Recherche

Menu principal

PDF Imprimer Envoyer

E) Le rappel (divin du sens de la vie) : un des autres noms et sens du Coran (fin)


De plus comme l'être humain mange des aliments purs pour maintenir la vie de son corps, il doit logiquement pratiquer la religion pure pour maintenir la sensibilité de son cœur. Ainsi pour entretenir et approfondir sa sensibilité, le fragile cœur humain doit se nourrir de la pureté des nobles, douces et enrichissantes occupations religieuses en particulier au niveau cultuel et social, et se détourner de l’impureté des mauvaises actions, des choquants films d'horreur violents, du culte de l'argent, de la basse pornographie, des émissions de télé-réalité abrutissant les jeunes et les populations, et de l'affaiblissement moral provenant d'une ivresse de consommation dont de nourriture, de biens matériels, de réseaux sociaux, de haine interraciale, d'absurdes théories scientifiques, et d’écœurantes séries TV à propos de meurtres, de crimes, de mafias, de violence, de délinquance, de bagarres, d'armes à feu, de cupidité, de sexe, d'infidélité, d'idiotie, de satanisme ou de tortures. Quant aux films de guerre, de catastrophes ou d'animaux sauvages meurtriers, ils ne transmettent aux spectateurs en réalité que des bruits émotionnels de tirs, de chaos et de cris, sans donc aucun enrichissement intellectuel ni moral.
Tout ce néant, ce mal et ce sadisme prenant souvent médiatiquement beaucoup de temps aux gens, cela participe à la démoralisation de la société. En effet ces mauvaises habitudes, qui sont autant de traumatismes psychologiques et de poisons intellectuels n'embellissant pas l’âme, et donc perturbant la finesse de l'esprit, et donc troublant l'idée de la foi, et donc empêchant la piété, ne peuvent qu'amener le monde au chaos, surtout avec le rejet massif de la pratique religieuse régulière correspondant réellement à la seule voie de guérison. Cela est confirmé par l'analyse véridique de Saint Augustin :
A force de tout voir, on finit par tout supporter,
à force de tout supporter, on finit par tout tolérer,
à force de tout tolérer, on finit par tout accepter,
à force de tout accepter, on finit par tout approuver (voire pratiquer même si cela mène au chaos) :
(S2v74) « Puis, et en dépit de tout cela (divers miracles), vos cœurs se sont endurcis : ils sont devenus comme des pierres ou même plus durs encore, car il y a des pierres d'où jaillissent les ruisseaux, d'autres se fendent pour qu'en surgisse l'eau, d'autres s'affaissent par crainte d'Allah. Et Allah n'est certainement jamais inattentif à ce que vous faites. »
(S7v179) « Nous avons destiné beaucoup de djinns et d’hommes pour l’Enfer. Ils ont des cœurs, mais ne comprennent pas. Ils ont des yeux, mais ne voient pas. Ils ont des oreilles, mais n’entendent pas. Ceux-là sont comme les bestiaux, même plus égarés encore. Tels sont les insouciants. »
(S2v171) « Les mécréants ressemblent à (du bétail) auquel on crie et qui entend seulement appel et voix confus. Sourds, muets, aveugles, ils ne raisonnent point. »
(S8v55) « Les pires bêtes auprès d'Allah sont ceux qui ont été infidèles (dans le passé) et qui ne croient donc point (actuellement), »
Or pour éviter de garder une mauvaise image en soi jusqu'à la libérer par la prière qui est telle une prise de terre contre les ondes dangereuses en particulier lors de la prosternation, il paraît important de postillonner vers la gauche trois fois légèrement pour rejeter cette image lorsqu'on la voit, comme le Prophète postillonnait vers la gauche trois fois légèrement après un mauvais rêve ou un cauchemar. Ainsi il est logique de postillonner aussi trois fois contre toute crainte ressentie en dehors de celle par rapport à Dieu, et contre toute pensée mauvaise ou gênante. Dans ce sens même si une société est brisée, les pieux pratiquant la religion et la prédication n'ont pas à l'être. En effet les musulmans doivent impérativement éviter ces occupations malsaines et inviter l'humanité aux saines valeurs de la foi, de la paix, de la science, de la dignité, de la piété et de l'islam. Le pieux rappel par la bonne parole et les œuvres religieuses exemplaires est ainsi important. La censure dans les pays musulmans ne peut donc être que stricte, car elle se doit d'interdire les ondes négatives de ces poisons mentaux, ce qui est loin d'être le cas actuellement dans les pays occidentaux où la loi est certainement laxiste (laïciste) à ce sujet. Ainsi, il est incontestable que les bienfaisantes ondes positives de la culture générale, de la science, du rappel coranique, de la lecture des hadiths, de l'évocation des qualités, des bons comportements, de la glorification des ordres religieux et des louanges envers le Seigneur sont les meilleures moyens de développer constamment le sentiment apaisant de la noblesse du cœur. D'ailleurs il évident que l'apprentissage du Coran (possiblement par cœur), des hadiths ou des sages sciences utiles a largement de quoi occuper dignement et agréablement l'être humain naissant sans science tout au long de sa vie et donc hors de l'ennui, puisque la connaissance est presque infinie.
Le plus grand danger aujourd'hui est donc incarné par les gens qui ne s'intéressent à rien, qui laissent tout passer sans réaction, et qui ne vivent que pour l'avoir et plus pour l'être qui est par essence culturel et religieux. Or avec l'appauvrissement se généralisant, ce déplorable passage impie de l'être à l'avoir se fait désormais souvent stupidement et donc dangereusement par l'illusion du paraître, ce qui est logique à notre folle époque wokiste synonyme de cancel culture.
D'ailleurs comme la folie du wokisme va jusqu'à affirmer qu'il n'existe pas de lois inhérentes à l'homme, dont en considérant que le vieillissement est une maladie plutôt qu'une étape rappelant les limites naturelles, le raisonnable, le noble cadre légal religieux et diverses qualités morales essentielles, alors tout devient dangereusement justifiable. La foi de nos pères va changer, les lois naturelles seront déconsidérées, les interdits d'hier deviendront autorisés et les bonnes mœurs seront violées : tous ces éléments qui hier reflétaient la raison sage et canalisaient ainsi l'être humain sauteront les uns après les autres comme des verrous, jusqu'à ouvrir la porte de la folie et donc du chaos. En effet dans cet univers du tout est possible parce qu'on peut le faire, ce n'est plus la raison qui commande, mais la folie qui laisse faire. Surtout que pour vaincre la vieillesse et la mort, la perversité du transhumanisme se propage malgré son aspect repoussant puisque représentant la froideur d’un monde robotisé. Le transhumanisme pense qu'en détenant la science et des finances colossales, le prétendu progrès ne doit pas être freiné, alors que la foi revendique l'enrichissement moral que peuvent apporter toutes les épreuves de la vie telle donc la vieillesse valorisant la jeunesse éternelle du Paradis et les qualités spirituelles ennoblissant l'humanité. En effet la solidarité est par exemple grandement acquise lorsque la force physique des jeunes soutient des personnes âgées et que la douce faiblesse des personnes âgées conseillent des jeunes. La vieillesse permet aussi magnifiquement aux enfants dont les parents sont devenus de faibles personnes âgés, de leur rendre service en retour pour leur apport de subsistance et leur éducation en particulier quand ils étaient de faibles nourrissons.
Or selon les versets coraniques suivants, il apparaît que nous pouvons réparer tout handicap et guérir toute maladie, mais sans changer la nature humaine :
(S5v110) « Et quand Allah dira : Ô Jésus fils de Marie, rappelle-toi Mon bienfait sur toi... Et tu guérissais par Ma permission l'aveugle-né et le lépreux. »
(S20v49/50) « Alors (Pharaon) dit : “Qui donc est votre Seigneur, ô Moïse ?” “Notre Seigneur est celui qui a donné à chaque chose sa propre nature puis l'a dirigée”, dit Moïse. »

