Recherche

Menu principal

PDF Imprimer Envoyer

B) La guidée et l'égarement

         Il faut comprendre qu'il est évident que Dieu nous appelle vers Lui tout au long de notre vie. En effet la création quotidienne du Seigneur et Son Coran correspondent à Ses permanents appels aux hommes pour leur faire prendre conscience des enjeux de l'apparition de leur existence. C'est à dire qu'il s'agit des principaux signes divins adressés à l'être humain vers la dignité suprême et essentielle qu'est la piété. Or avoir de l'orgueil niant Dieu apporte de l'injustice au cœur provoquant une évolution de l'âme dans la déviance, alors que l'humilité acceptant Dieu apporte de la justice au cœur provoquant une évolution de l'âme dans la droiture. De plus la prière comme le reste du mode de vie prophétique permet de se charger en lumineuse noblesse divine afin de s'en servir pour éclairer sagement notre vie et nos actions et éventuellement la vie et les actions des autres. Quand on a cherché et trouvé Dieu, puis qu'on pense souvent à Lui, Il peut même dans un sens nous guider sans qu'Il rajoute quelque chose à ce qu'Il nous a déjà donné comme les yeux, l'ouïe, la conscience, la réflexion, le syllogisme, la révélation, le cœur, la fitra etc... En effet tout peut presque se faire automatiquement pour un être humain recherchant sincèrement, intelligemment, noblement, résolument et pieusement le digne sens de son existence, dont encore plus après avoir trouvé la tradition prophétique musulmane. C'est à dire qu'il est par exemple évidemment préférable de faire une invocation demandant la piété pour se préparer à recevoir la future guidée de Dieu dont à travers les pensées et les situations qu'Il nous envoie.
          Par conséquent ceux qui illégitimement ne se tournent pas vers le Créateur, Son Messager et Son Coran ou ne cherchent pas profondément le véritable sens de la vie ne peuvent logiquement pas être guidés, et leur nature humaine imparfaite ne pourra être pardonnée ni donc purifiée pour accéder au Paradis pur de Dieu dont par l'absence de leur repentir et de leur pratique religieuse :
(ExtS2v108) « Quiconque substitue la mécréance à la foi (fitra) s'égare certes du droit chemin. »
(S24v35) « Allah est la Lumière (dont science) des cieux et de la terre. Sa lumière est semblable à une niche (le corps mais plus la cage thoracique) où se trouve une lampe (la fitra, le centre du cœur). La lampe est dans un récipient de cristal (le coeur) et celui-ci ressemble à un astre de grand éclat. Son combustible (le rappel coranique) vient d’un arbre béni (Dieu) : un olivier ni oriental ni occidental dont l’huile semble éclairer sans même que le feu la touche. Lumière sur lumière (claire voyance après clairvoyance, compréhension après compréhension). Allah guide qui Il veut vers Sa lumière (la foi et comprendre et vivre le Coran, la religion et le bon sens moral de la vie). Allah propose des paraboles aux hommes et Allah est Omniscient. »
          Il faut noter que les croyants ne retiennent logiquement qu'une partie de tous les nobles enseignements transmis par Dieu, le Prophète (SBDSL) et Jésus (paix sur lui), mais que cela suffit généralement à leur guidée morale jusqu'au Paradis. Or ces croyants au niveau moyen associés aux pieux et aux responsables religieux ont même participé à préserver la communauté musulmane et donc en partie aussi l'humanité.
          Dans ce sens comme il sera revu plus bas, il faut faire comprendre à autrui qu'avoir une grande relation avec Allah est un immense honneur, une haute bénédiction, une excellente source de qualités, une fréquente sérénité, une grande volonté de bien commun, une régulière bienfaisance sociale et la meilleure valeur :
(S2v186) « Et quand Mes serviteurs t’interrogent sur Moi…alors Je suis tout proche : Je réponds à l’appel de celui qui Me prie quand il Me prie. Qu’ils répondent à mon appel, et qu’ils croient en Moi, afin qu’ils soient bien guidés. »
(S10v99-101) « Si ton Seigneur l'avait voulu, tous ceux qui sont sur la terre auraient cru. Est-ce à toi de contraindre les gens à devenir croyants ? Il n'appartient nullement à une âme de croire si ce n'est avec la permission d'Allah. Et Il voue au châtiment ceux qui ne raisonnent pas (car raisonner honorablement est la seule cause de guidée et la principale dignité humaine). Dis : “Regardez ce qui est dans les cieux et sur la terre.” Mais ni les preuves ni les avertisseurs (Prophètes, Livres révélés) ne suffisent à des gens qui ne croient pas. »

(S28v50) « Mais s'ils ne te répondent pas, sache alors que c'est seulement leurs passions qu'ils suivent. Et qui est plus égaré que celui qui suit sa passion sans une guidée d'Allah ? Allah vraiment, ne guide pas les gens injustes. »
(S29v23) « Et ceux qui ne croient pas aux versets d’Allah et à Sa rencontre désespèrent de Ma miséricorde. Et ceux là auront un châtiment douloureux. »
(ExtS18v13) « La meilleure (fin) est pour ceux qui répondent à (l’appel])de leur Seigneur. »

(ExtHadith) Le Prophète (SBDSL) a dit : Dieu Honoré et Glorifié a dit : « Quiconque se rapproche de Moi d’un empan, Je Me rapproche de lui d’une coudée. Quiconque se rapproche de Moi d’une coudée, Je Me rapproche de lui d’une brasse. Quinconce vient vers Moi en marchant, Je viens vers lui en trottant (ou en galopant suivant les versions, alors que ça devrait être l'inverse, c'est à dire que par un amour miséricordieux Allah avancer vers nous plus vite que nous vers Lui alors que normalement çà devrait être à nous d'avance vers Lui plus vite que Lui vers nous ou au moins identiquement). » (Mouslim)
          Pour recevoir plus clairement la guidée divine, il faut logiquement croire aux articles de la foi cités dans le verset suivant, puisque la présence de ces vérités dans la certitude de notre âme permet de nous auto-juger, de tendre à la pratique religieuse complète et d'obtenir de sages limites, surtout que nous amenant à nous inspirer de Dieu et ou à écouter Sa noblesse se révélant en nous :
(S4v136) « Ô les croyants ! Soyez fermes en votre foi en Allah, en Son Messager, au Livre qu'il a fait descendre sur Son Messager, et au Livre qu'il a fait descendre avant. Quiconque ne croit pas en Allah, en Ses anges, en Ses Livres, en Ses Messagers et au Jour dernier, s'égare loin dans l'égarement. »
(S64v11) « Et quiconque croit en Allah, (Allah) guide son cœur. Allah est Omniscient. »
(S4v175) « Alors ceux qui croient en Allah et qui s'attachent à Lui, Il les fera entrer dans une miséricorde venue de Lui, et dans une grâce aussi. Et Il les guidera vers Lui dans un chemin droit. »
(S57v28) « Ô vous qui avez cru ! Craignez Allah et croyez en Son Messager pour qu’Il vous accorde deux parts de Sa miséricorde, et qu’Il vous assigne une lumière (guidance par le mode de vie prophétique) à l’aide de laquelle vous marcherez, et qu’Il vous pardonne, car Allah est Pardonneur et Miséricordieux. »
(S28v14) « Et quand il (le Prophète Moïse) eut atteint sa maturité et sa pleine formation, Nous lui donnâmes (par la piété) la faculté de juger et une science. C'est ainsi que Nous récompensons les bienfaisants. »
(S3v101/102) « Et comment pouvez-vous ne pas croire, alors que les versets d'Allah vous sont récités, et qu'au milieu de vous se tient Son Messager ? Quiconque s'attache fortement à Allah, il est certes guidé vers un droit chemin. Ô les croyants ! Craignez Allah comme Il doit être craint. Et ne mourez qu'en pleine soumission. »

(ExtHadith) Le Prophète (SBDSL) a dit : « Rapprochez-vous de la perfection (ensemble de la tradition prophétique), rectifiez continuellement votre conduite »
(S30v44/45) « Celui qui aura mécru subira (les conséquences) de son infidélité (à Dieu puisque cela l'aura écarté du droit chemin). Et quiconque aura œuvré en bien... C'est pour eux-mêmes qu'ils préparent (leur avenir), afin qu'(Allah) récompense par Sa grâce ceux qui croient et accomplissent les bonnes œuvres. En vérité, Il n'aime pas les infidèles. »
(S69v19/20) « Quant à celui à qui on aura remis le livre (de vie) en sa main droite, il dira (à ses proches ou à quiconque après avoir reçu la miséricorde de son Seigneur le Jour du Jugement Dernier) : “Tenez ! Lisez mon livre. J'étais sûr d'y trouver mon compte (par ma piété).” »

          D'autre part, il faut rappeler que pour Dieu éprouver l'homme par des tentations n'est pas un mal, car c'est seulement un moyen de lui proposer de choisir les excellentes voies du bien et donc la valeur suprême qu'est l'ennoblissement maximal personnel. Par conséquent, le Seigneur est en même temps la cause de la guidée de l'être humain lorsque celui-ci réagit dignement à Ses épreuves ou la cause de son égarement s'il y répond indignement :
(S21v35) « Toute âme doit goûter la mort. Nous vous éprouverons par le mal et par le bien (à titre) de tentation (pour vous proposer la voie de la valeur suprême qu'est la dignité maximale choisie). Et c'est (aussi pour vous embellir car c'est) à Nous que vous serez ramenés (pour Nous rencontrez si vous êtes suffisamment pur car Nous sommes pur). »
(S2v177) « La bonté pieuse ne consiste pas à tourner vos visages vers le Levant ou le Couchant. Mais la bonté pieuse est de croire en Allah, au Jour dernier, aux anges, au Livre et aux Prophètes, de donner de son bien, quelqu'amour qu'on en ait, aux proches, aux orphelins, aux nécessiteux, aux voyageurs indigents et à ceux qui demandent l'aide et pour délier les jougs ; d'accomplir la Salat et d'acquitter la Zakat. Et ceux qui remplissent leurs engagements lorsqu'ils se sont engagés, ceux qui sont endurants (religieusement) dans la misère, la maladie et quand les combats font rage, les voilà les véridiques et les voilà les vrais pieux ! »

(S6v39) « Et ceux qui traitent de mensonges nos versets sont sourds et muets dans les ténèbres. Allah égare qui Il veut, et Il place qui Il veut sur un chemin droit. »
(S39v23) « Allah a fait descendre le plus beau des récits, un Livre dont (certains versets) se ressemblent et se répètent. Les peaux de ceux qui redoutent leur Seigneur frissonnent (à l’entendre tellement ils sont à la merci de Sa puissance ou respectent Sa grandeur inestimable), puis leurs peaux et leurs cœurs s’apaisent au rappel (de la noblesse) d’Allah (comme une légère brise fraîche fait par un frisson s'inquiéter, puis apprécier la chaleur, et donc vivre un moment chaleureux et une valorisation). Voilà le (livre) guide d’Allah par lequel Il guide qui Il veut (et égare ceux qui le renient). Mais quiconque Allah égare n’a point de guide. »
(S4v167-169) « Ceux qui ne croient pas et qui obstruent le sentier d'Allah s'égarent certes loin dans l'égarement. Ceux qui ne croient pas et qui pratiquent l'injustice, Allah n'est nullement disposé à leur pardonner, ni à les guider dans un chemin (autre) que le chemin de l'Enfer où ils demeureront éternellement. Et cela est facile à Allah. »
(ExtS2v26/27) « Par cela (le Coran, les épreuves, les signes de Sa Création et les signes du destin), nombreux sont ceux qu'Il égare et nombreux sont ceux qu'Il guide, mais Il n'égare par cela que les pervers qui rompent le pacte qu'ils avaient fermement conclu avec Allah, coupent ce qu'Allah a ordonné d'unir, et sèment la corruption sur la terre. »

          Il faut noter que Dieu laissant évoluer les choix des hommes comme Il le veut, c'est à dire dans une liberté d’action dans les limites de Sa Volonté concernant le scénario général de la Création au niveau des épreuves, on peut clairement parler de destin de l'humanité. Ainsi même avec le libre-arbitre reçu par les êtres humains, leur destin peut être perçu comme la décision du Seigneur permettant aux croyants de devenir des élus suite à avoir humblement demandé la guidée après avoir dignement reconnu Ses signes (principalement incarnés par Sa Création, Ses enseignements révélés et la réflexion humaine), obtenu la foi et recherché des bonnes actions, et laissant s'égarer les incroyants comme des infidèles qui ont orgueilleusement refusé la guidée après s'être détournés indignement de Ses signes (principalement incarnés par Sa Création, Ses enseignements révélés et la réflexion humaine), de la foi et des bonnes actions parfois malgré la foi :
(S16v93) « Si Allah avait voulu, Il aurait certes fait de vous une seule communauté. Mais Il laisse s'égarer qui Il veut et guide qui Il veut. Et vous serez certes, interrogés sur ce que vous faisiez. »
(ExtS2v26/27) « Par cela (le Coran, les épreuves, les signes de Sa Création et les signes du destin), nombreux sont ceux qu'Il égare et nombreux sont ceux qu'Il guide, mais Il n'égare par cela que les pervers, qui rompent le pacte qu'ils avaient fermement conclu avec Allah, coupent ce qu'Allah a ordonné d'unir, et sèment la corruption sur la terre. »
(S27v59) « Dis : “Louange à Allah et paix sur Ses serviteurs qu'Il a élus !” Lequel est meilleur : Allah ou bien ce qu'ils Lui associent ? »
(S38v45-47) « Et rappelle-toi Abraham, Isaac et Jacob, Nos serviteurs puissants et clairvoyants. Nous avons fait d'eux l'objet d'une distinction particulière : le rappel de l'au-delà. Ils sont auprès de Nous certes parmi les meilleurs élus. »
Commentaire : Le verset précédent montre qu'en choisissant la prédication nous devenons des élus.
(S3v140) « Si une blessure vous atteint, pareille blessure atteint aussi l'ennemi. Ainsi faisons-Nous alterner les jours (épreuves) parmi les gens, afin qu'Allah reconnaisse ceux qui ont cru, et qu'Il choisisse parmi vous des martyrs (pour leur choix), et Allah n'aime pas les injustes. »
(S57v10) « Et qu'avez-vous à ne pas dépenser dans le chemin d'Allah, alors que c'est à Allah que revient l'héritage des cieux et de la terre ? On ne peut comparer cependant celui d'entre vous qui a donné ses biens et combattu avant la conquête (pacifique de la Mecque par dix mille musulmans)... Ces derniers sont (logiquement) plus hauts en hiérarchie (valeur, car étant les premiers à avoir soutenu le Prophète et la religion) que ceux qui ont dépensé et ont combattu après (ce qui prouve que tout est bien d'abord une question de choix). Or à chacun, Allah a promis la plus belle récompense (le Paradis, mais à des degrés différents), et Allah est Grand-Connaisseur de ce que vous faites. »
(S68v50) « Puis son Seigneur l'élut et (en) le désigna(nt) au nombre des gens de bien. »
(S37v168/169) « Si nous avions eu un Rappel de (nos) ancêtres, nous aurions été certes les serviteurs élus d'Allah ! »
(S17v81/82) « Et dis : La Vérité (l’islam) est venue et l’Erreur a disparu, car l’Erreur est destinée à disparaître (puisque la connaissance logique et complétée finit par dominer). Nous faisons descendre du Coran, ce qui est une guérison et une miséricorde pour les croyants. Cependant, cela ne fait qu’accroître la perdition des injustes (par leur refus et donc leur culpabilité de suivre le droit chemin dont la distinction est facilitée par cette révélation divine). »
(S7v201) « Ceux qui pratiquent la piété, lorsqu'une suggestion du Diable les touche se rappellent (du châtiment d'Allah), et les voilà devenus clairvoyants. »
(S38v4) « Et ils (les Mecquois idolâtres) s'étonnèrent qu'un avertisseur parmi eux leur soit venu, et les infidèles disent (orgueilleusement) : “C'est un magicien et un grand menteur.”  »
(S27v12-14) « Et (Dieu dit à Moïse) : « Introduis ta main dans l’ouverture de ta tunique. Elle sortira blanche et sans aucun mal, (et sera) un des neufs prodiges à Pharaon et à son peuple (dans l'espoir qu'ils se guident), car ils sont vraiment des gens pervers. » Et lorsque Nos prodiges leur parvinrent, clairs et explicites, ils dirent : « C’est là une magie évidente ! » Ils les nièrent injustement et orgueilleusement, tandis qu’en eux-mêmes ils y croyaient avec certitude. Regarde donc de qu’il est advenu des corrupteurs (c'est à dire qu'ils ont été détruits). »
(S20v49/50) « Alors (Pharaon) dit : “Qui donc est votre Seigneur, ô Moïse ?” “Notre Seigneur est celui qui a donné à chaque chose sa propre nature puis l'a dirigée (dans la sainteté comme pour les anges, dans la piété comme pour les croyants, dans l'abandon comme pour les égarés)” dit Moïse. »

          De plus le Seigneur étant donc Omniscient puisque en dehors des limites du temps et de l'espace, Il sait si Ses les êtres humains vont répondre dignement aux épreuves par leur piété pour être encore plus guidées, ou y répondre indignement par leur impiété tout en s'égarant encore plus. Ainsi lorsqu'on regarde le monde sous cet angle, il devient évident que le Créateur parle de prédestination car Il connaît déjà les choix que vont faire Ses créatures humaines et le destin ultime de la Création qu'Il va en partie laisser évoluer par Sa volonté. C'est à dire que Dieu préserve le scénario principal de la Création tout en laissant aux hommes l’exercice responsable de leur libre-arbitre. Il faut noter qu'il y a plus de destinée chez les Prophètes et plus de libre-arbitre chez ceux qui les suivent :
(S2v255) « Il (Dieu) connaît leur passé et leur futur (des hommes). Et de Sa Science, ils (les êtres créés) n’embrassent que ce qu’Il veut. »
Ibn Abbas (SDP) a dit : « J'étais une fois assis en croupe sur la monture du Prophète (SBDSL) quand il me dit : « Jeune homme ! Je vais t'enseigner ces quelques paroles : Observe les commandements de Dieu et Dieu te préservera. Observe les commandements de Dieu et tu trouveras Dieu à tes côtés. Quand tu demandes quelque chose, demande-la à Dieu. Quand tu as besoin d'aide, demande-la à Dieu. Sache que si tout le monde s'associait pour te faire du bien, ils ne pourront te faire que le bien que Dieu a déjà écrit pour toi. Que s'ils se coalisaient tous pour te faire du mal, ils ne pourraient te faire que le mal que Dieu a déjà écrit pour toi. Les calames (du destin) se sont depuis longtemps arrêtés d'écrire et l'encre des pages (du destin) est désormais bien sèche. » (Tirmidhi)
(ExtHadith) Le Prophète (SBDSL) a dit : « Chacun de vous demeure quarante jours dans le ventre de sa mère comme une goutte de liquide, puis un caillot de sang pendant une durée égale, puis un morceau de chair pendant une période équivalente. Ensuite Allah envoie l’ange chargé de lui insuffler l’esprit et d’inscrire sa fortune, la durée de sa vie, ses œuvres et sa destinée heureuse ou malheureuse. »

