Recherche

Menu principal

PDF Imprimer Envoyer

J) Suite 10 (1)


Or si cette reconnaissance du statut juif de Jérusalem par les États-Unis, seul empire au monde actuellement, correspond au début de l’hégémonie d'Israël, il resterait donc au maximum environ 20 ans ou beaucoup moins avant la venue du faux messie selon les analyses du Cheik Imran Hosein sur les trois dernières « pax mondiale » de l'histoire, dont le lien vidéo sera noté un peu plus bas. C'est pour ça que nous sommes tellement proche de l'hégémonie mondiale juive prédestinée, voire dedans ou à sa fin, que nous ne pouvons rien faire contre à part dénoncer ce projet gravement erroné, participer au réveil des peuples, transmettre l'islam ou le christianisme authentique (traditionnel), ou aider les russes à se battre, tout en espérant contenir l’avènement de l'antéchrist à la fin des temps en empêchant le grand Israël et donc une troisième guerre mondiale possiblement nucléaire pour le limiter à la Palestine, afin d'attendre le début de la reconstruction du Temple sur l'esplanade des mosquées qui unira puis soulèvera les musulmans donc dans la bénédiction divine omnipotente empêchant toute arme et toute bombe dont nucléaire de fonctionner, d'exploser ou de décoller. C'est pour ça que nous sommes tellement proche de l'hégémonie mondiale juive prédestinée, voire dedans ou à sa fin, que nous ne pouvons rien faire contre à part dénoncer ce projet gravement erroné, participer au réveil des peuples, transmettre l'islam ou le christianisme authentique (traditionnel), ou aider les russes à se battre, tout en espérant contenir l’avènement de l'antéchrist à la fin des temps en empêchant le grand Israël pour le limiter à la Palestine. En effet par ses pieuses habitudes et la défense de la vérité, de la dignité et de la religion dont sur les réseaux sociaux, le peuple peut avoir le pouvoir sans l'avoir ni le vouloir, à part pour le rendre légitimement à Dieu l'irréprochable au niveau familial, communal, régional, national, continental voire planétaire étant donné l'époque de mondialisation que nous connaissons. Mais comme il sera mieux revu plus tard, il se pourrait aussi que cette hégémonie israélienne de 20 ans ait commencé lors des attentats du 11 septembre 2001 surtout que les sionistes contrôle le congrès états-unien depuis longtemps (mais aussi en 2023 comme il sera revu, Biden qui s'est déclaré sioniste, les ministères des affaires étrangères, de l'économie, de la justice et de l'intérieur, de même que les élections car elles sont souvent gagnées pour des raisons financières et donc pour des liens avec les sociétés financières sont souvent sionistes et proches du Lobby juif US, ce qui prouve avec aussi Blinken, Zelenski et Borne, qui sont parmi les personnalités juives les plus influentes selon le journal « Times of Israël », qu'une grande partie du monde est sous contrôle de sayanims et donc d'Israël, d'ailleurs dans une vidéo de 1980, le futur Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou affirmait déjà sans détour que son pays contrôlait le Sénat et le Congrès américain grâce à la puissance du lobby juif) et que la fraude aux élections présidentielles USA de 2000 plus ces attentats ont été un coup d’état des néoconservateurs (très pro-Israël par preuve de l'Irak attaquée injustement puis de la création du Daech qui a presque conquis toute la Syrie qui est un territoire du grand Israël), ou qu'elle soit en train de commencer avec la numérisation progressive des monnaies et des économies dont suite au covid, puisque devant selon le forum économique de Davos amener à la grande réinitialisation qui pourrait correspondre à l'arrivée du faux messie ou au début de la pax judaïca. Surtout que selon les kabbalistes, la réinitialisation signifie « réparation et restauration de l’Éden originel (et de l'hégémonie Israélienne) » dont possiblement par la troisième reconstruction du temple à Jérusalem, mais donc certainement par la domination usurière et économique sur les autres religions et nations voire par l'apparition du faux-messie. Mais l'attaque palestinienne du 7 octobre 2023 pourrait donc correspondre au début de la fin de la pax judaïca même si le faux messie doit encore sortir, surtout que le gouvernement de Netanyahu le considère comme leur 11 septembre.
Or en attendant et afin d'obliger l'oppression israélienne mondiale en particulier vis à vis des palestiniens à revenir vers un minimum de dignité, il devrait être interdit d'importer des produits de cette entité sioniste colonisatrice du Proche-Orient, comme l'Irlande le fait noblement avec toutes les colonies actuelles dans le monde. Sinon il s'agit au moins de ne rien faire pour faire advenir la pax judaïca, c'est à dire afin d'éviter d'y participer en se corrompant, mais plutôt se préparer par la pratique religieuse à la grande valeur spirituelle se rapprochant avec le retour de Jésus (paix sur lui) à la fin de cette pax. Cette idée pour le peuple d'avoir le pouvoir sans l'avoir par le suivi de la tradition prophétique et par une participation importante au développement des associations humanitaires qui entre parenthèse devraient s'unir par domaine, sera sûrement validée par le Mahdi, futur chef du monde musulman avant le retour de Jésus, puisque selon un hadith il insistera longtemps à ne pas prendre le pouvoir et parce qu'il n'existe pas de clergé en islam dont afin de rendre impossible le muselage des idées et donc de la vérité. Surtout qu'il est grand temps de tendre vers le mode de vie religieux, car l'oppression grandit contre le peuple par le biais des dirigeants politiques impies et de mafieux (affairistes, maçonniques, sionistes) du haut de la pyramide sociale laïque brassant des milliards. D'autant plus que désormais, c'est une constante qui prolifère tel de l’esclavagisme moderne et qui devient LA réalité ! En particulier car ce ne sont certainement pas les autorités politiques, économiques, financières, médiatiques et judiciaires qui vont endiguer ce fléau, puisqu’ils en sont les instigateurs et les exécutants. Encore moins les syndicats et divers pseudos défenseurs associatifs, puisqu’ils n’existent que par les dotations des mêmes autorités, et n’ont donc le droit de parler que dans le sens indiqué par leurs maîtres. Alors que particulièrement dans le monde oligarchique actuel, les intelligents syndicats honnêtes ont une importante utilité dont pour préserver le code du travail. Nous sommes à l’aube de l’avènement de la dictature moderne la plus aboutie, c'est à dire celle dite libérale et démocratique prétendument représentée par la classe dirigeante américaine et européenne mondialisto-oligarchique, surtout avec la technologie numérique. Un bon nombre le savent, mais aucun leader politique ne le dénonce grandement, alors c'est bien au peuple d'améliorer la société en particulier par la piété.
Et si l'on se rappelle les principaux combats qu’ont dirigés les États-Unis depuis la Seconde Guerre mondiale, l'affirmation d'affrontement idéologique, économique et donc hégémonique continue d'être évidente, dont pour faire triompher la démocratie laïque, wokiste et finalement ploutocratique et sioniste. En effet souvent cet empire impie, qui s'est servi sournoisement de la laïcité, de la finance, du dollar et du militaire, a entretenu et renforcé l'État d’Israël devant devenir religieux. Or par rapport à l’alliance infernale entre l’Empire (américain, occidental) et Sion, certains analystes géopolitiques affirment que les États-Unis sont désormais le porte-avion (le proxy) d'Israël et plus l'inverse, car l'agenda israélien se superpose souvent à celui américain jusqu'à le détourner. En effet selon divers commentateurs depuis les attentats du 11/09/2001, Israël qui jusque-là était le porte-avion (le proxy) états-unien dans le Proche-Orient a possiblement inversé les rôles, en particulier car la plupart du congrès états-unien est devenu sioniste (puisque quand un politicien ne suit pas cette ligne, le système soutient un opposant contre lui), la récente politique étrangère états-unienne ayant participé à plusieurs guerre au Proche-Orient lui sert principalement et son hégémonie de 20 ans a pu donc être principalement cachée jusqu'à nos jours. Il s'agit donc d'un jeu de dupe entre les évangélistes US pensant instrumentaliser Israël pour faire revenir Jésus le Messsie, et Israël pensant instrumentaliser les évangélistes US pour faire advenir le Maccia (le faux-messie juif) et le Grand Israël. Tout ceci confirmerait donc bien que nous sommes au début ou à la fin de l'hégémonie israélienne annoncée par Sheick Imran Hossein selon l'interprétation d'un hadith comme il sera donc revu. Or après avoir étendu leur empire au 20e siècle, les États-Unis sont en même temps devenu le porte-avion politique et financier des messianistes souvent oligarchiques cherchant à établir un gouvernement mondial similaire à celui européen de Bruxelles possiblement à Jérusalem en tant que capitale d'Israël.
          En allant directement aux affrontements idéologiques principaux des États-Unis de ce 20e siècle, il faut rappeler que lors de la deuxième guerre mondiale, les États-Unis livrent d'abord au sein des forces alliées, une bataille contre le régime nazi de Hitler ayant été probablement un illuminati satanique sioniste ou appartenu à une autre société secrète liée conjointement aussi à l'occultisme, puisque ayant créé les conditions à la réapparition de l'Etat d'Israël interdit par Dieu selon des juifs orthodoxes, le message christique finissant le judaïsme et un verset coranique, ce qui prouve avec la situation actuelle en Palestine, au Moyen-Orient et même au niveau planétaire, que le sionisme israélien est la pire hérésie au monde. Or Hitler a pu aussi être un patriote allemand antisioniste (et mégalomaniaque) selon son testament politique, et croire que les anglo-saxons allaient finalement l'aider contre la Russie mais l'empire thalassocratique ne voulait pas d'un empire allemand tellurocratique aussi puissant. Cependant cela paraît peu probable, puisqu'il réussit à prendre le pouvoir par un étrange soutien financier de la banque Rothschild et par l'appauvrissement très important du peuple allemand suite à la première guerre mondiale, une planche à billets folle pendant plusieurs années, l'usure des élites, une décadence populaire et la crise de 1929, surtout qu'un des buts principaux d'Hiltler dont en se prétendant en plus étonnamment descendant des chevaliers teutoniques était dès 1924 d'espérer aller comme eux jusqu'à Moscou et donc à la disparition de la Russie orthodoxe qui est la troisième Rome et le dernier protecteur du christianisme face au mondialisme perversement progressiste. Or tellement l'oligarchie allemande est actuellement soumise à Israël, elle peut aussi avoir été liée au projet Hitlérien s'il était au fond en réalité sioniste. Surtout que les oligarques allemands nazis devaient déjà en plus se croire supérieur au peuple allemand nazi et que diverses élites nazies ont été récupérées par les USA.
