiquement que la miséricorde divine qui permet d'y accéder, comme le montre un autre enseignement qui explique que cinq cents ans d'adoration ne suffirait pas pour rembourser l'éclat d'un regard créé par Dieu dans le bas-monde.

Abou Hourayra (SDP) a rapporté que le Prophète (SBDSL), après avoir visité le Paradis lors de son ascension dans les cieux, entretint les fidèles en ces termes alors qu'il avait un bédouin à côté de lui : « Un homme d'entre les élus du Paradis demanda au Seigneur l'autorisation de semer des grains au Paradis. « N'as-tu donc pas tout ce que tu désires (dès que tu le souhaites) ? », demanda le Seigneur. « Oui, mais je voudrai semer des grains. » répondit l'homme. (Après l'autorisation de Dieu) Il se hâta de semer et bientôt les grains levèrent et mûrirent, et on put les moissonner et en faire des tas gros comme des montagnes. Alors Dieu lui dit : « Prends cela ô fils d'Adam, puisque tu n'es jamais satisfait... » « Ô Envoyé de Dieu, s'écria le bédouin, telle chose ne peut advenir qu'à un Qoraichite (tribu de la Mecque) ou à un Ansar (tribu de Médine) qui sont des agriculteurs, mais nous, nous ne sommes pas des agriculteurs. » A ces mots, l'Envoyé de Dieu (SBDSL) éclata de rire. »
Commentaire : Le hadith semble plutôt montrer la nostalgie de la vie première où Dieu était la cause de notre subsistance à travers nos récoltes dans Sa création, à l'image d'un parent donnant de la nourriture à son enfant :
(ExtS67v21) « quel est celui qui vous donnera votre subsistance s'Il (Dieu) s'arrête de fournir Son attribution ? »
En effet au Paradis, l'homme ayant le pouvoir de créer ce qu'il veut dès qu'il le veut, il ne dépend donc plus de la création divine.
A ce propos, il est important de rappeler que les causes liées à notre subsistance sont incalculables, puisque l'air que nous respirons, la nourriture que nous mangeons, les vêtements que nous portons, les véhicules que nous utilisons et le commerce que nous pratiquons proviennent tous dans une chaîne de causes permanente des innombrables conséquences du Big-bang. Pour prendre un exemple simple, lorsque nous consommons un grain de riz, si nous commencions à réaliser toutes les causes pour être nourrit par cet aliment, nous serions vite étourdis : naissance et vie de la personne qui l'a planté, naissance et vie de ses parents, pluie, soleil et temps nécessaires à la croissance du grain de riz, chaque pièce du véhicule le transportant, naissance et vie de chaque ouvrier construisant les pièces de ce véhicule, etc... :
(S16v18) « Et si vous comptez les bienfaits d'Allah, vous ne saurez pas les dénombrer. »
Ceci prouvant que nous avons par nature un respectueux besoin des autres, la nécessité d'un environnement pur préservé et une dépendance totale envers notre Créateur.
De plus si le Prophète (SBDSL) rit, c'est très probablement parce que l'homme du Paradis qu'il évoquait était ce bédouin. Ceci prouvant clairement que le Prophète (SBDSL) a bien vu le Paradis lors de son ascension nocturne. Or le Prophète (SSBDSL) n'ayant promis le Paradis qu'à quelques croyants, il se pourrait aussi que sagement et pudiquement, il n'ait pas dit que c'était de ce bédouin dont il parlait pour qu'il soit encore plus persévérant dans sa piété et pour que cet enseignement soit encore plus noble. Par conséquent, il s'agirait là d'un superbe exemple de la magnifique subtilité de certains enseignements islamiques, car Dieu étant en dehors du temps et de l'espace, Il sait déjà ce qui se passera au Paradis et Il peut donc jouer avec ces vérités en créant d'agréables hadiths étonnants comme celui-ci, prouvant donc le fait que le Prophète (SBDSL) a bien vu le Paradis.

Le Prophète (SBDSL) a dit : « Au jour du jugement, on appelle un homme, et Dieu le Très-Haut lui dit : « Comment as-tu passé ta vie terrestre ? »
Il répond : « Je T'ai servi pendant cinq cents ans dans une île entourée de toutes parts par la mer. Je n'avais là aucune compagnie que Ton souvenir. J'ai jeûné et prié. Enfin, je suis mort prosterné. »
Dieu lui dit : « C'est bien. Entre au paradis grâce à Ma miséri­corde. »
L'homme réplique : « Non Seigneur, grâce à ma bonne conduite. »
Dieu le Très-Haut lui répond : « Viens ici que Je règle Mes comptes avec toi, ô Mon serviteur. Qui est-ce qui t'a donné la force de Me servir pendant cinq cents ans dans une île en jeûnant et en priant ? »
Il répond : « C'est Toi Seigneur. »
Dieu lui dit : « Qui est-ce qui a fait croître un arbre de grenades qui chaque jour produi­sait des fruits dont tu te nourrissais ? »
Il répond : « C'est Toi Seigneur. »
Dieu lui dit : « Qui est-ce qui a fait jaillir pour toi une source d'eau douce dans cette île entourée par la mer salée pour que tu puisses boire son eau et faire tes ablutions ? »
Il répond : « C'est Toi Seigneur. »
Dieu lui dit : « Qui est-ce qui t'a exaucé quand tu as prié en ces termes : Ô mon Dieu, prends mon esprit pendant que je suis prosterné ? »
Il répond : « C'est Toi Seigneur. »
Alors on dresse la balance et voici que ses cinq cents années d'adoration ne suffisent pas pour compenser un seul regard sur terre, car l'éclat du regard l'emporte sur elles (vu les innombrables causes l'ayant permis).
Dieu dit alors : « Emmenez-le en Enfer. » Mais à mi-chemin, Il le fait ramener, et Dieu le Très-Haut lui sourit et dit : « Entre au Paradis grâce à Ma misé­ricorde, tu as été un de mes bon serviteur. »

D'après Abou Hourayra (SDP) le Prophète (SBDSL) a dit : « Puis, quand Allah achèvera le jugement de Ses serviteurs et qu'Il voudra faire sortir par Sa miséricorde et selon Sa volonté certains des réprouvés de l'Enfer, Il donnera l'ordre aux anges de faire sortir du Feu quiconque ne Lui associait rien parce qu'ils attestaient qu'il n'y avait de divinité qu'Allah. Les anges les reconnaîtront grâce aux traces de la prosternation (marquée sur leur front), car le Feu dévorera entièrement le corps du fils d'Adam à l'exception de cette partie, puisqu'Allah lui a interdit de le faire. Ils sortiront donc de l'Enfer consumés par le Feu, mais grâce à l'eau de la vie qu'on versera sur eux, ils renaîtront comme renaît le pourpier dans le limon de l'inondation. Quand Allah achèvera le compte des hommes pouvant sortir de l'Enfer après y avoir subi leur punition, et qu'il  restera le pire des homme de ce groupe ayant encore la face tournée vers le Feu, celui-ci sera donc le dernier homme à pouvoir entrer au Paradis.
Par conséquent, il s'écriera : « Seigneur ! Détourne mon visage de l'Enfer dont le souffle m'étouffe et les flammes me brûlent ! » L'homme implorera Allah autant que Dieu lui inspirera.
Dieu dira alors : « Si J'exauce ton vœu, m'en demanderas-tu un autre ? »
« Non, je ne Te demanderai pas autre chose », dira l'homme en faisant maintes promesses et en prenant maints engagements vis à vis d'Allah qui détournera alors son visage de l'Enfer.
Mais quand il verra le Paradis, l'homme gardera le silence aussi longtemps qu'Allah le voudra et finira par dire : « Seigneur ! Approche-moi de la porte du Paradis. »
Allah répliquera : « N'as-tu pas pris l'engagement formel de ne plus jamais rien Me demander après ce que Je t'ai déjà donné. Malheur à toi, ô fils d'Adam ! Combien tu es perfide ! »
L'homme dira : « Si Seigneur », et il continuera à invoquer et à implorer Allah jusqu'à ce qu'Il lui dise : « Me promets-tu de ne plus rien Me demander si J'exauce ton vœu ? » L'homme Lui promettra et confirmera sa promesse par autant d'engagements formels qu'Allah voudra. Puis, Allah l'approchera de la porte du Paradis qui s'ouvrira alors devant lui. Voyant les biens et les félicités qu'il renferme, il gardera d'abord le silence aussi longtemps qu'Allah voudra, puis s'écriera : « Seigneur ! Fais-moi entrer au Paradis ! »
Allah reprendra : « N'as-tu pas pris l'engagement formel de ne plus rien Me demander. Malheur à toi, ô fils d'Adam ! Combien tu es perfide ! »
L'homme dira : « Ô Seigneur ! Fais que je ne sois pas la plus malheureuse de Tes créatures (sorties de l'Enfer) », et il poursuivra ses implorations jusqu'à provoquer le rire d'Allah (Glorifié soit-Il).
Allah le fera alors entrer au Paradis et lui dira ensuite : « Demande ce que tu désires. » L'homme ne cessera de demander et de formuler ses désirs. De plus Allah lui rappellera même des vœux oubliés jusqu'à ce que l'homme n'ait plus de souhaits à exprimer. Alors Allah lui dira : « Tout cela est à toi et autant encore. » (Mouslim)

h) Morales sur la vie

(S18v32-49) « Donne-leur l'exemple de deux hommes : à l'un d'eux Nous avons assigné deux jardins de vignes que Nous avons entourés de palmiers et Nous avons mis entre les deux jardins des champs cultivés. Les deux jardins produisaient leur récolte sans jamais manquer. Et Nous avons fait jaillir entre eux un ruisseau. Et il avait des fruits et dit alors à son compagnon avec qui il conversait : “Je possède plus de bien que toi, et je suis plus puissant que toi grâce à mon clan.” Il entra dans son jardin coupable envers lui-même (par sa mécréance). (En effet) Il (Cet homme) dit : “Je ne pense pas que ceci puisse jamais périr, et je ne pense pas que l'Heure viendra. Et si on me ramène vers mon Seigneur, je trouverai certes meilleur lieu de retour que ce jardin.”  Son compagnon lui dit, tout en conversant avec lui : “Serais-tu mécréant envers Celui qui t'a créé de terre, puis de sperme et enfin t'a façonné en homme ? Quant à moi, c'est Allah qui est mon Seigneur, et je n'associe personne à mon Seigneur. En entrant dans ton jardin, que ne dis-tu : Telle est la volonté (et la grâce) d'Allah ! Il n'y a de puissance que par Allah. Si tu me vois moins pourvu que toi en biens et en enfants, il se peut que mon Seigneur, bientôt, me donne quelque chose de meilleur que ton jardin, qu'Il envoie sur (ce dernier) du ciel quelque calamité, et que son sol devienne glissant, ou que son eau tarisse de sorte que tu ne puisses plus la retrouver.” Et sa récolte fut détruite et il se mit alors à se tordre les deux mains à cause de ce qu'il y avait dépensé, cependant que ses treilles étaient complètement ravagées. Et il disait : “Que je souhaite n'avoir associé personne à mon Seigneur !” Il n'eut aucun groupe de gens pour le secourir contre (la punition) d'Allah. Et il ne put se secourir lui-même. En l'occurrence, la souveraine protection appartient à Allah, le Vrai. Il accorde la meilleure récompense et le meilleur résultat. Et propose-leur l'exemple de la vie ici-bas : elle est semblable à une eau que Nous faisons descendre du ciel, la végétation de la terre se mélange à elle, puis elle devient de l'herbe desséchée que les vents dispersent. Allah est certes Puissant en toutes choses ! Les biens et les enfants sont l'ornement de la vie de ce monde. Cependant, les bonnes œuvres qui persistent ont auprès de ton Seigneur une meilleure récompense et (suscitent) une belle espérance. (En particulier) Le jour où Nous ferons marcher les montagnes et où tu verras la terre nivelée (comme une plaine) et où Nous les rassemblerons sans en omettre un seul (pour le jugement de chacun). Et ils seront présentés en rangs devant ton Seigneur : “Vous voilà venus à Nous comme Nous vous avons créés la première fois (nu et non circoncis). Pourtant vous prétendiez que Nous ne remplirions pas Nos promesses.” Et on déposera le livre (dans une des mains de chacun). Alors tu verras les criminels effrayés à cause de ce qu'il y a dedans dire : “Malheur à nous, qu'a donc ce livre à n'omettre de mentionner ni pêché véniel ni pêché capital ?” Et ils trouveront devant eux tout ce qu'ils ont œuvré. Et ton Seigneur ne fait du tort à personne. »

(S36v78-81) « L'homme ne voit-il pas que Nous l'avons créé d'une goutte de sperme ? Et le voilà (devenu) un adversaire déclaré ! Il cite pour Nous un exemple, tandis qu'il oublie sa propre création. En effet il (l'homme) dit : “Qui va redonner la vie à des ossements une fois réduits en poussière ?” Dis : “Celui qui les a créés une première fois, leur redonnera la vie.” Il (Dieu) connaît (et gère) parfaitement toutes ses créations (et sa capacité créatrice). C'est Lui qui, de l'arbre vert, a fait pour vous du feu, et voilà que de cela vous allumez. Celui qui a créé les cieux et la terre ne sera-t-Il pas capable de créer leur pareil ? Oh que si ! Et Il est le Grand Créateur, l’Omniscient. »