Commentaire : Le hadith précédent montre que même si Dieu a laissé le choix aux hommes, Il connaît déjà le destin ultime de toute la Création qui se réalisera jusqu'au Jour du Jugement Universel, puisqu'Il est en dehors du temps et de l'espace :
Le Prophète (SBDSL) a dit : « Dieu a décrété le destin des créatures cinquante mille ans avant de créer les cieux et la terre, et Son Trône était sur l’eau. » (Mouslim)
Abou Darda (SDP) a rapporté que le Prophète (SBDSL) a dit : « Lorsque Dieu créa Adam, Il lui donna un coup sur son épaule droite et il en sortit une descendance aussi pure que des perles. II donna ensuite un coup sur son épaule gauche et il en sortit une descendance aussi noire que des cendres. II dit alors à la descendance qui était sur son épaule droite : "Votre lieu de séjour sera le Paradis, et Je ne M'en soucierai pas" et à la descendance qui était sur son épaule gauche : "Le vôtre sera l'Enfer, et Je ne M'en soucierai pas". » (Ahmad)
          Par conséquent il peut être conclu que Dieu est incontestablement juste, car Il n'a pas prédestiné les infidèles en Enfer sans leur laisser le choix et leur personnalisation propre, puisque l'homme a vraiment le libre-arbitre pour orienter son cœur vers Dieu ainsi que pour agir au mieux une fois qu'il connaît toutes les règles de la religion comme le rappellent les enseignements suivants :
(ExtHadithQoudsi) D'après Abou Dharr al-Ghifari (SDP), le Messager de Dieu (SBDSL) rapporta que Dieu (Glorifié soit-Il) a dit : « Ô Mes adorateurs ! Je Me suis interdis l'injustice, et Je vous l’interdis, alors ne soyez pas injustes les uns envers les autres. » (Mouslim)
(ExtS2v256) « Nulle contrainte en religion, car le bon chemin s'est distingué de l'égarement. »
(ExtS18v29) « Et dis : “La vérité émane de votre Seigneur. Quiconque le veut, qu'il croit, et quiconque le veut qu'il mécroie.” »
(S17v106/109) « (Nous avons fait descendre) un Coran que Nous avons fragmenté pour que tu le lises lentement aux gens. Et Nous l'avons fait descendre graduellement. Dis : “Croyez-y ou n'y croyez pas. (Cependant) Ceux à qui la connaissance a été donnée avant cela, lorsqu'on le leur récite, tombent prosternés le menton contre terre et disent : Gloire à notre Seigneur ! La promesse de notre Seigneur est assurément accomplie.” Et ils tombent sur leur menton pleurant (de foi intense pour la valeur inestimable de Dieu), et cela augmente leur humilité. »
(S80v11/12) « Vraiment ceci (le Coran) est un rappel - quiconque veut donc, s'en rappelle »
(S76v29-31) « Ceci est un rappel. Que celui qui veut prenne donc le chemin vers son Seigneur. Cependant vous ne saurez vouloir, à moins qu’Allah veuille (après une demande sincère puisqu'il n'y a de force et de puissance que par Lui). Et Allah est Omniscient et Sage. Il fait entrer qui Il veut dans Sa miséricorde. Et quant aux injustes, Il leur a préparé un châtiment douloureux. »
(ExtS43v86) « Ceux qui auront témoigné de la vérité (de l'unicité divine) en pleine connaissance de cause. »
(S11v24) « Les deux groupes ressemblent, l'un (les incroyants) à l'aveugle et au sourd, l'autre (les croyants) à celui qui voit et qui entend (uniques sens de l'apprentissage, de la science, de la compréhension, et donc de l'intelligence). Les deux sont-ils comparativement égaux ? Ne vous souvenez-vous pas ? »
(11v3) « Demandez pardon à votre Seigneur, ensuite revenez à Lui. Il vous accordera une belle jouissance jusqu'à un terme fixé, et Il accordera à chaque méritant l'honneur qu'il mérite. Mais si vous tournez le dos, je crains alors pour vous le châtiment d'un grand jour. »
(S16v93) « Si Allah avait voulu, Il aurait certes fait de vous une seule communauté. Mais Il laisse s'égarer qui Il veut et guide qui Il veut. Et vous serez certes, interrogés sur ce que vous faisiez. »

(ExtHadithQoudsi) Le Prophète (SBDSL) a dit : Dieu (Glorifié soit-Il) a dit : « Ô Mes adorateurs ! Chacun de vous est égaré sauf celui à qui Je montre la voie droite, demandez-Moi de vous la montrer et Je vous la montrerai. »
(ExtHadithQoudsi) Le Prophète (SBDSL) a dit : Dieu (Glorifié soit-Il) a dit : « Ô Mes adorateurs ! Ce sont vos œuvres seulement dont Je tiendrais compte, ensuite Je vous rétribuerai. Donc celui qui trouve du bien, qu’il loue Dieu et celui qui trouve autre chose, qu’il ne s’en prenne qu’à lui-même. »

(S52v21) « Ceux qui auront cru et que leurs descendants auront suivis dans la foi, Nous ferons que leurs descendants les rejoignent (au Paradis). Et Nous ne diminuerons en rien le mérite de leurs œuvres, chacun étant tenu responsable de ce qu'il aura acquis. »
(ExtS5v105) « Ô les croyants ! Vous êtes responsables de vous-même ! »
(S2v186) « Et quand Mes serviteurs t’interrogent sur Moi…alors Je suis tout proche : Je réponds à l’appel de celui qui Me prie quand il Me prie. Qu’ils répondent à mon appel, et qu’ils croient en Moi, afin qu’ils soient bien guidés. »
(S7v201) « Ceux qui pratiquent la piété, lorsqu'une suggestion du Diable les touche se rappellent (d'Allah ou du Jour du Jugement Universel à venir), et les voilà devenus clairvoyants. »
(S11v7) « Et c’est Lui qui a créé les cieux et la terre en six jours, - alors que Son Trône était sur l’eau -, afin d’éprouver lequel de vous agirait le mieux. »
(ExtS49v13) « Le plus noble d’entre vous auprès d’Allah est le plus pieux. Allah est certes Omniscient et Grand Connaisseur. »

Le Prophète Mouhamed (SBDSL) a dit : « Le meilleur jeûne après celui de Ramadan est celui du mois d’Allah « Mouharran ». La meilleure prière (surérogatoire) après les prières obligatoires est celle de la nuit. » (Mouslim)
(S17v19) « et ceux qui cherchent l'au-delà et fournissent les efforts qui y mènent, tout en étant croyants... alors l'effort de ceux-là sera reconnu. »
(S76v21/22) « (Au Paradis) Ils porteront des vêtements verts de satin et de brocart. Et ils seront parés de bracelets d'argent. Et leur Seigneur les abreuvera d'une boisson très pure. Cela sera pour vous une récompense, et votre effort sera reconnu. »
(ExtS18v13) « La meilleure (fin) est pour ceux qui répondent à (l’appel) de leur Seigneur. »
(S10v44) « En vérité, Allah n’est point injuste à l’égard des gens, mais ce sont les gens qui se font du tort à eux-mêmes. »
(S7v177) « Quel mauvais exemple que ces gens qui traitent de mensonges Nos signes, cependant que c’est à eux-mêmes qu’ils font du tort. »
(S4v79) « Tout bien qui t'atteint vient d'Allah, et tout mal qui t'atteint vient de toi-même (suite à des mauvaises actions car les épreuves divines même parfois difficiles ne sont qu'un bon enseignement et les épreuves difficiles provenant des hommes sont un bien pour les offensés puisque étant au service de Dieu pour éprouver des criminels). Et Nous t'avons envoyé aux gens comme Messager. Et Allah suffit comme témoin. »
(S10v99-101) « Si ton Seigneur l'avait voulu, tous ceux qui sont sur la terre auraient cru. Est-ce à toi de contraindre les gens à devenir croyants ? Il n'appartient nullement à une âme de croire si ce n'est avec la permission d'Allah. Et Il voue au châtiment ceux qui ne raisonnent pas (car raisonner honorablement est la seule cause de guidée et la principale dignité humaine). Dis : “Regardez ce qui est dans les cieux et sur la terre.” Mais ni les preuves ni les avertisseurs (Prophètes, Livres révélés) ne suffisent à des gens qui ne croient pas. »

Le Prophète (SBDSL) a dit : « Toute ma communauté entrera au Paradis sauf celui qui s’y refuse. » On dit : « Et qui s’y refuse, ô Messager de Dieu ? » Il dit : « Celui qui m’a obéi entrera au Paradis et celui qui m’a désobéi s’y est refusé. » (Boukhari)
(S74v8-26) « Quand on sonnera du Clairon (de la Résurrection synonyme de la Rétribution), alors ce jour-là sera un jour difficile, pas facile pour les mécréants. Laisse-Moi avec celui que J'ai créé seul, et à qui J'ai donné des biens étendus, et des enfants qui lui tiennent toujours compagnie, et pour lequel J'ai aussi aplani toutes difficultés. Cependant, il convoite (de Moi) que Je lui donne davantage. Pas du tout, car il reniait nos versets (le Coran) avec entêtement. Je vais le contraindre à gravir une pente. Il a réfléchi, et il a décidé. Qu'il périsse comme il a décidé ! Encore une fois, qu'il périsse comme il a décidé ! Ensuite, il a regardé, et il s'est renfrogné et a durci son visage. Ensuite il a tourné le dos et s'est enflé d'orgueil. Puis il a dit : “Ceci (le Coran) n'est que magie apprise, ce n'est là que la parole d'un humain.” Je vais le brûler dans le Feu intense (Saqar). »
(S54v2/3) « Et s'ils (les infidèles) voient un prodige (miracle), ils s'en détournent et disent : “Une magie persistante”, et ils (le) traitent de mensonge et suivent leurs propres impulsions. Or chaque chose arrivera à son terme et son but. »
(S27v12-14) « Et (Dieu dit à Moïse) : « Introduis ta main dans l’ouverture de ta tunique. Elle sortira blanche et sans aucun mal, (et sera) un des neufs prodiges à Pharaon et à son peuple (dans l'espoir qu'ils se guident), car ils sont vraiment des gens pervers. » Et lorsque Nos prodiges leur parvinrent, clairs et explicites, ils dirent : « C’est là une magie évidente ! » Ils les nièrent injustement et orgueilleusement, tandis qu’en eux-mêmes ils y croyaient avec certitude. Regarde donc de qu’il est advenu des corrupteurs (c'est à dire qu'ils ont été détruits). »
(S3v178) « Que ceux qui n'ont pas cru ne comptent pas que ce délai que Nous leur accordons soit à leur avantage. Si Nous leur accordons un délai, c'est seulement pour qu'ils augmentent leurs péchés (et donc leur culpabilité). Et pour eux un châtiment avilissant. »
(S19v70) « Puis Nous sommes Le meilleur à savoir ceux qui méritent le plus d'y être brûlés (en Enfer). »

          Il apparaît donc que même si Dieu nous montre le chemin à suivre et nous procure la force de penser et d'agir, c'est nous qui choisissons la hauteur que nous voulons atteindre sur la montagne de la sagesse, de la pratique religieuse, de la tradition prophétique, de la bienfaisance sociale, et donc de la dignité et de la proximité avec Dieu. Or nous devons être certains que Dieu préfère que nous Le rejoignions au sommet afin que nous ayons le meilleur destin et soyons le plus proche de Lui. Concernant le destin, Abou Bakr (SDP) expliqua à un homme que quand il est debout, lever une jambe concerne le libre-arbitre, alors que l'impossibilité de lever les deux concerne la prédestination. De plus par rapport à notre éducation, notre guidée, notre destin, nos choix et notre relationnel dont avec Lui-même, Dieu préserve prioritairement notre libre-arbitre ainsi que les causes et leurs effets présents dans la nature et le corps humain.
Dans ce sens, Omar Ibn al Khattab (SDP) a demandé à Dieu de changer sa prédestination s'il appartenait au Livre des damnés afin d'appartenir au Livre des élus. C'est à dire qu'en parvenant à la piété et donc à une intelligence pieuse, la plupart des demandes méritent d'être acceptées :
Thawbâne (SDP) rapporte que le Messager de Dieu (SBDSL) a dit : « Rien ne repousse le destin sinon l'invocation. »
Surtout que suite à un échange entre une créature et son Créateur en particulier dans l'amour, ce lien relationnel peut devenir supérieur au destin dont aussi par donc une invocation transformant le destin même pour des proches. Or cet échange pouvant amener à ce lien relationnel supérieur correspond aussi précieusement à une des nobles morales supplémentaires qui peuvent apparaître en plus de celles présentées par la Création divine. Par nos invocations, nous pouvons donc bien possiblement améliorer le destin comme Omar l'a demandé pour lui-même, ou créer de nouvelles nobles morales comme Abou Bakr (SDP) souhaita que son dos puisse occuper toute la porte de l'Enfer afin d’empêcher toute créature d'y entrer.
Ainsi il paraît logique de pieusement demander à Dieu le mieux par rapport à une situation future importante, tout en précisant ce que l'on en préférerait afin que cela devienne éventuellement le mieux auprès de Dieu, sauf si cela va à l'encontre du grand plan divin pour la Création, des règles naturelles, d'un bien beaucoup plus grand ou d'une éducation plus importante. Or la piété peut aussi être l'abandon confiant dans le destin divin, c'est à dire en tendant à faire les meilleurs choix au nom de Dieu en fonction des situations, c'est à dire sans en demander de particulières ni faire d'invocations pour notre futur personnel en dehors de la demande de mort en martyr.
De plus, il semble que certaines parties de notre destin soient pressenties dans notre inconscient par des rêves prémonitoires plus ou moins mémoriser que nous pouvons confirmer dans la réalité, ou changer en bien ou en mal, ou valider par nos habitudes dans le droit chemin ou le mauvais chemin. Surtout que de nombreuses personnes ayant parfois des impressions de déjà vu, cela prouverait que les épreuves de chacun sont effectivement prévenues par Dieu pendant notre sommeil sous forme donc de rêves prémonitoires anticipant le futur, prévenant des épreuves, montrant nos prochains choix et demeurant dans notre subconscient.
Par rapport au hadith suivant concernant un aspect moral de la guidée lié à l'ultime action d'un être humain, il faut noter que dans de rares cas, une possible interprétation supplémentaire de cet enseignement semble exister. En effet dans certaines situations, l'erreur d'une personne peut être amenée par les circonstances du contexte nécessaire à la continuité légitime du noble cadre éprouvant de l'histoire de la Création, et il ne faut donc pas être sûr de triompher de l'ultime épreuve mais demander à Dieu de nous guider jusqu'au Paradis. De même dans certaines situations, la bonne action d'une personne peut être amenée par les circonstances du contexte nécessaire à la continuité légitime du noble cadre éprouvant de l'histoire de la Création. Par conséquent cela prouve encore que Dieu est incontestablement juste, même si le scénario de Sa création peut provoquer des épreuves inévitables pouvant orienter une décision. Or concernant cette ultime épreuve pouvant donc nous obliger à une mauvaise ou une bonne action à cause des circonstances légitimes pour préserver la noblesse de l'éprouvante histoire terrestre, il faut comprendre qu'en fonction de la situation personnelle ou de l'intention de l'être humain, la valeur de cette ultime mauvaise ou bonne action au Jour du Jugement Universel pourra parfois être considérée comme bonne ou mauvaise, dont en fonction de sa réalisation avec ou sans foi (piété), et en fonction du niveau de difficulté car le meilleur chemin est parfois compliqué à distinguer :
Le Prophète (SBDSL) a dit : « Chacun de vous demeure quarante jours dans le ventre de sa mère comme une goutte de liquide, puis un caillot de sang pendant une durée égale, puis un morceaux de chair pendant une période équivalente. Ensuite Allah envoie l’ange chargé de lui insuffler l’esprit et d’inscrire sa fortune, la durée de sa vie, ses œuvres et sa destinée heureuse ou malheureuse (et dont la mort peut être parfois écrite tôt pour préserver le scénario du destin de l'humanité encadré par Dieu). Par Celui qui n’a pas d’associé ! Il arrive que l’un de vous fasse l’œuvre des élus du Paradis au point de n’en être séparé que d’une coudée. C’est alors qu’intervient le destin. Il agit donc comme les réprouvés et entre en Enfer (probable référence aux hypocrites car le destin peut également être une décision divine amenant une ultime épreuve insurmontable pour l'hypocrite). En revanche il arrive que l’un de vous fasse l’œuvre des réprouvés de l’Enfer au point de n’en être séparé que d’une coudée. C’est alors qu’intervient le destin (épreuve de dernière chance pouvant y être lié). Il fait l’œuvre des élus et entre au Paradis. »
Ainsi, il est important de noter que les grands événements et importantes causes, bons ou mauvais de l'histoire de la Création, sont probablement souvent déjà prédestinés comme la rébellion de Satan (Iblis) la consommation du fruit par Adam dont car étant généralement inévitables moralement, la nécessité de certaines épreuves, les rôles de certaines créatures malfaisantes, la venue de Prophètes, les guerres mondiales, la venue de Prophètes, les guerres mondiales, les associations humanitaires mondiales, les grandes découvertes scientifiques, la disparition du Califat, les mafias, la franc-maçonnerie, la réapparition de l’État d’Israël, l'invention de l'informatique, les attentats du World Trade Center, l'apparition d'internet et la technologie de la blockchain, surtout qu'il faut vraiment de tout pour faire un monde d'épreuves en plus forcément lié aux attributs divins.
(S67v1/2) « Béni soit celui dans la main de qui est la royauté, et Il est Omnipotent. Celui qui a créé la mort et la vie afin de vous éprouver (et de savoir) qui de vous est le meilleur en œuvre, et c'est Lui le Puissant, le Pardonneur. »
C'est à dire qu'il s'agit d'enseigner un ensemble de nobles morales importantes et de faire apparaître un mauvais chemin, un droit chemin et un meilleur chemin permettant d'évaluer notre valeur selon nos choix et de nous proposer la valeur suprême qu'est l'ennoblissement personnel maximal. En effet notre degré de participation, d'effort ou de sacrifice dans dans le grand plan du Bien des uns ou le grand plan du Mal des autres, établit notre valeur en la traduisant logiquement par le degré de notre place dans le Paradis ou l'Enfer, en fonction de notre intention en rapport avec notre croyance, notre contexte, notre acceptation et notre lutte corporelle.
C'est pourquoi le nécessaire destin de nombreux hommes comme les inventeurs, les scientifiques, les PDG, les responsables politiques et en fait de la plupart des personnes peut à tout instant devenir bon ou mauvais en fonction du repentir, de l'intention, de la foi et de la personnalité de chacun, et principalement au moment de la mort même si parfois le destin paraîtrait presque identique surtout si des chantages par des menaces de mort envers les proches existent. En effet, chacun peut avoir un rôle à jouer pour le bon exemple ou la mauvaise tentation, mais son âme peut toujours devenir positive par la foi, le repentir, de nouvelles bonnes intentions et l'orientation vers un bon caractère malgré donc ses erreurs, ses péchés ou sa position, que ce soit ceux supportant les Prophètes et ceux les combattant, les chefs politiques et les citoyens, les lieutenants et leurs suppôts ou leurs disciples, les savants et les ignorants, les parents et les enfants, les patrons et les employés, les célébrités et les inconnus, et les riches et les pauvres, etc...
C'est à dire que comme certains destins bons ou mauvais semblent nécessaires pour éprouver l'humanité, ils peuvent être acceptés par le remerciement au divin quand ils sont bons ou refusés au moins avant leur fin par le repentir quand ils sont mauvais, bien que ces derniers peuvent donc parfois être vécus avec une bonne intention. Or même si dans de nombreux cas, Dieu ne guide pas momentanément quelqu'un pour préserver certaines circonstances générales, il faut être certain que la situation de guidée se représentera à lui un jour et qu'il ne devra pas la louper même s'il trouve la foi et ne la montre pas aux gens :
(S22v105) « Et Nous avons certes écrit dans le Zabour (Livre du Prophète David), après l'avoir mentionné (dans le Livre Céleste appelé aussi la Table gardée et l'Ecriture-Mère), que la terre sera héritée (à la fin des temps et au Paradis) par Mes bons serviteurs. »
(S32v38) « Le commandement d'Allah est un décret inéluctable. »
(S3v4) « Et Il a fait descendre le Discernement (entre le bien et le mal, le Coran). Ceux qui ne croient pas aux Révélations d'Allah auront certes un dur châtiment ! Et Allah est Puissant, Détenteur du pouvoir de punir. »
(S7v201) « Ceux qui pratiquent la piété, lorsqu'une suggestion du Diable (mauvaises pensées) les touche se rappellent (du châtiment d'Allah), et les voilà devenus clairvoyants. »
En revanche dans quelques cas ou au sein de certains de grands événements de la Création, il s'agit d'une lutte entre le stratagème divin et celui des infidèles :
(ExtS8v29) « Ils complotèrent, mais Allah a fait échouer leur complot, et Allah est le meilleur des stratèges. »
(S86v15-17) « Ils se servent d'une ruse (pour l'égarement), et Moi aussi Je me sers de Mon plan (par la guidée à travers Mes révélations). Accorde (ô Prophète) donc un délai aux infidèles (et aux criminels), accorde-leur un court délai (jusqu'à la victoire de la fin des temps et au Jour du Jugement Universel). »
(S3v54) « Et ils (les infidèles) se mirent à comploter. Mais Allah a fait échouer leur complot. Et Allah (par Son omniscience) connaît parfaitement leur machination et correspond (évidemment) au meilleur des stratèges (de plus en pouvant gérer le futur par Sa position en dehors de l'espace et du temps) ? »
(S7v182/183) « Ceux qui traitent de mensonges Nos enseignements, Nous allons les conduire graduellement vers leur perte (au Jour du Jugement Dernier) par des voies qu’ils ignorent. Et Je leur accorderai un délai (afin de les culpabiliser encore plus pour leur malfaisance prolongée), car Mon stratagème est solide ! »