Il est intéressant de lire à ce sujet l'intéressant livre « Adolf Hitler (probablement un des principaux nationaux sionistes de l'Histoire) ou la vengeance de la planche à billets (et de la grande décadence berlinoise des années 1920 dont au niveau du sexe et de la drogue) ». On peut d'ailleurs rajouter qu'en plus l’entité anglo-américaine dans les années 30 a laissé l’Allemagne réarmer contre la Russie soviétique pour fracturer définitivement le continent européen.
Ainsi en 1933, les femmes allemandes ont voté Hitler pour mettre fin au chaos et à la république de Weimar qui enrichissait les plus riches et appauvrissait les plus pauvres. Surtout qu'après la Première Guerre mondiale, Berlin était vraiment un lupanar géant, ce fut la Sodome et Gomorrhe du 20e siècle. Or le nazisme ne fut finalement pas conservateur mais consommateur de drogue, progressiste dont vers le transhumanisme et chercheur dans l'occulte, et n'a pas seulement utilisé le conditionnement scolaire pour créer des être dissociés, racistes et guerriers, mais aussi des viols sur beaucoup de ces enfants. En effet l'instabilité psychologique, la perversité, l’arianisme, l'athéisme ou le plan sournois d'Hitler amenèrent beaucoup d'antisémitisme et de déportations voire des conditions génocidaires pour les juifs d'Europe de cette période. Ce qui permit finalement de concrétiser la volonté de recréation de l’État d’Israël depuis des siècles par divers politiciens et rabbins corrompus puisque interdite par Dieu. Or en créant le parti nazi (le nazisme) de la race arienne aussi faussement supérieure que la judéité, Hitler a donc été très étrange, car seuls les croyants bienfaisants sont supérieurs aux incroyants, même si l'élection divine d'un peuple pour recevoir des messages divins lui confère une noblesse de position supérieure par rapport aux autres peuples. Surtout qu'Hitler se référait aux aryens et à leur dieux guerriers, et donc au polythéisme dont momentanément à travers un occulte christianisme aryen dans une forme donc de douce perversion puisqu'ayant assassiné des prêtres en Pologne et qu'il n'y avait pas d'église dans son projet de capitale Germania, alors qu'il avait du sang juif, a été aidé financièrement par les Rothschild, a accepté la neutralité de la Suisse financière désormais capitale du mondialisme à travers la ville de Davos, a rejeté le christianisme, a pu être un hypocrite infiltré et donc un imposteur comme Atatürk le fut, et a entraîné la recréation de l'Etat d'Israël désormais sioniste sur les terres musulmanes palestiniennes, comme Zelenski est associé aux nazis face aux chrétiens orthodoxes russes d'ailleurs en validant aussi la nazification d'une partie de l'Ukraine à l'image d'Hitler avec l'Allemagne. Or il y a donc une perverse similarité entre la supériorité transhumaniste de la race juive et de la race aryenne, et entre leur oubli à préserver l'héritage culturel européen dont par leurs destructions matérielles et spirituelles :
(S5v82) « Tu trouveras certainement que les juifs (sionistes) et les associateurs (polythéistes) sont les ennemis les plus acharnés des croyants (chrétiens authentiques et musulmans). Et tu trouveras certes que les plus disposés à aimer les croyants sont ceux qui disent : “Nous sommes chrétiens.” C'est qu'il y a parmi eux des prêtres et des moines, et qu'ils ne s'enflent pas d'orgueil. »
Ainsi les identitaires européens blancs se revendiquant du nazisme se trompent grandement, car l'Europe et surtout la France blanches sont en réalité techniciennes (rationnelle en lien avec la Grèce antique) et chrétiennes (compatissante et universaliste) plutôt que spontanéiste et païenne. L'article « La Synagogue de Satan » à l'adresse https://www.nice-provence.info/2021/06/06/synagogue-satan/ montre qu'Hitler était bien lié aux illuminés (illuminatis) de Bavière, car le témoignage d’un tribunal rabbinique affirme que non seulement le vrai père d’Hitler mais aussi son arrière-grand-père maternel étaient des sabbatéen (suivant la perversité de Sabbataï Tsevi), qu'il existe des preuves qu’Hitler a maintenu des contacts étroits avec les sabbatéens tout au long de sa vie, et que ces derniers étaient en contact avec les illuminés de Bavière à Francfort liés à la philosophie des lumières ayant mené à l'impie révolution bourgeoise française de 1789 et étant liée à Lucifer le porteur de fausse lumière dont par la franc-maçonnerie. Surtout qu'Hitler a pendant un temps validé l'émigration de 60 000 juifs en Palestine, puis a incarné la défaite d'un horrible national socialisme aryen (follement extrémiste, alors qu'en plus lui-même à part sa couleur blanche ne cochait aucune case aryenne physiquement comme les cheveux blonds, les yeux bleus et une grande corpulence), participé à occulter le suprémacisme juif alors que le nazisme a duré 12 ans par rapport judaïsme égaré qui dure depuis plus de deux mille ans, et donc ensuite permis de protéger l'internationaliste intelligentsia juive outrancière, ce qui a facilité la propagation du pervers mondialisme ploutocratique sioniste mais aussi montré la grande importance du national socialisme (ou du social nationalisme) bien compris, alors qu'aujourd'hui comme avant, c'est le projet social et non perversement identitaire au niveau national qui est meilleur, c'est à dire celui défendant d'abord toute la population d'un pays, car le bon national socialisme unit la bourgeoisie et le peuple au niveau du bien commun dans le pays et donc de son intérêt général. En effet avant et à cause de la deuxième guerre mondiale, c'est Hitler qui a permis qu'une base démographique suffisamment grande soit établie en Palestine pour que l'Etat d'Israël soit viable. Or beaucoup de juifs étaient contre car ils trouvaient cela interdit, utopique ou propre à les faire partir d'où ils vivaient. Il faut rappeler que les « invasions barbares » qui déferlèrent sur la Gaule au cours du 4e siècle étaient des tribus germaniques détruisant tout sur leur passage. De plus consciemment s'il était lié à une société secrète occulte ou inconsciemment s'il était vraiment aryen, Hitler a permis au chantage à l'antisémitisme de devenir une arme de discrimination envers la liberté d'expression et de manipulation envers les peuples, profitant aux élites juives corrompues, à l'ingérence sioniste dans beaucoup de nations et au mondialisme pervers lié au messianisme juif impie. C'est à dire que la menace d'accusation d'antisémitisme racialise la critique du judaïsme et du sionisme, ce qui permet de criminaliser en France la critique antisioniste, et donc participe à réaliser la sacralité recherchée par le judaïsme et le sionisme, alors que la France se prétend laïque. Cette oppression se fait souvent à travers des associations contre l'antisémitisme qui donnent le la aux grands médias puis donc à la police.
D'ailleurs l'article suivant de Nicolas Bonnal montre que l'orientation vers les mondialisme Franco-Allemand à l'origine de l'Union Européenne finalement laïciste, wokiste, ploutocratique et chaotiquement anti-russe a été suggérée par Himmler, un des plus hauts dignitaires du troisième Reich qui a d'ailleurs représenté la recherche de l'hégémonie par ses conquêtes guerrières :
« Tant de ceux qui s’estiment les gérants de la mémoire du Général de Gaulle ignore qu'Himmler écrivit une lettre à de Gaulle qui n'était pas piquée de vers annonçant notre couple franco-allemand, qui, bon an mal, tient bon depuis soixante ans et qui semble encore prêt à tout. C’est même un des documents les plus extraordinaires du siècle écoulé dont voici un passage : « A moi-même, Himmler fait parvenir officieusement un mémoire qui laisse apparaître la ruse sous la détresse. “C’est entendu ! Vous avez gagné”, reconnaît le document. “Quand on sait d’où vous êtes parti, on doit, général de Gaulle, vous tirer très bas son chapeau… Mais maintenant, qu’allez-vous faire ? Vous en remettre aux Anglo-Saxons ? Ils vous traiteront en satellite et vous feront perdre l’honneur. Vous associer aux Soviets ? Ils soumettront la France à leur loi et vous liquideront vous-mêmes… En vérité, le seul chemin qui puisse mener votre peuple à la grandeur et à l’indépendance, c’est celui de l’entente avec l’Allemagne vaincue. Proclamez-le tout de suite ! Entrez en rapport, sans délai, avec les hommes qui, dans le Reich, disposent encore d’un pouvoir de fait et veulent conduire leur pays dans une direction nouvelle… Ils y sont prêts. Ils vous le demandent… Si vous dominez l’esprit de la vengeance, si vous saisissez l’occasion que l’Histoire vous offre aujourd’hui, vous serez le plus grand homme de tous les temps. » Et la cerise sur le gâteau, œuvre du Général et de son style impeccable : « Mise à part la flatterie dont s’orne à mon endroit ce message du bord de la tombe, il y a, sans doute, du vrai dans l’aperçu qu’il dessine. » Il faut croire qu’Himmler savait ce qu’il faisait : construire une Europe allemande décidée à refaire la guerre perdue contre la Russie(, comme le prouve ses livraisons d'armes à l'Ukraine contre la Russie). La France aura servi d’idiot utile. L’ordre européen senti par Chateaubriand et de Gaulle ne pouvait reposer que sur un axe Paris-Moscou. » (Extraits de l'article « Couple franco-allemand : quand Himmler écrit à de Gaulle – par Nicolas Bonnal » à l'adresse https://strategika.fr/2022/08/15/couple-franco-allemand-quand-himmler-ecrit-a-de-gaulle-par-nicolas-bonnal/)
          Ainsi l’Homme occidental est injustement rabaissé à cause de cette séquelle de la seconde guerre mondiale liée à Adolf Hitler qui était un homme blanc et à cause d'une politique étrangère dominatrice plutôt qu'équitablement constructrice de l'occident imposée à de nombreux pays par une poignée d’oligarques et de messianistes pervers. Et par conséquent tous les Blancs devraient être frappés du sceau de l’infamie. Mais des hommes comme Poutine et Kadirov ont relevé la valeur de l'Homme blanc de ces pays. Or cette fachophobie est la cause d’une haine de soi se maintenant en Occident. Pour expier des péchés imaginaires, il conviendrait de s’agenouiller devant les immigrés, les juifs, les femmes et les homosexuels. Ceux qui restent debout car ils n'ont participé à aucune oppression sont traités de racistes, d'antisémites, de sexistes, d’homophobes, de xénophobes ou d’islamophobes. L’Homme blanc est sommé de se repentir à cause de pseudos progressistes ayant usurpé la fonction ecclésiastique. Le racisme anti-blanc se répandant sur internet, non condamné par la justice et s'attaquant souvent au plus de 50 ans sert en plus à ce que les Blancs haïssent les Noirs et que les Noirs haïssent les Blancs dans dans un conflit triangulé, afin que la pointe du triangle qui entretient ce conflit interracial conserve le pouvoir politique. Une idolâtrie envers des minorités, labellisées par une idéologie importée des États-Unis et organisée par des messianistes juifs, s’est généralisée. Particulièrement en France, en Angleterre, aux USA, au Canada et en Espagne, la critique de l’Autre est prohibée, alors qu'en même temps dans cette société déboussolée, des politiciens manipulateurs culpabilisent les Blancs qui devraient selon eux voter à gauche pour obtenir une rédemption.