C'est pourquoi il est autorisé de guérir un aveugle avec une puce électronique mais pas de lui permettre de voir derrière les murs par une technologie plus importante. La bonne moralité est donc simple en vérité. Dans ce sens, la raison étant bâtie sur des limites évitant la folie, cela confirme que notre ennoblissement ne peut se faire qu'à travers le juste milieu au sein d'un cadre légal religieux, et pas par le transhumanisme. D'ailleurs l'importance des limites nous est encore rappelée par la conscience morale humaine qui n'est possible que par son rapport à la souffrance et à la peur. Surtout que sans cadre moral, éthique et légal, l'existence serait synonyme de folie, de chaos et donc de malheur.
Dans ce sens de la nature humaine ayant des limites, il est encore évident que pour l'homme, sa plénitude terrestre se trouve dans la dignité du juste milieu, et donc du raisonnable, et donc de l'équilibre, dont aussi par preuve de la quantité moyenne de nourriture que doit consommer l'homme à chaque repas pour se sentir bien. Surtout qu'être dans le juste milieu par rapport à toute chose éclaircie, embellit et satisfait chaque situation. En effet rechercher pieusement par le cœur l'équilibre et l'obtenir empêche de devenir un déséquilibré mental.
Or à notre époque de surconsommation fréquente et d'avidité matérialiste, et donc d'excès en dehors des limites du raisonnable par l'impiété, une partie de l'humanité tend donc réellement vers la folie :
(S79v37) « Quant à celui qui aura dépassé les limites (il aura de mauvaises conséquences morales et physiques, et donc une mauvaise rétribution au Jour du Jugement Dernier) »
A ce sujet comme notre univers est limité puisque les trous noirs finiront par l'absorber totalement, ceux qui recherchent la vie éternelle synonyme de monde sans vieillesse, ni donc mort, ni donc Jugement Dernier ni donc morale doivent comprendre la grave erreur de cette intention occultant la valeur suprême qu'est l'ennoblissement maximal par la religion. D'ailleurs tant que la conquête spatiale ne sera pas effective et sécurisée, les perverses oligarchies mondialistes savent bassement que l'immortalité ne peut être donnée à tous puisque la Terre est par essence limitée. Or ce système corrompu sait que les consciences réveillées sont le meilleur moyen pour le renverser. Ainsi il cherche à choquer, perturber et donc désensibiliser la boussole de notre cœur par les indignes occupations qui ont été vues dans ce chapitre, car sinon elle permettrait à beaucoup plus de gens de trouver le meilleur chemin. Car le cœur est fragile lors de son évolution vers la douce, précieuse et intense félicité pieuse, même si il peut tout de même généralement supporter les épreuves malheureuses le rendant avec le temps insensible à la déception puis hypersensible à la noblesse et à son acquisition. Par conséquent il faut effectivement prendre le plus grand soin de notre cœur, dont en évitant la dépression, le stress, les films d'horreur cruels, l'extrême bestialité de la pornographie, la violence émotionnelle, les livres immoraux, les absurdes théories scientifiques, les stupides programmes télévisuels, les actions idiotes, le sentiment de compétition trop prononcé et la consommation de drogue, d'alcool ou de cigarette, c'est à dire en arrêtant d'aimer et de pratiquer le médiocre ou la bassesse :
(S2v130) « Qui donc aura en aversion la religion d'Abraham, sinon celui qui sème son âme dans la sottise ? »
Surtout que comme ça par notre raison et notre foi, notre appréciation de Dieu, de notre relation aux proches, des bienfaits du Créateur, de notre volonté d'ennoblissement maximal et de notre souhait de grand bien pour autrui, peut se faire plus clairement à travers les divins attributs excellents, illimités, éternels, suprêmes et transcendant.
D'autant plus que la base de la félicité étant le relâchement total du cœur dans le juste milieu entre la forte sérénité, l'émerveillement profond, l'enthousiasme extrême, l'intense sensibilité, l'émouvante pudeur, les qualités morales, la fraîcheur corporelle de la pratique et de l'hygiène religieuses, la grande volonté de bien pour autrui, l'abandon dans l'instant sans aucun mauvais jugement, le grand ressenti de noblesse, la perception de tous les dignes sentiments, l'adoration du Créateur Bienfaiteur augmentant le plaisir de Ses bienfaits, et l'immense amour du Seigneur ainsi que des valeurs familiales et sociales, c'est en ressentant constamment ce pieux juste milieu très agréable que le cœur atteint l'excellence de la félicité terrestre, correspondant au premier degré du premier degré de l'immense félicité du Paradis augmentant éternellement au minimum d'un degré chaque semaine, jour, heure, action, minute ou seconde, en fonction des différents plaisirs :
Le Prophète (SBDSL) a dit : « Le bon caractère (sainteté de l'esprit et du cœur par la piété et les qualités) conduit au bonheur (félicité). » (Al-Kharaytî)
C'est pourquoi il est aussi important de rester dans des idées positives, des bonnes actions, des œuvres religieuses ou des souvenir agréables dont familiaux, puisque cela préserve le cœur dans la satisfaction. Surtout que le cœur absorbant les nobles ambiances comme une éponge absorbe les liquides, il répondra par la noblesse lorsqu'il sera éprouvé, comme une éponge rend ce qu'elle a absorbée quand elle est pressée. C'est pour ça qu'il ne faut pas freiner nos sentiments quand il s'agit de ressentir ce qu'il y a de plus noble, de plus pur et de plus beau, afin de souvent le faire grandir, le pratiquer et le transmettre.
Chacun d'entre nous aime être apaisé et préfère passer du temps dans ce qu'il aime. Or l'apaisement est le sens même du rappel d'Allah. Alors si nous parvenons à aimer et vivre constamment la piété, nous serons dans le très heureux cercle vertueux composé par la sérénité de l'apaisement et l'enthousiasme de l'amour, synonyme d'un pieux juste milieu fixe joyeusement satisfait en permanence :
(S7v35) « Ô enfants d’Adam ! Si des Messagers (choisis) parmi vous viennent pour vous exposer Mes signes (dont lois bienfaisantes et distinction morale), alors ceux qui acquièrent la piété (dont qualités spirituelles) et se réforment n’auront aucune crainte (et seront donc sereins) et ne seront point affligés (et seront donc heureux). »
D’après Abou Mouhamed Abd Allâh Ibn Amr Ibn Al-As (SDP), l’Envoyé d’Allah (SBDSL) a dit : « Aucun de vous ne croit (totalement) jusqu’à ce que sa passion soit conforme à ce que j’ai apporté. »
(S13v27-29) « Ceux qui ont mécru disent : “Pourquoi n'a-t-on pas descendu sur lui (Mouhamed) un miracle venant de son Seigneur ?” Dis : “En vérité, Allah égare qui Il veut et Il guide vers Lui celui qui se repent, ceux qui ont cru, et dont les cœurs se tranquillisent à l'évocation d'Allah.” N'est-ce point par l'évocation d'Allah que se tranquillisent les cœurs ? Ceux qui croient et font de bonnes œuvres, auront le plus grand bien (celui du coeur) et aussi le plus bon retour (propagation de la dignité et rétribution par le Paradis). »
Surtout qu'Allah mérite entièrement notre amour et donc que nous aimions ce qu'Il aime, d'autant plus qu'il s'agit de la vérité, de la noblesse et de la pureté, et qu'Il est à l'origine de tous les amours spirituels, conjugaux, familiaux, sociaux, et matériels, du cœur les ressentant, et des réalités permettant de les vivre extraordinairement que sont Ses attributs excellents, illimités, suprêmes et transcendants. D'ailleurs toutes ces valeurs sublimes liées à Dieu seront d'autant plus confirmées, comprises, vécues et donc appréciées dans Son Paradis Éternel.
Or la tradition prophétique complète précisant la fitra permet donc déjà de ressentir intensément tous les attributs divins. Ainsi nous pouvons précieusement commencer à atteindre très agréablement sur terre des degrés inespérés de haute sensibilité à l'immense noblesse de Dieu, de Sa moralité et de Sa Création :
Selon Abou Hourayra (SDP), le Prophète (SBDSL) a dit : « Il entrera au Paradis des gens dont les cœurs sont (sensibles) comme ceux des oiseaux (très prudents, humbles, fragiles, et émus, comme les petits oiseaux, ou remplie de grandeur et donc de sérénité comme les grands oiseaux planant dans le ciel ). »
Surtout que cela amène des comportements très bienveillant et des paroles très grandes. Or ce cheminement permet aussi d'atteindre précieusement l'amour inconditionnel envers le Seigneur et Ses attributs, et donc la certitude de l'amour éternel et du Paradis.
Cependant dans notre rapprochement vers Lui, Allah nous laisse décider du niveau que nous voulons atteindre. C'est à dire que Sa porte d'amour amical intime est grande ouverte et que c'est à nous de la traverser puis de savoir quel degré de proximité nous voulons atteindre sur la montagne de la piété dans ce sens, car Lui est certainement prêt à nous attendre dans les sublimes degrés du sommet :
(S3v31) « Dis (ô Prophète) : Si vous aimez vraiment Allah, suivez-moi (dans mon mode de vie), Allah vous aimera alors et vous pardonnera vos péchés. Dieu est Pardonneur et Miséricordieux »
De plus Dieu étant la valeur suprême, Il explique logiquement que le rappel de Sa présence est la meilleure occupation que nous puissions avoir :
(ExtS29v45) « Le rappel d’Allah est certes ce qu’il y a de plus grand (noble). Et Allah sait ce que vous faites. »
En effet notre univers et donc notre courte vie terrestre étant en permanence maintenus par la puissance créatrice de Dieu, la morale affirme que le meilleur comportement est de constamment L'adorer en se Le rappelant, L'honorant, évoquant Ses qualités, Ses attributs et Ses bienfaits, pratiquant Sa religion et étant bienfaisant avec autrui, surtout que cela correspond à notre ennoblissement personnel maximal.
D'autant plus que par rapport aux plaisirs du Paradis divinement offerts éternellement et ne détenant aucun effort de vénération, la morale affirme aussi que notre monde éphémère doit être mis à profit au mieux par notre dépense dans les bonnes œuvres religieuses et sociales, car elles sont le seul moyen d'offrir quelque chose au Seigneur.
Enfin, il est clair que cette vie extrêmement courte proposée par l'immense miséricorde divine pour nous enseigner Ses attributs naturels, l’excellence des qualités morales, le cheminement vers l’ennoblissent maximal personnel et la valorisation des délices du Paradis éternel correspond pour les pieux presque à un envoi direct au Paradis :
(S47v5/6) « Il les guidera (moralement) et améliorera leur condition (spirituelle), et les fera entrer au Paradis qu'Il leur aura fait connaître (valoriser à travers notre passage d'épreuves et de difficultés sur terre). »