Or depuis la mort de l'ultime Prophète (SBDSL), le chemin de la meilleure dignité est évidemment principalement lié aux règles coraniques et à la tradition prophétique sagement appliquées :
(Extrait du sermon d'adieu du Prophète) Le Prophète (SBDSL) a dit : « Ô hommes ! Comprenez bien le discours que je vais vous communiquer : J'ai laissé chez vous une chose claire et distincte que si vous y restez fermement attachés, vous ne vous égarerez jamais. Il s'agit prioritairement du Livre de Dieu (le Coran), puis de la tradition de son Prophète (devant confirmer le Coran). » (Ibn Ishâq)
On rapporta à Mâlik que l'Envoyé de Dieu (SBDSL) a dit : « Je vous ai laissé deux choses à suivre pour ne jamais être perdu : Le Livre (Coran) de Dieu (prioritairement), et la tradition de son Prophète (devant confirmer le Coran). » (Mâlik)

Il arrive souvent que même si Dieu fait comprendre la foi à certaines personnes par le rappel religieux d'une autre, quand elles se retrouvent seules, elles ne se consacrent plus personnellement à cette foi, en démontrant ainsi leur désintérêt, leur insouciance, leur paresse, leur doute ou leur hypocrisie à ce sujet :
(S2v19/20) « (On peut encore comparer les insouciants et les égarés à ces gens qui) au moment où les nuées (épreuves) éclatent en pluies, chargées de ténèbres, de tonnerre et éclairs, se mettent les doigts dans les oreilles (pour ne pas suivre le Créateur du destin), terrorisés par le fracas de la foudre et craignant la mort, et Allah encercle de tous côtés les infidèles. L'éclair (le rappel) presque leur emporte la vue : chaque fois qu'il leur donne de la lumière (foi), ils avancent (vers Dieu), mais dès qu'il fait obscur (et sont donc seul), ils s'arrêtent. Si Allah le voulait Il leur enlèverait certes l'ouïe et la vue (leur rendant ainsi impossibles à apprendre et donc à évoluer vers la vérité comme eux le font, voire peut être pour les guider), car Allah a pouvoir sur toute chose. »
Alhasan rapporte : Othmane Ibn Aaffene prononça un discours dans lequel il loua Allah et Le félicita puis dit : « Au sage suffisent les paroles concises et profondes (moralement justes pour pratiquer les meilleures), alors que le sourd doit être appelé de loin. »
(S8v22/23) « Les pires des bêtes auprès d'Allah sont les sourds-muets qui ne raisonnent pas. Et si Allah avait reconnu en eux quelque bien (méditation ou réflexion sincères sur leur vie), Il aurait fait qu'ils entendent (et avancent avec la vérité du rappel coranique). Mais même s'Il les faisait entendre (momentanément par un rappel comme le précise le verset au-dessus), ils tourneraient (sûrement) le dos en s'éloignant (dès qu'ils sont seuls). »
(S29v61-69) « Si tu leur demandes : « Qui a créé les cieux et la terre, et assujetti le soleil et la lune ? », ils diront très certainement : « Allah. » Comment se fait-il qu’ensuite ils se détournent (du chemin droit) ? Allah dispense largement ou restreint Ses dons à qui Il veut parmi Ses serviteurs. Certes, Allah est Omniscient. Si tu leur demandes : “Qui a fait descendre du ciel une eau avec laquelle Il fit revivre la terre après sa mort ?”, ils diront très certainement : “Allah.” Dis : “Louange à Allah !” Mais la plupart d'entre eux ne raisonnent pas. Cette vie d'ici-bas n'est pas qu'amusement et jeu. La Demeure de l'au-delà est assurément la vraie vie, s'ils savaient ! Quand ils montent en bateau, ils invoquent Allah Lui vouant exclusivement leur culte. Une fois qu'Il les a sauvés (des dangers de la mer en les ramenant) sur la terre ferme, voilà qu'ils (Lui) donnent des associés. Qu'ils nient (donc aussi ) ce que nous leur avons donné et jouissent des biens de ce monde ! Ils sauront bientôt ! Ne voient-ils pas que vraiment Nous avons fait un sanctuaire sûr (à la Mecque), alors que tout autour d'eux on enlève les gens ? Croiront-ils donc au faux et nieront-ils les bienfaits d'Allah ? Et quel pire injuste que celui qui invente un mensonge contre Allah, ou qui dément la Vérité quand elle lui parvient ? N'est-ce pas dans l'Enfer une demeure pour les mécréants ? Et quant à ceux qui luttent pour Notre cause, Nous les guiderons certes sur Nos sentiers, Allah est en vérité avec les bienfaisants. »

Dans un sens moins indigne, d'autres personnes adorent Allah par intermittence en fonction des événements, alors que pour ne pas s'égarer, la foi sincère doit aller jusqu'à la piété constante :
(S22v11) « Il en est parmi les gens qui adorent Allah marginalement. S'il leur arrive un bien, ils s'en tranquillisent, et s'il leur arrive une épreuve, ils détournent leur visage (de Dieu), perdant ainsi (le bien) de l'ici-bas et de l'au-delà. Telle est la perte évidente ! »
(S41v49) « L'homme ne se lasse pas d'implorer le bien. Si le mal le touche, le voilà désespéré, désemparé. Et si nous lui faisons goûter une miséricorde de Notre part, après qu'une détresse l'ait touché, il dit certainement : “Cela m'est dû ! Et je ne pense pas que l'Heure (du Jugement Dernier) se lèvera (un jour). Et si je suis ramené vers mon Seigneur, je trouverai près de Lui la plus belle part.” Nous informerons ceux qui ont mécru de ce qu'ils ont fait et Nous leur ferons sûrement goûter un dur châtiment. Quand Nous comblons de bienfaits l'homme, il s'esquive et s'éloigne. Et quand un malheur le touche, il se livre alors à une longue prière. »

          Par ailleurs il faut rappeler que l'ultime but est de mourir lors d’un acte ou un instant soumis à Dieu puisqu'il est évident de juger une œuvre sur sa conclusion, surtout que généralement par rapport à notre niveau moral, comme nous vivons nous mourons, comme nous mourons nous serons logiquement ressuscités, et donc comme nous aurons semé du bien ou du mal nous récolterons du bien-être (bonheur, plaisirs) ou du mal-être (châtiments,malheur) le Jour de la Rétribution, c'est à dire que notre vie est la somme de nos choix :
(S3v102) « Ô les croyants ! Craignez Allah comme Il doit d’être craint. Et ne mourrez qu’en pleine soumission (avec une foi sincère, en dehors d'un mal, et si possible pendant une œuvre pieuse). »
Mouâawiya Ibn Qorra rapporte : Abou Bakr Asçiddiq disait dans ses invocations : « Ô Allah ! Fais que la meilleure partie de ma vie soit la dernière, que mes meilleures œuvres soient les finales et que mon meilleur jour soit le jour où Je Te rencontrerai. »
De plus pour tendre vers la vie organisée au mieux, il faut tendre à ce que notre dernier choix soit toujours le meilleur dont au niveaux des priorités et même s'il s'agit d'une habitude comme visiter régulièrement ses parents.
          Or dans l'espoir de réussir notre dernier temps de vie, il faut savoir que la vie du Prophète (SBDSL) incarne toujours les ordres coraniques et permet donc d’être constamment dans la noblesse de l'adoration, puisqu'il suffit de rendre hommage à Dieu au début de chaque occupation. C'est à dire qu'il est très probable que le croyant suivant cette tradition prothétique sera béni au moment de sa mort prédestinée par Dieu. Surtout que cela mène à vouloir puis pratiquer la tradition prophétique complète synonyme d'être en permanence dans un temps noble et donc pur, dont à travers la piété, les ablutions, une œuvre cultuelle, une bonne action sociale, une foi sincère ou une réponse digne à notre ultime épreuve. Ainsi c'est logiquement en tendant à être toujours pieux, bon et bienfaisant tout en étant confiant en Dieu, que la vie et donc le dernier acte de l'être humain se feront vraisemblablement dans le Bien et mériteront la rétribution du plus haut niveau de Paradis similairement au martyr, puisqu'il aura vécu et/ou sera mort sur le chemin de Dieu :
(S10v109) « Et suis ce qui t'est révélé, et sois constant jusqu'à ce qu'Allah rende Son jugement (à l'instant de et après la mort) car Il est Le meilleur des juges. »
Le Prophète (SBDSL) a dit : « Toute ma communauté entrera au Paradis sauf celui qui s’y refuse. » On dit : « Et qui s’y refuse, ô Messager de Dieu ? » Il dit : « Celui qui m’a obéi entrera au Paradis et celui qui m’a désobéi s’y est refusé. » (Boukhari)
Le Prophète (SBDSL) a dit : « Celui qui meurt en ayant pour dernière parole « il n'existe pas de divinité à part Allah (Dieu) » (qui est la meilleure parole d'exaltation d'Allah et une forme d'adoration) entrera au Paradis. »

          En fait toutes les situations de la vie peuvent être considérées comme de nobles épreuves prédestinées par Dieu, afin de faire apparaître notre valeur à travers nos réactions, nos décisions et nos comportements. En effet le bienfait divin principal à obtenir dans notre courte période terrestre étant la sagesse, toutes les situations sont par conséquent un bien, car leur sens réel est donc d'élever l'homme moralement pour qu'il atteigne la valeur suprême qu'est la dignité excellente choisie synonyme d'ennoblissement maximal personnel. D'ailleurs comme toute situation, toute chose et donc toute épreuve détiennent un bien qu'il faut distinguer, acquérir, transmettre et utiliser. Ce bien apparaît souvent sous forme d'enseignement ou de symbolisme nobles :
(S21v35) « Toute âme doit goûter la mort. Nous vous éprouverons par le mal et par le bien (à titre) de tentation. Et c'est a Nous que vous serez ramenés. »
(S2v269) « Il (Dieu) donne la sagesse à qui Il veut. Et celui à qui la sagesse est donnée, vraiment, c'est un bien immense (et même incomparable par la subtilité divine) qui lui est donné. Mais les doués d'intelligence seulement s'en souviennent. »

Selon Souhayb Ibn Sinan (SDP), le Messager d'Allah (SBDSL) a dit : « Le croyant a une destinée étonnante ! Tout ce qui lui advient est bénéfique (par l'acquisition de la dignité), et cela n'est réservé qu'à lui seul ! En effet s'il est l'objet d'un événement heureux, il remercie Dieu (car il s'agit de la qualité principale à comprendre et gagner dans cette situation comme Dieu est reconnaissant pour nos bonnes œuvres) et c'est là pour lui une bonne chose. S'il est victime d'un malheur, il l'endure avec patience (car il s'agit de la qualité principale à comprendre et gagner dans cette situation comme Dieu patiente sur nos erreurs) et c'est là encore pour lui une bonne chose. » (Mouslim) 
Commentaire : Ce qui signifie que le musulman apprend et s'ennoblit dans toute circonstance.
          Par conséquent quelles que soient les situations au cours de notre destin, ici-bas tout est d'abord une éducation du cœur, une acquisition de nobles vérités morales et une compréhension de l'existence liée par essence à Dieu, parfois voire souvent tel à travers un cahier de brouillon d'un écolier cherchant à parfaire un devoir, surtout que la nature humaine est imparfaite et beaucoup êtres humains commettent de grosses erreurs quand ce n'est pas de graves péchés. Dans ce sens suprême qu'est l'apprentissage de l'excellence spirituelle, il n'y a aucune certitude ni aucune priorité quant à la préservation de nos biens, de notre santé ou de notre famille, d'autant plus que même si nous sommes sages, Dieu peut se servir de nous pour éprouver des criminels. En effet, nous pouvons être éduqués par la perte définitive ou momentanée de certaines choses, nous éduquer mutuellement à travers nos erreurs ou le bon comportement, et donc être éduqués vers les qualités dont la patience, le pardon, la noblesse, la piété ou/et la bienveillance inconditionnelle dans diverses situations. Cela en devant en plus être prêt à ces difficultés comme un pieux chevalier d'Allah, car la véritable vie stable synonyme de copie parfaite sera uniquement possible au Paradis. Or beaucoup auront tout de même passé leur vie terrestre sans trop de perte au niveau de leurs biens, de leur santé et de leur famille, en particulier ceux ayant atteint un bon cœur dans leur jeunesse et au cours dune période de paix à travers la bonne science, l'amour parental et la religion. D'ailleurs par une grande piété synonyme d'amour amical partagé avec Dieu, le cœur est la seule chose que nous pouvons noblement garder stable tout au long de la vie. Ce qui est très important quelles que soient nos épreuves, nos erreurs et notre destin, car c'est avant tout quelle place nous aurons dans l'au-delà auprès de Dieu qui compte. Et il faut donc parfois donner la priorité à Dieu par rapport à tout proche ou tout bien, comme ce fut le cas lors des premières guerres défensives musulmanes et ça peut être le cas à travers notre activité professionnelle :
(S9v87/88) « Il leur plaît (aux hypocrites hommes après le départ des combattants) de demeurer avec celles (femmes) qui sont restées à l'arrière. Leurs cœurs ont été scellés et ils ne comprennent rien. Mais le Messager et ceux qui ont cru avec lui ont lutté avec leurs biens et leurs personnes. Ceux-là auront les bonnes choses et ce sont eux qui réussiront. Allah a préparé pour eux des Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux pour qu'ils y demeurent éternellement. Voilà l'énorme succès. »
          Suite à tout ce qui vient d'être évoqué dans ce chapitre, il est essentiel de comprendre que les bienfaits de la subsistance prédestinés par Dieu peuvent être obtenus dignement ou indignement. L'histoire suivante qui est arrivée à un compagnon du Prophète (SBDSL) l'illustre clairement :
Un compagnon du Prophète arriva à cheval dans un village et demanda à un enfant de lui garder sa monture pour qu'il puisse aller faire des achats. Mais en revenant récupérer son cheval, il constata qu'on lui avait volé et décida donc de le chercher. C'est alors qu'en arrivant un peu plus bas dans le village, il vit un homme avec son cheval et lui demanda : « Ce cheval est à moi, comment l'avez-vous eu ? » L'homme lui répondit : « Un enfant me l'a vendu 2 pièces d'argent. » Puis le compagnon dit avec un air étonné : « C'est exactement ce que j'allais lui donner pour m'avoir gardé mon cheval. »
Par conséquent si l'on considère que la subsistance d'un homme correspond plus à ce qu'il a dépensé pour lui-même comme nourriture consommée, vêtements portés et subsistance donnée à ses enfants ou à des faibles, qu'à tout ce qu'il a thésaurisé comme argent même s'il était milliardaire ou millionnaire ou encore pire utilisé pour des mauvaises causes, l'être humain doit comprendre que la pratique du licite suffit à lui apporter sa subsistance et que le reste de son argent participera en réalité comme subsistance à d'autres tel à travers ses bonnes actions et inévitablement son héritage :
(ExtHadith) Le Prophète (SBDSL) a dit : « Chacun de vous demeure quarante jours dans le ventre de sa mère comme une goutte de liquide, puis un caillot de sang pendant une durée égale, puis un morceau de chair pendant une période équivalente. Ensuite Allah envoie l’ange chargé de lui insuffler l’esprit et d’inscrire sa fortune, la durée de sa vie, ses œuvres et sa destinée heureuse ou malheureuse. »
Abdullah Ibn Shikhir (SDP) rapporte : Je me rendis auprès du Prophète (SBDSL) alors qu'il récitait le verset « (S102v1) La passion des richesses ne cessera de vous dominer. » Il dit alors : « Le Fils d'Adam dit : "Mon bien ! Mon bien !" Mais Fils d'Adam, qu'as-tu comme autres biens à part ce que tu as mangé et consommé, ce dont tu t'es vêtu jusqu'à l'user, et ce dont tu as fait aumône et que tu as fait parvenir à ses ayants-droits (ses propres enfants) ? » (Mouslim)
Abou Hourayra (SDP) a dit : Quelqu’un vint demander au Prophète (SBDSL) : « Quelle est l'aumône la plus méritoire ? » Le Prophète (SBDSL) répondit : « Celle que tu donnes alors que tu es bien portant, très attaché à l'argent, craignant la pauvreté et espérant la richesse. N'attends pas pour la faire d'être agonisant et de dire alors : "Ceci est pour untel et cela pour tel autre", alors que cela leur appartient déjà (par les règles de l'héritage). » (Boukhari et Mouslim)
Selon Abou Oumama (SDP), le Messager de Dieu (SBDSL) a dit : « Ô Fils d'Adam, ce sera meilleur pour toi de dépenser le superflu, car le garder te portera préjudice. On ne te reprochera pas cependant d'avoir conservé le nécessaire vital. Lorsque tu dépenses, commence par ceux qui sont à ta charge. » (Tirmidhi)

          Pour que notre destin s'améliore et gagner la valeur suprême qu'est la pieuse dignité, il faut donc pratiquer la religion, agir en bien socialement et souvent implorer Dieu de nous guider par notre cœur attaché à Lui, comme l'évoque la première sourate du Coran utilisée pour valider chaque prière. En effet fréquemment vivre sagement améliore logiquement le destin généralement :
Sourate 1 : La fatiha (l'ouverture en arabe)
Louange à Dieu, Seigneur des mondes,
Le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux,
Le Roi du Jour de la Rétribution.
C'est Toi (Seul) que nous adorons, et c'est Toi (Seul) dont nous implorons secours.
Guide-nous dans le droit chemin,
le chemin de ceux que Tu as comblés de faveurs,
non pas de ceux qui ont encouru Ta colère, ni des égarés. Amen