Ce qui explique pourquoi par rapport à la véritable origine du coronavirus qui est liée à un laboratoire ou par rapport à l'affirmation qu'Hitler était en réalité un illuminati associé aux Rothschild, le système veut faire passer pour des fous ou des complotistes les gens lucides sur l'Histoire qui sont d'ailleurs souvent des monothéistes authentiques. Dans ce sens, le vaccin 060606 de Bill Gates, le « vaccin » anti-covid et le pass vaccinal montrent aussi une partie du plan diabolique du faux-messie éprouvant l'humanité. En effet comme selon la Bible, cela s’apparente au chiffre de la Bête et au début des pass dont énergétique sans lesquels il sera impossible d’acheter ou de vendre, surtout si une nouvelle pandémie plus grave apparaissait et devenait en plus une grosse crise économique. D'autant plus que nous ne savons pas encore si les nouveaux ARN visent plus à nous contrôler, à nous pucer, à nous stériliser ou à nous supprimer. Il est intéressant de voir à ce sujet la vidéo « Jacques Attali aurait-il des problèmes de mémoire ? » https://www.youtube.com/watch?v=nwCWuVRUWIk&feature=emb_title
          Il faut noter que les graves conditions économiques ayant mené Hitler au pouvoir se sont désormais répandues presque partout dans le monde, dont depuis l'usurière crise financière de 2008 qui a causé à travers le monde la destruction de cents millions d'emplois, la perte de millions de demeures et donc beaucoup plus de dégâts qu'une organisation mafieuse. Or comme rien n'a été fait pour améliorer la situation, elle s'est donc empirée, et la prochaine sortie d'un grand tyran puissant devrait être celle du faux-messie, surtout que la logique finale de l'usure qui est de tout dominer par un seul est impie, car c'est un attribut légitimement exclusif de Dieu, et que Dieu partage constamment, alors que l'usure monopolise constamment. D'autant que toutes ces mauvaises conséquences peuvent être progressivement exponentielles dans de nombreux pays en particulier développés et servir à amplifier la domination des mondialistes sionistes, et que plus que pour éviter d'aller en prison voire de se faire exécuter, les perverses élites mondialistes, bancaires, usurières, oligarchiques, sionistes et politiques à l'origine de cette situation à la gravité biblique semblent avoir camouflé derrière la crise du coronavirus, la nouvelle crise financière majeure qui aurait dû avoir lieu pour assainir l'économie occidentale pourrissant toujours plus dangereusement depuis cette crise de 2008, puisque rien n'a donc été fait pour régler cet immense problème et que le quoi qu'il en coûte financier lors du covid synonyme de création monétaire massive puis de forte inflation l'a même très empiré. Par conséquent il apparaît que le système a volé le temps et l'argent des gens par le taux d'intérêt jusque en 2008, puis de plus en plus par la création monétaire et donc l'inflation. Ce qui n'est pas étonnant car l'impie usure impatiente plutôt que la pieuse épargne patiente est une accélération et donc une contraction mauvaises du temps en particulier de nos jours, puisqu'elle est actuellement très répandue et que normalement le temps appartient noblement à Dieu :
Anas (SDP) rapporte ces propos du Prophète (SBDSL) : « L’Heure n'aura pas lieu tant que le temps ne se sera pas contracté au point que l'année passera comme un mois, le mois comme une semaine, la semaine comme un jour, le jour comme une heure, et l'heure comme un tison enflammé. » (Tirmidhi) (ExtHadith)
Abou Hourayra rapporte ces paroles de l'Envoyé de Dieu (SBDSL) : « ...(lorsque) le temps sera contracté (l'Heure sera proche)... » (Boukhari)
          Puis pour maintenir leur économie dirigeante du monde basée sur leur complexe militaro-industriel dans les années suivant la fin de le deuxième guerre mondiale et leur triomphe sur le nazisme, les Etats-unis s’appliqueront à vaincre pendant la Guerre froide opposant l’Est et l’Ouest le communisme de l'URSS, car cette dernière fut l'autre hyperpuissance concurrente qui en émergea. Ce projet réussira en 1990 suite à l'appauvrissement de l'URSS dont à cause de sa guerre en Afghanistan de 1979 à 1989, et de la course aux armements dont nucélaires commencée en 1980 avec les USA. Il faut noter que la révolution bolchevique a été menée par des juifs sionistes ou messianistes, et donc égarés, corrompus ou sataniques, et que cette idéologie communiste impie a rendu une partie de la Russie athée et donc faible spirituellement, dont afin de permettre plus tard les circonstances ayant rendu possible la recréation en terre sainte de l’État d’Israël pourtant interdite par Dieu et cherché la dislocation de la Russie, probablement selon le scénario satanique encadré par Dieu pour éprouver l'humanité. On peut remarquer que c'est actuellement le mondialisme occidental US encore supporté par la finance internationaliste comme les bolchéviks et les nazis qui permet à Israël de s'agrandir en Palestine sur Gaza et en Cisjordanie. C'est sous Staline que l'URSS a participé à la recréation d'Israël sous la pseudo excuse d'établir un foyer juif socialiste au milieu de pays arabes sous domination britannique et donc capitaliste, alors que la participation des USA  à cette recréation la définissait comme un point d'appui divisant, oppressif, dominateur, voire belliqueux au Proche-Orient ; mais cela se fait de plus en plus au profit d'Israël comme l'ont prouvé les guerres en Irak, Syrie et Gaza. (Rappelons les propos tenus par Poutine au sujet du rôle néfaste de membres de la communauté juive lors de la révolution de 1917. Le 13 juin 2013, à l’occasion de sa visite au Musée juif de Moscou, devant un parterre de religieux, il a déclaré : « Jusqu’à 80 à 85 % des membres du gouvernement de l’Union soviétique étaient juifs. Et ces juifs guidés par de fausses pensées idéologiques ont arrêté et réprimé les adeptes du judaïsme, du christianisme, de l’islam et d’autres religions. Ils n’ont pas fait de différence. »)
          Ensuite au début de ces années 1990, la suprématie du complexe militaro-industriel et du mondialisme sioniste des États-Unis cherche en vain une idéologie à combattre afin d'expliquer leur présence hégémonique dans le monde et surtout de pouvoir continuer par le chaos leurs ventes vitales d'armes semant toujours plus de destruction dans des pays étrangers et facilitant donc le vol de leurs ressources. Il est intéressant de voir à ce sujet le film « Lord of War » d'Andrew Niccol.
          En effet cette politique était apparemment devenue nécessaire pour conserver leur place de nation superpuissante unique basée sur le complexe militaro-industriel et retarder le déclin inévitable propre à tout empire historiquement. Or tout en comparant les USA à l'Empire romain, Poutine a dit qu'en termes d'effondrement, les processus dans le monde moderne se déroulent plus rapidement, et qu'il espérait que cela se face progressivement et donc doucement plutôt que brutalement et donc violemment. Les manipulations des pervers stratèges américains ont même souvent poussé à la guerre deux pays que les anglo-saxons voulaient couler simultanément, comme le prouvent la guerre de dix ans entre l'Iran et l'Irak, celle entre la Russie et l'Ukraine liée à l'Europe et celle entre l'Arabie et le Yémen, et les tensions organisées entre le Maroc et l'Algérie depuis des décennies.
C’est dans cette optique de préservation de l'empire états-unien, de son complexe militaro-industriel et de la vassalisation de ses alliés, que l’utilisation extrémiste de la religion islamique et la stratégie de la crainte concernant sa pseudo expansion rapide justifient donc perversement le troisième défi totalitaire du monde occidental corrompu à la fin du vingtième siècle : créer un nouvel ordre mondial séculier laïciste, néolibéral, ploutocratique, wokiste et sioniste, et donc dépourvu de divin, comme l'a affirmé le président George Herbert Walker Bush à l'ONU le 11 septembre 1990, 11 ans exactement avant les attentats du world trade center du 11/09/2001 ayant permis de basses décisions servant ce projet. Or à 11 jours près, ces attentats eurent lieu aussi juste un an après la provocation du député israélien Sharon sur l'esplanade des mosquées ayant entraîné la deuxième intifada et une dure répression contre elle et les palestiniens.
C'est pourquoi ce 11/09 a pu être un inside job, puisque Israël est aussi « à l’intérieur » des États-Unis. En effet cet attentat sous faux drapeaux islamique a servi non seulement conditionner les sceptiques, mais aussi maintenir l’administration américaine sous pression, même si une partie de cette dernière n'est certainement pas innocente. Laurent Guyénot parle de complots emboîtés, en montrant que l’attaque du Pentagone et celle des tours jumelles furent préparées par deux groupes distincts qui avaient deux objectifs distincts : la prise en main de l’Afghanistan, d’une part, une guerre mondiale contre les ennemis d’Israël et du mondialisme, d’autre part, (surtout que la présence américaine en Afghanistan ne visait pas seulement à contenir la Russie et la Chine et  à contrôler grandement les hydrocarbures transitant dans cette région puisque alliée du Pakistan, mais aussi à contrer l'éventuelle apparition de l'armée du Khorassan qui ira jusqu'à Jérusalem à la fin des temps. C'est à dire que par leurs sayanim, les sionistes associés aux mondialistes ont doublé les impérialistes états-uniens et détourné leur Grand Jeu. En ce sens, le 11 Septembre est l’illustration de la façon dont Israël et les messianistes juifs mondialistes exploitent les mensonges de l’Empire et parasitent sa politique impériale, ce qui est une stratégie vieille comme l'Ancien Testament.