Le principal rappel du divin se trouve donc dans le Coran, mais Dieu y précise aussi ses autres caractéristiques :

a) Le rappel coranique est destiné aux vivants car ayant le libre-arbitre pour s'ennoblir

(S30v52) « En vérité, tu ne fais pas entendre les morts, et tu ne fais pas entendre aux sourds l'appel s'ils s'en vont en tournant le dos. »

(S35v22) « De même, ne sont pas semblables les vivants et les morts. Allah fait entendre qui Il veut, alors que toi (Mouhamed), tu ne peux faire entendre ceux qui sont dans les tombeaux. »

b) Le rappel coranique évoque Dieu, la Création, les Prophètes, la morale, l'Heure, la mort, la Résurrection et les rétributions

(ExtS3v138) « Voilà un exposé pour les gens, »

(S14v52) « Ceci est un message (le Coran) pour les gens afin qu'ils soient avertis, qu'ils sachent qu'il n'est qu'un Dieu unique, et pour que les doués d'intelligence s'exhortent. »

(S3v190/191) « A travers la création des cieux et de la terre, l'alternance de la nuit et des jours, il y a des signes pour les doués d’intelligence, qui debout, assis couchés sur leurs côtés, invoquent Dieu et méditent sur la création des cieux et de la terre disant : Notre Seigneur ! Tu n’as pas créé cela en vain. Gloire à toi ! Garde-nous du châtiment du feu. »

(S2v151/152) « Ainsi, nous avons envoyé parmi vous un Messager de chez vous qui vous récite Nos versets, vous purifie, vous enseigne le Livre et la sagesse et vous enseigne ce que vous ne saviez pas. Souvenez-vous de Moi donc, Je vous récompenserai. Remerciez-Moi et ne soyez pas ingrats envers Moi. »

(S53v55-62) « Lequel donc des bienfaits de ton Seigneur mets-tu en doute ? Voici un avertisseur analogue aux avertisseurs anciens (Prophètes ou Livres révélés précédents) : l’Imminente (l’Heure du Jugement Dernier) s’approche. Rien d’autre en dehors d’Allah ne peut la dévoiler. Quoi ! Vous étonnez-vous de ce discours (le Coran) ? Et vous (en) riez et n’(en) pleurez point, absorbés (par votre distraction) ? Prosternez-vous donc à Allah et adorez-Le (pour votre ennoblissement). »

(S52v29-31) « Rappelle donc, et par la grâce de ton Seigneur tu n’es ni un devin, ni un possédé. Ou bien ils disent (en se moquant) : “C’est un poète ! Attendons pour lui le coup de la mort.” Dis : “Attendez ! Je suis avec vous parmi ceux qui attendent.” »

(S41v39) « Et parmi Ses merveilles est que tu vois la terre humiliée (toute nue). Puis aussitôt que Nous faisons descendre l’eau sur elle, elle se soulève et augmente (de volume). Celui qui lui redonne la vie est certes Celui qui fera revivre les morts (lors de la Résurrection), car Il est Omnipotent. »

(S19v39) « Et avertis-les du jour du Regret (de la rétribution), quand tout sera réglé, alors qu’ils sont (dans ce monde) inattentifs et qu’ils ne croient pas. »

(ExtS48v8) « Ô Mouhamed, Nous t’avons envoyé à l’humanité en tant que témoin, annonciateur de la bonne nouvelle du Paradis, et avertisseur de l’Enfer, pour que vous croyiez en Dieu et en son Messager, »