(S30v21-24) « Et parmi Ses signes Il a créé de vous, pour vous, des épouses pour que vous viviez en tranquillité avec elles, et Il a mis entre vous de l'affection et de la bonté. Il y a en cela des preuves pour des gens qui réfléchissent. Et parmi Ses signes la création des cieux et de la terre et la variété de vos idiomes et de vos couleurs. Il y a en cela des preuves pour les savants. Et parmi Ses signes votre sommeil la nuit et le jour, et aussi votre quête de Sa grâce. Il y a en cela des preuves pour des gens qui entendent. Et parmi Ses signes Il vous montre l'éclair avec crainte (de la foudre) et espoir (de la pluie), et fait descendre du ciel une eau avec laquelle Il redonne la vie à la terre après sa mort. Il y a en cela des preuves pour des gens qui raisonnent. »

(S17v23) « Et Ton Seigneur a décrété de n’adorez que Lui, et de marquez de la bonté envers les père et mère. (C'est pourquoi Dieu dit :) “Si l’un deux ou tous d’eux doivent atteindre la vieillesse auprès de toi, alors ne leur dis point : fi ! et ne les brusque pas, mais adresse-leur des paroles respectueuses, et par miséricorde abaisse pour eux l’aile de l’humilité, et dis : Ô mon Seigneur, fais leur miséricorde comme ils m’ont élevé tout petit.” »

(S10v24/25) « La vie présente est comparable à une eau que Nous faisons descendre du ciel et qui se mélange à la végétation de la terre dont se nourrissent les hommes et les bêtes. Puis lorsque la terre prend sa parure et s'embellit, et que ses habitants pensent qu'elles est à leur entière disposition, Notre Ordre lui vient (comme la mort pour l'être humain), de nuit ou de jour, c'est alors que Nous la rendrons toute moissonnée, comme si elle n'avait pas été florissante la veille. Ainsi exposons-Nous les preuves pour des gens qui réfléchissent. Allah appelle à la demeure de la paix (le Paradis) et guide qui Il veut vers un droit chemin. »

(S30v19/20) « Du mort (dont noyau pourrissant ou décomposition), Il fait sortir le vivant (graine ou plantes se nourrissant de la décomposition), et du vivant (dont arbre), Il fait sortir le mort (noyau pourrissant ou fin par décomposition). Et Il redonne la vie (herbe ou végétation) à la terre après sa mort. Et c'est ainsi que l'on vous fera sortir (à la résurrection). Parmi Ses signes : Il vous a créés de terre, puis, vous voilà des hommes qui se dispersent (dans le monde). »

(S30v7) « Ils (les incroyants) connaissent un aspect de la vie présente, tandis qu'ils sont inattentifs à l'au-delà. »

(S28v60/61) « Tout ce qui vous a été donné est la jouissance éphémère de la vie ici-bas et sa parure, alors que ce qui est auprès d'Allah est meilleur et plus durable... Ne comprenez-vous donc pas ? Celui à qui Nous avons fait une belle promesse (du Paradis) dont il verra l'accomplissement, est-il comparable à celui à qui Nous avons accordé la jouissance de la vie présente (sans foi ni loi) et qui sera ensuite, le Jour de la Résurrection, de ceux qui comparaîtront (devant Nous). »

(S18v45) « Et propose-leur l'exemple de la vie ici-bas. Elle est semblable à une eau que Nous faisons descendre du ciel : la végétation de la terre se mélange à elle, puis elle devient de l'herbe desséchée que les vents dispersent. Allah est certes Puissant en toutes choses ! »

(S87v14-19) « Réussit certes, celui qui se purifie, se rappelle le nom de son Seigneur, puis célèbre la Salat. Mais vous préférez plutôt la vie présente, alors que l'au-delà est meilleur et plus durable. Ceci se trouve certes, dans les Feuilles anciennes, les Feuilles d'Abraham et de Moïse. »

(S25v23) « (Lors du Jugement Universel pour les incroyants) Nous avons considéré l’œuvre qu’ils ont accomplie (sans rendre hommage à Dieu) et Nous l’avons réduite en poussière éparpillée.  »

(S16v41/42) «  Et ceux qui pour (la cause d')Allah ont émigré après avoir subi des injustices, Nous les installerons dans une situation agréable dans la vie d'ici-bas. Et le salaire de la vie dernière sera plus grand encore s'ils savaient ! Eux qui ont enduré et placé leur confiance en leur Seigneur. »

(S57v20) « Sachez que la vie présente n’est que jeu, amusement, vaine parure, une course à l’orgueil entre vous et une rivalité dans l’acquisition des richesses et des enfants. Elle est en cela pareille à une pluie : la végétation qui en vient émerveille les cultivateurs, puis elle se fane et tu la vois donc jaunie, ensuite elle devient des débris (comme la mort). Et dans l’au-delà, il y a un dur châtiment, et aussi pardon et agrément d’Allah. Et la vie n’est qu’une jouissance trompeuse. »

(S62v11) « Quand ils entrevoient quelque commerce ou quelque divertissement, ils s'y dispersent et te laissent debout. Dis : “Ce qui est auprès d'Allah (noblesse religieuse, Paradis, Son agrément) est bien meilleur que le divertissement et le commerce (et il faut donc donner aussi un temps suffisant à la religion et la bienfaisance sociale), et Allah est le Meilleur des pourvoyeurs.” »

(S64v14-18) « Ô vous qui avez cru, vous avez de vos épouses et de vos enfants un ennemi (synonyme d'imperfection régulière ou d'une tentation pouvant vous faire oublier Dieu et la pratique religieuse). Prenez-y garde donc. Mais si vous (les) excusez, passez sur (leurs) fautes et (leur) pardonnez, sachez qu'Allah est Pardonneur, Très Miséricordieux. Vos biens et vos enfants ne sont qu'une tentation, alors qu'auprès d'Allah est une énorme récompense (et vous devez donc aussi dépensez pour Lui par la pratique religieuse). Craignez Allah donc autant que vous pouvez, écoutez, obéissez (Lui) et faites largesses (de vos biens pour Lui). Ce sera un bien pour vous. Et quiconque a été protégé contre sa propre avidité... ceux-là sont ceux qui réussissent (car le partage est une des qualités principal de la dignité et de l'ennoblissement maximal). Si vous faites à Allah un prêt sincère, Il le multipliera pour vous et vous pardonnera. Allah cependant est très Reconnaissant et Indulgent (même pour de petites dépenses sincères pour Lui). Il est le Connaisseur du monde invisible et visible, et Il est le Puissant, le Sage. »

(S43v83) « Laisse-les donc s'enfoncer dans leur fausseté et s'amuser jusqu'à ce qu'ils rencontrent le Jour (de la Rétribution) qui leur est promis. »

(S35v5) « Ô hommes ! La promesse d'Allah est vérité. Ne laissez pas la vie présente vous tromper, et que le grand trompeur (Satan) ne vous trompe pas à propos d'Allah. »

(S6v32) « La présente vie n'est que jeu et amusement. La demeure dans l'au-delà sera meilleure pour ceux qui sont pieux. Eh bien, ne comprenez-vous pas ? »

(S29v64) « Cette vie d’ici-bas n’est qu’amusement et jeu. La demeure de l’au-delà est assurément la vraie vie. S’ils savaient ! »

(S6v70) « Laisse ceux qui prennent leur religion pour jeu et amusement, et qui sont séduits par la vie sur terre. Et rappelle par ceci (le Coran) pour qu'une âme ne s'expose pas à sa perte selon ce qu'elle aura acquis, (le Jour où) elle n'aura en dehors d'Allah ni allié ni intercesseur. Et quelle que soit la compensation qu'elle offrirait, elle ne sera pas acceptée d'elle. Ceux-là se sont abandonnés à leur perdition à cause de ce qu'ils ont acquis. Leur breuvage sera l'eau bouillante et ils auront un châtiment douloureux, pour avoir mécru. »

(S70v42/44) « Laisse-les donc s'enfoncer (dans leur mécréance) et se divertir jusqu'à ce qu'ils rencontrent leur jour dont on les menaçait : ce jour où ils sortiront des tombes rapidement comme s'ils couraient vers des pierres dressées, leurs yeux seront abaissés, l'avilissement les couvrira. C'est cela le jour dont on les menaçait ! »

(S7v51) « Ceux-ci prenaient leur religion comme distraction et jeu, et la vie d'ici-bas les trompait. Aujourd'hui, Nous les oublierons comme ils ont oublié la rencontre de leur Jour (de la Rétribution) que voici, et parce qu'ils reniaient Nos enseignements. »
Commentaire : Il semble que les termes « jeu » et « amusement » des versets précédents y sont utilisés pour les comparer à la gravité incomparable du Jour du Jugement Universel et pour montrer les valeurs supérieures de la noblesse sur terre et de la réalité extraordinaire et du plaisir extrême présentes au Paradis.

Ibn Omar (SDP) rapporte : « Le Prophète (SBDSL) me prit par l'épaule et me dit : « Sois dans ce monde comme un étranger (aussi passionné qu'un voyageur) ou un passant (puisque devant retourner vers notre monde originel qu'est le Paradis après l'avoir valorisé sur terre). »

Ibn Omar (SDP) avait pour coutume de dire : « Lorsque tu parviens au soir, n'attends pas le lendemain, et parvenu au matin, n'attends pas le soir. Tire avantage de ta santé avant ta maladie et de ta vie avant ta mort (pour faire des bonnes actions afin de te rapprocher de Dieu surtout que la création divine quotidienne est une bonne action permanente). » (Boukhari)

Selon Abdullah Ibn Masud (SDP), le Messager d'Allah (SBDSL) a dit : « Ne vous attachez pas aux propriétés foncières car elles susciteraient en vous le désir de ce monde (avarement et jusqu'à votre mort dont par une possible sortie de la vie sociale et car ne dépensant plus mensuellement pour Dieu en ancrant donc le cœur à la terre au lieu de tendre vers l'au-delà). » (Tirmidhi)

Selon Abdullah Ibn Masoud (SDP), le Messager de Dieu (SBDSL) s'est couché sur une natte. A son réveil un de ses côtés (dont du visage) portait les traces de la natte. Nous dîmes : « Ô Messager de Dieu ! Que dirais-tu si nous t'apportions un tapis ? » Il répondit : « Qu'ai-je à faire avec ce bas-monde ? Je ne suis en ce monde qu'à l'image d'un cavalier qui est venu sous un arbre s'ombrager puis s'en est allé en l'abandonnant (comme la mort). » (Tirmidhi)

(S30v58-60) « Et dans ce Coran, Nous avons certes cité pour les gens des exemples de toutes sortes. Et si tu leur apportes un prodige, ceux qui ne croient pas diront : “Certes, vous n'êtes que des imposteurs.” C'est ainsi qu'Allah scelle les cœurs de ceux qui ne savent pas. Sois donc patient, car la promesse d'Allah est vérité. Et que ceux qui ne croient pas fermement ne t'ébranlent pas ! »

(S42v36-39) « Tout ce qui vous a été donné (comme biens) n'est que jouissance de la vie présente. Mais ce qui est auprès d'Allah est meilleur et plus durable pour ceux qui ont cru et  placent leur confiance en leur Seigneur, évitent (de commettre) les péchés les plus graves ainsi que les turpitudes, et pardonnent après s'être mis en colère, répondent à l'appel de leur Seigneur, accomplissent la Salat, se consultent entre eux à propos de leurs affaires, dépensent de ce que Nous leur attribuons, et qui atteints par l'injustice (envers la communauté), ripostent. »


Le Prophète (SBDSL) a dit : « L’image de ce bas-monde en comparaison de l’autre (au niveau des plaisirs) n’est que telle que celui d’entre vous qui plonge son doigt dans la mer, qu’il voie donc ce qu’il en retire. » (Mouslim)

Le Prophète (SBDSL) a dit : « Seigneur Dieu ! Il n’y a de vie que celle de l’autre monde. » (URA)

Jabir (SDP) rapporte : Le Prophète (SBDSL) traversa un jour le marché, entouré de gens. Alors qu'il passait devant un chevreau mort aux petites oreilles, il le saisit par l'oreille puis s'exclama : « Lequel d'entre vous voudrait acquérir cet animal pour un dirham ? » Ils répondirent : « Nous n'en voulons point, pas même pour rien ! Qu'en ferions-nous ? » Le Prophète (SBDSL) reprit : « Vous ne le voulez vraiment pas (même gratuitement) ? » Ils répondirent : « Par Dieu, même s'il était vivant, le fait qu'il ait de petites oreilles est déjà un défaut. Qu'en est-il alors qu'il est mort ? » Le Prophète (SBDSL) leur dit alors : « Par Dieu, ce monde (matérialiste) est plus méprisable au regard de Dieu que ne l'est ce chevreau à vos yeux. » (Mouslim)

i) Morales des histoires des Prophètes

(S6v89) « C'est à eux (Prophètes) que Nous avons apporté le Livre, la sagesse et la prophétie. Si ces autres-là (certains hommes) n'y croient pas, du moins Nous avons confié ces choses à des gens qui ne les nient pas (par preuve des calendriers monothéistes mondiaux). »