Or l'empire états-unien en a tout de même aussi profité suite à avoir ensuite monté la légende de la responsabilité de ben Laden et de ses protecteurs afghans pour mettre enfin le pied en Asie centrale d’où l’URSS venait de se retirer 10 ans plus tôt, c'est à dire après 70 ans d’influence soviétique. Il s'agissait d'une avancée stratégique pour le Pentagone, car il contrôlait désormais l'approvisionnement du pétrole circulant entre le Proche-Orient et l'Asie puisque les USA étaient aussi politiquement présent au Pakistan. Or sans armée s'y opposant puisque la Russie était trop faible économiquement et que le Proche-Orient ne fait pas partie de la zone de sécurité ni d'influence de la Chine, plus sous la pression sionisto-mondialiste, et avec leur volonté de main mise massive sur une grande partie du pétrole mondial, les USA et l'Occident détruire de nombreux pays arabes hors de leur contrôle ayant beaucoup de pétrole ou de gaz comme l'Irak, la Libye et en partie la Syrie et le Yémen, jusqu'à ce qu'ils comprennent que le gaz serait la nouvelle énergie à s'occuper et quittent donc l'Afghanistan pour faire des économies, s'opposer au gaz russe et ainsi se concentrer sur l'Ukraine. Cette stratégie avait été théorisée par les concepteurs du prétendu conflit de civilisations, avec à la clé l’encerclement de l’ennemi russe. En effet l’Afghanistan suscitait les convoitises depuis 2 400 ans, car c’est un pays stratégique à la croisée de chemins brûlants : proximité de la Chine, route de la soie, possibles oléoducs reliant l'Asie et le Proche-Orient, influence russe, islamisme des ex-républiques soviétiques, business de l’héroïne qui finance les opérations noires de la CIA, installation de postes de la CIA, stations d’écoute, déstabilisation du Xinjiang, surveillance et déstabilisation de l’Iran, surveillance de l'Inde, double jeu pakistanais...
C'est pourquoi beaucoup de journalistes affirment que des preuves irréfutables (officiellement ignorées ou liquidées comme « complotisme ») concernant les attentats du au World « trade » center démontrent que ça avait été une opération conduite par des éléments de la CIA (probablement avec la participation aussi d’éléments du Mossad) pour amorcer la « guerre mondiale au terrorisme » avec l’invasion de l’Afghanistan et de l’Iraq et les guerres qui ont suivi.
          Les batailles lors des années de la Guerre froide dont donc en territoire afghan n’étaient donc bien pas étrangères à ces enjeux de domination mondiale et de contrôle américano-sioniste de l'humanité. Surtout que face aux russes en Afghanistan, les USA ont armé les moudjahidins, puis les premiers Talibans pénétrés par le wahhabisme saoudien extrémistes soumis aux USA et liés à ben Laden pour ensuite leur faire créer Al-Qaïda puis les diaboliser et les envahir et dominer le pays puis le proche-orient suite aux attentats de 2001, plutôt que d'armer le modéré commandant Massoud, mais qui possiblement aurait été trop modéré pour le très impie contexte mondial actuel par rapport aux talibans réformés, c'est à dire désormais affranchis du wahhabisme. La wahhabisation momentanée de l’Afghanistan contre l'URSS est un exemple montrant les USA ont décidé en grande partie de sous-traiter à l'Arabie saoudite en remplacement de la CIA.
(La menace islamiste a été créée par l'Occident un peu en Égypte avec les frères musulmans et donc plus avec l'Arabie saoudite et le Qatar, car ils rendent service plus ou moins consciemment en créant un ennemi islamique et donc des excuses pour certaines actions géopolitiques occidentales. Or ils se rendent de plus en plus compte que cela finira par la recomposition du monde arabe et musulman du Maroc au Pakistan voulu par Israël et les néoconservateurs US et sionistes. Dans ce sens il existe deux méthodes : celle républicaine néoconservatrice (type Bush Junior) de bombardements et de destructions comme Irak, et celle démocrate aussi néoconservatrice de subversion mais beaucoup plus dangereuse car n'identifiant pas clairement les USA comme l'ennemi, puisque créant à travers le Qatar et les frères musulmans, une guerre civile mondiale à l'échelle du monde musulman (Libye, Syrie) dont entre pro-régimes, révolutionnaires anti-régimes tyranniques et mercenaires terroristes financés par les puissances occidentales (USA, Israël, France), et idéologisés de manière barbare et massacreuse par l'Arabie et le Qatar. Or les barbares au cours de l'histoire jusqu'aux nazis ont montré qu'ils n'y deviennent pas pérennes, car ils sont synonyme d'anarchie chaotique opposée à l'ordre vital, et c'est ce que doivent comprendre les sionistes, les néoconservateurs, les néonazis, les wahhabites et même les laïcistes actuels.)
Car l'Afghanistan a été l'objet d'une grande convoitise au cours des dernières décennies puisque une partie de l'oléoduc reliant l'inde et le Turkmenistan passe par son territoire. Mais les nouveaux talibans pourraient donc avoir grandement amélioré leur islam, par preuve qu'ils ont combattu les wahhabites takfiristes de Daech financés par l'empire amércano-wahhabo-sioniste et qu'ils ont rappelé à des reporters américains leur nouveau programme politique : interdiction d'avorter - Gay mariage interdit - Rejet de la science (irréligieuse) - Pas de vaccins (contre leur  religion) - Pas de séparation de l'église (sunnisme) et de l'état  - Religion dans les écoles - Bourka non obligatoire - Respect des chiites... La guerre des USA en Afghanistan pendant plus de 20 ans avait donc aussi pour but principal de contenir cette nation par la destruction.
          La diabolisation de la Chine, de l'Iran, de la Syrie, de l'islam et de la Russie sert donc seulement à légitimer par le mensonge les actions perverses de l'empire occidental, wokiste, oligarchique, sioniste et mondialiste, jusqu'à dire que la Russie est petite économiquement mais que c'est quand même un grand démon. Or cela sert aussi surtout à oppresser les pays de l’Eurasie, car ils gardent une partie de la tradition primordiale face au dominateur progressisme dévoyé de l'Occident.
          Depuis 1991, les États-Unis, le Royaume Uni, l'Europe, l'Arabie Saoudite, la Russie et l’Iran se disputent également le contrôle des oléoducs et des gazoducs acheminant des hydrocarbures du Proche-Orient vers les marchés asiatiques ou européens, et dont le carrefour principal n'est autre que, la Syrie...
          Lors des dernières décennies, ce sont donc clairement les intérêts impériaux américano-sionistes ou/et mondialistes inconséquents qui sont à la base des opérations oppressives ou militaires anglo-saxonnes corrompant une partie des peuples, enrichissant uniquement certains de leurs notables, déstabilisant de nombreuses nations par des sommes d'argent accordées aux manifestants anti-gouvernementaux afin de créer des révolutions oranges en leur faveur, pervertissant divers politiciens ou se servant des plus idiots ou des corrompus par du chantage, divisant donc les pays pour mieux régner, menaçant de fortes sanctions les pays ne suivant pas leur politique internationale également dans une forme évidente de chantage honteux, imposant leur système politique et financier impie partout surtout que basé sur l'usure, violant le droit international, participant à l'appauvrissement de nombreuses régions du monde, détruisant des familles entières, tuant des millions de civils, répandant le chaos. C'est à dire que quand on tout cela, on comprend l'occident politique ou plutôt américano-sioniste ne défend que l’ordre qui lui convient contre le reste de l’humanité, certainement pas en faveur des principes dont il se réclame comme les droits de l'homme ou la charte de l'ONU. Et tout cela permet  donc en plus de révéler en amont l’ampleur, la noirceur et les implications principalement nuisibles de la CIA et d'autres services secrets ou spéciaux de certains états aidés par la complicité abjecte des médias mainstream dans le développement ou la manipulation de divers courant de pensées extrémistes, la réalisation de certains attentats, le détournement du but humanitaire de nombreuses ONG à des fins géopolitiques, et la critique de la culture ou du système politique des pays envahis et de nombreux autres malgré le manque considérable de civilisation et de divin dans de nombreuses lois aux États-Unis et en Occident. En effet il est très étonnant que le covid soit apparu en France en 2020 pas longtemps après le début des gilets jaunes en octobre 2018 qui ont été depuis infiltrés par les syndicats et le NPA pour faire oublier leur désignation de l'ennemi principal des peuples qui est la finance mondialiste oligarchique et sioniste, comme il est très étonnant que les attentats islamiques de 2015 en France se soient passés pas longtemps après les grosses manifestations « bonnets rouges » et « Jour de colère » en 2014 qui demandaient déjà la fin de l'attaque du droit du travail, du faible pouvoir d'achat, du blocage des salaires, de l'argent-dette, de l'austérité, de la ploutocratique tyrannie financière mondialiste, de l'oppression anti-liberté d'expression, du mariage homosexuel, de l'immigration massive, du judaïsme politique, de l'Union Européenne. Cet ennemi principal doit d'ailleurs être utilisé pour unifier les différentes personnes et mouvements dissidents avec une stratégie commune contre lui ou au moins avec des actions montrant la voie s'ils ne se fédèrent pas.