(ExtS5v32) « En effet Nos Messagers sont venus à eux avec les preuves. Et puis voilà qu'en dépit de cela, beaucoup d'entre eux se mettent à commettre des excès sur la terre. »

c) Le rappel coranique ordonne à l'être humain de se soumettre dignement à Dieu l'Irréprochable

(S6v71/72) « Dis : “Invoquerons-nous au lieu d'Allah, ce qui ne peut nous profiter ni nous nuire ? Et reviendrons-nous sur nos talons après qu'Allah nous a guidés, comme quelqu'un que les diables ont séduit et qui erre perplexe sur la terre, bien que des amis l'appellent vers le droit chemins (lui disant) : Viens à nous.” Dis : “Le vrai chemin, c'est le chemin d'Allah. Et il nous a été commandé de nous soumettre au Seigneur de l'Univers, et d'accomplir la Salat et de Le craindre.” C'est vers Lui que vous serez rassemblés. »

(S6v161-163) « Dis : “Moi, mon Seigneur m’a guidé vers un chemin droit, une religion droite, la religion d’Abraham, le soumis exclusivement à Allah et qui n’était point parmi les associateurs.” Dis : “En vérité, ma salât, mes actes de dévotion, ma vie et ma mort appartiennent à Allah, Seigneur de l’univers. A Lui nul associé ! Et voilà ce qu’il m’a été ordonné, et je suis le premier à me soumettre.” »

(S4v125) « Qui est meilleur en religion que celui qui soumet à Allah son être, tout en se conformant à la Loi révélée et suivant la religion d’Abraham, homme de droiture ? Et Allah avait pris Abraham pour ami privilégié (intime). »


1) Par la sage vérité

(S17v81/82) « Et dis : La Vérité (l’islam) est venue et l’Erreur a disparu, car l’Erreur est destinée à disparaître. Nous faisons descendre du Coran, ce qui est une guérison et une miséricorde pour les croyants. Cependant, cela ne fait qu’accroître la perdition des injustes. »

(S2v97) « Quiconque est ennemi de Gabriel doit connaître que c'est lui qui, avec la permission d'Allah, a fait descendre sur ton cœur cette révélation qui déclare véridiques les messages antérieurs et qui sert aux croyants de guide et d'heureuse annonce. »


2) Par l'exhortation vers la digne piété douce

(S10v57) « Ô gens ! Une exhortation vous est venue de votre Seigneur, une guérison de ce qui est dans les poitrines, un guide et une miséricorde pour les croyants. »

(S20v2-4) « Nous n’avons point fait descendre sur toi le Coran pour que tu sois malheureux, si ce n’est qu’un Rappel pour celui qui redoute (Allah), (et comme) une révélation émanant de Celui qui a créé la terre et les cieux sublimes. »

(S39v23) « Allah a fait descendre le plus beau des récits, un Livre dont (certains versets) se ressemblent et se répètent. Les peaux de ceux qui redoutent leur Seigneur frissonnent (à l’entendre), puis leur peaux et leurs cœurs s’apaisent au rappel d’Allah. Voilà le (livre) guide d’Allah par lequel Il guide qui Il veut. Mais quiconque Allah égare n’a point de guide. »

3) Par la pratique religieuse

(S34v46) « Dis : “Voici le seul et unique conseil que je vous donne : Mettez-vous sérieusement à l’œuvre à propos de Dieu, par groupes de deux ou chacun à part, et méditez ensuite.” »

(S54v32) « Et vraiment, Nous avons rendu le Coran facile à la méditation. Y’a-t-il quelqu’un pour réfléchir ? »

(S7v35) « Ô enfants d'Adam ! Si des Messagers (choisis) parmi vous viennent pour vous exposer Mes signes, alors ceux qui acquièrent la piété (religieuse) et se réforment, n'auront aucune crainte et ne seront point affligés. »

(S29v45) « Récite ce qui t’est révélé du Livre et accomplis la Salât (prière). En vérité la Salât préserve de la turpitude et du blâmable. Le rappel d’Allah est certes ce qu’il y a de plus grand. Et Allah sait ce que vous faites. »

4) Par les bonnes ambiances

(S18v28) « Fais preuve de patience (en restant) avec ceux qui invoquent leur Seigneur matin et soir, désirant Sa face. Et que tes yeux ne se détachent point d’eux, en cherchant (le faux) brillant de la vie sur terre. Et n’obéis pas à celui dont Nous avons rendu le cœur inattentif à Notre Rappel, qui poursuit sa passion et dont le comportement est outrancier. »

5) Par l'inévitable résurrection

(S20v14) « Certes, c’est Moi Allah : point de divinité que moi. Adore-Moi donc et accomplis la salât pour te souvenir de Moi. L’heure (du Jugement Dernier) va certes arriver. Je la cache à peine, pour que chaque âme soit rétribuée selon ses efforts. »

6) Par le Paradis

(S40v39/40) « Et celui qui avait cru dit : Ô mon peuple, cette vie n'est que jouissance temporaire, alors que l'au-delà est vraiment la demeure de la stabilité. Quiconque fait une mauvaise action ne sera rétribué que par son pareil, et quiconque, mâle ou femelle, fait une bonne action tout en étant croyant, alors ceux-là entreront au Paradis pour y recevoir leur subsistance sans compter. »

d) Le rappel permet l'augmentation de la foi et l'apaisement


(ExtS51v55) « Et rappelle, car le rappel profite aux croyants. »

(S48v4) « C’est Lui qui a fait descendre la quiétude dans les cœurs des croyants afin qu’ils ajoutent une foi à leur foi. A Allah appartiennent les armées des cieux et de la terre, et Allah est Omniscient et Sage. »

1) Description

(S8v2) « Les vrais croyants sont ceux dont les cœurs frémissent quand on mentionne Allah. Et quand Ses versets leur sont récités, cela fait augmenter leur foi. Et ils placent leur confiance en leur Seigneur. »

(S39v23) « Allah a fait descendre le plus beau des récits, un Livre dont (certains versets) se ressemblent et se répètent. Les peaux de ceux qui redoutent leur Seigneur frissonnent (à l’entendre), puis leur peaux et leurs cœurs s’apaisent au rappel d’Allah. Voilà le (livre) guide d’Allah par lequel Il guide qui Il veut. Mais quiconque Allah égare n’a point de guide. »

(S13v27-29) « Ceux qui ont mécru disent : “Pourquoi n'a-t-on pas descendu sur lui (Mouhamed) un miracle venant de son Seigneur ?” Dis : “En vérité, Allah égare qui Il veut et Il guide vers Lui celui qui se repent, ceux qui ont cru, et dont les cœurs se tranquillisent à l'évocation d'Allah.” N'est-ce point par l'évocation d'Allah que se tranquillisent les cœurs ? Ceux qui croient et font de bonnes œuvres, auront le plus grand bien et aussi le plus bon retour. »

2) Guérison des coeurs

(S10v57) « Ô gens ! Une exhortation vous est venue de votre Seigneur, une guérison de ce qui est dans les poitrines, un guide et une miséricorde pour les croyants. »

(ExtS20v124) « Et quiconque se détourne de Mon rappel mènera certes une vie pleine de gêne. »

(S8v24) « Ô vous qui croyez ! Répondez à Allah et au Messager lorsqu’il vous appellent à ce qui vous donne la (vraie) vie (du cœur), et sachez qu’Allah s’interpose entre l’homme et son cœur, et que c’est vers Lui que vous serez rassemblés »