          A travers les histoires coraniques rappelant la vie des Prophètes, Allah nous explique que leur mission n'était pas seulement de transmettre des ordres divins, car ils apportèrent aussi de manière exemplaire des comportements honorables suivant les règles religieuses et une piété constante quelles que soient les épreuves des hommes, du diable ou de Dieu. En effet, le bien, sa pratique et sa transmission, à travers la religion, méritent de ne concéder aucune condition comme la protection des proches, de la veuve, de l'orphelin, de l'innocent, de la justice et du faible en général :
(S4v75) « Et qu'avez vous à ne pas combattre dans le sentier d'Allah, et pour la cause des faibles : hommes, femmes et enfants qui disent : “Seigneur ! Fais-nous sortir de cette cité dont les gens sont injustes, et assigne-nous de Ta part un allié, et assigne-nous de Ta part un secoureur.” »
Les épreuves des hommes étaient généralement les mêmes, puisque la plupart du temps les Prophètes et les premiers croyants subissaient des persécutions de notables orgueilleux et de gens idolâtres voulant préserver les mauvaises coutumes de leurs ancêtres parfois lucratives.
Les épreuves du diable sont identiques pour toute l'humanité puisque les hommes doivent lutter contre les mauvaises pensées qu'il insuffle dans leurs cœurs et donc leurs esprits.
Et les épreuves de Dieu nous montrent que quelles que soient les conditions de vie transmises par leur Créateur, les désirs apportées par l'âme bestiale et les tentations présentées par les passions, tous nécessaires pour faire apparaître le chemin de la dignité, les Prophètes persévéraient en permanence dans l'ennoblissement religieux, un sage caractère, la bonne moralité en société, la prédication religieuse et par conséquent l'élévation spirituelle qualitative de cette dignité.
          Enfin des preuves évidentes comme les calendriers juif, chrétien et musulman que l'humanité utilise principalement aujourd'hui nous rappellent que certains Prophètes ont laissé des traces nettes de foi.


j) Origine divine ou humaine des épreuves


(S42v48) « S'ils se détournent..., Nous ne t'avons pas envoyé pour assurer leur sauvegarde : tu n'es chargé que de transmettre (le message). Et lorsque Nous faisons goûter à l'homme une miséricorde venant de Nous, il en exulte, mais si un malheur les atteint pour (ou suite à) ce que leurs mains ont perpétré..., l'homme est alors très ingrat ! »

(S10v21-23) « Et quand Nous faisons goûter aux gens une miséricorde après qu'un malheur les a touchés, voilà qu'ils dénigrent Nos versets. Dis : “Allah est plus prompt à réprimer (ceux qui dénigrent Ses versets).” Surtout que Nos anges enregistrent vos dénigrements. C'est Lui qui vous fait aller sur terre et sur mer, quand vous êtes en bateau. (Ces bateaux) les emportèrent grâce à un bon vent. Ils s'en réjouirent jusqu'au moment où, assaillis par un vent impétueux, assaillis de tous côtés par les vagues, se jugeant enveloppés (par la mort), ils prièrent Allah, Lui vouant le culte (et disant) : “Certes, si Tu nous sauves de ceci, nous serons parmi les reconnaissants !” Lorsqu'Il les a sauvés, les voilà qui, sur terre, transgressent injustement. Ô gens ! Votre transgression ne retombera que sur vous-mêmes. C'est une jouissance temporaire de la vie présente. Ensuite, c'est vers Nous que sera votre retour, et Nous vous rappellerons alors ce que vous faisiez. »

(S17v66) « Votre Seigneur est Celui qui fait voguer le vaisseau pour vous en mer, afin que vous alliez à la recherche de quelque grâce de Sa part. Certes Il est Miséricordieux envers vous, Et quand le mal vous touche en mer, ceux que vous invoquiez en dehors de Lui se perdent. Puis, quand Il vous sauve et vous ramène à terre, vous vous détournez. L'homme reste très ingrat ! Etes-vous à l'abri de ce qu'Il vous fasse engloutir par un pan de terre, ou qu'Il envoie contre vous un ouragan (composé de pluie de pierres) contre lesquels vous ne trouverez alors aucun protecteur ? Ou êtes-vous à l'abri de ce qu'Il vous y ramène (en mer) une autre fois, qu'Il déchaîne contre vous un de ces vents à tout casser, puis qu'Il vous fasse noyer à cause de votre mécréance ? Et alors vous ne trouverez personne pour vous défendre contre Nous ! »

(S11v9-11) « Et si Nous faisons goûter à l'homme une grâce de Notre part, et qu'ensuite Nous la lui arrachons, le voilà désespéré et ingrat. Et si Nous lui faisons goûter le bonheur, après qu'un malheur l'ait touché, il dira : “Les maux se sont éloignés de moi”, et le voilà qui exulte plein de gloriole, sauf ceux qui sont endurants et font de bonnes oeuvres. Ceux-là obtiendront pardon et une grosse récompense. »

(S10v12) « Et quand le malheur touche l'homme, il fait appel à Nous, couché sur le côté, assis, ou debout. Puis quand Nous le délivrons de son malheur, il s'en va comme s'il ne Nous avait point imploré pour un mal qui l'a touché. C'est ainsi que furent embellies aux outranciers leurs actions. »

(S31v32) « Quand une vague (aussi dans un sens comparable au Jour du Jugement Universel que les incroyants devraient également redoutés) les recouvre comme des ombres, ils invoquent Allah, vouant leur Culte exclusivement à Lui. Et lorsqu'Il les sauve, en les ramenant vers la terre ferme, certains d'entre eux deviennent réticents, mais seul le grand traître et le grand ingrat renient Nos signes. Ô hommes ! Craignez votre Seigneur et redoutez un jour où le père ne répondra en quoi que ce soit pour son enfant, ni l'enfant pour son père. La promesse d'Allah est vérité. Que la vie présente ne vous trompe donc pas, et que le Trompeur (Satan) ne vous induise pas en erreur sur Allah ! La connaissance de l'Heure (de la fin du monde amenant à la résurrection) est auprès d'Allah. Et c'est Lui qui fait tomber la pluie salvatrice, et Il sait ce qu'il y a dans les matrices. Et personne ne sait ce qu'il acquerra demain, et personne ne sait dans quelle terre il mourra. Certes Allah est Omniscient et Parfaitement Connaisseur. »

(S42v32-35) « Et parmi Ses preuves sont les vaisseaux traversant la mer (dont certaines vagues sont) semblable à des montagnes. S'Il veut, Il calme le vent, et les voilà qui restent immobiles à sa surface. Ce sont certainement là des preuves pour tout (homme) endurant et reconnaissant. Ou bien, Il les détruit en punition de ce qu'ils ont acquis (comme péchés). Cependant, Il pardonne beaucoup. Ceux qui disputent à propos de Nos preuves savent bien qu'ils n'ont pas d'échappatoire. »

(S17v89) « Et certes, Nous avons déployé pour les gens dans ce Coran, toutes sortes d'exemples. Mais la plupart des gens s'obstinent à être mécréants. »

k) Le lien entre l'homme et le singe
est une conjecture !

          Aujourd'hui la carte complète du génome humain montre que l'homme et le singe ne sont pas cousins. On ne doit pas être trompé par les tentatives des évolutionnistes d'exploiter ce nouveau développement, surtout que toutes les découvertes de crânes des grands singes préhistoriques supposés être en rapport avec l'homme ont été formellement réfutés suite à des analyses prouvant que des chocs, des mal formations (dont humaines), ou des arnaques de fausses mutations en étaient à l'origine. Surtout que ces pièces osseuses n'ont souvent plus rien à voir avec leur origine car ayant été sous l'influence de prédateurs, de bactéries, de l'enfouissement, de l'érosion pluviale et de l'évolution géologique. Or même si il y a un peu de vérité dans ces informations, il peut être compris que les singes bipèdes ou les homos pré-sapiens même un peu intelligents ne sont pas la même espèce que l'homme surtout qu'il n'existe pas de lien ADN clair entre eux et lui, et même si de récentes découvertes s'en rapprochent, le Coran affirme que Dieu peut créer ex-nihilo même un corps proche génétiquement :
(S18v56) « Et Nous n'envoyons les Messagers que pour annoncer la bonne nouvelle et avertir. Et ceux qui ont mécru disputent avec de faux arguments, afin d'infirmer la vérité et prennent en raillerie Mes versets (le Coran) ainsi que ce (châtiment) dont on les a avertis. »
De plus il est difficile de croire que des mutations aléatoires n'auraient atteint qu'une seule lignée et qu'aucune autre ne serait en cours. Surtout qu'une compétition entre les Instituts et Muséums d'Histoire Naturelle est apparue pour obtenir une découverte unique ou toujours plus antérieure.
Par ailleurs une compétition entre les Instituts et Muséums d'Histoire Naturelle est apparue pour obtenir une découverte unique ou toujours plus antérieure afin d'attirer le maximum de touristes et donc d'argent, ce qui peut clairement être à l'origine de moins d'exigence scientifique, voire de plus de perversion scientifique.
De nombreux savants pensent que la vie provient au hasard de réactions chimiques mélangées à de l'énergie type radiations solaires, émissions électromagnétiques, éclairs et éruptions volcaniques, ou à des sources hydrothermales chaudes dans les profondeurs des océans ou à des météorites, qui auraient permis l'apparition de certaines molécules aux dépends d'autres éléments chimiques, puis qui auraient offert finalement des propriétés particulières aux cellules « miraculeusement » (terme pouvant être attribué à la création par Dieu de tous les êtres vivants directement dans leur état en particulier ceux composés d'organes).
D'autres savants pensent que la soupe primitive, premier océan de la terre où se trouvait des atomes de Carbone, d'Hydrogène, d'Azote, de Phosphore et de souffre à la base de toutes les futures molécules organiques seraient à l'origine tous les êtres vivants dont l'homme. Sous l'action également de différentes formes d'énergie, les matières minérales auraient formé les premières molécules organiques à l'origine des cellules.
S. Miller en tentant de recréer cette soupe primitive et de l'alimenter par des décharges électriques prétendit être parvenu à la création d'acides aminés alors que c'était en réalité évident. Or la création d'acides aminés, composant du matériel génétique, est loin d'être la création d'une grosse protéine pouvant être composée de 20 puissance 600 chaînons différents d'acides aminées, ou la création d'un simple être unicellulaire, et donc bien plus loin que la création d'un être pluricellulaire, surtout avec des tissus spécialisés composant des organes. En effet il existe un univers immense entre la présence de molécules organiques et la matière vivante animale en particulier donc composée d'organes. Ce qui n'empêche pas la matière morte d'origine vivante de recréer la vie dont le procédé est lié à Dieu selon le Coran :
(S30v19/20) « Du mort, Il fait sortir le vivant, et du vivant, Il fait sortir le mort. Et Il redonne la vie à la terre après sa mort. »
Ainsi la théorie de génération spontanée qui a été admise longtemps est désormais réfutée par des expérimentations probantes. En Europe, Asie et Egypte ancienne, il était par exemple pensé que les bambous engendraient les pucerons et que les détritus créaient les mouches et les parasites. Mais en 1860, Louis Pasteur proposa un protocole de stérilisation fiable montrant que la vie ne peut provenir spontanément de la matière inanimée. Par conséquent seule la vie peut engendrer la vie et un des attributs d'Allah est le Vivant.
Dans ce sens un généticien explique que les substances complexes qui constituent l'homme, les mécanismes régulateurs qui le stabilisent, et les horloges internes qui rythmeront les phases successives de son épanouissement et de son vieillissement se situent au-delà des explications simplistes et des métaphores.
De plus comment imaginer que sur une seule ligne des êtres vivants en un temps très court, il y ait eu d'innombrables mutations nécessaires pour obtenir donc uniquement chez l'homme, une organisation coordonnée du développement cérébral avec ses milliards de neurones au stade final de son évolution, la bipédie, l'augmentation de la capacité crânienne, la disparition de caractères provenant du singe et la présence d'un langage articulé. Il s'agit là d'une impossibilité d'explication montrant que ni l'homme ni le reste du monde du vivant ne peut avoir été le fruit du hasard. Ceci amenant la preuve d'un ordre établi, d'une perfection d'une précision inimaginable, d'un calcul complexe et d'un plan évident. C'est l'œuvre d'une création intelligente qui anéantit les idées d'autres généticiens pensant que le hasard, les perturbations, le désordre, le temps, l'environnement, l'autorégulation et l'auto-structuration sont responsables du chef d'œuvre qu'est la terre, l'Homme et tout ce que contient l'Univers.
Surtout que tous les généticiens finissent par admettre que le code génétique qui aurait en plus connu un accroissement au cours du temps est une énigme (impossibilité) pour la science d'une évidence frappante. Concernant ce chapitre voir l'excellent livre « Apparition de l'Homme - Modélisation islamique » de Nas E. Boutammina.

UNE RESSEMBLANCE AU SINGE A 98% EST UNE PROPAGANDE TROMPEUSE

          Tout d'abord, il faut préciser que l'idée selon laquelle l'ADN humain et celui du chimpanzé se ressemblent à 98%, qui est souvent mise en avant par les évolutionnistes, est donc trompeuse. Pour pouvoir prétendre que les patrimoines génétiques de l'homme et du chimpanzé se ressemblent à 98%, il faut également établir la carte du génome du chimpanzé comme cela a été fait pour l'homme. Puis il faut comparer les deux cartes pour obtenir un résultat. Mais ce résultat n'est pas disponible, car pour l'instant, seul le génome humain a été séquencé. Ceci n'a pas encore été fait entièrement pour le chimpanzé.
Or la ressemblance à 98% entre les gènes humains et ceux du chimpanzé est à présent un sujet qui revient de temps à autre à l'ordre du jour. Cette ressemblance est en réalité un slogan de propagande qui a été délibérément inventé il y a plusieurs années. Cette ressemblance est une généralisation extraordinairement exagérée, qui se base sur la similitude des séquences d'acides aminés de quelques 30 à 40 protéines de base présentes chez l'homme et chez le chimpanzé. Une analyse séquentielle a été effectuée grâce à une méthode appelée "hybridation d'ADN" sur les séquences d'ADN qui correspondent à ces protéines. Seul ce nombre limité de protéines a été comparé.
Cependant, il existe chez l'être humain près de cent mille gènes, et donc cent mille protéines codées par ces gènes. C'est pourquoi il n'y a aucune base scientifique qui permette de prétendre que tous les gènes de l'homme et du chimpanzé se ressemblent à 98%, uniquement à partir de la ressemblance de 40 protéines sur cent mille.
D'autre part, la comparaison effectuée sur ces 40 protéines est également controversée. Cette comparaison a eu lieu en 1987 par deux biologistes nommés Sibley et Ahlquist, et publiée dans le périodique Journal of Molecular Evolution
(26p99). Mais un autre scientifique, Sarich, qui a examiné les données obtenues par ces deux chercheurs, en a conclu que la fiabilité de la méthode employée était controversée et que les données ont été interprétées de manière exagérée. (Sarich et al, 1989, Cladisticts 5 : 3-32). Un autre biologiste, le docteur Don Batten, a également analysé cette question en 1996, et a conclu que le vrai taux de ressemblance de ces 40 protéines était de 96,2%, et non pas 98% (CEN19, 21-22 décembre 1996).