L'ancien président français François Mitterrand a dit : « La France ne le sait pas, mais nous sommes en guerre avec l’Amérique (portant en plus finance mondialiste oligarchique et sioniste). Oui, une guerre permanente, une guerre vitale, une guerre économique (et morale, d'autant plus de nos jours), une guerre sans mort apparemment. Oui, ils sont très durs les américains, ils sont voraces, ils veulent un pouvoir sans partage sur le monde. C’est une guerre inconnue, une guerre permanente, sans mort apparemment et pourtant une guerre à mort. »
Il faut arrêter de croire que les États-Unis disent toujours la vérité et que c’est une puissance bienfaitrice de l’humanité, désintéressée, pacifique et ne visant que le bien commun. Depuis la fin de la Guerre froide, Washington fait montre d’un hégémonisme accru, imposant sans retenue ses lois au reste du monde, sanctionnant et rackettant ses alliés, saturant l’opinion d’informations qui servent ses intérêts, refusant de voir ses ressortissants traduits devant la Cour pénale internationale (CPI) et ayant clairement pris leurs distances avec le respect de droits humains dans le cadre de la lutte antiterroriste tels la légalisation de certaines formes de torture, les enlèvements extra-judiciaires, les prisons secrètes, etc. Les Américains conduisent dans le monde une politique ne répondant qu’à leurs intérêts propres. Ainsi nous vivons une période difficile dans laquelle les esprits sont l’enjeu des stratégies des uns et des autres et où les médias dont internet sont devenus un véritable champ de bataille comme par rapport au pro-américanisme ou à l'anti-américanisme. En la matière, par leur maîtrise des canaux de communication mondiaux, les États-Unis désormais vampirisé par les mondialistes disposent d‘un net avantage : ils ont réussi à imposer leur vision du monde, laquelle répond à la promotion et la défense de leurs intérêts, mais en rien à ceux de la démocratie ni de l’Occident, et surtout pas de la France. Ils ont également réussi à convaincre que leur point de vue était « la » vérité objective et que tous ceux qu’ils désignent comme leurs adversaires sont le « mal ». Mais tout cela finit donc par une domination des mondialistes sur les Etats-unis, afin de diluer cette nation hégémonique dans une gouvernance globale ploutocratique, laïciste et sioniste, puisqu'en tant logiquement de meneuse par rapport aux autres nations en particulier occidentales.
          En résumé l’article V de l’OTAN, la lutte idéologique de la démocratie laïque puis du mondialisme financier et wokiste contre l’islam et le christianisme catholique et orthodoxe, le contrôle de l'Europe par l'union européenne dont par la chute du mur de Berlin, l’isolement de la Russie et de la Chine, la pression sur les cultivateurs afghans afin de produire du pavot ayant généré des milliards de bénéfices pour la CIA, le contrôle des approvisionnements en pétrole ou en gaz, le renversement de régime et l'hégémonie mondiale américano-sioniste sont ou ont été perversement à l’origine des interventions occidentales en Yougoslavie, Afghanistan, Irak, Libye, Yémen (par la coalition arabe pro-américaine) et Syrie, et auparavant en Corée, au Vietnam et ailleurs. Il est intéressant de lire à ce sujet l'article « Le (faux) camp du bien – Dominique Delawarde » à l'adresse https://strategika.fr/2023/04/21/le-camp-du-bien-dominique-delawarde/ et sa deuxième partie à l'adresse https://strategika.fr/2023/05/07/le-camp-du-bien/
          C'est pourquoi il arrive souvent que certaines des informations médiatiques discréditant le sacré soient des manipulations économiques ou des instrumentalisations politiques, et que le talion soit autorisé lorsque les bombardements d'une armée détruisent des villages, bien que dans ce cas une attaque vers des militaires soit évidemment plus sage, en particulier pour éviter une image déplorable de l'islam :
(S2v194) « Le talion s'applique à toutes choses sacrées (dont les innocents font partie, mais ce verset semble plutôt parler du sang (coup blessant), du bien (vol) et de l'honneur (trahison) de chacun). Donc, quiconque transgresse contre vous, transgressez contre lui, à transgression égale. Et craignez Allah. Et sachez qu'Allah est avec les pieux. »
D'ailleurs en prenant l'exemple d'une société tribale comme en Libye, il est parfois impossible et donc dangereusement illogique d'y installer la démocratie, car il faudrait d'abord en changer la base de leur organisation sociale jusqu'à ce que les gens deviennent des individus en dehors de tribus, à part évidemment donc si c'est pour honteusement déstabiliser longuement le pays, voire le diviser en sous pays plus faibles. Surtout qu'il est évident qu'après l'intervention américaine pour imposer prétendument la démocratie dans les dictatures de l'Irak et la Lybie, les problèmes d'eau, d'électricité et de sécurité sont apparus alors qu'auparavant ce n'était pas le cas.
Le Burkina Faso, le Mali et le Niger, trois pays du Sahel ayant connu des coups d’État ces dernières années, ont tous adopté un discours souverainiste et cherchent à se démarquer de l’influence étrangère. Selon Bernard Lugan, cette tendance reflète l’échec de la démocratisation à l’occidentale et la fin de l’ingérence dans la région. Les pays du Sahel sont confrontés à des défis communs tels que la réalité géographique et climatique, ainsi que des problématiques ethniques similaires. La transposition de solutions politiques individualistes par les pays occidentaux, en particulier la France, a échoué à résoudre ces problèmes. Cette situation a conduit à un éclatement au grand jour de l’impossibilité de transposer la démocratie du type « one man, one vote » dans ces pays. De plus, les pays du Sahel rejettent désormais les nouvelles normes que les pays du Nord tentent d’imposer en Afrique, marquant ainsi la fin de l’ingérence culturelle et existentielle.
Il ne faut donc pas intervenir n'importe comment, mais les Etats-Unis le savent et ne s'en inquiètent pas car il vise d'abord l'affaiblissement de la nation combattue.
Paul Wolfowitz écrivait en 1991 que Washington ne doit pas chercher à être le meilleur dans ce qu’il fait, mais à être le premier par rapport aux autres. Cela implique, notait-il, que pour maintenir leur hégémonie, les États-Unis ne doivent pas hésiter à se faire du mal, s’ils en font beaucoup plus aux autres dont par de la déstabilisation massive voire de la destruction. Nous faisons tous les frais de cette manière de raisonner. D'ailleurs les responsables chinois ont accusé à plusieurs reprises Washington d’adopter une « mentalité de jeu à somme nulle », alors qu’il tente de maintenir un pouvoir hégémonique sur le monde. Pour éviter le problème de dominer un pays, de le contrôler politiquement, géopolitiquement et militairement,ils peuvent aussi le transformer en état failli, comme la Libye, la Somalie et le Soudan. Puis la volonté d’hégémonie sans fin des USA s'afficha clairement dès 1992 dont à travers le général Cebrowski.
L’histoire nous démontre encore une fois qu’il ne faut jamais se contenter des explications fournies par les dirigeants et la plupart des grands médias. En effet par une basse propagande d’État bien connue, ils ne tirent jamais la population vers le haut.
          Cette perverse laïcisation américano-sioniste du monde est en réalité d'abord une des épreuves principales du faux messie, puisque effaçant les lois divines, tentant les croyants et égarant les incroyants. Cela va jusqu'à empêcher les crèches et les sapins de noël dans l'espace public de la France pourtant née catholique, ce qui prouve qu'elle est pour l'instant dominée depuis quelques temps par un démon sioniste et des humains sionistes, surtout suite à l'incendie de Notre-Dame de Paris et la privatisation de l'Hôtel-Dieu au cœur de la cité, suite à des Menorah (chandelier à 7 branches) qui sont elles autorisées à être installées comme provocations aux quatre coins de Paris lors de la fête juive d'hanouka dont à la Bastille, à la Concorde, à l'Hôtel de Ville, à la tour Eiffel et même à l’Élysée qui sont des endroits symboliques forts, et donc suite à une occupation visible et revendiquée synonyme d'une arrogance qui les perdra. La célébration d'Hanouka à l’Élysée en 2023 est extrêmement grave à cause du contexte et donc en plus d'au-delà de l'interdiction laïque de célébrer une religion par l’État. En effet cet Hanouka a eu lieu pendant l'épuration ethnique israélienne à Gaza, après des profanations israélienne à la mosquée d'Al Aqsa, en rapport avec le gouvernement israélien le plus fanatique de l'histoire, avec l'argent public dont place de la république qui est gros symbole, pour la première fois à l’Élysée, alors que les crèche ne sont plus autorisées dans les bâtiments publics, suite à l'interdiction des prières musulmanes de rues, en parallèle à l'existence de tribunaux rabbiniques français, dans une époque prônant dont par Macron les caricatures et le blasphèmes à propos des saints catholiques et musulmans, au moment de la mondialisation des télécommunications rapides, malgré la dissolution de Civitas, et avec la fin des processions catholiques interdites, surtout qu'Hanouka est synonyme de victoire militaire et de récupération du temple (donc en plus dans le sens de le reconstruire à la place de cette esplanade des mosquées). Tout ceci révélant un profond symbolisme politico-religieux lié au judaïsme politique même hors d'Israël, dont suite donc à un hubris des israéliens pensant atteindre la réussite de leur messianisme par l'annexion en cours de toute la Palestine suite à l'attaque du 7 octobre et se dévoilant ainsi complètement et parallèlement de rabbins ayant donc organisé la célébration de Hanouka à l'Elysée. Dans ce sens, il est intéressant de voir la vidéo du Cheick Imran Hossein « Le Coran, la laïcisation et le crime » à l'adresse et de lire le livre de Youssef Hindi « les mythes fondateurs du choc des civilisations ».
          Or en s'imposant finalement comme le nazisme par le viol du droit international, l'invasion de certaines nations (dernièrement surtout musulmanes comme l'Irak, l'Afghanistan, la Libye, la Syrie dont pour voler le pétrole), ou la manipulation de nombreux pays (dont d'Amérique du sud), et donc par l'oppression sur des peuples étrangers, tout en étant aussi stricte qu'un État religieux par ses objectifs hégémoniques ou l'imposition de ses lois wokistes souveraines, il apparaît que ce sont autant de signes qui prouvent l'illusion d'un honorable monde occidental uni aux Etats-Unis et à Israël. Surtout qu'afin de préserver son hégémonie, cet empire états-unien thalassocratique est la plus grande source de chaos, comme le fut aussi souvent l'empire précédent anglais aussi thalassocratique matérialiste auquel il est d'ailleurs lié, ce qui amène à comprendre que ce sont les empires terrestres qui recherchent le plus la stabilité générale dont spirituelle... En effet la disparition du sacré et l’augmentation de la corruption s'amplifient très dangereusement au niveau des États, des sociétés et des nations, dont en favorisant encore plus les élites dirigeantes oligarchiques, mondialistes et sionistes, comme l'ont prophétisé de nombreux textes religieux chrétiens et islamiques sur la fin des temps.