(ExtS17v82) « Nous faisons descendre du Coran, ce qui est une guérison et une miséricorde pour les croyants. »

3) Le coeur porteur de la foi qui guide

(S22v32) « Voilà (ce qui est prescrit). Et quiconque exalte les injonctions d’Allah, s’inspire en effet de la piété des cœurs. »

(S10v7) « Ceux qui croient et font de bonnes œuvres, leur Seigneur les guidera à cause de leur foi. A leur pieds les ruisseaux couleront dans les Jardins des délices. »

e) Le rappel coranique apporte les ultimes lois divines bienfaitrices et adapte celles des Prophètes précédents

1) Porteur de la religion totalement complétée

(S27v76) « Ce Coran raconte aux enfants d’Israël la plupart des sujets (et lois) sur lesquels ils divergent, cependant qu’il est pour les croyants un guide et une miséricorde. »

(S5v46-48) « Et Nous avons envoyé après eux Jésus, fils de Marie, pour confirmer ce qu’il y avait dans la Thora avant lui. Et Nous lui avons donné l’Evangile, où il y a guide et lumière, pour confirmer ce qu’il y avait dans la Thora avant lui, et un guide et une exhortation pour les pieux. Que les gens de l’Evangile jugent d’après ce qu’Allah y a fait descendre. Ceux qui ne jugent pas d’après ce qu’Allah a fait descendre, ceux là sont les pervers. Et sur toi (Mouhamed) Nous avons fait descendre le Livre avec la vérité pour confirmer le Livre qui était avant lui et pour prévaloir sur lui. Juge donc parmi eux d’après ce qu’Allah a fait descendre. Ne suis pas leurs passions, loin de la vérité qui t’est venue. A chacun de vous Nous avons assigné une législation et un plan à suivre. Si Allah avait voulu, certes Il aurait fait de vous tous une seule communauté. Mais Il veut vous éprouver en ce qu’Il vous donne (pour vous proposer la valeur suprême qu'est la dignité). Concurrencez donc dans les bonnes œuvres (et en vous y entraidant quand c'est possible). C’est vers Allah qu’est votre retour à tous, alors Il vous informera de ce en quoi vous divergiez. »


2) Porteur du discernement de la morale, du licite et de l'illicite

(S25v1) « Qu'on exalte la Bénédiction de Celui qui a fait descendre le Livre de Discernement sur Son serviteur, afin qu'il soit un avertisseur à l'univers. »

(S8v29) « Ô vous qui croyez si vous craignez Allah, Il vous accordera la faculté de discerner (entre le bien et le mal), vous effacera vos méfaits et vous pardonnera. Et Allah est le Détenteur de l’énorme grâce. »

(S5v87) « Ô les croyants ! Ne déclarez pas illicites les bonnes choses qu'Allah vous a rendues licites (et licites celles qu'Il a déclaré illicites). Et ne transgressez pas (pour ne pas devenir des infidèles). Allah, (en vérité,) n'aime pas les transgresseurs. »

(S22v30) « Voilà (ce qui doit être observé comme règles religieuses) et quiconque prend en haute considération les limites sacrées d'Allah cela lui sera meilleur auprès de Son Seigneur. Le bétail, sauf ce qu'on vous a cité, vous a été rendu licite. Abstenez-vous de la souillure des idoles et abstenez-vous des paroles mensongères. »

(S7v157) « Ceux qui suivent le Messager, le Prophète illettré qu'ils trouvent écrit (mentionné) chez eux dans la Thora et l'évangile. Il leur ordonne (selon le Coran) le convenable, leur défend le blâmable, leur rend licites les bonnes choses, leur interdit les mauvaises, et leur ôte le fardeau et les jougs qui étaient sur eux. Ceux qui croiront en lui, le soutiendront, lui porteront secours et suivront la lumière descendue avec lui, ceux-là seront les gagnants. »


3) Porteur du guide principal destiné à l'ensemble de l'humanité

Le Coran est un guide montrant la voie de la sagesse pour s'ennoblir au maximum, accéder au Paradis et se rapprocher du Seigneur, dont à travers ses ultimes lois sociales bienfaitrices destinées à anoblir l'humanité comme l'héritage ou le mariage. Il faut noter que certaines de ces règles ne sont pas exprimées dans les Évangiles, car Jésus est d'abord venu rappeler l'esprit des lois juives au peuple d'Israël et en faciliter certaines :
(ExtS61v6) « Et quand Jésus fils de Marie dit : « Ô enfants d’Israël, je suis vraiment le Messager d’Allah (envoyé) à vous, confirmateur de la Thora qui est antérieur à moi, et annonciateur d’un Messager à venir après moi dont le nom sera Ahmad (le louable). Puis quand celui-ci vint à eux avec des preuves évidentes, ils dirent : C’est là une magie manifeste. »
Bible (Evangile de Jésus-Christ selon saint Mathieu, 15:24) Jésus a dit : « Je n’ai été envoyé qu’aux brebis perdues de la maison d’Israël. »
Et Jésus donna encore une parole aux douze apôtres qui confirme cette intention selon l’Evangile :
(Evangile de Jésus-Christ selon saint Mathieu, 10:5-6) Jésus a dit : « N’allez pas vers les païens (culte polythéiste) et n’entrez pas dans les villes des samaritains, allez plutôt vers les brebis perdues de la maison d‘Israël. »
Ainsi au début de sa mission, Jésus n'évoquait pas l’universalité de Son message pour la faciliter, car il savait qu’il devait d'abord s'adresser à son peuple juif pour lui rappeler les vérités spirituelles de leurs textes destinées à les détacher du matérialisme et de la tentation. Mais à la fin de sa mission après avoir formé les apôtres (prédicateurs), l'universalité de son message devint effectif :
Bible (Évangile de Jésus-Christ selon saint Marc 16, 15) « Puis il (Jésus) leur dit : Allez par tout le monde, et prêchez la bonne nouvelle (monothéisme et Paradis) à toute la Création. »
Bible (Actes 1:8) « Mais vous recevrez une puissance, le Saint-Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre. »
Bible (Évangile de Jésus-Christ selon saint Mathieu 24, 13) « Cette bonne nouvelle du royaume sera prêchée dans le monde entier, pour servir de témoignage à toutes les nations. Alors viendra la fin. »
Commentaire : Quand Jésus dit d'aller évangéliser les nations, cela signifie que l'Eglise et le concept de nation fonctionnent comme le califat, c'est à dire que le pouvoir politique (temporel) doit organiser la nation selon les lois monothéistes (le pouvoir spirituel et donc divin).
Et si dans les enseignements qui sont restés de Jésus, il n’y a pas un système complet de lois adapté à jamais pour toute l'humanité, cela ne vient pas du fait que Jésus pensait que les hommes seraient à même de se donner des législations civiles et pénales applicables en tout temps ou une organisation politique particulière, mais c’est parce qu’il a laissé les pieux humains libres, rappela l'aspect aussi spirituel de la loi juive, montra la sainteté et savait que le Prophète (SBDSL) viendrait après lui pour compléter les précédentes législations révélées, parachever le message divin, rappeler la vraie foi, restaurer le culte authentique et expliquer les conditions d'accès complètes à cette sainteté, en donnant cette fois-ci un Coran (une lecture) qui comprend la forme la plus intégrale et la plus achevée d’un système de lois applicable en tout temps et tous lieux par toute l'humanité.