L'ADN HUMAIN RESSEMBLE AUSSI A CELUI DU VER, DU MOUSTIQUE ET DU POULET !

         De plus, les protéines de base mentionnées ci-dessus sont des molécules vitales présentes chez d'autres êtres vivants. La structure des mêmes types de protéines présentes chez le chimpanzé et l'homme l'est également chez des êtres vivants totalement différents.
Par exemple des analyses génétiques publiées dans le New Scientist ont révélé qu'il y avait une ressemblance à 75% entre l'ADN des vers nématodes et celui de l'homme (New Scientist, 15 mai 1999, p.27). Ceci ne veut pourtant absolument pas dire qu'il y a une différence de seulement 25% entre l'homme et ces vers ! Surtout que d'après l'arbre généalogique réalisé par les évolutionnistes, le phylum des chordés, dont fait partie l'homme, et le phylum des nématodes, étaient déjà différents l'un de l'autre il y a 530 millions d'années.
Par ailleurs, dans une autre découverte apparue dans les médias turcs, il a été révélé que les comparaisons effectuées entre les gènes de la mouche des fruits appartenant à l'espèce des drosophiles et les gènes humains ont montré une ressemblance de 60%. (Hürriyet, 24 février 2000).
Les analyses effectuées sur certaines protéines montrent donc l'homme comme proche de quelques êtres vivants très différents. Dans une étude menée par les chercheurs de l'Université de Cambridge, certaines protéines d'animaux terrestres ont été comparées. Dans presque tous les échantillons, l'homme et le poulet étaient étonnamment classés comme les plus proches cousins. Le deuxième plus proche cousin était le crocodile. (New Scientist, v.103, 16 août 1984, p.19)
Un autre exemple utilisé par les évolutionnistes sur la ressemblance génétique entre l'homme et le singe est la présence de 48 chromosomes chez le chimpanzé et le gorille, et de 46 chez l'homme.
Les évolutionnistes considèrent la proximité du nombre de chromosomes comme étant l'indication d'une relation d'évolution. Cependant, si cette logique utilisée par les évolutionnistes était vraie, l'homme aurait alors un cousin encore plus proche de lui que le chimpanzé : la pomme de terre ! En effet, le nombre de chromosomes de la pomme de terre est le même que celui de l'homme : 46. Ces exemples montrent bien que le concept de ressemblance génétique ne constitue pas une preuve pour la théorie de l'évolution, car elles ne sont pas conformes aux plans présumés de cette théorie. En effet, elles engendrent des résultats totalement opposés.

LES RESSEMBLANCES GENETIQUES CONTRARIENT LE "PLAN DE L'EVOLUTION" RECHERCHÉ

          Il n'est pas surprenant que lorsque la question est évaluée dans son ensemble, on observe que les "ressemblances biochimiques" ne constituent pas une preuve pour l'évolution. Au contraire, elles laissent la théorie dans le flou. Le Docteur Christian Schwabe, chercheur biochimiste de la faculté de médecine de l'Université de Caroline du sud, est un savant évolutionniste qui a passé des années à chercher des preuves de l'évolution dans le domaine moléculaire. Il a surtout effectué des recherches sur l'insuline et les protéines du type de la relaxine. Il a également essayé d'établir des relations d'évolution entre les êtres vivants. Cependant, il a de nombreuses fois dû avouer qu'il n'avait pu trouver de preuve de l'évolution à aucun point de ses études. Dans un article publié dans le magazine Science, il a expliqué :
"L'évolution moléculaire est en phase d'être acceptée comme une méthode supérieure à la paléontologie, pour la découverte des relations d'évolution. En tant qu'évolutionniste dans le domaine moléculaire, je devrais être content. Néanmoins, il me semble déconcertant qu'il existe beaucoup d'exceptions à une progression bien réglée des espèces comme cela est établi par les homologies moléculaires, en réalité si nombreuses que je considère que les exceptions et les originalités comportent un message plus important." (Christian Schwabe, "On the Validity of Molecular Evolution", Trends in Biochemical Sciences. V.11, juillet 1986).
En se basant sur les récentes découvertes réalisées dans le domaine de la biologie moléculaire, le Professeur Michael Denton, biochimiste renommé, a fait les commentaires suivants :
Au niveau moléculaire, chaque classe est unique, isolée, et n'est reliée par aucun intermédiaire. Ainsi, les molécules, comme les fossiles, n'ont pas réussi à fournir les chaînons manquants si longtemps recherchés par la biologie évolutionniste… Au niveau moléculaire, aucun organisme n'est "ancestral" ou "primitif" ou encore "avancé" en comparaison des autres organismes… Il y a peu de doute que si cette preuve moléculaire avait été disponible il y a cent ans, l'idée de l'évolution organique n'aurait jamais été acceptée. (Michael Denton, Evolution ; A Theory in Crisis, Londres ; Burnett Books 1985, p.290-291).

LA THEORIE DE L EVOLUTION SE TROUVE DANS L EMBARRAS SUR LE PLAN MOLECULAIRE : L ADN, LES PROTEINES ET LES ACIDES AMINES SONT DE VERITABLES MIRACLES

          La structure extrêmement complexe de la cellule mène les évolutionnistes à une impasse. En effet celle-ci est encore plus qu'un groupe de protéines composées d'acides aminés dont la précision structurelle monte pour un  simple lysozyme (protéine antiseptique du corps permettant de lutter contre les bactéries) à 20 puissance 130 (sur les 20 acides aminés existant chaîne de 130 combinaisons différentes nécessaire) et parfois jusqu'à 20 puissance 600 pour une grosse protéine. C'est le système le plus complexe jamais rencontré par l'homme. Surtout que la molécule connue sous le nom d'ADN qui se situe dans le noyau de chacune de ses 100 trillions (milliard de milliards) de cellules dans notre corps contient un duplicata complet de la construction du corps humain : apparence physique, structure de ses organes, liens héréditaires, etc.
Ici il faut noter que tout être vivant est lié à notre univers qui est gouverné par quatre forces fondamentales dont les portées ainsi que leurs intensités sont différentes :
-la force forte agissant au niveau atomique (micro) sur des particules composées de quarks comme les protons et les neutrons se liant pour former un atome
-la force (nucléaire) faible étant responsable de la désintégration radioactive de particules subatomiques et à l'origine de la fusion nucléaire dans les étoiles
-la force électromagnétique correspondant à la force subie par une particule chargée dans un champ électromagnétique
-la force gravitationnelle étant une interaction physique (au niveau macro) causant l'attraction des corps (en particulier entre les corps, les planètes, les étoiles et les trous noirs sous l'effet de leur masse). Elle est la plus faible de ces forces mais a une portée infinie (comme nos actions pour nous au niveau de leur rétribution éternelle et possiblement pour l'humanité).
          Il faut noter que parmi les sciences principale, il y a le verbe, la chimie, la physique, la biologie (dont loi naturelle), les mathématiques, l'astronomie, la sociologie, la philosophie et le monothéisme authentique.
          Or Dieu étant au centre ou à l'avant de tout comme l'affirme un de Ses nouveaux attributs obtenu après la Création, démontré par la longueur (corde vibrante) de Planck située au centre de tout au niveau micro, pouvant être une des interprétations du Trône de Dieu comme l'est le mur de planck au niveau macro, cela prouve que l'univers est limité et donc fini comme si un trou de verre entourait tout l'univers et comme le montrerait donc la théorie des cordes vibrantes prouvant que tout est fréquence vibratoire : le matériel, les entités cosmiques, le sensationnel, l'émotionnel, le mental, l'action, le psychologique, la sensibilité, le spirituel et le verbe. Et ce qui améliore l'âme dans tous les nobles sens est principalement la pratique religieuse, l'équilibre alimentaire licite, le sport, le respect de la nature, certaines plantes naturelles médicales et la compassion.

LA THEORIE DE L EVOLUTION A ETE ANEANTIE PAR LES DECOUVERTES DE FOSSILES DU SCIENTIFIQUE CHINOIS J.Y CHEN QUI ONT PROUVE QUE L ARBRE DE L EVOLUTION DE DARWIN DONT LA BASE EST RESSEREE DEVAIT ETRE RETOURNE.

          Darwin a dit : « Si de nombreuses espèces appartenant au même genre ou à la même famille sont réellement apparues soudainement alors ce fait serait fatal à la théorie de l'origine avec des modifications lentes à travers la sélection naturelle (c'est à dire la théorie de l'évolution). »
Or les découvertes du Professeur Chen montrent que les lignées d'espèces majeures ont commencé au début de l'époque cambrienne, directement de l'origine du registre des fossiles. C'est à dire que le début de l'arbre des espèces animales est large en s'affinant graduellement jusqu'à nos jours et pas l'inverse comme le prétend l'arbre de l'évolution. Ainsi toutes les espèces animales ont été créées en même temps et à un moment précis.
Surtout que dès Buckland (1784-1856), les scientifiques avaient remarqué l'apparition rapide de fossiles (d'animaux) à l'époque cambrienne et Charles Darwin considérait déjà cela comme l'un des principaux obstacles à sa théorie de la sélection naturelle. En effet, ces animaux semblaient sortir de nulle part et il consacra à ce problème un chapitre entier de son ouvrage « De l'origine des espèces ».
Surtout qu'en 1909, Walcott découvre dans des schistes près du Mont Burgess au Canada, des fossiles datant du Cambrien. Il y retourna jusqu'à sa mort en 1924 et excava plus de 65 000 spécimens de 120 espèces différentes.
Enfin rappelons qu'il a même été découvert que la matière inerte et les gaz qui étaient présents lors de l'atmosphère primitive de la terre n'ont pu créer la première cellule vivante (matière organique) qui représente le présumé ancêtre de tous les êtres vivants selon la théorie de l'évolution. Le monde inorganique et non vivant (dont le minéral) ne peut donc être à l'origine du monde organique ou végétal (cellule), mais plutôt un être vivant qui est un des attributs de Dieu.
A ce propos en 1930, le biologiste évolutionniste russe « Alexander Oparin » déclara : « l'origine de la cellule reste le plus trouble de toute la théorie de l'évolution. » (Origin of life P196)

LES RESSEMBLANCES NE SONT PAS UNE PREUVE DE L'EVOLUTION, MAIS PLUTOT DE LA CREATION

          Il est naturel que le corps d'un être humain comporte quelques ressemblances moléculaires avec d'autres êtres vivants, puisqu'ils ont tous été créés à partir des mêmes molécules. Ils utilisent tous la même eau, la même atmosphère et ils consomment des aliments constitués des mêmes molécules. Certes leurs métabolismes et donc leurs patrimoines génétiques se ressemblent. Cependant, ceci n'est pas la preuve qu'ils ont évolué à partir d'un ancêtre commun.
Ce "matériel commun" n'est pas le résultat d'une évolution, mais d'une "conception commune", qui est le fait qu'ils ont été créés sur le même modèle.
Il est possible d'expliquer ceci avec l'exemple suivant :
toutes les constructions dans le monde sont faites avec les mêmes matériaux (des briques, du fer, du ciment, etc). Mais ceci ne signifie pas que ces constructions ont "évolué" l'une à partir de l'autre, car elles sont construites séparément même si elles utilisent des matériaux communs. Il en est de même pour les êtres vivants.
L'existence des êtres vivants n'est pas apparue suite à des coïncidences inconscientes comme le prétend la théorie de l'évolution. L'existence des êtres vivants et l'univers ont été créée par Dieu le Tout-Puissant, Possesseur du savoir et de la sagesse irréprochable.
Enfin, il faut noter que le Darwinisme ne correspond pas uniquement à la théorie de l'évolution, car  il traduit aussi la volonté impie de Darwin à appliquer sa philosophie de l'égoïsme aux sciences naturelles. Ignorant les exemples de solidarité et de coopération créés par Dieu dans la nature, il maintenait que tous les êtres vivants étaient engagés dans une lutte pour l'existence. Sans la moindre preuve scientifique, il avançait même qu'une cruauté identique s'appliquait aux sociétés humaines. C'est ainsi que la transposition de sa théorie de l'évolution sur le terrain politico-social donna naissance au darwinisme social qui fut porté en partie par la franc-maçonnerie. Ses disciples déterminés firent avancer l'idée. Les défenseurs et les pratiquants les plus ardents du darwinisme social étaient Herbert Spencer et le cousin de Darwin, Francis Galton de Grande-Bretagne, certains académiciens comme William Graham Sumner en Amérique, des darwinistes comme Ernst Haeckel, et plus tard des racistes fascistes comme Adolf Hitler en Allemagne qui voulait jusqu'à éradiquer certains faibles en particulier les handicapés mentaux au lieu de s'en occuper noblement comme Dieu le demande.
Le darwinisme social devint rapidement un moyen de se défendre pour les racistes, les impérialistes, les partisans de la concurrence déloyale sous la bannière du capitalisme ultra-libéral, et les administrateurs incapables d'assurer la protection des pauvres et des nécessiteux. Les disciples du darwinisme social cherchèrent à représenter sous les traits d'une loi naturelle l'oppression des faibles, des pauvres et des races dites "inférieures", ainsi que l'élimination des handicapés par les bien-portants et les petites entreprises par les grandes entreprises, en suggérant qu'il s'agissait de l'unique voie de progrès pour l'humanité. Ils tentèrent de justifier toutes les injustices perpétrées à travers l'histoire par un raisonnement scientifique. La laicité ayant amené au darwinisme, puis au nazisme, a aussi amené à la sauvagerie libérale. D'ailleurs le covid19 tuant surtout les pesonnes âgées et faibles en santé semble être l'incarnation voire la conséquence de cette idéologie enseignée dans les établissements scolaires. Le manque de compassion et de conscience du darwinisme social était honteusement décrit comme une loi de la nature et la route principale vers la prétendue évolution, animalisant en réalité l'homme, et le rabaissant donc moralement.
Dans ce sens l'anthropologue Wiktor Stoczkowski précise : « Que génétiquement il existe des races au sein de l'humanité ou pas, le respect d'autrui et l'égalité devant le droit demeurent supérieurs. Que les humains soient différents ou similaires, qu'ils forment des races ou non ne change rien à l'impératif catégorique du devoir moral. La connaissance du code génétique ne saura jamais fondé un code éthique. La science peut nous instruire sur ce qu'est le monde, mais elle ne peut ni ne doit nous dire comment nous devrions nous conduire dans le monde. En effet la science n'a pas à fonder la morale car elle peut finir par la détruire puisqu'il existe quelques différences au niveau génétique entre blancs, noirs et jaunes. Ainsi seule notre volonté morale doit définir le droit. Par conséquent un piège se dissimule dans la superposition de l'ordre des valeurs et de l'ordre des faits, et il faut donc séparer l'ordre de la morale et l'ordre des faits, car le choix de voir entre d'autres humains nos égaux dont la seule existence nous impose l'obligation de bienveillance est un commandement de la conscience qui n'a aucun besoin de l'aval de la science. »
Ainsi la dégradante théorie sauvage de l'évolution est loin d'être synonyme du véritable sens du mot « civilisation » puisque signifiant avant tout « vivre mieux, vivre plus honorablement » ou du sens du mot « religion » puisque signifiant « relier au niveau social et vertical », car en réalité ces mots correspondent seulement à la charité chrétienne et musulmane orientant vers le divin. Par conséquent mettre ses ascendants en maison de retraite quand ils ne sont pas malades ni très faibles ne fait pas partie de la civilisation et de la religion.