          C'est à dire que pour garder leurs privilèges comme depuis longtemps et imposer un plan occulte, les élites corrompues et parfois opposées entre elles manipulent les peuples particulièrement depuis deux siècles, à travers l'utilisation de diverses idéologies modernes athées (républicanisme, communisme, nazisme, libéralisme, laïcisme, libertarisme, freudisme, Nietzschéisme) et ainsi fréquemment à travers des guerres souvent injustifiées ayant déjà causé beaucoup plus de victimes parmi ces peuples que les guerres de religion. Or la fin inexorable de l'hégémonie américano-sioniste et mondialiste aura bien lieu par l'effondrement de la courte histoire de la haute finance internationalisée à outrance, en grande partie donc dû aux péchés de ces élites oppressant trop les peuples. En effet le plus grand problème de l'humanité est l'ampleur de la corruption de ces élites corrompues pouvant amener à la guerre civile généralisée sur laquelle vivront en réalité peu de temps les mondialistes. Par conséquent pour empêcher l'autodestruction de l'humanité, le retour d'un grand califat bien guidé équilibrant l'économie internationale et propageant donc la justice sociale devient encore nécessaire :
(S30v41) « La corruption (et le malheur, aussi dans le sens d'aller jusqu'au point de faire tout détruire dont par oppression) est apparue sur la terre et dans la mer à cause de ce que les gens ont accompli de leurs propres mains, afin qu’Allah leur fasse goûter une partie de ce qu’ils ont œuvré (comme mal) ; peut-être reviendront-ils (vers Allah). »
Dans ce sens s'éloignant d'un vital juste milieu politique, il faut bien comprendre que par l'ouverture des frontières, la délocalisation des industries ou l'immigration massive, l’hyper-socialisme et l’hyper-libéralisme se ressemblent, appauvrissent tout le monde sauf les élites très riches, et ne relèvent donc pas du tout le niveau économique général des catégories sociales pauvres ou bourgeoisement artisanales et entrepreneuriales, alors que certains disent mensongèrement le contraire en affirmant qu'il n'existe qu'un ruissellement économique du haut vers le bas, puisque depuis toujours le ruissellement se fait nettement du bas vers le haut, et encore plus de nos jours avec le système ploutocratique clairement corrompu. La pensée mondialiste synonyme d'un capitalisme 2.0 ou d'un libéralisme 2.0 rejoint donc la pensé communiste dans une forme de communisme 2.0 ou plutôt de soviétisme 2.0, puisque ce dernier était devenu un hyper capitalisme d’État dont en réduisant l'être humain à sa fonction économique. Or ce soviétisme 2.0, ce soviéto-captalisme est plus grave que celui de l'URSS, car pour plus appuyer la domination perverse des oligarchies corrompues, il déconstruit en plus de l'économie, l'anthropologie naturelle dont à travers ses autorisation du mariage homosexuel, de la transsexualité et du transhumanisme. Le soviéto-capitalisme cherche au final à ce que l'oligarchie mondialiste pilote l'appareil d'état de toutes les nations. Pour y parvenir, il dresse la Banque contre l'Industrie, la finance internationaliste contre l'économie réelle. Cette guerre oligarchique a commencé contre le monde ouvrier, puis s'est poursuivie contre les classes moyennes, et maintenant elle est orientée vers les PME, les PMI et même le grand patronat enraciné. Ce qui prouve que cette guerre oligarchique se fait en réalité contre toute les catégories sociales productives et donc presque toute la société, sauf les 1 voire 0,1 % ultra-riches mondialistes. Il est intéressant de voir à ce sujet l'excellente vidéo « Le libéralisme libertaire contre la vérité de l'homme » à l'adresse https://www.youtube.com/watch?v=KPxcy62tyrk&list=LL7jmiI69wnrMf8TSUGfh1aQ
« Or l'ultra libéralisme des mondialistes n'est pas un communisme 2.0, car on ne peut définir l’ultra privatisation de tous les aspects de vie comme du socialisme. En effet le postmoderne est fondé sur la personnalité dominante produite par le capitalisme avancé, narcissique et féministe, alors que les sociétés du camp socialiste en avaient  été exemptes... C'est un terrorisme d’État (ploutocratique et sioniste monopolisant le capital) synonyme d'une dictature militaire effective (réelle) sous couvert d’une fictive terreur sanitaire et énergétique, dont la brutalité est proportionnelle au degré de soumission antérieure des peuples. Évidemment la définition n’a pas l’éclat ni la brièveté sonore de l’expression communisme 2.0, mais elle est beaucoup plus vraie. » (Félix Niesche)
Tout internationalisme laïque en particulier laïciste dont même celui communiste et surtout donc celui ultra-libéral-libertaire wokiste est donc compatible avec l'actuel mondialisme ploutocratique et sioniste. D'ailleurs c'est le judéo-christianisme laïcisé qui fut à l'origine du libéralisme et du communisme ayant amené au mondialisme oligarchique et sioniste.
Cependant ce dernier correspond donc plus d'un soviétisme 2.0 que du communisme 2.0, puisque le soviétisme était devenu devenu un hyper capitalisme d’État :
« La réalité, c’est que, comme l’annonçait Marx, la logique du Capital conduit, in fine, à un monopolisme totalitaire qui, en valeur absolue, ressemble beaucoup au totalitarisme soviétique. Un soviétisme 2.0 dont à travers l’actionnariat mêlé des différents complexes militaro-industriels, agroalimentaires et pharmacochimiques, et des fameux GAFA, dans le rôle du parti unique. » (Alain Soral)
Ainsi le grand reset recherché par l'oligarchie mondialiste et sioniste suite à son plan d'effondrement global n'est pas une remise à zéro ni un changement du système, mais une exagération de ce dernier jusqu'au soviétisme 2.0.
Cette soviétisation de l'économie occidentale se vérifie encore à travers un autre aspect l'ultra-libéralisme, puisqu'il est similaire à l'union soviétique qui était synonyme de socialisme corporatif profitant seulement à une poignée d'humains hyper riches et non de socialisme réellement populaire. Il s'agit d'une destruction du capitalisme par les très grands capitaux, c'est à dire d'une autodestruction provenant en grande partie des grosses banques ou énormes fonds d’investissement et servant à la monopolisation de l'économie occidentale et donc mondiale au profit de la haute finance internationaliste.
On croyait dans les années 70 que l’URSS allait dominer le monde, alors que c’est les États-Unis   oligarchique, woke et sionistes, synonyme de fascisme gauchiste et libéral vendu au capital, qui dévore le monde et tend à un soviétisme 2.0, dont à travers l'UE qui peut donc désormais être surnommée UERSS, surtout qu'elle risque de finir comme l'URSS. Pourtant le wokisme est une colonisation idéologique encore plus illégitime, puisque finissant par effacer follement ou plutôt perversement le sens de toute identité, dont naturelle et donc même authentique. Le wokisme correspond à l'oppressif freudo-marxisme effaçant le sérieux économique et l'idéologie du travail du marxisme par la frivolité du désir synonyme de gauche sociétale, et à une attaque globale contre l'autorité personnifiée dont du père pourtant nécessaire pour éviter le chaos de la division et aussi donc contre la stabilité familiale. En effet par exemple, le pseudo complexe d'œdipe freudo-marxiste ne peut mener qu'à la destruction de la famille, des valeurs traditionnelles et de la civilisation, et donc qu'à l'ingérence indigne voire à la destruction, surtout quand cela est diagnostiqué à des enfants par des psychologues ayant appris sans réfléchir ni foi. Dans ce sens, le wokisme recherche aussi la cancel culture, c'est à dire l'effacement de la culture et de l'Histoire pour imposer ses perverses lois anti-conservatrices et donc anti-civilisationnelles.
Par conséquent, le concept erroné du capitalisme ultra-libéral et donc mondialiste peut être facilement dénoncé et donc combattu par cette exacerbation de ses grosses contradictions internes, surtout que finissant par le soviétisme 2.0. Ce qui n'est pas étonnant car le Capitalisme et le Communisme laïques (et internationalistes) ne sont donc dans le fond, la forme et la finalité que du matérialisme absolu (mondialiste). D'ailleurs l'Occident peut s'effondrer aussi sous le poids de ses contradictions dont à travers son wokisme lgbtiste matérialiste et son accueil de populations immigrées ultra-conservatrices de plus en plus nombreuses.
Or la Chine ayant préservé les valeurs conservatrices et la Russie étant redevenue orthodoxe ont pris ce que le capitalisme avait de bon tout en gardant ce que le communisme avait de bon, alors que l'Occident a pris ce que le communisme et le capitalisme avaient de pire.
Ainsi il est très étonnant que l’UE soit devenue comparable à l’URSS et que la Russie soit devenue comparable à l’Occident d’avant.
Il faut noter que les perverses élites financières mondialistes très riches et sionistes voire sournoisement nationalistes ne correspondent pas à la bourgeoisie conservatrice, puisqu'elles vampirisent cette dernière dont en l'ayant endormi par une dose de psychotrope télévisuelle quotidienne, car cela participe à lui faire nier cette réalité de même que l'oppression et la tyrannie de certains lobbies devenus des mafias qui l'appauvrisse également. Or lorsque la mondialisation profite uniquement à l’enrichissement relatif des pays sous-développés comme la Chine, dont au détriment de l'Europe puisque se dégradant économiquement, il ne faut pas s’étonner que les classes populaires ne s’y retrouvent pas. Pour elles, la mondialisation renvoie avant tout aux délocalisations, à la désindustrialisation, aux plans de licenciement, à la mise en concurrence dans des conditions de dumping avec des travailleurs pauvres de l’autre bout du monde faisant baisser les salaires, à l’immigration augmentant de façon incontrôlable alors que la plupart des immigrés ne devraient pas abandonner le combat pour améliorer leur pays d'origine, au chômage de masse, à la stagnation voire la diminution du salaire minimum et au déclassement social. Or l'immigration envoyant de l'argent au pays d'origine sert probablement aussi nécessairement à rééquilibrer un minimum économiquement le sud global déséquilibré par l'oppression financière des oligarchies internationalistes souvent occidentales. Ainsi nous sommes passés d'une proposition de mondialisation heureuse à un mondialisme forcé par les peurs climatique, bancaire, terroriste, sanitaire, guerrière, énergétique, énergétique, inflationniste et banlieusard. Il y a des gens qui sont motivés par le succès, le mérite, l’espoir, la prospérité, la foi, la dignité, la bienfaisance, l’optimisme, la vertu, l’amour et l’honneur. Et puis, il y a les personnes guidées par la peur qui évitent tout risque, en particulier la mort dont en martyr. Pourtant les obéissants par la peur se considèrent toujours comme des vertueux plutôt que des lâches, quels que soient les ordres impies qu'ils suivent. Cependant ils ne sont donc certainement pas prêt à mourir pour leur cause et encore moins donc pour leur Seigneur.