(S2v2/3) « C'est le Livre au sujet duquel il n'y a aucun doute, c'est un guide pour les pieux qui croient à l'invisible et accomplissent la Salat et dépensent (dans l'obéissance à la religion d'Allah), de ce que Nous leur avons attribué »

(ExtS5v48) « Et sur toi (Mouhamed) Nous avons fait descendre le Livre avec la vérité pour confirmer le Livre qui était avant lui (L'Evangile) et pour prévaloir sur lui. Juge donc parmi eux d’après ce qu’Allah a fait descendre. »

(S2v97) « Quiconque est ennemi de Gabriel doit connaître que c'est lui qui, avec la permission d'Allah, a fait descendre sur ton cœur cette révélation qui déclare véridiques les messages antérieurs et qui sert aux croyants de guide et d'heureuse annonce. »

(S27v76) « Ce Coran raconte aux enfants d’Israël la plupart des sujets (et lois) sur lesquels ils divergent, cependant qu’il est pour les croyants un guide et une miséricorde. »

(ExtS48v8) « Ô Mouhamed, Nous t’avons envoyé à (toute) l’humanité en tant que témoin, annonciateur de la bonne nouvelle du paradis, et avertisseur de l’enfer, pour que vous croyiez en Dieu et en son Messager, »


4) Porteur de la miséricorde divine car c'est une aide inestimable à l'harmonieux ennoblissement commun

(S10v57) « Ô gens ! Une exhortation vous est venue, de votre Seigneur, une guérison de ce qui est dans les poitrines, un guide et une miséricorde pour les croyants. »

5) Logiquement synonyme de double récompense pour les chrétiens ou les juifs devenant musulmans

(S28v52-55) « Ceux (les fidèles authentiques, les pieux) à qui, avant lui (le Coran), Nous avons apporté le Livre (Bible), y croient (au Coran). Et (en effet) quand on le leur récite (le Coran), ils disent : “Nous y croyons. Ceci est bien la vérité émanant de notre Seigneur. Déjà avant son arrivée, nous étions soumis (à Dieu).” Voilà ceux qui recevront deux fois leur récompense pour (leur croyance en ces deux livres et donc pour) leur endurance, pour avoir répondu au mal par le bien, et pour avoir dépensé de ce que Nous leur avons attribué, et quand ils entendent des futilités, ils s'en détournent et disent : “A nous nos actions, et à vous les vôtres. Paix sur vous. Nous ne recherchons pas les ignorants.” »

f) Le rappel est cause d'égarement pour ceux qui le refusent puisqu'ils ne suivent pas le bon chemin

(S17v81/82) « Et dis : La Vérité (l’islam) est venue et l’Erreur a disparu, car l’Erreur est destinée à disparaître. Nous faisons descendre du Coran, ce qui est une guérison et une miséricorde pour les croyants. Ce pendant, cela ne fait qu’accroître la perdition des injustes. »

(S39v45) « Et quand Allah est mentionné seul (sans associé), les cœurs de ceux qui ne croient pas se crispent et quand on mentionne ceux qui sont en dehors de Lui, voilà qu’ils se réjouissent. »

(S20v124-126) « Et quiconque se détourne de Mon rappel mènera certes une vie pleine de gêne, et le Jour de la Résurrection Nous l’amènerons aveugle au rassemblement. Il dira : “Ô mon Seigneur, pourquoi m’as tu amené aveugle alors qu’auparavant je voyais ?” Dieu lui dira : “De même que tu les a oubliés nos Signes (et enseignements) qui t’étaient venus, aujourd’hui tu es oublié.” »

(S63v9) « Ô vous qui avez cru ! Que ni vos biens ni vos enfants ne vous distraient du rappel (coranique et de la religion) d’Allah. Et quiconque fait cela… alors ceux là sont les perdants. »

g) Différents types de rappel

1) La méditation sur la création de Dieu :

(S34v46) « Dis : “Voici le seul et unique conseil que je vous donne : Mettez-vous sérieusement à l’œuvre à propos de Dieu, par groupes de deux ou chacun à part, et méditez ensuite.” »

(S34v46, autre traduction) « Dis : “Je vous exhorte seulement à une chose : que pour Allah vous vous leviez, par deux ou isolément, et qu'ensuite vous réfléchissiez.” »

La méditation peut évidemment correspondre à la réflexion sur un sujet, mais elle peut également être un relâchement spirituel laissant venir des analyses sur divers sujets et permettant à Dieu de nous transmettre des pensées, ou une calme ambiance sereine facilitant la perception du Seigneur et apportant une douce intimité avec Lui, ou une pieuse détente éveillée. Surtout qu'au bout d'un certain temps de rappel et de réflexion religieux, cela épuise l'esprit et donc le cœur, afin d'agréablement les reposer uniquement dans le ressenti de Dieu.

Il faut noter que le Prophète (SBDSL) essayait de partager le plus équitablement possible sa journée dans 4 domaines :
sa relation avec Dieu,
sa relation avec sa famille,
sa relation avec les autres en particulier ses coreligionnaires
,
et ses besoins physiques (sommeil, nourriture, hygiène...).

Ainsi lorsque le Prophète (SBDSL) s'orientait vers Allah, on ne peut pas considérer qu'il délaissait un de ces domaines, car comme nous augmentons la valeur éternelle de notre existence en évoquant Allah en groupe, nous augmentons la valeur éternelle du groupe en évoquant Allah seul. D'ailleurs nous pouvons voir notre famille à travers Dieu et Dieu à travers notre famille, et l'amour du conjoint est réel et la piété ne tend qu'à le rendre excellent. Par exemple, c'est grâce à l'attribut divin « l'Éternel » que nous pouvons exprimer à nos proches un amour sans fin et donc un amour supérieur. Et nous pouvons donc simultanément aimer Dieu à travers untel (dont sa position comme notre femme, nos enfants) et untel (dont sa position comme notre femme, nos enfants) à travers Dieu. Enfin, il est logiquement important de se retrouver seul lors de la méditation pour mieux entendre sa bonne voix et donc voie intérieure.

2) La prière (as-salat) :

(S20v
14) « Certes, c'est Moi Allah : point de divinité que Moi. Adore-Moi donc et accomplis la Salat pour te souvenir de Moi. »

3) L'imploration du pardon de Dieu (istirhfar) :

(S16v119) « Puis ton Seigneur envers ceux qui ont commis le mal par ignorance, et se sont par la suite repentis et ont amélioré leur conduite, ton Seigneur, après cela est certes Pardonneur et Miséricordieux. »

4) La répétition de la louange et de la glorification de Dieu :

(S33v41-42) « Ô vous qui croyez ! Evoquez Allah abondamment et glorifiez-Le à la pointe et au déclin du jour. »

Ex : gloire et pureté à Dieu, louange à Dieu, Dieu est grand, il n'y a pas de divinité à part Dieu...