2) Courte sélection de signes miraculeux

          Le Coran rappelle également quelques miracles accordés aux Prophètes pour augmenter la foi des croyants et éprouver les incroyants. En voici quelques exemples :

a) Qualité du feu changée en fraîcheur pour Abraham

(S21v67-70) « (Abraham dit à son peuple :)“Fi de vous et de ce que vous adorez en dehors d'Allah ! Ne raisonnez-vous pas ?” Ils (les polythéistes) dirent : “Brûlez-le (en le jetant dans un feu étendu). Secourez vos divinités si vous voulez faire quelque chose (pour elles).” (Quand Abraham fut jeté dans ce feu) Nous dîmes : “Ô feu, sois une fraîcheur salutaire pour Abraham.” Ils voulaient ruser contre lui, mais ce sont eux que Nous rendîmes les plus grands perdants (le Jour du Jugement). »

b) Mer ouverte pour permettre la fuite d’Egypte au peuple de Moïse 

(S26v60-67) « Au lever du soleil, ils (l'armée égyptienne) les poursuivirent (le peuple de Moïse). Puis, quand les deux partis se virent, les compagnons de Moïse dirent : “Nous allons être rejoints.” Il (Moïse) dit : “Jamais, car j'ai avec moi mon Seigneur qui va me guider.” Alors Nous révélâmes à Moïse : “Frappe la mer de ton bâton.” Elle se fendit alors, et chaque versant fut comme une énorme montagne. Nous fîmes approcher les autres (Pharaon et son peuple). Et Nous sauvâmes Moïse et tous ceux qui étaient avec lui, ensuite Nous noyâmes les autres (en refermant la mer sur eux). Voilà bien là un prodige, mais la plupart d'entre eux ne croient pas. »

c) Enfantement de Marie sans père et quelques paroles de Jésus au berceau 

(S21v91) « Et (dans) celle (la vierge Marie) qui avait préservé sa chasteté, Nous insufflâmes un souffle (de vie) venant de nous et fîmes donc d’elle ainsi que de son fils, un signe (miracle) pour l’univers. »

(S19v27-34) « Puis elle vint auprès des siens en le portant (Jésus quand il était bébé). Ils (Certains juifs) dirent : “Ô Marie, tu as fait une chose monstrueuse (en prétendant qu'elle a perdu sa virginité hors mariage) ! Sœur de Haroun, ton père n'était pas un homme de mal et ta mère n'était pas une prostituée.” Elle fit alors un signe vers lui (le bébé). Ils dirent : “Comment parlerions-nous à un bébé au berceau ?” Mais (le bébé) dit : “Je suis vraiment le serviteur d'Allah. Il m'a donné le Livre et m'a désigné Prophète. Où que je sois, Il m'a rendu béni, et Il m'a recommandé, tant que je vivrai, la prière et la Zakat, et la bonté envers ma mère. Il ne m'a fait ni violent ni malheureux. Et que la paix soit sur moi le jour où je naquis, le jour où je mourrai, et le jour où je serai ressuscité vivant.” Tel est Issa (Jésus), fils de Marie, parole de vérité (et ayant le saint esprit) dont ils doutent. »

d) Guérison de grands malades et résurrection des morts par Jésus

(S3v49) « Et il (Jésus) sera le Messager aux enfants d'Israël, (et il leur dira) : “En vérité, je viens à vous avec un signe de la part de votre Seigneur. Pour vous, je forme de la glaise comme la figure d'un oiseau, puis je souffle dedans, et par la permission d'Allah, cela devient un oiseau. Et par la permission d'Allah, je guéris l'aveugle-né et le lépreux, et je ressuscite les morts. Et je vous apprends ce que vous mangez et ce que vous amassez dans vos maisons. Voilà bien là un signe pour vous, si vous êtes croyants ! » 

e) Séparation de la lune en deux parties et autres miracles pour Mouhamed ou d'autres personnes pieuses 

(S54v1-3) « L’Heure approche et la lune s’est fendue. Et s’ils voient un prodige, ils s’en détournent et disent : « Une magie persistante. » Et ils (le) traitent de mensonge et suivent leurs propres impulsions, or chaque chose arrivera à son terme (et son but). »

Abou Hourayra (SDP) ou Abu Said al-Khoudri (SDP) (le transmetteur a un doute, mais cela n'infirme en rien sa validité puisque tous les compagnons sont fiables) rapporte : Pendant la bataille de Tabuk, une famine se déclara. Les compagnons demandèrent : « Ô Prophète de Dieu, si tu nous autorisais a égorger nos chameaux, nous mangerions leur chair et nous enduirions nos corps de leur graisse. » « Faites », répondit le Prophète. A ce moment, Omar apparut et s'adressa au Prophète (SBDSL) en ces termes : « Ô Envoyé de Dieu, si tu les laisses faire, le nombre de montures diminuera considérablement. Demande-leur donc d'apporter le reste de leurs provisions puis invoque Dieu pour qu'Il les bénisse, Il accordera sans aucun doute la bénédiction sur cette nourriture. » Le Prophète (SBDSL) approuva la proposition de Omar et fit étendre une nappe de peau et demanda que l'on dépose les restes de leurs provisions. Un homme arriva alors avec une poignée de maïs, un autre avec une poignée de dattes, un autre encore avec un morceau de pain jusqu'à ce que fut rassemblé un peu de nourriture. L'Envoyé de Dieu invoqua alors Dieu pour la bénir (la multiplier comme Jésus l'avait déjà demandé) puis leur dit (après avoir couvert la nourriture pour valider le miracle) : « Prenez de la nourriture dans vos récipients. » Ils s'exécutèrent jusqu'à ce qu'il ne restât pas un récipient parmi la troupe qui ne fut rempli. Tous mangèrent à satiété et il y eut même des restes. Le Prophète (SBDSL) dit alors : « J'atteste qu'il n'y a pas de divinité à part Dieu et que je suis Son Prophète. Pas un serviteur qui rencontrera son Seigneur, convaincu de ces deux attestations, ne se verra interdire le Paradis. » (Mouslim)

Anas (SDP) rapporte : Abou Talha dit un jour à Umm Sulaym : « J'ai entendu la voix du Prophète (SBDSL) empreinte d'une faiblesse qui traduit la faim. As-tu quelque chose à manger ? » « Oui », répondit-elle. Elle sortit alors quelques pains d'orge, prit un de ses voiles avec lequel elle enveloppa les pains, puis glissa le tout sous mon vêtement (c'est Anas qui parle ici). Elle m'envoya chez le Prophète (SBDSL), et je le trouvai assis dans la mosquée, accompagné de gens. Je me tenais debout devant eux lorsque le Prophète (SBDSL) me demanda : « C'est Abou Talha qui t'envoie ? » « Oui », répondis-je. « Pour une invitation à un repas ? » demanda le Prophète. « Oui », répondis-je à nouveau. « Levez-vous », ordonna le Prophète.  Ils prirent alors la route et je les précédai jusqu'à parvenir chez Abou Talha que j'informai aussitôt. Abou Talha s'adressa à Umm Sulaym en ces termes : « Umm Sulaym, le Prophète arrive en compagnie de gens, alors que nous n'avons pas de quoi leur offrir un repas ! » « Dieu et Son Prophète sont plus savants », répondit-elle. Abou Talha s'en alla à la rencontre du Prophète, puis ils revinrent ensemble et entrèrent. Le Prophète dit à Umm Sulaym : « Apporte la nourriture dont tu disposes. » Elle apporta le pain. Le Prophète lui ordonna alors de le couper en morceaux, puis elle y versa le contenu d'une outre de beurre fondu salé afin d'en faire une sauce. Le Prophète adressa des prières (couvrit la nourriture) puis ordonna de faire entrer dix personnes. Ils mangèrent tous et furent rassasiés. Ils sortirent puis il ordonna à nouveau de faire entrer dix personnes qui mangèrent puis sortirent. Il ordonna une nouvelle fois de faire entrer dix personnes qui mangèrent aussi tous et sortirent. Il en fut ainsi jusqu'à ce que tout le monde eut mangé et fut rassasié. Ils étaient au total soixante-dix ou quatre-vingts. » (Boukhari et Mouslim)

Selon Abou Hourayra (SDP), le Prophète (SBDSL) a dit : « Alors qu'un homme marchait sur une terre désertique, il entendit une voix interpeller un nuage en disant : « Arrose le jardin d'untel. » Le nuage se déplaça et déversa son eau sur un terrain de pierres noires. L'eau se logea dans une crevasse. L'homme suivit le parcours de la crevasse et parvint dans le jardin d'un homme qui détournait l'eau à l'aide de sa pelle. Il lui dit : « Ô serviteur de Dieu, quel est ton nom ? » Il répondit : « Untel » comme le nom qu'il avait entendu venant du nuage. Puis ce dernier lui demanda à son tour : « Ô serviteur de Dieu, pourquoi me demandes-tu mon nom ? » Il lui répondit : « J'ai entendu une voix venant du nuage qui a déversé cette eau et qui disait : Arrose le jardin d'untel. Alors pourquoi ton jardin ? » « Maintenant que tu me dis cela, sache que c'est probablement parce que lorsque je le récolterai, j'en donnerai un tiers en aumône, j'en conserverai un tiers pour nourrir ma famille et je remettrai en terre le dernier tiers », répondit-il. » (Mouslim)  Jabir (SDP) rapporte : « Le jour de la bataille du Fossé (khandaq), nous étions en train de creuser lorsque nous fûmes confrontés à un rocher très dur. Les compagnons allèrent trouver le Prophète (SBDSL) et lui dirent : « Un rocher très dur s'est interposé. » « Je vais descendre moi-même », répondit le Prophète (SBDSL). Il se leva alors qu'il maintenait son ventre par une pierre, car cela faisait trois jours que nous n'avions rien mangé. Le Prophète (SBDSL) prit alors la pioche et en frappa le rocher qui devint malléable, tel une dune de sable. Je demandai alors : « Ô Prophète de Dieu, permets-moi de me rendre à ma demeure. J'entrai chez ma femme et lui dis: « J'ai vu le Prophète souffrir d'un mal qui m'est insupportable. As-tu de quoi manger ? » « Oui, j'ai de l'orge et une chèvre », répondit-elle. J'égorgeai la chèvre et moulus l'orge, puis nous mîmes la viande dans la marmite. J'allai ensuite trouver le Prophète (SBDSL) lorsque la pâte fut pétrie et que le contenu de la marmite fut sur le point d'être cuit. Je dis alors : « Ô Prophète, j'ai un modeste repas à offrir, viens donc accompagné d'un ou de deux hommes. » Le Prophète (SBDSL) me demanda : « Quelle est la quantité de ce repas ? » Lorsque je lui indiquai, il s'exclama alors : « C'est un excellent et copieux repas ! Dis à ton épouse de ne pas ôter la marmite du feu ni le pain du four jusqu'à mon arrivée. » Puis il dit aux compagnons : « Venez ! » Les muhajirin (émigrés) de La Mecque et les ansars (certains habitants de Médine) s'exécutèrent. J'entrai chez ma femme et lui dis : « Malheur à toi ! Le Prophète arrive, accompagné des Muhajirin de La Mecque, des ansars et de tous ceux qui sont en sa présence. » « T'a-t-il interrogé (sur la quantité du repas) ? » demanda-t-elle. « Oui », répondis-je. Le Prophète (SBDSL) arriva avec ses compagnons et leur dit : « Entrez et ne vous bousculez pas. » Il commença alors à découper le pain et y déposa de la viande sur chaque morceau, tout en refermant à chaque fois la marmite et le four (dans lequel le pain était place). Il distribuait la part à un de ses compagnons puis recommençait l'opération jusqu'à ce qu'ils furent tous rassasiés. Il resta encore de la nourriture, alors le Prophète (SBDSL) dit à ma femme : « Manges-en et distribues-en car une famine sévit. » (Boukhari et Mouslim)