Abou Hourayra (SDP) a rapporté ce récit : « J'ai entendu l'Envoyé de Dieu (SBDSL) dire : « Quiconque pratique une prière sans réciter (dans chaque cycle) la sourate « la fatiha », sa prière est incomplète, et il a répété cela trois fois. » « Ô Abou Hourayra ! » lui-dit-un homme, « il m'arrive parfois de faire une prière en commun derrière l'imam (sans la réciter). » Il lui pinça (sagement) le bras et dit : « Ô persan ! Récite-la donc secrètement car j'ai entendu l'Envoyé de Dieu (SBDSL) dire : « Dieu Très-Haut et Béni a dit : « J'ai partagé la prière en deux parties égales entre Moi et Mon adorateur : la première m'appartient et la deuxième est la sienne, et Je lui accorderai ce qu'il demande. L'Envoyé de Dieu (SBDSL) ajouta : « Récitez donc la fatiha » car :
Lorsque le fidèle récite : (Louange à Dieu, Seigneur des mondes), Dieu Très-Haut et Béni dit : « Mon adorateur M'a loué ».
Lorsqu'il récite :
(Le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux), Dieu dit : « Mon adorateur M'a complimenté ».
Lorsqu'il récite :
(Le Roi du Jour de la Rétribution), Dieu dit : « Mon adorateur M'a glorifié ».
Lorsqu'il récite :
(C'est Toi Seul que nous adorons, c'est Toi Seul dont nous implorons le secours), Dieu dit : « Ce verset est entre Moi et mon adorateur et Je lui accorderai ce qu'il demande ».
Enfin lorsqu'il récite :
(Guide-nous dans le droit chemin, le chemin de ceux que Tu as comblés de faveurs, non pas le chemin de ceux qui ont encouru Ta colère, ni des égarés), Dieu dit : « Ces paroles appartiennent à mon adorateur et Je lui accorderai ce qu'il me demande ». » (Mouslim et Abou Dawoud)
          D'autre part il faut savoir qu'au cours des dernières années, une étude allemande sur les cerveaux atteints de la maladie d'Alzheimer a prouvé suite à des tests psychologiques qu'une nonne âgée augmentait continuellement ses facultés mentales alors qu'un homme âgé les perdait progressivement. Pourtant après avoir autopsié leur cerveau, les scientifiques se rendirent compte que le champignon de la maladie s'était plus développé chez la nonne. Par conséquent il apparaît que notre clairvoyance se trouve réellement dans la lumineuse foi du cœur synonyme de fine justesse par la fitra, et que le désespoir total d'un monde après la mort pour l'incroyant peut logiquement l'abrutir jusqu'aux ténèbres de l'ultime égarement, particulièrement donc à cause de son manque de justesse dans son discernement moral lié à son injuste incroyance et donc impiété envers son Seigneur le Vrai, le Véridique, l'excellemment Noble. En effet la foi jusqu'à la piété correspondant en partie à se rappeler ou chercher fréquemment les dignes sens et meilleures orientations de notre vie par rapport à l'éducation de Dieu, elle est évidemment source de clairvoyance mentale, émotionnelle, sentimentale et mémorielle :
(ExtS2v254) « Et ce sont les mécréants qui sont les injustes. »
Ainsi la conscience de l'homme est tel dans un labyrinthe et risque de devenir folle (perverse, dépressive, stressée, insouciante, sénile) en tournant tout le temps dedans, si elle ne trouve pas sa porte de sortie qui est le coffre contenant le plus grand des trésors secrets, c'est à dire l'étincelle émotionnelle (fitra) de son pacte pré-existentiel ayant reconnu la légitime seigneurie de Dieu située dans le très fin et ainsi intense centre profond de son cœur. Surtout que cette fitra correspond aussi à la reconnaissance de l’existence du Paradis et de tous les attributs divins illimités, suprêmes, excellents et transcendants. C'est à dire que la conscience doit trouver au très fin et ainsi intense centre profond du cœur, la porte vers la lumineuse noblesse divine source de clairvoyance. Or pour trouver et ouvrir cette porte de sortie synonyme de vérité existentielle, de sublime réalité, de piété éclairante et de paix intérieure, chacun a sa propre clé de volonté à impérativement utiliser. Et c'est pourquoi avant de transmettre la foi ou le message religieux à autrui, il est important de d'abord éveiller en lui la curiosité et la réflexion sur le sens de la vie. Puis il ne faut pas oublier de l'informer  que sa clé peut aussi ouvrir définitivement sa porte de relation spirituelle et émotionnelle avec Dieu, possiblement jusqu'au très précieux amour amical intime partagé avec Lui dans sa guidée religieuse sur terre et dans l'omnipotence de Son Paradis éternel. Surtout que l'on comprend ainsi encore plus précieusement que nous appartenons à son type de créature préféré, puisque nous pouvons être la plus proche de Lui moralement en tendant vers la tradition prophétique complète et donc vers l'ennoblissement personnel maximal.
Par conséquent les étapes du bon chemin essentiel de ce labyrinthe jusqu'à atteindre la foi, la religion et la sérénité authentiques correspondent souvent à devoir honorablement casser humblement les cadenas de nos doutes illégitimes, de nos convictions erronées ou/et de nos craintes injustifiées :
(S47v24) « Ne méditent-ils pas sur le Coran ? Ou y a-t-il un cadenas sur leurs cœurs ? »
Dans ce sens, ceux qui n’éprouvent pas un grand enthousiasme de commencer chaque jour nouveau pour vivre de nouvelles expériences, acquérir de nobles compréhensions morales supplémentaires, raffermir leurs qualités, obtenir de nouvelles qualités, évoluer dans la dignité, profiter des proches, apprécier les choses licites, valoriser le Paradis, se rapprocher de Dieu et rechercher Sa satisfaction, seront logiquement exposés à la suggestion de la dénégation d’Allah, puis donc de toute chose possiblement jusqu'à la folie.
Surtout que la foi est tellement évidente que lutter avec son cœur à ne pas la reconnaître spirituellement est aussi vain que d'essayer d'arrêter les chutes du Niagara avec son corps : le sens du courant est bien trop fort, et y résister consciemment ou inconsciemment peut ainsi mener à se faire submerger par des problèmes psychologiques en particulier donc dans la vieillesse (sénilité, maladie d'Alzheimer). D'autant plus que comme un muscle ne servant pas s'atrophie, le cerveau et le cœur peuvent diminuer voire définitivement se fermer ou rester fermer telle donc une porte, comme le rappelleront des versets de ce chapitre. D'ailleurs la sénilité et la maladie Alzheimer peuvent être la conséquence de ne plus supporter par un manque de piété, ou par fatigue, les épreuves de la vie dont la vieillesse. En effet ne pas croire en la création permanente et omniprésente de Dieu amène à croire aux possibles dégâts mentaux de la vieillesse, et cette impiété croyant aux effets des causes plus qu'au Causateur (Créateur) peut être légitimement rétribuée par Dieu à travers Sa création de ces problèmes ou plutôt Sa non protection contre eux.
De plus si dans le cœur du croyant, il n'y a pas de bonheur et de sérénité accompagnés d'une belle crainte révérencielle, cela veut souvent dire qu'il y a une maladie dans la foi en Allah. Si chaque jour l'être humain n’arrive pas à progresser sagement, avancer joyeusement et évoluer noblement en matière de profondeur sentimentale, de rapprochement d'Allah et d'amour en Allah avec ses proches, alors inévitablement, il régressera intellectuellement un peu plus chaque jour. L’inertie en matière de foi, de sagesse, d'enthousiasme, d’amour, de sérénité, de joie, de noblesse et de profondeur signifie la régression :
(S7v179) « Nous avons destiné beaucoup de djinns et d’hommes pour l’Enfer. Ils ont des cœurs mais ne comprennent pas. Ils ont des yeux mais ne voient pas. Ils ont des oreilles mais n’entendent pas. Ceux là sont comme les bestiaux, même plus égarés encore. Tels sont les insouciants. »
(S59v18-20) « Ô vous qui avez cru ! Craignez Allah. Que chaque âme voit bien ce qu’elle a avancé pour demain. Et craignez Allah, car Allah est Parfaitement Connaisseur de ce que vous faites. Et ne soyez pas comme ceux qui ont oublié Allah, et (Allah) leur a fait alors oublier leur propre personne, ceux là sont des pervers. Ne seront pas égaux les gens du Feu et les gens du Paradis. Les gens du Paradis sont eux les gagnants. »
(S16v70) « Allah vous a créés. Puis Il vous fera mourir. Tel parmi vous sera reconduit jusqu'à l'âge le plus vil, de sorte qu'après avoir su, il arrive à ne plus rien savoir. Allah est certes Omniscient et Omnipotent. »
(S22v46) « Que ne voyagent-ils sur la terre afin d'avoir des cœurs pour comprendre et des oreilles pour entendre, car ce ne sont pas les yeux qui s'aveuglent, mais ce sont les cœurs dans les poitrines qui s'aveuglent. »
(S45v22/23) « Et Allah a créé les cieux et la terre en toute vérité et afin que chaque âme soit rétribuée selon ce qu’elle a acquis. Ils ne seront cependant pas lésés. Vois-tu celui qui prend sa passion pour sa propre divinité ? Et (alors) Allah l’égare sciemment, et scelle son ouïe et son cœur, et étend un voile sur sa vue. Qui donc peut le guider après Allah ? Ne vous rappelez-vous donc pas (de votre pacte pré-existentiel présent dans le fond de votre cœur) ? »
(S7v101) « Voilà les cités dont Nous te racontons certaines de leurs nouvelles. (Aux infidèles) en vérité, leurs messagers leur avaient apporté les preuves, mais ils n’étaient pas prêts à accepter ce qu’auparavant ils avaient traité de mensonge. C’est ainsi qu’Allah scelle le cœur des mécréants. »
(S83v10-14) « Malheur ce jour-là aux négateurs qui démentent le jour de la Rétribution. Or, ne le dément que tout transgresseur, pécheur, qui lorsque Nos versets lui sont récités, dit : “(Ce sont) des contes d'anciens !” Pas du tout, mais ce qu'ils ont accompli couvre leurs cœurs. »
(S40v35) « Ceux qui discutent (réfutent) les prodiges d'Allah sans qu'aucune preuve ne leur soit venue, (leur action) est grandement haïssable auprès d'Allah et auprès de ceux qui croient. Ainsi Allah scelle-t-Il le cœur de tout orgueilleux tyran. »
(S18v57) « Quel pire injuste que celui à qui on a rappelé les versets de son Seigneur et qui en leur tourna le dos en oubliant ce que Ses deux mains ont commis ? Nous avons placé des voiles sur leurs cœurs (des infidèles et des criminels) de sorte qu’ils ne comprennent pas (le Coran), et mis une lourdeur dans leurs oreilles. Même si tu les appelles à la bonne voie, jamais ils ne pourront donc se guider. »
          Par conséquent, celui qui vit authentiquement la foi, c’est lui le vivant rempli de fraîcheur joyeuse. C’est à lui que Dieu a donné la vraie vie, la vie essentielle, celle du cœur illuminant l'intelligence de l'esprit. En effet, il est évident que le vivant est logiquement celui qui détient la foi se rappelant et ressentant son Seigneur le Vivant, à l'origine de sa vie, et sachant que derrière la mort, il y a autre chose que le néant, c'est à dire une vie éternelle. Ainsi être réellement vivant ne peut que correspondre à être éveillé à cette vérité. Il faut noter que quand notre souffle de vie d'origine divine glorifie à travers la prononciation de paroles possiblement répétées notre Seigneur le Vivant source exclusive de vie, cela apporte logiquement un ressenti décuplé de vie et de noblesse et donc de joie et de grandeur, surtout que la communication incarne aussi la vie et que cela touche la fitra noblement intense lorsque c'est psalmodié, chantonné ou simplement prononcé un certain temps en continu :
Selon Abou Mousa Al Ashari (SDP), le Prophète (SBDSL) a dit : « L'image de celui qui évoque son Seigneur et de celui qui ne L'évoque pas est comme l'image du vivant et du mort. » (Boukhari)
(S40v65) « C'est Lui le Vivant. Point de divinité à part Lui. Appelez-Le donc en Lui vouant une culte exclusif. Louange à Allah, Seigneur de l'univers. »
(S6v125) « Et puis quiconque Allah veut guider, Il lui ouvre la poitrine à l’islam (et donc la sérénité). Et quiconque Il veut égarer, Il rend sa poitrine étroite et gênée, comme s’il s’efforçait de monter au ciel (manque d'oxygène). »
(S31v2-5) « Voici les versets du Livre plein de sagesse, c'est un guide et une miséricorde aux bienfaisants, qui accomplissent la Salat, acquittent le Zakat, et qui croient avec certitude en l'au-delà. Ceux-là sont sur le chemin droit de leur Seigneur et ce sont eux les bienheureux. »

          Cependant il faut noter que dans la sagesse divine, cette maladie d'Alzheimer peut aussi être un bienfait pour le malade et ses proches, si celui-ci est considéré par Dieu comme un croyant déjà mort (dans le sens où il n'est plus responsable de ses actes) mais pouvant encore être utilisé à être pieusement servi par des bonnes actions de proches, et permettant donc de valoriser toujours plus la dignité des personnes de son entourage qui s'en occupent, en particulier s'il s'agit de ses enfants fermant la boucle de service de la vie :
(S17v23) « Et Ton Seigneur a décrété de n’adorez que Lui, et de marquez de la bonté envers les père et mère. (C'est pourquoi Dieu dit :) “Si l’un deux ou tous d’eux doivent atteindre la vieillesse auprès de toi, alors ne leur dis point : fi ! et ne les brusque pas, mais adresse-leur des paroles respectueuses, et par miséricorde abaisse pour eux l’aile de l’humilité, et dis : Ô mon Seigneur, fais leur miséricorde comme ils m’ont élevé tout petit.” (Ceci prouvant le style littéraire et le sens de la vie clairement divins) »
          Ainsi comme nos bonnes actions sont validées uniquement tant que Dieu nous prête raison, alors ne devons pas hésiter à faire cette invocation : « Ô Seigneur, prête nous raison le plus longtemps possible afin d’œuvrer dignement pour toi le plus souvent possible ». De plus demandons Lui aussi profondément de ne pas faire partie de ceux sont dépassés par eux-mêmes dans l'impiété au niveau de leur vie (dont projet de vie), beauté, caractère, personnalité, célébrité, profession, science, intelligence, richesse, matérialisme, insouciance, addiction ou débauche :
(S59v19/20) « Et ne soyez pas comme ceux qui ont oublié Allah, et (Allah) leur a fait alors oublier leur propre personne (la réalité de leur création qui est de rendre hommage à Dieu par le remerciement, la religion et les bonnes actions), (car) ceux là sont des pervers. Ne seront pas égaux les gens du Feu et les gens du Paradis. Les gens du Paradis sont eux les gagnants. »
(S20v124-126) « Et quiconque se détourne de Mon rappel mènera certes une vie pleine de gêne, et le Jour de la Résurrection Nous l’amènerons aveugle au rassemblement. Il dira : “Ô mon Seigneur, pourquoi m’as tu amené aveugle alors qu’auparavant je voyais ?” Dieu lui dira : “De même que tu les a oubliés nos Signes (et enseignements) qui t’étaient venus, aujourd’hui tu es oublié.” »
Selema Ibn Alakwa raconte : Alakwaa (SDP) s'adressa à un idolâtres persécuteur en le qualifiant d'ennemi de lui-même car ses choix l'emmenaient en Enfer.
          Enfin il est clair que par rapport à la famille, la santé, le corps, la beauté, la célébrité, le pouvoir, la richesse, les biens, la nourriture, l'eau, l’oxygène, la nation, la race, l'ethnie et la réussite professionnelle, commerciale, matérielle ou financière, la guidée reçue lors de l'enfance ou de l'âge adulte correspondant au véritable sens de la vie, à la foi bienfaisante, aux œuvres cultuelles et sociales, et à l'effort de propagation de la religion est le meilleur des bienfaits divins, car c'est le chemin qui conduit à la piété, à la plus grande dignité, à commencer à rencontrer Dieu, au plus haut niveau du Paradis Éternel, et à la satisfaction divine. Il faut noter que la guidée peut se faire par notre intérieur à travers notre conscience et notre cœur ou par notre extérieur à travers la religion et les conseils de certaines personnes voire du destin, ou encore mieux par les deux dans une forme d'union du ciel et de la terre. Et la guidée étant ce qu'il y a de plus précieux, Dieu l'a donne logiquement aux sincères chercheurs résolus du sens de l'existence et prêts à avoir une relation (pensée) fréquente avec Dieu dont par les œuvres religieuses et les bonnes actions sociales. Par conséquent il faut faire comprendre à autrui qu'avoir une relation avec Allah est un grand honneur, une haute bénédiction, et un état très souvent serein car correspondant à la meilleure valeur.
Le Seigneur demandant donc légitimement à l'être humain de L'adorer sans rien Lui associer et en étant Son représentant bienfaisant sur terre, son intention et ses actes déterminent le rapprochement ou l'éloignement de Dieu. Or comme Dieu a révélé Ses nobles règles religieuses, c'est en agissant au maximum selon elles que l'être humain représente le plus Sa bienfaisance. Il faut noter que les ordres coraniques étant donc de bienfaisantes décisions divines, lorsque l'être humain obéit personnellement à ces ordres comme un esclave représentant la bienfaisance divine, il semble logique de pouvoir dire humblement que cette obéissance incarne aussi un des aspects de la représentation de Dieu par l'homme et que cette obéissance a même une valeur divine, puisque prendre la décision de suivre (ou justifier, grandir, ou glorifier) une décision divine a évidemment une valeur divine de même que d'utiliser une qualité morale divine (justice, générosité, douceur, patience, miséricorde, amour...) au bon moment. Ainsi décider de suivre au mieux les nobles décisions divines constamment fait aussi logiquement rejoindre Dieu sur son Trône représentant l'élévation de la noblesse par excellence. Le sens d'esclave incarne donc plus ici un très digne lien de correspondance qu'une indigne idée d'oppression, comme les véritables esclaves font le travail que pourrait faire leur maître :
(S17v42/43) « Dis : “S'il y avait des (petites ou inférieures) divinités (rang possible des hommes ayant tendu vers la piété suprême) avec Lui, comme ils le disent, elles auraient alors cherché un chemin (de guidée pour atteindre) le Détenteur du Trône.” Pureté à Lui ! Il est plus haut et infiniment au-dessus de ce qu'ils disent ! »

1) Causes de guidée partagées        

          Dieu guide par Son Coran, Ses Messagers, Sa Création et Ses inspirations quand on croit en ce chemin. Cependant même si Dieu nous montre le chemin à suivre et nous permet d'utiliser Sa puissance quotidiennement avec notre corps, c'est nous qui choisissons la hauteur de notre valeur et de notre intimité avec le Seigneur que nous voulons atteindre sur la montagne religieuse de la dignité. Pour obtenir la meilleure guidée, il faut souvent que l'homme écoute puis effectue ce que Dieu évoque à sa conscience, raison ou bon cœur.