          Or l'islam et le christianisme, dépassant les nations et les races surtout car toute l'humanité descend d'Adam et Eve, l'éventuelle disparition des nations et des races programmée par les forces occultes mondialistes provoquant l'immigration de masse et des lois supranationales n'est pas grave,  d'autant plus que les pratiques christique ou musulmane amènent à un bon comportement démodant toute société corrompue et apportant donc le pouvoir au peuple. En effet ce ne sont pas les histoires des nations ni des peuples ni des ethnies qui comptent le plus, c'est l'histoire de la révélation.
          Ainsi le plus grave correspond à la disparition du véritable monothéisme et pas au métissage des populations ni à la disparition des nations puisqu'ils ont moins de valeur que le monothéisme dont via un Empire ou un Califat, en particulier aussi car la piété authentique amènerait une politique profitable au pays puis au monde et le métissage généralisé arrêterait au moins la bassesse idiote du racisme de couleur surtout donc que toute l'humanité descend d'Adam et Eve, mais certaines habitudes régionales sont généralement mieux vécus par des locaux sans parler de se retrouver le seul blanc au milieu d'un village de noirs et inversement, sauf dans les grandes villes logiquement plus cosmopolites. En effet la supercherie des Droits de l’Homme associés à la manipulations des minorités ne résout pas les véritables problèmes mais les entretient, d'autant plus que les États-Unis wokistes se servent du Conseil des Droits de l'Homme pour s'ingérer dans les affaires intérieures d'autres pays, puis les oublient rapidement afin de les dominer. C'est à dire que l'universalisme frelaté des Droits de l'Homme correspond seulement à l'idéologie planétaire du marché et que la république n'est qu'une anti-france. Ainsi, une grande partie du contexte mondial actuel provient de tours de passe-passe idéologiques impies.
L’un des pires hélas est d’avoir fait passer l’ingérence pour une idée progressiste, car les interventions occidentales se réclament donc des « Droits de l’Homme » pour liquider ou déstabiliser et donc remplacer des gouvernements qui déplaisent aux pays de l’OTAN. Elles invoquent volontiers la « démocratie » pour bafouer la souveraineté des autres États. On voit même des capitalistes fournir des armes à de prétendus « révolutionnaires » arabes ou africains sous les applaudissements d’organisations de gauche occidentales ravies d’apporter une caution progressiste aux opérations de la CIA.
          Par exemple dans sa dernière interview accordée à une chaîne de télévision grecque deux jours avant d’être abattu, le premier ministre suédois Olof Palme, en février 1986, interrogé sur la Communauté économique européenne (le prédécesseur de l’Union européenne qui se préparait déjà à le devenir), a déclaré que la Suède n’avait pas l’intention d’y adhérer et qu’elle était préoccupée par la suppression de l’indépendance nationale et le degré de centralisation de l’entité. Pourtant après cet assassinat, la Suède a rapidement donné son accord pour rejoindre la Communauté économique européenne et a libéré les banques étrangères pour qu’elles entrent dans le pays, ce qui était interdit depuis le 19e siècle. Le pays s’aligna même de plus en plus au plan international sur le bloc de l’OTAN, en affaiblissant donc sa politique étrangère indépendante. L’assassinat de Palme comme celui du premier ministre japonais Shinzo Abé, ne visait pas seulement à les éliminer physiquement, mais à éliminer toute trace d’indépendance vis-à-vis des instances financières et militaires anglo-américaines, car malgré des décisions fréquentes favorisant les USA et le mondialisme, ils ont montré un fond d'abord nationaliste, en particulier aussi lorsque Abé a négocié un traité de paix avec la Russie, qualifié d'opération de sécurité l'intervention russe en Ukraine, remis en cause de l'Otan et voulu réarmer le Japon, à l'encontre des orientations de la partie majeure de la haute bourgeoisie libérale japonaise soumise aux USA malgré leurs deux bombes atomiques jetés sur des civils dans leurs pays. Ce qui a dû participer honteusement à son assassinat.
A propos du contexte entourant la mort de Abé, il est intéressant de lire l'article « Quand les mondialistes franchissent le Rubicon : L’assassinat de Shinzo Abe » à l'adresse https://strategika.fr/2022/08/03/quand-les-mondialistes-franchissent-le-rubicon-lassassinat-de-shinzo-abe/
Cette américano-sioniste domination impériale, avide et autoritaire du système occidental parvient aussi à pénétrer des pays comme la France, puisque sa souveraineté économique se dissout dans l'industrie internationale, sa souveraineté politique dans l'Union Européenne, et sa souveraineté militaire dans l'OTAN, en permettant donc à l'OTAN de s'étendre toujours plus vers l'Est jusqu'à causer la situation de guerre en Ukraine. Ainsi la France ne peut plus jouer son rôle diplomatique, échapper aux conflits de la politique américaine et garder son indépendance énergétique, tant qu'elle fait partie de l'Union européenne et de l'OTAN. En effet l'actuel conflit en Ukraine entre l'OTAN par procuration (dont en se servant en plus encore de mercenaires étrangers mais aussi même de mercenaires pouvant être des militaires ayant prétendument démissionné dont pour faire fonctionner certaines armes occidentales livrées et venant des pays de l'OTAN comme les Etats-unis, l'Angleterre, la France, le Canada) et la Russie sans procuration en fait donc la démonstration.
          La Déclaration universelle des droits de l’homme expose un idéal que beaucoup tente de mettre en pratique. Mais tous les maux devant être combattus n'y sont dangereusement pas tous inscrits. Surtout qu'elle institue une hiérarchie entre ces droits, ce qui empêche en réalité d'améliorer concrètement les choses. Certaines puissances s'en servent même pour en accuser d’autres de violer les Droits de l’Homme afin de mieux cacher leurs propres crimes. Par conséquent, il arrive souvent que l’arbre de la justice laïque cache la forêt de l'injustice américano-sioniste. Par ces manipulations, de nombreux occidentaux sont persuadés de la supériorité morale de leur civilisation. Et ils ne s'émeuvent donc pas des crimes de leurs dirigeants que les autres peuples endurent, comme lorsque leurs gouvernements fournissent des armes à des terroristes pour provoquer le chaos, voler les ressources de diverses nations voire changer le régime en place, comme lors de leurs guerres par procuration dans le monde musulman par exemple à travers l'Arabie Saoudite au Yémen, Daech en Syrie et Al-Qaïda en Libye et aussi en Syrie, alors que ces deux dernier pays assuraient pourtant la paix interconfessionnelle, une laïcité modérée et le développement. Ainsi particulièrement depuis que la Russie orthodoxe se bat contre l'Otan en Ukraine, tout groupe djihadiste allié aux USA ne peut qu'impieusement servir ses propres intérêts, des intérêts particuliers ou ceux des USA Lgbtiste, mondialistes et sionistes. Ces guerres par procuration, utilisées aussi ailleurs dans le monde comme en Ukraine, cherchent en plus à morceler les nations pour les rendre plus faibles, plus dociles et donc soumises à la politique, la géopolitique, la monnaie, la finance et le système économique de l'hégémon américano-sioniste ultra corrompu, libéral et mondialiste.
          C’est pourtant précisément cette arrogance que conteste la Déclaration universelle des droits de l’Homme en posant l’égalité de chacun en droit et en dignité. C'est pourquoi hormis les mondialistes qui pensent que ce sont les catégories sociales très supérieures qui doivent commander, tout le monde est d’accord pour dire qu’il faut défendre les véritables Droits de l’Homme. Mais il faut admettre que les uns et les autres ne parlent pas de la même chose. Si l’on entend par cette expression la possibilité pour chacun de jouir du bien commun, alors l’accès (de plus en plus rare) à l’emploi, au logement, aux soins et à l’éducation fait partie prioritairement des Droits de l’Homme au même titre que la liberté d’expression ou le cadre légal naturel. En effet prendre au sérieux les Droits de l’Homme, c’est aussi normalement y inclure les droits collectifs, c’est-à-dire la possibilité de vivre dans des conditions morales et matérielles décentes.
Cependant les droits de l'Homme ne valident étrangement que deux entités légitimes : l'individu et l'humanité. En effet ils ne considèrent pas les autres structures existantes même importantes voire essentielles : la famille, la patrie, le peuple, la nation, les frontières. Par conséquent il s'agit plutôt des droits en partie impies de l'homme occidental particulièrement avec le laïcisme. Cela en prétendant même à travers un antiraciste radicalisme destructeur de certains Etats, dissidents ou entreprises, lutter légitimement contre toutes les discriminations qui deviennent paradoxalement des revendications servant la domination des pervers mondialistes oligarchiques, wokistes et sionistes. Il faut noter que c'est en grande partie à cause des USA blancs protestanto-calvinistes racistes envers les noirs, que l'antiracisme a été associé avec toutes les déviances telles l'homosexualisme et le transsexualisme, et on peut même déduire que le scénario de la tardive lutte états-unienne de la liberté contre le nazisme a été principalement utilisée pour défendre les juifs.
Lorsqu’un groupe d’individus s’estime victime de discriminations « systémiques » subies en raison de l’une des caractéristiques identitaires comme le sexe, la couleur de peau et orientation sexuelle, il va souvent jusqu'à se refermer sur lui. En effet paradoxalement dans une forme finalement de racisme, des événements prétendument antiracistes vont jusqu'à être organisés en « non-mixité », c'est à dire qu'ils sont par exemple interdits aux hommes, aux Blancs ou aux hétérosexuels. C'est le signe qu’une fracture béante sépare la gauche identitaire de la gauche universaliste.