Abou Hourayra (SDP) rapporte : « Par Dieu, en dehors duquel il n'est d'autre divinité, il m'est arrivé d'appuyer mon estomac contre le sol tellement j'avais faim et de fixer une pierre contre mon ventre. Un jour, alors que j'étais assis sur un chemin qu'empruntaient les compagnons, le Prophète (SBDSL) passa devant moi, esquissa un sourire en s'apercevant de mon état, et en observant mon visage et ma silhouette me dit : « Abu Hirr ! » « A ton service, Prophète de Dieu », répondis-je. « Suis-moi », ajouta-t-il. Il continua son chemin pendant que je le suivais puis entra chez quelqu'un et demanda l'autorisation de m'y introduire. J'entrai donc après avoir reçu son accord. Il trouva une cruche de lait et demanda : « D'où vient ce lait ? » « C'est untel (ou une-telle) qui te l'a offert », répondirent-ils. Il m'interpella alors : « Abu Hirr ! » « A ton service,  Prophète de Dieu », répondis-je. « Rends-toi auprès des gens de la Suffa ! », dit-il. Ce sont les hôtes de l'islam qui n'ont ni famille ni argent. Lorsqu'une aumône lui parvenait, le Prophète (SBDSL) la distribuait à ces gens, et n'en gardait rien. Lorsqu'un cadeau lui parvenait, Il le leur envoyait et le partageait avec eux. Cela ne me plut guère et je me demandai : « Vu le nombre des gens de la Suffa, comment ce lait pourrait-il suffire ? Je mérite plus cette part de lait qui me rendra mes forces. S'ils arrivent et que le Prophète m'ordonne de leur en verser, que m'en restera-t-il ? Mais je n'ai d'autre solution que d'obéir à Dieu et à Son Prophète. » Je partis donc à leur rencontre et les invitai. Ils me suivirent et demandèrent l'autorisation d'entrer. Cela le leur fut accordée et ils prirent place dans la maison. A nouveau, le Prophète (SBDSL) m'appela : « Abu Hirr ! » « A ton service, Prophète de Dieu », répondis-je. « Prends (la cruche) et donne-leur à boire. », dit le Prophète. Je la pris alors et donnai à boire au premier qui but jusqu'à satiété. Il me rendit la cruche et je la donnai au second qui but jusqu'à satiété puis me la rendit, et ainsi de suite, jusqu'à parvenir au Prophète après que tous les gens furent rassasiés. Le Prophète (SBDSL) prit la cruche, me regarda, sourit et me dit : « Abu Hirr ! » « A ton service, Prophète de Dieu », répondis-je. « Il ne reste plus que toi et moi », dit le Prophète. « Tu dis vrai, Prophète de Dieu », rétorquai-je. « Assieds-toi et bois », ajouta-t-il. Je m'assis et bus. Le Prophète (SBDSL) me dit alors : « Bois ! » Je continuai alors à boire mais il continua à dire : « Bois ! », jusqu'à finir par lui dire : « Non, par Celui qui t'a envoyé avec la vérité, je n'ai plus de place. » Il me dit alors : « Donne-la moi. » Je lui donnai la cruche, il loua Dieu, prononça la basmala (le fait de dire bismillah ar-Rabman ar-Rahim, au Nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux) et but ce qui en restait. » (Boukhari)

Le Prophète (SBDSL) et donc même les compagnons (SDP) ont été parfois soutenus par les aides miraculeuses, car ils ont laissé la confiance dans les causes matérielles, ils se sont attachés aux causes spirituelles, leur souci était identique au souci du Prophète de guider et de prêcher les peuples, et ils avaient les qualités et le comportement du Prophète dans la prêche, la vie sociale et le combat. Les miracles furent parfois cause de guidée et parfois si ils n'avaient pas été regardés l'origine cachée, la bénédiction aurait durer jusqu'à la fin du monde :

Wahb Ibn Abene Alqourachi rapporte : Ibn Omar (SDP) sortit en voyage. Tandis qu'il allait, il vit des gens arrêtés. Il demanda : « Qu'ont ces gens ? » Ils dirent : « Il y a un lion sur la route qui les a effrayés. » Il descendit alors de sa monture et marcha vers le lion jusqu'à ce qu'il le prit par l'oreille, la lui tira, lui donna une claque sur la nuque et l'écarta du chemin. Puis il dit : « Le Messager d'Allah (SBDSL) ne t'a (m'a) pas menti. J'ai entendu le Messager d'Allah dire : « Le fils d'Adam subit le mal uniquement de la chose qu'il craint. Si le fils d'Adam ne craignait qu'Allah, rien d'autre ne pourrait lui nuire. Le fils d'Adam est à la merci de la chose dont il espère le bien ; et si le fils d'Adam n'avait d'espoir qu'en Allah, il ne laisserait dépendre le bien de personne d'autre. »

Tumama Ibn Abdullah rapporte : Le cultivateur du jardin d'Anas (SDP) vint le voir durant l'été et se plaint de la sécheresse. Anas demanda de l'eau, accomplit ses ablutions et pria puis dit : « Vois-tu quelque chose ? -Je ne vois rien, dit-il. » Il rentra et pria à nouveau, puis une troisième fois ou une quatrième fois en disant à chaque fois : « Regarde. » Il dit : « Je vois un nuage de la taille de l'aile d'un oiseau. » Il se mit à prier et implorer jusqu'à ce que le travailleur entra et dit : « Le ciel s'est couvert et il a plu ! » Anas dit : « Prends la jument qu'a envoyée Bisr Ibn Siaf et regarde où est arrivée la pluie. » Il l'enfourcha et partit voir, puis revint et dit : « La pluie n'a touché que ta terre. »

Abou Hourayra (SDP) rapporte : Un homme rentra chez sa famille et, en voyant leur misère, il sortit désespéré au désert. Sa femme le regarda partir désespéré et prépara alors le moulin en disant : « Ô Allah ! Donne-nous la subsistance ? » Elle regarda le moulin qui se mit à tourner et à moudre en farine. Le mari rentra sans rien et dit : « Avez-vous eu quelque chose après mon départ ? -Oui de notre Seigneur, dit la femme après avoir récupéré une partie de la farine ! » Il arrêta l'appareil et le leva l'appareil. Cela fut raconté au Prophète (SBDSL) et il dit : « Vraiment ! S'il ne l'avait pas levé, il aurait tourné jusqu'au Jour de la Résurrection. »

          D'autres miracles eurent lieu pour le Prophète (SBDSL) ou des compagnons comme l'eau douce bénie sortant souvent d'entre les doigts du Prophète lors d'un manque d'eau suite à leur enfoncement dans une bassine ayant peu d'eau, parfois pour faire boire des centaines de personnes ; la aussi fréquente bénédiction sur une insuffisante nourriture licite lorsque cette dernière est partagé plutôt que consommer seule, parfois pour des centaines de personnes quand le Prophète la cache sous un tissu ; la bénédiction de cadeaux modestes ou d'invocations du Prophète ayant finalement enrichis certains musulmans ; des subsistances inattendue reçues par divers musulmans et musulmanes ; les différents épuisement physiques, blessures et maladies que le Prophète a guéri instantanément par des invocations et des gestes à divers musulmans ; la frayeur des idolâtres avant la bataille de Houneyn selon leur propres dires ; le nombre des ennemis réduit aux yeux des compagnons du Prophète (SBDSL) avant certaines batailles pour les renforcer ; l'aide d'un vent violent contre leurs ennemis lors de la bataille du fossé ; la guérison des yeux blessés ou aveugles de certains musulmans par la prière et le geste du Prophète ou seulement par Allah ; la protection effective du corps des martyrs lors d'un déplacement nécessaire des tombes après plusieurs décennies suite à des inondations ; l'obéissance d'un lion sauvage à un compagnon lui demandant laisser le passage sur un  chemin fréquenté ; la soumission du Nil d'Egypte au calife Omar en relevant beaucoup son niveau le lendemain de sa demande sous forme d'une lettre au nom de Dieu jetée dedans ; la lave reculant face à un compagnon et retournant jusqu'où elle est sortie ; la pluie tombant suite à la prière d'un compagnon et la formation d'un nuage malgré un ciel tout bleu.

f) Morale

          Il faut savoir que les miracles ne sont possibles que dans des circonstances particulières (prière ou invocation à Dieu lors de la prédication, guerre sainte valide, manque de nourriture, une mort non prédestinée...) et uniquement lorsque les causes rationnelles ont toutes été recherchées et épuisées par les croyants. Il est donc déconseillé de demander un décret de Dieu pour éviter un autre décret de Dieu sauf quand il n'y a pas d'autres solutions. C'est à dire éviter par un digne dévouement de faire appel à l'aide divine quand on en a le choix, comme lorsque le calife Omar Ibn Al-Khattab (SDP) préféra annuler une expédition dans une ville où il y avait la peste, plutôt que d'espérer la protection divine miraculeuse, en sous entendant donc bien de ne pas chercher un décret de Dieu contre un décret de Dieu qui fut confirmé par la parole d'un compagnon l'ayant informé que le Prophète (SBDSL) avait dit : « Lorsque vous apprenez que la peste se déclare dans un pays, ne vous y rendez pas, et si elle est déclarée dans le pays où vous êtes, ne quittez pas ce pays pour la fuir (et vous deviendrez martyr si vous en mourrez selon un autre hadith) ».
          Ainsi il faut placer la certitude confiante en l'omnipotence divine uniquement dans les choses autorisées comme l'espoir d'avoir un enfant ou dans les choses nécessaires comme manger, et donc pas dans des choses interdites comme se garer sur une place payante sans payer ou griller un feu rouge sauf dans des cas très exceptionnels si on est prudent comme lorsque on amène à l'hôpital quelqu'un qui perd son sang.
          A ce sujet il faut noter que Dieu veut que les hommes fassent souvent de bonnes œuvres et des repentirs, pour que le bon décret s'écrive souvent comme c'est généralement possible par rapport à l'histoire de Sa Création. Ainsi un peuple doit bien monter sa construction sociale en la basant sur les qualités morales sous peine de la voir s'écrouler après avoir été mal montée par des mauvais sentiments, prouvant que nous sommes réellement responsables de nous-mêmes et qu'un seul homme prédicateur peut parfois maintenir momentanément la stabilité sociale. Et dans le cas où les valeurs morales s'affaiblissent trop au sein d'un peuple croyant malgré la prédication, il est logique qu'une grande épreuve comme l'envahissement d'une armée maléfique étrangère ou une catastrophe naturelle viennent ressouder le peuple à travers une volonté de justice et de solidarité, ou le faire disparaître pour empêcher la propagation de son mal.
De plus, les enseignements divins suivants expliquent que les miracles n'ont pas le pouvoir de guider les êtres humains. En effet, l'islam et la morale affirment qu'il n'y a de force ni de puissance que par Dieu et que la guidée ne dépend donc que de Lui :
(S92v12) « C'est à Nous (Dieu) certes, de guider, »
(S6v111) « Et si Nous faisions descendre les anges vers eux (comme les incroyants l'avaient proposé), si les morts leur parlaient, et si Nous rassemblions toute chose devant eux, ils ne croiraient que si Allah veut. Mais la plupart d'entre eux l'ignorent. »

D'ailleurs toute science doit amener à la conclusion qu'il n'y a de force ni de puissance que par Dieu. C'est pourquoi l'être humain doit d'abord orienter son cœur vers la demande de guidée à Dieu pour passer d'une faible croyance à une forte foi. Ainsi les miracles ne peuvent qu'accroître la foi des croyants et égarer le cœur des incroyants, et il faut par conséquent croire pour voir et non voir pour croire, surtout qu'on ne voit pas certaines choses quand on ne veut pas les voir :
(ExtS17v59) « Rien ne Nous empêche d'envoyer les miracles, si ce n'est que les anciens les avaient traités de mensonges. Nous avions apporté aux (au peuple) Tamud la chamelle qui était un (miracle) visible, mais ils lui firent du tort. En outre, nous n'envoyons de miracles qu'à titre de menace (c'est à dire par imposition de croire et de pratiquer le bienfaisant monothéisme). »
Commentaire : Il faut noter que la pudique raison divine principale d'éviter les miracles, ayant souvent servi à imposer la foi presque instantanément comme dernière chance d'acquérir la piété synonyme de qualités morales nécessaires à la survie de l'humanité sous peine de châtiment, est de ne pas choquer ni violer le délicat libre arbitre du fragile cœur humain ayant la capacité de croire volontairement en particulier avec la religion proposant la foi par une réflexion progressive et donc une déduction douce, puis par une calme pratique religieuse convaincante.