5) L'appel de la bénédiction de Dieu sur le Prophète Mouhamed (salut et bénédiction de Dieu sur le Prophète Mouhamed) :

Le Prophète Mouhamed (SBDSL) a dit : « Celui qui me bénit une fois, Allah le bénit dix fois à cause d’elle. » (Moslem)

Le Prophète Mouhamed (SBDSL) a dit : « Les gens qui seront les plus dignes de ma sollicitude et de mon amour le jour de la résurrection seront ceux qui me bénissaient le plus dans ce bas-monde. » (Tirmidhi)

On dit : « Ô Messager d’Allah ! Comment devons-nous te bénir ? » Il dit : « Dites : Seigneur Allah ! Donne ta miséricorde à Mouhamed, à ses épouses et à sa descendance comme tu as béni Abraham. Tu es digne de louanges et de glorifications. » (URA)

6) La lecture coranique

(ExtHadith) Le Prophète Mouhamed (SBDSL) a dit à un compagnon : « Ne m’a-t-on pas informé que tu jeûnes tout le temps et que tu lis chaque nuit le Coran ? » Je dis : « Si, ô Messager de Dieu ! Et je ne cherche en cela qu’à bien faire. » Il dit : « Jeûne à la façon de David (un jour sur deux), car il était le dévot de son temps, et lis le Coran une fois par mois. »

Selon Othman Ibn Affan (SDP), le Prophète (SBDSL) a dit : « Le meilleur d'entre vous est celui qui apprend le Coran et l'enseigne. » (Boukhari)

Selon Omar Ibn Al Khattab (SDP), le Prophète (SBDSL) a dit : « Dieu élèvera (sur terre et dans l'au-delà) par ce Livre (le Coran) certaines personnes et en rabaissera d'autres. » (Mouslim)

Selon Ibn Abbas (SDP), le Prophète (SBDSL) a dit : « Celui qui n'a rien du Coran en son for intérieur est comme une maison en ruine. » (Tirmidhi)

Abou Darr (SDP) raconte dans un long récit : J'ai dit : « Ô Messager d'Allah ! Conseille-moi. -Sois pieux envers Allah, car c'est l'essentiel de tout. -Ô Messager d'Allah ! Rajoute-moi. -Lis le Coran, car c'est pour toi une lumière sur terre et un placement dans le ciel. »

7) Les cercles de paroles religieuses


Il s'agit de lectures en groupe de recueils de hadiths par une personne, des lectures coraniques par une personne, des discours, ou des évocations de courtes informations sur un sujet par tous les participants consécutivement.

Le Prophète (SBDSL) a dit : Allah le Très-Haut a des anges itinérants de très grand mérite qui parcourent les routes à la recherche des cercles d’évocation d’Allah. Dès qu’ils trouvent des gens en train d’évoquer Allah Honoré et Glorifié, ils s’appellent les uns les autres (en disant) : « Venez à l’objet de vos recherches » et s’assoient avec eux. Ils se couvrent les uns les autres de leurs ailes jusqu’à remplir l’espace entre eux et le ciel inférieur. Leur Seigneur leur demande et Il sait mieux qu’eux : « Que disent Mes esclaves ? » Ils disent : « Ils Te glorifient, Te purifient, proclament Ta grandeur, Ta louange et Ta gloire. » Il dit : « Est-ce qu’ils ne M’ont jamais vu ? Ils disent : « Non par Allah, ils ne T’ont jamais vu. » Il dit : « Comment seraient-ils donc s’ils M'avait vu ? » Ils disent : « S’ils Te voyaient, ils mettraient encore plus d’ardeur à T’adorer, à Te louer et à Te glorifier. » Il dit : « Que demandent-ils ? » Ils disent : « Ils Te demandent le Paradis. » Il dit : « Est-ce qu’ils l’ont jamais vu ? » Ils disent : « Non par Allah, ils ne l’ont jamais vu. » Il dit : « Comment seraient-ils donc s’ils l’avaient vu ? » Ils disent : « S’ils l’avaient vu, ils y tiendraient encore plus, le demanderaient avec plus de force et le désireraient avec plus d’ardeur. » Il dit : « Contre quoi demandent-ils Ma protection ? » Ils disent : « Contre l’Enfer. » Il dit : « L’ont-ils jamais vu ? » Ils disent : « Non par Allah, ils ne l’ont jamais vu. » Il dit : « Comment seraient-ils donc s’ils l’avaient vu ? » Ils disent : « S’ils l’avaient vu, ils le fuiraient encore plus, le craindraient davantage et Te demanderaient encore plus de les absoudre. » Il dit : « Je vous prend à témoin que je les ai effectivement absous, que Je leur ai donné ce qu’ils demandent et que Je les ai protégés contre ce qu’ils craignent. » L’un des anges dit : « Il y a parmi eux untel qui ne fait pas partie de leur cercle. Il y est seulement venu pour une affaire le concernant. » Il (Dieu) dit : « Ils représentent le cercle idéal et celui qui leur tient compagnie ne saurait être misérable. » (URA)

Le Prophète (SBDSL) a dit : « Aussitôt que les gens s’assoient pour évoquer Allah, les anges les entourent, la miséricorde d’Allah les recouvre, la sérénité descend sur eux, et Allah les évoque parmi ceux qui vivent auprès de Lui. » (Mouslim)

Ibn Abbas (SDP) rapporte : On demanda : « Ô Messager d'Allah ! Quels sont les meilleurs compagnons avec lesquels nous pouvons nous asseoir ? » Il dit : « Ceux dont la vue vous rappelle d'Allah, dont les paroles enrichissent votre savoir, et dont les œuvres vous rappellent l'au-delà. »

Bazzar rapporte : Qourra (SDP) a dit : « Quand le Messager d'Allah (SDP) s'asseyait. Ses compagnons s'asseyaient avec lui en cercles. »

Yazid Ar Raqqasi raconte : Anas (SDP) nous disait souvent quand il nous parlait à propos de nos organisations de rappel : « Par Allah ! A l'époque du Prophète (SBDSL), ils ne faisaient pas comme toi et tes compagnons. Quand quelqu'un prononçait un discours, il s'asseyait et les autres l'entouraient devant lui. Mais quand ils priaient la prière du matin, ils s'asseyaient en plusieurs cercles, ils lisaient le Coran et apprenaient les obligations et les traditions prophétiques. »

Abduliah Ibn Amr (SDP) rapporte : Le Messager d'Allah (SBDSL) trouva deux assemblées dans sa mosquée. Les premiers invoquaient Allah et le suppliaient, et les autres apprenaient la jurisprudence et l'enseignaient. Il dit : « Les deux assemblées font le bien et l'une est meilleure que l'autre. Ceux-ci invoquent Allah et le supplient; s'Il veut, Il leur donnera, et s'Il veut, Il leur refusera. Ceux-là en revanche apprennent et enseignent aux ignorants (sage prédication logiquement agréée par Dieu automatiquement synonyme de mission prophétique comme le sous-entend la fin de cette phrase) et j'ai été envoyé comme enseignant... » Puis il vint et s'assit avec eux.

Abou Bakr Ibn Abou Moussa rapporte : Abou Moussa (SDP) se rendit chez Omar Ibn Al Khattab (SDP) après le Isha et Omar lui demanda: « Pourquoi es-tu venu ? -Je suis venu te parler. -A cette heure (dans le début de la nuit) ?! -Ça concerne la jurisprudence. » Omar s'assit alors et ils discutèrent longtemps, puis Abou Moussa dit : « La prière (surérogatoire du milieu ou du dernier tiers de la nuit), chef des croyants ! -Nous sommes en prière (comme lors de l'apprentissage ou l'étude de tout enseignement religieux) », répondit-il.