(ExtS39v17/18) « Annonce la bonne nouvelle à Mes serviteurs qui prêtent l'oreille à la Parole (Coran), puis suivent ce qu'elle contient de meilleur. Ce sont ceux-là qu'Allah a guidés et ce sont eux les doués d'intelligence ! »

(S32v2/3) « La Révélation du Livre, nul doute là-dessus, émane du Seigneur de l'univers. Diront-ils qu'il (Mouhamed) l'a inventé ? Ceci est, au contraire, la vérité venant de ton Seigneur pour que tu avertisses un peuple à qui nul avertisseur avant toi n'est venu, afin qu'ils se guident. »

Extrait d'une lettre de Khalid Ibn Alwelid (SDP) pour les appeler les Perses à l'islam rapporté par Abou Weil (SDP) : « Que la paix soit avec celui qui suit la guidée. »

a) Responsabilité divine

Il faut savoir que si Dieu veut la guidée d'une personne, et qu'elle se refuse de suivre cette éducation morale même par la facilité dont l'apprentissage fait partie, Dieu peut quand même lui apporter cette éducation par la difficulté dont l'épreuve malheureuse fait partie :
Le Prophète (SBDSL) a dit : « Dieu (Glorifié soit-Il) a dit : Ô ma créature, toi tu veux et Moi Je veux. Si tu fais ce que Je veux, tu auras ce que tu veux. Mais si tu refuses de faire ce que Je veux, Je te fatiguerai dans ce que tu veux, et à la fin il n' y aura que ce que Je veux. »

(S28v56) « Tu (Prophète Mouhamed) ne diriges pas celui que tu aimes, mais c’est Allah qui guide qui Il veut. Il connaît mieux cependant les bien-guidés. »

(S7v178) « Quiconque Allah guide, voilà le bien guidé. Et quiconque Il égare, voilà les perdants. »

(S92v12/13) « C’est à Nous certes de guider, et à Nous appartient certes la vie dernière et la vie présente. »

(S34v50) « Dis : “Si je m'égare, je ne m'égare qu'à mes dépens, tandis que si je me guide, alors c'est grâce à ce que Mon Seigneur m'a révèle, car Il est Audient et Proche.” »

(S76v1-3) « N'y a-t-il pas quelques temps où l'homme n'était même pas une chose mentionnable (du néant) ? En effet, Nous avons créé l'homme d'une goutte de sperme mélangé (aux composantes diverses) pour le mettre à l'épreuve. (C'est pourquoi) Nous l'avons fait entendant et voyant. Nous l'avons guidé dans le chemin (apprentissages divers), qu'il soit reconnaissant ou ingrat »

(S6v161) « Dis : Moi, mon Seigneur m’a guidé vers un chemin droit, une religion droite, la religion d’Abraham, le soumis exclusivement à Allah et qui n’était point parmi les associateurs. »

(S68v50) « Puis son Seigneur l'élut et (en) le désigna(nt) au nombre des gens de bien. »

1) Reconnaissance du message divin par l'homme suite ce que Dieu lui a donné comme corps et intelligence

(S8v20-23) « Ô vous qui croyez ! Obéissez à Allah et à Son Messager et ne vous détournez pas de lui quand vous l’entendez (parler). Et ne soyez pas comme ceux qui disent : « Nous avons entendu » alors qu’ils n’entendent pas. Les pires des bêtes auprès d’Allah, sont (en vérité), les sourds-muets (au message divin) qui ne raisonnent pas. Et si Allah avait reconnu en eux quelque bien (noblesse d'âme suffisante), Il aurait fait qu’ils entendent (comprennent la noblesse de la foi). Mais, même s’Il les faisait entendre, ils tourneraient (sûrement le dos) en s’éloignant (comme Dieu rappelle souvent dans le Coran qu'Il ne guide pas les transgresseurs, les criminels, les orgueilleux, les extravagants et les pervers). »

(S6v125/126) « Et puis quiconque Allah veut guider, Il lui ouvre la poitrine à l’islam (et à la sérénité). Et quiconque Il veut égarer, Il rend sa poitrine étroite et gênée, comme s’il s’efforçait de monter au ciel (manque d'oxygène). Ainsi Allah inflige Sa punition à ceux qui ne croient pas. Telle est la voie de ton Seigneur dans toute sa rectitude. Nous avons (effectivement) bien détaillé les signes (ou versets) à des gens qui se rappellent. »

(S76v29-31) « Ceci (le Coran) est un rappel. Que celui qui veut prenne donc le chemin vers son Seigneur ! Cependant, vous ne saurez vouloir, à moins qu’Allah veuille (car il faut Lui demander la guidée puisque il n'y a de force ni de puissance que par Lui). Et Allah est Omniscient et Sage. Il fait entrer qui Il veut dans Sa miséricorde. Et quant aux injustes, Il leur a préparé un châtiment douloureux. »

2) Prescription divine de la foi

(S58v22) « Tu n'en trouveras pas, parmi les gens qui croient en Allah et au Jour dernier, qui prennent pour amis ceux qui s'opposent à Allah et à Son Messager, fussent-ils leur pères, leur fils, leurs frères ou les gens de leur tribu. Il a prescrit la foi dans leurs cœurs et Il les a aidés de Son secours. Il les fera entrer dans des Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, où ils demeureront éternellement. Allah les agrée et ils L'agréent. Ceux-là sont le parti d'Allah. Le parti d'Allah est celui de ceux qui réussissent. »

(S6v111) « Et si Nous faisions descendre les anges vers eux (comme les incroyants l'avaient proposé), si les morts leur parlaient, et si Nous rassemblions toute chose devant eux, ils ne croiraient que si Allah veut. Mais la plupart d'entre eux l'ignorent. »

(S48v4) « C’est Lui (Dieu) qui a fait descendre la quiétude dans les cœurs des croyants afin qu’ils ajoutent une foi à leur foi. »

3) La foi permet la guidée divine

(S10v7) « Ceux qui croient et font de bonnes œuvres, leur Seigneur les guidera à cause de leur foi. A leur pieds les ruisseaux couleront dans les Jardins des délices. »

(S57v28) « Ô vous qui avez cru ! Craignez Allah et croyez en Son Messager pour qu’Il vous accorde deux parts de Sa miséricorde, et qu’Il vous assigne une lumière (guidance par le mode de vie prophétique) à l’aide de laquelle vous marcherez, et qu’Il vous pardonne, car Allah est Pardonneur et Miséricordieux. »

(S3v101/102) « Et comment pouvez-vous ne pas croire, alors que les versets d'Allah vous sont récités et qu'au milieu de vous se tient Son Messager ? Quiconque s'attache fortement à Allah, il est certes guidé vers un droit chemin. Ô les croyants ! Craignez Allah comme Il doit être craint. Et ne mourez qu'en pleine soumission. »

(S29v69) « Et quant à ceux qui luttent pour Notre cause, Nous les guiderons certes sur Nos sentiers. Allah est en vérité avec les bienfaisants. »

(S47v17) « Quant à ceux qui se mirent sur la bonne voie, Il les guida encore plus et leur inspira leur piété. »

(ExtS2v150) « Ne les craignez donc pas (quiconque), mais craignez-Moi pour que Je parachève Mon bienfait à votre égard, et que vous soyez bien guidés (en agissant que par rapport à Moi) ! »

(S2v186) « Et quand Mes serviteurs t’interrogent sur Moi…alors Je suis tout proche : Je réponds à l’appel de celui qui Me prie quand il Me prie. Qu’ils répondent à mon appel et qu’ils croient en Moi afin qu’ils soient bien guidés. »

4) Envoi d'un guide

(S20v123) « Allah dit : Descendez d’ici (Adam et Eve), (vous serez) tous (avec vos descendants) ennemis les uns des autres (hommes et diables). Puis si jamais un guide vient de Ma part (Prophète ou Livre), quiconque suit Mon guide ne s’égarera, ni ne sera malheureux. »

(S61v9) « C’est Lui qui a envoyé Son Messager (Mouhamed) avec la guidée et la Religion de Vérité, pour la placer au-dessus de toute autre religion, en dépit de l’aversion des associateurs. »

(S10v57) « Ô gens ! Une exhortation (Coran) vous est venue de votre Seigneur, (qui est aussi) une guérison de ce qui est dans les poitrines, un guide et une miséricorde pour les croyants. »


5) Envois de messages et de messagers

(S27v76) « Ce Coran (message) raconte aux enfants d’Israël la plupart des sujets sur lesquels ils divergent, cependant qu’il est pour les croyants un guide et une miséricorde. »

(S40v15) « Il envoie par Son ordre l'Esprit sur celui qu'Il veut parmi Ses serviteurs (devenant des Prophètes ou incarnant l'effort des Prophètes), afin que celui-ci avertisse du jour de la Rencontre »

(S30v47) « Nous avons effectivement envoyé avant toi des Messagers vers leurs peuples et ils leur apportèrent les preuves. Nous Nous vengeâmes de ceux qui commirent les crimes (par rébellion à Dieu), et c'était Notre devoir de secourir les croyants. »

(S41v14) « Quand les Messagers leur étaient venus, de devant eux et par derrière (en leur disant) : “N'adorez qu'Allah”, ils dirent : “Si notre Seigneur avait voulu, Il aurait certainement fait descendre des anges. Nous ne croyons donc pas (au message) avec lequel vous avez été envoyés.” »

(S24v54) « Dis : “Obéissez à Allah et obéissez au Messager. S'ils se détournent,... il (le Messager) n'est alors responsable que de ce dont il est chargé, et vous assumez ce dont vous êtes chargés. Et si vous lui obéissez, vous serez bien guidés.” Et il n'incombe au Messager que de transmettre explicitement (son message). »

6) Rappel de signes

(S2v22) « C’est Lui (Dieu) qui vous a fait la terre pour lit et le ciel pour toit, qui précipite la pluie du ciel et par elle fait surgir toute sorte de fruits pour vous nourrir, ne Lui cherchez donc pas des égaux alors que vous savez »

(S2v26/27) « Certes Allah ne se gêne point de citer en exemple n’importe quoi (comme signe de Sa puissance créatrice) : un moucheron ou quoi que se soit au dessus. Quant au croyants, ils savent bien qu’il s’agit de la vérité venant de la part de leur Seigneur, et quant aux infidèles, ils se demandent : « Qu’a voulu dire Allah par un tel exemple ? » Par cela, nombreux sont ceux qu’Il égare et nombreux sont ceux qu’ils guident, mais Il n’égare par cela que les pervers, qui rompent le pacte qu’ils avaient fermement conclu avec Allah, coupent de qu’Allah a ordonné d’unir, et sèment la corruption sur la terre. Ceux-là sont les vrais perdants. »

7) Envoi de miracles

(S7v201) « Ceux qui pratiquent la piété, lorsqu'une suggestion du Diable les touche se rappellent (du châtiment d'Allah), et les voilà devenus clairvoyants. »

8) Discernement des inspirations du diable et de celle de Dieu 

(S7v201) « Ceux qui pratiquent la piété, lorsqu'une suggestion du Diable les touche se rappellent [du châtiment d'Allah]: et les voilà devenus clairvoyants. » 

9) Création de l'âme

(S91v7/10) « Et par l'âme et Celui qui l'a harmonieusement façonnée, et lui a alors inspiré son immoralité, de même que sa piété ! A réussi certes, celui qui la purifie. Et est perdu certes, celui qui la corrompt. »

Le Prophète (SBDSL) a dit : « Tout vicaire (représentant de Dieu qu'est l'homme) institué par Dieu possède deux tendances intimes (aspects de l'âme) : l’une qui ordonne de faire le bien et l’incite à le faire, et l’autre qui lui ordonne de faire le mal et l’incite à le faire. Seul est préservé celui que Dieu préserve (par la clairvoyance que lui apporte sa foi et le mode de vie prophétique). »

10) Purification de l'âme

(S12v53) « Je (Joseph, fils de Jacob) ne m’innocente cependant pas, car l’âme est très incitatrice au mal, à moins que mon Seigneur par miséricorde (ne la préserve du péché). Mon Seigneur est certes Pardonneur et très Miséricordieux. »

11) Choix divin pour guider les humains ayant un bon comportement 

(S2v155) « Très certainement, Nous vous éprouverons par un peu de peur, de faim, et de diminution de biens, de personnes et de fruits. Et fais la bonne annonce aux endurants (et aux généreux dans la piété) qui disent : “Certes nous sommes à Allah et c’est à Lui que nous retournerons.” Ceux là reçoivent des bénédictions de leur Seigneur, ainsi que la miséricorde, et ceux-là sont les biens guidés. »

(S28v54-56) « Voilà ceux qui recevront deux fois leur récompense pour leur endurance, pour avoir répondu au mal par le bien, et pour avoir dépensé de ce que Nous leur avons attribué ; et quand ils entendent des futilités, ils s'en détournent et disent : “A nous nos actions, et à vous les vôtres. Paix sur vous. Nous ne recherchons pas les ignorants.” Tu (Mouhamed) ne diriges pas celui que tu aimes, mais c’est Allah qui guide qui Il veut. Il connaît mieux cependant les bien-guidés. »

12) Par l'intermédiaire d'une communauté

(S7v181) « Parmi ceux que Nous avons créés, il y a une communauté qui guide (les autres) selon la vérité et par celle-ci exerce la justice. »

13) La miséricorde divine

(S23v109-111) « Il y eut un groupe de Mes serviteurs qui dirent : « Seigneur, nous croyons, pardonne-nous donc et fais- nous miséricorde, car Tu es le meilleur des miséricordieux », mais vous les avez pris en raillerie jusqu’à oublier de M’invoquer, et vous vous riiez d’eux. Vraiment, Je les ai récompensés aujourd’hui pour ce qu’ils ont enduré, et ce sont eux les triomphants. »

14) Ultime épreuve prédestinée par Dieu

          Dieu a prédestiné l'heure de la mort des créatures. Par conséquent s'Il reprend une âme pendant une œuvre digne du Paradis, l'être humain y accède. Mais s'il reprend une âme pendant une œuvre méritant l'Enfer, ce lieu sera sa destination finale. Pour que la conclusion du scénario de notre vie soit bonne, il faut donc essayer de rester constamment dans les cinq travaux prophétiques synonyme d'une adoration permanente et surtout demander sincèrement à Dieu de nous guider jusque dans notre ultime épreuve :

(S3v145) « Personne ne peut mourir que par la permission d'Allah, et au moment prédéterminé. Quiconque veut la récompense d'ici-bas, Nous lui en donnons. Quiconque veut la récompense de l'au-delà, Nous lui en donnons et Nous récompenserons bientôt les reconnaissants. »

(S3v102) « Ô les croyants ! Craignez Allah comme Il doit d’être craint. Et ne
mourrez qu’en pleine soumission (avec une foi sincère, en dehors d'un mal, ou pendant une œuvre pieuse). »

b) Responsabilité humaine

(S76v29-31) « Ceci (le Coran) est un rappel. Que celui qui veut prenne donc le chemin vers son Seigneur ! Cependant, vous ne saurez vouloir, à moins qu’Allah veuille (car il faut Lui demander la guidée puisque il n'y a de force ni de puissance que par Lui). Et Allah est Omniscient et Sage. Il fait entrer qui Il veut dans Sa miséricorde. Et quant aux injustes, Il leur a préparé un châtiment douloureux. »

(ExtS5v105) « Ô les croyants ! Vous êtes responsables de vous-même ! »

(S27v91-93) « (Dis :) “Il m'a seulement été commandé d'adorer le Seigneur de cette ville (la Mecque) qu'Il a sanctifiée. Et à Lui (Dieu, appartient) toute chose. Et il m'a été (également) commandé d'être du nombre des musulmans, et de réciter le Coran.” Quiconque se guide, c'est pour Lui-même qu'il se guide. Et quiconque s'égare..., alors dis : “Je ne suis que l'un des avertisseurs.” Dis (aussi) : “Louange à Allah ! Il vous fera voir Ses preuves, et vous les reconnaîtrez.” Ton Seigneur n'est pas inattentif à ce que vous faites. »

(S39v41) « Nous t'avons fait descendre le Livre pour les hommes en toute vérité. Quiconque se guide (le fait) pour son propre bien, et quiconque s'égare, s'égare à son détriment. Tu n'es nullement responsable (de leurs propres choix). »

(ExtS44v85) « (Les croyants méritant une intercession au Jour du Jugement Dernier sont) Ceux qui auront témoigné de la vérité (de l'unicité divine) en pleine connaissance de cause. »

(S17v15) « Quiconque prend le droit chemin ne le prend que pour lui-même, et quiconque s'égare ne s'égare qu'à son propre détriment. Et nul ne portera le fardeau d'autrui. Et Nous n'avons jamais puni (un peuple) avant de (lui) avoir envoyé un Messager. »

1) Eviter les choses équivoques

(ExtHadith) Selon Nouman Ibn Bashir (SDP), le Prophète Mouhamed (SBDSL) a dit : « Les choses licites et illicites sont bien définies. Entre les deux il y a des choses (qui prêtent) à équivoques que peu de gens connaissent. Celui qui s’est mis à l’abri des choses équivoques a tout fait pour blanchir sa foi et sa réputation et celui qui s’y est laissé tomber est tombé dans les choses interdites, tel le berger qui ne cesse de faire paître ses troupeaux autour du domaine (du roi). Il n’est donc pas loin de l’empiéter. Sachez que chaque roi a son domaine réservé et sachez que les domaines réservés de Dieu sont Ses interdits (évitement de l'orgueil et cadre légal basé sur du licite que Dieu peut contourner pour nous éduquer et sur des limites de consommation, d'utilisation ou de certaines qualités (S79v37) « Quant à celui qui aura dépassé les limites », alors que par exemple Dieu est sans limite pour la générosité en particulier dans son Paradis Eternel et que sur terre dans ce sens généreux sans limite l'homme s’appauvrirait). » (URA)

2) Avis du coeur

Le Prophète (SBDSL) dit à un compagnon qui venait le voir : « Tu viens me demander ce qu’est le bien ? » Je dis : « Oui. » Il dit : « Prends-en l’avis de ton propre cœur. Le bien est tout ce qui ne trouble pas la sérénité de l’âme et du cœur. Le mal est ce qui te met dans l’embarras avec toi-même et qui ne fait qu’hésiter dans ta poitrine, quand bien-même les gens t’en donnent une appréciation favorable et quand bien même ils t’en donnent un bon avis. » (URA)
Commentaire : Ce hadith concerne les croyants et les hommes avant qu'ils deviennent totalement insouciants, incroyants ou impies. En effet le cœur pieux est telle une boussole morale synonyme de conscience.

