PDF Imprimer Envoyer

A) L'identité divine originelle

          Avant le début de la Création, l'islam explique que rien n’existait à part l'inimaginable face Sublime d’Allah, L’Être Suprême à la valeur inestimable, le Dieu Unique Exempt de commencement (naissance) et de fin (mort) à la position inégalable, L’Entité Absolue à la puissance indissociable, L'Inventeur Sublime à la science incalculable, Le Créateur Incréé à la capacité inconcevable, Le Seigneur Philosophe à la souveraineté incontestable : ni galaxie, ni univers, ni lumière, ni temps, seul le néant côtoyait cet Esprit Supérieur :
Le Prophète (SBDSL) a rapporté : « Dieu était et il n’y avait aucune chose (à part Lui), Il a écrit dans le « rappel » toute chose, puis Il a crée les cieux et la terre. » (Boukhari)
          Pour comprendre cette étonnante vérité originelle très impressionnante, le Prophète (SBDSL) nous éclaire avec la parole suivante confirmant la cause première subsistant par elle-même déduite par Aristote et le fait que des fois c'est comme ça, ou çà ne peut être que comme ça et c'est tout, car il est impossible d'échapper à la raison :
Abou Hourayra (SDP) a rapporté que l'Envoyé de Dieu (SBDSL) a dit : « Les hommes ne cessent de s'interroger jusqu'à ce qu'ils disent : « Tout ceci Dieu l'a créé, mais qui donc a créé Dieu? ». Celui qui rencontre ces gens-là, qu'il dise : « Je crois en Dieu ». (Moslim, chap : « De la foi »)
Et la sourate 112 du Coran nommée "le monothéisme pur" dit : 
Il est Allah, (Dieu) Unique.
Allah, l'Absolu.
Il n'a jamais engendré, et n'a pas été engendré non plus.
Et nul n'est égal à Lui.
          Les enseignements religieux rapportent que depuis toujours, Dieu détient des caractéristiques qui Lui sont propres et qui peuvent être classés d'une part en
13 noms dont certains sont supérieurs aux autres comme Sa vie autosuffisante immortelle ne peut être annihilée par Son Omnipotence : 
L'Existence (Al-Woujoud),  L'Un (Al-Wahid),  L'Exemption de début puisqu'Il n'a pas été engendré (Al-Qidam), L'Exemption de fin puisqu'Il ne peut pas mourir et que Sa face peut illuminer à l'infini (Al-Baqa), Le Non-Besoin qui subsiste par Lui-même et par qui tout subsiste (Al-Qayoum), La Parole (Al-Kalam), La Volonté (Al-Iradah), L'inventeur (Al-Badî), La Grande Science omnisciente qui perçoit tout (Al-Âlim), La Puissance omnipotente (Al-Qoudrah), L'Ouïe qui entend tout (As-Sami),  La Vue qui observe tout (Al-Basir),  La vie (Al-Hayy),
Et d'autre part en 11 attributs :
Le Permanent depuis toujours et pour toujours de qui provient la notion de dimension d'éternité et de son attribut d'Éternel (Al-Bâqî), L’Absolu par la présence unique de sa face depuis toujours avant le début de la création, et qui maintient en plus désormais toute la création pour toujours, et qui est donc Omniprésent par Sa manifestation derrière Sa puissance créatrice permanente (As-Samad), Le Souverain (Al-Malik), L’Immense qui contient tout (Al-Wasi), L’Unique qui est incomparable et inégalable (Al-Ahad), L’Existant Originel qui détient toutes les existences (Al-Wajid), Le Très-Fort (Al Qawiy), Le Très Capable (Al-Kadir), Le Très Puissant Irrésistible Invincible (Al-Aziz), L’Inébranlable (Al-Matin), L'exemption de toute ressemblance avec les créatures (Tanazzouhouhou anil-mouchabahati).
          Le Coran précise donc que Dieu a une face inimaginable que personne n'a jamais vu et qui ne sera visible qu'avec le corps indestructible qu'auront obtenues les créatures ayant accédées au Paradis :
(S55v26-27) « Tout ce qui est sur elle [la terre] doit disparaître,[Seule] subsistera La Face de ton Seigneur (après la fin du monde), plein de majesté et de noblesse. »
(S2v272) « Ce n'est pas à toi de les guider (vers la bonne voie), mais c'est Allah qui guide qui Il veut. Et tout ce que vous dépensez de vos biens sera à votre avantage, et vous ne dépensez que pour la recherche de la Face d'Allah. Et tout ce que vous dépensez de vos biens dans les bonnes œuvres vous sera récompensé pleinement. Et vous ne serez pas lésés.»
(S42v51) « Il n'a pas été donné à un mortel qu'Allah lui parle autrement que par révélation, ou de derrière un voile, ou qu'Il [lui] envoie un Messager (Ange) qui révèle, par Sa permission, ce qu'Il [Allah] veut. Il est Sublime et Sage. »
          Dieu étant l'Éternel et l'Absolu, Il est donc sans endroit ni comment et les seules indications religieuses sur Sa position expliquent :
-qu'Il est établi sur son Trône : (S7v54) « Votre Seigneur, c’est Allah, qui a créé les cieux et la terre en six jours, puis S’est établi sur le Trône (légitimement et sans épuisement). Il couvre le jour de la nuit qui poursuit celui-ci sans arrêt. (Il a créé) le soleil, la lune et les étoiles, soumis à son commandement. La création et le commandement n’appartiennent qu’à Lui. Toute Gloire à Allah, Seigneur de l’Univers » 
-qu'Il est au-delà des sept cieux après le lotus de la limite (arbre semblant représenter la limite du temps et de l'espace) comme l'a montré le voyage nocturne du Prophète dans les cieux.