(S21v5-7) « Mais il dirent : “Voilà plutôt un amas de rêves !” Ou bien : “Il l'a inventé.” Ou : “C'est un poète, qu'il nous apporte donc un signe (miracle identique) à celui dont furent chargés les premiers envoyés.” Pas une seule cité parmi celles que Nous avons fait périr avant eux n'avait cru (à la vue des miracles). Ceux-ci croiront-ils donc ? Nous n'avons envoyé avant toi que des hommes à qui Nous faisions des révélations. Demandez donc aux érudits du Livre (de la Bible), si vous ne savez pas. »

(S6v109-111) « Et ils jurent par Allah de toute la force de leurs serments, que s’il leur venait un miracle, ils y croiraient (sans hésiter). Dis : « En vérité, les miracles ne dépendent que d’Allah. Mais qu’est ce qui vous fait penser que quand cela (le miracle) arrive, ils (les infidèles) y croient ? » Parce qu’ils n’ont pas cru la première fois, nous détournerons leurs cœurs et leurs yeux, et nous les laisserons marcher aveuglement dans leur rébellion. Et si nous faisons descendre les anges, (comme ils l’avaient proposé), si les morts leur parlaient, et si Nous rassemblions toute chose devant eux, ils ne croiraient que si Allah veut. Mais la plupart d’entre eux ignorent. »


(S27v13/14) «  Et lorsque Nos prodiges leur parvinrent (aux gens de Pharaon), clairs et explicites, ils dirent : « C’est là une magie évidente ! » Ils les nièrent injustement et orgueilleusement, tandis qu’en eux-mêmes ils y croyaient avec certitude. Regarde donc de qu’il est advenu des corrupteurs. »

(S17v101/102) « Et certes, Nous donnâmes à Moïse neuf miracle évidents. Demande donc aux Enfants d'Israël, lorsqu'il (Moïse) leur vint et que Pharaon lui dit : “Ô Moïse, je pense que tu es ensorcelé.” Il dit : “Tu sais fort bien que ces choses (les miracles), seul le Seigneur des cieux et de la terre les a fait descendre comme autant de preuves illuminantes, et certes, ô Pharaon, je te crois perdu.” »

(S54v1-3) « L'Heure approche et la lune s'est fendue. Et s'ils voient un prodige, ils s'en détournent et disent : “Une magie persistante.” Et ils (le) traitent de mensonge et suivent leurs propres impulsions, or chaque chose arrivera à son terme (et son but). »

(S5v110) « Et quand Allah dira : “Ô Jésus, fils de Marie, rappelle-toi Mon bienfait sur toi et sur ta mère quand Je te fortifiais du Saint-Esprit. Au berceau tu parlais aux gens, tout comme en ton âge mûr. Je t'enseignais le Livre, la Sagesse, la Thora et l'évangile. Tu fabriquais de l'argile comme une forme d'oiseau, puis tu soufflais dedans, et par Ma permission elle devenait un oiseau (vivant). Et tu guérissais par Ma permission, l'aveugle-né et le lépreux. Et par Ma permission, tu faisais revivre les morts. Je te protégeais contre les Enfants d'Israël pendant que tu leur apportais les preuves. Mais ceux d'entre eux qui ne croyaient pas dirent : Ceci n'est que de la magie évidente.” »

(S30v58-60) « Et dans ce Coran, Nous avons certes cité pour les gens des exemples de toutes sortes. Et si tu leur apportes un prodige, ceux qui ne croient pas diront : “Certes, vous n'êtes que des imposteurs.” C'est ainsi qu'Allah scelle les cœurs de ceux qui ne savent pas. Sois donc patient, car la promesse d'Allah est vérité. Et que ceux qui ne croient pas fermement ne t'ébranlent pas ! »


Il faut noter que Moïse (paix sur lui) est venu à une époque de sorcellerie, Jésus (paix sur lui) de médecine et Mouhamed (SBDSL) de poésie, chacun apportant des miracles en fonction du contexte de son époque.

3) Courte sélection de signes adressés aux scientifiques

(ExtS35v28) « Parmi Ses serviteurs, seuls les savants (de la religion ou de la science) craignent Allah. Allah est, certes, Puissant et Pardonneur. »

(S29v41-44) « Ceux qui ont pris des protecteurs en dehors d'Allah ressemblent à l'araignée qui s'est donnée maison. Or la maison la plus fragile est celle de l'araignée. Si seulement ils savaient ! Allah connaît toute chose qu'ils invoquent en dehors de Lui. Et c'est Lui le Tout Puissant, le Sage. Telles sont les paraboles que Nous citons aux gens, cependant, seuls les savants les comprennent. C'est pour une juste raison qu'Allah a crée les cieux et la terre. Voilà bien là une preuve pour les croyants. »

Le Prophète (SBDSL) a dit : « Attention ce bas-monde est maudit, tout ce qu’il contient est maudit sauf l’évocation de Dieu et ce qui s’ensuit (mode de vie prophétique), de même qu’un savant et un étudiant. » (Tirmidhi)

          Auparavant les miracles servaient souvent à distinguer les croyants des incroyants en confirmant la foi des uns et l'incrédulité des autres. Mais à travers Sa dernière religion et Son dernier miracle incarné par le Coran afin de démontrer Son existence, Dieu cherche à prouver la supériorité de la rationalité de la science (et de la morale) face à l'irrationalité des miracles, surtout que la science s'adresse à la raison alors que le miracle s'impose d'abord à l'émotion, et surtout qu'on ne peut lui opposer par orgueil l'illusion de la sorcellerie, d'autant plus que les effets physiques des miracles étaient pourtant bien réel pour faire comprendre aux hommes que Celui qui est derrière la création miraculeuse d'un événement irrationnel est Celui qui crée tout le rationnel. En effet la raison, servant par essence à décrire la logique du rationnel, trouve plus de sens dans la rationalité de la science que dans l'irrationalité des miracle, en apportant donc évidemment une force de conviction plus forte dans la foi. Certains signes scientifiques deviennent donc plus grands que des miracles comme les nombreuses vérités scientifiques évoquées dans le Coran avant que la science moderne ne les confirment et comme la récente découverte du (de l'ordre dans la distribution des) niveaux d'énergie au cœur de la matière basés sur les nombres premiers se raréfiant pourtant en avançant vers l'infini, et prouvant donc une intelligence au cœur de la Création, car si des ondes étaient émises d'une autre planète en étant basées sur les nombres premiers, cela signifierait unanimement qu'une intelligence en est à l'origine. Voir video site http://www.thesigns.fr :
(S7v101) « Voilà les cités dont Nous te racontons certaines de leurs nouvelles. (A ceux-là,) En vérité, leurs Messagers leur avaient apporté les preuves (miracles), mais ils n’étaient pas prêts à accepter ce qu’auparavant ils avaient traité de mensonge. C’est ainsi qu’Allah scelle le cœur des mécréants. »
(S54v2/3) « Et s'ils voient un prodige (miracle), ils s'en détournent et disent : “Une magie persistante.” Et ils (le) traitent de mensonge et suivent leurs propres impulsions, or chaque chose arrivera à son terme (et son but). »
(S51v52/53) « Ainsi aucun Messager n'est venu à leurs prédécesseurs sans qu'ils n'aient dit : “C'est un magicien ou un possédé !” Est-ce qu'ils se sont transmis cette injonction ? Ils sont plutôt des gens transgresseurs. »
(S29v50-52) « Et ils dirent : “Pourquoi n'a-t-on pas fait descendre sur lui (Prophète Mouhamed) des prodiges de la part de son Seigneur (bien qu'il reçut quelques miracles) ?” Dis : “Les prodiges sont auprès d'Allah. Moi, je ne suis qu'un avertisseur bien clair.” Ne leur suffit-il donc point que Nous ayons fait descendre sur toi le Livre (sagesse et science supérieures aux miracles dont la technique de la psalmodie) et qu'il leur soit récité ? Il y a assurément là une miséricorde et un rappel pour des gens qui croient (surtout que les miracles ont souvent été reniés). Dis : “Allah suffit comme témoin entre moi et vous.” Il sait ce qui est dans les cieux et la terre. Et quant à ceux qui croient au faux et ne croient pas en Allah, ceux-là seront les perdants. »
Le Prophète (SBDSL) a dit : « Tous les Prophètes avaient à leur actif des miracles, qui une fois accomplis, obligeaient les gens à croire à leur message. Ce qui m'a été accordé est un Livre révélé (miraculeux dont dans ses vérités scientifiques). Ainsi, j'espère avoir au Jour de la Résurrection plus d'adeptes que les autres Prophètes. »
Ainsi à notre époque, ce n'est plus l'excuse de la sorcellerie qui est utilisée pour renier indignement la foi, mais l'insouciance, alors que notre capacité de réflexion est pourtant principalement destinée à comprendre la foi par la science :
(S6v4/5) «  Et il ne leur vient aucun des signes d'entre les signes de leur Seigneur sans qu'ils (les infidèles) ne s'en détournent. Ils traitent de mensonge la vérité quand celle-ci leur vient. Mais ils vont avoir des nouvelles de ce dont ils se moquent (après leur mort). »
(S21v1) « (L'échéance) du règlement de leur compte approche pour les hommes, alors que dans leur insouciance ils s'en détournent. »
(S36v46) « Or, pas une preuve ne leur vient parmi les preuves de leur Seigneur sans qu'ils ne s'en détournent. »
(S37v13) « Et quand on le leur rappelle (le Coran), ils ne se rappellent pas (veulent pas réfléchir) »
          De plus la science moderne nous habitue à croire en la présence d'éléments invisibles (comme les sept cieux, les anges) à travers la découverte d'objets cosmologiques lointains ou de particules élémentaires, parfois seulement sur des empreintes (signes comme ceux montrés et représentés par les Prophètes ou le Coran afin d'y voir la manifestation divine).
          Il est important de noter que dans Son ultime message, c'est avec des mots de l'époque de la révélation islamique que le Seigneur transmet donc des connaissances scientifiques que l'humanité ne pouvait connaître au septième siècle après Jésus-Christ. En effet dans le livre « Ceci est la vérité », en retrouvant un sens jusque-là caché à certains versets coraniques qui semblent avoir été destinés à prévoir les objections exigeantes de l'esprit scientifique du vingtième siècle, des éminents chercheurs des USA, du Canada, de l'Allemagne, de l'Inde, du Japon et de la Thaïlande viennent rappeler la pertinence du verset qui fait des savants ceux qui craignent (ressentent) le plus Allah :

(S35v28) « Parmi Ses serviteurs, les savants (de la religion ou de la science) craignent le plus Allah (par leurs connaissances supérieures apportant plus de savoir comme un dessin toujours plus intelligent, et donc plus de certitude, et donc plus de foi, et donc plus de crainte). Allah est, certes, Puissant et Pardonneur. »
(S41v53) « Nous leur montrerons Nos signes (science jusqu'à la précision moléculaire extrême du code ADN complexe et de certaines protéines et la précision extrême de certaines constantes de l'univers allant jusqu'à 40 chiffres après la virgule, matière structurée jusque dans l'infiniment petit et donc dessin très très très intelligent,, innombrables éléments créés utiles, innombrables causes et effets) dans l'univers et en eux-mêmes, jusqu'à ce qu'il leur devienne évident que c'est cela (le Coran), la Vérité. Ne suffit-il pas que ton Seigneur soit témoin de toute-chose ? »
(S27v93) « Dis : “Louange à Allah ! Il vous fera voir Ses preuves, et vous les reconnaîtrez.” Ton Seigneur n'est pas inattentif à ce que vous faites. »
En effet, l'ensemble de leurs découvertes montrent que le Coran n'est pas mis en défaut par la science moderne puisque les récentes données scientifiques présentent de troublantes similitudes avec les énoncés coraniques. Or il n'est pas question ici de faire du Coran un traité de sciences exactes. Il s'agit seulement d'identifier des versets laissés en réserve afin de fournir, le moment venu, des preuves destinées à convaincre les tenants du positivisme et du scientisme que le Coran ne saurait être l’œuvre du Prophète Mouhamed (SBDSL). Ainsi cette exégèse scientifique du Coran devrait également satisfaire les esprits rationalistes séduits par les raffinements de la science moderne, qui ne pouvant éprouver Allah sans la philosophie et les textes religieux, cherchent toujours à Le prouver ou à Le nier. Ainsi un grand nombre de ces vérités scientifiques exprimées dans le Coran n'ont pu être confirmées par les savants qu’avec les technologies actuelles : satellites, submersibles, télescopes spatiaux, microscopes électroniques, etc... C'est pourquoi concernant ces constatations authentifiant le texte coranique et les découvertes prouvant que le hasard n'existe pas, Allah les appelle des « signes » du rationnel adressés à la raison pour apporter ou renforcer la foi, et non plus comme auparavant des « miracles » de l'irrationnel adressés à la raison pour développer ou confirmer la foi. C'est dans ce sens que certains signes scientifiques deviennent donc plus grands que des miracles :
(S3v190) « A travers la création des cieux et de la terre, l'alternance de la nuit et des jours, il y a des signes pour les doués d’intelligence. »

(S45v13) « Et Il vous a assujetti tout ce qui est dans les
cieux et sur la terre, le tout venant de Lui. Il y a là des signes pour des gens qui réfléchissent. »
          Il s'agit d'un aspect de la valeur miraculeuse du Livre Saint dont voici quelques exemples :

a) Le ciel protecteur

          Le monde moderne a permis de découvrir que la couche d'ozone de la Terre, son champ magnétique et son atmosphère nous protègent des mauvais rayons du soleil, du dangereux vent solaire et de nombreuses météorites.

(S2v22) « C’est Lui qui vous a fait la terre pour lit et le ciel pour toit, qui précipite la  pluie du ciel et par elle fait surgir toute sorte de fruits pour vous nourrir, ne Lui cherchez donc pas des égaux alors que vous savez »

(S21v32) « Et Nous avons fait du ciel un toit protégé. Et cependant ils (les incroyants) se détournent de ses merveilles. »

b) Des barrières de transition entre les mers

          On sait désormais que les mers ne se mélangent pas. En effet par exemple entre la mer méditerranée et l’océan atlantique, il existe une barrière aquatique inclinée (flux croisés) où les eaux des mers passent de l’une vers l’autre en perdant au cours de leur passage leurs caractéristiques et leurs propriétés pour celles de la mer où elles viennent de pénétrer.