 3) Purification du cœur

(ExtHadith) Le Prophète (SBDSL) a dit : « Sachez que dans le corps humain il y a une bouchée de viande. Quand cette bouchée est bonne, tout le corps est bon, et quand elle est devenue mauvaise, tout le corps le devient. Sachez que cette bouchée est le cœur. » (URA)

4) Purification de l'âme

(S91v7/10)  « Et par l'âme et Celui qui l'a harmonieusement façonnée, et lui a alors inspiré son immoralité, de même que sa piété ! A réussi certes, celui qui la purifie. Et est perdu certes, celui qui la corrompt. »

5) La foi

(S10v9) « Ceux qui croient et font de bonnes œuvres, leur Seigneur les guidera à cause de leur foi. A leur pieds les ruisseaux couleront dans les Jardins des délices. »

(S3v101) « Et comment pouvez-vous ne pas croire, alors que les versets d'Allah vous sont récités et qu'au milieu de vous se tient son Messager ? Quiconque s'attache fortement à Allah, il est certes guidé vers un droit chemin. »

(S48v4) « C’est Lui qui a fait descendre la quiétude dans les cœurs des croyants afin qu’ils ajoutent une foi à leur foi. A Allah appartiennent les armées des cieux et de la terre, et Allah est Omniscient et Sage. »

6) Invocations

(S18v23/24) « Et ne dis jamais à propos d’une chose “je la ferai sûrement demain” sans ajouter “si Allah le veut”, et invoque ton Seigneur quand tu oublies et dis “je souhaite que mon Seigneur me guide et me mène plus près de ce qui est correct.” »

(S3v147) « Et ils n'eurent que cette parole : “Seigneur, pardonne-nous nos péchés ainsi que nos excès dans nos comportements, affermis nos pas, et donne-nous la victoire sur les gens mécréants.” »


(ExtHaditQoudsi) Abou Dharr al-Ghifari (SDP) a rapporté que le Messager de Dieu (SBDSL) a dit : Dieu (Glorifié soit-Il) a dit : « Ô Mes adorateurs ! Chacun de vous est égaré sauf celui à qui Je montre la voie droite, demandez-Moi de vous la montrer et Je vous la montrerai. » (Mouslim)

Ali (SDP) rapporte : Le Messager d’ Allah (SBDSL) m’ a recommandé de dire : « Seigneur Allah, Mets-moi sur le droit chemin et sur la voie de la raison. » (Mouslim)

7) Reconnaissance du message

(S5v83-85) « Et quand ils (les pieux) entendent ce qui a été descendu sur le Messager (Mouhamed), tu vois leurs yeux déborder de larmes, parce qu'ils ont reconnu la vérité. Ils disent : “Ô notre Seigneur ! Nous croyons ! Inscris-nous donc parmi ceux qui témoignent (de la véracité du Coran). Pourquoi ne croirions-nous pas en Allah et à ce qui nous est parvenu de la vérité. Pourquoi ne convoiterions-nous pas que notre Seigneur nous fasse entrer en la compagnie des gens vertueux ?” Allah donc les récompense pour ce qu'ils disent par des Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, où ils demeureront éternellement. Telle est la récompense des bienfaisants. »

(S32v15-17) « Seuls croient en Nos versets ceux qui, lorsqu'on les leur rappelle, tombent prosternés, et par des louanges à leur Seigneur célèbrent Sa gloire et ne s'enflent pas d'orgueil. Ils s'arrachent de leurs lits pour invoquer leur Seigneur par crainte et espoir, et ils font largesse de ce que Nous Leur attribuons. Aucun être ne sait ce qu'on a réservé pour eux comme réjouissance pour les yeux (et sérénité profonde), en récompense de ce qu'ils œuvraient ! »

8) Reconnaissance du messager

(S6v20) « Ceux à qui Nous avons donné le Livre reconnaissent (le Messager Mouhamed) comme ils reconnaissent leurs propres enfants. Ceux qui font leur propre perte sont ceux qui ne croient pas. »

(S24v54) « Dis : “Obéissez à Allah et obéissez au Messager. S'ils se détournent,... il (le messager) n'est alors responsable que de ce dont il est chargé, et vous assumez ce dont vous êtes chargés. Et si vous lui obéissez, vous serez bien guidés.” Et il n'incombe au Messager que de transmettre explicitement (son message). »

9) Reconnaissance du guide

(S20v123) « Allah dit : Descendez d’ici (Adam et Eve), (vous serez) tous (avec vos descendants) ennemis les uns des autres (hommes et diables). Puis si jamais un guide vient de Ma part (Prophète ou Livre), quiconque suit Mon guide ne s’égarera, ni ne sera malheureux. »

10) Crainte de Dieu

(ExtS2v150) « Ne les craignez donc pas (quiconque), mais craignez-Moi pour que Je parachève Mon bienfait à votre égard, et que vous soyez bien guidés (en agissant que par rapport à Moi) ! »

11) Choix de la bonne voie

(S47v17) « Quant à ceux qui se mirent sur la bonne voie, Il les guida encore plus et leur inspira leur piété. »

Le Prophète (SBDSL) a dit : « Toute ma communauté entrera au Paradis sauf celui qui s’y refuse. » On dit : « Et qui s’y refuse, ô Messager de Dieu ? » Il dit : « Celui qui m’a obéi entrera au Paradis et celui qui m’a désobéi s’y est refusé. » (Boukhari)

12) Une communauté cause de guidée
 

(S7v181) « Parmi ceux que Nous avons créés, il y a une communauté qui guide (les autres) selon la vérité et par celle-ci exerce la justice. »

13) Espoir de la miséricorde divine

(S39v53/54) « Dis : Ô mes serviteurs qui avez commis des excès à votre propre détriment, ne désespérez pas de la miséricorde d'Allah, car Allah pardonne tous les péchés. Oui, c'est Lui le Pardonneur, le Très Miséricordieux. Et revenez repentant à votre Seigneur, et soumettez-vous à Lui, avant que ne vous vienne (pour éviter) le châtiment où vous ne recevrez alors aucun secours. »

14) Se conformer à l'agrément d'Allah

(S3v162) « Est-ce que celui qui se conforme à l'agrément d'Allah ressemble à celui qui encourt le courroux d'Allah ? Son refuge sera l'Enfer, et quelle mauvaise destination ! »

Le Prophète (SBDSL) a dit : « Observe les commandements d’Allah et tu Le trouveras devant toi. Cherche à connaître Allah dans ton aisance et Il te connaîtra dans ta gêne. Sache que ce qui t’a raté ne pouvait pas t’atteindre et que ce qui t’a atteint ne pouvait te rater. Sache que la victoire va de pair avec la patience, que la guérison va de pair avec la maladie, et qu’avec toute situation gênante il y a une situation aisée. »

15) Etre bienfaisant

(S29v69) « Et quant à ceux qui luttent pour Notre cause, Nous les guiderons certes sur Nos sentiers. Allah est en vérité avec les bienfaisants. »

16) Etre endurant

(S2v155) « Très certainement, Nous vous éprouverons par un peu de peur, de faim, et de diminution de biens, de personnes et de fruits. Et fais la bonne annonce aux endurants (et aux généreux dans la piété) qui disent : “Certes nous sommes à Allah et c’est à Lui que nous retournerons.” Ceux là reçoivent des bénédictions de leur Seigneur, ainsi que la miséricorde, et ceux-là sont les biens guidés. »

17) Description de la guidée divine


          En fonction des situations, Dieu a le pouvoir d’orienter le cœur de l'être humain bienfaisant pour le guider vers la foi. Cependant si un homme refuse d'écouter son cœur en ayant une réaction contraire à la noblesse face à une épreuve, la noble lumière invisible de cet organe se voile en se tâchant et la perception de la lumineuse présence divine noble se trouble. Toutes les mauvaises actions et indignes ambiances enveloppent également le cœur avec des voiles de ténèbres et donc d'égarement. En revanche si l'être humain reste dans les activités prophétiques, les œuvres religieuses, les bonnes actions sociales, la culture générale et particulière, et les dignes ambiances, son cœur, qui ressemble spirituellement à un récipient de cristal entourant une flamme de foi selon le Coran, se couvre de voiles de lumière noble augmentant cette flamme de foi et facilitant donc la perception de la lumineuse noblesse divine. Ainsi les nobles œuvres augmentant logiquement la lumineuse noblesse du cœur, cela permet de voir plus de nobles choses cachées, comme les watts augmentent la capacité lumineuse d'une ampoule en permettant de voir plus de choses cachées.

(S24v35) « Allah est la Lumière (dont science) des cieux et de la terre. Sa lumière est semblable à une niche (le corps mais plus la cage thoracique) où se trouve une lampe (la fitra, le centre du cœur). La lampe est dans un récipient de cristal (le coeur) et celui-ci ressemble à un astre de grand éclat. Son combustible (le rappel coranique) vient d’un arbre béni (Dieu) : un olivier ni oriental ni occidental dont l’huile semble éclairer sans même que le feu la touche. Lumière sur lumière (claire voyance après clairvoyance, compréhension après compréhension). Allah guide qui Il veut vers Sa lumière (la foi et comprendre et vivre le Coran, la religion et le bon sens moral de la vie). Allah propose des paraboles aux hommes et Allah est Omniscient. »

(S2v108) « Voudriez-vous interroger votre Messager comme auparavant on interrogea Moïse ? Quiconque substitue la mécréance à la foi (fitra) s'égare certes du droit chemin. »

(S6v125) « Et puis quiconque Allah veut guider, Il lui ouvre la poitrine à l’islam (et donc la sérénité du cœur). Et quiconque Il veut égarer, Il rend sa poitrine étroite et gênée, comme s’il s’efforçait de monter au ciel (manque d'oxygène). »

(S57v16-19) « Le moment n'est-il pas venu pour ceux qui ont cru (lors du pacte pré-existentiel), que leurs cœurs s'humilient à l'évocation d'Allah et devant ce qui est descendu de la vérité (le Coran), et de ne point être pareils à ceux qui ont reçu le Livre avant eux ? Ceux-ci trouvèrent le temps assez long et leurs cœurs s'endurcirent, et beaucoup d'entre eux sont pervers. Sachez qu'Allah redonne la vie à la terre une fois morte (comme la spiritualité au cœur avec ce qui suit). Certes, Nous vous avons exposé les preuves clairement afin que vous raisonniez. Ceux et celles qui font la charité et qui ont fait à Allah un prêt sincère, cela leur sera multiplié et ils auront une généreuse récompense. Ceux qui ont cru en Allah et en Ses Messagers, ceux-là sont les grands véridiques et les témoins auprès d'Allah. Ils auront leur récompense et leur lumière, tandis que ceux qui ont mécru et traité de mensonges Nos signes, ceux-là seront les gens de la Fournaise. »

Abou Nouaaym rapporte : Houdheyfa (SDP) a dit : « La tentation se propose aux cœurs. Tout cœur qui l'accepte s'imprègne d'un point noir. S'il la rejette, il sera imprégné d'un point blanc. »

2) Causes d'égarement partagées

          Ceux qui refusent la foi s’égarent à cause des choix d'Allah. En effet comme Allah envoie des messages que l'humanité doit reconnaître pour être guidée à la fitra du cœur, le Seigneur devient la cause de l'égarement de l’être humain si celui-ci s'en détourne. Or Dieu étant à l'origine de tout et comme le veut la morale, Il a logiquement rendu essentiel l'acceptation de Son message pour que l'être humain imparfait de nature puisse s'ennoblir et donc se purifier dont par le repentir afin de pouvoir entrer dans Son Paradis pur. Ainsi quand les incroyants refusent la foi qui est cette fitra présente dans leur cœur suite à leur attestation pré-existentielle, leur faculté de raisonner devient leur culpabilité et le miséricordieux message divin de guidée coranique correspond à la preuve principale de leur égarement quand ils ne le suivent pas : 

(S40v63) « Ainsi ceux qui nient les prodiges d'Allah (dont ses versets coraniques) se détourent (du chemin droit). »

(ExtHadith) D'après Abou Mâlik Al Asharî (SDP), le Messager d'Allah (SBDSL) a dit : « Le Coran est un argument pour ou contre toi. Tout homme débute sa journée mettant en jeu son âme, il l'affranchit ou la conduit à sa perte. » (Mouslim)

(S17v81/82) « Et dis : La Vérité (l’islam) est venue et l’Erreur a disparu, car l’Erreur est destinée à disparaître (puisque la connaissance logique et complétée finit par dominer). Nous faisons descendre du Coran, ce qui est une guérison et une miséricorde pour les croyants. Cependant, cela ne fait qu’accroître la perdition des injustes (par leur refus et donc leur culpabilité de suivre le droit chemin dont la distinction est facilitée par cette révélation divine). »

(S67v10) « Et ils (les infidèles) dirent : “Si nous avions écouté ou raisonné, nous ne serions pas parmi les gens de la Fournaise.” »

(S45v23) « Vois-tu celui qui (par son libre-arbitre) prend sa passion pour sa propre divinité ? Et Allah l'égare sciemment (en le laissant dans ses opinions erronées, alors qu'Il a pouvoir sur toute chose), et scelle son ouïe et son cœur et étend un voile sur sa vue. Qui donc peut le guider après Allah ? Ne vous rappelez-vous donc pas ? »

(S9v124/125) « Et quand une Sourate est révélée, il en est parmi eux qui dit : “Quel est celui d'entre vous dont elle fait croître la foi ?” Quant aux croyants, elle fait certes croître leur foi, et ils s'en réjouissent. Mais quant à ceux dont les cœurs sont malades, elle ajoute une souillure à leur souillure (par leur refus de profiter de cette purification morale), et ils meurent dans la mécréance. »

(S68v5-9) « Tu verras et ils verront qui d'entre vous a perdu la raison. C'est ton Seigneur qui connaît mieux ceux qui s'égarent de Son chemin, et il connaît aussi mieux ceux qui suivent la bonne voie... N'obéis pas à ceux qui crient en mensonge, Ils aimeraient bien que tu transiges avec eux afin qu'ils transigent avec toi. »

(S10v99-101) « Si ton Seigneur l'avait voulu, tous ceux qui sont sur la terre auraient cru. Est-ce à toi de contraindre les gens à devenir croyants ? Il n'appartient nullement à une âme de croire si ce n'est avec la permission d'Allah. Et Il voue au châtiment ceux qui ne raisonnent pas (car raisonner honorablement est la seule cause de guidée et la principale dignité humaine). Dis : “Regardez ce qui est dans les cieux et sur la terre.” Mais ni les preuves ni les avertisseurs (Prophètes, Livres révélés) ne suffisent à des gens qui ne croient pas. »

(S16v37) « Même si tu désirais ardemment qu'ils soient guidés... (Sache) qu'Allah ne guide pas ceux qui s'égarent. Et ils n'auront pas de secoureurs. »

(S10v32) « Tel est Allah, votre vrai Seigneur. Au delà de la vérité (du Coran) qu'y a-t-il donc sinon l'égarement ? Comment alors pouvez-vous vous détourner ? »

a) Responsabilité humaine

(S34v50) « Dis : “Si je m'égare, je ne m'égare qu'à mes dépens, tandis que si je me guide, alors c'est grâce à ce que Mon Seigneur m'a révèle, car Il est Audient et Proche.” »

(S16v93) « Si Allah avait voulu, Il aurait certes fait de vous une seule communauté. Mais Il laisse s'égarer qui Il veut et guide qui Il veut. Et vous serez certes interrogés sur ce que vous faisiez. »

(ExtS16v106) « Mais ceux qui ouvrent délibérément leur cœur à la mécréance, ceux-là ont sur eux une colère d'Allah (pour leur grave injustice) »

(S17v15) « Quiconque prend le droit chemin ne le prend que pour lui-même, et quiconque s'égare ne s'égare qu'à son propre détriment. Et nul ne portera le fardeau d'autrui. Et Nous n'avons jamais puni (un peuple) avant de (lui) avoir envoyé un Messager. »

(S39v41) « Nous t'avons fait descendre le Livre pour les hommes en toute vérité. Quiconque se guide, (le fait) pour son propre bien, et quiconque s'égare, s'égare à son détriment. Tu n'es nullement responsable (de leurs propres affaires). »

(S74v8-26) « Quand on sonnera du Clairon (de la Résurrection synonyme de la Rétribution), alors ce jour-là sera un jour difficile, pas facile pour les mécréants. Laisse-Moi avec celui que J'ai créé seul, et à qui J'ai donné des biens étendus, et des enfants qui lui tiennent toujours compagnie, et pour lequel J'ai aussi aplani toutes difficultés. Cependant, il convoite (de Moi) que Je lui donne davantage. Pas du tout, car il reniait nos versets (le Coran) avec entêtement. Je vais le contraindre à gravir une pente. Il a réfléchi, et il a décidé. Qu'il périsse comme il a décidé ! Encore une fois, qu'il périsse comme il a décidé ! Ensuite, il a regardé, et il s'est renfrogné et a durci son visage. Ensuite il a tourné le dos et s'est enflé d'orgueil. Puis il a dit : “Ceci (le Coran) n'est que magie apprise, ce n'est là que la parole d'un humain.” Je vais le brûler dans le Feu intense (Saqar). »

(S10v44) « En vérité Allah n’est point injuste à l’égard des gens, mais ce sont les gens qui se font du tort à eux-mêmes. »

(S2v108) « Voudriez-vous interroger votre Messager comme auparavant on interrogea Moïse ? Quiconque substitue la mécréance à la foi s'égare certes du droit chemin. »

1) Ingratitude

(S14v28/29) « Ne vois-tu pas ceux qui troquent les bienfaits d’Allah contre l’ingratitude et établissent leur peuple dans la demeure de la perdition…l’Enfer, où ils brûleront ? Et quel mauvais gîte ! »

(S16v82/83) « S’ils se détournent… il ne t’incombe que la communication claire. Ils reconnaissent le bienfait de Dieu, puis ils le renient. Et la plupart d’entre eux sont des ingrats. »

2) Désespoir de la miséricorde divine

(S29v23) « Et ceux qui ne croient pas aux versets d’Allah et à Sa rencontre désespèrent de Ma miséricorde. Et ceux là auront un châtiment douloureux. »

3) Oubli du divin

(S59v19) « Et ne soyez pas comme ceux qui ont oublié Allah, et (Allah) leur a fait alors oublier leur propre personne, ceux là sont des pervers. »

(S23v109-111) « Il y eut un groupe de Mes serviteurs qui dirent : « Seigneur, nous croyons, pardonne-nous donc et fais- nous miséricorde, car Tu es le meilleur des miséricordieux », mais vous les avez pris en raillerie jusqu’à oublier de M’invoquer, et vous vous riiez d’eux. Vraiment, Je les ai récompensés aujourd’hui pour ce qu’ils ont enduré, et ce sont eux les triomphants. »

4) Oubli du jour du Jugement Dernier

(S6v31) « Sont perdants certes ceux qui traitent de mensonges la rencontre d'Allah. Et quand soudain l'Heure leur viendra, ils diront : “Malheur à nous pour notre négligence à son égard.” Et ils porteront leurs fardeaux sur leurs dos, et quels mauvais fardeaux ! »

(S83v10-14) « Malheur ce jour-là aux négateurs qui démentent le jour de la Rétribution. Or, ne le dément que tout transgresseur, pécheur, qui lorsque Nos versets lui sont récités, dit : “(Ce sont) des contes d'anciens !” Pas du tout, mais ce qu'ils ont accompli couvre leurs cœurs. »


5) Mauvaise opinion de Dieu

(S41v22/23) « Vous ne pouvez vous cacher au point que ni votre ouïe, ni vos yeux et ni vos peaux ne puissent témoigner contre vous. Mais vous pensiez qu'Allah ne savait pas beaucoup de ce que vous faisiez. Et c'est cette pensée que vous avez eue de votre Seigneur qui vous a ruinés, de sorte que vous êtes devenus du nombre des perdants. »

(S48v6) « Et (Allah a aussi révélé le Coran) afin qu’Il (distingue puis) châtie les hypocrites hommes et femmes, et les associateurs et les associatrices, qui pensent du mal d’Allah. Qu’un mauvais sort tombe sur eux. Allah est courroucé contre eux, les a maudits, et leur a préparé l’Enfer. Quelle mauvaise destination ! »

6) Hypocrisie

(ExtS5v41) « Ô Messager ! Que ne t’affligent point ceux qui concourent en mécréance parmi ceux qui ont dit « Nous avons cru » avec leurs bouches sans que leurs cœurs n’aient jamais cru. »

(S47v20-23) « Ceux qui ont cru disent : “Ah ! Si une Sourate descendait !” Puis quand on fait descendre une Sourate explicite et qu'on y mentionne le combat, tu vois ceux qui ont une maladie au cœur te regarder du regard de celui qui s'évanouit devant la mort. Seraient bien préférables pour eux une obéissance et une parole convenable. Puis quand l'affaire est décidée, il serait certes mieux pour eux de se montrer sincères vis-à-vis d'Allah. Si vous vous détournez, ne risquez-vous pas de semer la corruption sur terre et de rompre vos liens de parenté ? Ce sont ceux-là qu'Allah a maudits, a rendus sourds et a rendu leurs yeux aveugles. »

7) Insouciance

(S7v179) « Nous avons destiné beaucoup de djinns et d’hommes pour l’Enfer. Ils ont des cœurs, mais ne comprennent pas. Ils ont des yeux mais ne voient pas. Ils ont des oreilles, mais n’entendent pas. Ceux là sont comme les bestiaux, même plus égarés encore. Tels sont les insouciants. »

8) Dépassement des limites et cœur devenu mauvais

(ExtHadith) Selon Nouman Ibn Bashir (SDP), le Prophète Mouhamed (SBDSL) a dit : « Les choses licites et illicites sont bien définies. Entre les deux il y a des choses (qui prêtent) à équivoques que peu de gens connaissent. Celui qui s’est mis à l’abri des choses équivoques a tout fait pour blanchir sa foi et sa réputation et celui qui s’y est laissé tomber est tombé dans les choses interdites, tel le berger qui ne cesse de faire paître ses troupeaux autour du domaine (du roi). Il n’est donc pas loin de l’empiéter. Sachez que chaque roi a son domaine réservé et sachez que les domaines réservés de Dieu sont Ses interdits (évitement de l'orgueil et cadre légal basé sur du licite que Dieu peut contourner pour nous éduquer et sur des limites de consommation, d'utilisation ou de certaines qualités (S79v37) « Quant à celui qui aura dépassé les limites », alors que par exemple Dieu est sans limite pour la générosité en particulier dans son Paradis Eternel et que sur terre dans ce sens généreux sans limite l'homme s’appauvrirait). » (URA)

(S83v10-14) « Malheur ce jour-là aux négateurs qui démentent le jour de la Rétribution. Or, ne le dément que tout transgresseur, pécheur, qui lorsque Nos versets lui sont récités, dit : “(Ce sont) des contes d'anciens !” Pas du tout, mais ce qu'ils ont accompli couvre leurs cœurs. »

9) Corruption de l'âme

(S91v7/10) « Et par l'âme et Celui qui l'a harmonieusement façonnée, et lui a alors inspiré son immoralité, de même que sa piété ! A réussi certes, celui qui la purifie. Et est perdu certes, celui qui la corrompt. »

10) Refus du message divin

        L'orgueil et la malfaisance de certains hommes les empêchent de s’orienter vers la relation avec Dieu et la demande de guidée sincère. Ainsi aucune épreuve ne peut les attirer vers un questionnement objectif sur le sens de l'existence.