Les militants des Droits de l’Homme ne s’intéressent donc qu’aux droits individuels et délaissent ostensiblement les droits collectifs. Que des individus soient emprisonnés ou empêchés de s’exprimer par des gouvernements autoritaires leur est insupportable, mais que des masses d’affamés subissent le règne implacable du capital mondialisé leur est indifférent. Leur compassion pour l’humanité souffrante est étrangement sélective. Ils ne se mobilisent que pour des minorités ou des individus isolés, ils agissent au cas par cas en sélectionnant les individus ou les groupes qu’ils jugent dignes de leur attention, et on ne les voit jamais prendre fait et cause pour une majorité ou une classe socialement opprimées dont par des minorités ou la haute finance internationaliste. Le vocabulaire de la plupart des ONG majoritairement anglo-saxonnes en témoigne clairement. Elles entendent combattre la discrimination et non l’exploitation, l’exclusion, la pauvreté, la privation de liberté dont d'expression infligée à quelques-uns, ni la misère imposée au grand nombre. Leur philosophie est celle de l’individualisme libéral, qui ne connaît que des individus porteurs de droits, et se soucie peu de savoir s’il y a parmi eux des ultra-riches ayant des devoirs vis à vis des pauvres. Ne parlons pas de la lutte des classes, ce gros mot qu’elles ne veulent même pas entendre prononcer. La prolifération des ONG a coïncidé avec la montée du néolibéralisme durant les années 80 et 90. Ces ONG « droitdelhommistes » sont financées par une myriade d’organisations occidentales spécialisées dans l’« exportation » (fallacieuse) de la démocratie dont les plus connues sont la NED (National Endowment for Democracy), l’USAID (United States Agency for International Development) et l’Open Society  Foundations (OSF) du très controversé milliardaire américain George Soros. Bien que celles citées sont toutes américaines, les États-Unis ne possèdent pas l’exclusivité de ce type d’organisations : d’autres pays occidentaux s’en sont dotés. La seule lutte qui compte à leurs yeux, c’est celle qui vise à aligner dans l'abstrait les individus, c'est à dire au sein d'un cadre restreint aux libertés dans la forme, en oubliant allègrement que ces libertés n’existent que sous certaines conditions collectives dans le fond, comme le bon droit économique, la justice sociale et la nation. Ainsi les minorités manipulées et les majorités endormies ou écartées représentent un danger majeur contre la paix sociale des États démocratiques laïques et donc le risque d'une guerre civile de moins en moins larvée.
Surtout que certains y poussent en France, comme l'identitaire Eric Zemmour en réalité mondialo-sioniste attisant les tensions inter-communautaires et comme l'état profond organisant les chaos migratoire, terroriste, climatique, bancaire, sanitaire, guerrier, énergétique et inflationniste. En effet cela entraîne un grand mécontentent, et donc une forte répression, et donc un chaos social synonyme de grande division populaire profitant aux perverses élites mondialistes, wokistes, ploutocratiques et sionistes. Zemmour n’est au fond qu’un pseudo journaliste de droite qui flatte la droite la plus bête et la plus lâche du monde : celle qui se plaint depuis 50 ans des effets (immigration, disparition du catholicisme, appauvrissement de la bourgeoisie entrepreneuriale des PME/PMI) dont elle chérit les causes (haute finance, sionisme).
Il s'agit donc principalement d'un mondialiste terrorisme d'Etat médiatique, climatique, Lgbtiste, financier, sécuritaire, sanitaire, économique, et actuellement plus militaire, énergétique, inflationniste et banlieusard, afin d'oppresser prioritairement les peuples pour les contrôler, dont en ayant donc fait que l'air soit devenu relativement irrespirable pour l'humanité. C’est bien le but du pouvoir profond, avoir toujours une inquiétude d’avance détournante, qu’elle soit liée au terrorisme, à la pandémie ou à la guerre mondiale, pourvu que ce ne soit pas une inquiétude à propos des élites perverses et de leurs vrais buts. C'est comparable à toutes les mafias du monde, car terrorisant des gens pour les rendre dociles. Or ce sont les terrorismes climatique, financier et sanitaire qui ont le plus accéléré auparavant les projets supranationaux et donc transnationaux, puisque le climat, le commerce et la santé sont trans-partisans. Ce terrorisme d'Etat a permis des règles liberticides auxquelles une grande partie de la population s'est habituée, alors que c'est une permanente culture symbolique du viol, par essence affaiblissante voire destructrice et donc manipulable, de l'esprit et même du corps avec les vaccins ARN non certifiés. Et c'est pourquoi il faut changer impérativement le logiciel d’écoute obéissante facilitant la vie dans la paresse à celui d'écoute variée poussant au choix personnel dans la responsabilité. Ces terrorismes d'Etat car probablement organisés par l'Etat sont confirmés par les répressions gouvernementales qui y sont liées et qui finalement accélèrent la mise en place du grand reset synonyme de centralisation ploutocratique : la répression terroriste des années 2015-2016, la répression migratoire (2016-2017), la répression policière (anti-Gilets jaunes de 2018-2019), la répression sanitaire (2020-2021), la répression vaccinale (2021-2022), et actuellement la répression anti-russe liée là a répression anti-pacifistes (par une menace fantasmée de guerre pour faire diversion concernant la crise agricole européenne au profit de la mondialiste dictature réelle de l'oligarchie du capitalisme US).. En effet avec tout ce contexte paupérisant le peuple et la nation, un mondialiste terrorisme économico-financier provenant des grandes multinationales et des grosses banques se profile à l'horizon pour permettre ce grand reset. D'ailleurs ce lobby a convaincu suffisamment de députés pour empêcher une taxe de 25 % sur les superprofits, même ceux provenant des crises !
Pour renforcer ce globalisme visant à effacer les Etats, un ennemi de l'humanité doit en plus toujours exister : danger climatique, terrorisme islamique, covid, rebelle qualifié sournoisement de tyran tels Saddam Hussain, Mouammar Khadafi, Bachar Al Assad, Poutine. Ces peurs sont donc probablement une préparation mentale pour le grand reset oligarchique et sioniste, mais qui pourrait finalement être remplacé par l'Eden terrestre complété suite au réveil moral et spirituel des peuples.
          Or cette gouvernance par le chaos se sert de plus en plus aussi de la gouvernance par le faux ou l’inversion. En effet on peut dire aujourd’hui que le faux gouverne : le discours rassurant cache des catastrophes, et le discours catastrophiste cache des choses rassurantes. Par exemples, le discours catastrophiste sur le covid a caché le fait qu’il s’agissait d’une grippe non pas bénigne, mais augmentée en laboratoire. Et la délinquance augmentant depuis des décennies est amoindrie voire occultée ou/et récupérée par le système lors de l'approche des élections.
          Pour résoudre tous ces problèmes, la manière globale doit être recherchée, c'est à dire en y répondant au niveau de l'arborescence à la base de chaque problème plutôt qu'au niveau d'un seul facteur.
Car sinon, la destruction programmée par le WEF (World Economic Forum) de la production en Europe dont sous prétexte d'écologie mène inexorablement à un chômage de masse, à la paupérisation de la classe moyenne, à une augmentation de la délinquance et à une extinction de nos pays.
Sans revenir à Machiavel (« celui qui contrôle la peur des gens devient maître de leurs âmes »), on retrouve toujours la stratégie de McKinsey dans le discours macronien. La peur étant le meilleur outil marketing, Macron s'en sert beaucoup pour faire oublier les inégalités sociales, l'inflation, la corruption, la maltraitance des enfants, la déconsidération envers les personnes âgées... Tellement confiant dans ce contexte, Macron a même donné un milliard d’euros à l’Ukraine du président Zelensky, tout en alertant après un conseil des ministres que la France vivait la fin de l’abondance. Il a ainsi déclaré : « Ce que nous vivons est une grande bascule, un grand bouleversement ... c’est la fin de l’abondance de terre, de matière, de technologie, de l’eau… » Les oligarques corrompus peuvent se rassurer, car ce n’est pas la fin de l’abondance pour acheter des armes ou donner quelques milliards aux oligarques ukrainiens qui vont abondamment profiter des plages de Marbella dans leurs nouveaux yachts.
Il faudra qu'un jour les Français comprennent bien ce concept de multiterrorisme : djihadiste (à vérifier), social (c’est tout vu), économique (l’inflation galope), médiatique (la liberté d’expression est privatisée), politique (il n’y a plus d’opposition réelle), juridique (la justice est sous influence), sanitaire (le pays est maintenu dans l’incertitude et l’affaiblissement immunitaire), policier (on tabasse les Gilets jaunes au lieu de tabasser les responsables du chaos), climatique (pour amener à des organisations supranationales puis un gouvernement mondial), énergétique pour concentrer l'économie, bancaire pour centraliser vers les banques too big to fail, guerrière dont pour éviter de parler des manifestations et des autres problèmes... Tout cela est synonyme de harcèlement moral, financier et policier, facilitant la propagande perverse et donc le contrôle du peuple par le pouvoir profond et visible, puisque certains responsables politiques ont été jusqu'à dire qu'il fallait s'habituer à vivre avec le virus et désormais avec les pénuries, comme auparavant certains ont dit qu'il fallait s'habituer à vivre avec le terrorisme.
« Nombre de Français n’en peuvent plus de ces grands discours et de ces cérémonies de deuil (et de pessimisme) qui se succèdent au fil des mois. Pour légitimes et émouvants qu’ils soient, leur répétition nous démoralise (mais sert à démotiver une révolution) et renforce le sentiment que l’État est impuissant (alors que sournois). » (Le Goff)
Or toutes ces formes de terrorisme d'Etat sont d'autant plus de perverses manipulations politiques car elles sont honteusement récupérées voire organisées par les mondialistes. En fait la crise sanitaire est arrivée car les mesures contre le terrorisme et pour le climat ne suffisaient pas à l’accentuation du mondialisme sur les peuples. Profitant de cette fausse pandémie en attendant la prochaine grosse crise financière pour mieux asseoir le mondialisme ploutocratique, l’oligarchie a déconstruit à une vitesse hallucinante tout le mur de protection sociale français, celui qui protégeait nos concitoyens de la violence capitaliste. Richard Horton, patron du Lancet, après avoir noté que les scientifiques sont tout aussi corruptibles que les politiques (bien placé pour le savoir et affirmant même que les régimes autoritaires ont mieux géré la crise que les démocraties) finit son ouvrage « La catastrophe du covid-19 » ainsi : « Le transfert du pouvoir vers la science (synonyme de Biocratie vivant sur un état d'urgence permanent) pourrait s’avérer être une subversion dangereuse des derniers vestiges de nos valeurs démocratiques. » En effet la science qui est un rapport de force devient progressivement une religion en particulier à travers la biologie totalitariste erronée concernant le covid. Beaucoup assistent sans rien dire (ou sidérés) à cette mondialiste centralisation pharmacologique et économique, y voyant un effet « normal » de la mondialisation, quelque chose de fatal, contre lequel on ne peut rien. C’est exactement ce que veulent les ingénieurs sociaux à l’origine de cette opération. Mais le match contre le peuple n’est pas terminé. Il est intéressant de voir à ce suje la vidéo « Manipulation de masse : jusqu'où va la mythification ? - Le Zoom - Stanislas Berton - TV » à l'adresse https://www.youtube.com/watch?v=aRrZJJgHh2I&list=LL7jmiI69wnrMf8TSUGfh1aQ&index=1&t=3s