Ibn Abd Al Barr rapporte : Ibn Massoud (SDP) a dit : « Quelle excellente assemblée, l'assemblée où se propage la sagesse et où la miséricorde est espérée. »

Tabarani rapporte : Ibn Massoud disait : « Les pieux sont des maîtres (spirituels) et les juristes sont des guides : leur compagnie dans les assemblées est un profit. »

Ibn Abd Al Barr rapporte : Abou Gouhayfa (SDP) a dit : « Nous disions : assieds-toi avec les grands hommes, sois un proche ami des savants et fréquente les sages. » Abou Darda (SDP) a dit : « Il dénote de la compréhension de l'homme de la religion le fait qu'il marche, entre, sors et s’assoie avec les gens de science. »

Ibn Abbas (SDP) rapporte : Le Prophète (SBDSL) passa près de Abdullah Ibn Rawaha (SDP) qui faisait un rappel à ses compagnons et il dit : « En vérité, chaque fois qu'un nombre d'entre vous s'assoit, un nombre égal d'anges s'assoit avec eux. Quand ils évoquent la perfection d'Allah Elevé, les anges L'évoquent aussi, quand ils Le louent, ils Le louent, et quand ils disent : « Allah est grand » ils le disent aussi. Puis ils remontent vers le Seigneur Immensément Félicité et lui disent bien qu'Il le sache très bien : « Notre Seigneur ! Tes serviteurs ont évoqué Ta perfection et nous l'avons évoquée, ils T'ont loué et nous T'avons loué ils ont cité Ta grandeur et nous aussi. -Mes anges ! dit alors notre Seigneur, je vous prend à témoins que je leur ai pardonné ! -Mais il y a parmi eux les pécheurs Untel et Untel, disent-ils. -Ils forment un groupe dont le compagnon ne peut être malheureux grâce à leur vertu. »

Gabir (SDP) raconte : Le Messager d'Allah (SBDSL) sortit vers nous et dit : « Ô gens ! Allah a des détachements d'anges qui voyagent et s'arrêtent aux assemblées d'évocation pieuse sur terre. Profitez donc des festins des jardins du Paradis ! -Et où sont les jardins du Paradis ? dirent-ils. -Les assemblées d'évocation pieuse. Partez le matin ou l'après-midi en évoquant Allah et rappelez-vous Le les uns aux autres ! Quiconque veut connaître sa valeur auprès d'Allah, qu'il regarde la valeur d'Allah à ses yeux, car Allah accorde à la personne la valeur qu'elle-même lui accorde. »

Abou Barza Al Aslami (SBDSL) rapporte : Le Messager d'Allah (SBDSL) disait en terminant une assemblée avant de se lever : « Perfection et louange à Toi, ô Allah. J'atteste qu'il n'y a de divinité que Toi, je demande Ton pardon et je me repens à toi. » Un homme dit : « Ô Messager d'Allah ! Tu dis des paroles que tu ne disais pas par le passé ? » Il dit : « C'est l'expiation de ce qui peut se produire dans l'assemblée (péchés, paroles fausses ou mauvaises, disputes, comportements impolis). »

Abdullah Ibn Amr (SDP) raconte : J'ai demandé : « Ô Messager d'Allah ! Quel est le gain des assemblées d'évocation pieuse ? » Il dit : « Le gain des assemblées d'évocation pieuse est le Paradis ! Le Paradis ! »


Ibn Asakir rapporte : Ibn Massoud (SDP) a dit : « Les assemblées d'évocation pieuse permettent la vie de la science et le recueillement des cœurs (par l'augmentation de la foi synonyme de profonde sérénité et grande miséricorde dans le cœur). »

8) La prédication (bonne annonce du Paradis, avertissement de l'Enfer, appeler au bien et interdire le mal)

(S93v11) « Et quant au bienfait de ton Seigneur, proclame-le. »

(ExtS48v8) « Ô Mouhamed, Nous t’avons envoyé à l’humanité en tant que témoin, annonciateur de la bonne nouvelle du Paradis, et avertisseur de l’Enfer, pour que vous croyiez en Dieu et en son Messager, »

(S17v111) « Et dis : “Louange à Allah qui ne S'est jamais attribué d'enfant, qui n'a point d'associé en la royauté et qui n'a jamais eu de protecteur de l'humiliation.” Et proclame hautement Sa grandeur. »

(S3v104) « Que soit issue de vous une communauté qui appelle au bien, ordonne le convenable, et interdit le blâmable, car ce seront eux qui réussiront. »

(S22v32) « Voilà (ce qui est prescrit). Et quiconque exalte les injonctions d’Allah s’inspire en effet de la piété des cœurs. »

(ExtS6v70) « Et rappelle par ceci (le Coran) pour qu'une âme ne s'expose pas à sa perte selon ce qu'elle aura acquis, elle n'aura (au Jour du Jugement Dernier) en dehors d'Allah ni allié ni intercesseur. »

(S41v33) « Et qui profère plus belle parole que celui qui appelle à Allah, fait bonnes œuvres et dit : “Je suis du nombre des musulmans” ? »


Selon Anas (SDP), le Prophète (SBDSL), quand il prononçait une parole, la répétait trois fois afin qu’il fût bien compris. Quand il se rendait chez des gens, il les saluait trois fois. (Boukhari)
(ExtHadith) Le Prophète (SBDSL) a dit : « Transmettez de ma part ne serait-ce qu’un seul verset. » (Boukhari)


(S16v125) « Par la sagesse et la bonne exhortation appelle (les gens) au sentier de ton Seigneur. Et discute avec eux de la meilleure façon, car c’est ton Seigneur qui connaît le mieux celui qui s’égare de son sentier et c’est Lui qui connaît le mieux ceux qui sont bien guidés. »

(S16v82/83) « S’ils se détournent… il ne t’incombe que la communication claire. Ils reconnaissent le bienfait de Dieu, puis ils le renient. Et la plupart d’entre eux sont des ingrats. »


Le Prophète (SBDSL) a dit : « Une marche au service d’Allah (dans la prédication) au début de la journée ou à sa fin vaut mieux que le monde et tout ce qu’il contient. » (URA)

Le Prophète (SBDSL) a dit : « Par Allah, quand Allah met par toi un seul homme sur la bonne voie, cela t’est préférable aux biens les plus précieux de ce monde. » (URA)


9) L'invocation au début et à la fin des nobles occupations et besoins spirituels et corporels

(ExtS17v110) « Dis : Invoquez Allah, ou invoquez le Tout Miséricordieux. Quel que soit le nom par lequel vous l'appelez, Il a les plus beaux noms. »

h) Responsabilité de la communauté

(S3v110) « Vous êtes la meilleure communauté qu’on ait fait surgir pour les hommes. Vous ordonnez le convenable, interdisez le blâmable et croyez en Allah. Si les gens du Livre croyaient, ce serait meilleur pour eux, il y en a qui ont la foi, mais la plupart d’entre eux sont des pervers. »

(S3v104) « Que soit issue de vous une communauté qui appelle au bien, ordonne le convenable, et interdit le blâmable, car ce seront eux qui réussiront. »

Le jour de son sermon d'adieu, le Prophète (SBDSL) a dit : « Votre sang, vos biens et votre réputation (honneur) vous sont sacrés comme est sacré ce jour-ci, dans votre cité-ci, en votre mois-ci. Vous rencontrerez votre Seigneur qui vous demandera compte de vos œuvres. Attention ! Ne redevenez pas impies à ma mort en vous déchirant les uns les autres. Que ceux qui sont présents transmettent mes propos à ceux qui sont absents. Il se peut que celui à qui on les fera parvenir comprenne mieux que celui qui l'a entendu directement de ma bouche. » Puis il nous questionna par deux fois : « Ai-je bien transmis ? » Nous répondîmes : « Oui. » Le Prophète (SBDSL) conclut alors : « Seigneur ! Sois en Témoin ! » (URA)