(S17v41) « Très certainement Nous avons exposé tout ceci (plein de signes) dans le Coran afin que (les gens) réfléchissent. Mais cela ne fait qu’augmenter leur répulsion. »

(S92v8-11) « Et quant à celui qui est avare, se dispense (de l’adoration d’Allah), et traite de mensonge la plus belle récompense, Nous lui faciliterons la voie à la plus grande difficulté, et à rien ne lui serviront ses richesses quand il sera jeté (au Feu). »


(S5v86) « Et quant à ceux qui ne croient pas et qui traitent de mensonges Nos versets, ce sont les gens de la Fournaise »

(S39v55-59) « Dis : « Et suivez la meilleure révélation qui vous est descendue de la part de votre Seigneur avant que le châtiment ne vous vienne soudainement et sans que vous ne le pressentiez, avant qu’une âme ne dise “Malheur à moi pour mes manquements envers Allah (comme les cinq piliers de l'islam), car j’ai été certes parmi les railleurs”, ou qu’elle ne dise “Si Allah m’avait guidée, j’aurais été certes, parmi les pieux”, ou bien qu’elle ne dise en voyant le châtiment : “Ah ! S’il y avait pour moi un retour, je serais alors parmi les bienfaisants !” » Oh que si ! Mes versets te sont venus et tu les as traités de mensonge, tu t’es enflé d’orgueil et tu étais parmi les mécréants. »


Le Prophète (SBDSL) a dit : « Toute ma communauté entrera au Paradis sauf celui qui s’y refuse. » On dit : « Et qui s’y refuse, ô Messager de Dieu ? » Il dit : « Celui qui m’a obéi entrera au Paradis et celui qui m’a désobéi s’y est refusé. » (Boukhari)

11) Opposition au message divin

(S6v26) « Ils empêchent (les gens) de s'approcher de lui et s'en écartent eux-mêmes. Ils ne feront périr qu'eux-mêmes sans s'en rendre compte. »

12) Refus de la foi

(S27v12-14) « Et (Dieu dit à Moïse) : « Introduis ta main dans l’ouverture de ta tunique. Elle sortira blanche et sans aucun mal, (et sera) un des neufs prodiges à Pharaon et à son peuple (dans l'espoir qu'ils se guident), car ils sont vraiment des gens pervers. » Et lorsque Nos prodiges leur parvinrent, clairs et explicites, ils dirent : « C’est là une magie évidente ! » Ils les nièrent injustement et orgueilleusement, tandis qu’en eux-mêmes ils y croyaient avec certitude. Regarde donc de qu’il est advenu des corrupteurs (c'est à dire qu'ils ont été détruits). »

(S39v45) « Et quand Allah est mentionné seul (sans associé), les cœurs de ceux qui ne croient pas se crispent, et quand on mentionne ceux qui sont en dehors de Lui, voilà qu’ils se réjouissent. »

(S4v136) « Ô les croyants ! Soyez fermes en votre foi en Dieu, en Son Messager, au Livre qu’Il a fait descendre sur son Messager, et au livre qu’Il a fait descendre avant. Quiconque ne croit pas en Dieu, en Ses anges, en Ses Livres, en Ses messagers et au Jour dernier, s’égare loin dans l’égarement »

(S6v12) « Dis : « A qui appartient ce qui est dans les cieux et la terre ? » Dis : « A  Allah. » Il S’est à Lui-même prescrit la miséricorde. Il vous rassemblera certainement au jour de la Résurrection : il n’y a pas de doute là-dessus. Ceux qui font leur propre perte sont ceux qui ne croient pas. »

13) Refus des Messagers

(S7v101) « Voilà les cités dont Nous te racontons certaines de leurs nouvelles. (Aux infidèles) en vérité, leurs messagers leur avaient apporté les preuves, mais ils n’étaient pas prêts à accepter ce qu’auparavant ils avaient traité de mensonge. C’est ainsi qu’Allah scelle le cœur des mécréants. »

(S10v101) « Dis : “Regardez ce qui est dans les cieux et sur la terre.” Mais ni les preuves ni les avertisseurs (Prophètes, Livres révélés, Moïse, Jésus, Mouhamed) ne suffisent à des gens qui ne croient pas. »

(S17v46-48) « Nous avons mis des voiles sur leurs cœurs (des infidèles), de sorte qu'ils ne le comprennent pas (le Coran), et dans leurs oreilles (nous avons mis) une lourdeur. Et quand par le Coran, tu évoques Ton Seigneur l'Unique, ils tournent le dos par répulsion. Nous savons très bien ce qu'ils écoutent. Quand ils t'écoutent et qu'ils chuchotent entre eux, les injustes disent : “Vous ne suivez qu'un homme ensorcelé.” Vois ce à quoi ils te comparent ! Ils s'égarent donc et sont incapables de trouver un chemin (vers la vérité). »

14) Volonté de garder les traditions des anciens

(S31v21) « Et quand on leur dit : « Suivez ce qu’Allah a fait descendre », ils disent : « Nous suivons plutôt ce sur quoi nous avons trouvé nos ancêtres. » Cela donc même si le Diable les appelle au châtiment de la fournaise ?! »

(S5v104) « Et quand on leur dit : “Venez vers ce qu'Allah a fait descendre (la Révélation) et vers le Messager”, ils disent : “Il nous suffit de ce sur quoi nous avons trouvé nos ancêtres.” Quoi ! Même si leurs ancêtres ne savaient rien et n'étaient pas sur le bon chemin... ?! »

15) Détournement ou inattention des signes (de la Création ou du Coran)

(S12v103-105) « Et la plupart des gens ne sont pas croyants malgré ton désir ardent. Et tu ne leur demandes aucun salaire pour cela. Ce n'est là qu'un rappel adressé à l'univers. Et dans les cieux et sur la terre, que de signes auprès desquels les gens passent, en s'en détournant ! »

(S10v7/8) « Ceux qui n’espèrent pas Notre rencontre, qui sont satisfaits de la vie présente et s’y sentent en sécurité, et ceux qui sont inattentifs à nos signes (ou versets), leur refuge sera le Feu pour ce qu’ils acquéraient. »

(S20v124-126) « Et quiconque se détourne de Mon rappel mènera certes une vie pleine de gêne, et le Jour de la Résurrection Nous l’amènerons aveugle au rassemblement. Il dira : “Ô mon Seigneur, pourquoi m’as tu amené aveugle alors qu’auparavant je voyais ?” Dieu lui dira : “De même que tu les a oubliés nos Signes (et enseignements) qui t’étaient venus, aujourd’hui tu es oublié.” »

16) Rejet des miracles

          Les enseignement divins suivants expliquent que les miracles n'ont pas le pouvoir de guider les êtres humains. En effet l'islam et la logique affirment qu'il n'y a de force ni de puissance que par Dieu et que la guidée dépend donc de Lui :
(ExtS2v272) « Ce n'est pas à toi (ô Mouhamed) de les guider (vers la bonne voie), mais c'est Allah qui guide qui Il veut.»
Ainsi les miracles ne peuvent qu'accroître la foi des croyants et égarer le coeur des incroyants. Par conséquent il faut croire pour voir et non voir pour croire, surtout qu'on ne voit pas certaines choses quand on ne veut pas les voir, car c'est seulement Dieu qui guide et pas les événements. En effet pour que la guidée divine soit possible, il faut évidement croire en étant prêt à recevoir au cours de notre destin des ressentis et analyses par rapport à Dieu ou venant de Lui. Même le Jour du Jugement Dernier pourrait ne pas être une cause de guidée, car certains penseraient avoir rêvé si on leur permettait de retourner sur terre :


(ExtS17v59) « Rien ne Nous empêche d'envoyer les miracles, si ce n'est que les anciens les avaient traités de mensonges. Nous avions apporté aux (au peuple) Tamud la chamelle qui était un (miracle) visible, mais ils lui firent du tort. En outre, nous n'envoyons de miracles qu'à titre de menace (c'est à dire par imposition de croire et de pratiquer le bienfaisant monothéisme). »
Commentaire : Il faut noter que la pudique raison divine principale d'éviter les miracles, qui a souvent servi à imposer la foi presque instantanément comme dernière chance d'acquérir la piété, synonyme de qualités morales nécessaires à la survie de l'humanité et évitant le châtiment divin légitime devant empêcher au mal de se propager, est de ne pas choquer ni violer le délicat libre-arbitre du fragile cœur humain ayant la capacité de croire volontairement en particulier avec la religion proposant la foi par une réflexion progressive et donc une déduction douce, puis par une calme pratique religieuse convaincante : Le Prophète (SBDSL) a dit : « Ne vous effrayez pas (dont en s'amusant). »

(S21v5-7) « Mais il dirent : “Voilà plutôt un amas de rêves !” Ou bien : “Il l'a inventé.” Ou : “C'est un poète, qu'il nous apporte donc un signe (miracle identique) à celui dont furent chargés les premiers envoyés.” Pas une seule cité parmi celles que Nous avons fait périr avant eux n'avait cru (à la vue des miracles). Ceux-ci croiront-ils donc ? Nous n'avons envoyé avant toi que des hommes à qui Nous faisions des révélations. Demandez donc aux érudits du Livre (de la Bible), si vous ne savez pas. »

(S6v109-111) « Et ils jurent par Allah de toute la force de leurs serments, que s’il leur venait un miracle, ils y croiraient (sans hésiter). Dis : « En vérité, les miracles ne dépendent que d’Allah. Mais qu’est ce qui vous fait penser que quand cela (le miracle) arrive, ils (les infidèles) y croient ? » Parce qu’ils n’ont pas cru la première fois, nous détournerons leurs cœurs et leurs yeux, et nous les laisserons marcher aveuglement dans leur rébellion. Et si nous faisons descendre les anges, (comme ils l’avaient proposé), si les morts leur parlaient, et si Nous rassemblions toute chose devant eux, ils ne croiraient que si Allah veut. Mais la plupart d’entre eux ignorent. »

(S27v13/14) «  Et lorsque Nos prodiges leur parvinrent (aux gens de Pharaon), clairs et explicites, ils dirent : « C’est là une magie évidente ! » Ils les nièrent injustement et orgueilleusement, tandis qu’en eux-mêmes ils y croyaient avec certitude. Regarde donc de qu’il est advenu des corrupteurs. »

(S17v101/102) « Et certes, Nous donnâmes à Moïse neuf miracle évidents. Demande donc aux Enfants d'Israël, lorsqu'il (Moïse) leur vint et que Pharaon lui dit : “Ô Moïse, je pense que tu es ensorcelé.” Il dit : “Tu sais fort bien que ces choses (les miracles), seul le Seigneur des cieux et de la terre les a fait descendre comme autant de preuves illuminantes, et certes, ô Pharaon, je te crois perdu.” »

(S54v1-3) « L'Heure approche et la lune s'est fendue. Et s'ils voient un prodige, ils s'en détournent et disent : “Une magie persistante.” Et ils (le) traitent de mensonge et suivent leurs propres impulsions, or chaque chose arrivera à son terme (et son but). »

(S5v110) « Et quand Allah dira : “Ô Jésus, fils de Marie, rappelle-toi Mon bienfait sur toi et sur ta mère quand Je te fortifiais du Saint-Esprit. Au berceau tu parlais aux gens, tout comme en ton âge mûr. Je t'enseignais le Livre, la Sagesse, la Thora et l'Evangile. Tu fabriquais de l'argile comme une forme d'oiseau, puis tu soufflais dedans, et par Ma permission elle devenait un oiseau (vivant). Et tu guérissais par Ma permission, l'aveugle-né et le lépreux. Et par Ma permission, tu faisais revivre les morts. Je te protégeais contre les Enfants d'Israël pendant que tu leur apportais les preuves. Mais ceux d'entre eux qui ne croyaient pas dirent : Ceci n'est que de la magie évidente.” »

(S30v58-60) « Et dans ce Coran, Nous avons certes cité pour les gens des exemples de toutes sortes. Et si tu leur apportes un prodige, ceux qui ne croient pas diront : “Certes, vous n'êtes que des imposteurs.” C'est ainsi qu'Allah scelle les cœurs de ceux qui ne savent pas. Sois donc patient, car la promesse d'Allah est vérité. Et que ceux qui ne croient pas fermement ne t'ébranlent pas ! »

17) Volonté d'égarer les croyants

(S3v69) « Une partie des gens du Livre aimeraient bien vous égarer. Or ils n’égarent qu’eux-mêmes, et ils n’en sont pas conscients. »

18) Echange de la bonne direction avec l'égarement

(S2v174/175) « Ceux qui cachent ce qu'Allah à fait descendre du Livre et le vendent à vil prix, ceux-là ne s'emplissent le ventre que de Feu. Allah ne leur adressera pas la parole, au Jour de la Résurrection, et ne les purifiera pas. Et il y aura pour eux un douloureux châtiment. Ceux-là ont échangé la bonne direction contre l'égarement et le pardon contre le châtiment. Qu'est-ce qui leur fera supporter le Feu ? »

19) Conjecture et ignorance

(S22v8-10) « Or il y a des gens qui discutent au sujet d’Allah sans aucune science, ni guide, ni livre pour les éclairer, affichant une attitude orgueilleuse pour égarer les gens du sentier d’Allah. A lui l’ignominie ici-bas, et Nous lui ferons goûter le jour de la Résurrection, le châtiment de la fournaise. Voilà pour ce que tes deux mains ont préparé ! Cependant Allah n’est point injuste envers Ses serviteurs. »

(S18v56) « Et Nous n’envoyons des Messagers que pour annoncer la bonne nouvelle et avertir. Et ceux qui ont mécru disputent avec de faux arguments, afin d’infirmer la vérité et prennent en raillerie Mes versets (le Coran) ainsi que ce (châtiment) dont on les a avertis. »

(S48v6) « Et (Allah a aussi révélé le Coran) afin qu’Il (distingue puis) châtie les hypocrites hommes et femmes, et les associateurs et les associatrices, qui pensent du mal d’Allah. Qu’un mauvais sort tombe sur eux. Allah est courroucé contre eux, les a maudits, et leur a préparé l’Enfer. Quelle mauvaise destination ! »

(S45v31/32) « Et quant à ceux qui ont mécru (il leur sera dit au Jour du Jugement Dernier) : “Mes versets ne vous étaient-ils pas récités ? Mais vous vous enfliez d'orgueil et vous étiez des gens criminels.” Et quand on disait “la promesse d'Allah est vérité, et l'Heure n'est pas l'objet d'un doute”, vous disiez “Nous ne savons pas ce que c'est que l'Heure, nous ne faisons que conjecturer à son sujet, et nous ne sommes pas convaincus (qu'elle arrivera).” »

(S10v36) « Et la plupart d'entre eux (infidèles) ne suivent que conjecture. Mais, la conjecture ne sert à rien contre la vérité ! Allah sait parfaitement ce qu'ils font. »

(S6v148/149) « Ceux qui ont associé diront : “Si Allah avait voulu, nous ne lui aurions pas donné des associés et nos ancêtres non plus, et nous n’aurions rien déclaré interdit.” Ainsi leurs prédécesseurs traitaient de menteurs (les Messagers) jusqu’à ce qu’ils eurent goûté Notre rigueur. Dis : “Avez vous quelque science à nous produire ? Vous ne suivez que la conjecture et ne faites que mentir.” Dis : “L’argument décisif appartient à Allah. S’Il avait voulu, certainement Il vous aurait tous guidés.” »

20) Ecoute des inspiration du diable

(S17v63-65) « Et Allah dit (à Satan) : Va-t’en ! Quiconque te suivra… votre sanction sera l’Enfer, une ample rétribution. Excite par ta voix ceux d’entre eux que tu pourras, rassemble contre eux ta cavalerie et ton infanterie, associe-toi à eux dans leurs biens et leurs enfants, et fais-leur des promesses. Or le Diable ne leur fait des promesses qu’en tromperie. Quant à Mes serviteurs, tu n’as aucun pouvoir sur eux. Et ton Seigneur suffit pour les protéger ! »

(S31v33) « Ô hommes ! Craignez votre Seigneur et redoutez un jour où le père ne répondra en quoi que ce soit pour son enfant, ni l'enfant pour son père. La promesse d'Allah est vérité. Que la vie présente ne vous trompe donc pas, et que le Trompeur (Satan) ne vous induise pas en erreur sur Allah ! »

(S31v21) « Et quand ont leur dit (aux infidèles) : « Suivez ce qu’Allah a fait descendre », ils disent : « Nous suivons plutôt ce sur quoi nous avons trouvé nos ancêtres. » Est-ce donc même si le Diable les appelait au châtiment de la fournaise ! »

(S6v112/113) « Ainsi à chaque Prophète avons-Nous assigné un ennemi : des diables d’entre les hommes (de pouvoir, corrompus ou riches) et les djinns qui s’inspirent trompeusement les uns aux autres des paroles enjolivées. Si ton Seigneur avait voulu, ils ne l’auraient pas fait. Laisse les donc avec ce qu’ils inventent. Et pour que les cœurs de ceux qui ne croient pas à l’au-delà, se penchent vers elles (paroles enjolivées des diables), qu’ils les agréent, et qu’ils perpètrent ce qu’ils perpètrent (comme crimes en prouvant leur indignité et leur rétribution légitime en Enfer). »

21) Ecoute de leur âme bestiale

(S39v45) « Et quand Allah est mentionné seul (sans associé), les cœurs de ceux qui ne croient pas se crispent et quand on mentionne ceux qui sont en dehors de Lui, voilà qu’ils se réjouissent. »

(S45v22/23) « Et Allah a créé les cieux et la terre en toute vérité et afin que chaque âme soit rétribuée selon ce qu’elle a acquis. Ils ne seront cependant pas lésés. Vois-tu celui qui prend sa passion pour sa propre divinité ? Et Allah l’égare sciemment, et scelle son ouïe et son cœur et étend un voile sur sa vue. Qui donc peut le guider après Allah ? Ne vous rappelez-vous donc pas ? »