(S55v18-21) « Lequel donc des bienfaits de votre seigneur nierez-vous ? Il a donné libre cours aux deux mers pour se rencontrer. (Or) Il y a entre elles une barrière qu'elles ne dépassent pas. Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez-vous ? »

c) L’évolution du fœtus

          L’embryologie connaît maintenant les étapes successives de la formation d’un fœtus. Celles-ci ont été exprimées dans le Coran et dans un hadith avec des précisions étonnantes sur la forme, la substance et le mouvement :

(S23v14) « Ensuite, Nous avons fait du sperme une adhérence (alaka), et de l'adhérence devenue modgha (forme de pâte mâchée), Nous avons créé un embryon, puis de cet embryon Nous avons créé des os et Nous avons revêtu les os de chair. Ensuite, Nous l'avons transformé en une tout autre création (corps humain). Gloire à Allah le Meilleur des créateurs ! »

Alaka signifie : caillot de sang, quelque chose qui s’accroche (ressemblant à la sangsue qui porte le même nom)
Mogdha signifie : chair mâchée, tissu osseux qui est finalement habillé de chair.
Il faut savoir que les sondes modernes ont confirmé l'exactitude de ces descriptions :
Le fœtus est tout d’abord un caillot de sang ressemblant à la forme d’une sangsue qui s'accroche à la paroi de l'utérus maternel pour pomper une substance qui le nourrit, puis il évolue en une forme semblable à une pâte mâchée recouverte de chair avant de devenir un fœtus.

Cet enseignement islamique supplémentaire précise donc que le Prophète (SBDSL) a réellement reçu une révélation divine :

(ExtHadith) Le Prophète (SBDSL) a dit : « Chacun de vous demeure quarante jours dans le ventre de sa mère comme une goutte de liquide, puis un caillot de sang pendant une durée égale, puis un morceaux de chair pendant une période équivalente (avant de devenir un fœtus). »

d) Le fer extra-terrestre

          Les scientifiques modernes ont calculé que l’énergie nécessaire pour produire un atome de fer était égale à quatre fois l’énergie du système solaire. Ainsi les savants ont compris que le fer n'était pas présent lors de la formation de notre planète. Il est donc un élément étranger à la terre qui n'a pu y être apporté que par les météorites.

(S57v25)  Nous avons effectivement envoyé Nos Messagers avec des preuves évidentes, et fait descendre avec eux le Livre et la balance, afin que les gens établissent la justice. Et Nous avons fait descendre le fer, dans lequel il y a une force redoutable, aussi bien que des utilités pour les gens, et pour qu'Allah reconnaisse qui, dans l'invisible, défendra Sa cause et celle de Ses Messagers. Certes, Allah est Fort et Puissant. »

e) Astronomie

          Les satellites, les sondes spatiales, les télescopes spatiaux et les supers ordinateurs ont montré que :

-le Big Bang, explosion à l'origine de notre univers, provient d'une petit particule élémentaire de matière énormément entourée d'énergie très concentrée :

(S20v30) « Ceux qui ont mécru, n'ont-ils pas vu que les cieux et la terre formaient une masse compacte ? Ensuite Nous les avons séparés et fait de l'eau toute chose vivante. Ne croiront-ils donc pas ? »

(S29v20) « Dis : “Parcourez la terre et voyez comment Il a commencé la création. Puis comment Allah crée la génération ultime. Car Allah est Omnipotent.” »


-le début de l'univers était similaire à de la fumée sans lumière :

(S41v11) « Il S'est ensuite adressé au ciel qui était alors fumée et lui dit, ainsi qu'à la terre : “Venez tous deux, bon gré, mal gré.” Tous deux dirent : “Nous venons obéissants.” »

-les astres ainsi que les étoiles suivent une orbite par la force de gravité :

(S36v40) « Le soleil ne peut rattraper la lune ni la nuit devancer le jour, et chacun vogue dans une orbite. »

(ExtS13v2) « Allah est Celui qui a élevé (bien haut) les cieux sans piliers visibles (grâce à la force de gravité et aux énormes trous noirs au centre de la galaxie). »

-la lumière du soleil vient de son feu alors que la luminosité de la lune est causée par un reflet :

(S71v15/16) « N'avez-vous pas vu comment Allah a créé sept cieux superposés et y a fait de la lune une lumière et du soleil une lampe (à huile) ? »

-l'univers est en expansion :

(S51v47) « Le ciel, Nous l'avons construit par Notre puissance, et Nous l'étendons (constamment) dans l'immensité. »

-la terre a une forme ovale à cause de l'aplatissement des pôles :

(S13v41) « Ne voient-ils pas que Nous frappons la terre et que Nous la réduisons par ses extrémités ? C'est Allah qui juge et personne ne peut s'opposer à Son jugement, et Il est prompt à régler les comptes. »

f) La flore

          Les botanistes de notre époque savent que les vents jouent un rôle fondamental dans la fécondation du monde végétal.

(S15v21/22) « Et il n’est rien dont Nous n’ayons les réserves et Nous ne le faisons descendre que dans une mesure déterminée. Et Nous envoyons les vents fécondants, et Nous faisons alors descendre du ciel une eau dont Nous vous abreuvons et que vous n’êtes pas en mesure de conserver. »

Ce verset a donc montré que les vents transportent le pollen mâle destiné à la fécondation des plantes.

g) Les abeilles

          Il faut savoir qu'à travers la richesse de la langue arabe, le mot « abeilles » dans le passage coranique suivant permet de préciser leur sexe, puisque Dieu s'adresse surtout aux femelles. Ainsi ces versets ont un aspect scientifique prouvant une origine divine, car ils expliquent avant les instruments modernes qu'il n'y a que les abeilles femelles qui butinent les fleurs.

(S68/69) « (Et voilà) ce que ton Seigneur révéla aux abeilles : “Prenez des demeures dans les montagnes, les arbres, et les treillages que (les hommes) font. Puis mangez de toute espèce de fruits, et suivez les sentiers de votre Seigneur rendus faciles pour vous.” De leur ventre, sort une liqueur (le miel), aux couleurs variées, dans laquelle il y a une guérison pour les gens. Il y a vraiment là une preuve pour des gens qui réfléchissent. »

h) Les montagnes stabilisatrices

         
Il a été découvert que les montagnes stabilisaient les plaques tectoniques et les forces sous terraines, de même que la croûte terrestre et le manteau terrestre posés sur le noyau métallique terrestre externe en fusion (liquide) :

(S21v31) « Et Nous avons placé des montagnes fermes dans la terre, afin qu'elle ne s'ébranle pas en les (détruisant, les hommes). Et Nous y avons placé des défilés servant de chemins afin qu'ils se guident. »

(S78v6-16) « N'avons-Nous pas fait de la terre une couche (sur le manteau terrestre) ? »

(ExtS30v10) « Et Il a enfoncé des montagnes fermes dans la terre pour l'empêcher de basculer avec vous »

i) Conclusion

          Il est important de noter que toutes les remarques scientifiques du Coran sont exactes : quelles que soient les sciences abordées, le Prophète illettré de l'islam ne s'est jamais trompé. Par conséquent, il faut reconnaître que la source de ces informations ne peut être que divine. Les célèbres livres nommés « Gloire à Dieu ou les milles vérités scientifiques du Coran » et donc « Ceci est la vérité » apportent de nombreux exemples supplémentaires : la dérive des continents, la vitesse de la lumière, l'obscurité du fond des océans...
La série « les miracles du Coran » sur Youtube.com peut également être visionnée.
          Il faut aussi noter ici qu'avec la science, la sagesse du cœur fait également partie des causes apportant la guidée. C'est pourquoi dans l'extrait coranique suivant, Allah semble allier le but similaire de la science et de la sagesse dans un même verset :
(S26v4-9) « Si Nous voulions, Nous ferions descendre du ciel sur eux un prodige devant lequel leurs nuques resteront courbées. Aucun nouveau rappel ne leur vient du Tout Miséricordieux sans qu'ils ne l'esquivent. Et ils ont traité de mensonge (tout ce qui leur vient du Seigneur). Il leur viendra bientôt des nouvelles de ce dont ils se raillent. N'ont-ils pas observé la terre, combien Nous y avons fait pousser de couples généreux de toutes sortes ? Voilà bien là une preuve ! Et la plupart d'entre eux ne croient pas. Et ton Seigneur est en vérité Lui le Tout Puissant, le Très Miséricordieux. »
En effet, une des interprétations du passage précédent : « Si Nous voulions, Nous ferions descendre du ciel sur eux un prodige devant lequel leurs nuques resteront courbées. » pourrait être que si Allah augmentait la force de la gravitation, toute l'humanité serait contrainte de courber la tête et probablement de croire. Cependant une autre interprétation de ce passage peut aussi signifier que si Allah descendait la félicité immense des gens du Paradis dans le cœur des hommes sur terre, les incroyants courberaient la tête par dépit envers eux-mêmes et respect admiratif envers le Très-Haut comme les croyants, à cause d'une profonde noblesse joyeuse aimante ayant compris l'irréprochable sagesse divine et amenant au Paradis tout le monde à se demander profondément pardon mutuellement tellement leur niveau de cœur et donc de caractère, de moralité et de comportement aurait pu être meilleur sur terre :
(S17v108/109) « (Les croyants) disent : “Gloire à notre Seigneur ! La promesse de notre Seigneur (d'envoyer l'ultime Prophète prouvant encore plus Sa précieuse existence) est assurément accomplie.” Et ils tombent sur leur menton (courbent la tête puis se prosternent), pleurant (de foi intense pour la valeur inestimable et irréprochable de Dieu), et cela augmente leur humilité. »
Il faut noter que nous sommes arrivés à une sorte d'apogée de la science par ses découvertes extrêmement précises, puisqu'il a été démontré que pour que notre univers puisse exister, certaines constantes (lois de la physique) dans l'univers sont précises à plus de 40 chiffres après la virgule et la structure d'une simple grosse protéine est de 20 puissance 600. En effet pour prouver l'existence du Créateur, ces très précises vérités rationnelles adressées à la logique de la raison détiennent plus de sens que la valeur illogique des miracles irrationnels dont la nature du feu transformée en paix et fraîcheur pour le Prophète Abraham (paix sur lui) et la nature horizontale de la mer transformée en montagnes d'eau verticale pour le Prophète Moïse (paix sur lui). Ainsi on comprend mieux le sens des versets suivants qui explique que tout ce qui nous entoure peut être un signe clair de l'existence du Créateur se manifestant derrière Sa Création :
(ExtS2v118) « Nous avons clairement exposé les signes pour des gens qui ont la foi ferme. »
(S2v26/27) « Certes, Allah ne se gêne point de citer en exemple n'importe quoi (comme signe de Sa puissance créatrice) : un moustique ou quoi que ce soit au-dessus. Quant aux croyants, ils savent bien qu'il s'agit de la vérité venant de la part de leur Seigneur. Quant aux infidèles, ils se demandent : “Qu'a voulu dire Allah par un tel exemple ?” Par cela, nombreux sont ceux qu'Il égare et nombreux sont ceux qu'Il guide, mais Il n'égare par cela que les pervers, qui rompent le pacte (pré-existentiel) qu'ils avaient fermement conclu avec Allah, coupent ce qu'Allah a ordonné d'unir (lien familiaux et sociaux), et sèment la corruption sur la terre. Ceux-là sont les vrais perdants. »
(S22v73) « Ô hommes ! Une parabole vous est proposée, écoutez-la : “Ceux que vous invoquez en dehors d'Allah ne sauraient même pas créer une mouche (ou un moustique), quand même ils s'uniraient pour cela. Et si la mouche (ou le moustique) les dépouillait de quelque chose (du sang), ils ne sauraient le lui reprendre (car mélangé à des substances provenant de l'insecte). Le solliciteur et le sollicité sont (également) faibles !” Ils n'ont pas estimé Allah à sa juste valeur. Allah est certes Fort et Puissant. »
(S41v53) « Nous leur montrerons Nos signes (science jusqu'à la précision moléculaire extrême du code ADN complexe et de certaines protéines et la précision extrême de certaines constantes de l'univers allant jusqu'à 40 chiffres après la virgule, matière structurée jusque dans l'infiniment petit et donc dessin très très très intelligent, innombrables éléments créés utiles, innombrables causes et effets) dans l'univers et en eux-mêmes, jusqu'à ce qu'il leur devienne évident que c'est cela (le Coran), la Vérité. Ne suffit-il pas que ton Seigneur soit témoin de toute-chose ? »
(S30v58-60) « Et dans ce Coran, Nous avons certes cité pour les gens des exemples de toutes sortes. Et si tu leur apportes un prodige, ceux qui ne croient pas diront : “Certes, vous n'êtes que des imposteurs.” C'est ainsi qu'Allah scelle les cœurs de ceux qui ne savent pas. Sois donc patient, car la promesse d'Allah est vérité. Et que ceux qui ne croient pas fermement ne t'ébranlent pas ! »
(S27v93) « Dis : “Louange à Allah ! Il vous fera voir Ses preuves, et vous les reconnaîtrez.” Ton Seigneur n'est pas inattentif à ce que vous faites. »

          Pour terminer ce chapitre, il faut rappeler qu'en islam tous les sujets peuvent être abordés sans la moindre honte ou gêne, lorsqu'ils sont évoqués pour la science, la sagesse ou l'explication du digne cadre légal religieux.