-qu'Il est au centre ou à l'avant de tout comme l'affirme un de Ses nouveaux attributs obtenu après la Création, prouvé par la particule de Planck située au centre de tout.
-qu'Il est au large ou à l'arrière de tout comme l'affirme un de Ses nouveaux attributs obtenu après la Création, prouvé par le mur de Planck situé au large de tout.
          Ainsi, il apparaît que Le Seigneur se trouve en dehors du temps et de l'espace et que Sa situation ne peut effectivement pas être définie par un lieu ou un procédé quelconque.
         De plus, l'islam rapporte aussi que Dieu est constamment éveillé et qu'Il voit tout sans œil ni organes, entend tout sans oreilles ni organes, et parle sans langue ni lèvres. Il est vivant sans chair, ni cœur, ni âme et n'a aucune ressemblance avec ses créatures. 
Il ne ressent aucune peine, ni aucune fatigue à maintenir Sa création.
Il n’a besoin d’aucune créature, alors que toutes Ses créatures ont en permanence besoin de Son pouvoir créateur pour subsister. Et tout ce qui arrive dans ce monde ne se produit que par Sa volonté et sa puissance, même si Il laisse faire le mal qui pourra être puni, pardonné ou devenir cause de bien.
         D'autre part,
il faut savoir que Dieu a des sentiments d'une intensité inouïe et qu'Il ressent donc fortement la morale, alors que les êtres humains la perçoivent généralement beaucoup plus faiblement :
Le Prophète (SBDSL) a dit : « Si le Croyant savait le châtiment que Dieu détient auprès de Lui, nul n’espérerait plus entrer dans Son Paradis. Et si le mécréant savait la miséricorde que Dieu détient auprès de Lui, nul ne désespérerait plus entrer dans Son Paradis. » (Mouslim)
(S24v14/15) « N’eussent été la grâce d’Allah sur vous et Sa miséricorde ici-bas comme dans l’au-delà, un énorme châtiment vous aurait touchés pour (cette calomnie d'adultère envers une femme du Prophète) dans laquelle vous vous êtes lancés, quand vous colportiez la nouvelle avec vos langues et disiez de vos bouches ce dont vous n’aviez aucun savoir ; et vous le comptiez comme insignifiant alors qu’auprès d’Allah cela est énorme. »
A ce propos, le regard d'un enfant face à un grand malheur exprime certainement une image de ce sentiment divin face au mal.
          Il faut également préciser qu'un verset décrit le pouvoir divin créateur, que les gens du Paradis obtiendront par l'immense miséricorde divine, en expliquant que Dieu peut matérialiser une pensée ou faire apparaître un monde comme le prouvent nos rêves :
(S2v117) « Il est le Créateur des cieux et de la terre à partir du néant ! Lorsqu'Il décide une chose, Il dit seulement : « Sois », et elle est aussitôt. »
          Enfin, il est important de noter que Dieu assure qu'aucune de Ses créatures ne pourra jamais dominer Son omnipotence invincible car Sa puissance est constamment pourvoyeuse de leur vie, et que le mal ne gagnera donc jamais face au bien, puisque tous les êtres créés comparaîtront au jour du jugement universel après la mort, mais aussi à la fin des temps  terrestre au moment du retour de Jésus (paix sur lui) qui fera triompher la cause divine mondialement :
(S3v160) « Si Allah vous donne Son secours, nul ne peut vous vaincre. S’Il vous abandonne, qui donc après Lui vous donnera secours ? C’est à Allah que les croyants doivent faire confiance. »
(S42v31) « Vous ne pouvez échapper à la puissance d’Allah sur la terre ; et vous n’avez en dehors d’Allah, ni maître, ni défenseur. »
(S51v58) « En vérité, c’est Dieu qui est le Grand Pourvoyeur, Le détenteur de la force, l’Inébranlable. »
(S30v50) « Regarde donc les effets de la miséricorde d'Allah comment Il redonne la vie à la terre après sa mort. C'est Lui qui fait revivre les morts et Il est Omnipotent. »
(S3v12) «Dis à ceux qui ne croient pas : vous serez vaincus bientôt ; et vous serez rassemblés vers l’Enfer. Et quel mauvais lieu pour se reposer ! »
(S58v19-21) « Le Diable les a dominés et leur a fait oublier le rappel d'Allah. Ceux-là sont le parti du Diable et c'est le parti du Diable qui sont assurément les perdants. Ceux qui s'opposent à Allah et à Son Messager seront parmi les plus humiliés (le jour du jugement universel).
Allah a prescrit : “Assurément, Je triompherai, moi ainsi que Mes Messagers”. En vérité Allah est Fort et Puissant. »
(ExtS39v51) « Ceux de ces gens [les Mecquois] qui auront commis l'injustice seront atteints par les mauvaises conséquences de leurs acquis et ils ne pourront s'opposer à la puissance [d'Allah] (ici-bas et le jour du jugement universel)... »
(S61v7-9) « Et qui est plus injuste que celui qui invente un mensonge contre Allah, alors qu’il est appelé à l’islam ? Et Allah ne guide pas les gens injustes. Ils veulent éteindre de leurs bouches la lumière d’Allah, alors qu’Allah parachèvera Sa lumière en dépit de l’aversion des mécréants. C’est Lui qui a envoyé Son Messager avec la guidée et la Religion de Vérité, pour la placer au-dessus de toute autre religion, en dépit de l’aversion des associateurs.»
(S28v84) « Quiconque viendra avec le bien (le jour du jugement), aura meilleur que cela encore; et quiconque viendra avec le mal, (qu'il sache que) ceux qui commettront des méfaits ne seront rétribués que selon ce qu'ils ont commis. »