22) Oubli de leur âme spirituelle

(S91v7/10)  « Et par l'âme et Celui qui l'a harmonieusement façonnée, et lui a alors inspiré son immoralité, de même que sa piété ! A réussi certes, celui qui la purifie. Et est perdu certes, celui qui la corrompt. »

b) Responsabilité divine

(S7v178) « Quiconque Allah guide, voilà le bien guidé. Et quiconque Il égare, voilà les perdants. »

1) Pas d'injustice divine

(S10v44) « En vérité, Allah n’est point injuste à l’égard des gens, mais ce sont les gens qui se font du tort à eux-mêmes. »

2) Envers les insouciants

(S8v20-23) « Ô vous qui croyez ! Obéissez à Allah et à Son Messager et ne vous détournez pas de lui quand vous l’entendez (parler). Et ne soyez pas comme ceux qui disent : « Nous avons entendu » alors qu’ils n’entendent pas. Les pires des bêtes auprès d’Allah, sont (en vérité), les sourds-muets (au message divin) qui ne raisonnent pas. Et si Allah avait reconnu en eux quelque bien (noblesse d'âme suffisante), Il aurait fait qu’ils entendent (comprennent la noblesse de la foi). Mais, même s’Il les faisait entendre, ils tourneraient (sûrement le dos) en s’éloignant (comme Dieu rappelle souvent dans le Coran qu'Il ne guide pas les transgresseurs, les criminels, les orgueilleux, les extravagants et les pervers). »

3) Egarement des injustes

(S14v28/29) « Ne vois-tu pas ceux qui troquent les bienfaits d’Allah contre l’ingratitude et établissent leur peuple dans la demeure de la perdition…l’Enfer, où ils brûleront ? Et quel mauvais gîte ! »

(S61v7) « Et qui est plus injuste que celui qui invente un mensonge contre Allah, alors qu’il est appelé à l’islam ? Et Allah ne guide pas les gens injustes. »

4) Envois de messages et de Messagers

(S17v41) « Très certainement Nous avons exposé tout ceci (plein de signes) dans le Coran afin que (les gens) réfléchissent. Mais cela ne fait qu’augmenter leur répulsion. »

(S17v81/82) « Et dis : La Vérité (l’islam) est venue et l’Erreur a disparu, car l’Erreur est destinée à disparaître (puisque la connaissance logique et complétée finit par dominer). Nous faisons descendre du Coran, ce qui est une guérison et une miséricorde pour les croyants. Cependant, cela ne fait qu’accroître la perdition des injustes (par leur refus et donc leur culpabilité de suivre le droit chemin dont la distinction est facilitée par cette révélation divine). »

(S54v4/5) « Ils (les corrompus) ont pourtant reçu comme nouvelles de quoi les empêcher (de faire du mal), une sagesse parfaite (qu'est le Coran). Mais les avertissements ne (leur) servent à rien. »

5) Rappel de signes

(S2v26/27) « Certes Allah ne se gêne point de citer en exemple n’importe quoi (comme signe de Sa puissance créatrice) : un moucheron ou quoi que se soit au dessus. Quant au croyants, ils savent bien qu’il s’agit de la vérité venant de la part de leur Seigneur, et quant aux infidèles, ils se demandent : « Qu’a voulu dire Allah par un tel exemple ? » Par cela, nombreux sont ceux qu’Il égare et nombreux sont ceux qu’ils guident, mais Il n’égare par cela que les pervers, qui rompent le pacte qu’ils avaient fermement conclu avec Allah, coupent de qu’Allah a ordonné d’unir, et sèment la corruption sur la terre. Ceux-là sont les vrais perdants. »

6) Envoi de miracles

(S44v32/33) « A bon escient Nous les choisîmes parmi tous les peuples de l’univers, et leur apportâmes des miracles de quoi les mettre manifestement à l’épreuve. »

(S27v12-14) « Et (Dieu dit à Moïse) : « Introduis ta main dans l’ouverture de ta tunique. Elle sortira blanche et sans aucun mal, (et sera) un des neufs prodiges à Pharaon et à son peuple (dans l'espoir qu'ils se guident), car ils sont vraiment des gens pervers. » Et lorsque Nos prodiges leur parvinrent, clairs et explicites, ils dirent : « C’est là une magie évidente ! » Ils les nièrent injustement et orgueilleusement, tandis qu’en eux-mêmes ils y croyaient avec certitude. Regarde donc de qu’il est advenu des corrupteurs (c'est à dire qu'ils ont été détruits). »

(S7v101) « Voilà les cités dont Nous te racontons certaines de leurs nouvelles. (Aux infidèles) en vérité, leurs messagers leur avaient apporté les preuves, mais ils n’étaient pas prêts à accepter ce qu’auparavant ils avaient traité de mensonge. C’est ainsi qu’Allah scelle le cœur des mécréants. »

7) Décision divine de laisser les diables inspirés les hommes

(S17v63-65) « Et Allah dit (à Satan) : Va-t’en ! Quiconque te suivra… votre sanction sera l’Enfer, une ample rétribution. Excite par ta voix ceux d’entre eux que tu pourras, rassemble contre eux ta cavalerie et ton infanterie, associe-toi à eux dans leurs biens et leurs enfants, et fais-leur des promesses. Or le Diable ne leur fait des promesses qu’en tromperie. Quant à Mes serviteurs, tu n’as aucun pouvoir sur eux. Et ton Seigneur suffit pour les protéger ! »

(S6v112/113) « Ainsi à chaque Prophète avons-Nous assigné un ennemi : des diables d’entre les hommes (de pouvoir, corrompus ou riches) et les djinns qui s’inspirent trompeusement les uns aux autres des paroles enjolivées. Si ton Seigneur avait voulu, ils ne l’auraient pas fait. Laisse les donc avec ce qu’ils inventent. Et pour que les cœurs de ceux qui ne croient pas à l’au-delà, se penchent vers elles (paroles enjolivées des diables), qu’ils les agréent, et qu’ils perpètrent ce qu’ils perpètrent (comme crimes en prouvant leur indignité et leur rétribution légitime en Enfer). »

8) Décision de Dieu de ne pas guider tous les hommes en leur laissant le choix de demander la guidée

(S10v99-101) « Si ton Seigneur l'avait voulu, tous ceux qui sont sur la terre auraient cru. Est-ce à toi de contraindre les gens à devenir croyants ? Il n'appartient nullement à une âme de croire si ce n'est avec la permission d'Allah. Et Il voue au châtiment ceux qui ne raisonnent pas (car raisonner honorablement est la seule cause de guidée et la principale dignité humaine). Dis : “Regardez ce qui est dans les cieux et sur la terre.” Mais ni les preuves ni les avertisseurs (Prophètes, Livres révélés) ne suffisent à des gens qui ne croient pas. »

(S39v55-59) « Dis : « Et suivez la meilleure révélation qui vous est descendue de la part de votre Seigneur avant que le châtiment ne vous vienne soudainement et sans que vous ne le pressentiez, avant qu’une âme ne dise “Malheur à moi pour mes manquements envers Allah (comme les cinq piliers de l'islam), car j’ai été certes parmi les railleurs”, ou qu’elle ne dise “Si Allah m’avait guidée, j’aurais été certes, parmi les pieux”, ou bien qu’elle ne dise en voyant le châtiment : “Ah ! S’il y avait pour moi un retour, je serais alors parmi les bienfaisants !” » Oh que si ! Mes versets te sont venus et tu les as traités de mensonge, tu t’es enflé d’orgueil et tu étais parmi les mécréants. »

(S16v93) « Si Allah avait voulu, Il aurait certes fait de vous une seule communauté. Mais Il laisse s’égarer qui Il veut et guide qui Il veut. Et vous serez certes interrogés sur ce que vous faisiez. »

9) Création de l'âme

(S91v7/10) « Et par l'âme et Celui qui l'a harmonieusement façonnée, et lui a alors inspiré son immoralité, de même que sa piété ! A réussi certes, celui qui la purifie (par l’acquisition des qualités). Et est perdu certes, celui qui la corrompt (par les mauvais sentiments). »

Le Prophète (SBDSL) a dit : « Tout vicaire (représentant de Dieu qu'est l'homme) institué par Dieu possède deux tendances intimes (aspects de l'âme) : l’une qui ordonne de faire le bien et l’incite à le faire, et l’autre qui lui ordonne de faire le mal et l’incite à le faire. Seul est préservé celui que Dieu préserve (par la clairvoyance que lui apporte sa foi et le mode de vie prophétique). »

10) Choix divin d'égarer les humains ayant un trop mauvais comportement

(S40v35) « Ceux qui discutent les prodiges d'Allah sans qu'aucune preuve ne leur soit venue, (leur action) est grandement haïssable auprès d'Allah et auprès de ceux qui croient. Ainsi Allah scelle-t-Il le cœur de tout orgueilleux tyran. »

(S7v146/147) « J'écarterai de Mes signes ceux qui, sans raison, s'enflent d'orgueil sur terre. Même s'ils voyaient tous les miracles, ils n'y croiraient pas. Et s'ils voient le bon sentier, ils ne le prennent pas comme sentier. Mais s'ils voient le sentier de l'erreur, ils le prennent comme sentier. C'est qu'en vérité ils traitent de mensonges Nos preuves et ils ne leur accordaient aucune attention. Et ceux qui traitent de mensonges Nos preuves ainsi que la rencontre de l'au-delà, leurs œuvres sont vaines. Seraient-ils rétribués autrement que selon leurs œuvres ? »

(S58v19/20) « Le Diable les a dominés (aux infidèles et criminels) et leur a fait oublier le rappel d'Allah. Ceux-là sont le parti du Diable et c'est le parti du Diable qui est assurément le perdant. Ceux qui s'opposent à Allah et à Son Messager seront parmi les plus humiliés (le Jour du Jugement Universel). »

11) Création divine

(S7v179) « Nous avons destiné beaucoup de djinns et d’hommes pour l’Enfer. Ils ont des cœurs, mais ne comprennent pas. Ils ont des yeux, mais ne voient pas. Ils ont des oreilles, mais n’entendent pas. Ceux-là sont comme les bestiaux, même plus égarés encore. Tels sont les insouciants. »

12) Description de l'égarement divin


          En fonction des situations, Dieu a le pouvoir d’orienter le cœur de l'être humain bienfaisant pour le guider vers la foi. Cependant si un homme refuse d'écouter son cœur en ayant une réaction contraire à la noblesse face à une épreuve, la noble lumière invisible de cet organe se voile en se tâchant et la perception de la lumineuse présence divine noble se trouble. Toutes les mauvaises actions et indignes ambiances enveloppent également le cœur avec des voiles de ténèbres et donc d'égarement. En revanche si l'être humain reste dans les activités prophétiques, les œuvres religieuses, les bonnes actions sociales, la culture générale et particulière, et les dignes ambiances, son cœur, qui ressemble spirituellement à un récipient de cristal entourant une flamme de foi selon le Coran, se couvre de voiles de lumière noble augmentant cette flamme de foi et facilitant donc la perception de la lumineuse noblesse divine. Ainsi les nobles œuvres augmentant logiquement la lumineuse noblesse du cœur, cela permet de voir plus de nobles choses cachées, comme les watts augmentent la capacité lumineuse d'une ampoule en permettant de voir plus de choses cachées.

(S6v125) « Et puis quiconque Allah veut guider, Il lui ouvre la poitrine à l’islam (et donc la sérénité). Et quiconque Il veut égarer, Il rend sa poitrine étroite et gênée, comme s’il s’efforçait de monter au ciel (manque d'oxygène). »

Selon Ibn Masoud (SDP), le Prophète (SBDSL) a dit : « Allah attendrit les cœurs de certains hommes jusqu'à ce qu'ils soient plus tendres que le lait (aussi bienfaisant), et Il endurcit les cœurs d'autres gens jusqu'à ce qu'ils soient plus durs que la pierre (aussi inutile voire nocif). »

Abou Nouaaym rapporte : Houdheyfa (SDP) a dit : « La tentation se propose aux cœurs. Tout cœur qui l'accepte s'imprègne d'un point noir. S'il la rejette, il sera imprégné d'un point blanc. »

Voiles de ténèbres déposés sur les cœurs, la vue, l'ouïe et la voix, en les durcissant puis les scellant au bout d'un long égarement, d'un trop grand nombre d'interdits exécutés, d'un mal trop grave pratiqué ou d'un trop grand orgueil

(S17v45-48) « Et quand tu lis le Coran, entre toi et ceux qui ne croient pas en l’au-delà existe un voile invisible. (En effet) Nous avons mis des voiles sur leurs cœurs (des infidèles), de sorte qu'ils ne le comprennent pas (le Coran), et dans leurs oreilles (nous avons mis) une lourdeur. Et quand par le Coran, tu évoques Ton Seigneur l'Unique, ils tournent le dos par répulsion. Nous savons très bien ce qu'ils écoutent. Quand ils t'écoutent et qu'ils chuchotent entre eux, les injustes disent : “Vous ne suivez qu'un homme ensorcelé.” Vois ce à quoi ils te comparent ! Ils s'égarent donc et sont incapables de trouver un chemin (vers la vérité). »

(S2v6/7) « (Mais) certes les infidèles ne croient pas, cela leur est égal, que tu les avertisses ou non : ils ne croiront jamais. Allah a scellé leurs cœurs et leurs oreilles, et un voile épais leur couvre la vue, et pour eux il y aura un grand châtiment. »

(S83v10-14) « Malheur ce jour-là aux négateurs qui démentent le jour de la Rétribution. Or, ne le dément que tout transgresseur, pécheur, qui lorsque Nos versets lui sont récités, dit : “(Ce sont) des contes d'anciens !” Pas du tout, mais ce qu'ils ont accompli couvre leurs cœurs. »

(S40v35)« Ceux qui discutent les prodiges d'Allah sans qu'aucune preuve ne leur soit venue, (leur action) est grandement haïssable auprès d'Allah et auprès de ceux qui croient. Ainsi Allah scelle-t-Il le cœur de tout orgueilleux tyran. »

(S7v101) « Voilà les cités dont Nous te racontons certaines de leurs nouvelles. (Aux infidèles) en vérité, leurs messagers leur avaient apporté les preuves, mais ils n’étaient pas prêts à accepter ce qu’auparavant ils avaient traité de mensonge. C’est ainsi qu’Allah scelle le cœur des mécréants. »

(S26v132-139) « Craignez Celui qui vous a pourvus de (toutes les bonnes choses) que vous connaissez, qui vous a pourvus de bestiaux et d'enfants, de jardins et de sources. Je crains pour vous le châtiment d'un Jour terrible. Ils dirent : “Que tu nous exhortes ou pas, cela nous est parfaitement égal ! Ce ne sont là que des moeurs des anciens. Nous ne serons nullement châtiés.” Ils le traitèrent donc de menteur. Et nous les fîmes périr. Voilà bien là un signe... Cependant, la plupart d'entre eux ne croient pas. »

(S18v56/57) « Et Nous n’envoyons des Messagers que pour annoncer la bonne nouvelle et avertir. Et ceux qui ont mécru disputent avec de faux arguments, afin d’infirmer la vérité, et prennent en raillerie Mes versets (le Coran) ainsi que ce (châtiment de l'Enfer) dont on les a avertis. Quel pire injuste que celui à qui on a rappelé les versets de son Seigneur puis qui y tourna le dos en oubliant ce que Ses deux mains ont commis. Nous avons placé des voiles sur leurs cœurs (de ces infidèles), de sorte qu’ils ne comprennent pas (le Coran), et mis une lourdeur dans leurs oreilles. Donc même si tu les appelles à la bonne voie, jamais ils ne pourront se guider. »

(S45v22/23) « Et Allah a créé les cieux et la terre en toute vérité et afin que chaque âme soit rétribuée selon ce qu’elle a acquis. Ils ne seront cependant pas lésés. Vois-tu celui qui prend sa passion pour sa propre divinité ? Et Allah l’égare sciemment, et scelle son ouïe et son cœur et étend un voile sur sa vue. Qui donc peut le guider après Allah ? Ne vous rappelez-vous donc pas ? »

(S6v25) « Il en est parmi eux qui viennent t'écouter, cependant que Nous avons entouré de voiles leurs cœurs (des orgueilleux), qui les empêchent de comprendre (le Coran), et dans leurs oreilles est une lourdeur. Quand bien même ils verraient toutes sortes de preuves, ils n'y croiraient pas. Et quand ils viennent disputer avec toi, ceux qui ne croient pas disent alors : “Ce ne sont que des légendes des anciens.” »

(S57v16/17) « Le moment n'est-il pas venu pour ceux qui ont cru (lors du pacte pré-existentiel) que leurs cœurs s'humilient à l'évocation d'Allah et devant ce qui est descendu de la vérité (le Coran) ? Et de ne point être pareils à ceux qui ont reçu le Livre avant eux. Ceux-ci trouvèrent le temps assez long et leurs cœurs s'endurcirent (comme des voiles éteignant leur lumière ou détruisant leur sensibilité), et beaucoup d'entre eux sont (devenus) pervers. »

Selon Nouman Ibn Bashir (SDP), le Prophète Mouhamed (SBDSL) a dit : « Les choses licites et illicites sont bien définies. Entre les deux il y a des choses (qui prêtent) à équivoques que peu de gens connaissent. Celui qui s’est mis à l’abri des choses équivoques a tout fait pour blanchir sa foi et sa réputation et celui qui s’y est laissé tomber est tombé dans les choses interdites, tel le berger qui ne cesse de faire paître ses troupeaux autour du domaine (du roi). Il n’est donc pas loin de l’empiéter. Sachez que chaque roi a son domaine réservé et sachez que les domaines réservés de Dieu sont Ses interdits (évitement de l'orgueil et cadre légal basé sur du licite que Dieu peut contourner pour nous éduquer et sur des limites de consommation, d'utilisation ou de certaines qualités (S79v37) « Quant à celui qui aura dépassé les limites », alors que par exemple Dieu est sans limite pour la générosité en particulier dans son Paradis Eternel et que sur terre dans ce sens généreux sans limite l'homme s’appauvrirait). Sachez que dans le corps humain il y a une bouchée de viande. Quand cette bouchée est bonne, tout le corps est bon, et quand elle est devenue mauvaise, tout le corps le devient. Sachez que cette bouchée est le cœur. » (URA)

(S6v39) « Et ceux qui traitent de mensonges nos versets sont sourds et muets (sans demande de guidée) dans les ténèbres. Allah égare qui Il veut, et Il place qui Il veut sur un chemin droit. »

13) Ultime épreuve prédestinée par Dieu

          Dieu a prédestiné l'heure de la mort des créatures. Par conséquent s'Il reprend une âme pendant une œuvre digne du Paradis, l'être humain y accède. Mais s'il reprend une âme pendant une œuvre méritant l'Enfer, ce lieu sera sa destination finale. Pour que la conclusion du scénario de notre vie soit bonne, il faut donc essayer de rester constamment dans les cinq travaux prophétiques synonyme d'une adoration permanente et surtout demander sincèrement à Dieu de nous guider jusque dans notre ultime épreuve :

(S3v145) « Personne ne peut mourir que par la permission d'Allah, et au moment prédéterminé. Quiconque veut la récompense d'ici-bas, Nous lui en donnons. Quiconque veut la récompense de l'au-delà, Nous lui en donnons et Nous récompenserons bientôt les reconnaissants. »

(S3v102) « Ô les croyants ! Craignez Allah comme Il doit d’être craint. Et ne mourrez qu’en pleine soumission (avec une foi sincère, en dehors d'un mal, ou pendant une œuvre pieuse). »